Après son second arrêt technique majeur, le porte-avions Charles de Gaulle entame une phase d’essais en mer

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

80 contributions

  1. RAMOUNET PASCAL dit :

    Mais combien aura donc couté le PAN CdG pendant sa vie opérationnelle?
    Un rapport de la cour des comptes ou du parlement serait le bienvenu:
    Un porte-avions pour la France , quel raport coût/utilité.?…….

    Je ne doute pas, par avance, de quelques effarements.

    • wagdoox dit :

      le cout est de 2.2 à l’acquisition, sur toute ca carrière 7.7 milliards.
      L’EPR de flamant ville n’a pas encore démarré qu’il coute 13 milliards.
      Le rapport cout / utilité c’est d’avoir 36 rafale soit une force de frappe plus importante que nombre d’armées de l’air dans le monde. Ca permet aussi de durer contrairement aux autres navires qui vide leurs missiles et doivent se replier pour recharger (souvent à la base, parfois sur le ravitailleur). La force de frappe a un ratio force de frappe/ profondeur / prix le plus favorable. Enfin ca permet à la France d’intervenir si elle le souhaite dans 70% des terres émergés sans rien demander à personne.
      Le prix du GAN sur 30 ans c’est environ 20 milliards, soit moins que l’aide médical d’état et largement moins que le cout de l’UE. (moins d’un milliard contre 9 par an).

      • John dit :

        La fréquence de ravitaillement est probablement la même sur petits et grands navires… Le CdG n’est pas autonome en nourriture, munitions, pièces détachées de tout genre, jetfuel…

        • Vince dit :

          Sans compter que tous les navires d’accompagnement ne sont pas nucléaires.

          • Patatra dit :

            Oui mais ils sont plus nombreux et donc peuvent se relayer… Sans compter que des bâtiments alliés peuvent se greffer au GAN.
            CQFD

      • NRJ dit :

        L’EPR de Flamanville est ni plus ni moins notre garantie d’indépendance énergétique pour les 50 années à venir. En représentant notre prochaine génération de centrale nucléaire, son efficacité n’a aucune mesure avec un porte-avion. Sans lui, on n’aura plus qu’à acheter du gaz et du pétrole aux russes ou aux qataris.

        Ensuite ne surestimez pas le PA qui est tellement précieux qu’on s’y prendra à 2 fois avant de l’engager sérieusement. Et ne sous-estimez pas le pouvoir des frégates qui seraient plus nombreuses et bien mieux ravitaillées si on n’avait pas dépensé 4 milliards pour le PA. Sans compter qu’en adaptant sur elle les LRU (des tests ont d’ailleurs été fait), on pourrait avoir une puissance de feu moins chère et aussi importante que le Rafale à 70 km à l’intérieur des terres.

        • John dit :

          Bon… indépendance énergétique est un peu exagérée…
          L’Uranium n’est pas extrait en France… C’est certes mieux que le gaz / le pétrole… Mais ce n’est pas de l’indépendance pour autant.

          • Géo dit :

            @ John
            Est-ce de la mauvaise foi ou de l’ignorance ? De l’uranium, les centrales en consomment très peu et il y en a partout, y compris et surtout dans des pays qui ne sont pas problématiques (en Australie notamment). Et il y a même de l’uranium en France que l’on extraira si l’on en a vraiment besoin.
            L’important, c’est d’avoir les usines d’enrichissement : nous les avons.
            L’indépendance énergétique de la France est pour longtemps une réalité et un privilège, même si ça déplaît.

        • Thinker dit :

          Votre intervention me surprend un brin je vous l’avoue.
          Vous n’avez que partiellement raison: l’EPR est vu par le CEA comme un réacteur de transition avant d’emmener le parc français vers des réacteurs de IVe génération surgénérateur à neutron rapide (type Phoenix, ASTRID…). Le problème étant que pour le moment ils sont loin d’être surs et doivent encore évoluer, le CEA a finit par se laisser convaincre du bien fondé de déployer quelques EPR parce qu’ils permettent de bruler une plus grosse proportion de MOX que les REP classiques. Mais ils ne remplaceront jamais l’intégralité du parc même si ce dernier est réduit à 50% de la capacité électrique installée en France.
          Pour ce qui est de l’indépendance énergétique de la France, le gros du problème est surtout d’avoir vendu nos turbines à gaz aux Américains qui vont bien en profiter. Mais cela est valable et nuisible pour toutes les filières de centrales thermiques, y compris les incinérateurs à ordures et pas juste pour la filière nucléaire.
          Pour ce qui est du combustible, la quantité de plutonium et U238 déjà stocké en France, plus celle qui n’a pas encore été récupéré dans les crayons usagés, permet de faire tourner des réacteurs nucléaires pendant plus de 100 ans. Et même plus si des surgénérateurs peuvent permettre de convertir des plaques de couverture d’uranium appauvrit en plutonium.
          Les chercheurs s’intéressent aujourd’hui à la rentabilité d’extraire tout les transuraniens des crayons usés, soit parce qu’ils sont également fissibles à l’image du plutonium (mais avec des durées de vie plus courtes), soit parce qu’ils sont les déchets ultimes les plus embêtant à gérer et qu’il est potentiellement possible de les transmuter en quelque chose de mieux dans un surgénérateur.
          L’avenir du nucléaire est à la surgénération, le CEA en est convaincu.

    • Damocles dit :

      Tout dépend quoi vous faites entrer dans les coûts… Ca peut aller de 10 à 30mds… a la fourchette.
      Ensuite à déduire les gains qu’en dégage les industriels… L’argent que le personnel réinjecte…
      .
      Faudrait savoir ce qui est à inclure ou ne l’est pas pour vous faire plaisir.
      .
      Mais je penses que selon la méthode de calcul vous pourriez être surpris de savoir qu’il n’a pas « coûté » aussi cher que ça…

      • Vince dit :

        « Ensuite à déduire les gains qu’en dégage les industriels… L’argent que le personnel réinjecte… »
        .
        Certes. Mais considérez l’argent mis dans le PA entièrement consacré à des frégates.
        Plus de frégates => série plus grande => baisse du coût unitaire => facilité d’export => rebaisse coût unitaire.
        .
        C’est le problème général de notre armée, une armée d’échantillons. Elle n’a pas la taille critique (ou les « phynances ») pour des grandes séries qui abaisseraient les coûts unitaires. On fait exactement le contraire : réduction des cibles et échelonnement des commandes (cf Fremm, mais aussi Leclerc, Rafale). Et qui dit coût unitaire élevé dit exportation compliquée, ce qui rajoute une couche dans le surcoût. D’où les échantillons, boucle blouclée.

        • NRJ dit :

          @Vince
          Tout dépend des contrats, mais en ce qui concerne le Rafale (et probablement d’autres), les pays étrangers ne payent pas la R&D (ou de façon négligeable).

        • Patatra dit :

          Oui, il y a eu des renoncements sur les programmes FDA et FREMM, finalement, on a moins de bâtiments, mais pour le même prix… Gestion de tableau excel foireuse, vous avez entièrement raison sur ce point… mais
          …néanmoins, un PA, ou plutôt un groupe aéronaval (rafales, soum, frégates, ASMP \o/) qui arrive à proximité de vos côtes… en terme de diplomatie, ça parle plus que 10 frégates, même voir 15.

    • Affreux Jojo dit :

      Je crois que l’ensemble des fonctions régaliennes de l’Etat, police, armée, justice, c’est 2% de son budget annuel.

    • Castel dit :

      En dehors des interventions récente en Syrie ou en Irak, ou notre porte-avion a montré toute son utilité dans une intervention « extra-muros », il ne faut pas oublier que nous avons également à assusrer la sécurité de nos départements et territoires d’outre-mer….
      Sans la possession d’au moins un porte avion, qui peut se déplacer sur zone en cas de besion, nous serions obligés de construire des bases aériennes en bien plus grande quantité, et laisser un nombre important d’avions sur place, si l’on voulait dissuader une tentative d’invasion par une dictature locale, comme les Anglais l’on connue au Malouines, par exemple….
      Et au final, cela risqerait de nous côuter encore bien plus cher !!

      • Françoise dit :

        @Castel : Qu’ont fait les Britaniques ? Ils ont envoyés des ravitailleurs faire du sur place au-dessus de l’océan Atlantique pendant que leurs avions passaient et repassaient en suçant la tétine au passage. C’était bien mais pas génial.
        .
        Le problème fondamental des politiciens est qu’il ne comprennent pas qu’il faut préparer la guerre pour l’éviter.
        .
        Cela écrit, ils nous en préparent une guerre civile, qui a déjà commencé. Bien sûr, ce n’est pas une raison commencer à refuser des clandestins…

        • Spender dit :

          Vous êtes sur que vous vivez en France ? J’y vis et je n’ai pas vue l’ombre d’une guerre civile ni même ses prémisses mais si vous voulez vivre dans votre monde imaginaire fait de bon français et de méchants étrangers barbus islamiste faites vous plaisir, vous êtes beaucoup à dire les mêmes bêtises et croire que personne n’en parle car c’est un complot mondiale…

          • NRJ dit :

            Sans rejoindre Françoise, il faut quand même se rendre compte que la présence de populations immigrées loi issues de l’immigration pourrait un jour tourner vers un délitement complet de la société. Un sondage ifop a quand même montré que plus la majorité des musulmans (religion d’immigration) n’était pas intégré. Et 28% des musulmans selon ce même sondage sont opposés aux valeurs de la République. En clair un million de personnes veulent ne France un régime islamique.

            Vous me direz à raison « ce n’est qu’un sondage », mais vu le peu de chiffre que ‘l’on a sujet, il est un indicateur, et cet indicateur est au rouge.

            Dans ce mouvement de communautarisme, on peut rappeler que des quartiers entiers sont interdits aux forces de l’ordre et que même les pompiers ne peuvent y entrer sans recevoir des pierres. On peut mentionner également les prières de rue qui ont été un symbole de ce communautarisme et la hausse des violences face aux juifs alimentée par certains imams « éclairés » à la TV et appelant à tuer tous les juifs dans leur mosquée.

      • Lotfi dit :

        ..
        pas besoin d’un porte-avion (et de toute sa flotte) pour cela, du moins pas pour les Russes : Vous souvenez-vous des 2 cygnes blancs (TU-160) qui, partis du nord, ont literallement englobe l’Europe – moyennant 2 ravitaillements en vol – pour ensuite regagner la Russie par la mediterrannee … ? …. Nous parlos-la de deux avions …. sans tout leur accoutrement ! Allongez la portee de vos rafales (triplez-la !) et supprimez les couts superflus dus a la logistique des flottes ; logistique d’une autre epoque; autre temps ….
        Lotfi -Tunisie

        • Thaurac dit :

          Savoir si en période de guerre ils auraient réussi à passer les pays scandinaves.

        • Frédéric dit :

          ? Ces bombardiers ont fait leur petit tour et sont rentrés au nid. Un porte-avions permet d’avoir une permanence au dessus du champ de bataille.

        • Fabien dit :

          @ Lofti
          les gros bombardiers ont tout de même des désavantages : ils sont chers à entretenir et à faire évoluer car en aéronautique, tout est question de poids.
          Avec ses 10 tonnes et deux moteurs, le Rafale est une exception digne des années 60 avec le mirage IV et le Vautour. D’ où son prix, relatif bien sûr, mais dix fois supérieur au mirage 2000c et au double de l’heure de vol.
          Donc une grosse flotte aérienne, menacée par les bulles d’interdiction anti aérienne ne constitue pas une alternative.

        • Albatros24 dit :

          Un ravitailleur est une cible de choix..non protégée par des frégates ou sous marin comme le PA…

        • Iceman dit :

          Sauf que le porte-avions et son escorte sont autrement plus difficiles à détruire que vos deux gros cygnes, en plus d’avoir des capacités bien supérieures et variées, et de pouvoir rester sur zone pendant des mois.

        • UnKnown dit :

          Et à part faire le tour de l’Europe de l’Ouest en étant repéré par tous les radars de l’OTAN, ça sert à quoi les Tu-160… Un GAN c’est une base aérienne complète qui se transporte partout à travers le monde.
          M’enfin le pipeau à troll à marché, vous pouvez retourner sur Sputnik.

    • Tournicoti dit :

      Rapport impossible : L’utilité, en temps de paix relative, est très subjective… Comme pour énormément de sujets, même ceux tabous.
      Par contre, lorsque son utilité sera factuelle, les autres sujets seront alors secondaires et nous serons beaucoup plus attachés à l’essentiel. Nous regretterons alors de n’en avoir qu’un.

    • Léonard V dit :

      Le CDG et son groupe coûtent très cher, c’est un fait indéniable. Mais la défense de la France, sa souveraineté outre-mer et la liberté de navigation sont à ce prix. Et le fait d’avoir le seul porte-avions de cette catégorie en dehors des américains est un argument diplomatique et militaire irremplaçable. Ce n’est donc pas de l’argent gaspillé, au contraire, quoi que vous espériez trouver dans les rapports de la cour des comptes. Le seul regret à avoir c’est de ne pas avoir d’économies d’échelle et de permanence à la mer avec un second GAN identique!

    • Fabien dit :

      Ne vous en déplaise, un porte avion est une acquisition nécessaire, même à quai. Ou alors vous niez aux marins les droits de vie les plus fondamentaux.
      Si le Charles de Gaulle était un classe Nimitz us, il faudrait le double de temps pour mener la même opération.
      Si le « grand Charles » était un mauvais porte avion, il ne ferait pas 80% du taf avec 50% des moyens d’un p.a plus gros.
      Et puis même, on peut comparer avec son « équivalent » Russe, qui est lui aussi entré en refonte et devra passer plusieurs mois en plus en cale que le nôtre.
      .
      Sauf qu’il n’est pas nucléaire.
      Qu’il n’a pas de catapulte.
      .
      Dans le même temps, les Russes qui maîtrise la propulsion nucléaire se sont demandé si la transformation de leur part en part nucléaire valait la peine. La réponse est: trop compliqué. Trop cher. Et pas la technologie adaptée.
      .
      En revanche, pour la France, sa politique, un bâtiment alternatif en puissance à notre pa serait bienvenu. A ce stade, un navire ou sous marin lance-missile ou un second pa seraient bienvenus.
      Car le seul problème que le Grand Charles pose, ce sont les chantier de maintenance qui laisse la flotte sans support.

    • Alex dit :

      Bien moins chère qu’un PA américain …

    • vrai_chasseur dit :

      Le GAN coûte environ 20 milliards sur 30 ans.
      Les dépenses de formation continue en France, c’est 33 milliards par an. Pour produire 2 millions de chômeurs longue durée.
      Ratio Coût / utilité ….

      • Albatros24 dit :

        Et le coût des aides sociales c est 700 milliards par an pour le budget de la Nation.
        Sachant que notre PIB est environ de 2400 milliards et qu il faut rajouter le coût du budget de l Etat.
        On ponctionne beaucoup mais mal on oublie les investissements publics (infrastructures) mais aussi privés vers les PME innovantes ou exportatrices ou industries de pointes utilisatrices de main d oeuvre.

  2. Fralipolipi dit :

    PA CDG rule the waves !!!

    • FP dit :

      ????
      C’est un porte-avions français, vous êtes au courant ?

      • Fralipolipi dit :

        FP,
        Si vous n’avez pas encore compris le sens de ma remarque, Svp, faites un tout petit effort de réflexion …
        cette tirade anglo-saxonne ne peut d’ailleurs pas être traduite car elle correspond à un contexte historique lié à la puissance de la Royal Navy en son temps.
        C’est donc sur l’analogie ci-dessus que vous devez faire porter votre effort de réflexion.

      • Affreux Jojo dit :

        Bah, la devise royale britannique est bien en Français. « Dieu et mon droit ». Comme celle du plus important ordre de la chevalerie britannique, l’Ordre de la Jarretière : « Honni soit qui mal y pense ». Paraitrait même que le God save the King/Queen, serait issu d’un te deum de Lulli pour la guérison de notre bon roi Louis XIV, d’une fistule au fondement !

        Alors oui. Cherlie rules the waves s’il veut.

    • Géo dit :

      « Britannia rules the waves » était de l’autodérision : il ne sert à rien de régner sur les vagues. Sur les mers, sur les océans, sur les outre-mer, d’accord mais « sur les vagues on perd son temps.

  3. auxsan dit :

    Eh ben en fait ai pas l’impression que ça fasse 15 mois….tempus fugis

    • Thinker dit :

      L’article dit bien qu’il sera à nouveau définitivement opérationnel en janvier, 2 ans après le début carénage. Ils auront donc 6 mois de retard sur leur planning si pas de souci technique en redémarrant les turbines.

  4. Finesd'arts dit :

    Au revoir, à l’année prochaine,

    • Polymères dit :

      Il fait beau en Afrique? Restez sur vos blogs préférés et cessez de venir ici avec 50 pseudos pour partager votre opposition à la France

  5. Allobroge dit :

    Pour bien faire il en faudrait au moins trois, ainsi il y en aurait toujours un à la mer, un en cale seche et l’autre à l’entrainement. Avec un domaine maritime gigantesque nous ne sommes plus capable de le défendre ! En outre trois permettrait de baisser les coûts. Un quatrième pourrait être construit avec nos partenaires européens et servir à tour de rôle aux uns et aux autres !

    • Bonjour ,
      Il faut arrêter avec nos partenaires …je me demande , si vous avez compris que nos partenaires ou pseudos partenaires n’ont que faire de nos PA ou avions rafales … exemples la Belgique , les Pays-Bas , l’Espagne et autres soi disant pays pour la défense Européenne …. qui choisissent des avions F35 et qui viennent donner des leçons chaque jours en hurlant Europe , Europe, Europe … Il faut arrêter avec cette pseudo défense Européenne…. qui est morte avant même d’avoir existé … Il y aura au mieux quelques collaborations et projets qui verrons peut être le jour … mais après d’interminables discutions …
      Pour beaucoup de ces projets , resterons à l’état de projets …. Triste constats … mais hélas c’est la dure réalité de cette Europe de l’argent et de quelques uns qui n’ont que faire d’une Europe au sens noble du terme et encore moins d’une Europe de la défense …. Alors arrêtons avec des PA Européens…. qui ne verrons d’ailleurs jamais le jours … et je suis curieux de voir comment va tourner cette histoire de SCAF sachant que les Allemands vont acheter des F35 … Il y a en effet une Europe … mais une Europe des finances et des affairistes … ou les puissants sont de us en plus puissants … et ou les peuples s’appauvrissent … et ou l’intérêt des Nations passe au second plan … Si vous n’avez pas compris cela … Il n’y aura jamais d’Europe de la défense … et nous avons un allié qui le fera vérifier …… et cet allié c’est le temps …. et le temps vous montrera que cette Europe est une escroquerie …. D’ailleurs dans quelques mois les élections Européennes …. et là ils vont tous venir vous dire , nous dire et nous crier …. il faut plus d’Europe … sans l’Europe nous ne pouvons rien …. depuis des décennies à chaque fois ils trompent les Français … Ils peurs pour leurs privilèges … les Médias vont faire du bourrage de crane … et nous dire que l’Europe est indispensable … Une remarque , tellement indispensable qu’aucun pays Européens dans la pratique ne veulent d’une Europe de la défense … mais uniquement dans les déclarations d’intentions … Une bande d’escrocs …
      Voilà la dure réalité … aucun PA ne sera construit en commun … aucun avions rafale ne sera acheté par qui que ce soi en Europe … les marchandises et les profits toujours pour les mêmes … Quoi que je ne suis pas contre l’économie de marché et faire des profits … mais quand les intérêts d’une nations , des nations , d’un continent qu’est le notre passe pour être la cinquième roue du carrosse … alors il y a de quoi se poser des questions et en trouver les réponses …. En effet , déprimant ce constat .. mais c’est la réalité …. posons nous les vraies questions , même si elles nous montrent ce que sont ces pays Européens qui se gargariser d’Europe et de défense Européenne .. et qui dans les actes sont à des années lumières .
      VIVE LES FUTURS PA EUROPÉENS … VIVE CETTE GRANDE EUROPE DE LA DÉFENSE … hummmmm… Enfin L’espoir fait vivre , attendre c’est mourir …
      Chères Amis , le bonheur n’est-il pas toujours pour demain ?…
      À très bientôt..
      William Alexander .

      • Allobroge dit :

        C’était une proposition. J’ai bien conscience du problème et ne me fait pas d’illusions d’où la nécessité, pour nous, d’avoir au moins trois PA. Par ailleurs : « ils vont tous venir vous dire , nous dire et nous crier …. il faut plus d’Europe … sans l’Europe nous ne pouvons rien … » effectivement, nos dirigeants se cachent derrière « l’Europe » qui en fait dirigerait tout et tous. Ils ne deviennent que des « super préfets » élus on a vu de quelle manière !.Avantage pour eux ils ne sont plus responsables de rien puisque c’est l’Europe qui le veut (enfin voyons).Sauf que les peuples ont un subconscient dont ils n’imaginent pas la puissance (demandez aux Russes) et il se pourrait bien que le retour de bâton soit sévère et en priorité pour nos brillantissimes dirigeants, énarques, experts de tous poils !.

        • Vince dit :

           » d’où la nécessité, pour nous, d’avoir au moins trois PA »
          .
          Ouvrez une cagnotte leetchi. Vous avez vu l’état de la marine actuelle et vous voulez plus de PA ? Les marins sont toujours à pleurnicher « plus de batsimar, plus de Fremm, plus de snla, de ceci, plus de cela », mais ils sont tout heureux de se pign.ler sur un PA qui ne sert qu’à faire des ronds dans l’eau et jouer au grand avec leurs camarades US. Pendant ce temps le reste tombe en ruine. Comme un petit marquis ruiné qui s’acharne à dépenser le peu qu’il a dans la réparation des toits de son manoir.

    • Castel dit :

      Deux, ça ne serait déjà pas si mal…..

  6. Barfly dit :

    Bonne nouvelle.
    Avec le Charles de Gaulle retapé, notre armée retrouve un peu plus de couleur.

    • Polymères dit :

      C’est surtout le « tout rafale » (même si déjà à l’oeuvre en 2016) qui va clairement entrer en scène, avec des avions disponibles dans la quantité et ou le dernier F1 (sur 10) modernisés en F3 a été livré au début de l’année. On pourra avoir enfin un CDG partir avec 30 Rafale en cas de gros besoins…
      En dehors de cela, on peut se rappeler que certains, sur plusieurs années, imaginaient avec une dramaturgie de dingue, cette période d’indisponibilité, qu’on allait être sans défense, qu’il fallait d’urgence un 2e porte-avions pour éviter cela (alors même que le temps de le construire…) , que ça serait une horreur. Pourtant, voilà, nous arrivons au bout et il est bien de se demander si l’angoisse d’être sans porte-avions pendant 2 ans était justifiée?
      Car sans retirer l’avantage d’un porte-avions pour nos capacités militaires, sans renier (j’en suis même un partisan) le besoin d’un deuxième (et si on devrait en avoir deux, on aurait le même débat pour un 3e et ainsi de suite, car dans le militaire, il n’y a aura jamais assez), il faut savoir reconnaitre que nous ne sommes pas « perdus » ou sans défense sans un porte-avions et qu’il faut parfois cesser de se faire peur et d’avoir un regard lucide.
      Une regard lucide c’est celui de comprendre que ce qui défend la France d’une attaque version mai 40, ce ne sont pas les canons ou les avions, mais l’arme nucléaire et que dans notre situation actuelle, les moyens conventionnels servent à jouer un rôle au delà de nos frontières, à agir, à imposer, à décider. Mais s’il est bon d’avoir une telle ambition et des moyens conséquents pour cela, gardons bien de faire comme si on allait subir une attaque d’une autre époque, d’une époque ou le nucléaire n’existait pas.
      La France retrouve son porte-avions, la France retrouve un outil militaire puissant avec lequel elle peut faire valoir ses intérêts et ses ambitions. Le porte-avions avec son « tout rafale » apportera inévitablement un pouvoir plus grand et des capacités d’actions supérieures et plus efficientes qu’avec la mixité qu’imposait aux personnels comme au navire le SEM.
      Il est comme neuf, ce n’est pas juste un coup de peinture qu’il a reçu.

      • Le Glaive dit :

        @ Polymeres : 30 Rafale, dites-vous ? lesquels ? sachant que sur les 42 actuels théoriques, un maximum de 15-16 sont effectivement capables de voler un jour donné .. les autres, dans les hangars ou sous le pont bientôt, ils sont décortiqués et donc inaptes.
        Ne rêvez pas, car si vous saviez, en plus, certains des bobos récurrents de cet avion, votre bel optimisme de conte de fées tomberait à l’eau. Sans entrer dans les détails et pour ne pas trop mettre de sel sur les plaies, sachez qu’une des faiblesses récurrentes de l’appareil, depuis ses tous débuts, et qui a conduit à la perte d’au moins un d’entre eux, continue à se produire, environ 10 ans plus tard ! il faudrait un peu modérer les cocorico car ils n’ont pas lieu d’être, et vivre dans le réel n’a jamais tué personne . Avec 15 Rafale Marine , vous pensez qu’on va gérer le monde ?

        • Damocles dit :

          Ceci étant, votre remarque est valable pour la majorité des matériels (Civil également..) et dans le monde entier… On embelli toujours un peu.

        • Barfly dit :

          @ Le Glaive
          Durant sa dernière opération avant sa refonte, « Opération Chammal » le PA Charles de Gaulle transportait dans ces soutes 22 rafales. Donc arrêté avec vos films et vos estimations made in Sputnik news, dans l’avenir il transporteras ces 30 rafales que cela vous défrise ou pas.

        • Albatros24 dit :

          Ne pleurez pas on aurait pu avoir le F35 à gérer…

        • Iceman dit :

          Ce soi-disant « défaut caché » ne les empêche pas d’accomplir toutes leurs missions sans pertes depuis des années, donc ça fonctionne plutôt pas mal. Bien mieux que les Su-33 ou les Mig29K en tout cas. Surtout qu’en ce moment il y en a plus au fond de la mer que sur le « porte-avions » russe.

        • Bonjour,
          Tout à fait d’accord avec votre analyse …. la difficulté pour beaucoup de commentateur est le constat dans leurs écrits … De plus , cela fait désordre pour la deuxième puissance maritime de la planète par sa superficie 11 millions de kilomètres carrés … et un seul PA … sachant en effet que sur les un peu plus de 30 appareils , il y en aura au moins la moitié qui ne serons pas opérationnels … par manque de maintenances et pièces de rechanges et tout cela par manque de budget … problèmes récurent … pour nos armées … Quand vous pensez que nos armées au total , marine comprise aura un peu moins de 200 appareils de combats et ceux pas avant 2025 et qui plus est si tout va bien … C’est dire les handicaps cumulés de nos armées …. Même chose pour nos hélicoptères … Deux sur trois cloués au sol pour non maintenance et pièces de rechanges par manque de budget … Cela est article du Washington post suite à un rapport du pentagone sur les forces armées Européennes et plus précisément sur l’état de des forces de l’armée Française …. Triste constat … voir inquiétant … Alors , avant d’avoir deux PA , il faudrait déjà avoir un PA qui puisse avoir toutes ces capacités et non pas 16 avions sur 34 opérationnels voir disponibles … Puis oublier cette Arlésienne qu’est notre défense Européenne … et ces voeux pieux de construction d’un PA en commun … Beaucoup de débats stériles dans ce blogue …
          Il faut , de temps en temps revenir ne nous en déplaise … aux dures réalités des moyens de nos armées et le résultat de décennies de maltraitance de forces armées par des incompétents …. et ça continu …
          A peine 50 milliards d’euros péniblement en ,2025 … Alors , je sais restrictions Budgétaires ..
          Mais désolé , j’ai toujours pensé que quelques soient les problèmes qu’une nation rencontre , elle se doit de faire en sorte que son armées est les moyens de ses ambitions … et se sans baisser sa garde … Toujours est-il est que le constat et là et bien là …. De mon point de vue , notre budget défense aujourd’hui devrait être de 55 à 60 milliards d’euros … Alors j’entends déjà certains … il n’y a pas d’argent …
          les déficits …et tout les refrains que l’ont entend depuis trop longtemps …. Pourtant d’autres nations font des efforts énormes … et trois voir quatre nations augmentent leurs budgets défenses de quelques points chaque années … Alors un second PA pourquoi pas mais en donnant pleinement les moyens opérationnels et pas à 40 pour cent voir au mieux à 50 pour cent …
          Vous souhaite une bonne journée
          À très bientôt .
          WILLIAM ALEXANDER .

        • Nenel dit :

          de Le Glaive
          Et bien moi j’aime bien le sel sur les plaies. Parce que dire certaines choses sans aller au fond, désolé c’est faire de la suspicion. Alors dites voir quel est le pb récurrent toujours présent et qui est soit disant responsable d’un crash ? Si tant est qu’il y en a un. Si on remonte 10 années en arrière, en gros 2017, je ne vois que l’accident du B316 dû à une désorientation spatiale du pilote dans des conditions météo plus que merdiques.

        • Alpha dit :

          @Le Glaive
          « …car si vous saviez, en plus, certains des bobos récurrents de cet avion… »
          Oui ? Et ? Qui sont ? Sources ?… Et au passage, rappelez-nous le nombre de perte Rafale M par rapport à ses concurrents navals F-18, MIG 29K et SU 33…
          De plus, vous pourriez nous expliquer les raisons du faible taux de disponibilité d’un Rafale en métropole, tandis qu’à l’inverse, en OPEX ceux ci frolent les 90 %… 😉
          Le Glaive… Ou rien que de lire le pseudo me fait rire en pensant à ce qui va suivre !… 🙂

        • Albatros24 dit :

          Au Glaive…Qui n est pas celui de la justice visiblement.
          Merci de préciser en quoi le Rafale M serait il dangereux pour son pilote SVP.
          Il utilise le logiciel ou le siège ejectable du F35 ?
          Il se précipite dans l eau comme les Mig russes ?
          Si vous n avez aucune réponse donc aucun argument vous n êtes qu un énième troll anti français sur ce site alors.

      • Barfly dit :

        @Polymères
        Il y a parfois des moments où l’histoire s’accélère très vite et nous aurions peut-être eu besoin d’un autre PA. Qui sait ?
        L’occasion ne s’est pas présenté et c’est tant mieux, mais 2 Pa valent mieux qu’un.
        Je dis ça facile derrière mon PC mais je sais ce que tout cela engage économiquement dans le temps, surtout pour un pays surendetté comme le notre.
        Maintenant, je ne vais pas bouder mon plaisir d’avoir un PA flambant neuf, modernisé, capable d’emporter 30 rafales dernières génération, de quoi calmer quelques belliqueux. Et surtout il se compte sur les doigts d’une main ceux qui disposent d’une telle force de frappe. Soyons fier de temps en temps.

        • Patatra dit :

          Ah pour le coup, il y a moyen de se couper trois doigts d’une main effectivement 😉

          Allez Cocorico !!

  7. Albatros24 dit :

    N avoir qu un PA n a pas de sens
    Autant ne rien avoir comme beaucoup de pays continentaux européens.
    Si on veut être une puissance comme la France avec la seconde ZEE mondiales c est deux PAN minimum…
    A ceux qui disent qu en cas de guerre c est une cible de choix des sousm…tous les bateaux en sont deq cibles à commencer par les navires amphibies mouns bien défendus. Un PAN dispose de bateaux sous marins et vecteurs aériens justement pour le protéger. Un GAN c est une flotte moderne avec missiles avions qui sont autant de menaces mortelles. Et comme 70% des pays ont une côte…
    Irremplaçable en cas de guerre et surtout en temps de paix : étatsuniens er chinois ou japonais ne s y trompent pas ils en construisent actuellement. Malgré les missiles et sous marins…les frégates sont là pour ces menaces.
    D où l intérêt d avoir assez de FREDA FREMM ou même FTI…

  8. Raymond75 dit :

    Le PAN Charles de Gaulle, le prestige et la force de la France, va immédiatement se rendre dans la Baltique pour neutraliser les provocations militaires de Poutine et surveiller Kaliningrad … Non, il va aller en Méditerranée mettre fin aux trafics d’êtres humains … Pardon, je déconne 🙂 Il se tiendra loin de tout risque, fera des ronds dans l’eau avec son escadre de soutien (dont un sous marin nucléaire d’attaque), et à un coût global astronomique il aidera à lancer quelques bombes sur des objectifs sans défense du Proche Orient.

    • Fabien dit :

      @ Raymond75
      Je prends le pari qu’il ne fera rien de tout ça: la défaite de l’opposition Syrienne est actée, et nos militaire la trouve souhaitable au vu des métastases extrémistes qu’elle contient: même en cas d’attaque au chlore, je suis réservé sur une éventuelle rétorsion.
      La Russie? Où qu’aille le Charles, elle doit savoir que ce n’est qu’une question de jour pour le rappatrier.
      En revenche, il y des besoins d’un tout autre genre face à l’Egypte et l’Inde, et aussi dans le Pacifique. Là-bas, il y a des clients. C’est comme des cible mais on les atteints pas d’autre moyens…

    • MD D dit :

      Le Koutousov , lui au moins , ne faisait pas des ronds dans l’eau , mais des ronds de fumée dans l’air. Et il pouvait en plus s’amuser au lancer d’avions dans les vagues.

      • Thaurac dit :

        Le seul navire repérable à des miles sans radar, la seule fois où il est « furtif » c’est quand il est en panne!

  9. Jean-Marie H. dit :

    A chaque fois que l’on parle de porte-avions, les fana PA (à moins qu’ils soient seulement des chatbots) qui se déchaînent pour expliquer qu’il nous en faut deux, ou trois. Ou quatre.
    .
    Alors je bisse : le porte-avions sera de plus en plus un navire vulnérable, même si les « fana PA » ne veulent pas le savoir. Il ne suffit pas de se demander ce qu’il nous faudrait ou ce qu’il nous aurait fallu, il faut surtout imaginer l’évolution future des armements avant de décider.

    • keysersozhehe dit :

      Très juste, le PA a connu son heure de gloire pendant la 2em GM ou il a eu une importance décisive, si 3em il y a, d’autres armes en particulier les missiles auront pris le dessus

    • Calcul dit :

      Pour descendre d’une altitude de 500 km à la vitesse de 19000 km/h la demi-douzaine de missiles ballistiques à tête percutante (j’imagine une adaptation du M51) met 95 secondes. Pendant cette minute-et-demi la future épave de porte-avions parcourt à pleine vitesse (50 km/h) seulement 1320 mètres sur une trajectoire parfaitement prévisible.
      Pour recruter des équipages de PA, il va falloir trouver des marins ne sachant pas compter.

  10. nimrowing dit :

    Au moins on comprend mieux pourquoi l’intérêt que notre marine puisse se doter d’un second PA, la question n’est plus nouvelle depuis les retrait du Foch et du Clémenceau…question de politique.

  11. Raymond75 dit :

    Moi je propose qu’il y ait quatre PNA, comme pour les SNLE : deux opérationnels en permanence, un en cours de révision, et un en cours de refonte. Comme cela la France rayonnera dans le monde !