Archives quotidiennes : jeudi, 13 septembre, 2018

La tension monte lentement mais sûrement entre la Russie et l’Ukraine en mer d’Azov

Le 25 mars, un chalutier russe fut arraisonné par les garde-côtes ukrainien, alors qu’il naviguait en mer d’Azov, qui, bordée au nord-ouest par l’Ukraine, à l’est par la Russie et au sud par la Crimée, est reliée à la mer Noire par le détroit de Kertch. La raison? Le navire, venu de Crimée et battant

« Une société qui ne protège pas ses anges gardiens est vraiment malade », dénonce le commandant de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris

Poignardés lors d’une intervention Villeneuve-Saint-Georges [Val-de-Marne], le 4 septembre, deux militaires de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris [BSPP] ont été les victimes de la folie d’un homme qu’ils étaient venus secourir. Malheureusement, le sapeur de 1ère classe Geoffroy Henry, 27 ans, ne survécut pas à ses blessures. D’où la colère exprimée par le

Le Conseil de sécurité peine à se mettre d’accord sur la façon d’améliorer l’efficacité des Casques bleus

En mars, soit quelques semaines après la publication du rapport « Cruz », qui plaidait en faveur d’une posture « plus offensive » pour les Casques bleus, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a lancé une nouvelle initiative, appelée « Action pour le maintien de la paix », dans le but d’améliorer l’efficacité des opérations conduites sous la bannière

Le président Poutine assure que la Russie continuera de « renforcer » ses forces armées

Le 11 septembre, les forces armées russes ont donné le coup d’envoi à Vostok 2018, un exercice organisé dans l’extrême-orient russe et dont l’ampleur dépasse celle des manoeuvres Zapad-81, qui furent les plus importantes jamais menées par l’URSS. Les chiffres sont éloquents : 300.000 soldats sont mobilisés (dont 3.200 Chinois), de même qu’un millier d’aéronefs

Paris : Le mémorial dédié aux militaires morts en OPEX risque de ne pas être inauguré d’ici le 11 novembre 2019

Quand, en octobre 2011, le général Bernard Thorette, ancien chef d’état-major de l’armée de Terre, proposa d’ériger, à Paris, un monument dédié à la mémoire des militaires morts pour la France lors des différentes opérations extérieures menées depuis 1962, l’on était loin d’imaginer les difficultés auxquelles ce projet allait se heurter. Pourtant, le dossier sembla