Avec l’appui de la coalition, les Forces démocratiques syriennes se lancent à l’assaut d’un des derniers fiefs de l’EI en Syrie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

56 contributions

  1. jyb dit :

    Petit rappel de mon propos précédent. Les irakiens s’enervaient de la passivité des fds sur hajjin, la tension était montée d’un cran après une attaque de daesh le 29 aout à al qaim. haider al ababdi a encore de quoi se faire entendre.

    • didixtrax dit :

      Après les « incidents » de Bassora, il semble Haidar Abadi soit lâché par Sayyed Moqtada al-Sadr, du coup les US perdent leur homme.

      • jyb dit :

        @didixtrax
        oui en réunion extraordinaire du nouveau parlement, la démission d’haider al abadi a été « demandé ».
        al abadi est « par défaut » l’homme des us, parce qu’il leur a forcé la main sur pas mal de dossier (agenda, kurdistan, hash al chaabi…)

      • Dresde dit :

        Il me semble que l’apres Guerre d’Irak , la situation est devenue venimeuse ! L’Iran aurait frappé des cibles dans le
        Kurdistan irakien

        • jyb dit :

          @dresde
          oui des cibles du pdk. sur ce dossier l’axe Ankara teheran est solide.

        • aleksandar dit :

          Ces frappes iraniennes avec des missiles Fateh 110 n’ont rien a voir avec la situation politique en Irak
          Ce sont des frappes de représailles suite à l’attaque d’un poste frontière iranien par le PKK et la mort de 7 gardes frontières iraniens.

    • Auguste dit :

      Vous ne croyez pas que les Américains sont plus préoccupés à repousser les milices « iraniennes » des champs pétroliers et contrôler les chiites de boukamal,que de détruire les daesh?.Et couper en même temps le projet d’une voie ferrée Téhéran-Bassora-Damas-Beyrout,En passant certains puits fonctionnent depuis 2016 et ils viennent d’en ouvrir un,il y a quelques jours.
      Curiosité:dans le triangle à l’est de Palmyre encore sous contrôle daesh,les barbus ont attaqué une position syrienne et ont employé pour la première fois des fumigènes.Ils sont forts ces daesh:avec du sable et des cailloux ils vous font des merveilles….armes,munitions,fumigènes.

      • Dresde dit :

        Bah de toutes façons les radicaux qui ont attaqué Palmyre ont dit qu’ils ont été formé par les americains(les américains n’ont pa démenti ) (propagande Russo-syrienne ) qui croire ? De toute façon la situation dans le camp réfugiée d’Al-Rubkan est très précaire ! Après avoir fait de Raqqa in cimetière ciel ouvert , quand est ce que les opérations de déminage commenceront ? Pourquoi Trump vient de geler au total 440 millions de dollar dédiés à Raqqa! L’annee Scolaire va commencer à Quneitra, l’infrastrucyre D’alep se rétablit lentement ! Pourquoi les infrastructures les plus élémentaires n’ont pas été réhabilitées à El-Raqqa ?

        • Thaurac dit :

          Pour les écoles palestiniennes, celles où dés le plus jeunes ages, on t’apprend à tuer des juifs, pas rakka, pas lu ça sur le net, si tu as des précisions, je suis preneur.
          Tunnels du Hamas sous 2 écoles de l’UNRWA: Israël proteste auprès de l’ONU
          https://www.dailymotion.com/video/x5q1j1p
          « Désormais, selon le New York Times, les cours d’histoire dispensés à Gaza en classes de quatrième, troisième et seconde «mentionnent la Torah et le Talmud comme des « inventions », et décrivent le sionisme comme un mouvement raciste qui compte parmi ses buts l’expulsion des Arabes hors du territoire entre le Nil en Afrique et l’Euphrate en Irak, Syrie et Turquie». Ils omettent également toute mention des accords d’Oslo, signés en 1993 entre l’OLP et l’État d’Israël. Un État dont l’existence n’est de toute façon pas reconnue dans les nouveaux manuels du Hamas, conformément au programme politique de ce dernier…. »
          http://www.slate.fr/monde/79707/manuels-scolaire-gaza-hamas-israel
          quand un pays saute de joie quand des tours s’effondre, je lui donnerais du plomb plutôt que de l’argent.

          • Atlas dit :

            Oui je sionisme est un mouvement raciste, racialiste et supremaciste.
            Voir la nouvelle loi sur l état juif

          • aleksandar dit :

            Vous parlez sans doute de ces israéliens qui dansaient de joie a Manhattan le 11 septembre ?

    • datamo dit :

      Jyb
      Selon vous ce brusque regain d’activité aurait il vocation a effacer une impression de complaisance durant les mois passés ?

      • jyb dit :

        @datamo
        C’est ce que je pense. Hajin aurait du faire l’objet d’une offensive des fds, le 25 novembre 2017. Cette offensive assez rapide était partie du sud des champs d’at tanaq et conduisait les fds vers al qaim/abou kamal le long de la rive orientale de l’euphrate. Les avions de la coalition ont à l’aube du samedi 25/11/2017 severement bombardé les positions djihadistes sur hajjin et ash shafa mais les troupes au sol ont coupé sud-est sans attaquer ces deux positions. C’est cette situation qui prévalait jusqu’à aujourd’hui.
        Disons que la coalition voyait un interet à laisser une épine dans le talon des russo-syriens. Epine qui leur a couté 36 combattants lors d’un raid de daesh le 3/06/18 parti d’hajjin. Mais ce statut quo menaçait aussi les irakiens et ils ont demandé à assad l’autorisation d’intervenir coté syrien de la frontière. Et le 25/05/18 des F 16…irakiens ont bombardé hajjin.

      • Barfly dit :

        « Complaisance les mois passés » ?
        Vous êtes un comique.
        L’EI a perdu 80 % de son territoire grâce aux bombardements de la coalition et vous parlez de « complaisance ».

  2. petitjean dit :

    et voilà que le « changement climatique » s’en mêle » !

    qui a détruit les systèmes d’irrigation et de distribution d’eau potable ?

    • Arno dit :

      La guerre pour vous répondre…..et quel rapport direct de votre question avec le changement climatique?

      • Thaurac dit :

        Il veut dire que la désertification grand V et le contrôle de l’eau dans ces pays, peut engendrer des troubles, des conflits

    • aleksandar dit :

      Réponse : Les barrages turcs sur l’Euphrate

  3. librexp dit :

    L’étude de l’ONU sur l’impact climatique sur l’EI et d’autres groupes post-EI est un chef d’oeuvre, j’espère qu’AlQaida à Idlib n’est pas dans le lot des groupes post-EI et aura droit à son impact climatique

    • Arno dit :

      @librexp : Qu’est ce qui vous défrise avec l’idée que les conséquences du changement climatique paupérisent la population locale, et que cette paupérisation alimente en main d’œuvre fraiche les mouvements terroristes, EI inclus?

  4. nofake dit :

    l’Irak bas les records de corruption, les fonds destinée aux infrastructures aboutissent dans les poches des chefs de clan. Un mouvement anti corruption a produit une alliance contre nature entre le chiite intégriste Moqtada sadr et le parti communiste irakien, alliance qui viens de bouleverser les équilibres électoraux s’il en fut.
    Mais bon pour l’ ONU c’est le changement climatique, pas touche aux méthodes US….

  5. Bozkurt23 dit :

    Les forces démocratiques syrienne représenté par le ypg d idéologie marxiste !! Allez racontez ça a des enfants, ils vs croieront.

    • Castel dit :

      A tout prendre, ça me parait quand même préférable à l’idéologie islamiste……..

      • personne dit :

        Allons mon bon monsieur, je vous coupe la jambe gauche ou la jambe droite ? Le bon beauf anti-coco répondra : « la gauche et vite « ! et le bon beauf gauchisant répondra lui : « la droite, ça me rappellera Sarkozy » !

  6. Auguste dit :

    .L’artillerie française serait arrivée il y a quelques jours à Al-Baghuz,en même temps qu’une centaine d’Anglais.Renforts en matériel à Manbij aussi.Un KC3 ravitailleur anglais à l’est d’Amman cet aprés-midi.
    Bizarrerie:que faisait un coucou civil (Diamond Aircraft autrichien) à tourner en rond au centre sud de la Syrie (Est de Damas) ????.

  7. jyb dit :

    Je n’ai pas lu le rapport de l’onu mais pour ce qui est de la basse vallée de l’euphrate c’est à dire la rive orientale de l’euphrate en syrie, le facteur climatique est ancien; d’autant qu’il intervient en même temps qu’une reforme agro-industrielle volontariste ( barrages, culture intensive du coton…)
    On est là au début des années 60 et les périodes de sécheresse bouleversent la donne.
    exemple de raqqah : en 1960, 15 000 habitants. En 2008 : 240 000 habitants, résultat de l’exode rural et des déplacements de pop dus à l’aménagement du fleuve. Rien d’étonnant à ce que daesh ait pu recruter massivement dans ces populations déracinées et déclassées.

    • Auguste dit :

      Et la Turquie qui remplit ses barrages ne va pas arranger le bidule.Ne pas oublier une sécheresse exceptionnelle en Iran qui n’arrange pas les affaires des Ayatollahs,déjà bien compromises.

    • didixtrax dit :

      Et 0 habitants à Raqqah en 2017 (en surface, parce que sous les décombres …) grâce aux bombardements de la coallition guidés par les valeureux FDS et qui n’atteignaient bien sûr que les barbus.

  8. Carin dit :

    Ils n’exagèrent pas un peu les irakiens?
    Ils ne pourraient pas faire surveiller la frontière avec les moyens que leurs donnent les américains? ( moyens de com, matos de vision nocturne… ) Il faut vraiment tout leur faire, du repérage à la destruction des véhicules et motos de l’EI qui passent de la Syrie à l’irak ?
    Comment ils faisaient avant?

    • jyb dit :

      @carin
      tiens…l’artillerie française est en syrie. çà ne vous rappelle pas un com du mois de juin.

    • box dit :

      avant que les américains réduisent leurs pays en cendres? ben y avait un petit mec qui s’appelait Saddam Hussein et qui tenait la boutique…

      • Castel dit :

        On ne peu pas dire que beaucoup d’Irakiens le regrettent aujourd’hui pour autant…..

        • jyb dit :

          @castel
          Il faut etre plus nuancé. 16 ème année de guerre en Irak, c’est 15 ans de mort quotidienne et d’espoir sans lendemain. Alors pour une générations qui ,’a pas connu Saddam hussein, le personnage importe peu et pour les autres
          il n’est pas dit que l’ordre autoritaire du régime d’hussein soit aujourd’hui une abomination.

    • Barfly dit :

      @Carin
      « Comment ils faisaient avant ? »
      Bah avant ils se faisaient rétamer par l’EI.

    • Vince dit :

      Y faisaient comme Assad.

  9. Amar Harraz dit :

    Continuer braves gens à croire en la sincérité américaine de vouloir donner aux différents peuples des libertés cet…
    Ce qui intéresse les américains c’est le pétrole et le gaz et la sécurité d’Israël point barre.
    Fermez le ban

    • Polymères dit :

      Le pétrole et le gaz? Ben alors là, la Syrie est le mauvais terrain de jeu, car c’est pas du tout un gros producteur et encore moins une grande réserve.
      Faut arrêter de toujours chercher l’excuse du pétrole pour expliquer l’action des américains comme si aujourd’hui on serait comme au temps des colonies à devoir voler et capturer les richesses des autres pour en avoir. Comme l’amérique indépendante énergiquement doit trouver du pétrole à tout prix pour survivre et que la Syrie serait une poule aux oeufs d’or.
      La Syrie était avant la guerre, un pays avec un PIB de 50 milliards $ (et encore à l’époque il y avait un baril à 100$), un pays presque pauvre , son pétrole et son gaz ne représente pas grand chose. La Syrie est un gouffre financier dans lequel il faudra mettre des milliards pour espérer un jour obtenir certains avantages, les russes aujourd’hui commencent déjà par faire la manche pour la reconstruction.
      .
      La Syrie est un pays géostratégique et c’est pour cela qu’il y a de nombreux états étrangers (pas seulement américains) qui gravitent et agissent dans les environs. C’est un lieu d’influence politique et militaire et les américains y sont pour défaire l’influence iranienne mais également de limiter celle des russes. Avoir Israël comme puissance militaire régionale est dans l’intérêt américain, de même que pour les russes et les iraniens, aider Assad et ses intérêts font leurs intérêts. Le jeu d’alliance fonctionne et a toujours fonctionné ainsi et si vous détestez Israël, c’est votre problème, votre obsession et si vous pensez que les russes sont en Syrie pour combattre le terrorisme, remettez vous en question de la même manière que vous appelez les autres à ne pas « croire » les américains. D’ailleurs ici, personnes ne défend les américains et leur discours voulant ramener la liberté au peuple, ça généralement ce sont les anti-américains qui usent de cet argument qu’ils pensent être l’idéologie des pro-américains. Ici on parle tous des enjeux géopolitiques et dire qu’Assad est prêt à éliminer et déporter tous les habitants qui ne sont pas avec lui, c’est un constat et non une propagande.

      • Atlas dit :

        Et le petrole et le gaz dans la partie du golan occupe par israel qu en faites vous,,???

      • Atlas dit :

        Et Netanyahou, ne veut il pas faire de la purification ethnique en deportant tous les palestiniens en jordanie. C est bien la demande qu il a fait a Trump par l intermediaire de Kusner

    • Castel dit :

      Je crois quand même, qu’il y a une autre raison :
      Les Américains ne veulent pas voir se créer un  » Califat », à partir du quel, pourrait se préparer des attentats contre eux, comme ceux de 2001….

    • personne dit :

      Bonjour,
      Ce qui intéresse les anglo-américains c’est bien plus que cela. C’est aussi, pour les neo-cons, s’attaquer à tous les alliés et tous les intérêts russes de part le monde, afin de mieux peaufiner la politique d’encerclement de Popovland. Les neos-cons font de même avec les chinois, c’est dire qu’il existe une détermination absolue pour les plus fanatiques du camp occidental d’aller très loin dans ces multiples provocations. Jusqu’à la guerre ?

  10. Lagaffe dit :

    Un porte-parole du Pentagone a démenti les informations du ministère russe de la Défense selon lesquelles l’armée de l’air américaine aurait frappé le gouvernorat de Deir ez-Zor en Syrie à l’aide de munitions au phosphore : Selon Sean Robertson, le Pentagone ne dispose pour l’instant d’aucune information concernant l’utilisation de munitions au phosphore blanc et aucune unité américaine ne dispose de ce type d’armes.
    Une opération de désinformation russe pour tenter d’associer « USA = Chimique » dans la tête des personnes les plus crédules ou les moins informés ?

  11. Ali dit :

    Tout ça est bien triste, on est tous là à discuter sur le sort d’un pays, du partage de ses richesses et de l’avenir de sa population.
    Qui sommes nous pour intervenir et décider du sort d’un pays souverain, quel droit nous permet de fouler son sol et d’y mener une pseudo guerre censée nous débarrasser du terrorisme ?
    Quand le Président Al Assad décide d’éliminer les derniers bastions des racailles de l’ei dans la Goutha à Alep ou à Idleb la communauté internationale crie au massacre, mais lorsque les membres des différentes factions des pays occidentaux sous couvert des USA et arborant des appellations honorifiques tels que « tempête du désert » ou « rameau d’olivier » ou bien encore « Hamilton » et « Inherent Resolve » et bien là il ne s’agit que de guerres propres et sans bavures [sic] sans dommages collatéraux et bien sûr sans aucune victime civile car on a bien pris soin de faire « des couloirs humanitaires » pour que, évidemment les terroristes laissent passer tranquillement les populations.
    Allons bon ! Lorsque l’armée gouvernementale a livré une bataille féroce dans la ville de Douma, on s’est empressé de dénoncer une attaque chimique et bombarder la Syrie librement sans l’aval de l’ONU et après une enquête menée par l’OIAC celle-ci a pu etablir que « du chlore aurait été libéré dans certains quartiers ».
    Aujourd’hui la Russie accuse les USA d’avoir mené des attaques au phosphore blanc sur une localité du gouvernorat de Deir-ez-Zor, mais bien entendu Washington dément et pourtant, ni les États-Unis ni leur allié Israélien n’ont signé les protocoles à la Convention de Genève interdisant l’utilisation de ce genre de munitions.
    C’est pour moi une escalade honteuse que nous menons loin de chez nous au lieu de nous concentrer sur les vrais problèmes de notre pays tels que le chômage, la santé, nos retraites et l’éducation de nos enfants.

  12. joni dit :

    On voit clairement le soutien aux terroriste de part la france et les etats unis, a la limite les gentils dans cette histoire c est le gourvernement syrien et les russes qui tapent sur tout terroriste, les bons terroristes des EU et UE sont ceux qui vont se radicalisé plus tard comme en afghnaistan

    • dolgan dit :

      Un peu d’histoire: Daesh doit son essor en syrie principalement au fait que les Russes et les Syriens les ont laissé tranquille pour taper sur les groupes rebelles les moins radicalisés.
      Daesh a aussi beaucoup commercé avec le régime syrien et les turques.
      .
      Et actuellement ils ne tapent pas sur tout le monde. Uniquement sur ceux qui refusent de se soumettre (soumission qui ne durera guère amha).

      • aleksandar dit :

        Votre méconnaissance de l’évolution de Daesh est abyssale.
        Pour votre information, le zénith du Califat de Daesh c’est avant l’intervention des russes.
        Vous pouvez vérifier, y a des cartes pour ça.
        Revenez quand vous voulez.

        • Barfly dit :

          @aleksandar
          En effet, regardons les cartes comme vous le conseillez, regardons les cartes de plus près et l’on constate que de 2015 à 2018 les 3/4 du territoire de Daesh a été repris par l’armée irakienne (+milices chiites) + forces kurdes le tout soutenue par l’aviation de la coalition et donc oui notre ami Dolgan a bien raison, l’EI n’a jamais été une priorité des russes, en tout cas pas avant fin 2017 date des premières grosses offensives de l’armée syrienne (Palmyre Deir ezzor) contre l’EI. Disons aussi qu’à cette époque, l’armée syrienne bénéficiait d’un délitement de l’EI après des années de frappes et de combats incessants sur tous les fronts.
          Très rapidement, la stratégie des russes a été de détruire les forces rebelles et djihadistes et de reprendre les axes vitaux de la Syrie soit Hama Homs Alep Damas (laissant le cas EI à d’autres). Je ne critique pas cette stratégie, c’est un choix fait avec raison et c’est d’ailleurs une stratégie payante vu qu’avec la bataille d’Idlib le Régime d’Assad est en passe de reconquérir son territoire mais par contre ne venez nous faire le coup de la glorieuse armée russe qui aurait terrassé l’EI toute seule parce que dans les faits (cartes à l’appui) ce n’est pas vrai.

          • aleksandar dit :

            Mon bon Barfly,
            Relisez donc le post de Dolgan.il y parle exclusivement de la Syrie et de l’essor de Daesh en le mettant sur le compte de la Russie alors que le maximum de l’expansion de Daesh EN SYRIE a été atteint AVANT l’intervention russe.
            Désolé, je suis obligé de vous mettre un zéro, vous êtes hors sujet.
            Revenez quand vous voulez !

  13. lephil dit :

    Idlib, cinq lettres qui résonnent à la fois comme l’espoir, le scandale et une nouvelle manifestation du mal récurrent de l’Occident. L’espoir d’une fin prochaine de la guerre civilo-globale de Syrie ; le scandale de jihadistes armés occupant la dernière région d’un pays souverain avec le soutien actif des Occidentaux, des pays du Golfe et d’Israël ; le mal de l’Occident : une schizophrénie récurrente consistant à aider des terroristes, de même filiation que ceux venus tuer nos enfants dans les rues de Paris, Berlin, Londres et de bien d’autres localités d’Amérique, d’Afrique et d’Asie.

    A l’ouest d’Alep – au nord-ouest de la Syrie – Idlib est la capitale du gouvernorat du même nom, à moins d’une centaine de kilomètres de la frontière turque. La majorité des habitants d’Idlib travaillaient dans les industries voisines d’Alep et dans l’agriculture. Très fertiles, les terres de la province – 6000 km2 – produisaient en abondance des céréales, du coton, des olives, des figues, du raisin, des tomates et du sésame. La région abrite les vestiges de plusieurs cités antiques dont celle d’Ebla – Tall Mardikh -, site exceptionnel de recherches archéologiques où furent découvertes des tables d’argile couvertes de caractères araméens, la langue du Christ.
    la suite ici
    https://www.les-crises.fr/idlib-une-schizophrenie-orientale-par-richard-labeviere/

  14. Thaurac dit :

    C’est quand même pas marrant que pour tous ces pays désertiques en manque crucial, vital, d’eau, allah dans son infini sagesse, leur a procuré du pétrole, donc imbuvable, il s’est vraiment foutu d’eux!

  15. personne dit :

    60 % de la région d’Idlib est entre les mimines « d’Hayat Tahrir al-Sham », ex- Al-Nostra, ex-Al-Qaïda et ça fait 13 jours que ce groupe est enfin devenu une organisation terroriste pour nos alliés turcs qui trainent dans le coin depuis fin 2017…
    https://www.reuters.com/article/us-mideast-crisis-syria-turkey/turkey-designates-syrias-tahrir-al-sham-as-terrorist-group-idUSKCN1LG1XM