Archives quotidiennes : lundi, 10 septembre, 2018

La CIA met discrètement en oeuvre des drones depuis Dirkou, dans le nord du Niger

Le mois dernier, l’US Africom, le commandement militaire américain pour l’Afrique, a confirmé le déploiement de drones MQ-9 Reaper armés sur la base aérienne 101 de Niamey, en expliquant que cela faisait « partie du partenariat stratégique à long terme entre les États-Unis et le Niger pour contrer les extrémistes violents dans la région. » Par ailleurs,

Avec l’appui de la coalition, les Forces démocratiques syriennes se lancent à l’assaut d’un des derniers fiefs de l’EI en Syrie

Alors qu’elle s’était réduite ces derniers temps, l’activité des artilleurs français de la Task Force Wagram, désormais dotée de trois CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie de 155mm], s’est accentuée la semaine passée, avec pas moins de 14 missions de tirs contre des positions de l’État islamique [EI ou Daesh] situées en territoire syrien, près

Armée de Terre : La DGA lance des études pour trois capacités futures du programme Scorpion

En mai dernier, la ministre des Armées, Florence Parly, a validé une « feuille de route très novatrice » afin d’intégrer plus rapidement les innovations technologiques au programme SCORPION [Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation] de l’armée de Terre. Il s’agit d’adopter une démarche « incrémentale », via une « concertation renforcée » entre la Direction générale de

Berlin discute avec ses alliés d’une possible action militaire en Syrie en cas de nouvelle attaque chimique

Alors que la Russie disculpe par avance le régime syrien de toute nouvelle attaque chimique en affirmant que les rebelles de la province d’Idleb seraient sur le point d’en commettre une [la même ficelle a été utilisée peu avant celle, au chlore, de Douma, ndlr], l’Allemagne s’interroge. En effet, d’après le quotidien Bild, Berlin envisagerait

Lockheed-Martin aurait proposé à l’US Air Force un avion de combat combinant les capacités du F-22 et du F-35

En avril, l’on apprenait que Lockheed-Martin avait proposé à Tokyo de mettre au point un nouvel avion de supériorité aérienne combinant les caractéristiques du F-22A Raptor et du F-35 Lightning II dans le cadre d’une demande d’informations émise pour le remplacement, à l’horizon 2030, des F-2 (basé sur le F-16) actuellement utilisés par les forces

La question de doter la Marine nationale d’un ou de deux porte-avions « reste ouverte » selon Mme Parly

Depuis la fin des années 1990 et le retrait du « Foch » et du « Clemenceau », la Marine nationale ne met plus en oeuvre qu’un seul porte-avions, avec le « Charles de Gaulle », à l’heure où des puissances comme la Chine et l’Inde investissent massivement dans leurs capacités aéronavales. La question de doter la Marine nationale de deux