Le Pentagone va investir 2 milliards de dollars pour stimuler la recherche sur l’intelligence artificielle

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. werf dit :

    Un ordinateur, même de dernière génération, se débranche facilement s’il n’a pas de source d’énergie. Le problème est bien là, car les systèmes électro-magnétiques peuvent bloquer à distance toute source d’énergie, y compris celles de secours, Alors l’IA c’est bien beau, mais il faudra trouver une autre énergie (nucléaire?) pour qu’elle puisse fonctionner, surtout en temps de guerre.

    • JP dit :

      L’intelligence artificielle sera surtout une aide à la décision, décisions qui seront plus complexes à prendre, car le volume d’informations venant du terrain tend à augmenter.
      Mais il ne s’agira pas d’enlever l’humain… Et il ne s’agira pas de compter uniquement sur les possibilités que les avancées technologiques apportent !
      En effet cette technologie est soumise à certaines conditions, et le brouillage des communications qui bloquent les flux d’information
      rendent cette technologie moins utile. Mais seuls quelques conflits face à des armées bien équipées seraient problématiques, mais dans la plupart des conflits modernes, ces équipements ne sont pas utilisés par l’ennemi, mais par contre, le traitement d’information à un niveau supérieur serait très utile…
      (voir les scènes où les informations prennent du temps à remonter pour engager des frappes d’artillerie ou des frappes aériennes, lorsque les soldats au sol sont en difficulté, et encore plus lorsque les armées travaillent en coalition)… L’information, et son traitement rapide et accessible à tous peut réellement faire une différence majeure…
      Et une intelligence artificielle bien entraînée permet de faire des analyses des risques, permet de proposer divers scénarios et tactiques possibles. Et au final, l’expérience des décisionnaires sera utile dans l’entraînement du système, et aussi dans la prise de décision finale, car l’expérience accumulée a elle aussi beaucoup de valeur, et le volume d’information actuel permet d’utiliser au mieux cette expérience irremplaçable.

    • Orion dit :

      Il existe des systèmes « blindé » que ce soit les ordinateurs, des emplacements ou des génératrices.
      .
      Néanmoins on devrait suivre l’exemple de la Chine et des USA (qui font un peu moins de bruit sur le sujet) et disposer de petit réacteur nucléaire (format EVP), pour les urgences.

  2. J.Charles dit :

    Je travaille dans le domaine. Je confirme que c’est une déferlante qui est en chemin et qu’on devrait en faire suffisamment une priorité en France pour aller jusqu’à égaler les budgets américains et chinois, tant qu’on le peut encore dans ce domaine (parce que oui, c’est encore a notre portée). Les capacités développées permmettraient la creation d’entreprises et de services a extremement haute valeur ajoutée, avec les marges colossales qui sont propres au software et plus que rembourseraient l’investissement initial.
    Le coup de fouet a l’économie en vaut largement la chandelle, il faudrait que quelqu’un au gouvernement aie les baloches d’investir ces montants conséquents mais a portée, dans la formation, la recherche, et les premières commandes des services utiles qui en sortiront. Le plus dur etant de faire ces choix en sachant qu’ils ne paieront visiblement sur la croissance qu’a partir de 5 ans (pour les premieres entreprises qui commenceront a etre rentables), voire 10 ou 15 pour celles crées par des étudiants ayant bénéficié des ces credits. Tout cela, bien après la fin d’un quinquénat donc.
    Une fois le train parti malheureusement il faudra déployer des forces « cosmiques » (figuré) pour rattraper notre retard..
    Mais même en financant ceci a crédit, une dette d’investissement (qui prévoit donc un retour sur investissement) est tout a fait désirable comparé à une dette contractée pour payer le quotidien, sans espoir de revoir cet argent.

    • NRJ dit :

      Vous avez raison, mais on n’a pas les moyens de concurrencer les chinois ou les américains en terme de budget. Avec les allemands, on pourrait faire peut-être quelque chose… Sinon, on se fera écraser comme l’habitude, et les seules entreprises qui sortiront du lot seront rachetées par leurs concurrents américains. Il y a un paquet d’exemples de ce type.

      • Posteur dit :

        Tiens encore les idioties quotidienne de NRJ alors qu’est ce qu’on a cette fois…
        .
        Ha on n’a plus de budget encore une fois et pourquoi cette fois ci ? A pour de l’IA…
        .
        Sniff j’en suis attristé… que c’est malheureux…
        .
        Bon pas grave l’Allemagne est riche,elle va être gentil et donner tout son argent à la France car de toute manière elle ne s’est pas s’en servir correctement,autant que ça soit un pays crédible et fiable qui l’utilise,je propose d’utiliser l’Allemagne comme Banque d’emprunt,taux 0, sans aucun intérêts derrière de toute manière elle ne vaut plus rien, comme l’Espagne donc elle ne verra aucune objection à ce qu’on lui prenne son argent, de toute manière ce n’est pas comme si pas mal de monde se servait déjà chez elle.
        .
        Sinon quelle était le goût de votre pâté aujourd’hui NRJ ?
        .
        D’ailleurs combien coûtez-vous au contribuable français chaque jour pour raconter vos bêtises ?
        .
        Je suis sur qu’il y’a méthode à faire pour réduire les dépenses public française et ainsi financé des centaines de porte avion,avions,la fameuse IA en coupant le « robinet » qui vous permet raconter vos folies européennes chaque jour.

    • Atomkraftneindanke dit :

      Vous avez tout dit et vous avez raison.
      Cependant, on est en France, pays de rentier depuis le 19 juin 1815. Donc rien à espérer de ce coté là en matière d’innovation. A titre d’exemple, quels sont les multinationales ou les inventions françaises de l’Internet ? Je n’en vois aucune, sauf à compter le Minitel juste pour la rigolade.
      A l’international, les russes ont le potentiel mais ils n’ont ni les moyens ni l’esprit d’entreprise nécessaire. Les chinois ont le potentiel, les moyens, l’esprit d’entreprise mais ils sont bridés (si j’ose dire) par le collectivisme du gouvernement. Reste les États Unis, le Japon, la GB et l’Allemagne (et la Corée du sud).
      Comme d’hab…
      Les progrès et les bénéfices de l’IA, c’est chez eux qu’il faudra aller les chercher. On parie ?

      • jp dit :

        Vous oubliez quelques pays dans votre liste…
        La Suisse est le pays où est né Internet. Et c’est le pays où la part du PIB dans la recherche et le développement est le plus élevé…
        D’ailleurs le pays est classé premier ou deuxième dans le classement de l’innovation, et l’autre pays est Singapour.
        Et la France est bien moins mauvaise que vous ne le décrivez… Il y a aussi d’excellents entrepreneurs en France, des visionnaires… Mais la différence avec d’autres continents, c’est qu’en Europe, on n’a pas la même notion du risque, et qu’il est difficile de convaincre des investisseurs de mettre 50 millions sur une table pour développer un produit… Donc les progressions fortes telles que Facebook, Twitter, Google… dans les technologies de l’information ont peu de chances de se produire en France… Et ce n’est pas le rôle de l’état d’investir dans ces entreprises. Mettre en place l’environnement propice, oui, mais si il n’y a pas de privé prêt à miser des sommes conséquentes sur certaines start up, et PME, ça ne se fera pas.
        Mais le problème en l’occurrence ne vient pas du problème des rentes… L’état global de l’économie, par contre souffre de cela.

      • PK dit :

        @ Atomkraftneindanke
        .
        Sachant que la France est un des pays qui innove le plus, il va quand même falloir étayer votre propos…
        .
        Le problème n’est pas l’innovation, mais le passage au procédé industriel (pour parler clair : produire un machin fini qui puisse se vendre). Il y a une barrière adminstrato-étatique digne de l’Union Soviétique en France qui pourrit pratiquement chaque découverte.
        .
        Et quand un procédé va au bout, l’entreprise, en général encore au stade de la PME/PMI, se fait racheter… par les Américains qui sont très balèzes pour acheter les idées et créations des autres et se les approprier.
        .
        Quant aux Français présents sur Internet, ne réduisez pas cela aux multinationales, il y en a beaucoup sur des petites structures qui sont sur des marchés de niche à haute valeur ajoutée. Sans compter la famille des hackers français qui participe aux développements des logiciels libres, arcane de l’Internet et dont vous ne connaissez aucun nom (sauf peut-être quelques noms de logiciels comme Linux ou Apache).

      • Atomkraftneindanke dit :

        @JP et PK
        Je suis peut être pessimiste et cynique, c’est vrai.
        Mais la France est seulement 15ème au classement mondial de l’innovation et elle est en dessous de la moyenne de l’OCDE en matière de R&D. Ajoutez à cela une bureaucratie soviétique, comme le décrit justement PK, et vous obtenez un pays de losers tout juste bons à subventionner des routes solaires ineptes pour la gloriole de politiciens à la ramasse.
        https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/route-solaire-normande-electricite-51088/

        • jp dit :

          Je pense que votre attitude en regard de la politique est exactement le problème de la France…
          Dans un pays comme la Suisse, la majorité des investissements dans la recherche et le développement se fonts dans le secteur privé…
          .
          En France, il y a toujours cette idée de royaliste. Il faut un leader au sommet, et si il est bon, tout sera résolu…
          Il faut que la France ait un système politique différent. Ca ne devrait plus exister ce système où la politique bascule d’un côté à l’autre tous les dix ans, et avec les lois sur le travail, les réglementations fiscales et les taux d’imposition…
          Si je suis investisseur, je préfère 10’000 fois un environnement stable avec une politique prévisible, car au moins je sais dans quoi je me lance, et je peux faire des projections réalistes.
          Et un tel système, va de paire avec l’arrêt de cette monarchie démocratique…
          .
          Et un élément qui est oublié trop souvent, c’est que pour être capable d’innovation, ils faut des employés qualifiés. Mais employés qualifiés ne signifie pas uniquement des qualifications intellectuelles.
          Il faut des employés qui savent opérer des machines, … Un système où l’apprentissage est valorisé est nécessaire.
          En Suisse, 1/3 des étudiants font un bac « académique », et la plupart des élèves font une formation professionnelle dès 15-16 ans, et cette formation dure 3-4 ans. Cette formation se fait dans la plupart des cas en entreprises, avec en moyenne 1.5 jour de cours par semaine.
          Et cette qualification duale, avec des ingénieurs et des techniciens de qualités permet d’avancer sur le sujet de l’innovation.
          Et si la Suisse a une plus grande part de l’industrie dans son PIB que la France, c’est grâce à cela.
          Mais tout ça ne se fait pas qu’au niveau politique, mais aussi au niveau sociétal… Depuis quand un pays n’a plus besoin de personnes qui travaillent avec leurs mains? Comment se fait-il que tout le monde fasse des études? Pourquoi est-ce que la France se satisfait de ce système politique où ils ne sont pas représentés correctement?
          Les écoles d’ingénieurs sont excellentes mais qui investirait en France pour développer une entreprise?

        • Carin dit :

          À athom….
          Quand on voit le taux d’ensoleillsèment de la Normandie… j’ai presque envie de vous dire que c’est ça qui relève de la gageüre !

      • La carte à puce fût une exception de ce manque d’innovation, mais comme Alstom, l’invention a été vendu aux américains par son inventeur, tandis qu’Alstom construit par du financement publique, a été vendu sous le manteau par des traitres que l’on appel politicien. Tout s’achète, pas besoin d’être une lumière pour s’en rendre compte, par contre faut être un sacré faux-cul pour ne pas l’admettre!

        • aleksandar dit :

          Petit exemple de la difficulté en France de promouvoir de nouvelles technologie
          Selon Maurice Allègre, délégué à l’informatique du Plan Calcul :
          « Louis Pouzin, polytechnicien et chercheur de très grand talent, (est à l’époque) venu proposer un projet de réseau maillé d’ordinateurs basé sur quelque chose de totalement nouveau : la commutation de paquets. Très vite, les recherches ont connu un plein succès, au point que j’ai déployé de grands efforts pour faire adopter le projet par la direction générale des télécommunications comme base pour leur futur réseau de transmissions de données, poursuivait M. Allègre. Je me suis malheureusement heurté à un mur. (Les ingénieurs des télécoms préfèrent pousser le développement industriel du Minitel. ) Nous aurions pu être parmi les pionniers du monde Internet (…), conclut le courrier de l’ancien haut fonctionnaire. Nous n’en sommes que des utilisateurs, fort distants des lieux où s’élabore l’avenir. »
          Et quand Francois Gernelle ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Gernelle) présente son micro ordinateur a son employeur, un polytechnicien, deux ans avant le premier Apple,, la réponse est  » Ca ne marchera jamais votre truc ! « 

    • Frédéric dit :

      Quel est la différence entre un homme politique et un homme d’État ?

      Le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.

      Et ils sont devenus une espèce en voie d’extinction…

      Une IA correctement programmée comme Président devrait faire moins de stupidités que certaines personnes actuellement à la tête de puissances mondiales.

  3. Spender dit :

    On en est loin des ordinateurs capable de raisonner comme des humains, regardez juste des outils comme Google traduction, il comprend parfaitement bien les mots que l’on lui écrit ou dit(avec la reconnaissance vocale) mais il est tout à fait incapable de comprendre un quelconque contexte, ce qui cause les traductions un peu debile. Cela dit chaque jour on creuse un peu plus le sujet.

    • NRJ dit :

      Cela fait partie de l’illusion de l’automatisation. Elon Musk y est également tombé lorsqu’il a fondé Tesla en ne voulant qu’une vingtaine de travailleur dans ses usines. Finalement, il y a eu des retards et des surcoûts et on a trouvé un grand nombre de travailleur dans ses nouvelles chaines d’assemblage.

      C’est le problème des machines. Elles sont meilleurs que nous dans des tâches précises, mais elles sont incapables d’associer leurs idées pour sortir des cadres.

  4. Déjà j’ai de gros doutes sur l’intelligence humaine, qui depuis que l’on vie à l’ère nucléaire n’a cessé de connaitre des guerres, rien ne change, rien n’évolue. Alors l’IA..c’est une vaste farce où l’on veut faire croire qu’il en ressortira une intelligence suprême capable de donner LA bonne décision. On veut nous faire croire que l’automatisation saura ce qui est bien..ou mal, que les méchants c’est l’Iran, et les bénis du cul c’est les amerloques! Tout un programme, sur lequel je ne miserais pas un bitcoin, pas un cloud, pas une blockchain, pas un slogan ne me fera baisser mon froc, car on le sait tous, de tels IA seront formatés aux couleurs du programmateurs, et si celui-ci est une raclure, alors l’IA sera juste l’extension et le bras armé d’un humain, qu’il soit respectable ou détestable. Un peu comme dans la finance avec les sociétés écrans, il sera même possible de faire porter le chapeau à cette personne qui n’existe pas: « C’est pas moi, c’est la machine monsieur le juge?! » Quel seront d’ailleurs leur statue juridique en tant que conseillé militaires? Intégreront-elles les convention de Genève, l’ingérence, le droit à l’auto-détermination, etc? Ou serviront-elles justes de caution moral du genre: « Ah désolé monsieur-dame, mais l’IA du drone pensait vraiment que votre gamin qui jouait avec une kalash et non un bout de bois, désolé pour la bombe de 250 kg tombé sur la trombine de votre gosse! » On ne juge pas une IA, on ne la sermonne pas, on ne lui stimule pas la sagesse part l’expérience, non car derrière chaque IA il y a un homme, et comme on le sait nul n’est parfait, l’humaine est perfectible par nature, et les bugs et la fragilité viral d’une IA en font également un moyen de réflexion imparfait. Je crois que les geeks de la défense font miroiter le miroir aux alouettes devant les politiciens, qui dépassés pas ce sujet, y voient un énième eldorado…

    • Orion dit :

      Vous nous faites un résumer de l’histoire des guerres dans le monde ces 5 derniers millénaire, comparons par période de 50 ans et trouvez une période plus calme et prospère que ces 50 dernières années.

  5. personne dit :

    Ça c’est une bonne pour la population américaine et pour Tru… ah non, je ne vais pas tirer sur l’ambulance, je sors…

  6. Pascal (l'autre) dit :

    Espérons cette fois ci que la France tire son épingle du jeu voire (rêvons un peu) et soit parmi les nations leader dans l’I.A. Souhaitons que les erreurs du passé ne soient plus que de mauvais souvenirs! Parce que nous sommes le pays ou nous avons coulé des fleurons comme Bull et Alcatel!

  7. La deuxième vague dit :

    Ceux qui ont liquidé Bull en fond beaucoup des bulles… Depuis ils ne font même que ça…

  8. Dresde dit :

    Monsieur Lagneau ! La meilleure illustration pour un article traitant de l’IA serait une copie d’un code source en Prolog , Ocaml , Go ou Ada! Mais de la à mettre un PHp c’est pas révélateur

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Dresde,

      Je sais bien… Mais faut faire avec ce que l’on trouve (et composer avec les droits et le reste) 😉

  9. Danielle CAMONIN-GERMANIDaa dit :

    Et si on investissait d’abord sur l’intelligence naturelle et cultivée, individuelle et coopérative ?

    C’est elle qui peut faire évoluer la conception et l’utilisation contrôlées de l’IA.

    C’est autant un problème de technologie que de finalités.

    DCG

  10. PK dit :

    Amusant d’avoir choisi un bout de code avec l’antique PHP pour parler d’une chose aussi moderne que l’IA 🙂

  11. Raymond75 dit :

    Cela fait 5 000 que l’on s’entretue, que l’on mutile et que l’on détruit tout, mais seulement avec l’intelligence biologique, qui est très limitée comme vous le savez. Dans un futur proche, ce sera encore mieux !!! Et les militaires biologiques ne serviront que dans des containers climatisés à des milliers de km, avec de beaux uniformes et des médailles qui font bling bling quand elles bougent.

  12. Atlas dit :

    Qu ils commencent déjà par chercher un atome d intelligence dans le cerveau de Trump