L’Inde ne serait pas forcément à l’abri de sanctions américaines en cas d’achat du système russe de défense aérienne S-400

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

65 contributions

  1. personne dit :

    Ils nous la jouent « gentil flic/méchant flic » ces deux cocos ou quoi ? le subalterne, Randall Schriver, qui dit la messe en réécrivant le sermon à son boss, James Mattis.

  2. Alain d dit :

    Je n’y crois pas.
    Les américains sanctionneraient l’Inde pour l’achat de S400 ?
    De l »un des plus gros marchés militaires ouverts, je n’y crois pas.
    Parce-ce qu’ils sont en train d’y négocier de nombreux contrats !
    Ont-ils sanctionné leurs alliés arabes, hors Turquie, membre de l’OTAN ? Non
    Est-ce qu’ils ont sanctionné le Maroc pour l’achat de sous-marins russes?
    Evidement non, puisqu’ils y vendent aussi des systèmes en nombre, notamment des blindés !
    Ils veulent surtout vendre leurs Patriot, et plus généralement tentent de bloquer toutes les ventes en Inde, quelles soit russes ou françaises !
    C’est une guerre industrielle ! Les chaines américaines tournent à un bon rythme, elles ne doivent pas s’arrêter. Trump est le meilleur vendeur d’armes qu’a connu les Etats-Unis.
    Il a été élu par la défense et pour l’emploi, alors s’il peut soumettre l’Inde sous prétexte de lui apporter une protection contre la Chine, la bonne affaire !
    Les Etats-Unis ont coupé l’aide au Pakistan au cours du mois de janvier 2018.
    Certainement aussi dans l’espoir de vendre des F16 ou des F18 à l’Inde !
    Faut pas nous prendre pour des idiots, la raison « terrorisme » est en partie un leurre !
    L’inde n’avait pas aimé ceci :
    http://psk.blog.24heures.ch/archive/2015/07/15/pakistan-nacelles-sniper-pour-les-f-16-859315.html
    Les russes avaient aussi livré des hélicos très récemment au Pakistan.
    Et après l’abandon (ou pas) du programme FGFA, les russes ont menacé d’augmenter les ventes vers le Pakistan. Mi, Su, T, etc.
    Oser menacer son premier marché, il faut oser !
    Idem pour les Etats-Unis, qui délivrent « le chaud et le froid » en Inde, afin d’en tirer le maximum !
    Pour les satellites français pour les EAU et les missiles français pour l’Egypte ! Merci l’allié !

    • Harambe dit :

      Nous n’avons pas de sous-marin au Maroc.

    • Orion dit :

      Les Turcs ne sont pas Arabes…

      • Alain d dit :

        Oui évidement, je pensais aux nations de la région. C’est vite et mal rédigé ! Merci

    • JP dit :

      D’après la Banque Mondiale… Trump n’est pas le plus grand exportateur…
      Les précédents records sont 75 et 98.
      Et les années au-dessus des exportations 2017 sont: 75-78 ; 81-83 ; 91-93 ; 97-98
      https://data.worldbank.org/indicator/MS.MIL.XPRT.KD?locations=US&view=chart

      N’oubliez pas que les états-unis n’exportent presque plus de blindés (ou très peu comparativement), n’exporte que très peu d’armes « légères »…
      Et l’Europe qui était le marché principal des Américains, la Turquie aussi s’émancipent progressivement de l’industrie américaine.
      Les avions de chasse qui étaient presque exclusivement américains sont principalement européens (dernières générations, excepté F35 qui commence à se vendre)…
      Les hélicoptères sont beaucoup plus européens. L’industrie des bombes / missiles s’est fortement développée en Europe.
      Et tout ce qui est marine est uniquement produit localement, les USA n’exportent pas ou peu…
      Mais il est vrai que dans l’histoire moderne, Obama, Bush et Clinton avaient réduit les exportations, MAIS c’était dans une période d’après guerre froide où les budgets se sont réduits. Et ces présidents n’ont pas poussé leurs alliés à être mieux armés.
      Mais il faut arrêter ces superlatifs (positifs ou négatifs) par rapport à Trump lorsque les faits démontrent autre chose.

  3. Pravda dit :

    Très bien, visiblement le gouvernement US travaille pour Dassaut auprès des non-alignés.

  4. Some1 dit :

    Comment contourner le système:
    1) Renoncer au système S-400 / commencer des tractations avec les américains pour un système anti-aérien tout en mettant la priorité sur la livraison des F-35.
    2) Une fois les F-35 reçu, retourner sa veste et commander les S-400.

    • Debunk dit :

      Sauf que comment vous faites après, pour vous approvisionner en pièces détachées, en mises a jours de logiciels et en munitions de tout genre?

    • Jack Shit dit :

      3) Sous un mois, les USA clouent les F-35 turcs et indiens au sol grâce au logiciel ALIS.

    • wagdoox dit :

      vous oubliez que le F35 est largement dependant des logiciels dont les prélevés capteurs passeront toujours d’abord par les bureaux de LM avant meme d’arriver sur la table d’un officier indien.
      En d’autre terme, dès l’annonce de la commande les F35 arrêteront de fonctionner.
      De toute façon l’Inde n’a aucun intérêt dans le F35, trop complexe trop cher, pas de transfère de tech…

    • olivier 15 dit :

      Sauf que une fois la veste retournée, Les F35 passeront en mode error 404, et pourront dès lors décorer les ronds points…

    • Nenel dit :

      @de Some1
      Et 3) les Amerloques bloquent la fourniture de pièces et en 2 temps 3 mouvements tes F35 restent au sol, si ce n’est pas avec le système ALIS qui vraisemblablement peut les empêcher de décoller si LM le veut.

      • JP dit :

        D’autant plus avec les flux tendus dans les pièces détachées, et avec la nécessité de connecter les appareils au réseau Lockheed pour l’entretien de la machine…
        Ce ne sont plus des F5 qui ne sont pas connectés et donc pas sensibles à ce genre de risques.
        Et là dessus Dassault a qqch à jouer commercialement. Développer un avion sans backdoor, c’est assurer au client un produit fiable… Vu l’instabilité sur le continent asiatique, cela pourrait être plus important que la furtivité

    • Stoltenberg dit :

      Et ces F35 pourront voler pendant combien de temps sans le soutien des US et autres participants au projet?

    • MD dit :

      Le 2) risque de ne pas marcher du tout . Les banques indiennes et un bon nombre des plus grandes banques internationales, dont l’Inde aura besoin pour ses paiements, ne se risqueront à défier les sanctions américains. le gouvernement indien devrait alors essayer de trouver une formule quelconque pour les contourner : troc, compensations, etc…

    • Arc dit :

      3) Bloquer à distance les F35

    • Vince dit :

      Et une fois le système alis dans le noir, ils font comment les Indiens ? Ils peuvent sacrifier toutes les vaches qu’ils voudront à Shiva, ça volera pas.

      • Fred dit :

        @ Vince
        Ce n’est qu’un petit détail, qui ne change rien, à ton propos ; n’y vois pas mesquinerie de ma part ; mais les Indiens ne sacrifient pas de vaches.
        Sacrées, il est interdit de leur causer le moindre tort, et elles sont destinées à mourir de leur belle (?) mort.
        Il n’y a pas si longtemps, tuer une vache pouvait être passible de la peine capitale.
        Au Gujarat, encore actuellement, c’est perpète. Ah, ça rigole pas …
        .
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Vache_sacrée
        (décidément, il est trop bien, ce site)

    • v_atekor dit :

      Cette liste de réponse (et celle faite par le gv US à la Turquie) est une démonstration par l’exemple d’un des problèmes de souveraineté que pose le F35.
      .
      A méditer en Belgique, comme ailleurs.

  5. Auguste dit :

    On lui a dit à Trump que l’Inde est le seul allié qu’il a dans le secteur?.

  6. Léonard V dit :

    L’incertitude sur la décision américaine va sûrement jouer dans l’achat d’avions de combats en Inde. L’Inde ne voudra sans doute pas prendre de risque pour un achat aussi décisif. Si les US sont écartés pour cette raison (et parce qu’ils ne veulent pas de transfert de technologie d’importance) reste comme concurrents côté occidental le Gripen (moins cher), et l’eurofighter arrivé second après le rafale lors du précédent contrat. Mais avantage au rafale pour deux raisons: les deux appareils font mine de prévoir une version navale, mais elle n’est que toute théorique, or la marine indienne voudrait sans doute une synergie avec l’armée de l’air indienne. Et deuxième raison la plus importante, le rafale à évidemment de l’avance grâce à la précédente commande: les 36 rafales ont été payés plein pot, ce qui fait polémique en Inde, mais les nombreuses personnalisations demandées (armes, casques de vision israéliens, etc) sont désormais intégrées, et donc plus à payer lors de futurs achats. De plus les offsets sont en cours de réalisation et donc Dassault à une base industrielle prête à se mettre en route: production locale de pièces de rafale mais aussi de Falcon déjà prévue, et qui pourra être augmentée ensuite. Le choix du partenaire local, une entreprise peu expérimentée, endettée dans d’autres secteurs et avec un patron (Ambanil) avec un gros passif, fait aussi polémique en Inde. Certains y voient le signe d’une corruption; plus prosaïquement on peut supposer que Dassault voulait un partenaire qu’il puisse firmer quasi de zéro, plutôt que l’entreprise d’état que les indiens voulaient imposer. C’était la pierre d’achoppement lors du précédent contrat (ça, et le prix, lourdement sous estimé côté indien, ils pensaient obtenir 136 avions, la production locale et la crémière en prime, sans tenir compte de l’envolée du prix des appareils modernes): Dassault se voyait imposer un partenaire certe expérimenté (production du Tejas indien), mais dont les méthodes étaient jugées trop différentes, et pour leur en faire changer, impossibilité absolue. Tout n’est pas gagné: en plus du scandale que tentent de soulever les adversaires du gouvernement actuel (sur la base de « nous on aurait obtenu 136 avions pour beaucoup moins cher, regardez, c’était marqué dans le contrat prévu, qui n’a jamais été signé »…), il y a d’autres alternatives: soit acheter plus d’appareils russes même si l’armée indienne n’en veut pas, soit espérer que le tejas puisse être amélioré, ce qui n’est pas gagné d’avance (là non plus l’armée de l’air indienne n’est pas encore satisfaite). Bref un boulevard pour Dassault à première vue, mais en fait le terrain est glissant, ils n’ont pas intérêt à faire de faux pas…

  7. Carin dit :

    Malheureusement pour nous, ce qui gêne pour la présentation du système SAMP/T c’est sa partie italienne… l’inde à puni l’italie, et la punition est toujours en cours!
    Quand au rafale, ce que le système S400 pourrait apprendre sur lui tient juste à des mises à jours de SPECTRA, en effet cet avion ne travaille que peu en mode passif.. c’est SPECTRA qui le fait disparaître ou qui déplace l’echo radar c’est donc moins grave que le F35 dont il faudrait améliorer la cellule, mais quoi qu’il en soit, l’inde n’est pas cliente pour le F35, alors pourquoi ce remue-ménages?

    • vivo dit :

      Les S400 ne seraient donc pas si inutiles que ca

      • Bikoro dit :

        @Vivo,
        Exactement.
        Si mes amis s’en vont acheter les friandises de la concurrence au lieu des miennes, c’est qu’il y a un problème. Mes bonbons sont certainement de moindre qualité. Ou trop chers. En tout cas, il y a un problème. C’est logique.
        Et si mes menaces de mettre à mal notre amitié ne leur font pas malgré tout changer d’avis, c’est que je ne suis pas aussi puissant que je l’aurais pensé.

    • FredericA dit :

      « Malheureusement pour nous, ce qui gêne pour la présentation du système SAMP/T c’est sa partie italienne… l’inde à puni l’italie, et la punition est toujours en cours! »
      .
      Ce n’est pas l’Italie qui est sanctionnée mais uniquement le constructeur Augusta Westland qui fait parti du groupe Finmeccanica. Le SAMP/T est construit par MDBA. Alenia, la société italienne embarquée sur ce missile, fait partie du groupe Leonardo.

      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20140102trib000803472/corruption-le-constructeur-italien-agustawestland-se-crashe-en-inde.html

      • wagdoox dit :

        Non c’est pas l’italie le probleme, le probleme c’est le Pakistan.
        Les indians continueront a acheté russe et a ce diversifié mais juste après le refus indien sur le SU57 la Russie est allé voir le Pakistan lui proposé des mig35 (c’est de bonne guerre). Les Indiens ont alors rappeler qu’ils étaient encore un gros consommateur de materiel russe et que les russes devraient arrêter de jouer. Au finale c’est surtout les indiens qui ont compris qu’ils devraient rester des consommateurs importants.
        l’onde veut croire que la Russie la soutiendra contre le Pakistan voir contre la Chine.

    • wagdoox dit :

      parce que si, il y a le MMRCA version 2 et le deal c’est que si l’Inde achète le F16, ils auront le droit après au F35 make in india (les promesses électorales…). De plus l’affaire n’est pas vraiment lié au F35, c’est juste de la guerre économique. L’industrie Russe tient d’abord et avant tout par l’armement et les exports donc c’est une cible de choix.

  8. Crapaud buffle dit :

    Pratiquement tous les matériels indiens vont être à renouveler dans les 10 prochaines années, sans compter les PA. Alors le caca nerveux de Trump et acolytes , prête à sourire. Et l’Inde paye , pas comme certains pays du moyen orient ou comme le Pakistan. Alors quand ils voudront des catapultes pour 3 Pa , avec 150 ou 200 appareils,avec tout ce qui va avec, les constructeurs leur fabriqueront . Voir les trouverons d’occasion pour les rétro ingenierer. (Foch ou CDG.) les indiens sont pas plus cons que les autres.

    • Léonard V dit :

      Certes, mais c’est l’incertitude qui va peser: les USA sont-ils fiables? Ne risquent- ils pas d’encore retourner leur veste et bloquer un contrat déjà passé? Le temps que la prochaine administration US redresse la barre pour rassurer l’Inde, que effectivement les USA auraient tout intérêt à cajoler (encore faudrait-il que les USA s’en persuadent dans la durée), les USA vont encore pédaler pour rattraper leur retard. C’est un retard qui date d’il y a un moment en Inde: les USA se sont trompés dans leur appréciation pendant la guerre froide, en dénigrant l’Inde au prétexte que « Inde=communiste=URSS » (pour caricaturer la pensée US), et les indiens ne l’ont pas oublié. Quels que soient les nombreux intérêts (économiques, stratégiques) qui devraient rapprocher les USA et l’Inde face à la Chine, cette alliance ou quasi-alliance mettra encore un moment à se concrétiser pleinement (si elle se concrétise, on n’est jamais à l’abris d’un retournement de l’Histoire, « toujours en mouvement est l’avenir » ^^ ).

    • Pourquoipas dit :

      Le CDG ne sera jamais vendu d’occase comme l’a été le foch, en tout cas pas avec ses deux K15…

      • wagdoox dit :

        Il y a déjà des discussions pour leur vendre des K15 neufs…
        Pour leur PA si c’est nécessaire, la France a décidé d’appuyer l’Inde pour contrer la Chine. Pour l’instant seul les SNLE, M51 et ASMPA ont été refusé à l’Inde.

    • wagdoox dit :

      pas du tout, c’est maintenant que ca se joue. Les indiens ont déjà un PA plus un PA domestique et le futur sera peut etre CATOBAR. Les LHD le concur va etre lancé très prochainement.
      Le nombre d’avions est déjà en réduction, ils sont en retard, le SU30MKI est en place pour les appareils lourd, le rafale est court avec des tranches qui viendront après (le MMRCA II c’est pour faire pression sur Dassault, voir prendre du F16 pour espérer du F35 plus tard mais là je crois que c’est mort) dans la catégorie chasseur moyen. Et le LCA Tejas pour le chasseur léger.
      Avec plus de 250 exemplaires dans chaque catégorie et un bonus pour la marine indienne qui va lancer la compétition entre F18 et rafale après les élections (sachant que l’IN veut du rafale et est déjà entrain de de se battre avec l’IAF pour etre servie). De l’autre coté les politiques veulent du chasseurs US pour faire une alliance contre la Chine (mais pas au prix de rompre avec la Russie).
      Et pour conclure Trump n’y est pour rien là dedans, lui il veut l’argent le reste il s’en fout, c’est le pentagone et le département d’état qui pousse dans cette direction. En plus il s’entend bien avec Modi.

  9. JG von Rheydt dit :

    Trump menace également les USA de sanctions s’ils continuent d’enquêter sur les ingérences russes

    • Fred dit :

      @ JG von Rheydt
      Joli lapsus :o)))
      Mais à la réflexion, il n’est pas si con que ça, Trump pratiquant un bras de fer avec le congrès, et même avec certains de ses conseillers sur le sujet.

  10. Jaicruvoir dit :

    Est que que le S-400 est si efficace que ça ?
    Est-ce que les américains ont peur de perdre leur supériorité aérienne ?

    • Fred dit :

      @ Jaicruvoir
      Sans être passé par l’épreuve du feu, il est impossible de le savoir. Mais c’est vrai aussi pour ses équivalents occidentaux. [À noter que les Patriots américains avaient fait piètre figure lors de la Deuxième guerre du Golf ; mais ils ont subit nombreuses mises à jour depuis.]
      Sans doute, ce n’est pas de la daube, car les Russes sont réputés pour la qualité de leurs missiles et radars.
      .
      Ce qui rend attractif les S400, c’est bien sûr leur prix supposé, mais aussi et surtout leur très grande portée (400 Km), qui leur permet de cibler notamment les AWACS (c’est bien emmerdant), et de créer des rideaux de défense successifs qui permettent de parer aux attaques par saturation. D’ailleurs les Turcs ont en projet, en plus des S-500*, d’acheter des SAMP-T/Aster 30 : on les compare souvent ensemble, ainsi que les Patriots, mais ils ne jouent pas tout à fait dans la même cour, du point de vue de la portée.
      .
      Ces systèmes russes, comme tout système, sont contournables, mais cela demande beaucoup de moyens à mettre en œuvre (ils sont chiants) … Et ils créent une incertitude, propice à provoquer un stress chez l’ennemi, stress qui peut le dissuader d’attaquer, car personne n’est sûr de surpasser l’autre dans ce domaine avant un essai en grandeur nature (doux euphémisme pour ne pas dire : une guerre)
      .
      * D’après mes infos, ce serait plutôt des 500 que des 400

      • Patatra dit :

        J’ai du mal à croire à ces rideaux successifs avec 3 systèmes par forcément conçus pour être interopérable à la base… Cherchent-ils à se confectionner un système du style Israélien fait de bric et de Broc?
        Est-ce que les Turcs ne s’attacheraient pas plutôt une certaine bienveillance Russe à la place ??
        Ou alors c’est juste pour se faire pardonner d’avoir abattu un avion Russe qu’il foutent la merde comme ça ?? Du coup la punition est double voire triple, ce qui doit beaucoup faire rigoler les Russes

  11. aleksandar dit :

    Cette diplomatie des gros sabots est contre productive, reste a savoir combien de temps il faudra aux US pour s’en rendre compte.

  12. Mec dit :

    Quand est-ce que c’est naz de Ricains vont arrêter de faire chier ceux qui ne veulent pas acheter chez eux. Ca ne serait pas du chantage ça. Vivement que que le rouquin dégage.

    • Géo dit :

      @ mec
      « Le Rouquin », comme vous l’appelez, est seulement Président des États-Unis : il n’a aucun pouvoir. Depuis longtemps les États-Unis sont gouvernés par des lobbies et non par le Président élu. Tous les quatre ans les médias font un scandale sur les supposés trucages, erreurs, sabotages, recomptages de l’élection présidentielle mais ce sont des diversions pour vous faire croire que cette élection est importante. En réalité l’élection quadriennale américaine ne change jamais grand’ chose d’un point de vue géopolitique.
      Parmi les lobbies les plus puissants, il y a celui de l’armement/aéronautique/espace.

      • Fred dit :

        @ Géo
        C’est vrai, mais aussi parce-que leur constitution est plus démocratique que la notre. Le congrès U.S. possède un vrai pouvoir d’opposition au Président ; tout comme la justice.

        • wagdoox dit :

          C’est tellement démocratique que meme quand le président est élu, il peut rien faire, le mot que vous cherchez c’est oligarchique.
          ou comme disent les américains une démocratie raisonnée/ modérée (on modérée le choix du peuple … en peu comme en France quand les élites sont pas d’accord avec le peuple, c’est « on est républicain » (donc anti démocrate)).

        • Plouc putatif dit :

          Fred, votre french-bashing est permanent. Dites-nous une bonne fois quel est votre problème avec la France, ce pourra être un peu intéressant pour les lecteurs de ce blog.
          Et pour vous, ce serait sûrement une bonne thérapie.

      • Géo dit :

        @ Fred
        La Constitution française est très démocratique. Ce qui ne l’est pas, c’est l’application qui en est faite par le personnel politique. Le Parlement et le Gouvernement laissent le Président faire ce qu’il veut au lieu de faire le travail que la Constitution définit pour eux.
        .
        Quant aux Américains, c’est autre chose mais ce n’est pas mieux : le Congrès est totalement voué à des intérêts privés. Le pouvoir réel se trouve dans les services fédéraux.

        • Eowya dit :

          Quelle démocratie en France :
          Le peuple vote pour un président sans pouvoir qui ne fait qu’appliquer les directives de l’UE prise par des parlementaires non élus, corrompus et soumis a l’influence des lobbys. Le président élu finit par faire appliquer des directives par la force, envers et contre l’avis du peuple qui l’a élu. La déception se pointe, on accuse le président de trahison. On le jette, on en reprend un autre… Qui continuera a appliquer les directives Europénnes.
          Le président sert de soupape, il saute tous les 5 ans, encaissant la responsabilité des mesures impopulaires, alors que celles ci proviennent de l’UE, mais comme c’est le président qui devient le bouc émissaire de la commission Européenne, celle ci reste immaculée, et les gens ont peur de « sortir de l’UE ».
          Vive la démocratie en effet !

  13. Dresde dit :

    Chaque pays a sa diplomatie ! La Russie a utilise la diplomatie des S-400, les USA celle du Tomahawk. Faudrait bien que la France joue sa partition en livrant des ASter au Liban ! Un bon PoC des aster dezinguant des F-15I serait très bon pour le marketing

  14. Carin dit :

    Le problème c’est que Casimir ( le gros ricains orange) n’est pas responsable… c’est Mattis qui est à la manœuvre. Nous avons une très grosse carte à jouer en Inde, nous pourrions les associer aux bureaux de R&D de plusieurs entreprises tout d’abords françaises, ( bateaux, sous marins, avions…)puis européennes ( scaf, nouveau char..) dans le cadre d’un partenariat stratégique ( comme celui proposé à la Belgique) étendable au futur cadre stratégique européen qui quoi qu’on en dise n’a pas d’autre choix que d’etre mis en place sous peine de disparition de l’europe dissoute dans la soupe américaine… l’inde est le seul pays démocratique de cette région du monde, tirer ce pays dans le giron franco/européen serait un coup de maître, et surtout un très gros coup de pieds aux fesses américaines, qui a l’avenir intégreraient mieux le sens du mot
    « partenaire ». Nous arrivons en 2019, année des premières livraisons des 39 rafale.. l’armee de l’air indienne est déjà sous le charme des mirages 2000, ses pilotes actuellement en formation en France sont dithyrambiques sur Le rafale, charge à nous de leurs montrer le reste… ( aéronavale, marine…).

    • Davy Cosvie dit :

      Un partenariat avec l’Inde, c’est une bonne idée.
      Pour ma part, j’imagine plutôt un partenariat avec le Japon.
      Mais l’un n’empêche pas l’autre.

    • Fred dit :

      @ Carin
      Les conseillers de D. Trump se réveillent souvent, pris d’un raptus anxieux, en découvrant un tweet expédié à 5 du mat. par le président, diamétralement opposé à son discours de la veille, qui était en accord avec eux …

    • wagdoox dit :

      encore faudrait il avoir de l’épaisseur stratégique et donc une vraie défense et une indépendance.
      C’est comme pour le Japon, qui a besoin du Japon ou de l’Europe quand on a les US qui donnent des ordres aux deux premiers ?!

  15. Je ne comprend les américains. hormis le faite de ne pas vendre les patriotes, le faite qu’un pays de l’OTAN possède le SAM 400, serait un formidable laboratoire pour tous leur avions furtifs ainsi que leurs brouilleurs de radars. Et grâce à ces tests savoir s’ils sont dans le vrai.

    • zig dit :

      justement ils ne veulent pas que tout le monde sachent à quel point la furtivité des f22 et des f35 est relative

    • Eowya dit :

      Sauf que l’on réaliserait alors que le F-35 est extrêmement vulnérable au S-400 ! Et que sa furtivité est dépassée avant même son lancement opérationnel.
      C’est tout le marketing de Lockheed Martin qui s’effondrerait !
      Les américains sont conscient de la merde qu’ils vendent !

  16. Girardin dit :

    Alors que la fable du loup et de l’agneau se vérifie quotidiennement sur la planète pour un pays, quel qu’il soit, le choix d’armements sophistiqués est crucial. Il en va de même pour de même pour la garantie des mises à niveau technologiques et pour la fourniture de munitions dans la durée….surtout en cas de conflit.

  17. Thaurac dit :

    Faut pas pousser l’inde c’est pas l’otan, même si elle compte avec le parapluie américain contre la chine.

    • Polymères dit :

      Les USA ont imposés des sanctions contre le complexe militaro-industriel russe et à ses ventes à l’étranger qui se font tout de même pour l’essentiel en dollar. Ce n’est pas pour rien que les russes en ce moment joue le jeu « anti-dollar » afin d’éviter d’être pris à la gorge.
      On parle et on se focalise beaucoup sur les S-400, mais globalement c’est tout l’armement russe qui est visé, ils imposent au monde des sanctions à ceux qui achètent chez le Kremlin, mais le problème c’est que bien qu’il y ait la plupart du temps les « clients » des russes sont des pays qui ne sont pas « proches », voir qu’ils sont « ennemis » des américains, mais il se peut que dans le cas, comme l’Inde, on se retrouve avec un pays assez proche et stratégique (alors même qu’on sait bien que l’Inde est le principale acheteur d’armements russe depuis des années).
      Les américains en sanctionnant les pays clients de la Russie, ont également dans leurs mains une carte en plus dans la guerre commerciale qu’ils mènent ici et là.
      .
      Pour le cas de la Turquie, outre ces sanctions pour l’achat d’armes russes qui se veulent généralisées à l’ensemble du monde, il y a un aspect géostratégique en jeu et ce n’est pas que les américains aient « peur » du S-400 comme les russes aiment à le faire croire, mais bien une volonté de recadrer Erdogan par la menace et la perte d’avantages.

  18. librexp dit :

    Le chef du pentagone et le secrétaire américain à la Défense adjoint, chargé de l’Asie et du Pacifique discutent l’application de lois américaines à l’encontre de la république de l’Inde.
    Il paraît que les US sont l’avant garde du monde libre et démocratique

  19. BoitaR dit :

    Je me demande dans quelle mesure, dans un contexte de scandale intérieur fondé ou non, quant à l’achat de 36 Rafales, certaines forces politiques indiennes feraient le choix du S400 pour braquer et ainsi interdire à l’avenir l’option de l’achat d’avions américains en général, de f-35 en particulier?

    • Fabien dit :

      @ BoitaR
      C’est une excellente question!
      De ce que j’en sais -et je vous prie de croire que ce n’est pas grand chose-, l’Inde est un pays trrèèès lourd dans son administration.
      Et c’est facile à prouver: des années pour choisir du matériel, des annonces contradictoires en pagaille… bref, une véritable jungle!
      Ce qui en découle, c’est que pour travailler avec les Indiens, il faut adapter leur tempo de questionnements et de doutes. Il n’y a que Dassault et les Russes qui n’aient pas jeté l’éponge.
      Ensuite, on parle souvent des liens entre les Russes et les Chinois dont les relations reviennent au beau fixe, ce qui n’a pas toujours été le cas: il y a en effet une guerre assez discrète entre les deux pays. Cela à provoqué la suspension de l’aide militaire, et poussé les Chinois a demander l’aide techniques des U.S.A. et Israeliens. En revanche, l’amitiés de Moscou pour New-Delhi ne s’est jamais démentie, au points que lors de l’agression de la Chine contre l’Inde, la Russie à spontanément pris fait et cause pour l’Inde… qui fut largement battue militairement par les forces de Pékin.
      .
      Enfin, pour conclure sur le Rafale, il semble que poussé par le groupe aéronautique public HAL, l’opposition se sente pousser des ailes pour critiquer le contrat avec les Français.
      CE dernier à échappé à HAL parce que Dassault ne voulait pas de partenariat avec ce groupe aux méthodes obsolètes. Par exemple, les parties en composites sont tissées en France par un robot quand les Indiens voulaient le faire manuellement… et cela provoquait une telle inflations que même au prix de la main d’oeuvre Indienne, le prix du Rafale explosait.
      Donc HAL roule pour fabriquer des avions Russes sous licence, plus accessibles techniquement, quand l’armée appuie de toute ses forces pour un appareil occidental, le Rafale en particulier puisque testé et approuvé.
      .
      Enfin, l’histoire des prix a quand même été sujet à brouille entre Dassault et les Indiens pendant plus d’un an, ce sites et d’autres faisant l’écho de l’âpreté des négociations.
      .
      Donc ça, ç’est que je sais. Si il y a d’autre contributeurs pour m’éclairer, je suis preneur.

    • Fabien dit :

      @ BoitaR
      Excellente question.
      Les liens qu’entretient l’Inde avec le Russie, la France, et même Israël, sont meilleurs qu’avec les U.S.A.
      Pour la France, de nombreux avions de combats se sont illustré sous les cocardes Indiennes (jaguar, et mirages 2000 notamment, mais pas les mirage II qui équipaient les forces Pakistanaises).
      Pour Israël, c’est beaucoup de « petit matériel » et de l’électronique. La version Indienne du Su30 est un hybride de technologie Russe et Occidentale, avec des câblages Français et une électronique Israélienne.
      .
      Pour la Russie, l’Inde est un partenaire de premier plan qui achète beaucoup et respecte les licences. Aussi quand les Chinois ont attaqués les fortifications Indiennes pour leur voler du territoire, les Russes ont pris fait et cause pour l’Inde et brutalement coupé les ponts avec les Chinois… Il faut dire qu’il y avait déjà de l’eau dans le gaz entre les deux pays communistes.
      .
      Concernant la politique intérieure Indienne… vaste problème, dont le Rafale et le scandale actuel est le stigmate le plus médiatique: Après des mois de négociations pour faire baisser les prix, Manohar Parikar à laissé la place à un ministre moins rigide et le premier ministre Modhi a pris sur lui de signer le contrat, qui porte tout de même sur 7 ans de pièces et une assistance en béton assez dur pour que celui du tunnel sous la manche en soit jaloux (il est donné pour être deux fois plus résistant que celui des centrales nucléaires).
      Car la militaires Indiens voulait un avion avec des normes occidentales, et pas un hybride un peu bricolé. De ce fait, l’armée de l’air Indienne milite pour le Rafale, car ils pensent avoir fait le tour des avantages des avions Russes.
      Mais en face, le lobby pro-russe est TRÈS puissant. Il est enmené par HAL, le constructeur d’état dont les techniques de fabrications sont obsolètes et il utilise l’opposition menée par Rahul Gandhi pour discréditer le choix d’un avion qu’ils comptaient fabriquer sous licence, puis sans licence et inonder l’extrême orient de Rafales… à prix cassés. En revanche, monter des avions russes leurs serait très accessible.
      .
      Mais Dassault à préféré Reliance, qui est moins encroûté dans des schéma industriels obsolètes. Pour information, un Rafale fabriqué selon les moyen de HAL coûterait largement plus cher qu’en France. Les parties en composite devant être tissées à la main, les surcoût de main d’oeuvre seraient ruineux…
      .
      Pour conclure, il y a évidemment des luttes internes dans l’administration Indienne. Mais même si l’armée voulait un avion moderne, elle ne s’est pas risquée à acheter un avion de papier. Et si le F35 n’a pas été proposé à l’époque du contrat MMRCA, c’est un autre « 35 », de chez MiG celui-là, qui en a fait les frais.

      • wagdoox dit :

        le probleme c’est surtout que modi est à 70% dans les sondages quand Gandhi est à 12… donc il faut blablaté pour critiquer et essayer de remonter.
        Un rafale indien HAL c’était 2,7X plus que le nombre heures nécessaire en France. mais C’était meme pas ca le probleme premier, c’est que Dassault devait garantir les rafales sur lequel il n’avait aucun contrôle HAL étant seul maitre à bord.
        Reliance c’est un nouveau venu parfait pour etre au volant meme avec seulement 49%
        Je rappels qu’en 2008 Boeing avait fait un rapport disant que si HAL devait construire le F18 se serait une menace à la réputation internationale de l’enterprise.
        Que le Tejas A1 n’est pas sur d’aller à HAL, que le SU30MKI est fini et que meme l’AMCA ira à un industriel privée. Donc une fois fini les tejas HAL pourrait disparaitre, c’est dire la confiance. C’est aussi pour ca qu’on attend encore parler du SU57 en Inde, ou de plus de SU30MKI parce qu’hal en a besoin. Alors que dans le meme temps les SU30MKI s’écrase (beaucoup plus que ceux produit en Russie), que la mise à jour des mirages 2000 n’avance pas, que les tejas sont sous produit par rapport au calendrier (8 exemplaires pas an, ca devrait déjà etre le double) qu’il n’est qu’à 75% des pièces indiens et 55% en terme de valeur. Le tejas coute une fortune 65 millions de dollar (c’est les premiers exemplaires donc forcement le prix est encore élevé) ce qui l’amène quand meme pas loin d’un rafale C (et au dessus HC). Et enfin les jaguars ont besoin de pièces détachées venant de partout sauf HAL et l’électronique est israélienne.
        Dans le meme temps IAF et IN poussent le rafale encore et toujours. D’après des sources non officiels, le rafale F4.2 (ou NV version légèrement agrandit) serait meilleurs que le SU57.