Le contrat relatif aux deux derniers systèmes de drones MQ-9 Reaper attendus par l’armée de l’Air a été attribué

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

9 contributions

  1. Barfly dit :

    Petit à petit on étoffe notre capacité en matière de Drone.
    C’est une très bonne initiative.

  2. Appolo dit :

    Je n’ai pas tout suivi, ces drones sont armés ou ne font que de la reconnaissance ?
    Dassaut ne travaillait pas sur un système 100% français ? Même si cela doit coûter bien plus cher que le reaper, qui est déjà en production depuis qqes années

    • Julien dit :

      Les premiers Reapers Français ne sont pas cablés pour emporter de l’armement.
      Les nouveaux, au standard Block 5, le sont.
      Dassault travaille sur le Neuron, qui n’est pas de la catégorie des Reapers, ces derniers sont des Male (moyenne altitude longue endurance) quand le neuron est un prototype d’UCAV (unmanned air combat vehicle).
      Le neuron, machine d’essais donc, développée conjointement avec quelques autres pays Européens (notamment la Suède, la Suisse et la Grèce) à partir des petits duc et moyen duc, sert désormais à la définition du futur système aérien Franco-Allemand, qui comprendra des vecteurs pilotés et d’autres pas.

      • Appolo dit :

        Merci beaucoup de l’explication Julien.
        Donc si je comprend bien, les Reaper seront au standard Block5 en 2020, cf l’article. Et on attend toujours l’autorisation du Pentagone pour les armer , c’est bien cela ?
        Autre question, puisque vous semblez vous y connaître bien: combien de pays ont des drones type MALE emportant de l’armement ? En dehors des US bien sur. J’ai lu que les Reeaper ont été vendus à plusieurs pays, mais seuls la GB a eu l’autorisation de les armer.

  3. Pascal (l'autre) dit :

    Mais comme nous sommes toujours en retard d’une guerre et que nous avons encore des états d’âme dans la manière de conduire des opérations (quoi! Combattre avec un drone, mais c’est contraire à l’esprit de chevalerie! Vous savez le fameux syndrome : Messieurs les Anglais tirez les premiers)* nous nous fournissons chez les Américains. Je n’ose imaginer ce qu’il se passerait si nous n’étions pas en « odeur de sainteté » à Washington.
    *Rappelez vous le problème existentiel lors du projet d’acquérir ces drones si nous devions les armer ou pas

    • Lutingrad dit :

      A Fontenoy, ce sont les français qui gagnent. Notamment en laissant les anglais faire un premier tir de trop loin. Mais c’est tellement mieux de se flageller.

    • Lutingrad dit :

      A Fontenoy, ce sont les français qui gagnent. Notamment en laissant les anglais faire un premier tir de trop loin. Mais c’est tellement mieux de se flageller…

      • Pascal (l'autre) dit :

        Le débat sur l’armement des drones que l’on devait acquérir c’est de la flagellation peut être!!! Il ne faut pas être étonné si nous sommes toujours en retard d’une guerre! Il est vrai que nous sommes passé maître dans l’art de redécouvrir le fil à couper le beurre tous les matins!
        Pour une des rares fois que l’on met une raclée aux Anglais cela mérite d’être précisé

  4. Carin dit :

    Quid des premiers reapers qui semblent toujours être au standard 1, vont’ils etres portes au 5? Et se peut’il que ces machines soient câblées pour des munitions française, tel un panier de roquettes guidées? Voir 2 mica en bout d’aile, ou magic2 qui sont toujours en service sur les M2000? Ces derniers doivent quand même coûter moins cher que le matos américain, et tout cet armement irait très bien avec la charge ROEM d’origine française destinée à ce drone. En attendant l’euro-drone bien sûr.