Deux bombardiers stratégiques russes Tu-160 « Blackjack » ont effectué un exercice en face de l’Alaska

Pour la première fois, le 16 août, deux bombardiers stratégiques russes Tu-160 « Blackjack » ont été déployés brièvement sur la base aérienne d’Anadyr, ville située dans le disctrict autonome de Tchoukotka, qui n’est séparé de l’Alaska que par le détroit de Behring, dont la largeur est d’environ 90 km.

Partis de la région de Saratov (Volga), ces deux Tu-160, capables d’emporter jusqu’à 40 tonnes de munitions, dont des missiles à capacité nucléraire Kh-55 (code Otan : As-15 « Kent ») et Kh-15 (code Otan : As-16 « Kickback »), ont été accompagnés par des bombardiers Tu-95 « Bear » et des avions ravitailleurs Il-78.

Au cours de cette mission, les Tu-160 ont tiré des missiles contres des cibles terrestres d’un polygone de tir situé dans République des Komis, près de l’Oural. Selon Moscou, ces appareils n’ont à aucun moment quitté le territoire russe.

D’une certaine manière, ce déploiement de Tu-160 dans l’Extrême-Orient russe peut être vu comme un message adressé à Washington, sachant que, au regard des capacités de ces bombardiers et de la nature des armements qu’ils mettent en oeuvre, la base d’Anadyr est la plus proche de la frontière maritime des États-Unis. « À partir de là, les forces aériennes russes peuvent contrôler pratiquement toute la côte américaine de l’Alaska », souligne-t-on d’ailleurs du côté russe.

Les forces aérospatiales russes disposent actuellement de 16 Tu-160 « Blackjack ». Mais ce chiffre est appelé à évoluer car le président russe, Vladimir Poutine, a ordonné la reprise de la production de ce bombardier en 2015.

Issu d’un programme soviétique lancé dans les années 1970 pour répondre au bombardier américain B-1 « Lancer », le Tu-160 Blackjack cumule les superlatifs. Long de 54,10 mètres pour une envergure de 55,70 mètres, cet avion doté d’une voilure à géométrie variablepeut voler à la vitesse de 2.200 km/h et parcourir 13.200 km.

Par ailleurs, le constructeur russe Tupolev a annoncé avoir reçu un contrat de la part du ministère russe de la Défense pour moderniser le bombardier stratégique Tu-95MS « Bear », dont la conception remonte au début des années 1950.

Photo : archive

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Raymond75

    • de Le Glaive

    • de Pascal (l'autre)

    • de Nassim Mmadi

      • de Orion

        • de BRABANT

  2. de Fifi

    • de Chill

  3. de MD

    • de Greg

    • de Carloman

      • de MD

      • de Nicias

        • de Pourquoipas

  4. de Fred

    • de Castel

    • de Sylvain

  5. de Alpha

  6. de Eric

    • de Politzer

      • de Barfly

      • de Guillaume

    • de Ledemocrate

      • de Bourricot de première

    • de Pascal (l'autre)

    • de Auguste

    • de Le Glaive

  7. de piliph

    • de Guillaume

    • de Pascal (l'autre)

  8. de Ledemocrate

    • de Le Glaive

    • de datamo

  9. de Barfly

    • de Le Glaive

      • de Barfly

  10. de Lol

  11. de didixtrax

    • de Ancien

      • de Vince

      • de Nicias

      • de didixtrax

  12. de Pravda

    • de Le Glaive

      • de Pravda

  13. de Poorfendheure

    • de OTOOSAN

    • de Lucide

    • de Polymères

      • de PK

        • de Lucide

  14. de Parabellum

  15. de Censuros

  16. de JG von Rheydt

    • de Fredoo75

  17. de Olivier

  18. de JG von Rheydt

  19. de Thaurac