Un nouvel incendie suspect s’est déclaré à la caserne du groupement de gendarmerie de la Haute-Vienne

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

22 contributions

  1. Un mobile dit :

    Sécurisation des casernes…….. une vaste blague! J en connais au moi s 2 (Les plus grandes d ile de France ) où des intrusions de roms et des vols ont toujours lieux actuellement……. aucun travaux de protection n a été fait. Pire que ça, à Maisons Alfort, c le fort qui bien que déjà sécurisé à bénéficié d améliorations. Les familles elles subissent toujours le manque de sécurité !

    • MAS 36 dit :

      Ce n’est pas la peine d’en rajouter en donnant des précisions sensibles . Les familles apprécieront.

  2. Sylvain dit :

    Faudrait rétablir le bagne pour y foutre ces excréments que sont les antifas.

    • Fred dit :

      @ Sylvain
      Quel rapport entre le sujet et les antifas ?

      • Alpha dit :

        Dans l’article ci-dessus :
        « L’enquête menée à la suite de cet incendie, revendiqué par un groupuscule de l’ultra-gauche… » évoquant les faits de septembre 2017, qui se sont passés aussi à la caserne Jourdan …
        Et les antifas = gauche radicale (donc ultra…) et autonome … 😉

        • Fred dit :

          @ Alpha
          Non : Antifas = gauche radicale, certes, mais l’inverse n’est pas vrai.
          .
          Quand à Sylvain, si je n’approuve pas la stratégie des Antifas dans la situation politique actuelle, je les considère avec respect – car je ne suis personnellement pas trop en phase avec les fascistes – un prêté pour un rendu : je lui chie à la gueule.

          • Thaurac dit :

            T’es le seul, bon, tirons la chasse et évacuons ce sujet!
            C’est des sacs à m…e

          • Sylvain dit :

            Bonjour Fred, je suis ok pour me faire chier à la gueule par toi ! J’habite à Eaubonne dans le Val d’Oise , rue Jules Ferry. Je t’attends !

          • Fred dit :

            @ Sylvain
            Je ne suis pas pour la stratégie antifa dans la situation politique actuelle te dis-je. Tu peux m’attendre, mais tu risque de te faire chier tout seul un bon moment :o)
            .
            P.S. en très hypothétique prévision, si la situation politique venait à changer, sais-on jamais, n’oublie pas de me donner ton nom de famille et le numéro de ta maison, je t’en serais reconnaissant :o)

    • Zorg dit :

      Si j’s’rais minsistre , hein, j’leur f »rais leur affaire a tous ces gauchiss! Oué! Et pis y faut leur couper les couilles et leur faire bouffer !

      • Robert dit :

        Zorg,
        Au lieu de tenir un propos excessif donc dérisoire, on pourrait envisager de supprimer les passe droits aux militants d’extrême gauche dans l’université, l’administration et le vivier d’élus, là ou la cooptation réduit à rien le pluralisme démocratique et l’égalité dont ils se réclament tant.
        Sans privilèges pour certains postes, ils seraient obligés de se consacrer à gagner réellement leur vie et moins enclins à profiter de la protection de leur fonction.
        La dernière grosse manif à Paris a vu arrêter des fonctionnaires qui ne seront jamais ni sanctionnés ni révoqués. Imaginez seulement si un militant de droite radicale avait été arrêté dans les mêmes conditions le tarif dont il aurait bénéficié.
        Le droit, rien que le droit mais tout le droit.
        Il n’est donc pas nécessaire de s’énerver. 🙂

        • Fred dit :

          @ Robert
          On est « presque » d’accord, Robert : c’est aux lefebvristes de Civitas qu’il faut faire manger leurs couilles.
          .
          Bon appétit mon Robert.

  3. petitjean dit :

    La chienlit partout en France
    L’individu incendiaire mis en examen en mars n’a-t-il pas été encore jugé ? Et à quelle peine a-t-il été condamné ? Normalement ce délit relève de la cours d’assise ! (C’est vrai que, en France, des milliers de voitures sont incendiées chaque année dans l’indifférence générale : cas unique au monde ! Et je rappelle que plus du tiers de la prime d’assurance est consacré à indemniser ces « dégradations volontaires » ! )
    Où sont les caméras de surveillance dans le périmètre des gendarmeries ?
    Y’a pu d’sous pour nos forces de sécurité, mais il y a des dizaines de milliards pour la misère du monde qui déferle en France avec l’assentiment du pouvoir……….

  4. Robert dit :

    Sécuriser correctement les gendarmeries et postes de police, vous n’y êtes pas. Ce serait admettre que la situation n’est pas aussi positive et maitrisée que nos élites ne le prétendent tous les jours.
    Il faudra encore nombre de victimes pour que les forces de l’ordre ne jouent plus le jeu hypocrite et criminel qui leur est imposé.

    • jean pierre dit :

      «  »Il faudra encore nombre de victimes pour que les forces de l’ordre ne jouent plus le jeu hypocrite et criminel qui leur est imposé. » »

      Hélas!……..

      • Fred dit :

        @ jean pierre
        On assiste tout de même pas à un déferlante de ce type d’agression.
        Agression contre des véhicules en plus.
        Il faut raison garder.

  5. Bizardun dit :

    C’est une nation séculaire qui s’effondre. Il n’y a pas que les casernes de Gendarmerie qui soient menacées. Dans les prisons, les surveillants servent de punching balls aux racailles qu’ils doivent surveiller. Je ne sais pas si on verra un jour le bout du tunnel , à condition qu’on le voit !
    Mais enfin, parfois, il y a des miracles dans l’histoire d’une nation !

  6. Lagaffe dit :

    Pour info, une voiture a été découverte jeudi sur le parking d’un centre commercial près de la gare d’Arnouville dans le Val-d’Oise, avec à l’intérieur un dispositif de mise à feu.
    La voiture contenait des « bidons d’essence d’où partaient des fils électriques reliés à la batterie », a expliqué le parquet de Pontoise.
    Heureusement, le dispositif « artisanal » était « défectueux », a précisé une source proche de l’enquête.
    La découverte fortuite du véhicule a eu lieu vers 05H00 du matin par les pompiers, qui étaient intervenus pour l’incendie de deux autres voitures stationnées à proximité.
    L’incendie des deux véhicules proches était visiblement destiné à attirer les pompiers autour du véhicule piégé.
    Les démineurs sont intervenus et l’enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles.

    • PK dit :

      Pas grave. Un incident habituel, donc normal, comme il y en a tous les jours en France 2.0. Mais tout va bien © Dormez braves gens © Macron & co veille sur vos intérêts.

  7. Robert dit :

    Lagaffe,
    Pour l’instant, ils guettent encore les réactions des autorités, la rapidité d’intervention, les moyens mis en oeuvre. Ils, ce sont les islamistes, les criminels de ces territoires abandonnés par la loi commune et tenus par la racaille, les opportunistes qui voient là aux festivités d’après mondial, ici une soirée privée qu’ils viennent agresser du blanc, piller des magasins, bruler des voitures, les antifas qui croient encore maitriser l’action en commettant des actions violentes qui ne serviront qu’à accélérer la prédominance islamiste. C’est tout le destin de l’extrême gauche dans son ensemble, être les idiots utiles du mondialisme marchand, visiblement ils aiment ça en bons abrutis qu’ils sont.
    J’en oublie certainement, mais tous communient dans une même détestation de la France, de son peuple, de son identité, et croient, surtout les gauchistes et antifas, qu’en associant leur haine, ils vont construire un projet commun. Une coalition d’hostilités ne fait pas une association de combat, les antifascistes se feront crever, et les filles violer, par ceux qu’ils ont voulu séduire par leur haine d’eux-mêmes.
    Aussi, je ne me laisse pas impressionner par une petite bombinette, l’autre n’a même pas fonctionné. Mais le retour d’expérience aura sûrement profité au militant islamiste du coin qui pourra transmettre à d’autres pour en déduire les moyens disponibles par les autorités. Le jour venu, il suffira de répéter dix fois l’expérience pour que toutes les force de l’ordre disponibles soient sur la brèche et débordées, laissant la place à d’autres actions coordonnées.
    Même les attentats meurtriers n’ont sûrement été que des moyens de tester les réactions.
    Attendons-nous à bien pire.
    Comme les guignols qui ont posé ces bobinettes auront toute l’intelligentsia pour leur trouver des excuses, sauf si une bénédiction parvient à attribuer cet acte aux méchants fascistes permettant de détourner utilement l’attention de la réalité, il ne faut pas leur donner plus d’importance qu’ils n’en ont. Une vraie charge de police lors de leurs démonstration de casseurs et ils rentreraient la queue entre les jambes, enfin leur prothèse, pour pleurer au vilain état fasciste chez leurs parents ou beaucoup habitent encore. Si cela ne se produit jamais, c’est qu’ils sont bien utiles au régime et savent quoi et qui attaquer pour être laissé tranquillement agir.
    Si les voyous stipendiés par le duc d’Orléans, futur Philippe-Égalité, qui, à la veille de la journée du 14 juillet, fixée pour l’assaut à la vieille prison, fit fabriquer par son serrurier, le sieur Faure, six cents piques portées au district des Filles-Saint-Thomas, avaient eu l’intelligence de comprendre que leurs futurs exploiteurs étaient les révolutionnaires et manifesté le désir d’aller les transpercer de ces piques, jamais il n’y aurait eu de prise de la Bastille et tout ce petit monde serait rentré chez lui attendre qu’on oublie leurs velléités. Parce que la terreur a commencé en 1789 en réalité, et a du son succès à un complot et un concours de circonstances, pas à une « légitime révolte populaire. » Celle-ci a eu lieu pour défendre le trône et l’autel contre les terroristes, refuser la conscription et d’être affamés par des gens de robe pillards des biens nationaux et des aventuriers de sac et de corde.
    Les antifas sont là pour amuser la galerie, provoquer à une réaction virile les vrais opposants qui alors seront durement réprimés, et pour diviser les révolutionnaires qui n’ont jamais servi qu’à légitimer le pouvoir des affairistes.

  8. ScopeWizard dit :

    En tous cas , d’ après ce que l’ on nous raconte les gendarmes sont censés n’ avoir pas un rond ne serait-ce que pour protéger ou renforcer leurs casernements , n’ empêche que tous leurs véhicules sont fraîchement repeints dans une espèce de bleu-nuit et des marquages basse visibilité ; était-ce si nécessaire surtout quand l’ on sait que les postes de CRS MNS surveillant les plages sont désormais sur la sellette depuis que la Cour des Comptes ( celle des Barons ? ) a estimé qu’ ils revenaient trop cher à la collectivité alors que parallèlement le nombre de morts par noyade a semble-t-il explosé cette année tandis que celui des MNS est passé de 720 en 2002 aux environs de 300 ?
    Police , Gendarmerie , même combat ?

  9. Thaurac dit :

    C’est vraiment se poser la question même de la terminologie de cette appellation  » forces de l’ordre » puisque, pieds et poings liés par la loi, les juges, les assos, les soit disants bien -pensants, bref, la chienlit habituelle, ils ne peuvent plus faire usage force dans quelque domaine que ce soit ( manifs, police routière, contrôle….) tout usage de la force se retourne impitoyablement contre eux…
    bientôt un avocat avec les FS?