Mer Noire : La Royal Air Force dit avoir intercepté 6 bombardiers Su-24 russes; Moscou dément

Le 15 août, la Royal Air Force [RAF] que deux Eurofighter Typhoon déployés sur la base roumaine « Mihail Kogalniceanu » de Constanta ont décollé en alerte deux jours plus tôt pour intercepter une formation de 6 bombardiers tactiques russes de type Su-24 « Fencer » en approche de l’espace aérien de l’Otan, au-dessus de la mer Noire. Puis, les 6 appareils en question ont mis le cap vers la Crimée.

En avril dernier, la RAF a en effet envoyé 4 Eurofigter Typhoon en Roumanie, dans le cadre des mesures de réassurance prises par l’Otan pour renforcer son flanc oriental. Les avions britanniques volent aux côtés d’antiques MiG-21 Lancer de la force aérienne roumaine.

Cette mission « fait partie de la mission de police aérienne renforcée de l’Otan en vertu de laquelle la Royal Air Force agit pour décourager toute agression de la Russie, pour rassurer les amis roumains et mettre en oeuvre l’engagement du Royaume-Uni visant à assurer la défense collective » des pays de l’Otan, explique-t-on du côté britannique.

« Nous avions été avertis d’une activité aérienne russe importante qui a eu lieu quasiment toute la nuit […] avant de recevoir l’ordre de décoller », a affirmé un pilote du 135 Expeditionary Air Wing [EAW], cité par le communiqué de la RAF.

Cette activité décrite par ce pilote est probablement liée à la présence, en mer Noire, du destroyer américain USS Carney, lequel vient d’arriver dans cette région.

L’interception d’avions militaires russes près de l’espace aérien de l’Otan, dans la région de la mer Noire, est devenue une routine. Fin juillet, la RAF avait par exemple affirmé que deux Typhoon du 135 EAW avait décollé en alerte pour « escorter » un Su-24 « Fencer ». Ce dernier ne s’étant pas aventuré dans l’espace aérien roumain, les appareils britanniques reçurent l’ordre de « patrouiller dans le ciel pendant une courte période » à titre dissuasif.

Le ministre roumain de la Défense, Mihai Fifor, avait qualifié, le mois dernier, les « fréquents » vols d’avions russes à proximité de l’espace aérien de l’Otan de « provocations ».

Cela étant, à Moscou, l’on a démenti les faits du 13 août, tels qu’ils ont été rapportés par la Royal Air Force. Ainsi, selon le ministère russe de la Défense, ce jour-là, « quatre avions de l’aviation de la flotte de la mer Noire ont effectué des vols d’entraînement de routine au-dessus de la mer Noire. Il n’y avait aucun Sukhoi Su-24 dans ce groupe aérien. » Ce qui laisse supposer que les appareils en question étaient des Su-30SM.

En outre, poursuit le ministère russe, « les pilotes ont repéré un avion militaire d’un pays de l’Otan à une distance d’au moins 30 km après la fin de leur mission. » Ce dernier « n’a effectué aucune manœuvre, il n’a pas dévié de son itinéraire et ne s’est pas approché des avions russes qui regagnaient leur base », a-t-il ajouté.

« Les vols de la flotte de la mer Noire sont effectués dans le strict respect des règles internationales régissant l’utilisation de l’espace aérien sans violer les frontières d’autres États », a conclu le ministère russe de la Défense.

Photo : Royal Air Force

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Deres

    • de Montaudran

  2. de Indy

  3. de Clavier

  4. de Ledemocrate

    • de ferron

    • de Thinker

      • de themistocles

  5. de MD

  6. de HENRY

    • de JP

    • de unistar

    • de sonata

    • de Glaz Mor

    • de Rigel

    • de Nicias

    • de Alpha

  7. de Nicias

  8. de joe

    • de Glaz Mor

  9. de Carin