La « guerre électronique » prend de plus en plus d’importance dans les opérations navales

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

44 contributions

  1. Guigoomber dit :

    Un rapport avec les avaries des FREMM de la Marine Nationale lors de l’opération Hamilton… ?

    • Léonard dit :

      Et pas que les FREMM, il faut savoir que si la Russie tient tellement à « ses » positions en Syrie, c’est uniquement dans le cadre de cette guerre électronique avec Israël, Israël qui parcours comme bon lui semble entre les radars russes parsemés sur l’ensemble du territoire syrien et particulièrement dans un rayon de 100 km autour de la frontière de l’état hébreu.

      D’ailleurs l’armée française par le biai de M. Macron en personne avait supplié Israël de couvrir les attaques françaises pendant le fiasco et les fakes-news de ses opérations de décembre 2017, raison certainement pour laquelle le Charles de Gaulle est rentré fissa au port de Toulon !

      • Frédéric dit :

        Dites ? Vous n’avez pas honte de raconter des fables sur le CDG ?

      • JP dit :

        Le porte-avion n’est-il pas en « mid-life update » depuis début 2016?
        Quel rapport entre Israël, la Syrie et le porte-avion en rénovation?

      • Thinker dit :

        https://www.huffingtonpost.fr/2017/02/08/charles-de-gaulle-seul-porte-avions-francais-mis-en-cale-seche-18-mois-travaux-renovation_a_21709667/
        Le CdG est en entretien depuis décembre 2017 et c’était planifié longtemps avant. Il n’a donc pas pu participer à des frappes, ni a un exercice à cette date vous racontez n’importe quoi.

        Par contre les Russes laissent taper Israël en Syrie les cibles sont de faibles valeurs pour eux. Il me semble que c’est plutôt les Israéliens qui ont fait un caca nerveux quand les Russes ont déployé leurs appareils de guerre électronique. Ce qu’ils ont fait lors de l’attaque coalisé de mai dernier, ils peuvent le reproduire sur l’ensemble du territoire israélien quand ils le veulent. Les dirigeants israéliens s’en sont plaints ouvertement…

      • wagdoox dit :

        vous avez fini de raconter des conneries !
        le cdg était deja en renovation lors de cette operation.
        tout le reste n’est que foutaises.

      • MERCATOR dit :

        D’ailleurs l’armée française par le biai de M. Macron en personne avait supplié Israël de couvrir les attaques françaises pendant le fiasco et les fakes-news de ses opérations de décembre 2017, raison certainement pour laquelle le Charles de Gaulle est rentré fissa au port de Toulon !

        Vous pourriez traduire ? le Charles De Gaulle est pour dix huit mois à Toulon depuis décembre 2016 et Macron est aux affaires depuis juin 2017 ????????

      • Patatra dit :

        C’est quoi le délire avec le Charles de Gaulles ? Il a été remis à flot en Mai de cette année et l’opération Hamilton c’est en Avril…. Il n’est même pas encore opérationnel…

      • MERCATOR dit :

        « D’ailleurs l’armée française par le biai de M. Macron en personne avait supplié Israël de couvrir les attaques françaises pendant le fiasco et les fakes-news de ses opérations de décembre 2017, raison certainement pour laquelle le Charles de Gaulle est rentré fissa au port de Toulon ! »

        Bon, là vous vous mélangez les pinceaux, le CDG est parti pour 18 mois en grand carénage à Toulon en DÉCEMBRE 2016 et Macron est aux commandes depuis JUIN 2017 !!! ??? Qui plus est c’est quoi les « fake news » de décembre 2017 ?

        juin

        • Léonard dit :

          alors d’où partait les Rafales lors de cette opération en Syrie conjointe avec la marine US ?

          • J.Charles dit :

            Pour que de faux faits ne restent pas non élucidés pour la postérité dans les commentaires de ce blog pour les générations a venir; Tous les avions français sont partis de bases françaises, en France, a terre, notemment la base de Saint Dizier, en France donc.

    • Albatros24 dit :

      Poser la question…c est y répondre

    • Électeur dit :

      @ « Guygomber »
      Faut pas exagérer : dire avaries quand il s’agit de dysfonctionnements, c’est exagérer. Tous les navires sont rentrés sans problèmes et au final la mission a été accomplie.
      Il y aurait à dire sur le bien-fondé de la mission mais c’est un autre sujet, celui de l’incompétence de notre classe politique.

  2. Lucide dit :

    Au vu du développement grandissant des IA, est-ce que la guerre électronique pourrait permettre le piratage d’un robot-soldat par une armée ennemi afin de le retourner contre ses utilisateurs par exemple ?

    • Léonard dit :

      Oui, depuis quelques semaines, j’sais pas que’est-ce tout le monde à utilisé ce terme qui ne veut rien dire si on s’en sert comme d’un sopalin, ils vendent même des machines à café avec IA, ça devient trop facile !

      • Lucide dit :

        IA militaire doté d’une intelligence capable de s’adapter et de survivre a une situation sur un terrain de guerre contesté et de réagir afin d’accomplir la mission qui lui a été incombé*. Forcément qu’ici je ne parle pas des IA ménagers de votre maison, ayez un peu de bon sens également… J’ai parlé de robot soldat, c’est un site qui traite d’actualité militaire donc tout terme employé va de paire.

    • JP dit :

      L’intelligence artificielle n’a pas vraiment de lien avec votre exemple.
      Un éventuel robot soldat, pourrait en théorie être retourné contre son utilisateur, à partir du moment où la clé de communication qui permet de donner des instructions au robot est déterminée.
      .
      Mais quand on parle de guerre électronique aujourd’hui, dans le contexte militaire, il s’agit principalement de brouiller les communications, les radars,… Et dans certains cas, il peut s’agir de cyber attack.
      Quand vous parlez d’intelligence artificielle, son développement aujourd’hui est de trouver les meilleures stratégies militaires en fonction des informations récoltées par les divers véhicules, capteurs, avions… Un algorithme qui aura appris des scénarios passés et qui simulera les éventuels scénarios pourrait proposer la meilleure stratégie pour atteindre l’objectif…
      Par exemple, vous avez 3 pièces d’artilleries, 6 chars Leclerc, 2 avions dans le ciel, 1 hélicoptère d’attaque, 10 VBCI avec leurs passagers au sol et l’armement des divers soldats d’infanterie connue. Ceci est connu par « la machine ».
      Et d’autre part, avec toutes les informations récoltées, vous connaissez la position et le type d’armement. Selon ce que les réglages de la machine (le temps espéré pour l’opération, le nombre de morts acceptables), l’intelligence artificielle pourrait donner divers scénarios avec les objectifs pour chacun des éléments cités plus haut… ça ressemblera plus à une assistance à la guerre qu’au film IRobot.

    • wagdoox dit :

      la guerre électronique sert a coupé les communications des drones (entre autre chose).
      l’ia est la solution pour rendre un drone autonome soit un robot et donc indépendant des communications (autant que possible).
      le piratage sera alors l’arme contre les IA.

    • Barrois dit :

      Toute machine pilotée à distance peut à priori être piratée et changer de contrôleur. Du téléphone portable au robot-soldat.
      La réponse est oui.
      l’IA accélère le cassage des codes.

    • J.Charles dit :

      Il faut distinguer deux choses:
      – l’IA d’un côté, qui n’est rien d’autre qu’un logiciel, donc installé à la fabrication, qui permet de prendre des décisions complexes rapidement et en autonomie. Dans ce cas, pas moyen pour quelqu’un de prendre contrôle de quoi que ce soit a moins d’infiltrer l’équipe de conception, de fabrication, ou un composant vital (comme les US sont en position de le faire avec windows par exemple)
      – de l’autre côté, les systèmes de transmission qui permettent un contrôle à distance des machines, qui peuvent eux être brouillés, auquel cas comme la machine n’est pas autonome et a besoin d’un humain, on perd juste contrôle de la machine, sans que quelqu’un d’autre ne le gagne. Ce qui explique pourquoi la capacité des robots a agir en autonomie est un avantage exceptionnel. Cependant le brouillage n’est pas une mince affaire et des solutions existent.

      Pour prendre véritablement le contrôle d’une machine et éjecter son propriétaire, c’est vraiment beaucoup plus compliqué, les vulnérabilités sont extrêmement difficiles a détecter a moins d’infiltrer une équipe de conception d’un système et de la placer soi même. Ce à quoi j’ajouterai que ça n’est pas vraiment nécessaire, puisqu’une capacité de brouillage/désactivation des armes pose déjà suffisamment de problèmes avec une complexité très inférieure.
      .

    • Alexandre dit :

      oui, dans un autre article il est écrit que des drones raven Ukrainiens (fournis par les USA) ont étés piratés. Après on en ai pas du tout au robot soldat, et encore moins à sa démocratisation dans les armées, ça coutera une blinde et avec le niveau technologique de tout les matériels, ça ne doit pas etre la priorité.

  3. Leum dit :

    Des infos sur la situation en France?

  4. lol dit :

    votre avis sur les systèmes de guerre Electronique russe, c’est aussi « merde »?

  5. EtienneBee dit :

    On reparle des missiles français qui ne sont pas partis lors du bombardement en Syrie.
    Surprenant quand même que seul la frégate « de réserve de réserve » ait pu faire partir les siens.
    Mais non, chut, les Russes n’ont absolument pas attaqué les fonctions informatiques de nos navires. Les RETEX classifiés doivent être intéressants …

    • wagdoox dit :

      il n’y a aucune preuve de ça, on en sait toujours rien.
      Les MCdN ont aussi un guidage inertiel donc indépendant d’un radar ou GPS.
      Les SCALP n’ont d’ailleurs pas eu de problème de cet ordre.
      Je regarderais plus sur le manque d’integration de l’arme à la frégate.

    • cipal dit :

      quand on n’y connait rien on se tait, et surtout on cesse de raconter des conneries… comme je ne sais qui au sujet de la caravelle qui voit des missiles partout dans un autre post, c’est assez gonflant ces commentaires qui sont de la désinformation pure et simple à moins que ce ne soient des mesures de déception d’un niveau tellement médiocre que çà mérite la poubelle !

  6. Barfly dit :

    Qu’un pays qui investit autant dans son armée ait sous-estimé cette nouvelle composante de la guerre électronique me laisse pantois. Il n’est jamais trop tard pour corriger ses erreurs mais on se demande quand même à quoi servent leurs experts.

    Pendant ce temps les russes eux, n’ont pas autant d’argent à dépenser mais ils ont des idées.

    • TINA2009 dit :

      Bsr BARFLY !

      Je vous rejoins .
      Ici , les russes ne l’occurrence sur le présent sujet … Mais , il y a d’autres pays qui ont des idées, le recul nécessaire par rapport à une synthèse d’observations sur un même sujet pour développer un système / des armements ( avec pas grand chose en argent et moyens techniques/matériels) pour arriveer à des résultats intéressants . Ce fut le cas encore récemment en france ( application téléphone mobile) grâce aux observations de camarades militaires, et à leur « débrouillardise ».
      Nous devons recentrer nos priorités, en ne laissant pas le secteur privé industriel s’emparer de tous les secteurs tenus par nos armées ( notamment en maintenance, en communication, en electronique, en gestion des achats, en gestion des stocks, en formation , en détermination du cahier des charges, en négociations….).
      A bientôt !

      • gros bernard dit :

        Pour la guerre électronique ; elle a tjrs était depuis les 2 guerres , en 40 les trans était en module AM en Morse pour les fréquences basse ( 3 à 9 Mhz 10 12 Mhz ) et en plus BLU et BLU.BLU , en fréquence plus élevée les anglais ont passé en FM ( fréquence modulée ) trouvé par hasard peut être la conso en énergie en émission et puis toujours et puis le RTTY ancêtre du Télex et et et et le num le RITA bien Français et bien copier !
        bon bon le codage du num c’est simple mettre 1 bit de plus ou en moins à l’infinie ! . le brouillage ???? de la musique superposer comme les occupants Allemand en 40/45 et aussi mettre une porteuse ( avec de la puissance, et modulée ) . bon faire d’abord de l’écoute comme les chalutiers pécheurs RUSSE vers CASEAU en Gironde ! !!!!!!!.

    • Patatra dit :

      Ah ça, mais 0.8% du budget de défense américain, ça fait quand même un beau financement de programme à la fin, ne l’oublions pas.
      Après c’est comme le sport de haut niveau… C’est quand tu te reposes que ton adversaire s’entraine plus que toi et travailles à faire la différence.

  7. Romeo Fox dit :

    0,8% du budget de l’US Army, ça fait quant même plus d’1 milliard par an, soit près de 10 milliards pour un programme de 10 ans. Je crois qu’ils ont de quoi faire quand même.

    • PK dit :

      Pas tant que cela. L’occident a totalement laissé tombé ce pan de savoir-faire depuis la fin de la guerre froide. Les Russes, qui étaient déjà pas mauvais, ne l’ont pas fait et en récolte aujourd’hui les dividendes, alors même que les technologies civiles (le mobile essentiellement, mais le GPS par extension) est particulièrement exposé.
      .
      « On » vient de comprendre que c’était un mauvais choix, mais les erreurs ne se rattrapent pas en 5 mn, surtout pour les nations aux petits budgets.

  8. Baleine bleue dit :

    Pour la 650 qui a tiré en second, c’est un départ de feu sur le système aster tribord qui a bloqué le lancement. L’avarie déclarée il est possible que les autres tirs aient été annulés. ( dans l’hypothèse d’un problème systémique) . Genre d’événement qui se produisent, suffit de demander à nos amis allemands il y a pas longtemps.

  9. Carin dit :

    Personne n’a émis l’hypothèse que les 2. FREMM ainsi que le bateau américain avaient tout 3 leurs missiles braqués sur la flotte russe??? Et que c’est pour cette raison que c’est la 3eme FREMM se trouvant à 200km des lieux qui a ouvert le feu??
    Il ne faut pas oublier que les russes ont menacés de « couler » les navires qui feraient feu sur les sites désignés en Syrie, et que peut-être que l’EMA pour se prémunir de cette menace a prévu de mettre les navires russes en joue?
    Et pour en revenir au sujet, les américains voudraient faire croire qu’ils ont du retard dans le forçage/brouillage de signaux ? Avec un investissement d’1 milliard par an, et l’envoie dans l’espace de sondes espions??? Sans compter cette fameuse navette mystérieuse qui vient de repartir après avoir passé 2 ans là-haut?? De qui se moques t’ils?

    • Sam015 dit :

      On ne « braque » pas un navire ennemi avec un MdCN ou un tomahawk même si certaines versions de ce dernier ont une capacité anti-navires qui tend à revenir en service afin d’augmenter la taille de la salve.

      • Carin dit :

        À sam015
        Qui vous parle de braquer un bateau avec des MDCN???
        Les FREMM sont équipées pour de l’anti navires vous savez!!
        Sans compter que sous l’eau devaient se trouver pas mal de matos, français, et américain…

  10. Nike dit :

    Vous semblez bien informé et je ne m’attendais pas à trouver une information de ce genre dans un blog.

    Pour revenir au sujet est-ce qu’une attaque électronique ne pourrait pas provoquer un départ de feu sur un système d’arme?

  11. MERCATOR dit :

    « D’ailleurs l’armée française par le biai de M. Macron en personne avait supplié Israël de couvrir les attaques françaises pendant le fiasco et les fakes-news de ses opérations de décembre 2017, raison certainement pour laquelle le Charles de Gaulle est rentré fissa au port de Toulon ! »

    Bon, là vous vous mélangez les pinceaux, le CDG est parti pour 18 mois en grand carénage à Toulon en DÉCEMBRE 2016 et Macron est aux commandes depuis JUIN 2017 !!! ??? Qui plus est c’est quoi les « fake news » de décembre 2017 ?

    juin

  12. MD dit :

    Mais que s’est-il donc passé dans la nuit du 7 au 8 février à Kasham en Syrie, pour que les forces engagées contre les Kurdes de la SDF et leurs conseillers aient eu à subir pendant au moins 4 heures un pilonnage en règle de tout ce que les Américains pouvaient avoir sous la main , sans pouvoir rendre compte à leurs chefs, l’arrière, de ce qui leur arrivait?

    • Bonjour ,
      Vrai ou pas pour ce qui concerne notre porte aéronef et autres frégates … un gros voir problème grave … en espérant que nos politiques et bureaux d’études ce sont penchés sur le problème de la guerre électronique …. Cela concerne autant notre marine que nos avions de combats et autres bombes à guidage et de même pour ce qui concerne les missiles …. Une armée peut être mise entièrement hors de combat ( déroute ) ….’si elle est victime d’une attaque à consonance électronique massive …. A quoi servirait d’avoir immobilisé notre porte avion près de ,20 mois pour revision et l’équiper d’appareils et armements les plus modernes ( 1,3 milliards d’euros ) si il N’Y a pas eu de prise en compte d’une potentielle attaque d’une puissance étrangère …. cela est aussi valable pour nos autres bâtiments de surface et notre avionique et autres missiles …. Je vous avoue que ne suis,pas très optimiste , car avec un budget qui atteindra 50milliards d’euros en 2025 …. je vois difficilement les perspectives que nos politiques ce sont donnés pour nos forces armées …. tout le reste , n’est que discussion stérile …. L’unique question est quoi pour nos armées , combien pour nos armées et quand pour nos armées ?….
      Pas la peine de rentrer dans des débats qui n’apportent aucunes réponses à cette question qui est l’essentielle , quoi , combien ? Quand pour nos armées … tout autres débats et autres commentaires serons littérature ni plus ni moins ….
      QUOI ? COMBIEN ?’QUAND POUR NOS FORCES ARMÉES ? ….
      À très bientôt .
      WILLIAM ALEXANDER .