Une localité tchadienne attaquée par un groupe armé rebelle venu de Libye

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

35 contributions

  1. Clavier dit :

    Le Nord du Tibesti c’est à côté de Madama et de son fort dans les sables .
    les Tartares arrivent …enfin de l’action !
    Tigres, drones, Rafales , faut faire donner la garde, la victoire est au bout du fusil !

    • Cambo two dit :

      ce n’est pas à la bat de madame de faire ce boulot,mais au détachement de faya et bardai et au 2000d de djamena de plus il m’etonnerait que les toubous de la zone se laissent envahir par des salafistes, ils l’ont déjà prouvé,car si ils sont musulmans ils se considèrent comme des laiques

  2. Thaurac dit :

    Le Tchad ne va pas se laisser « enfoncer » comme ça, il y aura surement un « droit de suite en Libye ».
    Au passage, pour s’assurer la bienséance des occidentaux ( et pas s’en attirer les foudres, armes obligent), j’aime les noms dont ces partis s’affublent:
    « Front pour l’alternance et la concorde du Tchad »
    « Union des forces pour la démocratie et le développement  »
    Cela me rappelle le même subterfuge d’un certain pays, dont on peut en voir aujourd’hui , son application..
    « République Islamique iranienne » comme si Islam et République allait de pair, alors qu’ils en abhorrent toutes les valeurs …

    • Polymères dit :

      Ce n’est pas juste par rapport aux occidentaux, c’est aussi et surtout pour bien se faire voir auprès des populations locales dans un contexte d’opposition et d’alternative au pouvoir en place.

      • @ Polymère
        Vous avez peut-être raison sur la finalité des appellations ronflantes. J’imagine que l’état d’esprit des populations, par comparaison à l’époque où j’y étais, a beaucoup changé par l’effet de nos télévisions satellites qui peuvent désormais être captées dans chaque village équipé d’électricité.
        Cependant je crois que les braves gens se foutent des appellations : ils connaissent ce régime de guerres tribales depuis maintenant cinquante ans et voient que les appellations qui se succèdent ne changent rien. Ils attendent surtout de la sécurité qui leur permettra de vivre normalement.

    • Auguste dit :

      Le Tchad ne peut pas être partout.Le G5,les bandes qui déscendent de Libye,les rebelles centrafricains qui s’en servent comme base arrière,à l’intérieur qui commence à remuer.Va falloir leur donner un coup de main.Faites chauffer les drones.
      A noter que les bandes libyennes recrutent parmi les immigrés.

      • Oumar ousman mahamat dit :

        Cher monsieur , il n’y a pas des bandes terroristes venant de la Libye.
        Il s’agit d’une rébellion , d’un espoir , ou encore une souffle qui effleure la liberté d’un peuple.
        Ils s’agit d’une nouvelle ère pour le Tchad, pour l’Afrique.
        En plus tant que DÉBY et au pouvoir le problème de la Centrafrique se résoudra jamais.

        • Castel dit :

          Tout ce qu’on voit actuellement, c’est que les terroristes en question ont du être aidé par certains, qui voient d’un mauvais œil l’efficacité des troupes Tchadiennes face aux Islamistes, les seules qui soient révélées à la hauteur, pour nous aider jusqu’à présent !!

        • Auguste dit :

          Et vous nous proposez quel champion à la place de Déby?

        • Thaurac dit :

          Oui bien sûr, tout comme les talibans, en assassinant des femmes, enfants, des tribus entières, le peuple est plus libre, plus heureux…
          C’est le retour à l’instinct primaire, avec une arme dans la main, ils massacrent tout, idem en afrique centrale, et je n’ose même pas parler des viols.
          J’y crois plus à la libération des peuples, et si un peuple doit avoir un dictateur, c’est qu’il le mérite, pas assez émancipé….

      • Ancien des opex dit :

        @ Auguste
        La réponse d’Oumar confirme que le mieux est de les laisser se débrouiller entre eux : nous les avons déjà beaucoup trop aidé.
        .
        À cause de notre aide, ils ont fini par croire qu’ils nous intéressent, qu’ils sont assis sur un trésor et que par conséquent ils peuvent tout se permettre.
        .
        Tout se permettre y compris de nous rendre responsables de tout ce qui ne va pas en Afrique. Parce que dans l’idée d’Oumar, nous sommes responsables de la présence de Déby au pouvoir et donc responsables de tout ce qui ne va pas au Tchad.
        .
        Merci de votre opinion, Oumar Machin : elle est éclairante pour ceux qui n’ont pas encore compris.

        • Castel dit :

          En supposant que Omar Machin comme vous dites, soit vraiment un Africain, et non pas un Troll destiné à semer la confusion dans nos esprits !

        • Castel, c’est possible qu’Oumar soit un troll. Cependant je ne crois pas qu’il en soit un, tant sa logique est fréquente chez les intellectuels frustrés africains.
          .
          Quoi qu’il en soit mon opinion est fondée sur une solide expérience, sur ma désolation de voir dans quel triste état l’Afrique restituée aux Africains est tombée après que nous avons tant fait pour elle.
          Aucun troll ne peux semer la confusion dans les esprits de quelques milliers d’anciens combattants français qui, comme moi, ont risqué volontairement leur peau et leur santé pour aider les Africains à s’en sortir.

  3. Robinson dit :

    Avant, on disait « rezzou », action de brigandage consubstantielle à l’économie en pays désertique.

  4. Polymères dit :

    Va falloir aider les tchadiens si besoin, on ne peut surtout pas briller en restant à l’écart de tout cela, surtout qu’on en demande beaucoup aux forces tchadiennes pour le G5 et la Minusma.
    Ces reliquats mercenaires du système Kadhafi qui n’avait pas le Tchad dans sa botte (rappelons nous de la « guerre des Toyota ») ou nous étions déjà bien impliqué avec l’opération Manta.
    Pour rappel, depuis la fin de la guerre d’Algérie, la dernière de nos guerres, les pertes françaises en opérations extérieures (qui ne sont pas des guerres, même si je sais que ça peut être complexe à différencier), c’est au Tchad que nous avons perdu le plus d’hommes (156 morts).
    .
    Malheureusement en Libye, il y a de nombreux groupes armés qu’on laisse proliférer. Chacun a sa propre politique, ses propres ambitions, chacun mène sa guerre, souvent locale (car l’idée « nationale » n’existe pas en Libye comme cela pourrait exister chez nous, ils restent une sorte de confédération tribales) pour des intérêts propres à eux même.
    Je ne sais pas ce qui a poussé ce groupe à s’en prendre au Tchad, car ils doivent savoir que le Tchad reste un « gros morceau » d’autant plus soutenu par les français. Mais comme je le disais, ces groupes pensent trop localement pour bien mesurer les risques.
    Je pense sérieusement que nous devrions, une fois les G5 Sahel en place (…), se concentrer sur le cas libyen au delà de la question « immigration ». L’initiative diplomatique et politique est une bonne chose, mais elle ne résoudra pas tout, car c’est un pays tribale et l’entente d’un jour peut vite se déchirer le lendemain.Et ce n’était pas pour rien non plus que l’armée de Kadhafi, avait comme noyau dure, des mercenaires, souvent étrangers, qui marchaient à l’argent et étaient bien équipés pendant que les milices tribales, assurant la police et tenant garnison dans le pays ne disposaient que d’équipements assez simples, c’était presque une force de gendarmerie à côté de l’armée « mercenaire » à Kadhafi. C’est ainsi qu’il contrôlait les tribus, si l’une ou l’autre posait problème, on donnait plus d’argent aux autres, fidèles, tout en mettant la pression militaire, un chantage permanent ou c’est celui qui « lèche » le plus qui recevait le plus.
    Je reste largement favorable au soutien du maréchal Haftar, de l’aider directement et de l’armer pour qu’il s’impose militairement quitte à combattre d’autres forces. Le cas de cette attaque au Tchad me conforte dans cette idée. Haftar a déjà le soutien de l’Egypte, puissant voisin, des EAU et de plus en plus de la Russie. En face on a une force qui gravite autour d’intérêts turcs, qataris, italiens avec un pouvoir à Tripoli que soutien l’ONU mais qui ne « tient » que grâce à cette reconnaissance internationale qui le rend « intouchable ».
    Jouons la carte Haftar pour en profiter le plus, n’ayons pas peur non plus d’intervenir dans le Sud libyen.
    Il faut donc, je le pense, entreprendre l’édification d’une force dominant toutes les autres sur l’aspect militaire,

    • Castel dit :

      Tout à fait d’accord avec vous, sauf que c’était dès le début qu’il fallait aider le Général Haftar, et non pas laisser la Lybie à son propre sort…
      Maintenant, pour lui, la tâche est beaucoup plus difficile, car, si en face de lui, il a des adversaires plutôt divisés, il ont comme point commun d’être tous proche des Islamistes, et on sent bien qu’ils sont prêt à faire front commun, contre celui qui est présenté comme « l’homme de l’occident »
      En plus, l’e.i., tapi dans l’ombre, n’attend qu’une opportunité pour rejoindre cette coalition, qui, dans un premier temps l’avait chassé de son fief de Syrte, mais qui avait reconnu qu’une grande partie d’entre eux avait réussi à s’échapper vers le Sud…
      Donc, comme dit le proverbe, mieux vaut tard que jamais, mais si on avait fait confiance à Haftar dès le début, il n’aurait probablement pas laissé cette situation s’installer !!!

      • Ulysses S. GRANT dit :

        @ Castel
        C’est un peu plus compliqué que cela, chez ce brave Haftar aussi il y a des islamistes, des salafistes plus précisément :
        http://www.rfi.fr/afrique/20180423-absence-prolongee-marechal-haftar-fragilise-armee-est-pays

        • Castel dit :

          Dans la mesure ou le général Haftar, se trouve isolé, et assez peu soutenu jusqu’à présent par les Occidentaux ( son meilleur soutien semblant venir d’Egypte), il faut bien qu’il trouve quelques alliés ailleurs que chez les laïques….
          Cela dit, en raison de son âge, son état de santé semble le plus inquiétant…..
          Raison de plus pour ne pas perdre de temps, et à l’inciter à trouver un successeur de son vivant, car il semble le mieux placé pour savoir lequel serait le mieux placé pour lui succéder !!!

    • Proof dit :

      Les polymères sont utiles mais a condition de ne pas les sniffer.
      Nous n »avons rien a faire au Tchad, c’est un problème qui ne va que grossir si l’on y touche. Nous savons exactement qui pousse à ça, intervenir reviendrait à ouvrir une autre boite de pandore. On peu armer qui on veut mais c’est le max absolu.
      Haftar est un pion Américain on sait déjà comment ça finira. Alors tout sauf lui. Que l’on l’utilise, soit, mais pas un poil de plus. Le fils de Kadhafi OK, solution italienne peut être, mais Haftar aux oubliettes.
      J’étais contre l’intervention au Mali et je le suis encore et il s’avère que le temps m’a donné raison. Mais bon, je ne sniffe pas de coke comme on peu le voir dans certains ministères…..

      • Pierro dit :

        Si on n’était pas intervenu au Mali, ce serait pire, y compris dans tous les pays frontaliers…

        • Proof dit :

          C’est mal connaitre les enjeux et ça aurait eu à minima comme bienfait de faire fuir les Chinois, qui opèrent en Afrique garce à notre protection. Là ou il n’y a pas de protection = pas de chinois qui nous mangent littéralement les croupions.
          Aujourd’hui les entreprises chinoises répondent aux appels d’offres de l’union européenne et les remportent !!! Pire encore, ici et là, ceux de l’AFD.

          Notre intervention nous a fait gagner tout au plus un bonus populaire très éphémère (sur lequel aucuns de nos énarques ni entreprises n’ont su capitaliser, à contrario de sociétés étrangère sur des contrats et des concessions minières au Mali et ce dans la poussière de nos bottes)

          Ils se plaignent constamment que la France les pillent de leurs richesses et bien il fallait enlever le corps pour les laisser goutter au pillage des hommes de main de Washington & Co.

          Voyez vous mème dans l’actualité le remerciement du peuple malien et de ses dirigeants de les avoir sauvés des barbus. Ils ne nous donnent même pas la bonne intelligence sur le terrain et nous font chanter à demi mots.

          Pour ça, il fallait y aller. Vous plaisantez avec qui monsieur ? Allez sur le terrain en Afrique, allez parler au peuple dans les quartiers, buvez, mangez avec eux…… regardez ce que font nos officiels et non officiels dans ces pays, ce que font nos entreprises et nos affairistes corrompus qui eux ont l’oreille du Quai et de la maison….. C’est à vomir monsieur.

          Allez Prenez l »intel de vous même et revenez nous parler.

      • Ancien des opex dit :

        @ Pierro
        Si on n’était pas intervenu au Mali, ce serait peut-être pire mais ce n’est pas sûr
        Ce qui est sûr, au contraire, c’est que nous ne serions pas tenus pour responsables de tous les problèmes de la région.
        Il faut cesser d’intervenir en Afrique. Il faut mettre les Africains en face de leurs responsabilités.

  5. Lagaffe dit :

    Kadhafi n’a pas eu de mal à enrôler tous les terroristes et « rebelles » des pays limitrophes, il les soutenaient déjà militairement et financièrement depuis des décennies. Combien de fois a-t-il essayé de déstabiliser Tchad, Soudan, Burkina Faso, Gambie… sans oublier son soutien à des mouvements terroristes plus éloignés (Armée républicaine irlandaise, Fraction armée rouge), à divers mouvements de guérillas (MPLA en Angola) ainsi qu’à de nombreux groupes armés palestiniens.

  6. Castel dit :

    Que l’on veuille ou non, L’intervention en Libye des puissances Occidentales s’est avérée calamiteuse pour la suite des événements….
    Si, au départ cette intervention pouvait paraître généreuse, puisqu’elle était à priori destinée à empêcher un dictateur de massacrer son, peuple, la suite s’est avéré complètement stérile….
    Rien n’a été fait pour préparer l’avenir de ce pays, et la coalition de l’époque, une fois Khadafi disparu, de laisser les Libyens se débrouiller entre eux…..
    Sauf que les dirigeants de l’époque avaient oubliés une chose :
    Il n’y avait rien en place dans le pays pour assurer la succession du régime de Khadafi
    Evidemment, l’e.i. en difficulté sur d’autres fronts, s’est engouffré dans la brèche pour se créer un nouveau fief, en s’alliant à quelques factions locales Islamistes, proche de ses idées….
    Et maintenant, à partir de celui-ci, situé au Sud de ce pays, elle peut menacer tous les pays de la région, avec l’intention évidente d’en créer d’autres !!!

  7. Castel dit :

    Que l’on veuille ou non, L’intervention en Libye des puissances Occidentales s’est avérée calamiteuse pour la suite des événements….
    Si, au départ cette intervention pouvait paraître généreuse, puisqu’elle était à priori destinée à empêcher un dictateur de massacrer son, peuple, la suite s’est avéré complètement stérile….
    Rien n’a été fait pour préparer l’avenir de ce pays, et la coalition de l’époque, une fois Khadafi disparu, de laisser les Libyens se débrouiller entre eux…..
    Sauf que les dirigeants de l’époque avaient oubliés une chose :
    Il n’y avait rien en place dans le pays pour assurer la succession du régime de Khadafi
    Evidemment, l’e.i. en difficulté sur d’autres fronts, s’est engouffré dans la brèche pour se créer un nouveau fief, en s’alliant à quelques factions locales Islamistes, proche de ses idées….
    Et maintenant, à partir de celui-ci, situé au Sud de ce pays, elle peut menacer tous les pays de la région, avec l’intention évidente d’en créer d’autres !!!
    Même s’il ne s’agit pas de groupes armés censé faire partie intégrante de L’e.i., ce sont des factions qui ont le même but :
    Imposer un islam rigoriste par la force, et je suis sûr que s’il rencontre un jour des difficultés sur le terrain, ils n’hésiteront pas à s’aller avec eux , le moment venu !!

  8. A ces nombreux rebelles tchadiens que Deby à exporté en Centrafrique, il est temps de rentrer chez eux pour aller participer à la libération de leur pays qui est placé sous la coupe réglée d’un dictateur qui a appauvri ce pays malgré la manne pétrolière. Ceux qui s’enteteront pour continuer leur entreprise criminelle en Centrafrique seront bientôt sévèrement châtié. Quant à monsieur Deby qui se croyait tout puissant, bientôt il connaîtra le même sort que les autres dictateurs et pantins de la France.

    • Castel dit :

      Certes, le régime d’ Idriss Deby, n’est pas réputé pour être un exemple en matière de Démocratie, mais quand on se souvient de celui du criminel Hissen Habré, il n’y a pas photo !!
      Et dans la situation actuelle, il vaut mieux quand même un homme « à poigne », pour diriger ce pays…
      En l’attaquant maintenant, alors qu’il a déjà fort à faire avec les multiples attaques portées à votre pays par les terroristes islamiques, il me semble que vous le poignarder dans le dos !!
      Maintenant, si ces islamistes viennent un jour à être éradiqués de cette région, ce sera alors le moment d’exiger le retour d’une véritable démocratie, mais en ce moment cela me semble être prématuré !!

    • “Les autres dictateurs et pantins de la France,” voilà une jolie formule de Monsieur Bakary MUNDONGO qui devrait persuader les lecteurs de ce blog (du moins ceux qui n’en seraient pas encore persuadés, s’il en reste) de la nécessité de laisser les Africains se débrouiller par eux-mêmes.
      Tout ce que nous pourrons faire en Afrique sera retenu contre nous. Il est néfaste que la France continue de supporter ces calomnies africaines car notre bonne volonté et les risques que nous faisons prendre à nos soldats laissent imaginer que nous avons des intérêts vitaux en Afrique.
      .
      Il est possible (je ne sais pas) que nos partis politiques et leurs leaders y aient des intérêts privés, mais la France elle-même peut et doit laisser tomber l’Afrique pour que les choses soient bien claires entre les Africains et nous. Si les Russes, les Chinois les Américains veulent y aller (sans vraiment savoir pourquoi, eux non plus), qu’ils y aillent.
      Nos militaires ont bien d’autres choses à faire ailleurs.

      • Castel dit :

        Comme je l’ai déja indiqué un peu plus haut, en supposant que ce monsieur soit bien Tchadien ou même seulement Aricain, car je ne me souviens pas avoir vu son pseudo apparaitre sur ce site auparavant….
        Bizarre qu’il l’ait découvert juste le jour ou l’on évoquait ces événements au Tchad !!!

        • Roger Dubreuil dit :

          Castel, je me suis interrogé moi aussi sur l’identité véritable de ce Monsieur Mundongo : je n’ai rien trouvé sur la Toile.
          Par conséquent je réponds à une sorte de zombie. Mais peu importe : en fait ce n’est pas exactement à ce zombie que je m’adresse mais à tous les autres lecteurs qui prendraient ses arguments en considération et pourraient y ajouter foi à cause d’une connaissance insuffisante de l’Afrique réelle.
          L’identité réelle de ce Monsieur Bakary MUNDONGO n’a aucune importance (du moins pour moi) : je réfute ses arguments parce qu’ils sont fallacieux, d’où qu’ils viennent.

    • Wrecker47 dit :

      Dites-vous bien @Bakari qu’il y a trente ans que les opposants ont tentés de zigouiller Idriss Déby …Mais il est bien renseigné,respecté, et est toujours vivant et en place ! …

  9. Wrecker47 dit :

    Kadhafi a toujours » soufflé le chaud et le froid » sur les divers mouvements Tchadiens armant les uns et soutenant les autres ! La libye de l’époque était toujours une zone refuge pour tous les partis ainsi que la région montagneuse du Soudan-ouest …Quand aux militaires Tchadiens ,ils sont souvent « passés d’un bord à l’autre » ,selon les opportunités ,c’était afin de pouvoir être soldés , alimenter leurs familles …et avoir la vie sauve une fois » faits aux pattes « …( On a souvent trouvés après les combats des conducteurs enchainés dans leurs véhicules détruits …)et des prisonniers abandonnés dans de petites palmeraies à des centaines de km du premier puits …Sans véhicules ni méharas …
    Dans le lot des mercenaires de la Légion Islamique de Khadafi un certain nombre d’unités se sont planquées sur les zones refuges près des frontières en restant passives jusqu’aux moments ou elles ont eu besoin de fric de vivres et de munitions …Ceci explique celà !
    L’effet de surprise présent; leur a permis de razzier ce qu’ils pouvaient, momentanément sans chercher à conserver le terrain conquis ….
    Il n’y a pas l’ombre d’un doute que les personnels d’Idriss Déby vont leur faire leur fête sous peu !L’armée Tchadienne a derrière elle plus de quarante ans de pratique de la guérilla tant urbaine que désertique ou semi-désertique !…Demain ils auront les tripes à l’air et seront bouffés par les charognards au soleil !

  10. Allobroge dit :

    Selon qui paraitra le plus fort, la balance penchera d’un côté ou de l’autre !

    • Allobroge, c’est exactement ça. Chez nous, ça s’appellerait de l’opportunisme et nous trouverions que c’est méprisable. Chez les Musulmans du Sahel au contraire, cette attitude est honorable : ça s’appelle de la soumission à Allah.
      C’est d’une certaine logique : Allah donne la victoire à celui qui a sa préférence. Par respect pour Allah, on se met du côté de la victoire. Mais – Allah est grand – on reste prêt à changer d’avis et à changer de camp aussitôt qu’Allah montrera qu’il a changé d’avis et de camp.

      • Roger Dubreuil dit :

        C’est leur logique : il faut la comprendre si l’on veut comprendre l’Afrique.
        Cette soumission à Allah, bien commode pour le croyant parce qu’elle le place toujours du côté du vainqueur, s’appelle en bon français de la déloyauté ou de la perfidie.