L’Estonie suspend les exercices de l’Otan dans son espace aérien

Le 7 août, un Eurofighter EF-2000 espagnol a tiré accidentellement un missile air-air AIM-120 AMRAAM, dans la direction  » nord/nord-ouest », alors qu’il participait à un exercice avec deux Mirage 2000-5F de l’escadron de chasse 1/2 Cigognes à 6.000 mètres d’altitude, au-dessus de la zone « réservée » de Pangodi, dans le sud-est de l’Estonie.

Les Eurofighter espagnols et les Mirage 2000-5F français sont respectivement déployés en Lituanie et en Estonie, dans le cadre de la mission « Enhanced Air Policing », lancée par l’Otan afin de surveiller l’espace aérien des trois pays baltes.

Plus de trois jours après cet incident, le missile tiré par l’avion espagnol, et dont la portée peut atteindre 100 km, reste introuvable, même si les forces armées estoniennes pensent qu’il a pu tomber dans une réserve naturelle située dans la région de Jogeva, près de la frontière avec la Russie.

Le Premier ministre estonien, Juri Ratas, a eu un entretien téléphonique avec Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, afin de lui exprimer la « préoccupation » de Tallinn au sujet de ce « grave incident. »

Pour le moment, une enquête est en cours pour déterminer la raison pour laquelle un tel missile a pu être tiré accidentellement. Mais sans attendre ses résultats, le ministre estonien de la Défense, Juri Luik, qui a reçu les excuses de son homologue espagnol, a annoncé une « révision des règles internes des règles de sécurité pour l’organisation des exercices aériens militaires en Estonie.

Tant que durera cet examen, a continué M. Luik, tous les exercices de l’Otan dans l’espace aérien estonien seront « suspendus ». Cela étant, le ministre a également réaffirmé la confiance de l’Estonie dans la mission « Enhanced Air Policing », qui commencé en 2004 sous le nom de « Baltic Air Policing ».

Il n’est pas clair si les 6 Eurofighter de l’Ala-11 espagnols basés à Šiauliai, en Lituanie, ont repris les vols après l’incident du 7 août. À noter que 4 F-16 portugais sont également présent sur cette base aérienne.

À Moscou, ce tir accidentel d’un missile air-air a évidemment été commenté. « Ce qui s’est passé est une démonstration éclatante du fait que les actions de l’Otan, y compris dans les États baltes, présentent des risques supplémentaires pour la sécurité au lieu de l’améliorer », a affirmé Maria Zakharova, la porte-parole de la diplomatie russe.

En 2016, Hannes Hanso, alors ministre estonien de la Défense, avait dénoncé les « provocations inacceptables » des avions militaires russes, qui « violent notre espace aérien de façon régulière » et « survolent la mer Baltique avec les transpondeurs éteints. » Et ça non plus, ce n’était pas fait pour améliorer la sécurité dans la région…

Photo : État-major de la défense espagnole

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Reality Checks

    • de Castel

      • de aurel

        • de Castel

  2. de Affreux Jojo

    • de Nike

    • de Jupiter

  3. de Fosse

    • de omiomi

    • de Pascal (l'autre)

    • de clément

      • de JP

        • de bobo

          • de Bergerac

          • de JP

      • de Ulysses S. GRANT
    • de MD

      • de Frank

      • de aleksandar

    • de bouli

    • de Carin

    • de Affreux Jojo

    • de Maxime

  4. de Bob

    • de Lagaffe

      • de Castel

    • de Carin

    • de Eric

      • de Piliph

    • de aurel

      • de aleksandar

  5. de v_atekor

  6. de Gregory

    • de SVaiL

    • de Wagdoox

    • de Frédéric

  7. de Françoise

  8. de aleksandar

    • de MD

    • de Lagaffe

      • de aleksandar

      • de themistocles

  9. de revnonausujai

  10. de Affreux Jojo

    • de Nenel

      • de aleksandar

    • de Clavier

    • de JP

    • de Bretzel liquide

        • de John

  11. de Lucide

    • de Bretzel liquide