L’achat d’avions américains de patrouille maritime P-8 Poseidon mis sur la sellette en Inde

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

63 contributions

  1. Baleine bleue dit :

    L’Inde a privilégié le rafale pour pouvoir disposer un jour de catapultes sur ses portes avions. Chose que la Russie ne peut faire. Quand aux us le F18 est trop gros, d’une génération ancienne ,la distance franchissable est trop faible et n’aurait aucune communauté avec des appareils de l’IAF. Donc il est quasi certain qu’une partie du contrat non dévoilé du rafale relève des fameuses catapultes.( même si elle arrivent dans 15ans)

    • Lejys dit :

      Le Super Hornet n’a rien à envier au Rafale concernant la distance franchissable, il est même légèrement supérieur, mais également beaucoup plus lourd de 3 tonnes.
      Et affirmer que les catapultes sont prévues est une pure hérésie pour une raison simple: seul les US en construisent, et en vende. D’ailleurs celles du Charles de Gaulle ont été achetés au US.

      • Baleine bleue dit :

        Développer un outil industriel et ou une recherche pour 2 catapulte sur 1 seul porte avion aurait été idiot . C’est la raison pour la quelle on ne l’a pas fait. Maintenant si on avait été contraint, cela n’aurait pas été un problème. Et je suis convaincu que nous les construirons pour les 2 ou 3 Pa indiens . L’avenir le diras.

        • JP dit :

          Ça m’étonnerait fortement que la France construise cela sans les avoir développées pour des bâtiments français.
          De plus, l’Inde aujourd’hui a d’excellentes écoles d’ingénieur, et des industries lourdes qui se développent rapidement. Ils ont les capacités de faire cela localement, mais probablement qu’il y aura une forte collaboration avec le fournisseur d’avions…

        • Lejys dit :

          Bien sûr, la France a acheté 6 catapultes en 60 ans aux US, plutôt que de financer la conception et la construction par l’industrie Française. Sachant que même pour les 4 catapultes des Foch et Clemenceau qui étaient identiques (des 50m, contre 75m pour le CdG) ce n’était pas rentable de le faire.
          Et la on financerait les catapultes indiennes alors qu’on ne conçoit par leur PA, et que l’on est même pas sûr de leur vendre des Rafales M. Sans parler de la complexité du marché indien, se lancer dans une telle niche commerciale serait plus que risqué.

      • Baleine bleue dit :

        La distance franchissable non armé est effectivement plus grande. Mais à charge externe équivalante, elle chute fortement. La raison vient d’une erreur de conception de l’aeorodynamique de l’aile. Les pylônes externes générant un flûter et une vibration critique sur l’aile. Ils sont donc écartés de 5 degrés vers l’extérieur. Lorsque les charges sont misent en place la consommation explose.

        • Lejys dit :

          Même armé son autonomie reste légèrement supérieur, car il emporte 1800 kg de kérosène en plus. Les problèmes des pylônes étaient liés à la séparation des charges lors du largage, problèmes résolus par cet angle vers l’extérieur, et qui dégrade une partie de ses performances, notamment en consommation. Mais le F-18 est aucun cas inférieur au Rafale de ce côté. Par contre forcément il revient plus cher à l’utilisation par cette surconsommation (surcoût de carburant + emprunte logistique).

    • Damoclès dit :

      Vous êtes au courant qu’on se fournit aux US pour les catapultes ?
      .
      Quand bien même on est parfaitement à même d’en fabriquer, je doute qu’on fasse de la R&D pour l’Inde (parce que oui, ça impliquera quand même quelques recherches de faire des catapultes, on ne peut pas bêtement copier celles US)

    • Jules dit :

      Elles sont pas américaines les catapultes que l on utilise par hasard…?

    • Wagdoox dit :

      Des catapultes pour l’iaf N.importe quoi.
      La France est incapable de les fournir puisqu’on les achète nous mémé aux us.
      Le vainqueur du contrat naval n’est toujours pas connu et le rafale est face au f18 qui est peut être lourd mais rentre sur les assenceurs contrairement au rafale dont les ailes ne sont pas repliables.

    • Ryner dit :

      Non, l’Inde n’a pas commandé de Rafale M. Elle le fera peut être un jour, mais pour l’instant, c’est la version terrestre qui est commandée.
      Pour le F18E/F, ce n’est pas une génération ancienne et son autonomie est confortable, bien meilleure que sur les versions C et D. Pour ce qui est de la communalité du parc, avec des SU30, Mig21, Mig27, jaguar, mirage2000, Mig29…etc en service, voyez ce que je veux dire…

  2. B21raider dit :

    Faire un deal avec les indiens relève de l’impossible, c’est le pays ou les procédures d’achats sont les plus insensées (constamment retardées, entachées de corruption) etc…..

    • XX dit :

      il n’y a pas qu’en Inde qu’on trouve de la corruption dans les contrats !

      • Frédéric dit :

        Certes, mais dans les pays Arabes, la corruption est  »institutionnalisé » et on sait a peu prés qui fait quoi au niveau des procédures tandis qu’en Inde, on entre dans un espace temps…

        Ce qui m’étonne, c’est que les opposants se plaignent des  »radars » embarqués à bord du P-8, d’après le peu que j’ai lu, ceux proposé pour le A-319 étaient moins puissants.

  3. Carin dit :

    Hahaha..ces indiens alors quel talent. Ça me fait penser à une pub possible:
    Le slip indien… avant de remuer le caca.. commencez par changer de slip!
    Plus prosaïquement les russes et une certaine entreprise indienne doivent débourser bonbons pour la campagne des législatives en cours… rejoint en cela par boeing! Comme quoi russes et américains peuvent s’entendre!!!

    • Maxime dit :

      Ça relativise bcp les procès pour corruption en France en ce qui concerne le marché d’armes ce que vous dîtes….

      • Yannus dit :

        Bonjour,
        Nous devrions arrêter les dirigeants de Boeing présents en France pour corruption. infliger une amende de plusieurs millards de dollars et racheter Boeïng à l’issue.

    • Vince dit :

      Hé ben y m’ont presque arraché des larmes les deux « retired air marshal » en parlant du Rafale, malgré leur insupportable accent ! J’ai presque signé pour en acheté un.
      .
      On en retire qqs infos intéressantes :
      – D’abord le Rafale est à présent suffisamment mature pour que toutes les questions de maintenance et de capacités opérationnelles reposent non sur des promesses, mais la réalité de faits tangibles. On ne navigue pas dans l’inconnu et la spéculation. Comme disait une pub, « it does exactly what it says on the tin. » Bref, la preuve du pudding est dans sa digestion 🙂
      – Les Indiens ont acheté les Scalps malgré Itar, ce qui semble prouver que ce qui bloque la vente en Egypte vient plus du côté d’Israël que de l’administration US.
      – J’ai beaucoup ri quand l’un des intervenants a mentionné les capacités nucléaires du Rafale, pour se faire recadrer immédiatement par son petit camarade (non non ce point n’a jamais été discuté)… Il se peut que ce soit cette capacité précisément qui ait été décisive dans le choix du Rafale.

      • JP dit :

        L’accent français est au moins aussi insupportable.

        • Wagdoox dit :

          C’est pour ça qu’il est voté année après année accent le plus sexy au monde …

          • JP dit :

            C’est pour ça que les Français font aucun effort quand il s’agit de parler anglais?

      • Wagdoox dit :

        C’est clair ils en parlent en amoureux
        Le nucléaire est confidentiel, l’un à rattrapé l’autre qui allait dire un truc qu’il n’aurait pas dû. Ça se voit puisqu’il est reconnaissant de s’etre fait interrompre.
        Pour le scalp je pense surtout que la France se cache derrière les usa pour ne pas livrer des missiles qui pourraient immédiatement servir sur la Qatar. Qatar qui les a eu également donc le problème vient pas d’isreal

  4. NRJ dit :

    L’Inde confirme sa réputation comme cauchemar pour y effectuer des affaires. L’affaire du MMRCA l’a bien montré: trop de complications, des discussions en longueur, etc… Résultat, l’Inde a du acheter sur étagère 36 Rafales.

    Mais avis à ceux qui pensent qu’Airbus sera cassé par ses affaires de corruption, Dassault sera probablement mouillé pour longtemps avec cette vente.

    • Clavier dit :

       » Dassault sera probablement mouillé pour longtemps avec cette vente. »
      Evidemment car l’implantation de Dassault, Safran, Thales en Inde ouvre la voie à d’autres contrats….

  5. Chapelon dit :

    Pour rebondir sur une remarque d’un contributeur, il est facile de lire que que les annonces (pro Russe) sputnik ne cessent de démolir l’armement tricolore et en particulier le Rafale, excellent compromis d’avion de chasse et de bombardement.
    Cherchez l’erreur …..

    • Polymères dit :

      Sputnik est un média anti-France d’une propagande russe globalement anti-occidentale, va falloir bien que tout le monde se le grave dans la tête.

      • Chill dit :

        Certes mais leur propagande est grossière, je vois les anglo-saxons bien plus sournois et subversifs.

        • Maxime dit :

          Ils sont plus sournois car ils croient en ce qu’ils font et ne trafiquent pas les faits. Ils s axent sur une interprétation rationnelle. Ils peuvent se tromper, ils peuvent avoir un parti pris, mais le fais de s’appuyer sur un système criticable et non sur des faits imaginaires les rends bcp plus crédibles.
          En gros ils sont bcp plus malins.

    • Lucasky dit :

      les chasseurs russes sont meilleurs que le Rafale,
      la guerre en Irak et Syrie prouve la vérité, après l’arrivée des russes, Daesh est anéanti,
      avant l’arrivée des russes, le Rafale sert à rien, le Daesh était élargi leur zone de contrôle.
      ceci vaut dire que les bombardement russe est beaucoup plus efficace que les français.

    • daddy dit :

      Chapelon pouvait vous partager avec nous des liens vers ces fameux article de sputnik dénigrant l’armement français et en particulier le rafale ?

      • Lagaffe dit :

        Tapez « Sputnik » + « Rafale » dans Google vous aurez 65 800 résultats.

      • Lucasky dit :

        les français dénigrent l’armement des autres pays, Russie,Chine, cela vous fait plaisir ?

        • MD dit :

          Eh bien citez nous donc au moins un article paru dans un journal français critiquant des avions russes ou chinois. Les journalistes de la presse aéronautique française ne s’abaissent pas à ce genre de vulgarités. Ils laissent ce genre de sport aux anglophones et aux Russes.

      • Lagaffe dit :

        Tapez Rafale + Sputnik sur Google, vous trouverez 67 300 résultats. Je vous défie de trouver un seul article favorable au Rafale, Sputnik multiplie les opérations de désinformations sur les marchés où le Rafale est en concurrence avec un appareil russe.
        Et en passant, Sputnik n’a jamais publié un seul article défavorable à l’aviation russe qui est toujours « la meilleure du monde ».

  6. Thinker dit :

    L’espoir fait vivre haha ! Mais la cours des comptes indiennes doit se tromper: c’est bien connu que l’oncle Sam fabrique les meilleurs matériels au meilleur prix et qu’il n’a besoin ni de la corruption, ni d’artifice comptable pour remporter ses marchés exports. La preuve ultime avec l’affaire Belge non ?

    • lym dit :

      Dans l’article, ils se plaignent aussi que les trajectoires de vol sont visibles sur internet. Sans doute un site type flight-radar se servant des infos de positionnement transpondeur mode B, qui révèle donc les zones de patrouille des P8 et pose problème!
      Que l’appareil soit équipé d’un transpondeur que les pilotes ne savent couper, ou régler, semble donc reproché à Boeing! Si c’est bien de cela qu’il s’agit, on voit le niveau de compréhension (et de sérieux) de cette CAG.

    • NRJ dit :

      @Thinker
      Attention, les belges ont un vrai intérêt à acheter F-35. Le Rafale qu’ ils accepteraient a déjà 20 ans, la ou le F-35 entre à peine en service. Il utilise des technologies bien plu récentes et sera bien plus adapté au combat de nouvelle génération que le Rafale (voir Nico St Jean pour les détails) qui le fait par évolution au stade F4 toujours pas sorti. Par ailleurs, si on critique (a juste titre) les retards et surcoûts du F-35, il ne fait aucun doute qu’il sera pleinement opérationnel tôt ou tard, car c’est l’avion de l’armée américaine. La seule chance du Rafale réside dans le SCAF dont la réflexion vient à peine de commencer. C’est peu.

      Après, cela ne veut pas dire que le F-35 est un « bon » avion. Il a des performances au mieux égales aux avions antérieures, et la furtivité qui est avantage principal est largement réduite par son épaisseur (moteur VTOL oblige) et par son unique (mais énorme) moteur qui lui fera perdre de la discrétion thermique. Fallait t’il dépenser autant de milliards pour ça? Un autre pays que les USA aurait t’il pu se permettre de se payer un tel programme ? Je ne pense pas.

      • Jack Shit dit :

        1/ Le gros problème du F-35 tient à sa version B. En 2014/2016, les coûts de RDT&E sont d’environ :
        – 30 milliards d’USD pour le Rafale,
        – 75 milliards d’USD pour le F-35. On peut estimer que la version B a monopolisé au moins 40 % de ce coût. Cela donnerait un prix de R&D d’environ 45 milliards d’USD pour les versions A et C.

        L’Europe aurait largement pu se payer un programme F-35 (elle a dépensé plus entre le Rafale et le Typhoon que les USA pour le F-35).

        2/ Les belges n’ont aucun intérêt à acheter le F-35 pour au moins quatre raisons.
        a) La Belgique a la capitale de l’UE et est un pays fondateur et cadre de l’UE. Le F-35 est américain. La Belgique, ce n’est pas les Pays-Bas ou le Danemark.
        b) La Belgique n’est nullement menacé par la Russie. Ce n’est pas un pays du nord de l’Europe qui se foutent globalement de l’UE et qui achètent l’amitié américaine via le F-35.
        c) La Belgique n’a pas de porte-avion pour avions STOVL contrairement à l’UK et à l’Italie.
        d) La Belgique n’a rien, économiquement, à gagner à acheter des F-35. Il n’y aura aucun offset pour eux. Déjà, les italiens (partenaire niveau 2) se sont fait … sur la question. Il est trop tard pour récupérer quelques miettes. Les offsets proposés par LM sont sans doute du gros pipeau qui ne se feront jamais.

        3/ J’ajouterai qu’il faut être un troll pour dire que le F-35 sera un mauvais avion. Bien sûr, qu’il sera bon même s’il n’est pas nécessairement bien né (je n’ai pas les compétences pour en juger).
        Il est évident que le F-35 surpassera un jour le Rafale. L’avion est bien plus récent. De la même manière que le futur SCAF lui mettra une branlée. En attendant, la polyvalence du Rafale (avec les offsets qui vont bien et le siège pour le SCAF) est bien plus avantageux pour la Belgique politiquement parlant. Je pense aussi que le MCO du Rafale est et sera bien moins cher que celui du F-35.

        => Pour moi, la Belgique devrait acheter 24 Rafale maintenant (en tirant un peu plus sur ses F-16 pour tenir jusqu’à 2030/2035 – certaines cellules peuvent sans doute tenir jusque là – et pour balancer des bombes sur types en babouches, cela suffit amplement), économiser le solde pour prendre un ticket dans le train du SCAF (et récupérer quelques offsets) et ensuite acheter 12 SCAF à partir de 2030/2035

        • Thinker dit :

          Si la Belgique a besoin d’abord et avant tout de chasseurs-intercepteurs pour défendre son espace aérien, alors le F35 est un mauvais choix par rapport au 2 autres concurrents qui sont plus maniables que lui. Le F35 est prévu pour travailler en binôme avec le bimoteur F22 et c’est ce dernier qui est sensé se charger des interceptions et de la partie air-air…

          La clause non-dite qui truque le contrat est que les avions devront pouvoir porter la bombe nucléaire américaine. Et ça le Rafale ne peut pas le faire sans l’autorisation des américain. D’où le choix d’une proposition séparé qui inclu plein de trucs supplémentaires non réclamé dans l’appel d’offre pour qu’ils renoncent à assurer l’emport de la bombe américaine en contre-partie.
          Ensuite les Américains qui vendent une version bêta pour le moment ont clairement divisé par 2 le cout final du contrat Belge après la finalisation des mise à jour pour pouvoir être dans les clous de l’appel d’offre, exactement comme dans cette histoire indienne.

          • Jack Shit dit :

            1/ Il est clair que le F-35 n’est pas encore dans une version exploitable. Actuellement, le Rafale est beaucoup plus opérationnel. Peut-être (à voir …), plus tard, n’aura-t-il plus besoin du F-22 pour la partie Air-Air. Le F-16 a bien évolué en son temps.

            2/ Concernant la B-61, on est bien là dans une idiotie sans nom de la part des belges. Cette bombe est anachronique. Qu’il y ait ne serait-ce qu’une ligne dans le cahier des charges à ce propos est risible. Après, soyons suffisamment intelligent pour proposer, s’il le faut de leur prêter (dans les mêmes conditions que les américains avec la B-61) des ASMPA.

            3/ Il est évident que LM ne leur fera pas de cadeau sur la MCO et les rétrofits. Mais, après tout, si les belges sont suffisant bêtes pour se faire avoir (pas dans le fait d’acheter des F-35 pour ce qu’ils seront – on parle au future – mais de l’acheter à vil prix en croyant faire une affaire), où est le problème ?

          • NRJ dit :

            @thinker
            Le F-35 sera capable de faire du Air-air. Le binôme F-35 / F-22 est une copie du binôme F-15 / F-16 dans lequel le F-15 était la qualité et le F-16 la quantité. Mais dans les 2 cas les appareils pouvaient effectuer toutes les missions aériennes a l’exception notable du soutien aérien (réservé au F-15 Strike Eagle et à l’A-10 Thunderbolt).

            Avec le F-35, les américains veulent un avion très (trop) polyvalent. Et le air-air fait partie des missions.
            D’ailleurs si le F-22 à été si peu produit (183 exemplaires contre 700 prévus initialement), c’est en partie parce que le F-35 devait effectuer les mêmes missions.

            Après, il faudra du temps au F-35 pour être pleinement opérationnel en air-air.

          • Lejys dit :

            Si le F-22 n’a été construit qu’à si peu d’exemplaires, c’est parce qu’il était cher et que le bloc de l’Est (et donc le danger contre lequel il avait été conçu) s’était effondré.

        • NRJ dit :

          Intéressant mais d’où tenez vous vos sources ? Concernant le prix du F-35B qui aurait coûté 40% du coût de R&D du F-35, je trouve ce que vous dites absurde. Les USA n’ont pas fait 3 avions différents, mais une même base pour 3 versions. A partir de là, la R&D est commune dans la grande majorité.

          Après ne soyez pas trop optimiste sur l’Europe :  » on parle de choses sérieuses, là ». Les belges se moquent éperdument de l’identité européenne tant qu’ils n’ont pas à y gagner. C’est pareil pour nous, même si on a des choses à perdre si on n’arrive pas à concurrencer le F-35 (toute l’aéronautique militaire française et allemande serait perdue, en fait d’ou le rapprochement naturel pour le SCAF).

          Enfin, je reste persuadé que les américains n’hésitent pas non plus à négocier sous la table pour obtenir les faveurs belges pour que la vente soit plus qu’une vente d’avions. Ils ne proposent pas d’y installer des usines à F-35, mais peut-être de fermer les yeux sue la commercialisation de produits belges en Iran ou quelque chose comme ça. A moins que ce ne soit de la corruption pure et dure. Dans les deux cas, on fait également beaucoup de promesses voire de corruption (on ne va pas se mentir, si le premier ministre indien refuse de dire le cout du Rafale, ce n’est pas par secret défense. Ou alors l’Inde serait le seul pays à ne pas divulguer le montant de ses achats), et les belges réfléchissent au « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ». Le Scaf n’a aucune garantie de réussite et ce ne serait pas le premier programme européen voyant ses membres quitter le bateau.

          • Jack Shit dit :

            1/ J’avais regardé sur des forums et wikipédia. Mais, manifestement, les chiffres ne sont pas bons. On est plus sur 35 milliards d’USD pour le Rafale (R&D + Outil Industriel) et 85 milliards d’USD pour le F-35 (R&D + Outil Industriel). En gros, le Rafale a coûté environ 2.5 fois moins cher que le F-35. En considérant que l’Eurofighter a coûté au moins aussi cher que le Rafale, il est correct de se dire que l’UE aurait pu se payer (à quelques milliards prés) un F-35 …
            Source :
            – Rafale : http://www.portail-aviation.com/blog/2013/12/17/le-veritable-prix-du-rafale-par-version/ (environ 15 milliards sur 46 pour la fabrication) ;
            – F-35 : https://fas.org/man/eprint/F-35-SAR-2018.pdf (55 milliards pour la R&D et 31 milliards pour l’outil industriel).

            2/ La version B a été la plus difficile à mettre au poids. Globalement, les trois versions ne partagent que peu de pièces les unes avec les autres. En considérant, que la version B a été la plus difficile à développer et que les avions sont assez différents les uns des autres, on peut dire (au doigt mouillé, hein ! je ne prétends pas faire une évaluation précise) que la version B a bien cramé plus d’un tiers du budget. Après, vous pourrez me répondre que je ne fais que supputer … et vous aurez parfaitement raison ! A bien y réfléchir, on est sans doute pas à 40 % (10 % ? 20 % ?). Tout cela pour dire qu’en virant cette version B, l’UE avait largement les moyens de se payer un programme F-35 ! Italie et UK n’avaient qu’à, ensuite, se payer des CATOBAR (avec le coût de développement de la version B du F-35, on peut se payer plusieurs surcoût CATOBAR/STOBAR).
            Source : https://motherboard.vice.com/en_us/article/xygyna/the-f-35-joint-strike-fighter-is-actually-three-separate-planes

            3/ Il est évident que les grands contrats d’armement passent par des méthodes peu avouables (corruption, rétro-commissions, etc.). C’est le jeu. Dans le cas belge, ce qui semble vraiment dramatique est que la Flandre semble prête à tout pour que Wallonie ne gagne pas un cent d’offset, quite à ce qu’il ne gagne rien également et, pire, qu’à ce que cela leur coûte plus cher …

          • Maxime dit :

            Je ne suis pas d’accord quand vous dites que la France est pro européenne que lorsque cela l’arrange.
            Elle a soutenu l’entrée de la Grèce dans leuro alors qu’elle connaissait les risques.
            Elle a soutenu l’élargissement à l’est alors qu’elle savait que ces pays étaient anti français (ex Pologne)
            Elle a soutenu le FEDER alors qu’elle perd de l’argent dessus. Et qu’il est massivement utiliser pour mettre a niveau les pays de l’est et donc concurrencer la France.
            Des exemples il y en a mille comme ça.

  7. Léonard dit :

    Il y a quelques mois, je me suis fait lynché sur ce site parce que j’ai dit que la commande de Rafale de la part de l’Inde n’était qu’un bluff !

    Et voilà, il n’y a jamais eu de commande d’une part et deuxièmement j’avais prédis que les indiens achêteraient des F-16 , F-15 !
    Nous verrons qui dit juste !!

    • Wagdoox dit :

      Un bluff ?
      C’est ridicule ça leur coûterait des milliards en dédommagement, l’article parle des p8 et non des rafales.
      Le f15 n’a jamais été proposé à l’inde arrêtez de raconter de la merde…
      C’est’ déjà tout vu l’opposition tape sur le rafale pour gagner les élections en faisant exprès de confondre prix du contrat avec prix des avions. Des les élections passées on en parlera plus …
      Les indiens ne veulent plus entendre parler des usa depuis qu’ils ont fait pression sur l’Inde après l’achat d’un s400. Les russes parlent de vendre des su35 au Pakistan depuis que le su57 est tombé à l’eau. Reste plus grande monde.

    • Lejys dit :

      Ben vous risquez de vous faire à nouveau lyncher, car l’article ne remet pas en cause la signature du contrat, juste les conditions dans lesquels il a été signé….comme la plupart des contrats indiens!

  8. Auguste dit :

    Serait-ce un avertissement à Trump s’il mettait des sanctions aux Indiens?. Un axe Russie-Turquie-Chine-Inde ça pourrait peser.

    • NRJ dit :

      Alors, faire déjà un axe Russie-Chine, ce ne sera déjà pas facile. Les chinois convoitent Sibérie, et et les russes se méfient. Mais ensuite, faire un axe Chine-Inde c’est impossible. L’Inde n’a pas pardonné à la Chine l’invasion du Tibet, et ils sont à couteaux tirés, sachant que la Chine soutient le Pakistan, pire ennemi de l’Inde.
      Si vous voulez un axe qui puisse vraiment s’opposer aux USA, ça pourrait être un axe France-Allemagne, même si pour ça, il faudrait qu’on accepte enfin de se réformer.

  9. themistocles dit :

    Un classique. Les hollandais avaient acheté des P3C au lieu d’ATL2 , les US leur en avait proposé 8 pour le prix de 6. Par contre ils se sont rattrapé sur le MCO.
    Toutes les visites se faisaient aux US avec convoyage à la charge des hollandais. A payer également non seulement la fournitures de pièces mais les acheminements, les mises à jour de documentation etc tout cela avec des prix initialement attractifs et qui ont grimpé jusqu’au moment où les hollandais ont craqué et refilé, en juin 2006, leurs P3C aux allemands, qui les utilisent après un rétrofit. Et ces derniers se plaignent également d’un MCO trop cher….

  10. basstemp dit :

    Le truc que je trouve très dommage quand je vois le marché du Patmar a travers le monde et les propositions de modèles & concepts a venir ou potentiels … C’est qu’aucune puissance ne désire explorer les possibilités que pourrait offrir un Patmar supersonique capable donc de venir sur Zones a des vitesses impossibles pour les appareils actuels volant a 900 km/h environ

    Car après tout, l’efficacité d’un Patmar ne se discute pas que sur leurs capacités en termes d’écoutes et d’heures potentielles sur zones : Mais la vitesse a laquelle il peut s’y rendre pourrait compter beaucoup si on s’y intéressait + et notamment pour des puissances comme les USA et la Russie avec des espaces maritimes très vastes et souvent loin d’une base aériennes ou des Patmar sont en stand by … Bien qu’évidemment, pour les USA c’est + une question de toujours en avoir au moins 1 dans le ciel pour gérer les urgences mais c’est limité car ils ne peuvent fonctionner qu’en termes de bassins délimités (un appareil de la zone atlantique, va pas partir comme ça en urgence a l’autre bout du pacifique …)

    Car cela amènerait alors la possibilité de pouvoir éventuellement explorer des propulsions modulaires au sein des moteurs qui changeraient de régime de fonctionnement selon : Supersonique et ultra-basse conso une fois sur zone et bien sur capacité a pouvoir être réappro en vol

    Domaine de recherche techno et d’exploration de concepts qui aurait alors des répercusssions aussi dans d’autres domaines … Le problème étant que les militaires ne veulent guère entendre parler du supersonique pour leur gourmandise et leur faible capacité a s’insérer dans l’aérien civil surtout a ces vitesses

    Pourtant je ne cesse de me dire qu’il y aurait des concepts utiles a explorer et que le domaine du Patmar serait un excellent banc d’essai pour forcer les très basses conso