Les États-Unis accordent une aide supplémentaire de 200 millions de dollars aux forces ukrainiennes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

46 contributions

  1. Alain d dit :

    Quel référendum?
    Il faut des élections sous contrôle d’observateurs internationaux, avec à chaque bureau un au minimum 2 observateurs, un pro-Moscou + un pro Kiev.
    Evidement, ceci ne pourra être acté que lorsque ceux qui on fuit le Donbass auront pu réintégrera leur anciens lieux de résidence ! Et que la vie sera redevenue à peu près normal, c’est a dire quand l’éducation, les commerces, les administrations provisoires, la distribution de l’énergie et l’information fonctionneront correctement et librement, pas sous la pression des mafieux actuels.
    Il ne faut donc pas se presser, même s’il y a urgence!
    Il faut donc que l’armée russe quitte le territoire qu’elle occupe illégalement depuis l’automne 2014.
    L’armée russe ne doit pas oublier de mettre dans ses bagages tous les mercenaires (russes ou pas) qui travaillent pour compte, ceci depuis le printemps 2014, pilotés et armés par les services russes.
    Ceux-ci devront rendre les terrains, maisons, appartements, commerces et élevages qu’ils se sont appropriés illégalement !
    Puis les gardes frontières ukrainiens devrons récupérer le contrôle de toute la frontière, ne serait-ce que pour éviter les trafics, carburant, coke et autres.

    Un référendum serait évidement une nouvelle bouffonnerie de la Russie puisque qu’aujourd’hui cette dictature contrôle totalement la région occupée.
    Il faut des élections proprement organisées et surveillées, dès que la région aura retrouvée un semblant de normalité. Un an, un an et demi, deux ans, …… à déterminer.

    Et il n’y a pas que le Donbass qui est occupé par Poutine !
    https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/05/15/poutine-inaugure-le-plus-grand-pont-d-europe-reliant-la-crimee-annexee-a-la-russie_5299176_3214.html
    Collabos, entre autres :
    http://www.rfi.fr/europe/20180505-pont-crimee-7-entreprises-bataves-auraient-ignore-interdiction-europeenne
    L’UE et l’Ukraine :
    http://www.consilium.europa.eu/fr/meetings/international-summit/2018/07/09/

    • Polymères dit :

      Personnes d’étrangers à l’Ukraine n’a a lui imposer un quelconque référendum, tout comme personnes n’impose à l’Espagne un référendum en Catalogne, ni n’impose au RU un référendum en Ecosse, ni n’impose à la France un référendum en Corse, ni n’impose à la Russie un référendum en Tchétchénie….
      C’est quoi cette tendance que certains ont à vouloir imposer des référendums chez les autres? C’est cela le droit international et le respect de la souveraineté des nations? La Russie qui aime bien se donner l’image d’une nation défendant l’indépendance et le respect de la non ingérence se fout quand même royalement du reste du monde.
      Mais pour certains c’est devenu presque normal et légitime qu’un pays débarque chez le voisin pour y organiser unilatéralement un référendum afin de lui arracher des terres.
      Non arrêtons un peu les délires, ne méprisons pas l’Ukraine comme le font les russes, comme si ça serait un gâteau sur lequel on joue et on se sert.
      L’Ukraine a des frontières, un territoire ou elle est souveraine. Il n’y a que l’Ukraine qui soit en mesure d’organiser un référendum et si une partie de la population se sent russe, ce n’est pas la Russie qui doit venir annexer le terrain ou ils habitent, ce sont ces populations en mal d’intégration qui doivent partir en Russie. Si demain on a une ville française à majorité binationale avec l’Algérie, que ces derniers veulent devenir algérien, la solution c’est d’en donner le contrôle à Alger? ou que l’Algérie y amène ses troupes pour l’arracher de force? Bien sûre que non, c’est n’importe quoi et on oublie un peu souvent que les russes présents dans les pays de l’Est sont le fruit de migrations de colonisation et ce n’est pas par ce qu’une population est russophone qu’elle est russe, sinon croyez bien qu’on pourrait revendiquer demain notre ancien empire colonial.
      .
      Non, si Kiev ne veut pas d’un référendum, il ne sera pas imposé par la Russie ou par un accord Trump-Poutine, il n’aurait aucune légitimité dans le droit international, de la même manière que le référendum russe en Crimée n’est légitime qu’aux yeux du Kremlin et des russes, ce territoire est concrètement occupé par la Russie, peu importe que certains ne l’acceptent pas car défendant les excuses russes (terre historiquement russe? enfin l’Histoire commence le jour ou ce territoire a été envahit par la Russie, les Tatars ont une autre histoire à raconter, mais la colonisation et les déportations a fait d’eux des marginaux).
      Je le redis, si des ukrainiens n’acceptent pas la réalité de l’indépendance, qu’ils se sentent russe, ben qu’ils partent en Russie et ils n’ont pas à demander une intervention militaire russe ou à prendre des armes, aucun pays n’accepterait ce genre de choses, partout ce genre d’individus deviendraient des ennemis de la nation.
      On constate qu’au Kremlin, on essaye de faire oublier la Crimée, on fait comme si le problème Ukrainien ne se trouvait qu’au niveau du Donbass, on veut faire comme si la Crimée était une affaire réglée sur laquelle il est inutile de discuter. Les russes veulent que nous nous abaissons devant un fait accomplit, ils espèrent que la lassitude finira par gagner, ils jouent sur le sentiment que c’est nous qui perdons tout avec les sanctions, que la Russie est magnifiquement belle, forte et prospère, une terre d’opportunité dont il serait fou de se priver, un eldorado. la propagande russe est ainsi et on voit facilement les commentateurs habitués de cette propagande qui la répète.
      Laissons donc les russes annexer des territoires européens, mais oui bien entendu, promis comme avec Hitler dans le passé, acceptons l’Anschluss de la Crimée et donnons à Poutine ce qu’il veut, ça évitera la guerre et les tensions, cette pauvre Russie victime de l’Otan, attaquée de toute part, coupable de rien du tout de la situation dans laquelle elle se trouve vis à vis de ses voisins et de nous. Oui c’est l’amérique le problème qu’on vous dit, débarrassez vous en qu’on répète à l’Europe depuis le Kremlin, qu’on enlève ce « problème » à l’hégémonie russe en Europe. D’autres diront que tout cela n’est que « russophobie » (c’est le nouveau mot d’ordre du Kremlin pour critiquer l’opposition occidentale), que les russes ne sont pas comme ça, qu’ils sont gentils, qu’ils sont tous mignons, qu’on leur donne une fausse image en raison d’américains qui en font leur ennemi, que ce qu’ils ont fait en Ukraine, en Géorgie c’est de notre faute, que si la Russie est le plus grand pays sur la carte du monde c’est par ce que Dieu l’a dessinée ainsi, que jamais non jamais la Russie n’a été une puissance conquérante voulant mettre à ses pieds les plus faibles qu’elle. Non le problème il n’est pas à Washington, il n’est pas dans une russophobie collective, il est bien dans l’attitude russe qui se comporte comme une nation conquérante d’un autre siècle, une attitude qui rouvre les plaies de cette ancienne Russie qui envahissait avec les nazis la Pologne, qui envahissait les Pays Baltes, la Finlande, l’actuel Moldavie, le Caucase, foutant son nez dans les Balkans. Mais les russes sont champions pour jouer les victimes et ignorer leurs méfaits, sauveur de l’Europe en 1945 quand la réalité c’était celle d’une nation l’asservissant et la conquérant, c’est juste qu’au même moment, il y avait les nazis qui sont entrés en confrontation. Des millions de tués sous leurs mains (par la famine, les camps et autres) des millions de déplacés, pas étonnant qu’en 1941, beaucoup ont rejoints les nazis, un « nazisme » qui sert encore aujourd’hui de leitmotiv « d’auto-défense » pour la propagande quand il s’agit de l’Ukraine, ces mêmes « nazis » en Ukraine ne sont rien d’autre que les mêmes extrémistes qu’ils soutiennent partout ailleurs en Europe, la seule différence étant que ceux qu’ils soutiennent se battent contre l’UE et l’Otan alors qu’en Ukraine, l’ennemi c’est eux.
      L’instrumentalisation russe des esprits est permanente, la Russie sera toujours une victime répondant aux agressions des autres, jamais ils ne diront que ce sont leurs actions qui ont conduits aux sanctions et aux tensions. Les sanctions c’est de la russophobie, s’opposer à l’annexion de la Crimée c’est de la russophobie, critiquer la Russie au Donbass c’est aussi de la russophobie, ne pas glorifier Poutine c’est de la russophobie, dire qu’il y a des problèmes en Russie (économie, corruption…) c’est de la russophobie. Le problème ce sont toujours les autres, les problèmes sont toujours chez les autres, en Russie tout va bien, tout est toujours logique, simple, efficace, parfaitement légitime, crédible et cohérent.
      .
      Au bout d’un moment il va falloir comprendre que la Russie joue ses intérêts et que les nôtres y sont opposés, ce n’est pas le potentiel économique ou je ne sais quoi qui changera la conception passéiste du monde post-soviétique que gardent encore en tête ceux qui sont au Kremlin. Et si des pays rejoignent l’Otan, ce n’est pas pour agresser la Russie, mais pour éviter que cette dernière ne le fait et il faut que certains arrêtent de dire que la « menace russe » est fantasmée, non des cas concrets (Ukraine,Gérogie…) il y en a et les russes ne le font pas pour se « protéger de l’Otan ». Ce qui emmerde les russes vis à vis de l’Otan, ce n’est pas la crainte d’être envahit, mais celle de ne plus pouvoir agir militairement dans les pays de l’Est, rien de plus. La Russie est-elle trop petite pour qu’ils continuent à gratter partout des territoires? Ce n’est rien d’autre qu’une nation impérialiste.

      • sentinelle dit :

        l’Ukraine ça n’existe pas, retournons aux frontières de 1939 Kiev est Russe et la pologne récupère ces terres annexées par Staline ca ne vous plait pas ?

        • Polymères dit :

          Retournons à l’empire mongol, la Russie n’existe pas et les mongols contrôlent tout ou presque.
          N’en déplaise à certains, l’Histoire fait des empires et il les défaits. La Russie a été un empire qui s’est défait et qui a donné naissance à une multitude de nouveaux pays, comme l’empire français ou Britannique.
          Mais visiblement les russes semblent être comme certains français de l’après guerre d’Algérie, nostalgique de certaines possessions.
          Si l’Ukraine serait la Russie, je ne pense pas une seule seconde qu’à l’éclatement de l’URSS, ce pays aurait été créer. La réalité de la Russie, qui est toujours d’actualité, c’est que la Russie n’a pas 1 peuple, mais une multitude et que cette « fédération » qui hier était une union, n’a en réalité qu’été un empire qui tenait tout ce monde d’une main de fer et qui a profondément bouleversé les populations autochtones, qu’on a massacré ou laisser mourir (les ukrainiens se souviennent bien de l’Holodomor ), qu’on a déporté au milieu de la Sibérie, dans les pays d’Asie centrale, pour faire une politique de repeuplement et de réduction qui n’a rien à envier au traitement, à plus petite échelle, des palestiniens vis à vis des israéliens. Une colonisation violente et il est toujours drôle de voir de nombreux africains critiquer l’occident et son passé colonialiste en soutenant la Russie comme étant différente alors qu’elle a fait la même chose, en Europe et en Asie.
          Le peuple ukrainien n’est pas une invention ou des russes qui ont été forcés de constituer un nouveau pays. La plupart des russes qui ont été pris dans ce piège sont des colons ou descendants de colons qui ont dont le coeur et l’esprit se trouve du côté de Moscou. Nous ne pouvons pas nier leur existence, mais s’il faudrait pratiquer la politique que faisait les russes, ces gens devraient être déportés de gré ou de force en Russie et non d’être le prétexte « historique » pour une annexion pas plus qu’une forte communauté française dans un pays Africain ne devrait être l’excuse pour la France de l’annexer.
          La Russie ne supporte pas la chute de son empire (URSS) et ses nouvelles frontières et le problème c’est qu’au Kremlin et encore ailleurs on a toujours des individus qui ont le cerveau formaté sur l’URSS, sa grandeur, son rôle, sa puissance. Il va falloir qu’un « jeune » qui a grandit avec la Russie actuelle pour que les choses évoluent favorablement et que le pays finisse par accepter ses voisins et arrêtent de vouloir en prendre le contrôle (politique économique, énergétique, militaire…), car cette politique à au contraire entretenu l’opposition à la Russie et non de la sympathie.
          La décroissance démographique en Russie mais également dans tout l’Est de l’Europe pousse inexorablement Moscou à vouloir aspirer des immigrants. Près de 300 000 sont naturalisés chaque année, principalement d’Asie centrale et de Chine. La plus forte natalité se trouve au niveau des population musulmanes du Caucase et si aujourd’hui la main de fer russe tient la baraque, viendra un jour ou ça se soulèvera de nouveau. Le démantèlement de l’ex empire Russe n’est pas terminé et c’est une hantise du Kremlin qui cherche sans arrêt à vouloir garder une unité entre tous les peuples.

      • Niccos dit :

        Waou, c’est beau j’ai failli pleurer .
        On a un nouveau Collin Powel sur le forum.
        Mais bon, je me suis rappelé l’exemple du Kosovo et de toute les guerres impérialistes menées par tout les pays défenseurs de la démocratie pour me rappeler que ce discours est de l’opportunisme intellectuel destiné à nier l’évidence ( que les citoyens du donbass regardent vers Moscou et soient contre Maidan) et serve aussi à entraver les intérêts geostratégique d’une nation ne faisant pas parti de notre alliance (La Russie). Maintenant tu peu nier le droit des peuples à l’autodétermination mais sa ne doit pas être sélectif.
        J’attends avec hâte votre exposé lyrique dans le quel vous m’exposerez comment on été tracé les frontières interne et externe de la défunte URSS sans oublier le chapitre des déplacements de population.
        Car c’est bien un des noeuds des problèmes Ukrainiens.
        En conclusion, que ce serait il passé si yanoukovitch était resté au pouvoir, avait signé une alliance prorusse et qu’en conséquence, l’ouest de l’Ukraine se soit rebellé ? Les 1/2 défenseurs des libertés 1/2 défenseurs des lois internationales m’auraient à nouveau impressionné. Ce que j’admire chez nous les occidentaux c’est notre capacité à nier la démocratie lorsque celle-ci nous est défavorable.
        Plutôt que de vouloir faire la guerre, faut essayer de faire la paix en essayant de tenir compte des intérêts de tout le monde car le laissé pour compte lui fera la guerre. Mais la pauvre Ukraine paie les pots cassés des relations Occidents Russes depuis bientôt 20ans et sa tout le monde fait semblant de ne pas le comprendre.

        • Courmaceul dit :

          Moi c’est votre « capacité » à donner de leçons. Il va sans dire que les vôtres ne sont pas chères.

      • Bouli dit :

        mais tellement vrai ! Polymères, je suis 100% d’accord avec ton propos

        je rajouterais que jusqu’à présent, c’est la Russie qui finance l’opposition extrémiste européenne et répand sa propagande en occident, pas l’inverse

        donc, c’est bien l’occident qui est agressé bien plus que la Russie

  2. Santu Castigu dit :

    la Crimee est Russe et le restera , et ce n’est pas les francais qui y changeront quelque chose , ils n’ont ni les c…… ni les moyens de le faire , qu’ils continuent a suivre les mickeys et leur avenir sera tout tracer .

    • Toff dit :

      Tu me fais penser à un de**le de chez Sputnik… j’ai bon ??

    • Polymères dit :

      Vous êtes de quelle nationalité?

    • Barfly dit :

      Je suis d’accord, historiquement, viscéralement, la Crimée est russe. Je n’ai rien à redire.
      D’ailleurs les russes ont suffisamment combattu depuis des siècles (« j’y suis j’y reste » gloire à Mac Mahon) pour ce bout de territoire pour ne pas le revendiquer aujourd’hui.

      Malheureusement ce n’es pas à nous à nous qu’il faut se plaindre, c’est aux politiciens russes ineptes et alcooliques, ceux là même qui ont octroyé cette portion de territoire stratégique à l’Ukraine. Un accord mondial a été signé, sur le papier, la Crimée est aujourd’hui ukrainienne. C’était un cadeau empoisonné je le conçois. A présent nous en sommes là, les russes comme les ukrainiens peuvent revendiquer cette jolie région. Qui aura le dernier mot ? voilà un beau point de tension en plus dans le monde, une belle guerre en perspective. Elle a déjà commencé d’ailleurs…

      • Niccos dit :

        Va falloir que tu ouvres un bouquin d’histoire d’urgence.
        1) le politicien qui a donné n’était pas Russe mais soviétique.
        2) le politicien SOVIÉTIQUE qui a donné la crimee à l’Ukraine état d’origine Ukrainienne ( Kroutchev) et il l’a fait au nom de la fraternité Russo Ukrainienne.
        Mais dans le fond je suis d’accord avec toi, la crimée fait partie d’une multitude de zone de l’ex URSS peuplé par des ethnies différentes de l’état légal qui gère la terre en question.

        • sergeat dit :

          C’est à toi d’ouvrir des livres au cas où tu ne le serait pas en ex URSS la nationalité était sur le passeport,comme sur nos passeport européen.De plus tu juges avec ton nombril français les russes ethniques se plaignaient souvent d’être diriger par des étrangers (non russes),de plus pour ton info les juifs étaient mentionnés comme nationalité juive pas part antisémitisme mais comme peuple .

          • sergeat dit :

            J’oubliai qu’en France durant l’ex URSS une ambassade ukrainienne était en France,et que l’Ukraine était déjà à l’ONU,donc c’est bien un oukase au détriment des peuples que l’ukrainien Khrouchtchev a rattaché la Crimée russe à l’Ukraine .

        • Courmaceul dit :

          et le politicien qui a signé l’intangibilité des frontières de l’Ukraine moyennant dénucléarisation est un martien.

          C’est à ce côté « low-cost » des bouses qu’on reconnais un moujik.

    • MD dit :

      Il y a eu plusieurs sièges de Sébastopol , dont un au moins qui s’est mal terminé pour la Russie en Crimée avec la prise du fort de Malakoff. Les Français y ont changé une fois les choses à cette époque là : l’affaire des détroits turcs . Ils pourraient très bien recommencer . Car s’ils ont oublié cette guerre là, à cause des programmes actuels de l’éducation ( ?) nationale( ???) , par contre les Parisiens qui prennent le métro connaissent la station de l’Alma et qui traversent tous les jours Seine savent qu’il y a une célèbre statue d’un zouave , héros à juste titre de cette guerre .

      • sergeat dit :

        Il est vrai que notre pays a toujours favorisé l’islam depuis François 1 allié aux turcs en passant par Mac Mahon et pour finir en aidant les américains à créer un état musulman au milieu de l’Europe:le Kosovo et continuant à importer cette religion sur notre territoire par haine de notre héritage spirituel.

        • MD dit :

          Ouais. C’est aussi grâce à cette guerre de Crimée que Napoléon III, puis ses successeurs à la direction de la France, ont pu s’imposer auprès de l’Empire Ottoman comme les protecteurs des chrétiens du Levant. Quant à l’islamophilie que vous prêtez Maréchal Mac Mahon , l’actuel gouvernement algérien n’est pas du tout, mais alors pas du tout d’accord avec vous ! Il le range dans le même sac que tous autres les officiers et généraux , Bugeaud, Lamoricière, Canrobert, Pélissier et autres qui ont participé dans la conquête de l’Algérie. Plusieurs se distingueront aussi pendant cette guerre de Crimée sans être pour autant turcophile ou islamophile , y compris Youssouf dont vous ne connaissez sûrement pas l’histoire . Pas ailleurs , Mac Mahon a été gouverneur de l’Algérie il ne s’est pas particulièrement distingué à ce poste, et il ne s’est pas beaucoup intéressé à ce pays. Au contraire.
          Mac Mahon était un très brave soldat , mais il avait aussi beaucoup de défauts. Il n’était pas très futé et qui signait n’importe quoi sans rien lire, parait-il . Mais pour autant , il ne mérite pas vos venimeuses accusations gratuites. Vous feriez bien mieux de réviser vos cours d’histoire de France , si vous en avez eu, sur cette période.
          Expliquez moi aussi comment la France a pu être la  »protectrice » de l’Islam et de l’Empire Ottoman , par exemple , à la bataille de Navarin, ou à celle des Dardanelles .

  3. Castel dit :

    Tout à fait d’accord avec votre analyse….
    La seule solution qui me parait pouvoir mettre -à terme- fin à ce conflit serait que Kiev accorde une large autonomie au Dombass, si celui ci reconnait son appartenance inamovible à l’Ukraine, en contrepartie d’une autorisation de la langue Russe en usage courant ( mais avec obligation d’apprendre l’Ukrainien , au moins comme seconde langue à l’école).
    Quand à la Crimée , je ne vois pas d’autres façons de régler le problème, que de se diriger vers un condominium qui permettrait aux Russes et aux Ukrainiens de se partager ce territoire, avec des droits égaux….
    Dans ce cas, cela permettrait de sauver la face pour les 2 parties, les Ukrainiens pouvant toujours arguer, qu’ils ont récupérés leurs territoires, et au Russes que leur action leur a permis de recouvrer leur souveraineté sur cette péninsule….
    Cela paraîtra sans doute un peu utopiste à certains, mais je ne vois pas d’autres solutions pour mettre fin à ce conflit !!!

    • sergeat dit :

      L’ukrainien est courant surtout au centre et à l’ouest(bien qu’à l’ouest on parle aussi la langue des Carpates),dans le Donbass et de Kharkov jusqu’à la mer d’Azov on parle le russe et l’ukrainien est rarement compris.
      Pour la Crimée les russes ne veulent pas que les US et l’OTAN mettent leurs bases dans ce lieu stratégique,mais il est vrai que les criméens se sentent russes malgré l’oukase de rattachement de la Crimée à l’Ukraine par Khrouchtchev(lui même ukrainien) .
      D’après ma famille le retour du Donbass à l’Ukraine est pratiquement impossible à cause surtout des pertes civiles et la destruction de toutes les structures civiles (central électrique,eau…)par l’armée ukrainienne.
      Il semblerait que beaucoup de réfugiés en Russie surtout femmes et enfants reviennent au Donbass ,et ceux à l’Ouest (Prague…) commencent aussi à rentrer.

      • Thaurac dit :

        C’est que la vie n’est pas si facile que ça en russie 😉

        • Anonymous dit :

          Plus facile qu’en Ukraine il me semble

        • sergeat dit :

          Peut être mais surtout si vous savez lire les réfugiés sont des femmes et des enfants contrairement à NOS RÉFUGIES qui laissent femmes et enfants subir les guerres!!!!!!!

        • Castel dit :

          ça dépend pour qui, je n’ais pas l’impression que ça aille si mal que ça, pour Poutine, Medvédev, et tous les « Hiérarques »qui ont su rester du « bon côté du manche », après avoir puisés dans la caisse après la fin du communisme, lorsqu’on voit par exemple le nombre de milliardaires Russes qui viennent acheter des résidences de luxe sur la cote d’Azur !!
          Quand au petit peuple Russe, certes il ne mange pas tous les jours à sa faim, mais il peut être fier d’avoir un « chef », qui s’emploie à redonner du prestige aux tenants de la « Grande Russie »

    • Stoltenberg dit :

      Non, cela n’arrivera jamais. Les Russes ne feront aucune concession en Ukraine (même au prix de mener une guerre), c’est un point d’honneur pour eux. Donc c’est soit la Crimée+Donbass soit la guerre. Quant aux élections supposées libres, cela me rappelle Yalta (en Crimée). Si l’occident veut trahir l’Ukraine il n’a qu’à leur imposer un référendum qui sera perdu d’avance. Je pense que Trump a rassuré Poutine que l’Ukraine n’intégrera pas l’OTAN afin d’obtenir une coopération russe face à la Corée du Nord histoire de mettre un coup de pression à Kim. Et, à mon avis, il n’y a pas que des systèmes de communication et des jumelles qui vont y aller pour 200millions.

      • Courmaceul dit :

        La guerre ? Pas la peine, le serrage des koukougnettes de la finance est bien suffisant.

  4. Lagaffe dit :

    Une drôle de proposition de Poutine alors qu’au même moment la marine russe ne cesse ses provocations en Mer d’Azov en arraisonnant des navires ukrainiens dans le but délibéré de nuire à l’économie ukrainienne !
    « Depuis quelques semaines, activistes et officiels dénoncent le nombre croissant de navires arraisonnés par les gardes-frontières russes dans cette mer connue pour sa faible profondeur (13 mètres en moyenne). « Nous ne tolérerons pas la capture illégale de navires ukrainiens ou étrangers se dirigeant vers des ports ukrainiens », s’est indigné le président Petro Porochenko, le mardi 17 juillet. D’après Kiev, au moins 148 navires auraient été inspectés par les autorités russes depuis fin avril.
    La mer d’Azov, connectée à la mer Noire par le détroit de Kertch, a pris des allures de nouveau front dans le conflit qui oppose la Russie et l’Ukraine depuis l’annexion de la Crimée en 2014. Pas d’affrontement direct, malgré le déploiement en juin de deux corvettes lance-missiles russes et l’annonce par l’Ukraine d’exercices militaires dans la région : le bras de fer se fait à coups d’inspections et de détentions de navires.
    Kiev dénonce aujourd’hui un « blocus » qui vise, d’après le ministre des infrastructures, à « détruire l’économie des deux principaux ports » de la région. Andrii Klymenko, directeur du site d’information Black Sea News, y évoque des « délais délibérés » pour les navires passant le détroit de Kertch à destination de ports ukrainiens : d’une à deux heures en temps normal, l’attente atteindrait régulièrement 24 voire 72 heures. « À cause des tactiques de la Fédération de Russie, un navire peut perdre jusqu’à quatre jours, ce qui cause des pertes majeures », affirme-t-il.
    https://www.la-croix.com/Monde/mer-dAzov-tension-monte-entre-Russes-Ukrainiens-2018-07-20-1200956473
    et pire encore, plusieurs initiatives russes tendent à renforcer l’hypothèse d’une opération amphibie prochaine contre l’Ukraine.
    https://www.ttu.fr/operation-amphibie-sur-les-cotes-ukrainiennes/

    • Françoise dit :

      D’autres supposent la préparation à une invasion par la mer de ce territoire ukrainien, afin le lier les deux parties envahies, la Crimée et le Dombas.

  5. Clavier dit :

    L’Ukraine est un danger permanent pour la paix en Europe et les Américains soufflent sur les braises histoire de faire plaisir à leur industrie de l’armement …..
    Ils devraient proposer deux F-35 aux Ukrainiens tant qu’ils y sont …sans les moteurs et l’armement ça passerait !

    • MD dit :

      Si l’Ukraine n’existait plus, ce serait au tour des Pays Baltes de passer pourêtre des dangers pour la paix en Europe. Puis de la Pologne. De la Finlande. Du Danemark. De la Norvège. De terrifiante Moldavie. Puis la Bulgarie, la Roumanie, la Turquie. Sans oublier, bien sûr, le Montenegro et la Macédoine. Ensuite… finalement la Russie seule pourra offrir la sécurité à l’Europe. Avec quelque chose d’aussi inédit que le paisible empire tsariste, ou l’aimable URSS.
      L’ennui, c’est que l’histoire n’aime pas repasser les plats, surtout auprès des peuples qui ont connu les très humanistes camps de déportation , les joyeux transferts de population et les agréables goulags.

    • RUFFA dit :

      Ce sont les Russes qui foutent le bordel en Ukraine et c’est l’Ukraine qui est un danger pour la paix ! Drôle de raisonnement : les américains ont raison de fournir des armes aux ukrainiens car le rapport de force avec les Russes est disproportionné

    • TINA2009 dit :

      Bsr Clavier !
      Excellent humour !
      Encore…!!!!
      PS : Effectivement je te rejoins lorsque tu écrit que les américains soufflent sur les braises … Mais, l’objectif final n’est pas de satisfaire leurs industries de l’armement : Ce dernier point ne constitue qu’un objectif très secondaire … LEUR INSDUSTRIE DE L’ARMEMENT constitue un outil pour réunir, lier et soumettre à une idéologie !

  6. petitjean dit :

    Trump a les mains lié. Après les élections de novembre, qu’il va gagner, il pourra ensuite lâcher la purée
    C’est d’ailleurs après ces élections que nous en saurons plus sur les entretiens qu’il a eu à Helsinski avec Vladimir Poutine

    • Pascal (l'autre) dit :

      Election de mi mandat; oui son parti (les républicains) vont probablement gagner mais au vu des derniers évènements je serai nettement plus circonspect sur l’attitude du congrès même majoritairement républicain! De plus en plus de ces républicains considèrent que la « farce » commence à durer un peu trop!

    • Françoise dit :

      Où avez-vous acheté votre boule de cristal ?

    • TINA2009 dit :

      Bsr Petitjean !
      Je souhaite que tu es raison : TRUMP doit gagner les elections de novembre , Impérativement .
      Il aura les coudées plus franches …. Toutefois , sera t’il toujours VIVANT ……??????

  7. TINA2009 dit :

    Pour ma part , la proposition de référendum par POUTINE , si elle est exacte, est une proposition pleine de bon sens.
    En effet, les Oblast de louhansk, Donestk, Kharkiv et Zaporijia obtiendront un résultat qui demandent leurs intégration à la Russie …..
    C’est Bizarre …. Comme c’est Bizarre … Ca me rappelle un truc …. Vous savez … CE GENRE DE TRUC…. Qu’on ne veut pas envisager , par manque d’ouverture , de lobotomisation, de croyance remontant à l’enfance ou à des comportements instinctifs compulsifs largement utilisés par les idéologues via leurs mandatés maîtres , professeurs et journalistes…. Pour commencer….
    Ainsi donc , voici !
    http://lesakerfrancophone.fr/loukachenko-demande-a-poutine-daccepter-que-le-belarus-fasse-partie-de-la-russie
    PS : Nos armées sont-elles suffisamment résilientes, efficace, efficience?
    Si ce qui est mentionné dans l’article de Mr LAGNEAU + celui qui précède , alors je suis très inquiet pour mes proches, pour mes frères et camarades, pour mon pays la france , pour tous les français nés en France.

    bONNE Lecture !

    • Polymères dit :

      On se demande bien pourquoi l’idée du référendum n’a pas traversé la tête de Poutine lorsqu’il s’agissait de trancher sur la Tchétchénie…
      Un référendum sur le Tibet aussi avant qu’il y ait plus de chinois que de tibétains?
      Un référendum en Syrie? Un référendum pour voir si la majorité israélienne de Jérusalem souhaite qu’elle soit la capitale d’Israël?
      Si une partie de la population ne se sent pas ukrainienne, la Russie pourrait proposer de favoriser l’obtention de la nationalité russe plutôt que de chercher à « conquérir » par l’Anschluss…

      • Marco dit :

        @Polymeres: vos interventions sont toujours pleines de bon sens contrairement aux inepties servies à répétitions par certains intervenants dès lors que l’on aborde les sujets en lien avec la Russie.

      • Courmaceul dit :

        On a aussi la Moldavie ? La Géorgie ? C’est fou ces référendums chez les autres pour dépecer les pays voisins.

        Ce raisonnement on l’a connu avec papy Adolf

    • Castel dit :

      Pas étonnant qu’ils s’entendent entre dictateurs !!

  8. Thaurac dit :

    La russie n’arrive même pas à nourrir son peuple, à lui assurer le minimum vital , géré qui sont pas une mafia politique et crapuleuse, alors que va t’il faire des autres pays?

  9. Ledemocrate. dit :

    J’aimerai que les USA donnent aussi des F35 aux Ukrainien afin que les frontieres soient respectees.

  10. Marsac dit :

    Quand les occidentaux comprendront-ils que les russes sont fiers de leur mère patrie ? Pour commencer, reconnaissons la langue russe en Ukraine, donnons lui un statut équivalent à l’ukrainien …
    Allons même un peu plus loin, donnons également un statut officiel au russe dans les pays baltes, faisons en sorte que les pays baltes et l’Ukraine soient des passerelles avec la Russie !

    • Castel dit :

      Dans ce cas, j’ai l’impression, que ce serait surtout des passerelles à sens unique !!
      On l’a bien vu lorsque Ianoukovitch, l’ancien Président pro-Russe en Ukraine avait essayé de trouver un accord commercial avec l’U.E., Poutine avait alors tapé sur la table, en exigeant qu’il privilégie ses accords avec la CEI , et bien sûr, il a alors cédé, montrant qu’il se conduisait comme une marionnette de Moscou, ce qui a provoqué la réaction que l’on sait de la majorité des Ukrainiens…
      Cette situation, semble d’ailleurs se reproduire avec le Bellarus, dernière dictature Stalinienne d’Europe, mais qui avait tout de même tenté une ouverture avec l’Europe….
      La aussi, Loukachenko s’est fait semble-t-il « remonter les bretelle », et s’apprète à rentrer dans le rang…
      Ce sera d’autant plus facile pour lui, qu’au Bellarus, toute forme de démocratie ayant disparu depuis longtemps, il ne risque pas de soulèvement populaire, lui !!
      Bref , les Russes ont bien sûr le droit d’être fiers de leur patrie, mais à condition que cela ne se fasse pas en permanence au détriment des autres !!!