Barkhane/Mali : Les trois hélicoptères CH-47D promis par Londres sont arrivés à Gao

Lors du sommet franco-britannique de Sandhurst, en janvier dernier, Londres annonça l’envoi de trois hélicoptères de transport CH-47D Chinook de la Royal Air Force au Mali, afin de renforcer les moyens logistiques de la force française Barkhane au Mali. Cependant, ces appareils n’auront pas à participer à des opérations de combat

Un tel renfort est d’autant plus appréciable que ni l’armée de l’Air, ni l’aviation légère de l’armée de Terre [ALAT] ne disposent d’hélicoptères de transport lourd alors qu’un tel besoin a été exprimé à plusieurs reprises lors de ces dernières années.

Finalement, près de 6 mois après l’annonce britannique, l’État-major des armées [EMA] a annoncé, ce 19 juillet, que les 3 CH-47D Chinook de la RAF venaient de se poser sur la base française de Gao [est du Mali], après un passage à Niamey où il a fallu les « remonter » après leur arrivée, refaire les contrôle de navigabilité et effectuer les derniers contrôles de sécurité. Soit quelques semaines après l’arrivée des premiers militaires britanniques à Gao.

Par ailleurs, et c’est ce qui explique pourquoi le déploiement de ces hélicoptères a pris du temps, il a fallu effectuer d’importants travaux sur la plateforme de Gao afin de pouvoir accueillir les CH-47D de la RAF. En effet, 17.000 m2 de terrassement ont été réalisés et des abris modulaires pour la protection et la maintenance des hélicoptères ont dû être installés. « Toutes ces infrastructures ont dû répondre à un cahier des charges strict », précise l’EMA.

Construit par Boeing et doté de 2 turbomoteurs Avco Lycoming T55-L-712, le CH-47D Chinook est en mesure de transporter une quarantaine de soldats ou une charge interne de plus de 8.000 kg sur 2.000 km de distance, à la vitesse de croisière de 241 km/h.

« Illustrant la coopération franco-britannique dans la lutte contre les groupes armés terroristes au Sahel, les CH47 contribueront à augmenter significativement les capacités d’aéromobilité de la force Barkhane », souligne l’EMA.

Ce n’est pas la première fois que des CH-47 Chinook vont goûter le sable malien. Les Pays-Bas en avaient en effet envoyé trois exemplaires, dans le cadre de la Mission des Nations unies au Mali [MINUSMA]. Ces appareils furent retirés de ce théâtre d’opérations après avoir effectué 2.500 heures de vol, en raison d’une « usure excessive » due aux conditions propres à la bande sahélo-saharienne.

À noter que les Britanniques ne sont pas les seuls à soutenir la force Barkhane. L’Estonie doit en effet envoyer un détachement d’une quarantaine de militaires avec 5 véhicules blindés de transport de troupes Patria Pasi XA-188 pour assurer la protection de l’emprise de Gao.

Photo : EMA

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Castel

    • de NRJ

      • de Castel

        • de Carin

          • de Castel

        • de NRJ

          • de Castel

          • de NRJ

          • de NRJ

  2. de Polymères

    • de Leo

      • de MD

        • de Albatros24

        • de Frédéric

    • de Carin

      • de Castel

    • de Sempre en Davant

    • de PK

      • de Polymères

      • de Albatros24

    • de aurelien

    • de Carin

  3. de Arnaud

    • de 341CGH

      • de Polymères

      • de Alexandre

      • de tschok

        • de Plouc putatif

      • de Albatros24

        • de Albatros24

  4. de Frédéric

    • de wagdoox

    • de PK

      • de Électeur

        • de PK

          • de Électeur

          • de PK

          • de Électeur

    • de TBO

      • de Frédéric

    • de FredericA

    • de Albatros24

    • de Albatros24

  5. de lechavenois

  6. de wagdoox

  7. de Maxime

    • de tschok

      • de Albatros24

  8. de Bob

    • de Roger Dubreuil

    • de Roger Dubreuil

  9. de Eri69

    • de 341CGH

  10. de Castel

  11. de Électeur