Terrorisme : Quelles sont les menaces aériennes qui pèsent sur les centrales nucléaires?

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

127 contributions

  1. Fernand Naudin dit :

    Heureusement on est à l’abri des détournements de TGV maintenant que le GIGN patrouille dans les trains.
    (oui, je sais : j’ose tout, c’est même à ça qu’on me reconnaît).

  2. Thaurac dit :

    La solution une présence armée à l’intérieur de la centrale avec toutes la panoplie, stinger , radar , 30 mm, voire laser pour els drones….et surtout ne pas avoir peur de s’en servir et faire une dérogation à la législation étouffante pour l’emploie des armes en cas de menaces.

    • berger dit :

      Je pencherai plutôt pour une batterie de Crotale à la place d’une merde US.

      • Thaurac dit :

        Le stinger est plus polyvalent, et cette « merde » s’est vendue à des milliers d’exemplaires, et la mise en place se fait en quelques minutes, puisque transportable

        • Fred dit :

          @ Thaurac
          Le Stinger ne peut tirer efficacement qu’à vue des réacteurs (d’avion :o), donc par l’arrière, donc lorsque l’avion est déjà passé et a largué ses prunes (et s’il s’écrase « sucidairement », c’est mort) et en plus, même dans ces conditions, son taux de réussite est assez faible (de l’orde de 25%)
          .
          Ce n’est pas par hasard que le Mistral ne soit pas un Manpad portable à l’épaule : il est bien plus efficace, notamment, il l’est dans TOUS les secteurs de l’avion. Énorme différence !

          • Thaurac dit :

            Fim -92 stinger
            Il s’en distingue par de plus grandes possibilités opérationnelles (il peut en particulier détruire un avion qui vole vers le tireur), une meilleure portée et une maniabilité plus grande. Il est doté d’un système d’identification de cible et est moins sensible aux contre-mesures ennemies.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/FIM-92_Stinger
            autre chose , par esprit de contradiction?

        • JP dit :

          Par contre il semble être « difficile » d’utilisation et il se faut de peu pour que le tir soit un échec

      • Eric dit :

        Sauf qu’il faudrait avoir un peu plus de batteries de Crotale parce qu’il n’en reste plus beaucoup à l’Armée de l’Air… Quant au Stinger, c’est loin d’être une merde, et ce n’est pas les soviétiques ou les argentins qui prétendront le contraire ! De toutes façons, nous avons le Mistral qui serait parfaitement adapté pour abattre un avion léger.

      • Raymond75 dit :

        Je crois qu’il y a (avait ? ) une telle batterie à la Hague.

  3. petitjean dit :

    Les anti nucléaires de tout poil s’agitent beaucoup à commencer par les escrologistes !
    il faudrait renoncer au nucléaire et opter pour les moulins à vent
    tout est prétexte pour détruire notre filière nucléaire garante de notre approvisionnement en électricité et garnante de notre indépendance nationale
    Encore faut-il faire l’effort d’ étudier à fond le dossier
    https://metamag.fr/2018/06/21/si-lenergie-nucleaire-est-si-sure-pourquoi-en-avons-nous-si-peur/
    http://www.bvoltaire.fr/lavenir-nest-cheque-energie-payer-eoliennes-couteuses-dangereuses-smr/
    Le ciel peut nous tomber sur la tête, comme un avion peut s’écraser sur une centrale
    J’observe que nos centrales sont très mal protégées puisque les escrologistes de greenpeace et autres associations mondialistes, peuvent s’y introduire et les faire survoler par des drones
    L’état veut-il sanctuariser nos centrales nucléaires ? Pourquoi ne le fait-il pas ?

    • Pour Info dit :

      C’est une question de prix.
      Les actions de PaixVerte ont deux buts :
      – décridibiliser la filière nucléaire dans son ensemble
      – obliger à un renforcement coûteux de toutes les mesures de sécurité/sûreté.
      .
      Avec les coût engendrés, le nucléaire deviendra de moins en moins rentable et sera « naturellement » 😉 abandonné.
      C’est leur stratégie.
      Ils ont marqué un gros point après Fukushima et toutes les mesures prises, ils travaillent sur le renchérissement du traitement des déchets, sur la masse de déchets produits et j’en passe.

      • JP dit :

        Sauf que la fission nucléaire est réellement en train de perdre en rentabilité! L’un des problèmes est que le coût du démantèlement est inconnu, les coûts de stockage à long terme sont difficilement estimables. Et un événement type Fukushima aurait des conséquences telles qu’il serait intéressant de connaître le rapport coût bénéfices de tels scénarios.
        Le marché européen de l’électricité va à long terme faire de la sélection naturelle dans la production électrique. Aujourd’hui, le kWh solaire est moins cher que celui au charbon. En 2011, en France, le solaire coûtait environ 500% plus cher que le nucléaire, aujourd’hui on parle de 10%.
        Mais en France, difficile de séparer le nucléaire civil du nucléaire militaire. Pour maintenir une dissuasion nucléaire, il faut continuer à exploiter en partie du nucléaire civil.
        Toutefois rien n’empêche d’augmenter la part d’autres énergies dans le mix énergétique. Avec le développement des solutions de stockage, ces énergies vont forcément continuer à prendre de l’importance.
        Et contrairement à ce que certains avancent, les énergies renouvelables permettent aussi de maintenir une indépendance énergétique, et une sécurisation de l’approvisionnement. La diversité de l’approvisionnement est la clé à une approvisionnement sûr. Les énergies renouvelables et les voitures électriques vont développer du travail en France car la filière électrique aura besoin de plus de monde, et cela pourra réduire la dépendance au pétrole et à l’uranium et donc améliorer la balance commerciale. C’est la première vraie opportunité de rapatrier du travail en Europe depuis les délocalisations industrielles !
        La recherche dans le domaine des batteries et des énergies renouvelables profite(ra) aussi à l’armée qui pourra réduire sa dépendance au pétrole dans des bases avancées et donc réduire les besoins et les risques liés au ravitaillement.

      • Paul Letissier dit :

        JP, votre exposé était crédible et valable jusqu’à ce que vous parliez de “dépendance à l’uranium”, une référence qui en annule la valeur.
        L’on peut passer sur votre expression “un accident de type Fukushima” qui ne signifie rien si vous ne précisez pas de quoi vous parlez exactement. Mais c’est une autre question et je veux surtout contester cette idée trop facile et trop répandue de “dépendance à l’uranium”.

        Une telle dépendance n’existe pas tant ce minerais est abondant. Abondant, surtout dans des zones où aucune instabilité politique n’en complique l’exploitation : l’Australie en détient l’essentiel des réserves mais il y en a partout ailleurs et plus qu’il n’en faut. Cette caractéristique géographique (et donc géopolitique) n’est pas négligeable.

        Il n’y a pas de dépendance à l’uranium : dans ce domaine, ce qui importe est la capacité d’enrichissement. J’y insiste parce qu’il serait utile que nos “amis” africains le comprennent et cessent de s’imaginer qu’à cause de l’uranium (et à cause aussi du vibranium du Wakanda) nous nous intéresserons éternellement à leurs problèmes.

    • Thaurac dit :

      L’allemagne pollue allègrement l’europe et le monde en brulant de la houille pour faire de l’electricité, alors arrêter le nucléaire oui, mais quand on aura une vraie solution, pas de se lâcher des deux mains comme l’a fait l’allemagne

      • ScopeWizard dit :

        @Thaurac
        .
        Et c’ est l’ une des causes principale des pics de pollution en région parisienne ; tu vois la façon dont Hidalgo et les médias détournent le truc ? Comme ça , il est beaucoup plus facile d’ imposer cette saloperie de véhicules électriques alors que l’ une des solutions serait l’ hydrogène et même une continuation dans l’ amélioration des nouveaux moteurs diesels à la fois beaucoup plus rentables et nettement moins polluants en dépit des émissions d’ oxyde d’ azote que les moteurs essence !
        .
        Et c’ est un écologiste ( pas un ces rigolos qui essaie de se placer comme Jean-Vincent ) qui tient ce discours ! 🙂

        • Fred dit :

          @ ScopeWizard
          L’hydrogène ? On ne sais le produire en masse que par électrolyse : donc avec de l’électricité, alors, autant ne pas perdre de potentiel en produisant un gaz (dangereux en plus). Il est plus logique, économique, et sûr d’utiliser directement le jus des éoliennes.

          • ScopeWizard dit :

            @Fred
            .
            Le problème est que nous sommes en présence d’ une énergie extrêmement polluante , quant au gaz , apparemment désormais nous sommes loin du « Hindenburg » ………..
            Concernant les éoliennes , un , c’ est très moche et ça défigure encore plus un paysage qu’ une ligne suspendue à très haute tension , deux , tout n’ est pas clair par rapport au volet financier mais aussi technique ………….. La conception , c’ est pas encore ça , quoi !

          • Bino dit :

            L’hydrogène pour les voitures ? Quelle bétise ! On ne sait pas stocker l’hydrogène de manière sécurisée à part dans des cadres scientifiquement contrôlés. Alors le mettre à portée du grand public n’y comptez pas. L’hydrogène est l’élément 1 dans le tableau périodique, il passe à travers les métaux tellement il est petit.
            C’est une grosse escroquerie !

    • Pierro dit :

      Quel dommage peut créer un drone du commerce ?
      Pas grand chose, trop petit…

    • Fred dit :

      @ petitjean
      Quelle indépendance énergétique ? Il y belle lurette qu’il n’y a plus d’uranium exploitable en France.
      Par contre, le vent, les vagues, les marées, le soleil, la biomasse, la pluie … Sont inépuisables, et nettement moins dangereux.
      .
      Rien n’est absolument « sanctuarisable ». Malgré 8000, oui, je dis bien 8000 policiers affectés à la sureté du nucléaire, une association ayant pignon sur rue, met en évidence que régulièrement, elle peut démontrer la fragilité du système.
      Ces 8000 policiers sont par ailleurs un coût caché du nucléaire.
      .
      Fukushima a montré qu’un accident gravissime est possible, même sans attentat. Coup de bol au Japon : sur les 30 jours de pollution atmosphérique, il y a eu 28 jours où le vent a soufflé vers la mer : et s’il avait soufflé vers Tokyo et ses 30 millions d’habitants ? Et si la centrale de Nogent crachait un jour ses radiations sur Paris ?
      .
      En 1999, la centrale du Blayais est passée bien près d’un accident de type Fukushima :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Inondation_de_la_centrale_nucléaire_du_Blayais_en_1999
      .
      À Fukushima Daishi, les géologues estimait qu’un tremblement de terre de 6 sur l’échelle de Richter était possible, la centrale a donc été prévue pour un niveau 7 … Il fût de niveau 9 !
      À Fessenheim, le risque sismique prévu est de 5, la centrale a été construite pour résister à 6 … En plus un barrage est construit en amont de la centrale : pourvu qu’en plus du tremblement de terre sur la centrale, il ne lâche pas ses eaux sur elle et ne la submerge !
      .
      De plus, l’énergie nucléaire est devenue plus onéreuse que les énergies renouvelables : pour quoi se faire du mal en prenant tant de risques mortels ?

      • Sempre en Davant dit :

        Par ce que le courant vient de la prise…
        Sauf la méthanisation, l’éolien, le marin et le solaire sont des sources intermittentes d’une énergie qui se stocke extrêmement mal et dont on disperse le 1/3 en transport pour arriver à la prise.
        D’ailleurs le photovoltaïque demande plus d’énergie pour la production du panneau qu’il n’en restitue (en belle journée) sur cycle de vie….
        La première préoccupation devrait concerner la frugalité énergétique et non les énergies subventionnés qui perturbent nos réseaux vétuste en demandant plus d’uranium pour compenser les fluctuations du « renouvelable »!
        Les pluies acides… Vous vous souvenez?
        Combien pèse votre voiture?
        D’où sortent les batteries des électriques et hybrides?
        Comment les recyclera t’on?

      • Vroom dit :

        « pour quoi se faire du mal en prenant tant de risques mortels ? »
        Parce qu’actuellement , c’est la seule méthode pour fournir la puissance nécessaire. Tant qu’on ne se sera pas débarrasser de nos chauffages électriques (ineptie engendrée par le nucléaire soit !) , et résolu aussi la puissance nécessaire aux rechargements des voitures électriques à la mode (autre ineptie environnementale) , on ne pourra pas se passer de nucléaire. Il faut d’abord changer nos habitudes et ensuite nos moyens de production. Si on fait l’inverse , black out au prochain hiver.
        .
        Quant à la facilité des écologistes à rentrer sur un site nucléaire, les services de sécurité savent pourquoi ils viennent , la recherche du buzz, et non la malveillance. Il serait malvenu de tirer à balles réelles sur ces activistes ! Ce serait du même niveau que l’autre protecteur des fleurs de Sivens.

      • Thaurac dit :

        tokio aujourd’hui, séisme de 6 , et apparemment rien sur le nucléaire.

      • Thaurac dit :

        « Quelle indépendance énergétique ? Il y belle lurette qu’il n’y a plus d’uranium exploitable en France »
        Exploitation économiquement rentable en fonction des prix actuels, sinon de l’uranium on en a , et des permis de prospection avaient été accordés par loin de chez moi.
        on a eu jusqu’à 210 mines pour 76000tonnes d’uranium extrait
        certaines sont toujours gérées mais pas en activité par areva..
        c’est comme pour le charbon, ça revient moins cher de l’importer que de l’extraire chez nous.

    • RUFFA dit :

      T’es pro nucléaire : c’est ton problème mec! Moi je n’aime pas le nucléaire ! C’est une saloperie qu’on va refiler aux jeunes générations Quand à l’indépendance nationale c’est de la foutaise ! L’uranium vient principalement de quatre pays étrangers : renseigne toi.

  4. Pierro dit :

    Concernant les incursions de Greenpeace il serait temps de classser les centrales Zone Militaire Sensible (ZMS), avec les consignes d’ouverture du feu qui s’y applique.
    Le jour où un militant de Greenpeace se fera abattre parce qu’il n’aura pas obéi aux sommations peut-être qu’ils seront satisfait du niveau de protection des centrales ?

    • Thaurac dit :

      Je me suis toujours posé la question.
      Green Pisse a aussi attaqué en justice une personnalité qui avait fait la même réflexion.
      Ils veulent quoi, à part nous faire ch..r, et surtout, ils roulent pour qui, avec quels capitaux, et qui sont les vrais donneurs d’ordre?

      • Fred dit :

        @ Thaurac
        Pour ce qui est des capitaux, Mon ThauThau, je vais te révéler un secret jalousement ultra-classifié, et ton amour pour ma pomme va donc devenir encore plus grand, subtil et lumineux qu’il ne l’est déjà : je verse ma petite contribution chaque mois à Greenpeace. Eye to eye, my beloved ;o)

        • RUFFA dit :

          Moi aussi et j’en suis fier et j’emmerde les pro-nucléaires avec la grosse plaisanterie d’EPR qui va coûter bonbon au contribuable sans parler des déchets qui vont durer des millions d’années pour certains éléments !

          • Robert dit :

            Ruffa,
            Vous devez être contre le nucléaire civil et militaire d’Israël si vous êtes cohérent ?

        • Thaurac dit :

          Ruffia et Fred, c’est , pour vous un hobby, comme de posséder un chat, un furet, ou un minimum d’intelligence, tout bobo se doit d’avoir cet attirail dans sa panoplie…
          Ruffia, nous t’en rendons autant , si ce n’est plus, et encore une fois, il n’y a pas d’histoire de pro ou pas, pour le moment tu tapes sur un clavier d’ordinateur alimenté en grande partie, de l’électricité nucléaire, assez bon marché sinon, il te faudrait pédaler longtemps.
          D’accord pour l’epr qui pour calmer les japs sera construit à deux exemplaires, celui du japon plus petit je crois.
          Il faut encourager les autres recherches hors éolien photo voltaïque…chercher vers la production en masse d’hydrogène rentable hors catalyse car la fourniture d’électricité par les autres moyens n’est pas constante.
          Les turbines dans les courants marins ou l’éolien off shore en zone ventée permanente n ‘est pas mal non plus.

          • ruffa dit :

            Thaurac je vais pas me fâcher avec toi car pour défendre Isräel on est copain : Une chose les centrales nucléaires construites dans les années 70 ont une durée de vie de 40 années Pour prolonger la vie de ces centrales il faudrait investir 100 milliards d’euros que l’Etat français n’a pas cet argent De toute façon il faudra les fermer vers 2025 !
            Faudra-t-il se lançer dans la construction d’une dizaine d’EPR ( avec tous les problèmes de sécurité que celà pose!)
            Que fait t-on des déchets ??
            Le nucléaire français est dans une tragique impasse. Pour financer la modernisation des centrales actuelles il faudrait augmenter le coût dû de l’électricité pour le contribuable de 33%! Plusieurs pays européens comme l’Autriche L’Italie L’Allemagne ont abandonné le nucléaire civîl : pour démanteler une centrale il faut au minimum une trentaine d’années ( comme Brenelis). Délirant !

          • Thaurac dit :

            Mais tu veux faire comment pour que 80 millions de france aient de l’electricité 368j/an, 24/24 h ,
            C’est pas les energies de raccroc qui vont assurer cette perennité ou alors il faut un éclatant progrès dans les batteries , alternateurs…
            On est accros depuis des années à de l’electricité quand on veut et à petit prix!
            Je ne vois rien qui dans les 10 ans à venir , va boulverser la donne.
            Regarde l’allemagne , ça me fait rire elle exploite à fond la houille pour faire tourner les turbines, on voit vite les limites de certaiens sources alternatives

          • Robert dit :

            Thaurac,
            Souveraineté et indépendance, vous n’avez pas encore compris que c’est le coeur du combat antinucléaire instrumentalisé.

    • Fred dit :

      @ Pierro
      Greenpeace agit comme un lanceur d’alerte responsable, tu devrais remercier cette organisation.

      • Thaurac dit :

        Tu parles….

        • Bino dit :

          Greenpeace n’est qu’une asso de zombies. Ils ne font que des coups d’éclats médiatiques pour assurer leur dons. Par derrière ils se vendent au plus offrant pour vendre leur label ‘écolo’ sur des produits de grande consommation. Il y a des assos écolo avec lesquels je ne suis pas d’accord mais que je respecte car elle sont honnêtes dans leur engagement.

          • Robert dit :

            Bino,
            Moi aussi je suis d’accord avec leur combat, se préoccuper du nucléaire est légitime, mais il faut avancer à visage découvert quand on combat et ne pas servir une autre fin que celle qu’on avance.
            Or, les écologistes politiques soit se sont trompés en dénonçant d’un côté mais en proposant pire, pour Dumont c’était le productivisme et le modèle soviétique qui était souhaitable, soit en avançant derrière un combat écologique pour un combat idéologique qui n’était pas avoué.
            L’échec de la pollution et des risques du nucléaire, c’est aussi le progressisme sociétal, individualiste et consumériste de masse, pourtant on ne voit pas de remise en cause structurelle chez eux, mais purement formelle et encore sur seulement certains aspects.

          • Fred dit :

            @ Bino
            Je suis d’accord avec toi : nobody’s perfect.
            Il y a des assos proches du 100% éthique, mais leur portée est moindre, hélas. Je les soutiens aussi. Il faut faire preuve de pragmatisme, je râle et j’ai fixé mes limites avec Greenpeace, mon soutien n’est pas inconditionnel au futur.

  5. Berkut dit :

    Le « drone » bourré d’explosif, c’est le missile de croisière du pauvre. Les technos du modélisme, et de l’informatique (microcontrôleurs, Systems on Chip, mini centrales, GPS) parfaitement disponible permettent de produire un engin capable de se promener sur des centaines de km et d’aller se planter sans pb avec précision là où l’on veut : dans la cours de l’Elysée pendant la Garden Party, ou sur les piscines.

    • Bino dit :

      Non désolé, parcourir une centaine de km avec un drone n’est pas à la portée de tout le monde, surtout avec une charge permettant de faire de gros dégâts dans un rayon à portée de précision GPS. Je ne vais pas révéler cela ici, mais il faut de nombreuses compétences qui ne sont surement pas à la portée de l’apprenti (débile) jihadiste.
      Je vous suggère de prendre votre traitement comme stipulé par votre ordonnance (sinon, allez consulter).

  6. f.duchamp dit :

    Il y a un point à partir duquel on risque de ne jamais pouvoir se protéger assez bien, dès lors qu’on a laissé le champ trop libre à des malveillants potentiels.

  7. Raymond75 dit :

    Tout a été prévu par les ingénieurs X-mines qui pilotent le nucléaire depuis 50 ans. La preuve ? Les matières fissiles retirées du cœur des centrales sont stockées pendant de longues périodes dans une piscine … recouverte d’un toit en tôle !!!

    • Elwin dit :

      Et vous croyez que ça saute comme ça ? Vous connaissez les différences entres les rayonnements alpha, bêta et gamma ?

      • Fred dit :

        @ Elwin
        Effectivement, ça ne « saute » pas, mais si les barres stockées ne sont plus immergées – ce qui fût les cas à Fukushima – elle se remettent en activité spontanément, et sont d’autant plus polluantes qu’elles sont usagées et ont créé des dérivés ultra dangereux qui seront gazéifiés par la chaleur.
        .
        Or, si un jet, avec sa masse, sa vitesse, son carburant tombe sur le toit de tôle, il est évident que la piscine risque d’en prendre un coup. À La Hague, où sont centralisées toutes les barres usagées après un certain temps, il n’y a même pas de toit de tôle : les innombrables piscines sont à ciel ouvert !
        .
        Le général Philippe Adam essaie de nous rassurer en parlant de la hauteur des tours du WTC … Mais il est évident qu’il fait un déni de réalité en « oubliant » le crash sur le Pentagone plat comme une crêpe (même pas un étage !) et qui ne fût pas épargné.
        (complotistes, à vos claviers, à vos claviers !)

      • Raymond75 dit :

        Qui a parlé de ‘sauté’ ? Pas moi ; mais une explosion qui disperserait ces cochonnerie vous affecterait grandement brave soldat, vous, votre famille, vos proche, et ce peuple français que vous aimez tant. C’est le principe de la bombe sale.

        • Thaurac dit :

          « et ce peuple français que vous aimez tant »
          vous vous trahissez Raymondsky

    • dompal dit :

      Un toit en tôle ondulée au moins, sinon ça vaut rien du tout !!!
      Arrêtez votre mauvaise fois habituelle !
      A part passer pour un con quel est l’intérêt de vos interventions !???? 🙁

      • Raymond75 dit :

        Et vous, vous passez pour quoi en niant une réalité qui vous dépasse ? Vous êtes un parfait militaire : obéissant en tout.

    • Thaurac dit :

      C’est pour que les étrangers intérimaires puissent s’y baigner , pardi 😉 !

  8. Banzinou dit :

    « le temps que Mirage 2000 en alerte sur la base aérienne d’Orange décolle, l’appareil civil était déjà au sol. »

    Petite correction car ce n’est pas exact.
    à 10h29 l’avion entame une descente
    à 10h31 le contrôle aérien l’arrive plus à communiquer avec l’appareil
    à 10h32, la procédure d’urgence est déclenchée
    à 10h35, un Mirage 2000 décolle
    à 10h40 l’Airbus percute la montagne
    à 10h42, le Mirage 2000 arrive sur la zone

    • ScopeWizard dit :

      @Banzinou
      .
      Je confirme ; j’ avais posté un commentaire en ce sens il y a quelques mois qui dans mes souvenirs reprend votre chronologie ……….

  9. Toff dit :

    Article intéressant mais relisez vous par pitié !

  10. petitjean dit :

    Il y a aussi d’autres menaces :
    « Des individus fichés S ont eu accès aux centrales nucléaires via des entreprises sous-traitantes »
    « Après 83 auditions, sept visites de centrales, la commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires a rendu public son rapport hier. Hervé Saulignac (PS), député de la première circonscription de l’Ardèche, avait demandé la création de l’instance après l’intrusion de 22 militants de Greenpeace en novembre dernier dans la centrale EDF de Cruas/Meysse. Il en a été l’un des trois vice-présidents.
    La centrale nucléaire de Cruas/Meysse est enfin floutée sur Google map. « C’est le cas depuis 48 heures ». Hervé Saulignac rit jaune. Jusque-là, les internautes, bien ou mal intentionnés, pouvaient explorer la configuration des centrales en vue aérienne sans difficulté.
    (…) Autrement dit, le député finit par lâcher : « À l’évidence, il y a eu des fichés S qui ont eu accès aux centrales via des entreprises sous-traitantes. » »
    https://www.ledauphine.com/drome/2018/07/06/des-fiches-s-ont-eu-acces-aux-centrales-nucleaires

  11. Stoltenberg dit :

    Peut être qu’on emploie de mauvais moyens… Faire décoller un avion de chasse dès qu’il y a un objet volant aux intentions ambiguës qui s’approche dangereusement d’une centrale nucléaire prend du temps et coûte cher au contribuable. Ce ne serait pas plus simple de créer des postes de protections équipés en MANPADS? Et puis cette énorme blague de gendarmes qui sont censés protéger les centrales contre les infractions mais qui jouent régulièrement à cache-cache avec les militants écologistes. Aujourd’hui ce sont les militants écologistes mais demain ce pourront être des terroristes bien organisés. Espérons que cela n’arrivera jamais car il est sûr que ces services de sécurité ne feront rien. Et cela a déjà été prouvé que des individus fichés S ont eu accès aux centrales par le biais des entreprises sous-traitantes. Quand je vois tout ça, j’ai de plus en plus l’impression que nous gouvernants n’ont pas la maturité nécessaire pour gérer une chose aussi dangereuse qu’une centrale nucléaire.

    • didixtrax dit :

      que signifie « approcher dangereusement » ? soit un aéronef pénètre la zone P soit il reste à l’extérieur. Avec mon Cub je rase toujours la zone P d’une centrale située en plein milieu d’un de mes circuits préférés. Je l’évite donc à minima. Si vous déplacez un Mirage ou un Rafale, ça va coûter bonbon.

      Si j’avais des penchants terroriste/suicidaires, je pourrai foncer dessus en moins de deux minutes à seulement 75kt. Un appareil plus profilé, type ULM tout carbone, c’est moins d’une minute à 150kt.

      Cependant, même rempli de bonbonnes de gaz, je doute que je ferai grand mal au béton. Je viserai plutôt une installation type AZF comme la P15 de Feyzin qui se trouve sur sur le cheminement de Bron, dans une zone urbanisée … et sous le nez du du commandement de Lyon-Mont Verdun. Effet pratique et psychologique au moins aussi grand que l’attaque d’une centrale.

      • Stoltenberg dit :

        Je suppose qu’il y a un périmètre autour des centrales dans lequel il est interdit de voler. Peut être que votre avion rempli d’explosifs pourrait faire des dégâts dans une centrale nucléaire mais je ne pense pas qu’il pourrait échapper à un Stinger! Vous ne le verrez même pas arriver! D’ou l’intérêt de doter les centrales de systèmes MANPADS et peut-être d’autres aussi (un ZSU-23-4 me semblerait assez efficace et peu onéreux contre ce type de menace).

        • didixtrax dit :

          qui va donner l’ordre ? en combien de temps. Et s’il y a pénétration accidentelle ou forcée (évitement d’une collision, difficulté technique p.ex.)

  12. Poorfendheure dit :

    La maison des courants d’air

  13. Polymères dit :

    Construisons des centrales nucléaire enterrées….

    • Fred dit :

      @ Polymères
      Trop dangereux, terriblement dangereux en cas d’incendie.
      .
      À mon avis, la bonne solution, pour une parade absolue au risque terroriste, c’est de construire … Des éoliennes.

      • Thaurac dit :

        et rien faire la nuit, pas la télé la bouffe le chauffage…
        Il y a aussi la chaleur de l’étable mais…..

      • didixtrax dit :

        alors sous-marines !

        • Fred dit :

          @ didixtrax
          Intervention quelque peu délicate en cas de problème et alors là, pour disséminer des métaux et produits radio-actifs, rien de tel qu’une eau corrosive. La mer n’est pas une poubelle.
          Bon, de ce pas, je pars me baigner, tant que c’est encore possible …

  14. Wrecker 47 dit :

    La protection de ces sites ne présente aucun intérêt ,aucune défense passive ,peu de barbelés …la boite à courant d’air!

    • Sempre en Davant dit :

      Exact!
      Ça mériterai un vrai fossé antichar sur tout le périmètre avec des ponts capables de s’affaisser dans le fossé.
      Un assaut avec des véhicules bourrés d’explos doit être stoppé dans le fossé ou l’explosion fera le moins de mal possible.
      Il faudrait aussi penser mortier et missile. Même au Sahel la mode en vient. Donc les sites de tirs possibles doivent être sous surveillance.
      Il faudrait surtout admettre qu’aucun mode d’action n’exclut les autres et qu’il faut pouvoir réagir contre une action simultanée par avion, drones, vbied(s), etc…
      Ce sont des emprises vaste dont les bâtiments sont autant de masques pour les « défenseurs » et qui pourtant manquent de masques/couverts pour la protections des installations!
      Et comme toujours il faut aussi tenir le « dehors » pour protéger le dedans…
      Y compris la protection de l’approvisionnement en eau!
      Il y a du boulot!
      .
      D’un autre coté les énergies fossiles offrent également tout plein de possibilités.
      Mais les écolos antinucléaire ça aime les vacances dans les Îles.
      Les 20% de la pollution atmosphérique lié au transport aérien est justifiée par le « village mondial » qu’il faut visiter. C’est seulement en bas de chez eux qu’il ne faut pas brûler de pétrole!
      L’intérêt de sécuriser ceux ci est bien moindre! Le prochain AZF devrait être implanter plus près d’Airbus… si les retards de livraisons menaçaient les vacances exotiques l’idée qu’il faille sécuriser tout ce qui représente une menace leur viendrait peut être!

      • Fred dit :

        @ Sempre en Davant
        Des bombes nucléaire tactiques pour sécuriser les centrales, ça, ça serait cool et efficace ; et en plus, ça ne sortirait pas de la famille :o)

        • Sempre en Davant dit :

          Fred, rigolez, ça fait toujours du bien.
          Mais pour avoir vécu face a des centrales des deux générations je puis vous dire que l’aménagement du terrain est loin d’être au point.
          Les barbelés sont d’origine… Etc…
          Quelques rochers posés sur le sol de ci delà, (comme les Manouches vous en enlèvent chaque fois qu’ils veulent camper quelque part) ne constituent pas une sécurisation quelconque.
          .
          Autrefois, passer face à cette centrale de nuit c’était immédiatement être pris dans le faisceau d’un projecteur.
          Ensuite c’était voir arriver les Gendarmes.
          Maintenant, ces cinq dernières années, c’est deux véhicules volés successivement et lors d’un de ces faits ça aurait du faire trois mais les voleurs ont planté un fourgon L4h2 dans le fossé…
          Et quatre cambriolages!
          Juste en face de la centrale! A vue directe!
          Cette dernière anecdote ne sent pas trop l’usage intensif de vision nocturne ne trouvez vous pas?
          .
          Vous êtes peut être trop jeune pour vous souvenir de certains modes opératoires de l’IRA dont, le mortier caché dans un fourgon et utilisé depuis l’intérieur de celui…
          Vous avez peut pu ignorer ceci http://www.liberation.fr/societe/2001/09/03/a-beziers-coup-de-sang-au-lance-roquettes_375740
          .
          Ceci http://geim.fr/fr/ldi/ découvert dans Ouest France qui semble avoir des capacités intéressantes… Bon ce n’est pas un laser radio actif mais c’est quand même à photons… Voyez que je fais ce que je peux pour aller dans votre sens!

          • Robert dit :

            Sempre,
            Pour l’IRA, c’était l’attaque qui a touché le 10 Downing Street en février 1991, sous John Major à l’époque de la guerre du Golfe.
            Ils avaient garé la camionnette dans un terrain vague et tiré trois obus de mortier artisanal. Deux avaient raté leur cible et le troisième était tombé dans les jardins de la résidence du premier ministre. Il y avait eu 4 blessés je crois dont des policiers.
            Depuis cet attentat, des barrières ont été installés pour étendre la sécurité autour du lieu.
            Médiatiquement, c’était un bon coup pour l’IRA, dont bien sûr je ne défend pas les méthodes. Ils étaient très doués et s’adaptaient en permanence. Un peu comme les islamistes, sauf que les irlandais étaient chez eux en Irlande et portaient le feu chez l’agresseur.

          • Fred dit :

            @ Sempre en Davant
            Mais oui, je pensais à citer cet épisode où l’IRA a bien failli réussir à tuer Margareth Thatcher dans sa chambre d’Hôtel : quels que soient les moyens mis en œuvre contre le terrorisme (et dans l’affrontement IRA/Thatcher, ils étaient considérables), il y a toujours des failles dans un dispositif.
            Et pour les centrales nucléaires particulièrement, non, cela ne me fait pas rire du tout.
            Aussi, la solution la plus radicalement efficace, la seule imparable, concernant la sécurité des centrales nucléaire, est indéniablement de ne plus en construire ; d’autant qu’elles produisent une électricité chère et nécessitent un approvisionnement à l’étranger problématique.

          • Sempre en Davant dit :

            Robert,
            En Syriac et au Sahel ils sont devenus sacrément fortiche dans cet artisanat!
            Cela demande une vidéo surveillance périmétrique avec identification des plaques sur 20km de rayon où 30 si les effectifs extérieurs sont trop faible. Et, comme vous le savez pas que pour le nuc!
            .
            Fred,
            Vous faites un hors sujet!
            Ne plus construire de centrale ne résoudra pas le problème du parc existant.
            Le problème de sécurisation durera jusqu’à la fin du démantèlement…
            En fait d’énergie il faudrait surtout penser sobriété!
            Vos chères « énergies renouvelables » ont surtout imposé une hausse de la consommation d’électricité nuc car il n’y a pas d’autre solution que d’envoyer plus de courant dans les boucles pour compenser les fluctuations qu’entraînent les chères renouvelables.
            Bilan totalement négatif et ruineux.
            Si encore SEULE l’autoconsommation avait été autorisé… Mais là c’est 20 ans des milliards de perdus!

        • ruffa dit :

          Excellent ! +1

      • tschok dit :

        Ici, les écolos ont donné l’alerte en attirant l’attention du grand public sur les conditions de sécurité dans un secteur sensible d’une centrale nucléaire.
        .
        Donc, qu’est ce qu’on fait? On peste contre les écolos, ces salauds irresponsables? Ou on tire les conséquences de ce que révèle leur coup d’éclat?

        • Thaurac dit :

          On s’en tape plus prosaïquement car on s’en doute aussi!
          Mais de temps en temps, pour mériter le fric des généreux donateurs, il faut bien faire quelques pseudos actions d’éclats.

        • Sempre en Davant dit :

          Il y a des décennies de retard et n’importe qui d’un peu responsable n’aurait pas laissé le temps à ces « écolos » de faire « le buzz ».
          Les problèmes sont fait pour être résolus!
          Et dans ce cas recherchés et résolus
          .
          Le financement est tout trouvé : le CE d’EDF et son 1% du CA.
          Vous savez quoi, il y a des cégétistes d’EDF en retraite près des centrales. J’en connais même qui commencent à regretter de ne pas avoir fait certains travaux avant 53 ans… C’est un pb de confiance! Les collègues feront comme moi… Ah!?!
          Ça fatigue un déménagement quand on est retraité!

        • revnonausujai dit :

          donné l’alerte sur les conditions de sécurité?
          oui et non, car chacun voit bien que la règle du jeu est faussée; les autorités et les forces de sécurité, sachant que c’est la pisse verte, ne vont pas prendre le risque de buter un des connards* puis de se prendre une campagne mediatique hystérique et les dits connards , sachant qu’ils ne risquent pas grand chose, prennent des risques qu’ils n’envisageraient même pas en face d’une vraie sécurité !
          * désolé, mais j’oublie facilement que l’insulte et le dénigrement sont réservés de droit aux défenseurs du Bien, genre tschok et ses acolytes !

          • ruffa dit :

            T’es vulgaire ! Les écolos sont des connards ? Et toi t’es quoi un abruti ?
            Quand on a pas d’arguments on se sert de l’insulte : c’est pas une bonne stratégie pour défendre le nucléaire !

          • revnonausujai dit :

            1 j’ai parlé des pisseurs et non des écolos en général
            non seulement les verts pisseurs sont des connards mais aussi des ayatollahs arriérés (je ne dis pas moyenageux car c’est une notion erronée) et sectaires; je suis désolé pour vous, petit, mais ça n’a rien d’une insulte, c’est juste une constatation purement objective;
            2 cette  » ONG » est manipulée à la fois par les cies major pétrolières et certains services anglosaxons; les dirigeants de la filiale française sont des traitres et les militants de base des zombies crétinisés; les lois surl’intelligence avec une puissance étrangère devraient être appliquées sans faiblir;
            3 l’écologie, ça serait crédible si ce n’était un paravent pour des tentatives de destabilisation et/ou de l’activisme affairo-politique et, là , il y a un sacré bout de chemin à faire pour beaucoup d’entre eux;
            4 à propos d’arguments, rien à dire sur le fait que les « demonstrations » des pisseurs n’en sont pas car les règles sont biaisées par le fait même que la sécurité sait à qui elle a affaire ?
            5 le nucléaire n’a pas besoin de moi pour se défendre, les chiffres des besoins énergétiques parlent d’eux mêmes;
            6 être traité d’abruti par un huluberlu aveuglément pro US et antifrançais, c’est plus qu’un plaisir, un honneur !

      • Bino dit :

        Vous avez raison d’alerter sur le fait que les voyages en avion produisent plus de CO2 que les trajets en voiture du péquin moyen.
        Pourtant on continue à stigmatiser les provinciaux qui utilisent leur voiture pour vivre alors que ces gros bobos parisiens à gros revenus produisent 2 fois plus de CO2. Mais bon, ils ont bonne conscience eux qui utilisent les transports en commun le reste du temps (car eux le peuvent contrairement aux provinciaux mal déservis).

        • Sempre en Davant dit :

          Merci de souligner cette partie du commentaire!
          Vu ce que sont devenus les transports en commun les bobos utilisent Uber, VTC, voir Taxi… Et après 22h les employeurs genre Häagen-Dazs payait déjà le taxi aux femmes au début des 90′ après des agressions et des condamnations d’employeurs.
          J’éviterai donc le sujet de leur bonne conscience pour rester courtois.
          L’amusant c’est que la volonté constante est de déporter la pollution et non de la réduire! C’est tout bénéf, cela fait des économies sur le dernier smartphone. Et personne ne vas en « whaacances » pour visiter une mine ou une usine…
          Ayant « une bonne Philippines on fait assez pour ces gens là dans l’année on va pas s’en préocuper en Whaacances. »
          Même point de vue sur la volonté d’anticiper le renouvellement des voitures « aux normes » (pas les Audis etc…) c’est oublier la quantité d’énergie que demande la production.
          Mais comme vous pourriez bien être un de ces dangereux criminels qui se chauffe au bois il faut bien qu’on vous assomme de TIPP avec des normes « au taux » (au Dieux Pourcent dirait un de nos camarade contributeur) tout en vous expliquant que la mobylette bleu du nettoyeur de vitrine pollue affreusement avec ses 2l. heure quand le Q7 truqué de votre boite « dépollue » a 30 l./H… Sans parler des recharges de « Clim ».
          Une logique pareille..

  15. jaicruvoir dit :

    une attaque contre une site nucléaire peut se faire avec un avion léger, emportant une importante quantité d’explosifs. Sur ce point, a concédé le général Adam, « on s’aperçoit qu’un avion léger est en infraction au moment où il entre dans la zone. Tant qu’il est à l’extérieur, il fait ce qu’il veut. Ce serait un grand coup de chance si l’on parvenait à intervenir avant qu’il atteigne son objectif. »
    .
    Le vrai danger c’est l’avion léger!
    Des exercices régulier depuis de années sont fait avec les pilotes de réserve pour simuler une attaque à l’avion léger.
    L’intervention avec des avions à réaction est impossible si pilote du léger fait du rase motte au niveau des fills électriques des centrales et prendre de l’altitude pour se crasher au dernier moment.
    les radar ne le voit.
    A part mettre une « flak » canon anti aerien aucune chance d’arrêter un avion léger

  16. pepel_WASSKA dit :

    Quand je vois que la semaine dernière, un prisonnier a pu s’évader de prison grâce à des complices qui ont pu faire atterrir et décoller un hélicoptère dans une cour fermée, surveillée par des gardes armés, dont aucun n’a été capable de tirer sur un gros truc comme un hélicoptère, je m’interroge sur la capacité à réagir du pays face à un avion qui arriverait à 800 km/h.

    Il faut des missiles anti-missiles. Une riposte automatique de même type que la techno par laquelle Israel est capable d’arrêter des obus de mortier. S’il faut une intervention humaine, l’ordre d’agir arrivera trop tard. D’ailleurs, qui en France pourrait donner l’ordre de tirer sur un avion de ligne, avec des centaines d’innocents à bord ?

  17. Buron dit :

    Il me semble avoir lu dans le rapport d’enquête de la commission d’enquête sur le 11/09/2001, que l’US Airforce reconnait avoir abattu un avion ce jours là. A vous de voir: http://www.reopen911.info/livres/rapport-de-la-commission-sur-le-11-septembre.html

  18. Sempre en Davant dit :

    Le Général Adam semble tenir à l’hypothèse d’une attaque par un seul appareil.
    Le 11/09/01 ce sont 4 avions qui ont été détournés.
    Refaisons le scénario avec 4 ou 8 avions de tourisme partis d’aérodromes différent.
    Charge utile dans les 350 kg – le pilote et le carburant + de l’artisanat détonnant pour un bon 150kg… 4fois de suite ça « excuserai » un pilotage indigne d’un « chasseur »… Non?
    Quand matérialise t’on une zone d’exclusion aérienne suffisamment autour?
    Quand équipe t’on ces zones de 20mm AA ?

    • Buron dit :

      20mm?! Vous me décevez!

    • Fabien dit :

      @ Sempre en Davant
      En matière de sécurité, tout est perfectible… Mais habitant dans le région de la centrale de Cruas -affligée de nombreux problèmes qui défilent dans la presse locale-, voici quelques observations:
      -un pilote d’ULM a porté plainte contre l’armée de l’air car un mirage l’avait décoiffé alors qu’il rentrait dans le périmètre de 3 km autour de la central… Le pilote prétend qu’il n’était pas en tort.
      -un militant s’étant procuré un lance roquette, il n’a rien trouvé de mieux qu’une centrale pour le tester: la roquette à glessé sur les bâtiments en béton et s’est perdue sans détoner.
      En revanche:
      Suite à une panne en eau, la centrale s’est retrouvé en situation critique. La pluviométrie étant correcte, une enquête à été ouverte et elle a permis l’interpellation de … plusieurs castors. ces dangereux activistes avaient construit un barrage réduisant l’alimentation en eau…

      • Thaurac dit :

        😉
        « -un militant s’étant procuré un lance roquette, il n’a rien trouvé de mieux qu’une centrale pour le tester: la roquette à glessé sur les bâtiments en béton et s’est perdue sans détoner. »
        Voilà le top des militants de green pisse, c’est pas des flèches et d’ailleurs on est échantillonné sur le forum….

      • Sempre en Davant dit :

        En Loire ce sont des Silures records qui se font prendre.
        Ces poissons n’ont jamais eu ma sympathie, avec les cormorans et autres « mouettes » ils sont entrain de massacré la faune naturelle de ce fleuve.
        Bien sur des castors ont été réintroduit au prétexte de limiter l’emboisement du lit du fleuve. Échec complet! Ils se nourrissent d’aubier qui est maigrement présent sur les petits arbres et abondant sur les gros.
        Les barrages qui ont été aménager pour retenir de l’eau retiennent aussi le limon. Le volume d’eau disponible n’est que la différence entre la vase et la surface.
        C’est assez maigre pour que les grands coup de gel aient déjà posé problème.
        Il est permis de supposer que l’information retenue est la hauteur de béton construit et non la hauteur d’eau restante…
        Question de point de vue? Hum!
        Enfin, il faudrait aussi obvier à l’introduction d’un « potentiel calorique » supérieur au marsault… Et disposer de moyen d’observation d’activités suspectes. Êtes vous pécheur et plus précisément carpiste? Possesseur de bateau amorceur? J’en ferai interdire l’emploi dans certains coins!
        Les gendarmes sont bien venus à contrôler les pécheurs. Je leur suggère juste de pas faire de palpation sur mon gilet de pêche! Pour savoir ce qu’il y a dedans… je l’enlève on le vide… et tant pis il sera rangé pour une fois!
        C’est halieutiquement amical comme avertissement non?
        .
        Ayant fait un peu d’ULM je sais la crainte que la chasse inspire dans le milieux. Il est bien évident qu’un ULM n’est pas vraiment fait pour voler en formation avec un 2000!je remet ceci http://geim.fr/fr/ldi/ qui me semble valable pour faire comprendre à l’Ulmiste qu’il n’a rien à faire dans le coin!
        .
        Je ne connaissais pas l’incident roquette que vous mentionnez. Cela dépend de quoi où et par qui et il est bon d’avoir de la chance… Mais il y a des risques. Un peu de béton banché par ci par là les réduirait…
        Il serait bon aussi de lutter contre les trafics. Tous les trafics!

    • tschok dit :

      Le problème du 20mm est qu’il porte assez loin et tous les obus qui n’exploseront pas devront bien redescendre un jour. Et là, ils pourront taper n’importe quoi: un car de transport scolaire, un camion citerne, une habitation, etc.

      • Sempre en Davant dit :

        Fusant… ça retombe pas.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok
        .

        Hé bien , on appelle ça la vie ; et dans la vie il y a des hauts et il y a des bas ……………
        Par contre , je remarque qu’ avec vous , il n’ y a pas souvent débat ……….
        .
        En plus , c’ est un truc vachement dangereux la vie ; rendez-vous compte , nous sommes condamnés à mourir tout juste conçus ………
        .
        Quant aux enfants dans les cars de transport scolaire , ne vous en faites donc pas trop pour eux , l’ être humain en fait suffisamment pour renouveler le genre ……….. comme on dit dix d’ explosés , cent de refaits ………..
        .
        Hein comment ?
        Vous me trouvez cynique et plus si affinités !!??
        Oh , bof , non , à peine ………

    • Frédéric dit :

      Contre les attaques aériennes kamikazes, on a vu en 45 qu’il fallait du 40 mm au moins pour déchiqueter un Zéro avant qu’il n’arrive sur sa cible.

      • Sempre en Davant dit :

        Je n’avais pas pensé à cet exemple historique.
        J’aurais dû…
        Décidément « un pessimiste n’est qu’un optimiste bien informé! »

  19. Victoire1 dit :

    J’avais échangé avec le webmaster il y a quelques années sur ce sujet. Il est très clair qu ‘un gros porteur décollant de Marignane taperait en 15 mns Tricastin. Ce scénario est dans les tablettes depuis de nombreuses années. Le résultat serait la perte du BR. Les temps de réaction d’un 2000 à orange à 5 mns d’alerte avec bon de guerre pourrait peut être permettre une interception. Le problème c’est l’ordre de tir qui doit venir du PM. Là honnêtement c’est carrément impossible à moins de 15 mns. Il avait été envisagé il y a quelques années d’équiper certaines centrales de batterie de mica vl. Le délais est ramené à moins de 2 mns à détection cependant il reste toujours l’ordre de tir du PM. En faisant 1 simple analyse de sûreté nucléaire, ce qui serait nécessaire si 1 gros porteur rentrait dans 1 zone à moins de 5 nautiques d’un BR serait le tir automatique d’un missile anti aérien. L’acceptation sociale d’une telle mesure ne semble pas envisageable dans notre société actuelle. Cependant le coût économique et sociale d’un gros porteur impactant un BR serait sans commune mesure par rapport à la destruction d’un avion civil avec quelques centaines de passagers. C’est cash mais hélas la réalité que ne veulent pas voir les autorités depuis de nombreuses années. Le Colonel Goya appelle cela l’effet de sidération des décideurs face à 1 menace tactique connue, mais inenvisageable intellectuellement au vu des conséquences… Pour finir 1 petite anedocte vécue, 1 officier particulièrement inventif dans les années 90 voulait faire prendre en compte la menace d’impact missile d’une INBS du fait de sa proximité avec des immeubles de grande hauteur à moins de 3 nautiques. On le prenait tous pour un dingue. Depuis le 11 septembre aucun mouvement n’est effectué sans sécurisation des hauteurs…

  20. Carin dit :

    Comme vous y allez, ne serait-il pas plus simple de mettre en place un boîtier coupant toute émission radio électrique sur ces centrales… le personnel n’aurait pas de smartphone sur place, mais aucun drone ne pourrait pénétrer la zone?
    Pour ce qui est des gros porteurs, obliger les compagnies à équiper leurs avions d’un boîtier codé qui permettrait à un awacs de prendre le contrôle d’un avion et de le diriger automatiquement ( logiciel de pilotage où toutes les procédures des différents avions seraient chargées, genre pilote auto)vers une piste où il serait traité comme une prise d’otages?
    Pour ce qui est d’un éventuel camion bourré d’explosif qui forcerait l’entree d’une centrale, il existe des « bornes d’arret« qui pourraient etres judicieusement placées en second rideau?
    Reste le petit avion civil… là j’ai pas de solution à part la destruction automatique par un système de type narwal placé sur le point le plus haut des centrales, et ouvrant le feu dès la pénétration d’une bulle dont la distance reste à définir au cas par cas.. ( certaines de nos centrales ont des habitations relativement proches). Pour ce qui est des pénétrations à pieds par divers militants… si ces personnes étaient interpellées et se mangeaient 1 an de prison ferme, ils seraient moins nombreux à tenter l’experience. Je reconnais que 1 an c’est un peu extrême, mais comparé aux préconisations de certains des contributeurs, je joue « petits bras ».

    • Thaurac dit :

      Déjà certains avions pourraient quasiment se passer du pilote, mais là , il doit y avoir une possibilité de prise de contrôle à distance, après les détournements d’avions sanglants

  21. ScopeWizard dit :

    J’ en profite et je rebondis sur votre com , cher @Sempre en Davant ……… 🙂
    .

    Sans être un fondu de la théorie du complot , il y a quand-même eu des trucs « bizarres » lors des attentats du 11 09 2001 ………..
    .
    Des trucs en apparence pas très logiques , MAIS , espérons-le , tout à fait explicables …………
    Et oui , il n’ y a pas 36 solutions ; ou c’ est logique ou ça ne l’ est pas ……….. alors , à partir du moment où selon nous ça ne l’ est pas , soit nous restons dans le questionnement stérile qui ne sert à rien , soit nous rangeons cela dans l’ intervention du surnaturel qu’ il soit d’ inspiration divine ou du diable en personne voire du paranormal issu de la dixième dimension , soit il nous appartient de chercher une explication logique susceptible à défaut de nous satisfaire pleinement au moins de faire taire nos doutes , d’ apaiser notre scepticisme ………
    .
    Perso , j’ en ai relevé au moins quatre ………… voire cinq !
    .
    1) De façon générale , comment se fait-il que ce soient quatre avions du même type ?
    .
    En fait , contrairement à ce que j’ ai trop longtemps cru , ce sont deux types d’ appareils qui ont été impliqués : deux Boeing 757 et deux Boeing 767 ……..
    .
    Alors , pourquoi cette question ?
    .
    Tout simplement parce que même à l’ époque , la situation de l’ Europe et des USA était très différente concernant le trafic aérien civil ; en effet , à contrario de nombre de compagnies américaines desservant notamment des lignes intérieures ( c’ est grand les USA ) , ici en Europe , nous n’ utilisions déjà plus certains appareils comme les Boeing 707 , DC-10 , Tristar , Boeing 727 , autant de modèles qui circulaient encore en nombre aux USA dans les années 2000 et qui auraient pu servir à commettre ces attentats …………..
    Par conséquent , leur parc d’ avions étant plus ancien , il est plutôt curieux que ce soient des machines récentes et très proches comme les 757 et 767 qui aient été utilisées …………..
    Bon , l’ explication que je vois consiste à dire que les pirates/terroristes les ont choisis car ce sont des modèles qu’ ils étaient en capacité de piloter contrairement à d’ autres ………
    De là à penser que d’ autres attentats ont avorté ce jour-là parce que les pirates auraient été incapables de piloter les appareils dans lesquels ils avaient pris place , il y a un pas que je me refuse pour l’ instant à franchir ………….
    .
    2) Plus problématique , cette fois concernant plus précisément l’ attentat ayant frappé le Pentagone ………..
    .
    Nous voici en présence de l’ un des plus grands bâtiments au Monde , véritable centre névralgique de toute la Défense US , un endroit stratégique sur le plan militaire devant , en principe , faire l’ objet de toutes les attentions ………….
    .
    a) Déjà , comment se fait-il que l’ avion qui a impacté ait suivi une telle trajectoire ?
    Ben oui , vous m’ en voyez infiniment navré mais elle est tout sauf logique ………
    .
    Le Boeing selon toute vraisemblance chargé à la gueule de carburant descend jusqu’ à se retrouver dans l’ axe d’ une des faces du Pentagone à quelque chose comme deux à cinq mètres au dessus du sol lorsqu’ il est en finale à grande vitesse à quelques secondes du choc ………
    Bon , indépendamment de l’ habileté du pilote vu qu’ à une telle hauteur la moindre erreur et c’ est le crash assuré , comment se fait-il qu’ il ne rencontre aucun obstacle sur sa route ? Pas un lampadaire , pas un sémaphore , pas un panneau , pas un pylône quelconque , pas une clôture , rien de rien , un vrai boulevard sur des centaines de mètres ………….
    Bon admettons ……….. mais pourquoi une telle trajectoire ? Craignait-il d’ être abattu ? Et abattu par quoi au juste , un système anti-aérien ?
    Perso , étant-donné que j’ ai réussi à approcher d’ aussi près , je serais resté un peu plus haut , mettons à 200 ou 300 mètres , puis j’ aurais dirigé l’ avion de manière à me crasher par le dessus à grande vitesse afin que l’ impact soit le plus puissant et dévastateur possible , une cible aussi grande étant franchement du genre difficile à louper ……….
    .
    Au passage , ce qui est étrange c’ est que les nouvelles faisaient clairement mention d’ une explosion en provenance des sous-sols du Pentagone et non provoquée par un avion ………….
    .
    b) Et puis , le truc qui me fait vraiment tiquer , concerne les moyens de surveillance du Pentagone …………….
    Nous étions en 2001 , il y a bientôt 20 ans en arrière , c’ est à dire que nous n’ étions pas non plus à l’ époque des frères Lumière plus d’ un siècle auparavant ………… entre-temps il y a eu un certain nombre de progrès ………….. notamment concernant la surveillance vidéo ………….
    Alors , comment se fait-il que nous n’ avons comme preuves en images de ce crash que celles prises par une seule caméra même pas fichue de filmer en continu ?
    Je vous rappelle que les USA étaient sous la menace d’ attentats s’ une ampleur sans précédent et que le Pentagone joue un rôle de premier plan dans toute la Défense US …………….
    Une seule caméra ? En 2001 ? Ça ne tient pas debout le quart d’ un dixième de seconde ……………. à moins que les autres soient en rade ou que toutes aient été détruites , il existe forcément d’ autres images prises à cet instant précis , même si elles ne sont dans l’ axe étant donné leur angle ou issues de caméras ne surveillant pas les abords du Pentagone …………..
    Où sont donc ces images et pourquoi ne peut-on les visionner ?
    .
    De plus , à l’ époque , je me souviens parfaitement qu’ un spécialiste en aéronautique , du nom de Grangier ( ou Granger ) me semble t-il , à qui on avait fait voir certaines photos montrant les dégâts , avait clairement fait remarquer lors d’ une interview télévisée que les dommages subis par le Pentagone ne pouvaient avoir été causés par un tel crash ………….
    Très vite après cette déclaration , le mec a disparu du jour au lendemain ; il a bien évidemment été remplacé par quelqu’ un d’ autre qui n’ a plus jamais fait mention de quoi que ce soit allant dans le sens de son prédécesseur ………….
    .
    3) Enfin , mais que foutait la chasse américaine ?
    .
    Je ne connais pas la chronologie exacte avec précision , mais comment se fait-il qu’ il lui a fallu autant de temps pour intervenir même s’ il paraît tomber sous le sens qu’ elle aurait été bien incapable de faire quelque chose , à part peut-être abattre les avions suicides ……………
    .
    Donc , si quelqu’ un sait et a de quoi éclairer ces zones d’ ombre qui subsistent , il est le bienvenu ……….. 🙂

    • Sempre en Davant dit :

      Dites Scope… c’était pas moi!
      J’suis innocent de mon plein gré!

    • didixtrax dit :

      allez voir le dossier à ce sujet sur les-crises du véritable travail journalistique par des volontaires non journalistes.

    • Frédéric dit :

      Pour l’attaque sur le Pentagone, l’avion a percuté des lampadaires et autres mobiliers urbains qui sont tombés en autres sur des voitures particulières.

      • ScopeWizard dit :

        @Frédéric
        .
        Si tel est le cas , à quelle distance du bâtiment ?
        .
        Si l’ avion en a percuté ne serait-ce que 200 m avant , alors il se serait cassé la gueule ou embrasé voire les deux à la fois avant de percuter CONTRAIREMENT à ce que l’ on voit sur les images ……….
        .
        Donc , ça ne tient pas la route à moins que les obstacles rencontrés soient tout près du Pentagone ………

        • Frédéric dit :

          Non, c’était une route sur pont devant l’entrée d’un des parkings. Il y a des photos sur le net. Et je rappelle qu’il y a eu une classe d’élèves français qui a vu le Boeing depuis le toit d’un musée des environs.

  22. Raymond75 dit :

    On évoque ici le terrorisme, et l’on constate qu’il est très difficile d’offrir une protection de ces centrales (le cœur est relativement protégé, mais pas les lieux de stockage des déchets nucléaires). Alors expliquez moi comment on peut protéger un pays qui contient 58 centrales sur un espace de 1000 km x 1000 ? et l’usine de la Hague, l’usine la plus dangereuse potentiellement du monde ?

    • Thaurac dit :

      Oui mais alors dans ce cas que ferait un attentat dans les centres qui gèrent les plus virulentes souches virales, même chose, on ne peut pas tout surprotéger de tout les dangers ou alors , comme en temps de guerre, mettre des batteries anti aériennes dans les zones industrielles, et pourtant la Rhur….

  23. Phil dit :

    Pour le problème des drones, la solution efficace à moindre coût est l’installation de filets au dessus des parties sensibles…

    • Thaurac dit :

      Laser 10 KW

    • Pascal (l'autre) dit :

      On est déjà pas fichu d’équiper correctement toutes nos prisons alors toutes les centrales!

      (quoique on appelle une prison……………………….centrale)

  24. Lucien dit :

    Je n’ai jamais compris pourquoi on n’avait pas déjà déployé les missiles Mistral depuis des années que l’on évoque ces risques. Sans parler de la Marine Nationale avec ses SIMBAD, les Mistrals ont été pourvus dans l’Armée de l’Air avant je crois que tout ne soit transféré à l’Armée de Terre (je parle de mémoire, qu’on me corrige svp si je dis une connerie) mais de toutes façons, ils n’ont jamais été utilisés en condition opérationnelle ! Je crois que le dernier exemple de tir de défense anti-aérienne dans l’Histoire de l’Armée de Terre remonte à la destruction d’un bombardier libyen dans le ciel tchadien dans les années 80 !!! Ne pourrait-on pas reallouer nos Mistrals ? Sans compter que ce serait un vrai entraînement de veille et d’alerte pour nos troupes de l’artillerie sol-air qui doivent pas rigoler tous les jours, ennui oblige.

  25. Fotokraff dit :

    Le gros problème, c’est que le secteur nucléaire est la grosse tirelire des cadres de la république!

    Commençons par les coûts et les pertes: approvisionnement en uranium depuis des pays par vraiment top = guerre au Mali + accords pour une immigration légale pour les ressortissants des pays fournisseurs = diaspora = immigration illégale et réseaux mafieux, dont des filières terroristes…
    + Coûts du stockage des déchets d’une durée de vie de plusieurs milliers d’année, perte de 15% sur le réseau dûe à la production centralisé + 2/3 de l’énergie produite qui s’évapore dans la nature pour rien.
    + Patologies et maladies liés à ce secteur remboursé par la Sécu!
    Efficacitée énergétique:
    Le nucléaire = 75% de 24% d’électricité dans le mix énergétique, soit 18% de toute les énergies consommées en France.
    Le secteur tertiaire représente 44% de cette consommation finale nationale (+ de 2 fois la production nucléaire), dont 35% d’électricité dans ces 44%, soit, 15,4% de la consommation nationale d’énergie! Mais, avec 15% de perte sur les 24% d’électricité, soit, 3,6% de l’électricité consommée nous avons… 15,4 + 3,6 = 19% de l’énergie consommée en France, soit 1 point de plus que la production nucléaire, qui ne sert qu’à faire tourner des radiateurs électriques!
    + les terres rares indispensables au fonctionnement des centrales, ainsi qu’au futurs 100% de véhicules électriques qui vont faire exploser les prix de tous les non-ferreurs

    Conclusion, la filière nucléaire n’est qu’une abérration économique financée par nos impôts, qui ne sert qu’à faire les carrières de technocrates qui ne soucient que d’eux mêmes, en plus d’être une menace aux conséquences irréversibles pour tout le pays et ses proches voisins!

    Donc, pour arrêter cette folie dans des délais très courts, nous avons: le bois énergie (possibilité de refaire des haies pour délimiter les parcelles agricoles = 1 million de km) + le solaire thermique + la petite hydraulique (270000 km de cours d’eau = petits barrages au fil de l’eau + roues à aubes + turbines dans les grosses canalisations) + des clotures photovoltaïques le long des autoroutes (12000km) et des voies ferrées (50000 km) + du charbon (CO2 intégrallement récupéré = syngas + méthanol + éthanol), et si cela ne suffisait pas, nous produisons chaque année 400 millions de tonnes de déchets verts… 4 tonnes de déchets = 1 tonne de carburant, et nous ne consommons que 56 millions de tonnes de pétrole par an!

    Voila, juste pour remmettre les cerveaux à l’endroit de ceux qui pensent qu’EDF, Total et Angie, font la fortune de la France, alors qu’en réalité, ces entreprises qui fricotent avec les pires états de la planète ne représentent qu’un coût faramineux pour notre pays!
    Imaginez Fukushima sur Gironde, adieu tourisme, Cognac, Bordeaux, plaisance, plus bien-sûr, des millions gens qui perdraient tout!

    Tout ça pour que quelques énarques fassent leurs petites carrières minables…

    • ScopeWizard dit :

      @Fotokraff
      .
      Si toutes vos données sont bonnes voire exactes , alors ça y ressemble furieusement effectivement ………
      Maintenant , était-il possible d’ en dire autant dès l’ origine du projet et de la mise en service de toutes nos centrales ? Pouvait-on raisonnablement anticiper et prévoir une telle évolution négative de la situation ?
      Perso , je ne le crois pas .
      .
      En attendant , pour ma part , je n’ ai jamais cru que le nucléaire faisait notre fortune , juste qu’ il permettait de ne pas le sentir trop passer sur la facture ………
      .
      De toute façon , la grande époque de la Cogema pour tout ce qui relève du combustible et de Framatome pour tout ce qui relève des réacteurs le tout sous la supervision d’ EDF est bel et bien révolue ………..
      .
      Cela étant , afin de nous assurer une réelle indépendance nucléaire durable dans le temps , il faudrait déjà disposer de stocks très importants de terres rares comme d’ uranium et pour ça il s’ agit d’ abord de les constituer , l’ a t-on fait ? De tels stocks sont-ils stables ou nécessitent-ils des conditions de stockage très strictes voire onéreuses ?
      .
      De même , vous évoquez le charbon , or , comme vous le savez très certainement l’ exploitation de ce minerai pose de gros problèmes de pollution ………….
      .
      De plus , même si sur ce sujet les avis divergent un peu , ils concordent quand-même beaucoup : comment fait-on pour sortir du nucléaire , rapidement de surcroît ?
      À quel coût et avec quels retours sur investissement concernant son ou ses alternatives ?
      L’ hydrolien serait déjà selon moi une bien meilleure solution que l’ éolien …………
      .
      Le constat que vous faites et le bilan que vous dressez pourrait-il également s’ appliquer à l’ industrie pétrolière ………….?

    • PK dit :

      @ Fotgraph
      .
      Vous mélangez allègrement les choux et les carottes.
      .
      S’il y a effectivement une perte de 10 à 15% de la production en transport, ce n’est pas dû au nucléaire mais à l’effet Joule : on fait le choix de très hautes tensions en sortie de centrales électriques pour des raisons techniques qui sont propres à la volonté de déplacer l’énergie sur des centaines de kilomètres : que la source soit du nucléaire ou du charbon (plus pollueur encore (y compris dans le domaine de la radioactivité mais chut : les écolos verts allemands ne doivent pas le savoir)) n’y change rien. Tout producteur d’électricité est confronté au même problème : soit il produit trois fois rien pour du local, soit il produit beaucoup mais perd 10 à 15% en transport.
      .
      Pour ne pas avoir affaire à cette perte, il faudra des câbles de transport sans effet Joule, donc un supra-conducteur. Problème : on ne sait pas faire (à température ambiante en tout cas… c’est facile à 0 K… soit -273°C… pas facile en France… ni sur terre).

  26. Galahad dit :

    Si certains ne sont pas capable de distinguer le terrorisme et l’écologie, qu’ils déguerpissent vite de l’armée!!! Trop de malveillance assumé dans les commentaires, c’est honteux!