Un rapport du Sénat pointe (encore) la vétusté des logements occupés par les gendarmes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

22 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Un rapport, une commission … Pour tout ce qui concerne les aspects pratiques de la vie des militaires, seule une organisation de type syndicale permettra d’obtenir des négociations, des engagements, et un suivi de ces engagements. Pour ces aspects, la seule différence entre un militaire et un civil c’est l’impossibilité de défendre collectivement ses droits. A mettre en rapport avec la ‘crise des vocations’ : plus personne n’accepte d’être traité comme cela ! Et comme il est dit, c’est contre performant.

    • Roger Dubreuil dit :

      @R75
      Il faut arrêter avec ce refrain “si les militaires avaient des syndicats ce serait mieux” : c’est totalement faux. Une illusion dangereuse. J’ai fait vingt ans d’une deuxième carrière dans la fonction publique territoriale et j’ai vu les dégâts. Je vous explique d’abord l’inefficacité et les dégâts, et ensuite je vous dirai la solution.
      .
      L’inefficacité des syndicats est totale parce que, tout en ayant des attitudes agressives qui rappellent celles de Mélenchon (ou de Marchais, pour les anciens) les syndicats ne posent réellement aucun problème aux décideurs politiques : quand un syndicaliste devient gênant, on l’achète par divers procédés (une promotion, une nouvelle voiture de fonction à usage personnel, du boulot pour les enfants…), c’est choquant au point que je me demande si telle n’est pas la motivation de l’action syndicale : se faire acheter.
      J’ai vu aussi la pression que subissent les personnels de la part des syndicats : de toute opinion non-conforme (devant la machine à café, il faut faire attention à ce qu’on dit) résultera un retard d’avancement ou une mutation défavorable.
      .
      Il faut savoir (et très peu de gens savent) que depuis une loi socialiste de 1983, la gestion des personnels et l’organisation des services sont aux mains des syndicats qui siègent obligatoirement dans des commissions et comités “paritaires” (j’y ai siégé à titre de “représentant de l’administration) où les syndicats ont en principe voix consultative mais en réalité impérative parce qu’aucun décideur (maire, président d’intercommunalité ou de conseil départemental, préfet) n’a envie de les affronter.
      .
      Par conséquent il faut savoir que le syndicalisme est une escroquerie. Il y a mieux à faire que de confier ses litiges à Rominagrobis : il faut s’engager en politique et siéger dans les assemblées politiques locales. C’est ce qui sauve les fonctionnaires parce qu’ils sont massivement (mais à titre perso) dans ces assemblées. Ne pas oublier qu’un ministre c’est, pour la plupart d’entre eux, un élu local qui fait un passage au Gouvernement pour valoriser sa carrière locale : c’est pourquoi les fonctionnaires se font respecter. Jusqu’à présent, le Code de la Défense interdisait aux militaires de siéger dans les assemblées politiques locales mais ce n’est plus le cas depuis qu’en novembre 2014 le Conseil Constitutionnel, à la demande du Conseil d’État, a déclaré anticonstitutionnelle cette interdiction. C’est donc là que réside la solution et non dans des syndicats qui ne gênent personne excepté les personnels qu’ils prétendent défendre.

      • Jm dit :

        copier / coller d’un précédent post…….

      • Raymond75 dit :

        Je ne suis pas naïf pour ce qui est des syndicats : beaucoup de ‘responsables’ sont là pour être planqués et bénéficier d’un statut protégé, des relations souvent ambiguës avec les directions. Et je tairai par pudeur ce que je pense des ‘syndicats d’opposition’ du genre CGT … Mais il ne faut pas tout noircir : un syndicat comme la CFDT fonctionne selon une démarche de recherche de compromis dans l’intérêt général, il n’a pas pour rôle de brailler et de tout paralyser. Et pour la défense des droits individuels, heureusement que les salariés ne sont pas seuls devant le patronat, comme le sont les pseudos ‘travailleurs indépendants’, tâcherons sans protection. Je peux vous affirmer très calmement qu’aucun civil n’accepterait le sors des militaires, que ce soit pour les conditions d’hébergement ou pour le scandale du logiciel Louvois ! Et si cela existe dans le domaine militaire, c’est bien parce que les gouvernements successifs (tous) savent que vous aller la fermer ! Souvenez vous des gendarmes lorsque Rocard était premier ministre : il ignorait le détail de leur condition, qui était encore plus dégradée que de nos jours ; ils ont manifesté (ce qui est totalement illégal), mais Rocard a eu l’intelligence d’organiser des concertations, et il y a eu une réelle amélioration. Défendre ses droits, ce n’est pas être un rebelle.

        • Roger Dubreuil dit :

          R75.
          Les CFDTistes sont effectivement plus polis que les autres. Mais ils n’ont pas plus de pouvoir que les autres parce que, comme les autres, ils n’ont aucun moyen de peser sur la carrière des élus.
          .
          Les fonctionnaires sont respectés par le pouvoir politique parce qu’ils sont nombreux dans les assemblées politiques locales et non grâce aux syndicats quoi qu’en disent ceux-ci.

    • Pascal (l'autre) dit :

      C’est bien connu qu’en France si un problème apparait et met l’état en « défaut » il suffit de créer une commission pour………………………..enterrer le susdit problème! Ou alors une taxe nouvelle en jouant une fois de plus de la très galvaudée « solidarité nationale »

  2. GR en colère dit :

    + a rajouter les primes paniers repas qui ont disparut à la garde républicaine, alors que vous êtes en missions pendant 24h, sans possibilité de sortir du bâtiment pour des raisons de services, vous devez vous faire livrer une pizza à vos frais, car l’hôtel des ministres ne veux pas de Gendarme.

  3. Wrecker 47 dit :

    Cousin d’un Mobile ,j’ai pu connaître ses différentes affectations et les logements qu’il a pu occuper…Une honte pour la Gendarmerie mais ce n’est pas de sa faute ) et les Armées !Depuis vingt ans et ceci jusqu’à présent …Je n’y ai vus que des logements insalubres ,mal entretenus par manque de fonds ! Depuis le grade le plus élevé au simple Margis !…C’est peu de le dire!
    Bien des épouses et leurs enfants se refusent à y habiter ,et laissent leurs époux en célibataires géographiques …
    Certains d’entre eux sont tellement mal entretenus qu’il faut renforcer les supports des balcons qui sont devenus dangereux au point de les étayer !…
    Je mens ?… Voyez ceux de Maison -Alfort ,ils sont à la limite de l’effondrement!
    Une honte d’obliger les Gendarmes à y faire venir leurs familles !

  4. jean la gaillarde dit :

    Alors je suis gendarme. Concernant ce logement de fonction qui fait fantasmer, si je suis réducteur cela se caractérise par cela :
    Un policier est payer sur une base de 35 heures de travail. Les heures supplémentaires sont engrangées sur un compte. Soit elles sont payés (Rarement !) soit elles sont cumuler et permettent de partir plus tôt lors de la prise de retraite.
    Le gendarme lui est militaire. Il à un forfait (Solde) et peut importe le nombre d’heures qu’il fait. De ce fait afin de compenser les heures et permettrent aux autorités d’avoir un réservoir permanent de force disponible son logement est payer par l’état.
    Alors entant de paix le policier « coûte » moins cher. Par contre en ambiance dégradée c’est le contraire. Pour les frère Kouachi et Coulibaly, par exemple, il y a eu des milliers d’heures supplémentaires pour la police qu’il faudra donner. La gendarmerie a fonctionné autant, sans avoir à comptabiliser des heures supplémentaires. Le surplus de travail est compris dans le forfait avec le logement concédé par nécessité absolue de service. Voilà.
    Voilà donc pas de fantasme à avoir.

    • melchior12 dit :

      A quand le pack Becherelle concédé par nécessité absolue de service ? Je plains celui qui corrige vos procédures…
      A part cela, d’accord avec vous.

  5. golf dit :

    Hélas, le logement en gendarmerie, n’est pas une préoccupation première pour la hiérarchie, ceci de tous temps. Cela me rappelle un Gal qui ne voulait pas quitter sa caserne lyonnaise pour raisons de commodités urbaines, au profit de Sathonay camp pourtant réhabilitée mais trop en bordure de la ruralité. A moins que ce soit madame trop distante de ses épiceries fines favorites.

    • Sempre en Davant dit :

      Plaît’ il? La générale, prétendez vous, n’apprenait pas le golf? Curieuse votre blague 😉
      .
      Plus sérieusement.
      La Véme, réformée tant de fois qu’elle n’a plus de culotte a lancer par dessus les moulins (ou les greens… Mais avec ferveur club et tee!) ne tiens plus debout!
      Depuis l’explosion de la corruption, lancée par la décentralisation, plus personne ne veux rien voir et rien savoir.
      Il y a tant de lois en attentes de décrets et circulaires. Tant de lois pour dédouaner. Tant de lois pour « compétence générale des collectivités »… Tant de rapports… Qu’on pourrait refaire les tapisseries de tous les logements de France! Au point de les isoler RT 2022!
      Hélas, les couloirs en deviendrait si étroits, que les petites n’enfants n’ y pourraient plus passer.
      Charlemagne inventât les missi dominici et ces envoyés du Maître sillonnairent tout l’empire en labourant les côtes des malfaisants.
      Il est indécent de voir toujours nos ministres ou nos Zélus venir parader devant les caméras après un drame.
      Il leur appartient de sortir de leurs bureaux ou voitures climatisés avant les catastrophes.
      Les parlementaires qui « subissent la violence du 49-3 »? Avez vous d’autres blagues? Le PM dans ce cadre leur permet de renvoyer le gouvernement!
      Les Ministres qui « gouvernent à la TV? Qui les a vu, aux petites heures du jour, faire l’appel des présents dans tel hôpital, commissariat, caserne ou école?
      Cette bande de Mickey est incapable de faire une visite d’armurerie et compte les milliards sur les arcs en ciels!
      Tas de gayes (Carnet du Cuirassier Destouches ) allez vous donc pas apprendre qu’il vous appartient de vérifier que ceux qui peuvent ont les moyens qu’ils doivent? Au lieux d’en user d’autre pour aller gêner l’action de ceux qui auraient pu s’ils avaient reçu?
      .
      Oh, c’est vrai que certains députés font quelques efforts dans leur coin pour remplir leurs missions. Cornut-Gentille semble s’y attacher. Mais il ne fera vraiment sa besogne que quand il prendra des inventoristes pour aller compter les rouleaux de strap au dos des Zinternes Zen Grève.
      .
      Le jour ou l’on se souviendra que le futur Maréchal de France et Président Mac Mahon fut puni pour avoir laissé un de ses hommes se surcharger!
      Alors Capitaine il avait négligé sa troupe au point qu’un de ses soldats comptait cinq aiguilles dans sa trousse de couture! Et non trois comme le prévoyait le règlement…
      Oh, ne rigolez pas trop! Nous avons bien plus de règlements qu’alors et de bien plus vétilleux!
      Mais ils sont inféconds! Trop cons pour demander « où est le règlement » et sortir du second en pire « les grandes lois de la IIIémè ».
      Trop niais même pour permettre l’ascension d’un préfet qui, aux grandes inondations de Toulouse, puisse entendre le Président dire « que d’eau que d’eau » et garder assez de sagacité pour observer : « Et encore M. le Président, vous ne voyez que le dessus! »
      .
      Tout mandat électif et tout poste ministériel devrait être soumis à des tests !
      Qu’est ce qu’une aiguille? Montrez moi une aiguille! Montrez m’en 5! Et 3?
      .
      Non, n’allons pas nous fourvoyer dans la sélection avec des chiffres paires, du fil ou des dès à coudre… Il y a des caporaux de chambrées (à titre provisoire) pour les questions techniques…

  6. Thaurac dit :

    « la volonté des assaillants, appartenant très probablement à la mouvance de l’ultra-gauche, était de s’en prendre manifestement aux familles des militaires. »
    Tsochk t’es repéré….
    ceci dit la prolificité permanente dans la vie de casernement amène beaucoup de cas de divorce dans la gendarmerie, car il y a toujours quelqu’un pour epièr ce que l’autre fait…

  7. petitjean dit :

    Mais c’est toujours une question de pognon !
    Et du pognon comme tout un chacun peut le vérifier, il y en a , mais surtout pour les Autres et pas pour les Nôtres !
    Nous parlons ici des logements de gendarmerie, mais si on visitait certains commissariats on en sortirait révoltés !
    Anecdote : Et je me souviens, dans un autre pays (tout n’y est pas parfait, mais…) en Bavière, où la police patrouillait en Mercédès classe E avec air conditionné, et c’était il y a plus de dix ans……..

    Tiens, j’ai aussi un souvenir qui me revient : ces CRS en déplacement invités à coucher dans une……….prison !! Véridique !
    il y a ceux qui vivent dans les ors de la ripoublique et il y a les autres……..

    • Roger Dubreuil dit :

      Cette histoire de CRS logés dans une prison, vous êtes sûr ?
      Parce que les CRS ont des syndicats et d’après notre camarade de blog « Raymond 75 » plus haut ce n’est pas possible, grâce aux syndicats.

  8. petitjean dit :

    Je suis passé à côté de peut être l’essentiel
    pourquoi faut-il attendre un rapport du sénat pour être informé de la situation de certains logements de gendarmerie ??
    A quoi servent les officiers ? N’y a-t-il pas un service dédié pour contrôler les logements et veiller à leur entretien ??

    • Carin dit :

      Vous avez raison… mais sachez que rien qu’avec l’amiante 45% du parc « habitations » serait classé insalubre, et complètement inhabitable par les instances de ce même état
      ( pour des logements civils) qui y loge les gendarmes! Sans compter les divers lieux de travail et autres commissariats ou en entrant vous êtes sûr d’avoir passé une dimension qui vous a ramené 100 ans en arrière!!!! Mais ça s’ameliore… un peu comme le F 35.. très doucement, mais sûrement.

  9. eDOUARD pHILIPPE dit :

    Oui mais tout le monde s’en fout, macron est en Afrique ou il danse dans une boîte de nuit, Edouard Philippe lui évalue ses ministres mais garde tout le monde, alors les logements de ma gendarmerie mon pauvre monsieur … Ah j’oubliais il faut aussi s’occuper des migrants, donc pour le reste il est urgent d’attendre.

  10. Parabellum dit :

    Après on s étonné qu il n y ait plus assez de candidats…la misère militaire ça suffit ! La crosse en l air c est ce qui pend aux nez de tous ces menteurs.

  11. John dit :

    « Pression opérationnelle croissante, insuffisance de la réponse pénale, manque d’équipements…., apparition de nouvelles formes de violences « clairement destinées à causer une atteinte physique majeure […], voire à tuer « . Comment on dit « bleeding obvious » en français?

  12. ji_louis dit :

    Le constat n’est pas nouveau, le phénomène perdure depuis longtemps. Voyez la presse:
    – Versailles : le maire alerte sur l’état des logements militaires (04 juillet 2017, Le Parisien)
    – Soldats mal logés, insalubrité des structures : la réalité des économies militaires (20 juillet 2017, Le Parisien)
    – 22 gendarmes sanctionnés pour refus de déménager (31 août 2007, batiactu)
    – Des gendarmes aux arrêts (31 août 2007, 20minutes.fr)

    Pour ce dernier, je cite:
    « Ces fonctionnaires, logés jusqu’ici au fort d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), qualifient d’« insalubre » la caserne de Maisons-Alfort, qu’ils étaient censés rejoindre à la fin du mois de juin.
    Ils avaient intenté une action devant le tribunal administratif mais ont été déboutés fin juin. »