Le parquet de Paris demande un procès pour le bombardement de Bouaké, qui fit 9 tués parmi les militaires français en 2004

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

97 contributions

  1. nirodwing dit :

    Ca me rends a nouveau triste pour nos soldats et autres victimes mortes dans cette attaques cruelle et lâche orchestré sans nul doute par le gouvernement ivoirien d’époque.
    Que justice soit faites !

    • Fred dit :

      @ nirodwing
      La seule certitude que l’on puisse avoir sur cette affaire, c’est que le gouvernement français de l’époque a eu une attitude plus qu’étrange et dérangeante. Quand aux tenants et aux aboutissants, au rôle de chacun, au(x) commanditaire(s), on peut faire pas mal de suppositions contradictoires, mais aucun élément probant ne permet de trancher ; même l’implication de Gbagbo n’est pas évidente.
      Ce qui est scandaleux – et inquiétant – c’est qu’aucun des gouvernements qui se sont succédés depuis cette grave affaire (Sarko, Hollande, Macron ; de bords théoriquement opposés, on se rappelle par exemple de la haine viscérale Sarko/Villepin) n’ait accepté de lever le secret défense.

    • GHOST dit :

      JUSTICE ?

      Que faisait la France dans un pays en guerre où le gouvernement élu démocratiquement était entrain de bombarder une zone rebelle ?
      C´était la guerre, une guerre juste entre une rebellion et un gouvernement legal. L´attaque était une operation militaire tout simplement et les militaires francais ne devaient pas se trouver dans ce pays ni dans cette zone en guerre contre le gouvernement legal de ce pays.

      • Royal Marine dit :

        La France ne faisait qu’honorer le contrat d’assistance militaire signé en bilatéral par la Côte d’Ivoire et notre pays, et ce à la demande des gouvernements successifs de Côte d’Ivoire…

        • Laurent VINCENT dit :

          Quelle absurdité ! C’est peut-être un handicap intellectuel, je pense. Un pays ami à la France qu’est la Côte d’Ivoire est attaqué par une rébellion montée de toute pièce. Le gouvernement demande l’assistance militaire de la France, assistance dont vous avez osé parlé. Concevez-vous que la France refuse, pour ensuite porter une assistance à la rébellion ?
          Soit vous ignorez la vérité, confinée que vous êtes, dans le mensonge de la presse anti-gbagbo, soit vous faites preuve d’une malhonnêteté intellectuelle. La vérité est plus lente site le mensonge mais elle triomphe toujours.

          • GHOST dit :

            La France qui apporte son back up á la rebellion contre l´autorité légale d´un État…qui semble-til devait beneficier d´une assistance militaire de la France en cas d´agression.
            Etrange, l´assistance militaire avait profitée á la rebellion et pire le président élu en Côte d´Ivoire sejourne á la CPI et la rébellion est au pouvoir.

  2. Ancien des opex dit :

    Si le Parquet est décidé à s’intéresser au « positionnement de certaines autorités politiques françaises » (comme d’ailleurs on devrait le faire pour les retex de toutes les opex) il aura l’approbation de beaucoup de militaires.

    • Jean-Marie H. dit :

      Pas seulement des autorités : les partis d’opposition ne sont pas toujours très clairs non plus. Gbagbo était un grand ami des socialistes.
      .
      Il est vrai qu’à cette aune, ça peut mener loin parce que la trahison des partis politiques est une donnée constante de nos opérations militaires depuis 1939.

  3. Clavier dit :

    Il est évident que quelques huiles des LR et un « ex-Président préféré des Français » ( on se demande bien pourquoi ..? ) auraient des comptes à rendre …..

  4. Kellermann dit :

    La justice pourra aussi utilement interroger le chef du détachement de l’ONU pakistanais stationné non loin de là et qui a pu observer le manège des avions (phots à l’appui, car ils n’ont semble-t-il pas fait qu’un seul passage) .
    Espérons qu’elle posera aussi la question de l’absence de mesure d’interdiction aérienne par la France alors que les provocations de l’aviation ivoirienne étaient régulières.

    • le nouveau dit :

       »Provocations de l’aviation ivoirienne »
      Dans leur espace aérien ! vous vous entendez parler ???!!!
       » Qui a permis aux forces ivoiriennes de se procurer des avions Su-25? »
      Les ivoiriens n’étaient ils pas chez eux ? avaient ils besoin que qui que ce soit les autorise ou non à acquérir ce que bon leur semblait ?
      Rien que le type de question posé et le ton si méprisant à l’égare d’un pays certes pauvre, vassalisé et tout ce que vous voulez, mais SOUVERAIN sacre bleu, rien que cette attitude était une invite à casser du français, quoi qu’il leur en coûte par la suite.

      • factuel dit :

        Les forces françaises étaient sur place dans le cadre d’un mandat ONU. Et elles avant au départ été appelées à la rescousse par le président Gbagbo dont le régime était en passe d’être submergé par la rébellion.
        Par la suite, Gbgbo s’étant refait une santé en complétant son armement et en recrutant des mercenaires, les forces françaises sont devenues une gêne lorsqu’il a pensé être en mesure d’avoir le dessus sur la rébellion du nord. Oublier la genèse de ce conflit ne permet pas de comprendre ce qui a suivi.
        Par ailleurs c’est le peuple qui est souverain et le problème de la Cote d’Ivoire est que le président qui était censé représenter le peuple souverain avait fait tuer l’un de ses opposants (Guei) et essayer d’en tuer un autre (Ouatarra dont la maison a brulé et qui s’en est sorti de justesse en se refugiant à l’ambassade d’Allemagne). Donc la légitimité de Gbagbo en tant que représentante du peuple souverain en a pris un coup…
        Et la Cote d’Ivoire était sous embargo. Le fait de savoir qui l’a aidé à contourner cet embargo pour acheter des su-25 est donc intéressant, surtout si dans le lot, il y a un ancien gendarme français…

        • le nouveau dit :

          Non il n y avait pas encore d’embargo sur les armes pour la Cote d’Ivoire à ce moment la. Non la France n’était pas la à la demande de Gbagbo, au contraire, elle a refusé d’appliquer les accordes de défense qui la lie à la Cote d’Ivoire depuis les années 60, en disant qu’il n y avait pas d’agression externe mais que le conflit etait ivoiro ivoirien.
          La France qui avait une presence permanente est intervenue pour preserver la sécurité des ressortissants occidentaux sur le sol ivoirien mais surtout pour preserver ses emprises dans ce pays qui fait partie de son pré carré dans la sous région, puis pour appuyer le candidat qui se montrait le plus enclin à aller vers ses interets,
          Désolé pour le cliché mais c’était de la France Afrique tout craché.

    • GHOST dit :

      L´aviation ivoirienne était en operation en Côte d´Ivoire où les militaires francais ne devaient pas être en principe.
      La Côte d´Ivoire est un État indépendant qui était en guerre contre une rebellion.. Alors pourquoi la France pouvait interdire l´aviation militaire de l´État ivoirien á défendre son territoire national?

      • Kellermann dit :

        Un survol régulier à très basse altitude à et en pleine défiance des règles élémentaires de circulation aérienne d’une force déclarée non belligérante (et c’est biens non attiude à Bouake) relève bien sûr de la provocation (quelle réaction est recherchée, la pire ? ) si ce n’est du crime de guerre dès lors que les hostilités ne sont pas déclarées.

  5. v_atekor dit :

    Les pro-russe seront prompt sur ce forum à prendre la parole. Ce sont des traîtres.

    • Ulysses S. GRANT dit :

      @ v_atekor
      On s’en fout des pros-russes, vous n’avez pas lu l’article ou rien compris ? Le général Poncet est-il pour vous un troll pro-Poutine ?
      Il est ici question de politicards français qui ont tout fait pour que justice ne soit pas faite.
      Un conseil, les obsessions, ça se soigne, allez consulter.

    • Kadji dit :

      La Russie est une obsession chez vous ! Désolé, mais rien a voir avec cette scabreuse affaire .

  6. Bobinski dit :

    On s’en tape des mercenaires non ? Ce ne sont pas les commanditaires de l’attaque a priori… C’est une attaque armée sur des militaires par des avions ivoiriens de cocardes. Il faut enquêter pour comprendre le lien vraiment?

  7. girardin dit :

    Sauf erreur de ma part (donc à corriger si nécessaire) ce bombardement par des hélicoptères pilotés par des mercenaires ukrainiens a été effectué après géo-localisation par le ou les drone(s) d’une société israélienne basée dans un grand hôtel ivoirien. Comme quoi la dangerosité des drones doit
    être prise très au sérieux et les moyens de les détruire ventilés jusqu’au niveau du fantassin. A ce sujet se rappeler la destruction par Israël (un des leaders mondiaux des drones) des batteries de missiles SAM dans la plaine de la Bekaa voir le lien ci-dessous :
    https://www.defense24.news/2018/02/14/kippour-aux-5-syriens-israel-face-a-la2-ad/

    • Robert dit :

      Girardin,
      Exactement et comme il ne faut oublier personne, certains ne se gênant pas d’essayer d’impliquer la Russie, il faut parler de
       » Et, au 21ème étage, sur les « conseillers techniques israéliens » de Gbagbo, et leurs écoutes téléphoniques. La quarantaine de « conseillers » sera discrètement renvoyée, le 12 novembre, sur un vol italien. »
      https://www.nouvelobs.com/monde/20060118.OBS2695/les-evenements-entre-le-31-octobre-et-le-9-novembre-2004.html
      Ou Eric Burgaud
      « Deux autres Sukkhoï, 3 hélicoptères MI-24, 1 MI-8, 1 Puma et un drone de surveillance opéré par des mercenaires israéliens »
      http://www.eric-burgaud.fr/bombardement-bouake/chronologie-des-evenements.html
      La nationalité des mercenaires n’indique pas en soi celle des commanditaires, sinon il faut le démontrer, mais d’autres éléments sont intéressants. Je ne prétend pas que c’est Israël qui commanditait cette attaque, mais il est indéniable que des conseillers militaires israéliens y étaient impliqués, et pas comme mercenaires à titre de salarié individuel.
      Qui dirigeait cela et qui avait intérêt à causer du tort aux français ?
      Que les soldats tués reposent en paix. Je pense que nous n’aurons jamais de procès ni de condamnation dignes de ce nom.
      Les ministères et lieux de réel pouvoir dans notre pays sont infestés de personnes servant d’autres intérêts que ceux de la France. Autrefois, même sous la république, ils auraient été dénoncés et mis en prison, au moins virés dans l’infamie, aujourd’hui ils pérorent et survivent à tous les gouvernements sans jamais être mis en cause.
      Quelqu’un plus haut parle de traîtres, en voilà de vrais mais cela n’intéresse personne.

      • tschok dit :

        Vous ne prétendez pas, bien sûr, mais c’est plus que suggéré.
        .
        L’implication israélienne est un ingrédient indispensable à tout bon complot qui se respecte.
        .
        Et le complot est nécessaire au message politique, qui constitue le but final de votre com: « Les ministères et lieux de réel pouvoir dans notre pays sont infestés de personnes servant d’autres intérêts que ceux de la France ». C’est le discours de la traitrise, variation sur le thème du « tous pourri » du FN.
        .
        Bien évidemment, il serait odieux d’instrumentaliser la mort de soldats français pour parvenir à ce but. On trouve donc dans votre pensum l’inévitable petite touche sentimentale, expression prout-prout de la catho-gnangnitude qui vous caractérise: « Que les soldats tués reposent en paix ».
        .
        Hypocrite, va. Votre but est de nous resservir votre discours de catho-facho identitaire et complotiste. Le repos éternel des soldats morts au combat, vous n’en avez rien à foutre. Allons…

      • Électeur dit :

        C’est intéressant, ce qu’écrit tschok, parce qu’il nous sert le discours mainsteam le plus banal et le plus stérile, celui qui se résume ainsi : “ce que vous écrivez est nul parce que c’est proche des thèses du FN. Vous êtes donc un fascho-caca-pouah, vous devriez avoir honte. Taisez-vous !”

        C’est à ça que sert le FN (ainsi d’ailleurs que LFI, autre parti faussement anti-système dans un autre registre) : diaboliser tous ceux dont les idées peuvent s’y rapporter. Et ainsi anéantir, en se dispensant d’argumenter, tout point de vue qui n’est pas mainsteam.

        • Robert dit :

          Electeur,
          C’est pour ça que sa liberté d’expression est indispensable.
          Même en faisant le maximum, on ne peut pas faire aussi bien.

        • tschok dit :

          Ce que j’écris est toujours intéressant: vous ne le pensez pas.
          .
          Le plus extraordinaire étant que je ne fais preuve d’absolument aucune imagination: je me contente de lire.
          .
          ici, ce qui est intéressant, ce n’est pas le fait que Robert soit un catho-facho identitaire et complotiste: le comprendre est à la portée d’un jeune homme ou d’une jeune femme de, mettons, 20 ans.
          .
          Ce qui est intéressant, c’est la façon dont il s’y prend pour nous raconter une des plus vieilles conneries du monde: détester autrui, l’aimer lui. Et, en faire une force politique.
          .
          Contrairement à ce que vous croyez, je tiens l’extrême droite en assez haute estime, mais je relève aussi qu’après trois générations de lepénisation des esprits (le Père Jean-Maris, la fille Marine et la petite fille Marion) le dernier rejeton de la dynastie a aussi pris la mesure des dégâts et a pris la décision de fonder une Université.
          .
          En clair, après trois génération de Le Pen, on obtient des nazes. Il faut former des zélites. Si on veut gouverner, il en faut. Réunir une foule de mécontents, c’est pas si compliqué que cela. Prendre le pouvoir, non plus. Le gouverner parce qu’on dirige et qu’on dirige bien, ça, c’est une affaire de zélite.
          .
          Lire ce blog, c’est le comprendre, et ça ne va pas vous faire plaisir.
          .
          Vous faites parties des nazes. Et ce n’est pas moi qui le dit, c’est Marion.
          .
          Par ailleurs, elle a un physique qui plait beaucoup chez les retraités du 2ième bassin fiscal français après la région parisienne: c’est la version féminine, blonde et jeune de Heydrich. Ca plait beaucoup chez les vieux dégueulasses dont le cerveau trempe depuis si longtemps dans la saumure réactionnaire que ce n’est plus de la matière grise, mais de la sauce blanche.
          .
          Et c’est avec ce matériau de seconde main qu’elle entreprend de conquérir le pouvoir, et de le garder. Game of Thrones est en route. C’est un challenge, tout le monde l’observe.
          .
          Ah oui, j’ai oublié de vous dire: dans l’alchimie du pouvoir, vous jouez le rôle de l’engrais. C’est la dimension désagréable de notre conversation.
          .
          Mais il faut que cela soit bien compris: ni elle, ni les les gens comme moi ne prévoient à aucun moment de vous laisser faire ce que vous voulez. Nous sommes tous convaincus que vous êtes de parfaits abrutis et que ce serait vraiment suicidaire de vous mettre en face d’une des manettes du pouvoir.
          .
          Donc, formation des zélites.

    • Clavier dit :

      Vous ignorez ce qu’est un SU- 25….. alors vous pouvez vous dispenser de donner votre avis…

    • tintouin dit :

      Il s’agissait d’avions Sukhoi et non d’hélicoptères.

    • Patatra dit :

      Le SU-25 n’est pas un hélico…

    • Marensin dit :

      Au lieu de : « des hélicoptères pilotés par des mercenaires ukrainiens.. », « deux avions d’attaque au sol Soukhoï Su-25 pilotés par des mercenaires biélorusses » serait plus exact, c’est d’ailleurs mentionné dans l’article.

  8. Carin dit :

    Je ne pense pas que ce procès fasse une quelconque lumière sur cette affaire. Tout ce que j’en ai retenu au moment des faits, c’est que nos mili ayant morflés, on dû s’assoir sur la note pour de basses raisons ( les trois ministres de l’epoque se sont concertés en disant
    «  qu’est-ce qu’on fait ») il a fallut attendre le réveil du président Chirac pour que ce dernier soit mis au courant, et qu’au bout de quelques jours de réflexion il ordonne la destruction des avions ivoiriens!!! Avant que tout ce beau monde ne reçoive en grande pompes les 9 cercueils de nos mili, beau monde qui n’a pas manqué de relever qu’ils ont fait détruire l’aviation ivoirienne dans leurs discours . Mais une trahison reste une trahison.. le général chef de la force licorne pourra en attester.. devant le tribunal.. il en va de son honneur et de toutes les valeurs qu’il représentait aux yeux de ses hommes. Aujourd’hui ce général est à la retraite, sa carrière est derrière lui, il peut désigner celui qui lui a ordonné la relaxe des mis en cause. Il doit ça aux familles, et aux mili actuels qui ne vont pas perdre une miette de ce procès, mais qui malheureusement seront très déçus du résultat. Ils ne ressortira que des «  responsables, mais pas coupables » . En attendant en football on compterais par neuf à zéro… balle au centre.

    • tschok dit :

      Quelque chose a compliqué l’équation: la possibilité de représailles sur les ressortissants français, alors que l’opération Licorne n’était pas calibrée pour assurer leur protection, dans l’immédiat.
      .
      Autre élément qui a compliqué l’équation: les deux Sukhoi en question auraient été fournis au gouvernement de Côte d’Ivoire par un ancien gendarme de la cellule de l’Elysée, Robert Montoya, au mépris de l’embargo sur les armes décidé par l’Onu. En d’autres termes, la France aurait elle-même contourné un embargo sur les armes, et les armes qu’elle a aidé à fournir ont servi à frapper son armée. J’emploie le conditionnel par précaution, mais on est en réalité dans le domaine du quasi-sûr.
      .
      Du reste, si les pilotes étaient biélorusses, les co-pilotes étaient des militaires ivoiriens formés en France (dont l’un très bien noté parait-il).
      .
      Enfin, il apparaît que ni les militaires français ni le gouvernement ne s’étaient préparés à cette crise. Le gouvernement français se préparait manifestement à renverser le gouvernement ivoirien, mais il n’a pas prévu le « coup d’après »: ils ont fait comme si l’adversaire n’allait pas jouer.
      .
      Ne le leur reprochez pas, la plupart des commentateurs sur ce blog n’intègrent jamais le coup d’après dans ce qui leur sert de réflexion stratégique.
      .
      Le problème, c’est que Bgagbo est un survivant d’un processus darwinien d’élimination politique. Donc, c’est pas le genre de mec à attendre tranquillement qu’on le renverse sans rien faire. Il a tapé le premier, en montant directement dans les tours: taper sur l’armée française, mettre dans la balance la sécurité des ressortissants français.
      .
      Et en face, nos hommes politiques sont des florentins: ils sont parfaitement capables de faire des coups de pute, mais la violence brutale les désarçonne. Il y a une phase de passage à vide. Dans cette phase de passage à vide, ils essayent surtout d’effacer les traces de leurs coups de pute, avant de passer en mode guerre. Le problème étant que la guerre n’attend pas, elle.
      .
      Ils ont donc dû gérer une crise qui dérapait à vitesse grand V vers la guerre, tout en effaçant les traces de leurs diverses turpitudes. Et ça donne cette affaire.
      .
      Comme ce genre d’affaire est systématiquement étouffé, nous n’avons pas de retex, alors que c’est typiquement un cas d’école: le sac de nœuds qui devient un bâton de merde. On devrait l’enseigner à l’ENA, pour que nos futurs gouvernants ne nous remettent pas dans des situations à la con comme celle-ci à l’avenir.
      .
      Et en plus, on est passé à deux doigts du drame absolu, genre génocide rwandais, avec l’armée française au beau milieu de la photo historique. Pas sur les bords, dans le clair obscur d’un arrière plan délicatement subtil, nan: au milieu, au premier plan. Pile poil à l’endroit où il ne faut absolument pas être quand on a une mentalité de tordu et les mains pas tout à fait propres.

    • Marsouin.doc dit :

      Faux! Les avions ont été détruits le jour même.

  9. Perret dit :

    Vous avez un bon article sur le bombardement sur http://prospectiveafricaine.net/?p=320 qui donne des informations jamais publiées, comme la réception à l’Elysée par Michel de Bonnecorse du plus proche ministre de Gbagbo, Assoa Adou et par Gbagbo d’un envoyé de Chirac dans les semaines qui ont suivi le bombardement.
    C’est une affaire qui fait porter une ombre sinistre sur le pouvoir chiraquien finissant.

    • Maxime dit :

      Vous faites de la pub pour un site de propagande grotesque. Dans leur dernier article ils expliquent que 90 pourcent des missiles occidentaux ont été abattus en Syrie dans l’attaque de représaille contre Assad.
      Pleins de faits… Aucune preuve…

    • GHOST dit :

      LA FRANCE EN GUERRE EN « FRANCEAFRIQUE »?

      La France qui se permet de faire la guerre contre un État « souverain », contre un gouvernement légalement élu au pouvoir. Pire, la France qui lance une attaque militaire pour detruire des avions de l´armée d´un État . Franchement, n´est-il pas temps qu´en France on cesse cette arrogance coloniale?
      Ces militaires « assassinés » étaient-il en mission de guerre ? Pourquoi la France pouvait avoir des militaires dans un pays en guerre où un gouvernement élu démocratiquement était entrain de se battre contre une rebellion?

      • Affreux Jojo dit :

        Quand on attaque l’Empire, l’Empire contre attaque.

        Et un peu de respect pour les militaires français. Parce que faudra pas pleurer après qu’on ne vous en témoigne d’aucun.

      • lechavenois dit :

        à GHOST
        .
        « ….Franchement, n´est-il pas temps qu´en France on cesse cette arrogance coloniale?… »
        .
        La France est membres du Conseil de Sécurité. A ce titre elle bénéficie de droits implicites au même titre qu’elle à des devoirs à assumer.
        .
        L’Afrique de l’Ouest est une zone d’influence francophone qui va continuer à coopérer avec l’Europe dans les prochaine décénies. Elle ne doit pas tomber aux mains des américains et encore moins sous le joug chinois.
        .
        Utiliser des termes comme  » France-afrique  » peut se justifier quand on en connait parfaiteement la définition ; dans le cas contraire, il est préférable de s’abstenir.
        .
        Aussi je crains que ne connaissiez pas grand chose à l’histoire des soubressauts de la décolonisation africaine ainsi que les relations internationales post-Yalta dans la contruction des zones d’influence jusqu’ à la chute du mur de Berlin.
        .

  10. olivier15 dit :

    Depuis on s’est bien vengé… on leur a offert le métro d’Abidjan à un milliard d’euros… Pauvre France.

    • GHOST dit :

      Bolloré. un cadeau de la FranceAfrique aussi sans doute? Sans oublier le monopol des entreprises francaises en Côte d´Ivoire..

    • Castel dit :

      D’abord, ce n’est pas à Gbagbo qu’on l’a offert, puisqu’il est en prison pour un bon petit bout de temps, mais à son successeur, Alissan Ouatara, qui, lui a toujours été de notre côté et surtout à la population d’Abidjan..
      De plus, il ne s’agit pas d’un cadeau, mais d’une avance pour que les travaux puissent commencer…
      Sachant que la côte d’Ivoire est l’état Francophone le plus prospère de la région, on n’a pas trop d’inquiétude à avoir pour le remboursement de cette somme…
      Enfin, sachant que le maître d’oeuvre du consortium chargé d’effectué les travaux est dirigé par Bouygues, je pense qu’à l’arrivée, la France ne sera pas perdante !!!

  11. albatros24 dit :

    Dans cette affaire Chirac n’est pas clair…cette affaire pue la trahison d’Etat ou la grosse bavure inavouable genre Greenpeace mais en pire car avec plus de morts.
    pourquoi avons nous protégé et laissé fuir les slaves exécutants de ce crime si ce n’est qu’ils avaient reçu des directives pour bombarder nos forces en toute impunité…sans doute de nous même
    Nous même c’est à dire le Gouvernement français de l’époque.
    C’est peut être je pense sûrement un crime et un scandale d’Etat …
    En Afrique les témoins ont longtemps craint pour leur vie mais étrangement au moment de leur arrestation pas du tout les slaves qui étaient très calmes et sereins…
    Soit ce n’était pas eux, soit c’était eux mais dans ce dernier cas ils avaient l’assurance de ne pas être inquiétés. Assurance qui ne pouvait venir que d’une autorité je pense…française. L’Etat a lâché par le passé ces espions en Nouvelle Zélande, cette fois ci il auritdonné l’ordre de bombarder ses propres marsoins…pour mieux pouvoir ensuite s attaquer à Gbagbo. Je ne vois pasd’autre explication.
    Avant le jugement on attend sans doute que le père Chirac passe.

  12. Pierre dit :

    Que justice soit faite. Peu importe les têtes qui doivent sauter et/ou finir en prison. Nous le devons à ces militaires et à leurs familles endeuillés.

  13. Fred dit :

    Il faut se rappeler que cette affaire se situe à une époque :
    – où beaucoup de partis politiques cherchaient à récupérer les valises de billets servant à financer les campagnes électorales ; batailles exacerbées par la disparition de Foccart, le fait que Sarkozy n’ait pas de parti (et de fonds) pour le soutenir dans la bataille politique qu’il engageait et la haine homérique entre Chiraquiens et Sarkozy .
    – où des ventes d’armes illégales en Afrique étaient pratiquées par ces mêmes différents acteurs, y compris par Jean-Christophe Mitterrand « Papa m’a dit ». Conséquence : quand des armes un peu moins communes que des Kalash, et des réseaux mercenaires sont employés pour tuer des soldats français, la question risquait de se poser : qui les a fournis ?
    – où en conséquence, il pouvait être intéressant pour l’un ou l’autre des parti(e)s, soit de déziguer Gbagbo en instrumentalisant des acteurs secondaires de terrain et de l’accuser, soit de le défendre bec et ongles.

  14. fred06 dit :

    François Molins qui a été impeccable dans les affaires mêlant Sarkosy/kadhafi/Guéant.
    https://thinkerview.com/sarkozy-corruption-assassinat-et-affaire-detat-fabrice-arfi-mediapart/

  15. fred06 dit :

    François Molins, exemplaire dans les affaires mêlant sarkosy/kadhafi/guéant et d’autres, sa nomination est à souhaiter. https://thinkerview.com/sarkozy-corruption-assassinat-et-affaire-detat-fabrice-arfi-mediapart/

  16. 341CGH dit :

    Si on commence à s’intéresser aux trahisons politiques dans les opex, c’est très bien et ça risque d’aller loin.
    La justice épargnera (et c’est normal) le Président de l’époque mais rien n’interdit d’expliciter son rôle.
    Quant aux autres, au Gouvernement ou dans l’opposition, il n’y a aucun motif de les épargner.

    • Fred dit :

      @ 341CGH
      Tiens ??? Pourquoi donc, pour quelle raison épargnerait-on un Président de la République ? Cette affaire n’est-elle pas assez grave ?

      • 341CGH dit :

        Le Président de l’époque ne subira aucune condamnation parce que c’est constitutionnel.
        Il n’ira pas en prison et ne paiera pas d’amende mais rien n’interdit à l’autorité judiciaire de « déballer » ses turpitudes s’il y en a.

  17. JG von Rheydt dit :

    Trop facile d’accuser l’oeil de Moscou alors que c’est une affaire purement françafricaine, les traîtres sont chez vous, à tous les niveaux, militaires, diplomatiques, économico-maffieux. La Françafrique n’est pas une une gangrène pyramidale mais transversale qui sait imposer ses intérêts. Elle n’a pas de chef secret et manipulateur, c’est un conglomérat d’intérêts qui ouevre pour lui-même. Vos dirigeants en titre n’ont pas la main dessus. La théorie du complot qui vise à désigner J. Chirac et ses ministres comme des commanditaires est exactement le masque de fumée vers lequel on vous pousse pour s’assurer que vous ne trouverez rien. Cette méthode est souvent utilisé dans les affaires françafricaines, les noms de ces affaires ne manquent pas…
    Etrange tout de même que les Français ne disposaient d’aucun moyen de renseignement, d’écoute (ce ne devait pas être difficile d’écouter les pilotes de su-25 et de produire des enregistrements accablants) qui auraient pu prévoir, avertir, qu’aucun des honorables correspondants de la françafrique n’ai glissé un mot avant, pendant ou après.

    • Fred dit :

      @ JG von Rheydt
      Bien sûr que l’État a les réponses dans ses tiroirs. Le scandale, c’est qu’il refuse de les ouvrir (secret défense).

  18. basstemp dit :

    Merci de nous apporter la démonstration de la lacheté de nos politiques encore une fois, qui avaient pourtant l’occasion de pouvoir porter devant la justice les criminels de guerre bielorusses qui ont executé ces ordres …

    Lacheté du pouvoir politique chiraquien de l’époque ou il existait déja probablement tout un circuit corruptif avec la Libye et le Qatar … Pouvoir politique qui a du flipper que les arrestations et mise devant les tribunaux des biélorusses dérape vers de lourdes révélations par Moscou de toutes les magouilles financières en représailles !!

    Nos politiques sont laches, et ils sont laches car ils sont si faciles a faire chanter par les preuves corruptives si faciles a trouver pour des agences qu’elles se nomment CIA, FSB ou MI6 !!

    Mais soyez bien sur d’une chose, c’est bien le niveau de corruption hallucinant de nos politiques qui est bien a l’origine de leur nombreuses petites et grosses lachetés a l’international

    Alors je sais que ce que je dis, peut paraitre pour certains du gloubi-boulga d’accusations sans fondements … Mais d’autres moins naïfs savent très bien a l’inverse de quoi je parle : Moscou dispose de dossiers de preuves corruptives de nos politiques longues comme le bras, et c’est d’ailleurs aussi cela qui fait l’autorité de Poutine a travers le monde au de la de son arsenal nucléaire dont on sait bien qu’il n’appuiera pas non plus sur le bouton rouge comme ça …

  19. Jm dit :

    Comme d’hab.
    On ne saura rien.
    Comme toujours.
    Avez-vous des nouvelles de l’enquête sur nos camarades tombés à Uzbin ?
    Ben non.
    Enterrée, oublié, noyée l’enquête.
    et pourtant…

    • Affreux Jojo dit :

      Rien à voir, je pense. D’un côté, une « boulette » qu’on cherche à cacher sous le tapis, De l’autre, juste de la bêtise façon 1914 ou… Palestro. Dont on a vite retenu le RETEX !

  20. personne dit :

    Qui a permis aux forces ivoiriennes de se procurer des avions Su-25?…
    En voilà une question vicieuse, liant sous le couvert de la fourniture de moyen, le prestataire à cette attaque. Ce qui pose d’autres questions : L’État ivoirien aurait-il acquis ces avions que dans l’intention de bombarder des militaires français ? le prestataire était-il a courant de l’usage qui en serait fait de ces Su-25 ?

    • GHOST dit :

      Un État indépendant avec un gouvernement légal élu démocratiquement, possede le droit de se procurer des équipements militaires afin d´assurer sa souverainté et défendre l´autorité de l´Etat.
      L´État ivoirien possedait et possede encore le droit de défendre sa souveraineté..même contre des militaires francais qui se trouvent sur son territoire.
      La Côte d´Ivoire n´est pas une « province » de l´État francais en principe.

    • GHOST dit :

      Un État souverain, membre de l´ONU doit-il demander l´autorisation en France avant de se procurer des avions SU-25?
      Etrange question.
      En principe, un État qui possede des avions SU-25 devrait bombarder toutes forces militaires qu´il juge comme « ennemi » sur son territoire.
      La bonne question est de savoir pourquoi la France avait gardée sa base militaire dans un pays en guerre où le gouvernement légal était entrain d´imposer l´autorité de l´État contre la rebellion.

      • Lejys dit :

        @ GHOST
        Vous êtes visiblement bien ignorant de l’histoire de ce conflit et du droit international….
        Et ce n’est pas répéter à tort et à travers que « les méchants français colonialistes ont attaqué les gentils ivoiriens démocratiques »qui vous permettra d’avoir raison. Si au moins ça nous faisait rire, mais la même pas.
        Pourtant l’histoire récente du Mali pourrait vous éclairer, mais il faudrait pour ca certaines connaissances et un minimum capacités d’analyse.
        Si les rois avaient leurs bouffons, vous n’atteignez même pas leur niveau… triste et pathétique, il n’est pas possible de s’amuser de la misère intellectuelle.

  21. Castel dit :

    Certains critiquent aujourd’hui Florence Parly, on verra bien ce qu’il y aura à lui reprocher ou non dans l’avenir…
    Mais puisqu’il s’agissait déjà d’une femme à ce poste à l’époque, je trouve qu ‘Alliot Marie a été particulièrement calamiteuse dans ses fonctions !!
    En plus de son attitude plus que suspecte à l’égard de ces pilotes Biélorusses, rappelons nous aussi l’affaire du Clémenceau, qui à l’époque avait rire le Monde entier !!!

  22. leo-karo.com dit :

    Les militaires et leurs familles sont les Cocus du pouvoir politique qui les considère comme du consommable….à partir du moment où l’exécutif chercherait à protéger pour de sombre raisons ceux qui devraient comparaitre devant notre justice ! c’est ainsi depuis la nuit des temps, mais il faut reconnaitre que désormais la classe politique française n’a plus n’a pas le sens des valeurs et de l’engagement envers ceux qui servent avec abnégation notre république. Militaires, Gendarmes Policiers, Magistrats, Greffiers des tribunaux, personnels de la pénitencière servent une République en perte de valeurs et de résilience, une république qui conduit le pays à la catastrophe !
    L’avenir est sombre dans notre « Rome antique » même cause de déliquescence même destin que ce berceau de civilisation !

  23. Pierro dit :

    Cette judiciarisation des opérations militaires est ridicule.
    Une opération militaire n’est pas une opération de Police, elle comporte son lot d’incertitudes et de risques.

    • Inspecteur Gadget dit :

      Vous étiez où, le 4 novembre 2004, Pierro ?

    • armée Rouge disposait déjà de bonnes dit :

      Oui, mais alors que faites vous de la responsabilité pénale des hommes politiques français qui ont, non pas entravé les efforts de la justice française , puisque vous lui déniez un droit de regard sur cette affaire, mais qui ont empêché les militaires français de punir les coupables comme ils le méritaient ? Car détruire des avions, du matériel , comme ils l’ont fait, c’était bien insuffisant. Il aurait fallu qu’ils puissent en plus, comme ils en avaient l’intention, mettre hors d’état de nuire tous les responsables et leurs exécutants.
      D’autre part , si vous trouvez ridicule de judiciariser des opérations militaires, sachez tout de même qu’il existe un droit international de la guerre et qu’il existe des règles à respecter si on veut éviter de se retrouver condamné un jour comme criminel de guerre . Qu’elles soient ou non respectées , et que les coupables soient toujours châtiés , c’est une autre affaire.
      Enfin, aller bombarder lâchement, sans déclaration de guerre des militaires d’un pays étranger, quelle que soit leur situation, ce n’est pas faire un acte de guerre . C’est ni plus , nimbions, commettre un assassinat . Il aurait donc été normal que les commanditaires et les coupables soient châtiés . Ainsi que tous ceux qui , jusqu’ici , ont empêchés qu’ils le soient.

    • Fred dit :

      @ Pierro
      Ce n’est pas l’opération militaire en soit qui est observée par la justice, mais la recherche des responsables de cet acte, y compris expliquer les décisions pour le moins troublantes des politiques en place à cette période. Les militaire ne sont tout de même pas à la disposition d’un gouvernement pour se faire tuer sans explication et sans déclaration de guerre.

  24. mayce dit :

    Le véritable point est sans doute « pourquoi les pilotes et mercenaires ont-ils été relâchés ? Et sur ordre de qui ? ».

    Déjà j’ai du mal à croire que Gbagbo qui était au bord d’une victoire militaire décisive aurait commis la bêtise (car c’est ce que ça aurai été) de frapper les forces françaises. Pourquoi se serait-il mis la communauté à dos sachant qu’il n’était déjà pas en odeur de sainteté et que les premiers rapports montraient que la rébellion était en déliquescence ?

    Qui avait intérêt à ce que l’offensive s’arrête et pourquoi ? Qui savait que seule la France pouvait arrêter cette offensive ?

    Est-ce que j’accuse la France d’avoir rusé ? Non. Est-ce que je pense que c’est un ordre venu de Gbagbo ? Non. Mais je pense en une « troisième partie » qui a dû monter ce « friendly fire » histoire de servir ses intérêts

  25. Électeur dit :

    Excellente, cette démarche du parquet !
    L’on peut supposer que le Gouvernement actuel, n’étant pas impliqué, ne freinera pas.
    Et s’il freine il devra nous expliquer pourquoi.
    Ce que je vois surtout, c’est que la passivité parlementaire est suppléée par l’action judiciaire.
    .
    Depuis 1970 le Parlement s’est auto-désaisi des questions de politique étrangère et militaires au prétexte que ce serait « le domaine réservé du Président » (Chaban-Delmas, Premier ministre. Pompidou étant président).
    Ce prétendu « domaine réservé », qui n’a aucune valeur constitutionnelle, est pour les Parlementaires un moyen confortable pour se dispenser de faire leur devoir : contrôler l’Exécutif.
    .
    Alors si l’Autorité judiciaire se substitue au Parlement dans ce rôle, je dis que c’est excellent.
    C’est dommage pour la Démocratie Représentative mais celle-ci a le tort de ne pas fonctionner : alors tant pis pour elle et pour les représentants qui préfèrent ne pas déranger l’Exécutif.

    • Davy Cosvie dit :

      Les Parlementaires semblent ne pas comprendre qu’en s’abstenant de faire leur devoir, ils perdent leur légitimité.

    • Fred dit :

      @ Électeur
      Sarkozy et Hollande qui n’étaient en principe pas « impliqués », du moins pas en responsabilité au moment de l’affaire, ont refusé la levée du secret défense demandée par la justice. C’est louche.
      .
      Pas du tout, mais alors pas du tout sûr que ce gouvernement le fera : si les précédents ne l’ont pas fait, l’actuel à de toute évidence les mêmes raisons de ne pas le faire.

      • Électeur dit :

        Ce sera intéressant à voir : ainsi l’on saura dans quelle mesure on a assisté en 2017 à un renouvellement de la classe politique.

  26. Gégétto dit :

    Il ne fait aucun doute que la justice va passer et que les responsables politiques de l époque vont payer (Chirac,Alliot-Marie,Villepin,Barnier) ,à moins que…..

    • Fred dit :

      @ Gégétto
      Sans la levée du secret défense, la justice n’a pour l’instant pas assez de billes.
      .
      À moins que certain des éventuels intéressé(e)s soient vraiment très con(e)s, ce qui, au vu des premières déclarations de certain(e)s, n’est pas hors du champ du possible. Croisons les doigts.

  27. Fabriceribere dit :

    Il faut s’intéresser à la lune… Pas au doigt… A Bouaké comme à Uzbeen le maître mot est incompétence…

  28. Courmaceul dit :

    Voici un de ces moments où je suis très mal alaise avec la Justice de mon pays: quand l’Etat lui même est mis en cause. Tout devient lent, très lent quasiment immobile. Cela me fait penser à cette assassinat d’un français à Djibouti.

  29. Auguste dit :

    Socialiste,nationaliste,anti-colonialiste,le Gbagbo n’avait vraiment rien pour plaire à Paris.

    • Électeur dit :

      Si, si : il plaisait beaucoup au Parti Socialiste.

      • Auguste dit :

        Certains socialistes l’ont soutenu jusqu’au bout.Mais pas le Parti qui par la voix de Hollande l’a jugé « infréquentable ».(Après la mort des 9 soldats français)

    • Fred dit :

      @ Auguste
      Mouais … Gbagbo était avant tout Gbagbiste et socialiste certainement pas. Même les pseudo-socialistes (sociaux démocrates, et encore …) l’ont très vite lâché, tellement il fût à l’opposé de ce qu’il prétendait être lorsqu’il était dans l’opposition et réfugié politique en France.

      • Fernand Naudin dit :

        « Très vite lâché » n’est pas exact : ils ont beaucoup hésité, discuté entre eux, tergiversé, avant de conclure qu’il n’était pas fréquentable et qu’ils avaient intérêt à le lâcher.

  30. midas le voltigeur dit :

    pour suivre l’affaire depuis longtemps , (environ 15 ans ) , pour avoir vu certain de mes camarades revenir estropié et d’autres ne pas revenir de bouaké , je suis complètement en accord avec @mayce :
    « Est-ce que j’accuse la France d’avoir rusé ? Non. Est-ce que je pense que c’est un ordre venu de Gbagbo ? Non. Mais je pense en une « troisième partie » qui a dû monter ce « friendly fire » histoire de servir ses intérêts »
    j’ajouterai que ces intérêts sont très probablement privé (financier) et que manifestement ils disposaient de moyens de pression important sur les politiques français de l’époque.
    je suis également d’accord avec l’idée que cette frappe avait pour but de remonté l’armée française contre bagbo et empêcher la reprise du nord par celui-ci , les intérêts privés sont donc à recherché dans cette zone (je n’ai aucune affinité avec les parties sud ou nord , des dictateurs et des mercenaires….)
    je termine en réaffirmant que ceux qui couvrent encore la vérité devrait réfléchir , la musique va bientôt s’arrêté et le nombre de chaises sera très limité , la justice pénale française est peu pourvoyeuse de strapontin et encore moins les marsouins…..

    • Fred dit :

      @ midas le voltigeur
      Tu ne pense pas que ces intérêts effectivement privés étaient aussi et en même temps politiques, liés au politique, ou protégés par le politique ?

    • GHOST dit :

      La France était en guerre contre le président d´un État souverain…

      Pourquoi alors parler d´un assassinat des militaires qui étaient en principe en guerre contre un État souverain?
      La suite de l´histoire démontre que la France n´a pas changée car le même scenario a été appliqué au Congo en renversant le président Lisouba, en RCA en renversant un autre président élu, au Mali et au Niger..
      Ces militaires morts pendant une guerre de la FranceAfrique meritent justice.

  31. Valère dit :

    Des documentaires qui reviennent largement sur le comportement de notre pays à propos du bombardement de Bouake.
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=3qYmCTWibE8
    https://www.youtube.com/watch?v=snM6gYfdjtY

  32. Valère dit :

    J’ajouterai un événement qui suit le bombardement de Bouake; le massacre de la population ivoirienne par notre armée.
    .
    Le bombardement:
    https://www.youtube.com/watch?v=QVSr4_l9VKM
    https://www.youtube.com/watch?v=3RtAB8NUGWw
    .
    Le massacre:
    https://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

    • Jean-Marie H. dit :

      Valere, vos vidéos ne sont pas du tout convaincantes.
      Rien ne démontre 1) qu’il y eût un « massacre » (pourquoi choisissez-vous ce mot ?)
      2) que l’armée française y serait impliquée
      3) que la vidéo n’est pas bidonnée.

      • Valère dit :

        Pour vous il faut combien de victimes pour parler de massacre?
        Allez avancez un chiffre, je vous attends.

        • Jean-Marie H. dit :

          Nous sommes donc d’accord sur mes points 2) et 3).

        • Musar45 dit :

          Valere : regardez-les un peu mieux, vos vidéos.
          1) tous ces jeunes qui sont allongés par terre ne sont pas morts, ils croient seulement s’abriter ainsi des tirs (ou peut-être aussi ce sont des militants politiques qui ont obéi à un mot d’ordre pour la photo). Quoi qu’il en soit, ils ne sont pas morts, regardez bien. Quant aux blessés, ça ressemble aussi beaucoup à du bidonnage.
          En 2004 le fake pouvait fonctionner car on y était moins habitués que maintenant.
          .
          2) on entend des tirs d’armes automatiques (vrais ou sonorisés par la suite, je ne sais pas) mais on ne voit pas une seule arme française tirer ni même aucun mitrailleur français à son poste.
          .
          Vos vidéos sont évidemment bidonnées.

    • blondin dit :

      le massacre de la population par notre armée ??!!
      Un peu d’objectivité et pas d’antimilitarisme primaire ne vous ferait pas de mal… vous feriez mieux de commenter vos vidéos sur you tube, ça collera mieux avec votre niveau

      • Valère dit :

        Vous avez assurément toujours une réponse à donner lorsque des mauvaises actions sont perpétrées par notre armée. Vous êtes cependant promptes à réagir autrement lorsque les mêmes actes sont posés par des armées non-occidentales. Je trouve votre comportement malhonnête et très regrettable.
        .
        Vous êtes-vous déjà posés la question de savoir pourquoi notre pays est si détestée en Afrique? Je pense que non car vous vous en fichez.
        .
        J’ai été dans un certain nombre d’ex-colonies pour être plus précis. J’étais triste de faire ce constat mais c’est partout la même chose; la France est très détestée. C’est une réalité que j’ai moi-même eu du mal à avaler.
        .
        En Côte-d’ivoire (j’y ai été deux fois), que ça vous plaise ou non, sur place, au sein de la population, on parle de massacre, tant mieux si nos médias tiennent des langages différents.
        .
        Au Cameroun, il y a eu à une époque ce massacre au Napalm; je rappelle que dans ce pays, le sentiment antifrançais est encore plus grand.
        .
        Je ne parlerai même pas du Rwanda qui en quelques années seulement après le génocide perpétré par le pouvoir de l’époque (soutenu par la France) est subitement devenu un pays d’expression anglaise.
        .
        Il y a tellement d’exemples. Au lieu de bavarder, tout ça devrait nous faire réfléchir.

      • Musar45 dit :

        Ce qui devrait vous faire réfléchir, Valère, c’est que la désinformation ne passe plus.
        .
        Avant @internet (qui en France a commencé à prendre son importance vers 2005 et 2006) la désinformation pouvait passer parce que les militaires ne pouvaient pas répondre.
        .
        Mais ça, c’était avant. En 2004, c’était avant.

        • Valère dit :

          Vous prétendez donc que personne n’a été tué ce jour-là ??? Vous me faites pitié.
          Bien que les versions divergent sur le scénario ayant conduit aux tirs sur la population, même nos médias ne nient pas les faits.
          Allez répéter ce discours sur place (en Côte-d’Ivoire) si on parlera encore de vous dans les deux secondes qui suivent; ce serait pour les abidjanais une insulte en la mémoire des personnes tuées ce jour-là. Vous qui savez discerner du gaz sarin sur une vidéo en Syrie et qui criez au trucage dès que notre armée est pointée du doigt.

  33. Wrecker 47 dit :

    Après avoir perdus quatre bons camarades et frères d’Armes dans cette affaire ,j’ai pris le parti de garder mes propres informations ,et en ai fait mon deuil…!
    De toutes façons le commanditaire n’est plus en état de nuire, et les personnels informés adoptent un profil bas ,dès qu’on en parle …Saura-t-on un jour la vérité? Rien ne permet d’y penser …
    – Il n’empêche que les blessés qui vivent encore ont eu les pires difficultés à se réadapter et à se faire suivre médicalement étant pour la plupart éloignés de la capitale,peu d’entre eux ont été réintégrés dans le monde militaire,et encore moins dans le secteur civil une fois réformés !..
    ….Les Patrons sont mutés et les blessés loin de leur unité …oubliés à leur triste sort!

  34. Valère dit :

    – Où sont passés les pilotes mercenaires desdits appareils???
    – Pourquoi ne refaire surgir cette histoire que maintenant???
    .
    Les troupes françaises étaient pourtant bien postées sur l’aéroport depuis le quel ont décollés ces avions. D’ailleurs notre armée n’a pas eu de peine à détruire toute l’aviation ivoirienne par la suite, la privant ainsi du seul moyen efficace pour retenir la rébellion (soutenue par notre pays).
    .
    C’est tout de même des français qui sont morts. Les familles des victimes depuis longtemps attendent des explications que personne ne leur donne.

  35. Jess dit :

    Il est de notoriété publique qu’il s’agissait d’une vengeance du gouvernement ivoirien…
    Ne faisons pas semblant de découvrir les choses…

  36. 341CGH dit :

    Je ne suis pas inquiet : on saura.
    Et si le Gouvernement actuel cherche à couvrir ses prédécesseurs (mais je ne vois pas pourquoi il couvrirait), on le saura aussi et ce sera une casserole de plus pour le Président-chef.