Le projet d’avion de combat franco-allemand franchit une nouvelle étape

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

61 contributions

  1. caiusbonus dit :

    Je sens qu’on va encore se faire baguer par les Allemands sur ce coup là…

    • Intox dit :

      Oui, mais cette fois ci avec un gros coup de pouce de Macron qui n’a qu’un but, fondre la France dans l’Allemagne. Cela passe par l’absorption de l’industrie de la défense française par l’Allemagne, ce qui est en bonne voie pour les chars et les avions, le reste viendra. Les bateaux ont déjà été donnés aux Italiens. On parle également du don du siège de l’ONU de la France à l’UE (donc à l’Allemagne), en contre partie d’avancées sur les transferts d’argent allemand vers les autres pays européens. On se croirait en 1940 avec la traitrise au plus haut niveau de l’état. Certains parlent même de l’armée française qui finira sous commandement allemand, mais la c’est un peu gros, quoique plus c’est gros, plus ça passe et que ne ferrait t’on pas en France pour l’Europe germanique. Hitler l’a raté, Merkel est en train de la réussir, grâce aux habituels collabos français.

      • FredericA dit :

        Dans votre énumération, vous avez oublié que la France livrera gratuitement des esclaves que l’Allemagne fera travailler dans les mines de sel.
        .
        Sinon, je ne sais pas ce que vous prenez mais, à l’évidence, c’est de la bonne 😮 !

      • Webes dit :

        Les chars Allemands ?? Non, il sont Néerlandais ! Les bateaux Italiens ?? Ah bon, STX Fr etait en faite Naval G ?? bigre on en apprend chaque jour !!! etc etc « Intox » est un pseudo approprié.

      • MERCATOR dit :

        Vous portez bien votre nom, marre des Trolls, Monsieur Lagneau sur ce site destiné à la Défense Française , on peut avoir des positions contradictoires, mais de grâce, ne relayez pas des propos insultants pour notre pays, de la part de trolls situés à l’étranger et payés à la ligne !

      • TC dit :

        Votre pseudo colle parfaitement aux inepties que vous débitez…

    • Julien dit :

      Ouaip.
      Je crois qu’on le sent tous venir…

    • kamisan dit :

      Vu l’air de famille évident avec l’ aile Horten, il me parait normal que les Allemands soient à la manoeuvre (lol)

    • JP dit :

      Quand les allemands développent des projets seuls, ils ont aussi du succès en général… Et si c’était pas la France le problème?
      C’est avec ce genre d’attitude que de tels projets se terminent mal, rejeter la faute sur les autres est inutile, mais apprendre des erreurs pourrait permettre de répartir des coûts de recherche, et de développer un avion qui pourra être exporté à travers l’Europe et d’autres clients dans le monde. Donc à priori, un projet avec un seul partenaire vaut mieux que 4 principaux pays européens face à la France…

      • tori dit :

        l’aéroport de berlin une pure merveille, l’ICE un bijou , le maglev dans la théorie oui mais dans la pratique ont vas rester dans la théorie

        • JP dit :

          Vous savez, en vous concentrant sur quelques exemples, on peut aussi montrer le pire de la France…
          L’aéroport Charles de Gaule a peut-être été utilisé dans les temps, mais qu’en pensent les morts dans l’effondrement du nouveau terminal?
          L’ICE si mauvais que ça a remporté bien des victoires sur des appels d’offre (Velaro pour Paris Londres par exemple…)… La SNCF et sa commande de trains qui obligent à faire des travaux dans des milliers de gares…
          Dans les grands projets magnifiques, l’EPR qui est bien en retard… Ou le tunnel sous la manche dont la facture a presque doublé…
          Bref, mon commentaire était un peu provocateur, mais il n’empêche que c’est inutile de rejeter la faute sur un autre pays, sans vraiment savoir ce qu’il s’est passé. Dire que la présence de l’Allemagne pose problème par définition est une erreur qui ne permet pas de remédier aux problèmes… Blâmer qqun n’a pas résolu le moindre problème, apprendre des erreurs par contre…

  2. PK dit :

    Vœux pieux : la politique politicienne sera toujours beaucoup plus forte.
    .
    Pour faire cela, il faut des hommes politiques forts. Il n’y en a pas.

  3. NRJ dit :

    Ce projet a l’air en tout cas d’avoir de bonnes bases : 2 pays fondateurs, une bonne répartition des taches (l’avion pour Dassault, les systèmes associés pour Airbus), un rôle de leader à chacun dans son domaine de compétence (l’avion pour la France, le char pour l’Allemagne, même si c’est moins équitable pour l’Allemagne). Et un budget mutualisé entre chaque pays. De quoi nous éviter les déconvenues des précédents programmes européens, tiraillés par la présence d’un trop grand nombre de pays, ce qui a entraîné des coûts (4 chaine de fabrication pour le Tigre, des entreprises non compétentes pour l’A-400M, etc…).
    Pour ceux qui douteraient de l’efficacité et de la nécessité d’un programme franco-allemand, revoyez les coûts et retards des programmes franco-français : 43 milliards pour le Rafale en 2011 (chiffre virtuel qui peut servir de minimum), 13 milliards pour le char Leclerc, et des retards allant jusqu’à 10 ans etc… N’oubliez pas que sans ses ventes (à prix réduits ?) en 2015 à l’exportation, le Rafale aurait été arrêté. Il était en effet prévu 26 exemplaires dans la LPM de 2013 et il en faut un minimum de 11 par ans pour la chaîne de fabrication. De quoi faire du programme un vrai fiasco. Conclusion : on ne peut faire un programme à l’heure actuelle seul.
    Et si nous ne réussissons pas ce programme d’avion de chasse, n’ayez aucun doute : l’aviation de chasse européenne n’existera plus que comme sous-traitants des USA. C’est pour cette raison qu’Obama et Trump soutiennent ce gouffre à milliards qu’est le F-35. Avec tous les inconvénients que cela entraînera (dépendance totale pour l’utilisation des systèmes satellitaires, des munitions, etc..

    • JF dit :

      Il ose parler de marché déséquilibré. Combien de pays, et donc de marché, seront déjà pris par le f35? Et maintenant, pensez aux nombres de marchés rien que européen pour le futur char? Et l’article ne parle pas encore du futur des artilleries qui devra être aussi conduit par KNDS. Ce n’ai pas comme çi, les germains ne sont pas habitués à nous prendre pour des gnoufs depuis 26 ans. Oups cela ne rentre encore guère à votre propagande pro fédérale européenne. Incroyable.

      • NRJ dit :

        Vous confondez Recherche&Développement et production. Par ailleurs, même en considérant que les allemands aient tout ce qui touche au futur char de combat, et les français au futur avion de combat, je vous conseille de regarder les prix: probablement 200 appareils allemands et 200 français à 100 millions d’euros l’unité (ordre de grandeur), ça fait grosso modo 40 milliards. En comparaison, 1000 chars de combat à 10 millions d’euros l’unité, ça fait 10 milliards en supposant que l’on ne va pas remplacer à un pour un les vieux T-72 d’Europe de l’est.
        Au faut, que vous sachiez, KNDS est plus Nexter que KMW si l’on croit le chiffre d’affaire.
        Et quant à ma « propagade pro fédérale européenne »,je ne fais que chercher une solution pour éviter que la France se retrouve dépendante des USA sachant que les programmes industriels sont de plus en plus chers. La seule solution que j’y trouve, c’est de s’associer à un partenaire avec qui nous avons certaines convergences politiques et économiques et qui est de la même taille que nous. et l’Allemagne est le meilleur partenaire (ou le moins pire).

        • Fabien dit :

          Arf! il faut reconnaître que l’on s’est tourné vers les Espagnols pour les sous-marins… et ça n’a pas été pire que la baise annoncé (souhaitée?) par les Allemands. Les Italiens? ils se passeraient sûrement de STX pour régner sur le secteur des paquebots (mais les chantiers Français ont rentrés de nouvelles grosse commandes, ouf!) . On a déjà assez copieusement doublés les Britanniques sur l’avion à géométrie variable, et ils nous l’ont bien rendu avec l’Eurofighter.
          La Pologne… Juste non, et quand les pays bas nous ont drgués pour participer au Rafale, on a dit non. Parce que l’on voulait les Allemands et leur pognon, et eux voulait imposer leur avion! Car on lit de partout que pour l’eurofighter, ce qont les Britanniques qui ont imposés leur vues , provoquant le départ de la France mais… Les Allemands ont bien su enfumer les Britanniques et cela se paye encore aujourd’hui.
          .
          Mais les temps changent. Pour quelques semaines, Merkel a besoin des Français. Il faudrait que ça dure, mais cela dépends uniquement de Trump le belliciste et de son accord pourri avec l’opposition.

    • Lucasky dit :

      une copie de X-46

      • Fabien dit :

        ou un F22 en plus léger et moins coûteux

      • FredericA dit :

        Les mêmes exigences et les mêmes contraintes engendrent les mêmes solutions. En clair, les lois de l’aérodynamique sont les mêmes pour tous le monde 😉

  4. wagdoox dit :

    Pourquoi permettre l’accent sur la furtivité on sera en 2040, on va quand meme pas sortir un avion de 5ème gèn à ce moment là, il nous faut un hypervéloce un avion de 6ème gen.
    D’autant plus le graphène aura largement intégré les avions et les rendra furtifs par absorption, l’autre défis sera de « remplir les ombres électromagnétiques » que laissera un furtif face à un réseau intégré. Cet avion devra atteindre mach 4 ou 5 pour etre crédible dans la durée ou alors il faudra un autre avion.

    • UnKnown dit :

      A part pour la dissuasion nucléaire ou l’anti-A2AD, je ne vois pas trop l’utilité d’un appareil hypervéloce pour la France et l’Allemagne. A mon avis c’est encore plus complexe à intégrer et à développer qu’un appareil de « 5e Gen ». Difficile à faire tenir sur un porte avion, et surtout difficile d’en faire un appareil multi rôle.

    • Rb dit :

      mach 5 c’est impossible avec un système de propulsion actuelle et les matériaux qui compose les avions, enfin du moins si on garde l’idée qu’il y a bien un pilote dedans.

    • tschok dit :

      @wagdoox,
      .
      Pourquoi un hyper-véloce?
      .
      Perso, mon avion idéal est un avion à changement de milieu (Le Secret de L’Espadon, Blake&Mortimer, E. P. Jacobs, ou Independance Day 2). L’hyper-vélocité, c’est pour les charges militaires, pas les vecteurs pilotés, qui ont une autre valeur ajoutée.
      .
      Le problème de l’hyper-vélocité, c’est qu’elle soumet le pilote humain à des accélérations insupportables au moindre changement de direction: plus on va vite, plus une moindre courbe propulse le corps du pilote vers les parois de l’habitacle, et cela, même si on le couche ou qu’on l’enrobe dans une combinaison anti G performante (de type hydraulique par exemple).
      .
      L’hyper-vélocité d’un vecteur piloté suppose qu’on invente des générateurs anti-gravitiques. Sinon, le pilote termine comme un moustique, mais éclaté à l’intérieur du pare-brise. Et ce phénomène commence très tôt.
      .
      Très vite, on atteint un nombre de G affolant:un être humain n’est par exemple pas capable de résister à l’accélération imprimée à un obus de 155 mm dans le tube d’un canon. Or, l’obus de 155 mm est un bolide peu véloce (on le prend aujourd’hui fort bien en photo à la sortie du tube, donc au moment où on mesure sa vitesse initiale, avec une optique standard de smartphone).
      .
      Je ne dirais donc pas, contre vous, que l’avion du futur doit être hyper-véloce, je dirais qu’il doit être hyper-fluide, ce qui me semble tout à fait différent.
      .
      Je vous propose de déclencher à ce sujet une guerre de religion, ou plus modestement, un conflit de chapelles.
      .
      Bon, ensuite il y a le problème de la furtivité, mais posé comme on le pose, il est évidemment un idéal: si je vous propose d’être détecté par votre ennemi en option A, mais que je vous propose de ne pas être détecté par votre ennemi en option B, et que je vous laisse le choix, à moins d’être un abruti lepéniste, vous choisirez normalement l’option B.
      .
      Donc, le débat sur la furtivité est un peu cul-cul la praline, tel qu’on le pose. C’est téléguidé, quoi. Donc un enfermement conceptuel. C’est le pot de Nutella en solde. Sans intérêt. Bon pour les débiles.

    • Spender dit :

      Je pense personnellement que la gen 6 ne sera pas hypervéloce mais furtive + hyper connecté avec tout les autres vecteurs(drones, awacs voir même avec scorpion au sol par exemple) pour partager les différentes informations collectées par les capteurs installés sur les différents vecteurs et en cela le F35 est pour moi un 5++ comme le rafale est de la gen 4++.

      En cela ce « système de systèmes » sera le premier
      de la gen 6, après ce n’est qu’un avis personnel.

    • Fabien dit :

      @ wagdoox
      Je ne pense pas que la furtivité soit obligatoirement contraignante sur le reste. Bien sûr, le budget s’en ressentira si l’on recherche une signature de la trempe d’un F22. Mais entre le F22 et le Rafale (attention: hors système de guerre éléctronique), il y une étape importante: un avion de classe dix tonne avec trois soutes (un pour deux bombe ou deux missiles, et deux soutes latérale pour des missiles), le tout pour une S.E.R. de 0.01 m2 avec ses deux bidons pendulaires de 2200 litres… Soit une détectabilité via bande X de trente kilomètres même en volant en altitude.
      .
      Pour l’hypervélocité, je vous signifie juste ce rappel: les Américain ont testé des appareil à très haute performance dans les années 60, tel le YF 12 qui donnera le Oxcart et SR 71. Trop lord, grand, gourmand, il rétrocédera son radar et missile au F14 Tomcat.
      .
      En France, Le MD 750 fut aussi étudié pour défricher les domaines des vitesses trisoniques. Le projet d’avion restera sur le papier, au motif qu’un tel avion est inutile tant que les avions de transport civils ne croisent pas eux-même à mach3. L’avion avait de la ressemblance avec un MiG 25, et ce dernier, le seul intercepteur mach3, ne possède pas un gain confortable face à des avions modernes… car un missile est toujours plus rapide et moins cher, et un bon avion peut en emporter plein.
      Attendons de voir les Meteor en exercice, et donnons leur deux mach de plus.

  5. lxm dit :

    – Bonjour, nous voudrions un appareil qui fait tout.
    – Ok, cela vous coûtera donc la somme de tous les types d’avions combinés.
    Je suis moins un afficionado de produit fini( je préfère la méca que le pilotage) qu’un industriel qui se préoccupe de l’usure et de l’attrition. On construit une belle machine et ensuite des gars qui en veulent vont foncer avec quitte à s’entretuer avec, sur route ou dans les airs. Donc si on donne des caractéristiques par exemple de vitesse, le spécialiste en chaudronnerie( et c’est une compétence rare) va se casser la tête pour trouver un alliage faisable qui va tenir la température estimée. On est déjà à des seuils de performance qui semblent très durs à dépasser, le coût devient exorbitant pour gagner le moindre pourcentage.
    Je pense qu’il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier dans les technologies du passé( l’ampoule n’est pas l’évolution de la bougie), mais aussi ouvrir un programme pour explorer les alternatives, cela suppose des labos avec carte blanche pour l’imagination.
    Je crains tout monopole, si on cherche le meilleur du meilleur du meilleur, non seulement le prix tend vers l’infini, mais on tombe dans l’hyper-spécialisation, donc de plus en plus fastoche à contrer par la simplicité que sur le moment donné personne ne verra sauf quand cela sera trop tard.

    • Fabien dit :

      @ lxm
      c’est vrai qu’un appareil moderne est onéreux, et que l’un des prérequis devrait être un coût maîtrisé. Le moyen de L.M. de maîtriser les coûts de F35 reste sa production en grande série. Mais l’impression 3D me semble aussi une voie d’avenir. Et là, C’est Airbus qui peut tirer les marrons du feu en supprimant joints, colle, rivets des assemblages caisse+ peau.

  6. Raymond75 dit :

    Ah que les futures guerres seront belles, entre drones aériens, drones terrestres, bientôt drones marins et sous marins, sans parler bien entendu de la guerre de l’espace, hautement technologique ! Et aussi des robots tueurs, animés par une vaste intelligence artificielle, bien plus fiable que l’intelligence naturelle. Et tout cela sera activé par des militaires employés de bureaux climatisés à des milliers de km. Il n’y aura plus que les civils à servir de victimes, comme toujours. Une guerre sans combat physique ce n’est pas excitant, il faut des victimes.

    • tschok dit :

      Mais Raymond, croyez-vous qu’on admirerait encoreAchille s’il n’était pas mort et s’il n’avait tué personne?
      .
      Imaginez un Achille, ou un Hercules, à la retraite, qui meurt connement d’un accident domestique. Un peu comme Zola.
      .
      La grande césure est ailleurs: on veut des Achille ou on veut des Pasteur? On veut des gens qui tuent, ou des gens qui sauvent? On veut des colonels Beltrame ou des Mohamed Merah? La question n’étant pas décidable, là, tout de go, à froid, on produit des bruce Willis: des héros qui tuent pour sauver. Une formule mixte, quoi. Fromage et dessert. Un truc bancale, petit-bourgeois, qui satisfait le touriste et la mairie de Paris.
      .
      C’est un bricolage. Mais après tout c’est peut-être un bricolage solide et qui le fait.
      .
      Qu’est-ce que vous voulez, vous?

  7. ScopeWizard dit :

    Tom Enders ……….
    .
    Perso , dans le même genre , je préfère encore Arsène Lupin ……… ( certains comprendront ……. enfin j’ espère ! 🙂 )
    https://www.youtube.com/watch?v=lfByOe2IPeE
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=2dVb5LolLjA
    .
    Bah , ce n’ est pas méchant ………. 😉

    • Jak0Spades dit :

      Mine de rien, son avertissement tien debout. Cf l’A400m…

      • ScopeWizard dit :

        Certes oui ; mais bon ……… disons qu’ il me fait penser un peu au pompier pyromane ………

  8. Le Suren dit :

    Je me demande comment des systèmes aussi complexes peuvent être gérés par un seul pilote. Faudra-t-il avoir obligatoirement 2 personnes dans l’appareil ?

    • Jupiter dit :

      Le but serait également d’avoir une interface optimisée.
      Par exemple: un pilote sélectionne sur son écran tactile une menace captée par le réseau. Il décide de l’engager. Sans avoir besoin de dire qui va où et qui tire quoi, le réseau lui propose différentes options d’engagements, avec des taux de réussite, des taux de survivabilité, etc. en fonction de la position des drones qui l’entourent. Ce choix peut être présenté de manière très simple et synthétique, type rouge/jaune/vert ou plus complexe, à la demande. Reste à charge au pilote de choisir parmi les solutions proposées.

  9. Vince dit :

    « Ce projet « réussira si nous empêchons les Etats d’interférer avec leurs exigences concernant l’utilisation de tel fournisseur ou de tel site dans certains pays. (Si nous laissons faire cela), cela ne pourra que nous mener au désastre”
    .
    Oui mais c’est inévitable ; c’est donc ce qu’on appelle un voeu pieux. Quand un Etat finance à coups de milliards, il est logique qu’il exige des retours sur investissement.
    .
    Le plus important c’est la définition opérationnelle du projet – que chaque Etat-participant ne vienne pas avec ses petites particularités. C’est encore une fois mal barré avec l’exigence porte-avion.

  10. Jupiter dit :

    Le commentaire de M. Enders est relativement clair: les risques principaux ne sont pas techniques

  11. Le Glaive dit :

    On n’est pas sortis de l’auberge…

  12. Dimitri dit :

    C’est un bon début. Au boulot maintenant.

  13. Grosminet dit :

    Un rafale « tout en plastique » avec des moteurs RRoyce vendu par Airbus en somme

  14. Alpha dit :

    « ce projet reste ouvert à d’autres « partenaires, en particulier européens ». Et l’on ne peut penser qu’au Royaume-Uni, … »
    Non, pas que le Royaume-Uni !…
    Ainsi, la Belgique semble très intéressée par cette perspective d’une participation à un programme d’avion de combat européen… La preuve ? Elle vient de repousser à octobre prochain le choix de son prochain chasseur devant remplacer les F-16 (au lieu de juillet…) afin d’étudier de façon poussée l’offre française !… 😉
    La visite en France du Premier Ministre belge la semaine dernière aura donc été bénéfique !
    Pauvre M. Vandeput…
    Et peut être pauvre F-35 pour qui ce marché semblait acquis d’avance, et qui, au passage, semble de nouveau se trouver dans la tourmente (GAO 2018, Turquie, …)…

    • Dany40 dit :

      Le soucis est malheureusement ailleurs … cet avion franco allemand ne sera pas disponible avant 2040 !!!
      Jusque là … un pays comme la Belgique peut il se passer d’un appareil performant dans les 2 domaines cruciaux ??? ( connectivité et furtivité ).

      Une offre française Rafale F4 + SCAF est une étape intermédiaire acceptable jusqu’à 2040 … mais ce ne sera pas disponible avant 2025 semble t’il …
      la question est : les belges vont ils attendre en maintenant leur F-16 ??

      • Carin dit :

        À Dany 40
        Malheureusement la super connectivité du F35 n’est comprise que par le F35…
        De plus vous associez Le rafale dans sa version F4 au SCAF, ce qui ne semble pas être le cas chez dassault.. qui considère cette assos comme possible.
        Les avancées du rafale F4 ne seront basées que sur la connectivité avec tout les acteurs amis du champs de bataille, et ce à travers la L16 que même les
        « vieux » F 16 belges comprennent ! De plus quels avions les belges vont’ils utiliser pour accompagner votre F35 pour lui garantir la supériorité aérienne, vous présentez leurs F16 comme étant obsoletes? Vous seriez collègue de bureau de nico st Jean que cela ne m’etonnerait même pas.

        • Nico St-Jean dit :

          Encore un boutonneux derrière son écran qui interpelle d’autres contributeurs sur un sujet qu’il ne maîtrise même pas à moiter .. pauvre Internet. Au moins Opex360 nous donnes la change de faire votre éducation, pour (peut-être) faire de vous quelqu’un de respectueux pas tant envers les autres contributeurs, mais au moins envers les sujets que vous abordez […] Encore faut-il que l’âne ait soif …
          .
          « Malheureusement la super connectivité du F35 n’est comprise que par le F35…
          De plus vous associez Le rafale dans sa version F4 au SCAF, ce qui ne semble pas être le cas chez dassault.. qui considère cette assos comme possible.
          Les avancées du rafale F4 ne seront basées que sur la connectivité avec tout les acteurs amis du champs de bataille, et ce à travers la L16 que même les « vieux » F 16 belges comprennent  »
          .
          Malheureusement pour vous, le F-35 possède aussi la L-16 .. Mais cette liaison est obsolète. Le volume de données que le F-35 envoi est trop massif et prendrait trop de temps via L-16. De plus cette connexion est trop visible d’un point de vu EM. Et cela vaut pour n’importe quel appareil. Même un appareil non-furtif peut se trouver hors de portée radar mais la signature EM est visible depuis beaucoup plus loin que la SER. Quant au F-35, se servir de la L-16 sur champ de bataille aérien numérique reviens à foutre en l’air des années de R&D en matière de cellule pour rendre se dernier « furtif » d’ou la nécessité de MADL en plus du trop grand volume de données mentionné plus haut. Enfin, la nécessité de MADL est devenu un solide argument de vente en raison des performances exponentielle de cette liaison comparativement à la L-16. La France va elle-même s’inspirer des américains avec TRAGEDAC, comme quoi les ignorants comme vous qui ne comprennent que ce que la France propose, vont peut-être comprendre l’utilité de cette liaison ..
          .
          « vous présentez leurs F16 comme étant obsoletes?  »
          .
          En plus d’êtres complètements obsolètes puisque loin d’êtres proches de la dernière version dudit F-16, les appareils belges sont en fin de vie utile .. Savez-vous ce que cela veux dire ? probablement pas, d’autres vous expliquerons puisque je n’ai jamais dis que je ferrai votre éducation seul étant donné la lourdeur de la tâche.
          .
          « De plus quels avions les belges vont’ils utiliser pour accompagner votre F35 pour lui garantir la supériorité aérienne »
          .
          Euh, les autres F-35 belges peut-être ? dans le cas ou se dernier serait choisi en tout cas. À ce propos Lockheed vient de s’associer à une entreprise Belge, Esterline Belgique : http://www.airrecognition.com/index.php/archive-world-worldwide-news-air-force-aviation-aerospace-air-military-defence-industry/global-defense-security-news/global-news-2018/june/4341-esterline-lockheed-martin-enter-new-agreement-within-belgium-f-16-replacement-program.html

    • Nico St-Jean dit :

      @ Alpha

      J’ai beau faire des recherches, je ne trouve rien sur cette décision de reporter la décision finale. Il y à seulement une semaine, on apprenais que le gouvernement Belge n’à jamais pris l’offre du Dassault au sérieux puisqu’ils n’avaient même pas encore pris possession de tout les documents de ladite offre : https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_successeur-du-f-16-la-candidature-du-rafale-jamais-etudiee-de-pres-par-la-belgique?id=9944980
      .
      C’étais encore vrais hier et l’on apprend que Vandeput n’est pas seul puisque le ministre du commerce extérieure belge appui aussi le F-35 mais en plus, écorche Dassault pour le Scandale de corruption Augusta-Dassault et je le cite : « Avec le scandale Agusta, un certain nombre de règles ont été établies suivant lesquelles il faut réaliser le meilleur achat en termes militaires et économiques. L’argument géographique ne compte pas. Ainsi, le fait d' »être un bon Européen » ne suffit pas ». » : https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_remplacement-des-f-16-pieter-de-crem-plaide-en-faveur-des-f-35?id=9941583
      .
      Bon de mon point de vu il va un peu trop loin mais étant lui même un ancien ministre de la défense belge, cela démontre à quel point la Belgique s’est rapprocher des américains en terme de défense et particulièrement en aéronautique, notamment grâce à la marque positive profonde qu’à laissé le F-16 au Pays. Ceci dit avez-vous une source pour le report de décision ?
      .
      Sinon il y à effectivement une offre de participation au programme Franco-Allemand mais le problème, c’est que ledit programme n’est vraiment pas certains d’aller jusqu’au bout, voir même jusqu’à la fin de l’année. Personnellement je le souhaite, mais depuis les premières annonces, c’est chaud-froid non-stop avec ce programme. Pa certain que cela sécurise les Belges.

      • Bouli dit :

        pour info De Crem est secrétaire d’état fédéral au commerce extérieur, or le gouvernement fédéral n’a plus aucune compétence en commerce extérieur … son seul poste est déjà une blague ! le gars a eu droit à ce poste pour services rendus mais il n’a rien à faire et c’est peu de dire que son influence politique est proche de zéro

        à l’époque où il était ministre de la Défense, il voulait devenir secrétaire général de l’OTAN et espérait que le choix du F35 l’aiderait (du moins, c’est ce qui se disait). Il était peut-être vraiment convaincu mais ce qui est sur, c’est qu’il n’est pas utile de le lire pour avoir une idée de ce qui se décide en Belgique

      • Bouli dit :

        pour le « report » de la décision une dépêche Belga indique que le gouvernement se donne jusqu’à octobre

        http://www.lalibre.be/actu/belgique/remplacement-des-f-16-le-sommet-de-l-otan-n-est-pas-un-ultimatum-avertit-charles-michel-5b23a7eb5532a29688788763

        à savoir que c’est les élections locales en octobre, qu’un certain nombre de Ministres vont bientôt commencer leurs campagnes électorales et que les décisions délicates sont souvent reportées dans ces périodes-là

        sans compter que dans un an, il y a de nouvelles élections fédérales et que le gouvernement prend souvent ses dernières grosses décisions max six mois avant la fin

        bref, un report à la législature prochaine n’est pas impossible, surtout que les partenaires gouvernementaux ne s’entendent pas super bien en ce moment et que les élections vont beaucoup compliquer les choses

        • Nico St-Jean dit :

          @ Bouli

          D’accord, pas impossible mais pas confirmé non plus vrai ? En tout cas merci de l’info.
          .
          « or le gouvernement fédéral n’a plus aucune compétence en commerce extérieur »
          .
          Donc les provinces ont presque tout les pouvoirs ? Qui dirige le pays si le fédéral n’à presque pas de pouvoir ?

  15. Raymond75 dit :

    Je pense qu’il faut dès maintenant étudier l’avion de 15ème génération ! Il y a quelques années, un officier de l’US Air Force avait déclaré « dans quelques années, les USA ne pourront faire l’acquisition que d’un seul avion. Il servira 6 mois dans Air Force, 6 mois dans la Navy, et les années bissextiles, il sera prêté une journée aux Marines » .

    • kelkin dit :

      C’était Norman Ralph Augustine, PDG de Lockheed Martin, qui avait fait cette prédiction pour l’an 2054.

  16. Arno dit :

    Il faudra aussi songer, à construire en parallèle de ces bêtes de technologie hyper véloces et …hyper onéreuses, des plateformes rustiques et éprouvées moins chères à produire et à entretenir pour y poser en kit des armements modulaires selon le besoin du moment, plutôt qu’une plateforme qui fait tout en même temps coute un bras et est sujet à caution sur les performances.
    C’est un peu vers quoi s’oriente les pays émergents de l’industrie de l’armement.
    Parce que la suprématie des new techs dans tous les domaines, j’ai des doutes, le prisme des menaces est tellement large que finalement avoir « aussi » du rustique non connecté parait presque raisonnable.

    • Fabien dit :

      @ Arno
      Pour cela, il faudrait changer de paradigme. Politiques et opinions sont favorables aux guerres aux pertes unilatérales, les guerres que l’on ne peut pas gagner mais qui ne tuent pas nos soldats (ou en tout cas le moins possible… Je glisse un hors sujet en mémoire aux soldats tombés au Mali), donc le sale boulot sera l’affaire de l’eurodrone: un bimoteur robuste t endurant porteurs de bombes de faible puissance.

  17. Clavier dit :

    Voeux pieux destinés à montrer qu’on a un projet politique européen et qu’il faudrait l’armée qui va avec ….
    Sauf qu’avant que le F4 soit en place et que les Belges aient pris leur décision… l’Europe n’existera plus …du moins dans sa forme actuelle !

  18. Affreux Jojo dit :

    Dassault en a sous la pédale et aurait de spropositions assez ébouriffantes concernant cet avion futur. Les Allemands sont maintenant d’accord pour accepter ce deal à condtion, sur un tel projet, d’être intégrés dans certains domaines de l’avion, ce qui s econçoit. Bref, on (nous les Frenchies) dirige le projet sur une base sur laquelle on s’entend et les Allemands fourniront des trucs très pointus qu’ils sont capables de fournir. Eux-mêmes font de la recherche et du développement. Par contre, clairement, ils savent qu’ils sont incapables de diriger un tel projet car ils n’en ont plus la compétence depuis 1945 quand les Français sont restés leaders depuis le début de l’aviation avec la seule interruption de l’occupation de 1940 à 1945. C’est très bien comme ça.

    Pour la blindaille, on s’est plantés avec le Leclerc, pour des tas de raisons plus industrielles (notre patrimoine dans le domaine du blindé à chenille qu’on a bradé dans les années 90- que d’ingiénérie pure. Mais les Allemands ont su garder un leadership en Europe. Si on peut s’intégrer notamment avec nos solutions cinématiques en tourelle, et les pousser à nous offrir l’hyper vélocité à laquelle on tient sur ces matériels, allons-y. Les panzers aux Allemands, les vion-vions aux Frenchies.

  19. helaine jean pierre dit :

    Je commence à douter de moi-même , pourquoi suis-je devenu tellement méfiant ?

    • ScopeWizard dit :

      @helaine jean pierre
      .
      En résumé de chez résumé : trop d’ infos parfois contradictoires et trop d’ affaires , bref trop de confusion le plus souvent savamment amplifiée et entretenue ……….
      Et quand c’ est flou …………

      • FredericA dit :

        Vous vous contredisez. Les informations contradictoires sont effectivement amplifiées et entretenues par ceux qui souhaitent que le projet n’aboutisse pas (outre-atlantique notamment). Cette technique de désinformation s’appelle le FUD (Fear, Uncertain, Doubt). Un lecteur qui ferait la sommes des informations peut légitimement éprouver de la Crainte, de l’Incertitude et des doutes.
        .
        « Et quand c’ est flou ………… » il y a un loup ? Et bien non. Ce sont les informations contradictoires qui donnent cette impression de floue et non une divergence majeure des Gouvernements.
        .
        Malheureusement, la moindre information, même mineure, est immédiatement surexposée et suranalysée… participant activement au FUD décrit plus haut.

        • ScopeWizard dit :

          @Frederic A
          .
          Je suis d’ accord sur le premier et troisième paragraphe quoique que je situe difficilement où est-ce que je me contredis , en revanche le deuxième mérite une rapide explication …….
          .
          Lorsque je réponds à @helaine jean pierre « et quand c’ est flou » , effectivement vous avez noté qu’ il manque la suite , ce n’ est pas un hasard mais bel et bien intentionnel ……….
          .
          En fait , ce n’ est pas tant que j’ ai spécialement insisté sur le fait qu’ il pouvait y avoir un loup que sur celui que tout ceci manquait de clarté car comme vous le soulignez très justement , certes le FUD brouille la netteté du message , mais entraîne du même coup l’ observateur à se poser des questions qui en augmentent la portée ; et c’ est ainsi que l’ on peut en parallèle et en toute légitimité se poser celle du manque de précisions apportées afin de contrer efficacement ce FUD ; est-on dans une « inaudibilité » du message déjà par trop parasité ou cette confusion sert-elle les intérêts de ceux qui devraient justement consacrer toute leur énergie à y mettre un terme ou du moins à prendre le dessus de sorte à réussir à en diminuer au maximum les effets indésirables telle cette « amplification » particulièrement nocive voire contreproductive ?
          .
          Donc , selon moi , s’ il y a un « loup » , il ne tient pas tant sur une éventuelle « divergence majeure des gouvernements » ( pas impossible non-plus ) que dans l’ expression d’ un manque de volonté des principaux intéressés à vouloir le chasser , de s’ en donner les moyens ……….
          .
          Du moins , telle est ma perception du truc ……… par conséquent je m’ interroge sur ce manque de volonté manifeste qui selon toute vraisemblance fait réellement défaut et ne dissipe en rien le brouillard …………
          .
          À présent , après toute cette explication , cela est-il plus clair pour vous ? 🙂

          • ScopeWizard dit :

            Rectifions et reformulons :
            .

            « En fait , ce n’ est pas tant que j’ ai spécialement insisté sur le fait qu’ il »
            .
            « insister » ne va pas , « suggérer » s’ avère bien plus approprié ………
            .
            Donc :
            En fait , ce n’ est pas tant que j’ ai spécialement voulu suggérer le fait qu’ il pouvait y avoir un loup que mettre en évidence un dérangeant manque de clarté car comme vous le soulignez très justement , certes le FUD brouille la netteté du message mais entraîne du même coup l’ observateur à se poser des questions qui augmentent la portée du FUD sus mentionné ;
            .
            Voilà , ainsi corrigé , c’ est un poil mieux , ça me paraît plus clair en tous cas ……. 🙂

  20. basstemp dit :

    Mais grenader moi ce projet foireux tout de suite !!! ON VEUT UN APPAREIL DASSAULT ! PAS UNE BOUSE EUROPEENE BONNE A RIEN !!!

    • Fabien dit :

      @ basstemp,
      si on veut un appareil moderne, il faut des briques technologiques de pointe, et l’accord se limite à aborder le sujet: c’est encore flou et lointain. Mais si on laisse passer notre chance, ce sera du F 35 pour tous et avec les U.S.A repartiront sur une nouvelle arlésienne, croisement déjà vanté d’avion dernier cri mais à prix modéré.
      et cela donne le F35, actuellement en stock pour un prix d’ami, mais il faut prévoir un chèque en blanc pour l’évolution et maintient en Condition Opérationnelle.
      Alors à la question: peut-on avoir confiance à l’Allemagne? la réponse est « non, et les autres pays Européen non plus… »