Archives quotidiennes : mercredi, 13 juin, 2018

L’UE veut renforcer ses opérations militaires avec une « Facilité européenne pour la paix »

Jusqu’à présent, les coûts communs des missions et des opérations militaires menées au nom de l’Union européenne sont pris en charge dans le cadre d’un mécanisme appelé Athena, auquel participent 27 pays membres [le Danemark en est exempté] sur la base de leur revenu national brut. Pour rappel, six missions et opérations sont actuellement financées

Avec la centrale inertielle Geonyx, Safran améliore la précision des artilleurs

De plus en plus, les forces armées tentent s’affranchir de plus en plus des systèmes de géolocalisation par satellite (GPS, Galileo) étant donné leur vulnérabilité au brouillage adverse, voire aux armes anti-satellites. Cependant, des solutions existent déjà, avec les centrales inertielles. Ainsi, le Camion équipé d’un système d’artillerie (CAESAr) est doté d’une centrale inertielle Sigma

MBDA s’allie avec l’estonien Milrem pour mettre au point un robot « tueur » de blindés

Après Nexter Robotics qui, a l’occasion du salon Eurosatory, a dévoilé Optio, un robot terrestre armé d’un canon de 20 mm conçu en collaboration avec l’entreprise estonienne Milrem Robotics, le missilier MBDA a également présenté un projet de même nature. Le 12 juin, l’industriel a en effet indiqué avoir développé, également en coopération avec Milrem

L’annonce de M. Trump sur la fin des exercices en Corée du Sud prend les alliés des États-Unis au dépourvu

L’exercice militaire multinational « Ulchi Freedom Guardian », organisé chaque année par les forces américaines et sud-coréennes, aura-t-il lieu à la fin du mois d’août, comme prévu? La question se pose après les propos tenus par le président américain, Donald Trump, alors qu’il venait de rencontrer Kinm Jong-un, le chef du régime nord-coréen, le 12 juin, à

De nouveaux véhicules aérolargables seront livrés aux forces spéciales françaises d’ici 2021

Début 2016, la Direction générale de l’armement [DGA] avait lancé un appel d’offres visant à acquérir 300 petits véhicules tout-terrain aérolargables de type fardier, pouvant transporter chacun entre 400 et 600 kg, et de 200 remorques d’une capacité de 200 à 400 kg. Il s’agissait ainsi de combler un besoin exprimé par les forces spéciales