La DGA conduit un projet visant à accélérer la prise en charge des soldats blessés au combat

Quand un soldat est blessé au combat, les premiers soins qu’il recevra avant d’être évacué vers un hôpital de campagne sont cruciaux. Aussi, des entreprises ont mis au point des dispositifs visant, par exemple, à éviter les hemorragies ou à l’infection d’une plaie pouvant évoluer en septicémie.

Mais cette course contre la montre ne concerne pas seulement les soins. Car, dans le même temps, il faut prendre les dispositions nécessaires pour que le blessé soit pris en charge, au plus vite, par une structure médicale. D’où le projet SIRMED [Système d’information de régulation médicale], conduit par la Direction générale de l’armement [DGA] et développé par le tandem Sopra Steria et Ineo Défense dans le cadre du programme d’armement ISSAN (Info structure santé).

Concrètement, il s’agit d’améliorer le soutien médical des forces déployées sur un théâtre extérieur par la numérisation de la chaîne Santé.

« S’agissant de la prise en charge d’un blessé, le système permettra aux équipes de soin ‘de l’avant’ de créer la fiche médicale du soldat sur une tablette tactile et de renseigner les premiers soins prodigués. Ces éléments seront instantanément transmis au médecin régulateur qui disposera alors de toutes les informations pour orienter le blessé vers la structure médicale disponible et la plus adaptée à son état de santé », explique la DGA.

Dans le même temps, grâce aux informations ainsi collectées et transmises, les équipes médicales du Service de santé des Armées [SSA] pourront préparer le dispositif de soins nécessaire pour prendre en charge le blessé avant son admission. « Même la solution d’évacuation pourra être décidée plus rapidement grâce notamment à une cartographie qui permettra de localiser les vecteurs d’évacuation disponibles (hélicoptères, véhicules sanitaires…) », précise la DGA.

Pour éviter toute rupture dans les communications, SIRMED utilisera plusieurs types de réseaux. Enfin, assure la DGA, il permettra un accès « sécurisé » en temps réel aux informations médicales, ce qui rendra plus efficaces « tous les niveaux de la châine de soin. »

À noter : Cette innovation, comme d’autres (système RAPACE, FASTGENE, etc), est présentée par la DGA sur le stand 5aF20-178-268 du salon Eurosatory

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Wrecker 47

  2. de Sempre en Davant

    • de Sempre en Davant

  3. de Bangkapi

    • de Sempre en Davant

  4. de P'tit Navalais 22

  5. de PK

    • de Marsouin.doc