Le chef de l’Agence européenne de défense met en garde contre la mainmise américaine sur les équipements militaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

85 contributions

  1. Leo dit :

    Prenons le cas d’un pays Européen qui souhaite acheter un équipement militaire qui ne se fait pas chez lui. Quel est l’avantage d’acheter Européen par rapport à acheter Américain?

    • Fralipolipi dit :

      Votre question est surprenante, car c’est le sujet même de l’article …
      donc si ce n’était pas encore assez schématisé :
      – acheter (de l’armement technologique) européen, c’est souhaiter un minimum d’autonomie et de liberté à terme … et parier sur l’avenir.
      – acheter (de l’armement technologique) américain, c’est accepter de se laisser mettre une laisse autour du cou … et si une part prépondérante des Européens fait pareil, les USA n’ont pas fini de nous faire bouffer du corned-beef à base de vaches-folles farçies aux médicaments et autres OGM …
      .
      et vu que les USA arrivent déjà à quasi tout nous imposer (Cf le dernier G7, les taxes douanières de l’acier / ou encore sa décision unilatérale d’interdire tout commerce avec l’Iran : Total, Renault, Peugeot, Airbus … tous les plus gros groupes industriels français ont fait pschitt et se sont assis sur des Milliards d’€ de chiffres d’affaires, sur la seule décision de la Maison Blanche !!!) …
      .
      Tout ceci est grave … très grave … et très récent, c’est de l’actualité d’il y a qques jours, donc personne ne peut dire avoir déjà oublié, et aucun esprit censé ne peut éviter de faire un quelconque rapprochement avec ce terrain macro-économique mondial qui n’est rien d’autre que la seule véritable arène qui compte.
      .
      Et on a presque de la chance, car grâce au taureau Donald Trump, si peu diplomate, les choses apparaissent comme limpides et évidentes … les Européens ne pouvaient rêver d’un meilleur éclairage de ce qui les attend de manière MACRO, Géo-Politique, s’ils ne savent pas réagir à temps, et dans tous les domaines, à commencer par celui « stratégique » des armements technologiques majeurs.
      Et ne me traitez pas de Russophile, car tout à l’inverse, je suis un authentique Américanophile …
      Américanophile, certes, … mais pas masochiste non plus.

      • v_atekor dit :

        Entièrement d’accord avec ça. Et Tu parles des groupes français pour les décisions en Iran, nos voisins d’outre Rhin son furax également.

      • Françoise dit :

        @Fralipolipi : « les USA n’ont pas fini de nous faire bouffer du corned-beef à base de vaches-folles ». La vache folle est apparues en G.B. où les normes pour préparer l’alimentation animale sont moins contraignantes qu’ailleurs. Ainsi, on a moins besoin de chauffer ladite alimentation et elle est donc moins stérélisée. D’où le passage de l’agent infectieux à l’animal.

        • Fralipolipi dit :

          Si ce ne sont pas les vaches qui sont fofolles aux US, c’est bien d’autres choses.
          … il faut savoir garder « l’image » pour ce qu’elle est ou représente, et pas forcément lire au pied de la lettre un truc qui exprime du 2nd degré.
          .
          mais j’étais sûr en postant « vache folle » que qqun allait nous parler des origines européennes du Prion … ça m’apprendra.

          • ScopeWizard dit :

            @Fralipolipi
            .
            L’ origine de cette dangereuse et scandaleuse ineptie n’ est vraiment pas ce qui compte le plus ; si ça se trouve , les anglais ont bénéficié de travaux allemands qui eux-mêmes ont tout pompé sur des expériences norvégiennes issues d’ un programme soviétique dont les norvégiens ont repris les grandes lignes grâce à un gros travail d’ espionnage US refilé aux suédois qui n’ en ont pas voulu ……. alors …….
            .
            Non , pour ma part , ce qui compte le plus est le fait d’ avoir fait consommer de la viande à des animaux d’ élevage qui servent à nourrir les populations ; animaux dont on nous a expliqué et rabâché , à juste titre d’ ailleurs , pendant des années et des années qu’ ils étaient herbivores et pas carnivores ……..
            Or , s’ ils ne sont pas naturellement carnivores mais juste herbivores , c’ est qu’ il doit bien y avoir une raison , et probablement du genre impérieux , incontournable …….
            .
            L’ erreur fondamentale et criminelle de tous ces « grands savants » et de nombre de décideurs qui ont permis cela , soit agir contre la nature de manière totalement illogique pour jouer à Dieu et faire du profit , est bel et bien là ……..
            .
            Tous ces « fous » , qui n’ en sont probablement évidemment pas ( du moins c’ est à espérer ) , devraient être traduits en justice et mis hors d’ état de nuire définitivement .
            .
            Un bon conseil : faites également gaffe à votre consommation en produits laitiers mais j’ y reviendrai un autre jour ……
            .
            Ceci précisé , je vous approuve sur l’ ensemble de votre commentaire ; oui , clairement , grâce à DJ Trump l’ hégémonie US s’ étale enfin au grand-jour ……..
            Personnellement , ça faisait un bail + 1 que je m’ en étais rendu compte sauf qu’ avec Obama ou Clinton les choses se passaient de façon nous dirons nettement plus subtiles ; quant à W Bush vu qu’ il passait pour un « gentil crétin » , là aussi tout cela finissait par nous sembler « normal » ……..

      • yannus dit :

        Par rapport au G7 ; sur la menace de taxe d’importation aucun européen n’a brandi de menace de taxes sur l’importation d’armes US.

    • Militaire dit :

      L autonomie stratégique de L’Europe. Un seul exemple : les USA sont ils intervenu en Ukraine ?
      Interviendraient ils en Europe face à la Russie et son arsenal nucléaire?
      Savez vous quel pays a empêché la progression de l’URSS à l’Ouest?
      La France qui était la seule à disposer de l’arme nucléaire et des codes en Europe Kroutchev et Brejnev ont très vite compris qu’aller plus à l’Ouest exposerait l’URSS à une riposte nucléaire .
      Tout cela pour vous dire que le destin de L’Europe ne peut être confié à d’autres. Ou il faut accepter le prix à payer : la vassaliteé

      • ruffa dit :

        Totalement faux : ce sont les bases américaines situées en Allemagne de l’Ouest qui ont dissuadé les Soviétiques !

        • revnonausujai dit :

          non, c’est un mix entre l’US Strategic command, la Panzerwaffe de la Bundeswehr et la la force de frappe française, les interactions des trois condamnant le PAVA soit à risquer un conflit nucléaire soit à rester passif.
          mais ce serait peine perdue de tenter de vous expliquer que le raisonnement stratégique est complexe.
          les bases US en Allemagne n’étaient que des points d’ancrage destinés à alimenter le front en renforts dans le cas improbable d’une guerre conventionnelle longue.

          • ruffa dit :

            Désolé : La France pendant lomptemps n’a pas adhéré à l’Otan et en aucun cas la force de frappe Française n’a été faite pour sauver les allemands de l’Ouest ! Les missiles Pluton ne plaisaient pas aux Allemands de l’Ouest car leurs portée trop courte n’inquiétait pas le Pacte de Varsovie. L’URSS faisait peu de cas de la France !

    • jag dit :

      Peut être que les européens te financent comme beaucoup dans ce cas et qu’ils t’achèteront en contreparties les autres biens de consommation que tu produits…. Sinon tu as intégré l’Europe pour quelle raison???? Il est vrai que ça peut être très confortable et TRES intéressé d’adhérer à l’Europe pour certaines choses et acheter (la protection) américain(e)…. un jour la crémière sortira un gros truc de ses jupons et ça pourrait faire mal de se faire remettre les idées en place…. Je rêve, je sais….

    • FredericA dit :

      « Quel est l’avantage d’acheter Européen par rapport à acheter Américain? »
      .
      Et bien… Relisez l’article pour le savoir 😉

      • GHOST dit :

        Comment expliquer les importations des Hercules C-130 J et des drones made in USA par la France ? Lol

        Il doit y avoir un avantage quelque part…sinon la France n´allait pas placer ses Rafales sur un porte-avion US.. ni acheter des drones US.. lol

        • Alpha dit :

          L’achat de C-130J et de drones US est pour palier un manque…
          Idem pour les Rafale sur porte-avions US…

    • le dit :

      De pouvoir acheter un matériel européen qui est si supérieur à tout ce que les firmes américaines peuvent produire, que même l’US Army a décidé de s’en équiper. Exemples passés: système RITA franco-belge . Canon de 105 mm L7 britannique , devenu le M68 sur les chars américains. Canon de 120 mm Rheinmetal Rh 120 ou L/44, devenu le M256 sur les chars Abrams M1 A1 et A2 de l’US Army. Système franco-allemand de missile sol-air courte portée Roland, appelé MIM-115 Roland dans l’armée américaine. Ce qui prouve que le Made in USA n’est pas toujours le meilleur, ou que les Américains ne peuvent pas toujours fabriquer un matériel très performant. Ce qui peut être très dangereux pour les autres pays de l’OTAN : les pays de l’Europe Occidentale , Norvège compris, le savent bien. Mais ce n’est pas encore ceux de l’Europe de l’Est .

    • wagdoox dit :

      aucun c’est aider l’industrie d’un pays avec qui il peut soutenir la comparaison.
      Et l’aide militaire est toute façon garantie.
      C’est tout le probleme de cette soit disant union.

    • Plusdepognon dit :

      L’avantage c’est que les américains vont moins les embêter…
      https://blog.mondediplo.net/la-fin-du-mythe-technologique-americain
      Il y avait déjà eu le péril japonais évoqué dans les années 90’s… Mais la Chine c’est un autre morceau…

    • Alpha dit :

      Achat européen = emplois européens = devises européennes
      L’argent européen, dépensé en Europe, reviendra tôt ou tard et sous une forme ou une autre, dans les caisses de celui qui l’a dépensé initialement… Alors que de l’argent dépensé au profit des américains, pas forcément !…
      Non ?

    • Valère dit :

      @Leo
      Drôle de question pour un européen si vous l’êtes.

  2. Wrecker 47 dit :

    C’est la mort de nos industries d’armement !Sortons vite de l’OTAN ;ils nous considèrent comme des supplétifs ,les Norvégiens vont vite le comprendre!

    • v_atekor dit :

      Sans sortir nécessairement de l’OTAN, cette prise de conscience au niveau de l’exécutif européen montre bien qu’il n’y a guère plus que Nico-de-saint-jean à ne pas être conscient du problème de fond que représente l’achat inconsidéré d’armes de premier rangs aux USA.
      .
      Hier, la première menace était l’Union Soviétique, et les USA auraient payé pour avoir leurs boys en Allemagne. Maintenant que le principal problème est sur le pacifique, il va falloir que toute l’Europe se débrouille par elle même. A tout le moins, la prise de conscience semble généralisée.

      • Nico St-Jean dit :

        @ v_atekor

        « Sans sortir nécessairement de l’OTAN, cette prise de conscience au niveau de l’exécutif européen montre bien qu’il n’y a guère plus que Nico-de-saint-jean à ne pas être conscient du problème de fond que représente l’achat inconsidéré d’armes de premier rangs aux USA. »
        .
        Premièrement, que veut dire ce « de » saint-jean ?
        .
        Deuxièmement, je vous serais gré de faire preuve de maturité de respecter le pseudo que j’ai choisis dans son intégralité étant donné que je respecte le vôtre, s’il vous plaît. Pseudo basé sur mon prénom et le Lac St-Jean (en passant) qui se prononce comme tel, ou avec le « saint » au complet.
        .
        Troisièmement, le fait est que les USA ont proposé à diverses puissances européennes (UK, Italie, Pays-Bas, etc) de participer au développement, à la production et au maintient du plus gros programme de défense de l’histoire et ce, sans qu’il n’y ai la moindre, mais vraiment pas la moindre offre concurrentielle. pour vous donnez une idée, le F-35 génère plus de deux fois le nombre d’emplois au UK (24 000 fixes, à temps plein, pour les 30 prochaines années) que Dassault civil/militaire dans le MONDE. La France n’avait même pas été capable d’intégré la Belgique au développement du Rafale après s’être séparé du reste des européens (bon choix par contre) . 15 % du F-35 est fabriquer au UK et avec ses 15%, vous vous rendez compte que le F-35 est plus « européen » que ne l’est le Rafale ? Car, je répète, ses 15 % sont conçu au UK et appartiennent au UK (et donc, aux européens) à 100%. Ajoutez à cela l’Italie, les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège et autres pour dépasser les 25%. Évidemment, bien sûr qu’en gros, le F-35 est américain contrairement au rafale Franco-français, mais les 25% des 3200 F-35 sur commendes/Livres blancs représentent bien plus que les quelques 280 rafale au niveau de l’industrie européenne de la défense. Y’en à même pour la France, avec Air Liquid et Michelin ^^ Bref, les européens savent compter, même si l’appareil n’est pas 100% européen, si ce dernier leur rapportent plus au niveau industriel que n’importe quel autres programme 100% européen, vous savez quel choix ils feront.
        .
        Puis après une base de client solide en Europe, les capacité de fusion des données + MADL font que d’autres pays européens veulent se joindre au groupe et créer des escadres conjoints. C’est une chaîne voyez-vous ? Cela dit, Dassault peut continuer à essayer de vendre, Finlande, Suisse, Inde. Mais il faut absolument que vous (France) soyez capable de vous entendre avec l’Allemagne pour le remplaçant des Rafale/Typhoon ou avec le UK. C’est primordiale car avec une alliance, vous allez pouvoir y intégré d’autres européens qui auront les même BESOINS, au même MOMENT, et une fois le programme bien gros, les autres pays suivrons comme une CHAÎNE vu ? Et cet appareil sera un très gros succès commercial comme l’est le F-35. Suivez-vous mon regard ? Le succès du F-35 n’à rien d’un secret et cette façon de faire vous est totalement accessible (mais ne répétez pas concurrency, c’est pour votre bien)
        .
        Maintenant laissez moi clarifier une chose avec vous et Carin et je vais le répéter une dernière fois : Je travaille pour une grande boite canadienne an aéronautique/télécom/autres dans le secteur de la défense, cette boite est une filiale de L-3 Technologies, 8e entreprise de défense mondiale et évidemment, américaine. J’ai également de très forts liens avec les américains, autant amis qu’affaires, et je m’y rend plusieurs fois par an. Je ne me cache pas ok, ni sur mes positions que j’assumes, ni sur mon rôle avec les américains, et cette position m’expose sur ce site, ça aussi je l’assume. D’autant qu’au niveau défense, je n’ai pas grand chose de canadien à me mettre sur la dent pour d’un coup devenir chauvin. Mais je vous assure que je suis 100% canadien, québécois et fier de l’être. La première langue que je vais enseigner à mes enfants sera le **français** car cette langue est ma racine, mais vous ne m’en voudrai pas j’espère si j’essai d’en faire de parfaits bilingues car cela m’à beaucoup aider au niveau professionnel ou encore en pays étrangers.
        .
        Ce n’est pas parce qu’on aime l’industrie de l’armement de tel ou tel pays que l’on y est forcément citoyen messieurs, et ce genre de raccourci/insulte « pipi-caca » ne vous honores pas et n’aide pas non plus le site en ce qui me concerne. Par exemple v_atekor, vous avez un excellent niveau de français, semblez bien aimer l’industrie française de la défense et commentez régulièrement sur ce site qui est bien français. Pourtant vous vous dites Catalan, dois-je remettre votre nationalité en question ? Bien sûre que non ! on ne rigole pas avec ce genre d’attaque personnelle qui sont d’une bassesse ..

        • Nicias dit :

          « le F-35 génère plus de deux fois le nombre d’emplois au UK (24 000 fixes, à temps plein, pour les 30 prochaines années) que Dassault civil/militaire dans le MONDE. »

          lol, faut les payer ces 24000 emplois ! L’objectif dans un programme militaire n’est pas de payer des emplois par centaines de milliers pour faire un joujou hors de prix.

          • Nico St-Jean dit :

            @ Nicias

            « lol, faut les payer ces 24000 emplois ! L’objectif dans un programme militaire n’est pas de payer des emplois par centaines de milliers pour faire un joujou hors de prix. »
            .
            Mais c’est valable pour tout appareil.

        • v_atekor dit :

          Désolé pour ce « de » j’ai eu la flemme de faire un copier coller d’un autre post, du coup je l’ai fait de mémoire. Et faute de lac à ce nom, nous avons ici plus de nobles qui l’ont porté.
          .
          Si canvio de llengua, això si, mes d’un tendrà problemes per entendre i respondre’m. Es la dimensió Europea del debat que m’interessa, i així amb l’opinió d’un ciutadà d’un país que casi no te exèrcit, participa a donar a aquest foro una visió mes europea i menys francesa. En aixo també, respecto la seva presencia que dona també un punt de vista contrastat, encara que m’es dificil comprendre perquè sostenir amb tanta força l’industria de un terç pais.
          .
          Sur les langues nous nous retrouvons aussi. J’en ai trois que j’utilise au quotidien, dont le français en troisième position que je tente de conserver en le pratiquant régulièrement (la seconde étant l’espagnol, une quatrième, plus marginale, étant l’anglais).
          .
          Celà dit, il n’en reste pas moins que depuis la fin de la guerre froide il y a eu un changement de paradigme en Europe visant a investir beaucoup moins sur la défense, qu’à ce jeu là, beaucoup sont devenus des obligés des américains (on passe voile pudique sur une coopération sur des sous-marins franco-espagnols sur lesquels refusé l’opportunité de travailler pour préférer un avionneur européen du côté de Toulouse, dont je tairai le nom par pure discrétion ). Pire encore, le F35 est entrain de verrouiller ses premières cibles, c’est à dire empêcher tout développement d’armes aériennes de premier plan en Europe. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le monsieur cité dans l’article.
          .
          Quelles que soient les implications techniques de l’Italie et du RU dans cet avion, ce sont les américains qui en ont les clefs politiques. Il n’est pas possible, pas acceptable si ça devient la seule solution pour un continent plus puissant que les États-Unis.
          .
          Le F35 n’est pas un avion pour moi – et on se fou de ses capacités – c’est une chimère politique qui vise à bloquer les initiatives de défense autonomes en Europe. Et on n’est autonome que si on a *tous* les moyens industriels de produire ses propres armes.
          .
          Les 20 ans 1991-2011 ont été perdus pour presque toute l’industrie Européenne de défense, et il est heureux que le débat revienne en force. Acheter le F18 en Espagne était alors un choix acceptable, qui ne le serait pas aujourd’hui tellement les perspectives ont changé. On parle d’armes, pas des olives espagnoles que M.Trump vient de sur imposer au profit de la Turquie.

        • NRJ dit :

          @Nicolas St Jean
          Je crois que vous vous trompez complètement dans votre raisonnement. Vous dites que 15% du programme appartient au UK en particuliers. Déjà, je me demande ce que peut « appartient » dans le cas d’un programme industriel signifie (l’UK est autonome en termes de production, je suppose). Ensuite, l’affaire est tout autre : Avec le programme F-35, l’essentiel de la partie de Recherche et Développement (R&D) va être effectuée par les USA (Lockeed-Martin et Pratt&Wittney en particuliers), ne laissant aux Européens (BAE, Leonardo,…) qu’un rôle de sous-traitants. Or, et vous le savez mieux que moi vu votre poste dans l’aéronautique canadienne, les capacités de R&D sont essentielles à la survie de l’entreprise sur le long terme, et il faut qu’elles soient maintenues sous peine d’être perdues (en particuliers dans un milieu aussi précis et peu adaptable avec le civil que l’aviation militaire). Ainsi, si la Airbus, Dassault, Safran n’arrivent pas à former un avion de chasse franco-allemand, ce n’est pas simplement le risque d’avoir à acheter américain que nous courons, mais celui de perdre définitivement notre industrie aéronautique de défense. Et lors du remplacement du F-35, les USA auront un monopole de décision sur l’industrie et les européens n’auront pas d’autre alternative que de leur acheter. Voici le risque sérieux et réel que nous courons avec le F-35.

          • Nico St-Jean dit :

            @ NRJ
            .
            « Je crois que vous vous trompez complètement dans votre raisonnement. Vous dites que 15% du programme appartient au UK en particuliers. Déjà, je me demande ce que peut « appartient » dans le cas d’un programme industriel signifie (l’UK est autonome en termes de production, je suppose). Ensuite, l’affaire est tout autre : Avec le programme F-35, l’essentiel de la partie de Recherche et Développement (R&D) va être effectuée par les USA (Lockeed-Martin et Pratt&Wittney en particuliers), ne laissant aux Européens (BAE, Leonardo,…) qu’un rôle de sous-traitants. Or, et vous le savez mieux que moi vu votre poste dans l’aéronautique canadienne, les capacités de R&D sont essentielles à la survie de l’entreprise sur le long terme, et il faut qu’elles soient maintenues sous peine d’être perdues (en particuliers dans un milieu aussi précis et peu adaptable avec le civil que l’aviation militaire). »
            .
            Sur les 55 milliards $ en R&D du programme, plus de 7 milliards sont aux européens. En majeure partie au UK. Il y à un mixte sous-traitance/plein partenaire en Europe. Les 15% en sont aussi un mixte mais BAE est pleinement intégré dans la conception directe avec Lockheed, Northrop et cie. De ce fait, BAE acquière des compétence non négligeable en la matière de conception d’appareils de 5e gen puisqu’ils touchent à beaucoup de chose au niveau de la conception.
            .
            Les capacités en R&D sont effectivement essentielles mais, comme je l’ai déjà dis, personne à l’époque ne pouvais faire d’offre équivalente, même au niveau de la R&D (l’EF ayant tout pris, la France n’étant plus capable de s’entendre avec personne) et le F-35 est arriver pile au bon moment, cette question de timing, je l’ai aussi souvent aborder.
            .
            « Ainsi, si la Airbus, Dassault, Safran n’arrivent pas à former un avion de chasse franco-allemand, ce n’est pas simplement le risque d’avoir à acheter américain que nous courons, mais celui de perdre définitivement notre industrie aéronautique de défense. Et lors du remplacement du F-35, les USA auront un monopole de décision sur l’industrie et les européens n’auront pas d’autre alternative que de leur acheter. Voici le risque sérieux et réel que nous courons avec le F-35. »
            .
            Vous êtes trop pessimiste. Le F-35 ne remplace que Tornado, AV-8B, F-18C, F-16. Les 700 Rafale/Typhoon nécessitent automatiquement un nouvel appareil et cet appareil ne pourra être qu’européen, les volontés politiques pointent clairement en cette faveur.
            .
            J’aimerais revenir sur un point précis : « Ainsi, si la Airbus, Dassault, Safran n’arrivent pas à former un avion de chasse franco-allemand »
            .
            Là par contre, vous n’aurez que vous-mêmes, européens, à blâmer si vous êtes incapables de vous entendre ..

          • NRJ dit :

            BAE est peut-être complètement intégré dans la conception, mais la vraie question est la suivante: Dans la négociation qui aura lieu dans le futur sur l’aviation post F-35, l’Angleterre pourra-t’elle négocier son association aux américains avec les mêmes avantages qu’elle l’a fait aujourd’hui ? Cela demande de pouvoir construire un avion de A à Z, et avec seulement 15% de participation, on peut rester septique sur leur capacité future (au mieux l’Angleterre parie peut-être sur l’aviation européenne pour cette négociation, et ils risquent de nous pigeonner en négociant avec les deux parties leurs avantages). Dans ce cas, le F-35 est une vraie menace au mieux pour les pays n’ayant pas le F-35, au pire également pour les pays qui l’ont intégré. En outre, les USA nous rendent également dépendants de leurs technologies (c’est en autres ce que dénonce Domecq dans l’article) grâce aux technologies de fusion des données, ce qui nous rendra incapable de combattre sans leur accord. C’est là que le F-35 est non seulement une menace industrielle, mais également politique et stratégique et une tentative de main-mise des USA.
            Il ne reste plus aux français et allemands de faire ensemble un système rival (car oui, le F-35 pourrait remplacer les EF et Rafales), car une nation seule ne pourrait pas mettre en place des standards différents à toutes les nations ayant le F-35 (dont les USA qui à eux seuls ont un poids gigantesque).
            Quant aux questions de timing, on peut surtout y voir une excuse: les USA ont offert leur poids industriel et politique pour obtenir l’accord de nations qui auraient pu faire d’autres choix: elles avaient le choix entre des appareils matures comme le Rafale et peut-être l’EF, mais on préféré un appareil promettant des capacités extraordinaires et extraordinairement contradictoires (comme le décollage vertical, le monomoteur hyperpuissant, la furtivité, et la vitesse).

        • ScopeWizard dit :

          @Nico St-Jean
          .
          Euh ….. je m’ aperçois que j’ ai dû louper quelques épisodes ……. forcément à perdre autant de temps à répondre à des intervenants qui n’ en valent pas la peine ……. mais c’ est décidé , ça va changer « solide » ……. 😉
          .
          Alors revenons à nos mouflons , de quelles insultes que vous attribuez apparemment à @v_atekor et @Carin est-il question ?
          .
          Quant au problème du F-35 et de l’ Europe face à l’ hégémonie et à la supériorité US dans une vision plus générale , il tient en peu de mots qui en résument toute la quadrature du cercle ……. plutôt vicieux !
          .
          Nous les Français , en l’ état actuel des choses , c’ est à dire dans une UE incapable de s’ unir et de réellement s’ accorder sur nombre de sujets vitaux et de questions fondamentales , nous n’ avons rien à faire dans quelque partenariat industriel de défense , absolument rien ………
          .
          Sauf que si je dis ça , ce qui du reste est largement défendable , forcément je me retrouve en même temps d’ emblée dans la position de celui qui se la joue « perso » , dans celle de celui qui refuse lui-même de tenter quelque chose afin justement de contribuer à créer les conditions qui permettraient à certains pays d’ Europe de s’ entendre donc à terme d’ espérer vraiment s’ unir ……….
          Donc , si pourtant parallèlement à ça , je suis pour que l’ Europe s’ unisse afin de constituer un bloc , je suis de facto dans la contradiction , je me contredis ……
          Ce qui fait qu’ à priori ce n’ est pas un positionnement tenable sur du long terme ……..
          .
          Cependant , indépendamment de cet implacable constat , étant-donné l’ influence US qui s’ exerce sur l’ Union Européenne via notamment la « vassalisation » de l’ Allemagne , associer la France et son savoir-faire à des pays qui jouent au moins double-jeu revient à faire courir de très gros risques pour l’ avenir de l’ indépendance française …….
          C’ est , d’ une part , mettre l’ existence de toute notre industrie restante de défense nationale en grand danger , d’ autre part , la souveraineté , déjà bien mal en point , de la France elle-même …… mais aussi par ricochet de toute l’ Europe ……..
          .
          Pourtant , malgré tout ceci , je ne vois pas comment nous pourrions éviter de prendre un tel risque compte-tenu de l’ état de nos finances …….
          .
          Là est tout le problème , c’ est là-dessus que repose notre dilemme …….
          .
          Bref , afin d’ illustrer et de préciser mon propos par une image que vous allez tout de suite comprendre , il est vrai que nous devrions et pourrions bâtir un solide édifice , seulement pour ce faire , nos fondations doivent être à la hauteur , être très solides ……. or , elles ne le sont pas ……..elles sont même particulièrement fragiles ………
          .
          Par conséquent , lorsque vous écrivez , à juste titre je n’ en disconviens certes pas ……..
          .
          « Puis après une base de client solide en Europe, les capacité de fusion des données + MADL font que d’autres pays européens veulent se joindre au groupe et créer des escadres conjoints. C’est une chaîne voyez-vous ? Cela dit, Dassault peut continuer à essayer de vendre, Finlande, Suisse, Inde. Mais il faut absolument que vous (France) soyez capable de vous entendre avec l’Allemagne pour le remplaçant des Rafale/Typhoon ou avec le UK. C’est primordiale car avec une alliance, vous allez pouvoir y intégré d’autres européens qui auront les même BESOINS, au même MOMENT, et une fois le programme bien gros, les autres pays suivrons comme une CHAÎNE vu ? Et cet appareil sera un très gros succès commercial comme l’est le F-35. Suivez-vous mon regard ? Le succès du F-35 n’à rien d’un secret et cette façon de faire vous est totalement accessible (mais ne répétez pas concurrency, c’est pour votre bien) »
          .
          ……… cela fonctionne probablement très bien dans le sens USA vers Europe ( et vice et versa à partir du moment où les US y trouvent leur intérêt ) mais ce sera beaucoup plus difficile à réaliser et à réussir dans le sens Europe vers l’ Europe dans la mesure où les US sont beaucoup trop présents et influents en Europe ……..
          .
          Un exemple tout simple pour finir :
          si nous achetons et diffusons un très grand nombre de films produits par le cinéma US qui est l’ un des éléments fondamentaux de leur « soft power » , l’ inverse n’ est pas vrai : les américains n’ en font pas de même avec le cinéma européen ou alors ils se débrouillent pour remonter voire « américaniser » les films soit en les remontant justement , soit en réalisant des « remakes » ………..
          « La Totale » ( 1991 ) a donné « True Lies » ( 1994 ) , « Le Grand Bleu » ( 1988 ) a été remonté ……. rares sont les films européens , excepté peut-être ceux du cinéma britannique en plus des « James Bond » à avoir cartonné au box-office US , peut-être « Le Cinquième Élément » ( 1997 ) ?
          « The Artist » ( 2011 ) , c’ est encore autre-chose et je ne le considère pas comme étant un film français ……..
          .
          Et oui , si on y réfléchit :
          _comme il s’ agit d’ un film muet , les acteurs ne prononcent pas un mot dans la langue de Molière .
          _l’ histoire racontée est purement américaine .
          _le film est tourné aux USA .
          .
          Par conséquent , je considère également que les récompenses ( cinq Oscars en 2012 ) en tant que film étranger ne sont pas tant méritées que cela ……..
          Ce n’ est pas du dénigrement ( ce que vous appelez du « french bashing » ) , c’ est de l’ objectivité ……. « Le Nom de la Rose » ( 1986 ) en méritait tout autant voire bien davantage ……….
          .
          Cela étant , vous n’ avez pas non-plus à rougir d’ être canadien et québecois ; avec le positionnement US actuel , si Trudeau sait manœuvrer , vous avez peut-être quelques bons coups à jouer ! 😉

    • Frédéric dit :

      Wrecker47, en quoi ne pas être dans l’OTAN empêche d’acheter américain ??? Vous êtes d’un ridicule achevé.

      • Kamfrenchie dit :

        Frederic calmez vous.

        Dans l otan l argument d interopérabilité mene a se calquer sur les usa

      • ScopeWizard dit :

        @Frédéric
        .
        Disons que si nous en sortons , nous créerons de facto une situation telle que les conditions seront très différentes ; en effet , selon toute vraisemblance , nous n’ aurons plus l’ obligation de faire autant appel aux produits de l’ industrie de défense US pour nous équiper , tandis que parallèlement nous serons dans celle de développer les nôtres afin de parvenir à l’ équivalent du potentiel militaire US , ou du moins de nous en rapprocher le plus possible , quitte à même un jour pouvoir le dépasser …….

  3. 3G++ dit :

    Un peu tard d’y penser maintenant.

  4. Bloodasp dit :

    Ah tout de même, il y a encore des gens de bon sens…

  5. helaine jean pierre dit :

    Trump est entré en guerre contre ses propres alliés. L’Europe n’est plus qu’une variable d’ajustement. Les européens sont pris dans la nasse. Le grand vainqueur est Poutine invité par Trump pour un G8 ! Rétablissons nos relations avec la Russie , cessons les sanctions économiques contre ce pays …unilatéralement et sans rien demander à personne. Les US ne tiennent pas leurs engagements . N’ayant pas une très haute opinion de nos voisins , mieux vaut être seul que mal accompagné. Je ne suis pourtant pas pro-russe ou pro-poutine mais il faut avouer que l’attitude des US est choquante. Je suis sans voix et de fait à court d’argument devant de telles inepties.

    • Rb dit :

      Les USA étaient en guerre économique contre la France et l’Europe bien avant Trump, cessez d’être manipulé aussi facilement.

    • Françoise dit :

      @helaine jean pierre : « Je suis sans voix et de fait à court d’argument devant de telles inepties. ». Celui qui le dit qui l’est : Comment résolvez-vous le problème ukrainien ???

    • ni blanc ni noir dit :

      « mieux vaut être seul que mal accompagné »… et vous préconisez un rapprochement avec la Russie…

      • Valère dit :

        Il ne s’agit pas de faire de Moscou un allié constant (et ça devrait être valable même pour Washington), mais de rétablir des relations économiques normales. Il faut dire et n’en déplaisent à certains ici que les ripostes russes à ces sanctions sont également néfastes pour nos économies. Les USA dans cette histoire comme on peut le constater n’ont pris aucun risque contrairement aux européens.
        .
        Et puis franchement, quel est cet allié qui fait sans cesse recours aux menaces et au chantage pour contraindre ses « amis » à choisir tel ou tel partenaire???
        A ce que je sache, l’UE n’a jamais imposé aux USA avec qui traiter. De toutes les façons, ils s’en fichent. Quand ils ont quelque chose à faire, ils le font sans demander l’opinion d’aucun « allié ».
        .
        Vous pensez être bien accompagnés avec les USA? Vous avez tord. Il est grand temps que l’Europe marche dans son propre couloir.

      • EchoDelta dit :

        Pour Rappel les USA sont les premiers fournisseurs de la Russie. Ils ont tous des PC US, avec Windows, des SUV US en pagaille, etc. La rivalité m’apparait plus de façade que de réelle…
        Par exemple le MIT a ouvert un centre de recherche ou travaille 400 chercheurs US en Russie…

    • lecteur69 dit :

      Pourquoi s’ancrer avec Poutine dans ce cas ? Ni l’un ni l’autre ferait la bonne affaire de l’Europe pour la pousser a être indépendante.

      • ScopeWizard dit :

        @lecteur69
        .
        Pas uniquement avec Poutine qui de toute façon ne sera pas éternel , mais avec la Russie dans son ensemble……

  6. CPJ94 dit :

    On ne peut que comprendre la réaction de Dassault Aviation … mais ce phénomène est déjà ancien et n’a fait que s’amplifier.
    Ex. la mise en œuvre dans les années 1970 du JTIDS, débouchant sur la Liaison 16.
    Puis son équivalent pour les liaisons de données de l’US Navy et de ses alliées de l’OTAN.
    On ne découvre quand même pas que les Américains ont imposé leurs standards et équipements, pour des raisons opérationnelles … mais pas seulement 🙂
    La difficulté est de convaincre nos alliés européens qu’il faut rééquilibrer ce système et changer de stratégie de défense : les Américains n’ont pas des intérêts systématiquement convergents …

    • Patatra dit :

      Oui L’Europe pourrait contrebalancer les US, mais aujourd’hui l’Europe, ce sont plusieurs pays à qui les US parlent individuellement, pour mieux augmenter certaines dissensions.

    • Kamfrenchie dit :

      Vous ne convaincrez pas les ‘alliés’ européens. Cet etat de fait n est pas nouveau et pourtant ils achetent du f35 et compagnie. Soyons independants par nous même. Achetons de l equipement francais et cessons de croire que les autres pays europeens partagent nos aspirations. Rappelez vous que le gouvernement de merkel nous a espionné pour le compte des usa

    • EchoDelta dit :

      Disons que c’est justement sur cette question des standards que l’Europe a un sens et qu’elle sait légiférer. Alors il serait bon qu’elle prenne ce sujet à bras le corps. Je gage que Trump est la meilleure qui arrive à l’Europe pour qu’elle grandisse enfin en sagesse et en hauteur de vue pour préparer vraiment l’avenir.
      L’Amérique hélas n’est peut être pas l’éternelle 1ere puissance, et dans son déclin elle risque de ne pas épargner ses partenaires si cela peut la sauver.
      Une bonne prise de conscience est vraiment nécessaire et mieux vaut tard que jamais (ou trop tard…)

  7. Shkval dit :

    Quand les européens accumuleront les capacités industrielles et un budget annuel de 700 milliards ils pourront éventuellement rediscuter de cela avec les Américains.

    • ni blanc ni noir dit :

      @shkval, le PIB de l’UE = le PIB des USA de plus les capacités industrielles de l’UE sont au minimum aussi développées que celles des USA… reste la volonté et la légitimité politique. Cette dernière est de facto incomparable entre un état nation et une union économique.

      • CPJ94 dit :

        Au-delà du PIB (richesse économique), les USA disposent d’une certaine prééminence sur les secteurs stratégiques (espace, liaisons de données, furtivité, guidage, C3I …etc…), en matière doctrinale et simplement en matière de « puissance » pure (bases, effectifs et flottes).
        Il faut être lucide face à cela … ce qui n’empêche pas de renforcer la coopération intra-européenne et de consolider les industries européennes là où elles peuvent l’être.

  8. Oui bien sur Wrecker 47 , rentrons viteeeeeeeee sous la botte de Moscou !!!
    Vlad n’attend que cela pour montrer que la loi eu Eurasie c’est lui …
    Arffff….

    • Kamfrenchie dit :

      Souvenir pourquoi voulez vous forcément la servitude a un bloc plutot que l independance de la France ?

    • ScopeWizard dit :

      @ Souvenirs d’Asie Centrale Soviétique
      .
      Donc vous reconnaissez que nous sommes bel et bien sous la botte des USA ; merci c’ est tout ce que je voulais savoir …….
      .
      Et oui , soyez logique : à partir du moment où vous allez à l’ encontre de @Wrecker47 qui plaide pour une réelle indépendance et qui vous dit qu’ en somme nous sommes pour l’ instant soumis à l’OTAN qui sans les US ne serait rien , c’ est que vous le reconnaissez sinon vous êtes totalement illogique !
      Et c’ est ce qui explique que vous ne puissiez concevoir autre-chose qu’ une autre hégémonie , notamment russe , en remplacement de celle des américains ……
      .
      Je vous signale au passage que nous n’ avons plus ou presque de tissu industriel et que cela est en grande partie dû à l’ Allemagne …… qui était vraiment très proche jusqu’ à il y a peu des USA ……
      Raison pour laquelle @Wrecker 47 lance son cri d’ alarme concernant notre industrie de défense restante ……

  9. Dommage dit :

    C’est bien de le dire de la part de monsieur Domeq. Et je ne connaissais pas, ou avais oublié, ce FED. C’est une bonne initiative, à suivre.

  10. sergeat dit :

    Peut on savoir quel est le budget du « fond européen de défense » ?

  11. Alpha dit :

    Tiens, puisque l’on parle de F-35, de défense européenne, et de préférence européenne… Le Premier ministre belge, accompagné de plusieurs de ses ministres, était à Paris lundi, pour rencontrer E. Philippe et plusieurs autres interlocuteurs… Au menu ? L’offre Rafale… 😉

  12. Houlala dit :

    Les propos de M.Domecq sont assez hypocrites dans la mesure où depuis plus de 15 ans le « Tout sauf français » prévalait dans les divers processus d’acquisition de matériel de défense en Europe. De plus le concept de préférence européenne ne semble prendre du crédit qu’une fois que la BITD de pays traditionnellement rivaux de la France (Italie et Allemagne) atteint enfin un niveau critique propice à une certaine indépendance.

    • GHOST dit :

      La France possede-t-elle les ressources technologiques de ses ambitions ?

      La France ne peut malheureusement pas encourager les autres pays membres de l´UE á se passer des technologies militaires des USA parce que ce pays achete volontier des avions Hercule C-130, des drones made in US…et ses Rafales s´entrainent en ce moment sur un porte-avion des USA*

      Hypocrisie tout simplement.

      • EchoDelta dit :

        Il y a quand même une différence de valeur entre le C130 qui est palliatif à la rupture capacitaire que provoquent les retards de l’A400, et le F35…
        Pareil pour les drones, cela dit le patroller arrive.
        On parle juste de ne plus exclure d’emblée la France des RFQ. Ce serait pas mal.

      • Alpha dit :

        @GHOST
        Il faudrait peut être voir un peu plus loin que le bout de votre nez, qui semble bien court, d’ailleurs …
        Ainsi la vraie question est : Pourquoi ?
        Pourquoi des C-130J, des drones Reaper et un entrainement sur un PA US pour la France ?

    • Clavier dit :

      Il n’y a jamais eu de tout sauf français …simplement on est assez cher car étant très high-tech !
      le diplomate espagnol reprend à raison les remarques de Trappier …
      le F 35 est emblématique de ce que les USA font sur le plan stratégique mais les prochaines guerres s’annoncent majoritairement asymétriques, alors que faire…?

  13. Edouard dit :

    Quand on lit l’article précédent sur le fait que la Norvège réclame des forces américaines supplémentaires, il ne faut pas croire que se soit sans contre-partie…
    Les européens semblent enfin se rendre compte que leur budget militaire est trop faible et non rentable (quand on voit que chacun pays envoi en trenant les pieds une unique petite compagnie en Afrique pour faire de la formation par exemple dans le cadre des accords).
    Alors c’est sûr – et notamment pour nous – acheter européens, c’est mieux, mais les USA ont une force de frappe commercial et diplomatique qui est toujours supérieur et leur virage sur le matériel mili du point de vue « intégratif » est très visionnaire. En gros, les centaines de millions trop dépensés sur le F35 seront rentables sur le long terme.
    Alors certes, rien n’est perdu pour notre indépendance mais il est encore temps de s’en donner les moyens. Pourquoi faudrait il nécessairement que se soit des américains qui aillent stationner en Pologne ? On doit être en mesure d’envoyer plus que 4 chars et 4 compagnies de combat (je parle notamment pour l’Allemagne, et autre Italie ou Espagne par exemple).

  14. Raymond75 dit :

    Une alliance militaire impose des contreparties, pas seulement stratégiques mais aussi commerciales. Les Européens, incapables d’assurer leur défense (y compris les Français qui ont besoin de la logistique US) appellent au secours les USA ; réponse « si tu veux être protégé, achète nos armes ». C’est simple et efficace.

  15. BREER dit :

    En faisant un parallèle amusant, avec ce qui se passe entre les USA de Trump et le reste de la planète,

    sur le plan économique et militaire, on se croirait dans une sorte de transposition de Star Wars,
    Trump … Palpatine et son empire, veulent soumettre la planète en semant la discorde et les conflits
    chez ses adversaires…

  16. En même temps si les entreprises françaises (ou européennes) sont rachetées par les groupes américains (comme Alsthom) qu’est-ce que ça change ?

    • ScopeWizard dit :

      Oh trois fois rien , sauf qu’ en matière militaire vous n’ êtes plus maître chez-vous ………
      .
      Marrant le pseudo ! 🙂

  17. Arno dit :

    L’objectif des US est double avec des programmes type F35,
    Rendre la souveraineté militaire des pigeons qui souscrivent encore plus dépendante de leur grâce
    Faire encore plus de $$ sur les ventes et optimiser l’autofinanement du renouvellement de leurs équipements à eux.
    Génial!!

    Le pigeonnier européen est surpeuplé, c’est un business d’avenir je suis étonné qu’ils n’en aient pas plus des progammes F35.
    Il va falloir de la force de caractère aux autres (sous-entendu : les volatiles qui ne sont pas des pigeons) pour la faire cette europe de la défense.

  18. Arnaud dit :

    Prise de conscience intéressante mais tardive. Ne nous fixons pas tant sur le F35… c’est emblématique, mais pas si important que ça. Tous nos systèmes fonctionnent sous Windows, avec des bases de données ORACLE. La chaîne logistique emploie régulièrement des C17, quand ce ne sont pas des avions russes. Etc. La prise de conscient est pertinente, mais je crains qu’elle vienne un peu (trop) tard

  19. lxm dit :

    La concentration des industries et le besoin vital d’avoir toujours le choix pousse à acheter américain.
    Plus on centralise les groupes d’armement européens et plus on est obligé d’acheter non européen.
    Un belge se dira que les USA ne l’annexeront pas, mais que la France peut-être.
    Il fut une époque où on pouvait avoir le choix entre un matériel français et un autre matériel français, mais en fusionnant le tout pour avoir des « champions nationaux », on devient dépendant d’un monopole, et tout monopole fait enfler les coûts et réduit la diversité donc la survie, donc on s’oblige à acheter étranger, se vendre à l’étranger, dépendre de l’étranger. Etre indépendant c’est savoir correctement alterner.
    Le mal de notre époque, ce sont les fusions d’entreprises, ce devrait simplement être interdit, dans tous les domaines économiques, on devrait laisser une entreprise grossir ou réduire de taille sans l’aider à se maintenir. Pour moi, seuls les labos d’ingénieurs( un nombre limité mais existant s’ils sont assez bons) méritent d’être soutenus car structurellement déficitaires, c’est la compétence qu’il faut soutenir, et non le bénéfice qui est fluctuant. Prenez un être humain, il accumule plus qu’il ne perd lors de sa jeunesse puis il se stabilise, il ne prend plus de poids, alors il perd autant qu’il ne gagne, ce qui compte est son activité, ce qui le stimule.
    Vous avez ainsi dans l’aviation un cas pathologique, à cause de la raréfaction des constructeurs( boeing et airbus ont chacun 50% de leur pièces de chaque côté de l’atlantique, c’est en fait la même firme séparé en 2 stratégies différentes) une année avec un bénéfice monumental et l’année suivante avec un perte abyssale et un appel à l’aide aux aides publiques, et le cycle se maintient et coûte beaucoup d’argent.

    • Fralipolipi dit :

      « Un belge se dira que les USA ne l’annexeront pas, mais que la France peut-être. »
      … Bah…, la capitale européenne est à Bruxelles, c’est donc la Belgique qui a « déjà » annexée la France 😉
      Par ailleurs, j’ai du mal à suivre votre raisonnement qui veuille qu’on achète américain pour éviter de « souffrir » d’une concentration industrielle européenne …
      Si on achète trop aux US, il ne reste plus rien comme capacité en Europe … et concentré ou pas, 0 + 0 = 0 … mais il vous restera la joie de n’avoir pas cédé aux avances du voisin, et préféré de vous être jeté dans la gueule du loup.
      Sur le long terme, c’est totalement masochiste, mais pourquoi pas.

      • lxm dit :

        Toute compétition( augmentation des échanges) tend à créer une répartition mathématique de plus en plus fixe de performances entre les concurrents, et si vous voyez le monde en binaire( comme pour le second tour d’élections) alors chaque concurrent aura à peu près 50%, donc si on considère qu’on a le choix qu’entre acheter européen et américain, cela deviendra du 50-50. D’ailleurs airbus-boeing c’est déjà du 50-50 et leurs activités sont aussi réparties 50-50 entre amérique du nord et europe, on a la même firme dédoublée.

        • Fralipolipi dit :

          Mais … encore une fois … favoriser l’achat américain dans un but de diversification, … alors que cela couperait/tarirait les ressources européennes à tout développement alternatif en Europe (car un avion de chasse, c’est pas une voiture pour la famille), c’est nous condamner à une situation de monopole américain strict et irréversible !
          .
          Plus de 50/50 ou 33/33/33 possible … juste ses yeux pour pleurer en Europe quand le fournisseur américain exclusif dira : tu payes d’avance, au plus cher … et après on verra bien quand tu seras livré (pourquoi croyez-vous que l’Europe se soit lancé dans le programme Ariane à la suite de la France … tout le monde en Europe en avait marre de devoir attendre des années avant que la NASA daigne placer les satellites européens en orbite ?) … et pour la MCO de ces avions US tous beaux et super chers ? Même topo, mais en pire encore.
          Et si toi, petit européen, tu veux aller ferrailler contre un pays sans mon accord américain, ben je te couperai la ligne et tes avions resteront cloués au sol.
          Et tu n’auras aucune alternative sinon qu’à fermer ton claquet et baisser la tête devant ton maitre qui te dictera sur quel contrat tu devras signer « bon pour accord » … pour avaler toutes les couleuvres …
          .
          Si le sujet Iranien n’a pas réussi à vous ouvrir les yeux en grand … pensez au moins à la crise de Suez (ou renseignez vous).
          Et dans l’actu toute neuve… d’aujourd’hui même … pas la peine d’aller très loin : après avoir bouffé Alstom Energie (avec le consentement absolu de notre Macron national), General Electric revient sur sa promesse d’embaucher 1000 personnes de plus sous 4 ans.
          GE nous dit aujourd’hui, je ne les recruterai pas … et pire … ils en ont déjà licencié plus de 300.
          Et dans GE Energie, il y a tous les composants utiles et nécessaires, … à nos centrales nucléaires, à nos SNLE/SNA, et à notre PA … en résumé, désormais, la France a juste le droit de fermer sa gueule … même face à des industriels voyous … car ce voyou là est « Américain » donc intouchable !
          Ce sujet là me scandalise au plus haut point depuis le départ.
          Si les Français n’ont pas compris après s’être fait avoir tant de fois … c’est que le Français sont des cerveaux en lambeaux, essorés à l’eau de javel !!!
          .
          Lxm … vous voulez de la concurrence ?
          Mais pourtant votre schéma nous condamne, sans aucun doute possible, au monopole absolu américain … l’opposé total de ce que vous recherchez.
          .
          Il vous suffit de prendre à peine un peu d’altitude pour mieux le comprendre.

          • Alpha dit :

            @Fralipolipi
            « Et dans GE Energie, il y a tous les composants utiles et nécessaires, … à nos centrales nucléaires, à nos SNLE/SNA, et à notre PA … en résumé, désormais, la France a juste le droit de fermer sa gueule …  »
            Correction : En partie faux !…
            Ainsi, les composants à nos sous marins, PAS, etc… sont fabriqués par Thermodyn, qui est une filiale française de General Electric Oil & Gas depuis belle lurette !…
            De fait, cette société, bien que filiale d’une société américaine, est régie par le droit français et les US n’ont rien à dire, d’autant qu’en amont juridiquement, financièrement et en termes de sécurité tout est organisé pour que certaines technologies restent françaises à 100 % …

          • lxm dit :

            Si vous avez suivi ce que j’ai écrit, je suis contre les champions européens et même nationaux; j’écris juste que c’est l’obsession d’avoir de grosses firmes qui nous pousse à acheter américain.
            Si vous avez 20 concurrent européens pour 2 américains, cela favorise les européens.
            On aurait pu encore avoir en france sud-aviation et nord-aviation.
            Il faut comprendre comment les coûts enflent, c’est lé à la taille de la pyramide de l’entreprise, le secteur hypertrophié des cadres financiers a presque coulé toute initiative dans les entreprises américaines de défense et paralysé l’innovation, ils ont perdu presque 20 ans pour rien et se font rattraper par les chinois et maintenant paniquent. Un humain ne performe pas en fonction de son salaire mais de la qualité de son comportement. Notre société de flux crée des gestionnaires de fond qui .. ne servent à rien mais coûtent très cher.

    • NRJ dit :

      Vous auriez raison si les programmes d’armement n’étaient pas aussi couteux. Mais tout le problème est là. Aujourd’hui, un pays ne peut plus faire un programme seul. C’est simplement trop cher (ex : le Leclerc, c’est 15 milliards, et le Rafale, au moins 43 milliards. Combien coûteront le SCAF et le char du futur ? Nul ne sait). Par ailleurs, les besoins en R&D sont tels qu’il faut concentrer les compétences, et non plus les éparpiller. Dans ces buts, fusionner les entreprises des différents pays devient une nécessité pour faire face aux géants américains (Lockeed – Martin, Boeing, Raytheon, etc…)
      Cela crée des monopoles certes. Nous n’avons pas les capacités budgétaires de nous payer par exemple 3 géants aéronautiques comme les américains qui achètent simultanément des F15 et F18 à Boeing, des f16 et F35 à LM, et des B21 à Northop Gruman, ce qui leur permet de conserver de la concurrence. Mais même si Airbus jouit d’une situation de monopole sur le plan européen, il fait face aux compétiteurs américains ce qui l’oblige à être un minimum rentable, car l’exportation est nécessaire pour nous.
      Dans le civil, oui il faudrait interdire les fusions. Cela entraine des monopoles. Le problème, c’est qu’il faudrait se mettre d’accord entre tous les pays (les USA seront peut-être d’accord, Trump étant indépendant aux lobbys contrairement à Obama ou Clinton) et non pas le faire juste à l’échelle européenne. Dans ce cas, comme dans le militaire, les entreprises risquent d’être en faillite à long terme.

  20. Poorfendheure dit :

    Quand on ne sera plus capables de faire des armes par nos propres moyens, on ne sera plus capables de se défendre.
    Pourquoi croyez-vous que la Turquie veut des S400?
    N’importe quel épicier sait qu’avoir un seul fournisseur c’est quasi suicidaire…
    On n’ose pas le dire mais le mot est lâché : notre principal protecteur et allié est-il hégémonique ?

  21. Faublas. dit :

    La « Normalisation » de nos industries de défense est la porte ouverte à la capture technologique par les USA, soit par acquisitions, soit par leurs normes de compatibilité OTAN, soit par les normes de qualité ou autres de production.
    Il y a déjà bien longtemps, j’ai entendu Serge Dassault s’insurger contre l’ensemble des normes appliquées (et qu’il refusait) sur le plan comptable et techniques en disant « je ne vais pas mettre mes entreprises à livre ouvert pour la CIA ».

    Et tristement, il avait déjà raison.

  22. Valère dit :

    Je me suis longtemps tué ici à dire que les américains ont leur propre agenda qui en rien ne prend en compte nos intérêts; on le vois aujourd’hui avec les taxes imposées aux européens.
    .
    Certains sur ce site qui ont pris la triste habitude de soutenir les mesures unilatérales des USA pénalisant « les autres pays » sont aujourd’hui surpris que nous soyons nous mêmes victimes de ces mêmes pratiques. Je suis étonné de voir ces gens s’en plaindre.
    .
    Il faut dire que l’UE (notre pays en tête) qui se plaint aujourd’hui a longtemps soutenu les sanctions des USA dirigées contre les autres pays. Nos entreprises qui font des affaires avec la Russie, l’Iran ou autre pays sanctionné sont menacées de mesures de rétorsion.
    .
    Pendant qu’on nous affaiblir économiquement, on nous demande en même temps d’allouer 4% de notre PIB à la défense. La quasi totalité des pays de l’OTAN sont des grands clients des USA au détriment des équipements made in UE aux capacités parfois équivalentes voire supérieures, preuve que ce sont avant tout des choix politiques, pour s’attirer les faveurs de Washington.
    .
    Certaines entreprises européennes liées à la défense sont petit à petit rachetées par les américains. Il est temps d’ouvrir les yeux.

  23. 50 nuances de gris dit :

    Visiblement, M. Domecq a une compréhension très étriquée du jardinage. L’irrigation n’est pas la seule stratégie possible. On peut aussi adapter ses cultures à un terrain sec. Un certain nombre de jardiniers s’y emploient d’ailleurs, anticipant un monde qui se réchauffe de plus en plus. La course à l’armement (et à la productivité) est vouée à l’échec dans un monde où les ressources fossiles sont limitées. A ce jeu là, ce sont les Chinois qui remporteront tout : ils contrôlent 90% des terres rares, possèdent une capacité industrielle supérieure à tous les autres joueurs et ne se contentent plus d’imiter les technologies occidentales. L’Europe doit se positionner en conséquence, s’affranchir de l’emprise américaine et peut-être, jouer l’équilibre des forces entre l’Empire du Milieu et l’Empire yankee décadent.