Les programmes d’armement retardés ou annulés? « C’est fini », assure Mme Parly

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

58 contributions

  1. Atomkraftneindanke dit :

    Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

    • Arnaud dit :

      Exactement !

    • Auguste dit :

      Le « petit père » Queuille.Qui a aussi dit: »La politique n’est pas l’art de résoudre les problèmes,mais de faire taire ceux qui les posent ».Cela n’a pas beaucoup changé.

      • Fred dit :

        @ Auguste
        Bravo pour ta juste référence. Je précise que le « petit père » Queuille disait ceci par dérision et pour dénoncer la tendances de ses collègues à agir ainsi.
        Il fût un ministre permanent et inamovible, dans des ministères très divers, et un habile réformateur, apprécié partout où il intervint.

    • Eric dit :

      En effet. Mais il faut bien dire aussi que ces dix dernières années, les militaires n’en n’avaient pas eu beaucoup, de promesses… Et encore moins d’engagements. Plutôt des coupes rases ou des annonces de dégraissages massifs. Alors laissons au moins le bénéfice du doute à ce gouvernement.

    • Kohlekraftneindanke dit :

      Aujourd’hui 3 jours plus tard on peut dire que les commentaires debutaient mal. Heureusement par la suite l’on a eu quelques interventions un peu plus élaborées.
      C’est souvent le cas : des pépites dans un flot boueux. Le lecteur doit trier. Continuons.

      • Kohlekraftneindanke dit :

        Je visais le commentaire initial, celui de « Atomkraftmachin ».

  2. Le Parcheminé dit :

    Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

    • J.Charles dit :

      Je dirais meme plus, « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. »

  3. sergeat dit :

    C’est étrange il semblerait que plus personne ne croit les politiques et particulièrement madame Parly comme d’ailleurs ses anciens collaborateurs de la SNCF.

  4. petitjean dit :

    En 2022 Macron et son gouvernement auront dégagé !
    Des promesses notre armée en a déjà tellement reçues……….qui furent démenties par les faits
    Macron et son gouvernement cherchent en ce moment et désespérément du pognon, ils vont racler les fonds de tiroirs et donc encore pressurer les français, qui, il faut le dire, semblent totalement insensible à la pression fiscale : pourtant nous sommes dans ce domaine les champions du monde occidental !
    Faire des économies n’est pas à l’ordre du jour…….et ça dure depuis des décennies*
    *l’état dévore 56% du PIB et le niveau des prélèvements obligatoires est de 46%

    • Romain dit :

      J’adorerais voir votre tête quand il sera réélu en 2022 !

    • wellington dit :

      En 2022 Macron et son gouvernement n’auront pas dégagé. Il faut arreter de faire semblant d’être naïf.. Il y aura simplement quelques changement de noms et éventuellement quelques changements de têtes.. Pas plus. Alors les déclarations de la mère Parly.. n’y comptez pas trop !

  5. Pat dit :

    Trois générations sur le VAB, ça se fera si ce n’est fait. Liban 1980, Kosovo 2000, 2020, c’est demain!

    • Plusdepognon dit :

      @ Pat
      Vous pouvez rajouter 10 ans pour les derniers VAB… Si les LPM post Macron sont respectées…
      Donc au moins 10 ans en fait !

  6. Scipion dit :

    On a pas déjà entendu ce genre de promesse?

    • Polymères dit :

      Quand?

    • Eric dit :

      Ben non justement. Ou alors, vous allez me dire quand… Peut-être en 2002, après la réelection de Chirac, et encore, pas à ce niveau-là… Sinon,les seules promesses qu’aient eu les armées sous les mandats Sarkozy et Hollande (sauf la dernière année pour ce dernier), c’est toujours moins d’argent et toujours plus de coupes dans les effectifs. Et ça, je vous mets au défi de me démontrer le contraire.

  7. NRJ dit :

    C’est encore plus vrai quand on regarde l’évolution de notre situation economique, garante de notre capacité à investir dans la Défense. Ces dernières années, l’Occident à connu une croissance florissante, qui a entraîné la France. Raison pour laquelle le chomage stagnait ou baissait légèrement, et le déficit est passé à 2,9% du PIB et à permis à Macron et Hollande de faire de grands discours (alors même qu’on est les plus mauvais d’Europe sur l’économie que ce soit l’endettement, le chômage, et la croissance).
    Sauf que maintenant, un « trou d’air » est arrivé au premier trimestre 2018. Et il se pourrait bien que la croissance baisse (en particuliers avec la remontée du prix émue baril). Dans ces conditions, il est bien possible, l’année prochaine, que Macron demande à chacun de ses ministères de faire des efforts. Étant l’un des premiers budgets de l’État, et celui ou les coupes budgétaires ont le moins d’impact, je ne parierais pas pour ce ministères, malgré ce que peut dire Parly.

  8. Wrecker 47 dit :

    Si seulement çà pouvait être vrai ?…On ne demande qu’à vous croire

  9. themistocles dit :

    Et la marmotte… Est-ce qu’au moins elle a conscience qu’elle ment ?

  10. Lassithi dit :

    Elle est sympa, comme une fée. .
    Bon, rien à attendre.
    Petite remarque, cette LPM, n’a rien de choc.
    De toute façon dire qu’en 2025 on y sera, c’est des mots.
    Ils arrivent à promettre, mais pour tenir…
    En même temps, l’exemple de Batsimar c’est la cruelle réalité, notamment pour le territoires ultra marins.

  11. dompal dit :

    @ à tous,
    Wouaooohhh !!! J’adore votre optimisme………mais il semblerait que vous n’avez pas assimilé la réalité géo-politique d’aujourd’hui !?!!
    Ce serait bien de retirer vos ornières…..!!!

  12. vrai_chasseur dit :

    On le voit actuellement à l’occasion du salon Eurosatory, les industriels de la défense, échaudés par les risques liés aux retards et reports de commandes, ont considérablement augmenté leur capacité d’innovation pour s’en prémunir.
    Ils n’attendent plus les cahiers des charges pour participer à un programme, ils sont capables d’anticiper les besoins et de proposer, en tant qu’ensemblier, des systèmes d’armes complexes et complets sur étagère.
    Avec en plus, la prise en compte des contraintes et potentiels d’export dès le départ.
    Pour répondre aux besoins capacitaires des armées, et face à ces industriels qui montent en gamme, la DGA (et l’état derrière) ne devront pas simplement se contenter de mieux tenir leurs programmes d’armement. Ils vont être conduits aussi à savoir mieux acheter avec le même budget.

    Plus de prêt-à-porter dans un monde de sur-mesure : une mutation de compétence loin d’être anodine pour eux.

  13. Fred06 dit :

    Comme les paradis fiscaux…

  14. Carin dit :

    Depuis que Mme Parly est en fonction, elle a largement démontré qu’elle est dans le camp de nos armées… alors si certains contributeurs pouvaient cesser de lui cracher à la figure toute la hargne accumulée contre certains (nombreux) autres ministres, et lui laisser le bénéfice du doute qu’elle mérite amplement, ce serait bien.

    • Maxime dit :

      Ah bon ? Pourriez vous nous éclairer, et avec des faits ? La seule mesure reelle est le plan famille, qui est vide d’actions concrètes…

      • Optimist dit :

        Le gain de plusieurs arbitrages financiers sur la consommation des crédits gelés, la hausse de la commande des avions ravitailleurs, la commande à la hausse des pétroliers ravitailleurs, la décision de lancer scorpion de manière accélérée au lieu de maintenir le parc de VAB à l’agonie, …
        Trois fois rien en effet. Nier qu’il y a une évolution est un parti pris.
        Mais si vous voulez un budget des armées de +20%, préparez vous à payer plus d’impôts. Mais ça non, raz le bol fiscal!
        D’autant que vous trouvez sans doute qu’on manque de moyens dans les hopitaux (vous n’avez pas envie d’attendre trop à l’hosto quand vous êtes malade), dans les EPHAD (vous n’avez pas envie de galérer quand vous serez grabataire), dans le système scolaire (vous vous inquiétez pour les études de vos enfants), sur les routes (il y trop de nids de poule), dans les campagnes (il faut donner plus d’argent aux agriculteurs… mais moi je vais faire mes courses chez Leclerc parceque c’est moins cher) etc….
        Remarquable incohérence économique typiquement française qui conduit à toujours plus de dette, et donc petit à petit à moins de souveraineté.

  15. Optimist dit :

    C’est assez incroyable.
    La consommation des crédits 2017 a été supérieure à ce qui avait été initialement annoncé dans la loi de finance (33.5Mds€ contre 32.7Mds€, eux même en augmentation de 600M€) en dépit des lamentations et prophéties alarmistes sur le sujet au départ de CEMA De Villiers (dont on n’entend plus parler depuis qu’il est parti au BCG…).
    http://www.opex360.com/2018/06/04/2017-budget-execute-armees-aura-finalement-ete-de-335-milliards-deuros/
    Des programmes majeurs ont été lancés et/ou accélérés (Scorpion / serval, MCO, ravitailleurs, pétroliers etc…)
    Mais c’est toujours la même rengaine des « Experts autoproclamés en chose militaire sur Forum » (avec option « Master en budget de l’Etat sur Internet ») qui n’ont d’autre argument à développer que de nous ressortir l’éculé « les promesses n’engagent que ceux qui y croient », à contre courant des signes tangibles de redressement.
    Avec une belle cinquième colonne de défaitistes (encore que le terme exact serait plutôt « déclinophiles ») comme ça, en effet, c’est pas le moment d’entrer en guerre. L’armée tiendrait, mais avec cette mentalité, l’arrière lâcherait rapidement.
    Sans parler du nain de jardin qui vient nous mettre de la SNCF dans le sujet…. On a droit à la totale.

    • Plusdepognon dit :

      @ Optimist
      Les gros efforts de la LPM sont pour après 2022. Il y a juste une élection présidentielle avant…
      Les efforts présents sont annihilés par le fait que les Opex sont payées par le ministère (1,1 milliard par an). De plus, la sincérité de cet engagement est lié à la croissance francaise ( qui pour avoir meilleure mine intégre désormais le trafic de drogue estimé à 2,7 milliards par an).
      Ce wont des constats.
      http://www.leparisien.fr/economie/comment-le-trafic-de-drogue-vient-gonfler-la-croissance-en-france-30-05-2018-7743462.php
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/les-cinq-graves-vulnerabilites-qui-pesent-sur-la-future-loi-de-programmation-militaire-2-2-767863.html
      Mais traiter les autres d’idiots fait certainement plus avancer le débat. Nul n’est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

      • Optimist dit :

        Oui en effet, c’est le sens de mon propos : « nul n’est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir ». Mes seules certitudes sont basées sur les faits tangibles et chiffrés : hausse sensible du budget au delà même de la hausse décidée sur le budget 2017 (par le précédent gouvernement), hausse des engagements et des budgets effectivement dépensés, arbitrages « gagnés » par la ministre alors qu’ils étaient annoncés perdants par les même contempteurs systématiques des élites honnies, commentaires plutôt positifs des principaux responsables des armées….
        Qu’on dise « soit, il y a un premier pas mais il faudra être vigilant » pourquoi pas?, mais le négativisme / négationisme systématique est plus que saoulant.
        Je n’ai traité personne d’idiot, je constate que l’on a droit toujours à la même litanie de lieux communs non argumentés et en décalage avec la réalité de l’instant, mais bien en phase avec le discours déclinophile de ceux qui espèrent que tout se casse la gueule pour pouvoir dire fièrement : « ah j’vous l’avais bien dit qu’ça marcherait pas, on m’la fait pas à moi! ».

        • Plusdepognon dit :

          Il n’y a rarement de vérité agréable, les mensonges le sont car ils sont fabriqués pour ça. « La perception qu’on les gens des choses, c’est la vérité », c’est le leitmotiv des communicants.
          Sentinelle a été utilisé pour arrêter l’hémorragie des effectifs, tout l’argent de la LPM sera employé pour les industriels de l’armement (matériel high-tech coûtant tres cher pour taper des toyota, MCO, bientôt tout le soutien SCA). Voir ce que cela donne outre rhin sur l’émission « Thema » d’Arte sur « Patrie et profits » d’hier soir. L’émission suivante de cette excellente soirée concernant la sous traitance des migrants à certains pays africains.
          La ministre communique bien, nous savons où travaille son mari et je ne doute pas qu’il y a des gens bien sur Terre.
          Les choix qui sont faits engagent la survie de l’appareil miliaire donc de la Nation.
          Je ne crois plus aux contes de fée.

        • Robert dit :

          Optimist,
          Vous avez réussi à placer négationnisme, il ne faudrait pas oublier de vous offrir un point godwin bien mérité.
          On ne remercie jamais assez les donneurs de leçons, ils nous sont pourtant si utiles.

          • Optimist dit :

            Vous avez réussi a placer votre point de godwin. Ca fait bien, genre culture qu’on étale…
            Négationisme n’est pas un mot dédié à la contestation des crimes du nazisme (auquel est exclusivement rattaché, lui, le concept de point de godwin) même sil est vrai qu’il est particulièrement adapté à ce sujet et à d’autres holocaustes. Mais ce n’était pas mon propos de polémiquer ou évoquer ce sujet. Je me rapprochais de son sens plus large tel que proposé dans WIKIPEDIA :
            Bien que le spectre des épisodes visés par les négationnistes soit large, des traits communs se retrouvent dans leurs négations respectives, et notamment l’emploi de l’hypercritique des sources et des témoignages ainsi que les sophismes suivants :
            – tels détails ne sont pas clairs ou sont contradictoires, donc toute l’explication est fausse, donc les preuves avancées pour cette explication en sont en fait des réfutations ;
            – l’absence de preuves vaut preuve de l’absence des faits invoqués.
            C’est dans ce sens que je parle de négationnisme….
            Si cela vous intéresse, ce dont je doute

        • Plusdepognon dit :

          Il y a des faits en douce qui montre que les armées sont toujours la variable d’ajustement. Les effets de manche, je laisse les clowns les faire dans les cirques. Un exemple ?
          Voici.
          http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/06/11/serval-19450.html
          Commande de matériel divisé par deux. Coût unitaire de l’engin ?
          Les gens changent, l’idéologie ultra libérale reste.

          • Plusdepognon dit :

            Après 2022, c’est loin pour avoir l’autre moitié des équipements (programme Scorpion ou pas).
            D’ici là, les têtes d’affiche auront changé.

      • Polymères dit :

        Vous êtes parfaitement le genre d’individus souhaitant ne pas voir les efforts qui sont faits, voulant les minorer, par ce que vous êtes un défaitiste, pour ne pas dire un râleur (rien que votre pseudo démontre votre « tendance » ).
        Vous êtes ceux qui refusent systématiquement la bonne ou possible bonne nouvelle, votre cerveau passe dans un automatisme visant à rechercher la moindre chose pouvant descendre cette bonne nouvelle, vous aimez entretenir la mauvaise humeur, le pessimisme, le défiance et les gens comme vous, je les détestes, je préfère encore un migrant syrien, au moins lui au fond, il a envie d’avoir un meilleur avenir, même s’il vit une misère.
        Ce ne sont pas des gens comme vous qui faîtes avancer la France.
        .
        Vous donnez des exemples en faisant semblant d’y voir mieux que les autres qui seraient aveugles, mais en réalité c’est vous qui vous aveuglez de votre propre obsession négative, au point de ne plus rien voir d’autres.
        Vous dîtes que l’effort actuel dans le budget militaire est totalement absorbé par le financement des opex, mais je ne sais combien de fois j’ai moi, comme d’autres, expliqués à ceux qui comme vous, n’arrivaient pas à comprendre et analyser la chose.
        Oui il y a un effort qui est fait pour les opex, mais en 2018, sur les 1,8 milliard de plus, ça ne concerne que 200 millions. Sur les 1,7 milliards de plus qu’il y aura encore l’an prochain, ce sera encore 200 millions, puis 2020 pareil. Entre 2017 et 2022, il y 25,4 milliards d’€ cumulés en plus par rapport à un budget 2017 qui serait resté stable (comme il l’était depuis 2013). Sur ces plus de 25,4 milliards d’€, la part qu’on pourrait soustraire aux coûts supplémentaires des opex pris par le budget se monte à 2,4 milliards d’€.
        Donc 25,4 – 2,4 = 23 milliards d’€ qui sont pour vous totalement annihilés par la prise en charge plus importante des opex?
        Non mais c’est vous qui appelez les autres a ouvrir leurs yeux quand c’est vous qui vous obstinez à vouloir camoufler avec votre mauvais calcul l’effort militaire qui est fait. Vous espérez obtenir quoi en essayant de rendre les autres aussi cons que vous dans la perception des choses ?
        Vous vous nourrissez de mauvaises nouvelles, rien que cette autre lien qui dans votre tête, cherche à se convaincre qu’en France, il n’y a pas de croissance et que tout ne serait qu’une magouille de chiffres et autres complots de politiciens, confirment cette obsession négative.
        Vous êtes une caricature.

        • Plusdepognon dit :

          C’est sympa d’être traité de caricature.
          Je lis beaucoup de toutes les tendances et je peux vous garantir que tout le monde est d’accord sur une chose. Faire reposer le plus gros de l’effort des LPM après 2022 n’est pas honnête intellectuellement.
          De toute manière, le fait que Sylvie Goulard soit maintenant à la banque de france alors qu’elle ne pouvait plus être ministre ou le refus du casier vierge pour les députés montrent bien que l’honnêteté n’est pas une qualité en politique. Soyez heureux

          • Polymères dit :

            « Tout le monde »….
            .
            Oui il y a un effort qui sera plus important après 2022, là tout le monde le « constate », tout le monde peut se dire qu’il peut y avoir un inconnu étant donné l’élection de 2022.
            Mais ce que tout le monde ne dit pas, mais que vous et d’autres « opposants » (politique si ce n’est d’un système que vous méprisez) c’est de dire que l’effort financier ne viendra pas avant 2022 et que l’effort fait d’ici 2022 est un trompe l’oeil car étant presque complètement bouffé par la hausse du budget opex.
            Pourtant je vous ai donné les chiffres, c’est 23 milliards d’€ de plus que prévu, en dehors du surcoûts de la part opex. C’est cette volonté de ne pas vouloir voir cela, de la considérer comme « insignifiante » voir inexistante qui m’a fait réagir. C’e n’est pas par ce que pendant 3 ans après 2022, l’effort annuel sera plus important qu’actuellement, qu’il faut minorer ces 1,7 milliards de plus qui s’accumule chaque année.
            Mais votre problème numéro un, ce sont les mathématiques, vous n’arrivez pas à comprendre l’effort qui est fait, vous mélangez les chiffres, vous vous faîtes votre propre réflexion qui est fausse dès le départ.L’honnêteté intellectuelle dont vous vous faîtes porte parole est cohérente si vous, vous êtes cohérents en dehors de votre vision personnelle et fausse de certaines choses, de même que votre sélectivité informationnelle qui ne laisse place qu’à tout ce que j’ai déjà déroulé dans le premier commentaire, de la négativité, du refus, de l’opposition, du mépris, toute votre vie doit être ainsi, un râleur triste et qui méprise le voisinage.

    • Eric dit :

      Bien d’accord avec vous.

    • Maxime dit :

      Oui et alors ? Quel rapport avec l’action de la ministre ? Jusqu’à preuve du contraire, un ministre, ca administre. Celui de la défense n’a pas voix au chapitre pour le vote des budgets, pas plus qu’il n’en a pour les opérations. Les domaines où on attend une action forte du ministre, c’est celui de l’organisation du ministère, ou les services prennent une place exagérée, celui des relations avec les industriels, qui continuent à considerer le budget comme le leur. Tout le reste, c’est de la COM.

    • Jean-Marie H. dit :

      Optimiste
      Il est vrai que parfois certains commentaires ne volent pas haut (cependant je ne dis pas que mes propres contributions sont irréprochables).
      .
      Mais ces commentaires ont le mérite d’exister et de montrer l’intérêt que les citoyens français, et parfois quelques francophones étrangers, portent à l’armée française, à ses équipements, à son utilisation.
      C’est à l’expression d’une âme collective que nous assistons ici : ne serait-ce que pour ce motif toute contribution est respectable.
      .
      Je vous propose par conséquent de surmonter votre agacement à la lecture d’idées qui prennent à contre-pied vos certitudes. Voyez de préférence le bon côté des choses, comme votre pseudo le suggère.

    • Polymères dit :

      Les râleurs, les défaitistes, les pessimistes sont toujours ceux qui font le plus de bruit.
      En France on ouvre sa bouche pour râler, pas pour dire que c’est bien. Vous avez déjà vu une seule manifestation pour remercier une action d’un gouvernement? Donnez 100€ aux français, tout le monde fera profil bas, prenez 5€ et ils seront dans la rue à dire qu’ils ne peuvent plus vivre, mais qui chaque jour trouveront toujours 8€ pour s’acheter un paquet de cigarette, indispensable à leur survie.
      Sur internet c’est pareil, on veut tout, on sait tout mieux que tout le monde, on râle derrière des pseudos qui permettent de dire des choses qu’on tairait dans la vie réelle.
      Il faut savoir reconnaitre les efforts et les bonnes volontés et arrêtez de voir cela d’un regard négatif ou de jouer l’opposant politique de base qui par ce qu’il déteste Macron (ou autres) trouvera toujours tout comme étant « mauvais. Moi je l’ai déjà dis, je n’ai pas voté Macron, pourtant je reconnais et je vois que ce gouvernement fait des efforts pour le domaine militaire comme nous n’en avons pas vu depuis plus de 20 ans. Je comprend que tout ne peut pas se régler en un an, que ce n’est pas par ce qu’on ne commande pas 100 rafale, un deuxième porte-avions, ou 20 frégates d’un coup que l’effort réalisé est insignifiant, ridicule pour certains, ou qu’on cherche la petite bête pour presque espérer que tout cela ne soit qu’un mensonge. Car quand on voit les commentaires, on voit cela, des gens qui sont tellement suspicieux, tellement négatif, qu’ils semblent espérer que le gouvernement ne tienne pas ce cap, qu’il ment afin sans doute de satisfaire leur opposition politique.

      • Vince dit :

        « En France on ouvre sa bouche pour râler, pas pour dire que c’est bien.  »
        .
        Ca s’appelle râler donc. CQFD.

  16. tschok dit :

    Bon, vous préférez quoi, finalement? Qu’elle prenne des engagements ou qu’elle n’en prenne aucun?
    .
    Le premier populiste venu peut promettre de raser gratis et il est tout de suite crédible. Il suffit qu’une promesse soit faite par un (ex)technocrate devenu ministre et il est tout de suite suspecté de mensonge.
    .
    Vous allez finir par les avoir, vos populistes, et ils ne se gêneront pas pour vous promettre la Lune. Alors, vous ferez quoi, après? Vous vous lamenterez, comme d’habitude?
    .
    Pourtant, à y regarder de plus près, si un technocrate prend un engagement, c’est qu’il le juge tenable. Donc, l’engagement pris par un technocrate sera plus probablement tenu que celui pris par un populiste, qui ne se soucie guère de savoir si ce qu’il promet est réaliste ou non et qui, à vrai dire, se fiche complètement de tenir ce qu’il a promis: un populiste s’adresse à des poissons rouges, un tour de bocal et ils ont tout oublié.
    .
    Les technocrates ont des défauts – notamment, ils décident à notre place ce qui est bon pour nous sans vraiment nous demander notre avis – mais ils ont aussi des qualités. En particuliers, ils sont attachés aux impératifs de bonne gestion. Or, il se trouve que l’engagement pris par Mme Parly est un impératif de bonne gestion, de sorte que nous nous trouvons en face d’une ministre-technocrate qui ne prend jamais que l’engagement de bien gérer son ministère en mettant fin à des pratiques dont on a pu mesurer les effets délétères.
    .
    Fondamentalement c’est une bonne nouvelle, mais finalement c’est une promesse assez humble. Je veux dire, assez normale.

  17. floco dit :

    Colluche disait : mettez un technocrate dans le désert, et 1 mois après, il achète du sable !!!!!

  18. floco dit :

    Colluche disait : mettez un technocrate dans le désert, et 1 mois après, il achète du sable !!!!! quand à la bonne gestion….. 2200 milliards de dette…… Mr. tschok vous vivez en France ?????

    • Polymères dit :

      La dette est permise dans les pays qui ont une bonne économie, les pays pauvres n’ont pas de dettes, à prendre en considération chez les amoureux du défaitisme français.
      Peu importe le niveau de la dette, l’important est d’avoir un budget à l’équilibre voir excédentaire. Regardez l’Allemagne, sa dette diminue fortement depuis quelques temps, ce n’est pas une fatalité qui va exploser d’un jour à l’autre, c’est une chose qui se traite sur le long terme.
      Voyez et reconnaissez que ce gouvernement là, à pour ambition une politique financière qui pousse à un réduction importante du déficit, on parle d’un déficit amené à 0,3% en 2022 contre 2,7% en 2017. Les fameux 3% contraignants de l’UE ne sont plus un casse tête financier à calibrer à chaque fin d’année. De même que l’année 2017 meilleure que prévue aura donné pour 2018 une marge de manoeuvre supplémentaire (dite « cagnotte financière ») qu’il refusa d’utiliser afin de maintenir la politique de réduction des déficits.
      La bonne gestion, c’est celle qui fait descendre les français dans le rue et ce sont ensuite des gens comme vous qui critique la mauvaise gestion poussant à l’impopularité d’un chef. Mais pour rembourser la dette, tout le monde doit faire un sacrifice, ce n’est pas juste une gestion politique qui n’impactera que les politiciens ou les « autres »…

      • Lassithi dit :

        @ Polymere
        Point de vue sacrifice, on est gâté.
        Pas besoin d’aller loin, il faut juste regarder la pression fiscale et les mesures qui visent à faire des économies sur les dispositifs d’aide.
        Et ce n’est que le début…
        Vous citez l’Allemagne, mais n’oubliez pas que dans un pays il y a des gens qui y vivent, 20% de pauvre, un salaire minimum de 1€ de l’heure et un budget de la défense symbolique pendant dix ans.
        C’est chouette les excédents budgétaires…
        Pour finir sur le sujet, la ministre fait aussi bien qu’à Air France ou la Sncf du fric et de la com. Personne ne la regrette là bas, Et même s’il y a effectivement des signes positifs, mais insuffisant pour rattraper le retard, dans la LPM, sera t elle exécutée ?
        2025 pour être à 2% du PIB, c’est une promesse qui n’a aucune valeur.
        Moi je vous promets que l’homme ira sur Mars un jour.

    • tschok dit :

      @floco,
      .
      Vous n’avez pas totalement tort, mais vous généralisez ce que j’ai dit.
      .
      Bon, d’abord un endettement n’est pas en soi un indice de mauvaise gestion.
      .
      Ensuite, si j’ai dit que les technocrates sont attachés aux impératifs de bonne gestion, il n’en reste pas moins qu’ils ne sont pas tous de bons gestionnaires. C’est comme partout, il y a les bons et les mauvais.
      .
      Et puis surtout, un technocrate ne fait pas que de la gestion, il fait aussi de la politique. Il ne faut pas se le cacher, la politique consiste à plaire au plus grand nombre, pour gagner les prochaines élections. La politique ne pousse donc certainement pas à toujours faire ce qu’il y a de plus intelligent à faire, du point de vue de la bonne gestion.
      .
      Mais tout cela – et nous sommes d’accord là-dessus, je pense – ce sont des généralités. Moi, je parlais de Mme Parly et de son ministère, et puisque vous parlez du sable du désert, il me semble qu’elle n’en fait pas venir, elle y envoie nos soldats. C’est pas tout à fait le même schéma.

  19. MD dit :

    Rappel : l.e général de Villiers avait démissionné après avoir gueulé lorsque Bercy avait rogné son budget . Comme les règles de conduite des militaires sont différentes de celles des politiciens , il est facile de prévoir la Mindef ne l’imitera certainement pas la prochaine fois que cela se reproduira.

    • Optimist dit :

      On va rappeler la récente carrière de PDV dans la haute administration : chef de cabinet militaire du PM Fillon qui a avec Sarko sabré le budget de La Défense (a l’epoque Pas de démission fracassante) puis Cema sous hollande 1 (qui n’avait pas prévu de hausse, bien au contraire, une poursuite de la déflation des moyens, la non plus pas de démission). Et il démissionne avec fracas car une jeune « blanc bec » , qui a annoncé dans son programme une accélération de la remontée en puissance budgétaire, rappelle qui est le patron sous notre constitution…
      Pour partir au Boston Consulting Group, archétype du cabinet conseil en stratégie Anglo-Saxon…
      Loin de moi l’idée de mettre en cause sa probité et son engagement patriotique, mais par contre on peut dénoncer la recup à deux balles de ceux qui prétendent en faire un pseudo martyr de la cause.

  20. Edouard dit :

    J’aurais tendance à dire à Mme Parly « on parie? »
    « C’est fini » c’est comme le mot « jamais »… « il ne faut jamais dire jamais ».
    Surtout qu’au fur et à mesure, Jupiter est obligé de faire tomber le masque et je crains qu’il puisse être de plus en plus imprévisible (notamment quand il fait ses crises d’autorité) quoi qu’il puisse nous le faire penser.
    Et puis depuis quelques temps, je crains que Mme Macron – ultra présente dans les médias – soit une vraie éminence grise qui ne doit pas être très porté sur l’Armée. C’est une pensée que je partage avec moi même. Je n’oblige personne à la partager.

  21. Observateur dit :

    Si l’on prend un peu de recul (sur cette affaire de budget militaire, sur le refus français d’accueillir l’Aquarius nonobstant les déclarations officielles…) l’on doit admettre qu’il y a une évolution dans notre classe politique : celle-ci prend désormais en compte les opinions nationalistes, souverainistes, le rejet populaire (on ne dit plus « populiste ») de l’euro-atlantisme.

    • Plusdepognon dit :

      Le problème c’est quoi offrir à la population mondiale qui en majorité est très jeune (ce n’est que dans le monde dit « développé » qu’il y a le papy-boom). La technologie avance et le partage des richesses pose toujours problème mais visiblement la finitude de ce monde est un tabou de l’économie.
      La surveillance, la biométrie et la bride sur les médias sont au service des puissances d’argent, mais le monde est inquiétant.
      https://www.arte.tv/fr/videos/078195-000-A/etats-africains-portiers-de-l-europe/