Nexter Robotics propose un robot terrestre armé d’un canon de 20 mm

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

31 contributions

  1. Casanova dit :

    Avec l’eRider, on fera bientôt la guerre en voiturette de golf…

  2. lxm dit :

    Je l’ai plusieurs fois écrit, les Russes manquent de soldats, c’est une armée très féminisée, et pour compenser, ils misent sur l’inventivité des d’ingénieurs jeunes qui ont eu presque toute liberté pour concevoir une armée robotisée, la russie n’a aucun problème d’énergie, elle en a à revendre, Poutine était ainsi très fier d’expliquer que son nouveau système d’arme armata était conçu par des jeunes de moins de 30 ans. Comme l’abandon de strates de profondeur militaire ou l’éviction des officiers politique, ou la réorganisation régionale ou en brigade, passé la mauvaise surprise de géorgie, l’armée russe révolutionne sa doctrine pour privilégier le choc( l’offensive) au feu défensif et lent, elle est devenu alors très agressive de nature, on a jamais vu cela pour elle depuis le 17ème siècle. Les russes vivent ce que les américains ont vécu 20 ans plus tôt avec le programme future army, qu’ils ont ensuite abandonné pour raison budgétaire et la financiarisation a effacé toute ambition, laissant la chine les rattraper. Passé l’euphorie initiale, les russes ont revu très à la baisse leurs ambition depuis 2 ans, fini la volonté d’avoir 6 porte-avions ou des super cargos du ciel pouvant bouger des troupes d’un bout à l’autre de la planète, mais il reste encore bien des projets, basés sur la robotisation à outrance, des machines automatisées genre tire-et-oublie, juste balancées sur l’ennemi pour créer le chaos( un peu comme des chars kamikazes). Nous avons aussi vécu ce phénomène avec le programme amx, renaissance de la vitalité de notre armée après la défaite de 40 mise sur le dos d’un état-major vieux( donc trop défensif donc visible pour tout agresseur). Le jeune veut bouger, avoir un truc style couteau suisse, pratique, qui s’adapte partout, très vite, toute armée qui se rajeunit suit ce cheminement, réduire au max la chaine logistique pour s’enfoncer le plus vite et loin possible dans le territoire ennemi quitte à se débrouiller ensuite; on est là à l’opposé complet de la mentalité américaine où c’est la logistique qui dirige( et donc freine les plans) depuis la guerre de sécession.
    Regardez une carte du monde. Dites-vous que dans 20 ans, le nombre d’états, les frontières, la répartition des populations peuvent être complètement chamboulés, un peu comme entre le monde pré-islam et la bataille de poitiers. Un monde qui célèbre le chaos( l’ultra-libéralisme) ne peut que propager le chaos dans tous les domaines, tout est remis en cause, même l’histoire, même les faits, jusqu’à ce que tout se restabilise. Le vainqueur gagnera la planète, le chef sera considéré comme un dieu, tout l’avant sera effacé et on partira pour un nouveau cycle long.

    • tschok dit :

      @lxm,
      .
      Méfiez-vous des prophéties, l’histoire est quand même essentiellement surprenante.
      .
      Et puis on a un autre problème: on a une fâcheuse tendance à déterminer nos prédictions (à les construire pour qu’elles produisent une représentation du monde conforme à nos croyances, donc à nos craintes ou nos espoirs). On a tendance à inventer l’avenir, quoi.
      .
      Par exemple, vous énoncez une prédiction démographique: dans 20 ans, dites-vous, la répartition des populations pourra être « complètement chamboulée ». C’est très à la mode en ce moment. C’est le reflet d’une crainte de notre époque et de nos sociétés, qui redoutent les invasions migratoires.
      .
      Si vous voulez faire des prédictions moins déterminées, donc plus neutres, il faut faire des hypothèses, par exemple celle-ci: les phénomènes démographiques ont une forte inertie, ils se manifestent donc sur le temps long. Jusqu’à présent. Est-ce que ce sera toujours le cas dans 20 ans ou plus? Peut-on imaginer des phénomènes démographiques à effets instantanés ou à court terme?
      .
      En d’autres termes, peut-on imaginer une démographie « brutale »? Et si oui, quelle société peut la produire et quels seront ses effets? Vous voyez, c’est quand même assez différent de votre démarche qui consiste à affirmer, comme la diseuse de bonne aventure, que dans 20 ans ou 30 ans il se passera ceci ou cela.

  3. Auguste dit :

    Sur la liste des pays qui possèdent ou qui projettent des robots de combats,ne pas oublier la Turquie et son UKAP et ses projets de chars lourds autonomes.On a tendance à les oublier.
    L’Arabie Saoudite,elle robotise,mais dans un genre.
    https://www.lemonde.fr/proche-orient/video/2018/06/08/en-arabie-saoudite-des-drones-defilent-a-la-place-des-mannequins-pour-ne-froisser-personne_5311962_3218.html

    • jyb dit :

      jamais déçu.

    • Rapha dit :

      Incroyable mais vrai votre lien ! Faire défiler des robots pour ne pas montrer de femmes !
      Vraiment de profonds et dangereux malades.

      • tschok dit :

        Ca me fait penser à un usage dérivé: on peut utiliser un drone pour faire sécher un vêtement. Et avec un peu de bol, après, on n’aurait pas besoin de le repasser.

  4. philippe dit :

    Heu… lxm… qu’est-ce que vous avez fumé?

  5. Wrecker 47 dit :

    Bon,on est loin du Goliath Allemand…Mais coté technologie il y a de sacré progrès de fait !

  6. Raymond75 dit :

    C’est bien : on pourra massacrer depuis son bureau climatisé, et recevoir une médaille (c’est déjà le cas avec les drones armés US)

    • revnonausujai dit :

      vous êtes (en plus) maso ?
      pourquoi suer sang et eau quand on peut le faire au frais !
      « L’objet de la guerre n’est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d’en face meurt pour le sien. »
      Général George Patton

    • FredericA dit :

      Vous avez mille fois raison ! Envoyer des bombes guidées ou des missiles de croisière depuis des avions (probablement non climatisés) est nettement plus « propre ».
      .
      Post scriptum : ce commentaire est ironique

    • Sacha dit :

      Rassurez-vous, vous n’êtes pas inclus dans le « on ». Mais on se contentera très facilement d’un tel scénario, même s’il n’arrivera jamais

    • NRJ dit :

      Que voulez-vous ? C’est le futur. Après, si vous critiquez, je vous suggère d’aller vous-même vous faire tirer dessus en Afghanistan,au Mali, ou en Irak. Et seulement après ça, vous pourrez des leçons de morale sur les lois dAzimov, sur la bonne conscience, etc… Mais ne critiquez pas quand ce n’est pas votre peau qui est mise en danger.
      PS: je ne suis pas soldat, mais contrairement à vous, je ne tiens pas à me donner bonne conscience sur le dos de ceux qui risquent leur peau.

      • Raymond75 dit :

        Je n’ai jamais demandé à quiconque d’aller se faire tuer en Afghanistan (100 morts en dix ans dont 30% par accident), ni au Mali. En Syrie et en Irak, ce ne sont pas les soldats de la coalition qui partent au combat, mais les troupes irakienne, des milices syriennes et surtout les Kurdes, que nous abandonnons dans l’honneur, et les victimes sont essentiellement des civils. Et si survenait à nouveau une guerre européenne, je ferai partie des victimes civiles, éventuellement bombardées par un drone. Et je vous rappelle que nul n’est obligé de s’engager.

        • NRJ dit :

          Nul n’est obligé de s’engager,mais envoyer les soldats sans le matériel nécessaire sur ce seul motif me semble absurde. J’estime en effet que seul les gars qui sont sur le terrain sont à même de décider le matériel qui leur est nécessaire. Un civil comme vous et moi aurait trop tendance à se faire bonne conscience en oubliant voire méprisant les conséquences.
          En outre, si la guerre est obligatoire (en cas d’invasion par exemple de la France ou d’un pays allié), seul l’efficacité compte, que le matériel soit un robot, un drone ou un supplémentaire FAMAS. Je rajouterai que plusieurs armes, les snipers, les sous-marin, les tanks, et plus récemment les drones ont été développé en dépit de l’immoralité de leur utilisation. Pourtant, 100 ans après, personne ne critique ces armes.

  7. Leroy dit :

    Dans l’article suivant je pose la question de l’utilité d’un char lourd « traditionnel » plutôt que des grappes de drones pilotées par des équipages en arrière dans des VBCI d’analystes-tireurs.
    On y vient, le concept du combat blindé « dronique » va voir le jour malgré les questions d’éthique (dont se fichent éperdument nos adversaires potentiels!).
    Mais il faudra coupler les drones d’observation qui permettront de prioriser les cibles – élément important – à des drones destructeurs ; et coupler drones terrestres et aériens dans les 2 segments précédents. Ce pourrait être là l’innovation du concept dronique de l’arme blindée.
    En effet, il sera essentiel d’attaquer le char adverse sur ses points faibles : système de ventilation ou bloc propulseur toujours moins protégés ; d’où un ciblage de l’impact de grande précision à partir d’une vision optique en 3D et en fonction de l’armement du drone destructeur (consommable à l’inverse des drones d’observation ?).

    • ji_louis dit :

      Les russes ont prouvé qu’ils savent paralyser toute activité dronique par saturation du spectre hertzien et autres mesures de guerre électronique. Un homme n’a pas besoin de rendre compte à chaque seconde de ce qu’il voit ni de recevoir des consignes à cette fréquence.

      • Wrecker 47 dit :

        @miaou
        Les allemands en 41 avaient inventés des mines » anti-Avions « ,qui étaient munis de câbles en acier très fin , se déployant en éventail avec une charge additionnelle permettant de couper en rondelles des avions en straffing sur leurs aéroports …Alors les voilures tournantes ….Excusez moi du peu de cas qu’on en ferait!

  8. Parabellum dit :

    Enfin un proto d engin robotisé de combat…mieux vaut a pour entrer en premier dans des villes pourries ou des zones piégées que sacrifier des colonnes de fantassins…on se fout de casser de la ferraille et on préfère démolir l ennemi à distance …donc vive les robots de toute fonction …ça évitera de faire tuer des jeunes types pour avancer de cinq cent mètres dans un bled pourri…il faut revoir tous nos concepts de combat à raison de notre démographie et des masses insensibles en face..ajoutons sans aucun etat d âme de la puissance d feu longue portée et de saturations …les russes ont deja fait la preuve en Syrie de cet usage autre…pensons aussi à certain contrôle de quartier dit sensible…

  9. Spender dit :

    Vue que les israéliens ont des robots, ils devraient les envoyer à la place de tsahal contre les palestiniens … il seraient plus humain …

  10. tartocitron dit :

    Je ne voie que des inconvénients au robot terrestre armé car il est incapable de franchir les obstacles naturels (fossé, cours d’eau, boue, sable…). Un robot à voilure tournante armé permet de s’affranchir de tous ces obstacles, d’avoir une vision élargie, une rapidité accrue car j’imagine que les 24 km/h de ces engins est la vitesse maximum en descente et avec le vent dans le dos.
    Alors reste que le robot à voilure tournante doit être capable de se poser sur terrain très pentu pour observer sans user d’énergie et soit capable de déminer.

    • Miaou dit :

      Transport de 750Kg, voila l’avantage. La même chose avec une voilure tournante revient à prévenir l’adversaire avec accusé de réception.

      • tartocitron dit :

        C’est sûr que le moteur électrique de l’Optio le rend silencieux et quasi invisible en infra-rouge. Sauf qu’il peut sauter sur une mine et se trahir.
        Quant au transport de 750 kg, c’est vrai que l’équivalent en aéronef demanderait une voilure assez importante, mais cela peut être réduit en augmentant la vitesse de rotation des pales ou leur nombre. Cela n’est pas insurmontable et l’empreinte acoustique est de moins en moins importante.

    • FredericA dit :

      « Je ne voie que des inconvénients au robot terrestre armé car il est incapable de franchir les obstacles naturels  »
      .
      Et vous croyez réellement que Nexter n’y a pas pensé en concevant ce drone ?

      • tartocitron dit :

        Si puisqu’il est modulaire. Il peut être équipé de bras permettant de faire du génie. Mais dans ce cas la vitesse de croisière chute dans des proportions importantes et la logistique pour le ravitailler en énergie augmente d’autant.

    • le dit :

      Pour l’instant, les créateurs de prototypes n’ont pas encore pensé à fabriquer des drones mécanisés amphibies ou étanches . Mais dès que l’US Marine Corps se sera penché sur le problème, et qu’il aura manifesté son intérêt, certains vont certainement vite comprendre qu’il y a là un marché à saisir.

  11. Gégétto dit :

    Les Américains ont utilisé des SWORDS en Afghanistan et suite à retournement d un exemplaire, les taliban y ont mis la main dessus et récupéré l ‘armement….
    Cet engin fût rebaptisé non sans humour TRV (Taliban Replenishment Vehicle)
    Mis à part cet incident ce genre de matériel devrait occuper une place plus importante au sein de nos armées. Je verrai bien un modèle de char lourd « dronisé » dans un futur proche,pourquoi vouloir absolument mettre un équipage,qu il faut protéger avec des blindages et des systèmes coûteux?

    • FredericA dit :

      « pourquoi vouloir absolument mettre un équipage,qu il faut protéger avec des blindages et des systèmes coûteux? »
      .
      Parce qu’un équipage humain aura une capacité de réflexion et de jugement des opportunités de tirs, supérieur à une système optique couplé à un opérateur distant.

      Dans les airs, les drones armées sont inattaquables par les armées non équipés de système sol-air. Sur le terrain, un char dronisé sera la proie de tous fantassins. Aussi, en supprimant le blindage, vous rendez les drones extrêmement vulnérables car « les « gars d’en face » ne vont certainement pas revendre leur missiles antichar. Ce faisant, à quoi bon engager 20 char-dronisés sur le champ de bataille si c’est pour les voir immobilisés en quelques minutes ?

  12. Raymond75 dit :

    Je possède un joystick sur mon micro, connecté avec de la fibre optique. En tant que citoyen motivé par la défense de son pays (la preuve, je vous lis régulièrement) pourrai-je participer à un massacre à distance et dans l’honneur depuis mon salon, de préférence entre 15 h et 17 h ? Merci

  13. Gégétto dit :

    « Parce qu’un équipage humain aura une capacité de réflexion et de jugement des opportunités de tirs, supérieur à une système optique couplé à un opérateur distant. »
    Il me semble que les équipages de chars font usage des systèmes optiques et autres capteurs
    du véhicule pour se faire une idée de la situation extérieure…Ils ne sortent pas la tête à l extérieur pour cela. Donc un opérateur distant fera de même.
    Généralement un char ne se promène pas tout seul sur un champ de bataille,il me semble.
    Il est en principe accompagné d une infanterie mécanisée,censée le protéger aussi des mauvais coups des fantassins adverses.
    En conclusion un char dronisé ne sera pas plus exposé qu un char avec équipage,pour peu que les mêmes règles soient appliquées.Cordialement.