La Suède convoque 22.000 réservistes pour un exercice d’une ampleur inédite depuis 1975

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

32 contributions

  1. Frédéric dit :

    J’espère que les responsables de la  »Garde Nationale » française observe de près comment se déroule cette exercice et les couacs de celui-ci pour voir si cela est transposable chez nous ( on ne ressort pas des plans mit dans les armoires depuis des décennies sans constaté que les infrastructures ont évolués).

    • Pathfinder dit :

      @Frédéric
      Il n’est pas sûr du tout que les lecons de cet exercie puissent être transposables directement au contexte de la France, dans le sens où cette réserve (Hemvärnet) existe déjà. Quand bien même au rabais jusqu’à ce jour.
      .
      Il existe plusieurs niveaux de participation, étant donné que pour des raisons très simples, il n’est pas donné à tous de s’entraîner pour des missions de combat – à fortiori à temps partiel (!) Il est donc possible de servir comme instructeur/spécialiste (médical, génie, logistique, communication, conduite, sports de combat, etc.) pour les forces armées ou pour la réserve. Cet aspect est d’autant plus intéressant qu’il permet aux forces armées de garder le contact avec la population.
      Pour info:
      https://www.forsvarsmakten.se/sv/aktuellt/2018/06/historisk-ovning-forsvarsmakten-testar-hemvarnets-beredskap/
      .
      https://www.forsvarsmakten.se/sv/var-verksamhet/verksamhetsomraden/hemvarnet/

    • JP dit :

      En Suisse, dans ce genre d’exercices, la menace c’est la dislocation de pays frontaliers ayant des problèmes socio-économiques… La France. Je pense qu’il y a plus à en tirer que de l’exercice suédois, hahaha

      • MERCATOR dit :

        De grâce ne parlez pas de la Suisse, ce pays parasite qui ne vit que du recel de toutes les mafias mondiales et qui en plus à le culot de faire effectuer par la France la veille aérienne de ses frontières tous les jours entre 16.h 30 et 08.30 et bien évidemment le week-end car les contrôleurs aériens militaires sont chez eux à bûler , cerise sur le gâteau , ils ont refusé l’offre Rafale malgré les militaires qui le plaçaient en premier pour choisir un fer à repasser,il est comique de voir un pays de sangsues prétendre avoir une force aérienne alors que l’on peut le traverser en jet en moins de cinq minutes .

        • JP dit :

          Haha, venant d’un pays qui a envahi la moitié du monde et qui a maintenu des dictateurs dans ses anciennes colonies, et qui a participé à la déstabilisation de pays tels que la Lybie….
          .
          La veille aérienne que fait la France en Suisse l’est grâce à un accord, et ce n’est certainement pas un service gratuit, il est facturé (ce qui est normal)…
          .
          Concernant l’offre Rafale, techniquement, le gouvernement et le parlement ont choisi le Gripen, mais ce choix n’a pas été approuvé par le peuple… Donc c’est un appel d’offre annulé car le peuple a refusé le financement par referandum. Cela a été fait parce que la procédure de sélection n’était pas transparente, le choix pas forcément le bon, et parce que par le passé, les avions « papier » ont causé des surcoûts trop importants (Mirage III).
          Et si vous pensez que la Suisse a le devoir moral d’acheter Français, pourquoi plus que l’Eurofighter?
          La France n’a pas de matériel militaire suisse, alors que l’Allemagne en a par exemple…
          .
          Et concernant le prix, la Suisse a constitutionnellement l’obligation d’observer un équilibre budgétaire sur le long terme, ainsi, dans les achats militaires, le prix est devenu un élément important et même si certains matériels sont meilleurs, il y a des sacrifices qui sont parfois faits… Et cela ne regarde personne d’autre que la Suisse (pays souverain).

  2. Thaurac dit :

    Même en terre Adelie, Mr Lagneau nous dénicherait une photo de soldate charmante…..

    • asinus dit :

      n’absolument c’est pour cela que j’admire le  » taulier » rigueur et un un gout très sur ……

    • Le Glaive dit :

      @ Thaurac : venir fantasmer sur un site dédié à la chose militaire, c’est quand même d’un pitoyable…

  3. maya dit :

    Pas certain que la plus grande menace pour la Suède en termes d’envahisseurs soit les Russes.

    • kamisan dit :

      Justement, c’est le but recherché par certains, pendant que les Suédois ont les yeux rivés sur les Russes…

    • Le Glaive dit :

      @ maya : Vous mettez le doigt sur le point essentiel et sur l’erreur monumentale que les atlantistes européens de tout poil sont entrain de commettre par leur aveuglement anti-russe : Ils ne voient pas la menace mortelle qui est autour d’eux, chez eux, et qui a déjà fait des centaines de morts. Ils continuent à hurler et à brasser du vent contre une menace fantôme, fantasmée, soigneusement entretenue par les médias et le lobby militaire.
      Qu’ils se préparent donc à continuer à sortir les nounours, les bougies, les marches blanches, et les lamentations de circonstance : car c’est loin d’être fini, notamment à cause de cet aveuglement.

      • maya dit :

        La Suède comme tous les pays européens , est en train de crever en tant que nation du fait de l’immigration massive musulmane mais sa seule réaction est de mobiliser des réservistes pour des exercices contre la Russie qui n’a aucun intérêt , ni même l’idée ou les moyens d’envahir ou s’en prendre aux pays nordiques. L’Europe est un continent décadent dominé par une gauche pseudo-progressiste et par la fiction de la protection US.

  4. Bmr dit :

    Je trouve que c’est une attitude saine, ils analysent la situation et se tiennent près au pire. C’est normal au fond mais ce qui est drôle c’est que ça me choque tant je suis habitué au laisser aller à la francaise! (Toute proportion gardée bien sûr)
    Au moins le message est clair, ils ne se feront pas prendre par surprise.
    Autant je ne me sens pas proche des ukrainiens, autant j’irai combattre aux côtés des suédois sans problème.
    Ceci dit peut être prête on des intentions à la Russie qu’elle n’a pas…

    • Carin dit :

      Le problème c’est que ça fait plusieurs pays qui prêtent des intentions à la Russie qu’elle n’a peut-être pas!!

    • Paul Letissier dit :

      On ne voit pas bien qui aurait intérêt à déclencher une guerre baltique : notamment pas les Russes. C’est pourtant à eux que tout le monde pense. Du moins tout le monde intellectuellement bloqué au XXème siècle. Aucun des riverains de la Baltique n’a intérêt à déclencher une guerre par là parce qu’il passe en Baltique le gazoduc Northstream qui permet à la Russie de vendre le gaz dont dépend la vie économique de l’ensemble de la région, Allemagne comprise.
      Ou alors, autre hypothèse, le fauteur de troubles éventuels n’est pas un riverain de la Baltique mais quelqu’un qui a pour habitude de semer la pagaille un peu partout.

    • NRJ dit :

      Lorsqu’on a un pays qui mène des exercices à quelques kilomètres de nos frontières, qui dope son armée à 5% du PIB avec du matériel de guerre de haute intensité (2.300 chars T-14 Armata en particuliers, qui ne serviront peut-être pas simplement à taper sur des guérilleros tchétchènes) et qu’on voie, enfin, des annexions et des déstabilisations dans son environnement proche, je pense qu’on peut dire assez objectivement que ce pays n’est peut-être pas un havre de paix. Même si négocier et combattre assez côtés me semble nécessaire si nos intérêts l’exigent.

      • Paul Letissier dit :

        NRJ, deux observations :
        1 on ne peut pas savoir quelle utilisation est prévue pour les chars lourds : des T62 ont été utilisés contre la foule à Prague en 1968. D’autres chars lourds à Tien-an-Men en 1989. Des T55 au Tchad dans les années 80… Pas exactement des « conflits de haute intensité ».
        .
        2 Dans la terminologie courante, un conflit est dit « de haute intensité » lorsqu’il est nucléaire. Selon cette définition les combats de 1945 en Europe étaient « de moyenne intensité ».
        .
        Ceci n’est pas seulement une remarque théorique : l’arme nucléaire française, mise en service peu après la création d’une communication directe entre la Maison Blanche et le Kremlin (« téléphone rouge, 1963), empêchait que les deux puissances impérialistes se mettent d’accord pour un » conflit de moyenne intensité » qui détruirait l’Europe Centrale et Occidentale sans toucher la Russie ni les USA.
        .
        Pour conclure : il ne faut pas conclure trop vite mais examiner les intérêts des uns et des autres pour voir qui pourrait s’imaginer gagnant s’il rompait l’équilibre existant.
        Autour de la Baltique, personne.

  5. Zorg dit :

    Et qu’il n’y plus de casernes, plus d’armement individuel, plus personne pour encadrer, plus de sous etc… Ça va rester dans les cartons!

  6. unistar dit :

    En France , la garde nationale n’est qu’un élément de comm’ collé à la réserve ops.

    Rien à voir donc…

  7. Robert dit :

    La belle soldate remonte le moral des troupes à chaque fois.
    Maintenant, est-ce que le plus grand danger pour ce qu’il lui reste de vertu viendra de l’est ou d’ailleurs ?
    C’est une très bonne question et on ne vous remerciera pas de ne pas vous la poser.

    • nexterience dit :

      En 38, certains montraient du doigt les tziganes comme LE danger pour la nation. On a fini par les parquer.
      Effectivement, l’heure était à la décadence et il fallait encourager les vertueux allemands à nous imposer leurs valeurs.
      Les suédois ont de la délinquance d’origine étrangère. Mais il me semble qu’on ne peut comparer un risque stratégique d’annexion partielle avec un risque de délinquance qui se règle par renforcement policier.
      Qui oserait trouver les risques comparables?
      .
      Au fait, les soviétiques ont violé 2 millions d’Allemandes en 44. Espérons que ce fut d’inspiration circonstancielle et non culturelle.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Viols_durant_l%27occupation_de_l%27Allemagne

      • Robert dit :

        Nextérience,
        La criminalité immigrée explose dans toute l’Europe, c’est une réalité, mais particulièrement en Suède. Pas n’importe quels immigrés et pas tous les immigrés, personne n’a jamais prétendu cela. Une personne est libre de ses actes et doit en assumer la responsabilité, indépendamment de ses origines, même si sa culture peut avoir une influence sur elle. Si on s’interdit de faire mention des crimes massifs commis par des personnes de telle origine, c’est qu’on considère que leur liberté ou leur capacité à être responsable de leurs actes ne leur permettent pas d’assumer ses actes, c’est une forme d’infantilisation et de discrimination par inversion accusatoire.
        Votre tentative d’amalgame avec l’Allemagne nazie, si c’en est une, ne vous honore pas.
        Les viols durant la seconde guerre étaient une arme de vengeance, Ilya Erhenbourg un écrivain du régime l’a clairement revendiqué publiquement comme une volonté d’humilier les femmes allemandes en appelant à violer ces femmes et tuer les civils.
        De nombreux violeurs immigrés considèrent les femmes occidentales comme méritant d’être violées, parce qu’elle ne sont pas voilées et musulmanes. De ce point de vue-là on peut y voir un parallèle en dehors bien sûr d’une guerre que nous n’avons pas mené contre ces immigrés.
        Se voiler la face ou essayer de relativiser ne fera en rien reculer cette réalité.
        Quand au danger russe, il reste à prouver qu’il est ce que la propagande annonce, c’est à dire vital et immédiat, alors que ce danger dont je parle il est incontestable et chez nous en ce moment. Et nos enfants ont bien plus de risque d’y être confronté avant d’avoir affaire au danger russe.
        C’est la « toute petite » différence.
        https://fr.express.live/2018/01/22/suede-violence-immigration
        https://fr.gatestoneinstitute.org/7320/suede-viol
        http://www.europe-israel.org/2015/09/migrants-accroissement-des-viols-en-allemagne-lafflux-toujours-croissant-de-refugies-a-pour-consequences-de-nombreux-viols-et-agressions-sexuelles/

  8. Poorfendheure dit :

    En France, c’est inutile. On ne peux pas se battre contre des moulins à vents… Nous avons la dissuasion nucléaire…

  9. Morice dit :

    Si les russes n’étaient pas aussi mal élevés nous n’aurions pas ces problèmes. Et après ils vont geindre en declarant que les occidentaux ont commencé… Comportement typique d’enfant mal élevé.

  10. DVA dit :

    L’idée est intéressante, je veux dire du point de vue organisation en cas de graves problèmes tels que tremblement de terre, inondations ou autres cataclysmes naturels mais pour se protéger des russes !? Sourire…les USA viennent encore de nous entuber sur le plan économique ( Total et PSA se retirent de l’Iran…) …Je dis ça…

  11. Frédéric dit :

    En Autriche, des casernes seront transformés en  »«îlots de sécurité»  » autonome en énergie, armement et eau avec un petit bataillon du génie par land en cas de désastre :

    https://www.ttu.fr/nouvelles-reformes-dans-la-defense-autrichienne/

    Bonne initiative pas cher pour améliorer la capacité de résilience d’un pays.

  12. DVA dit :

    Ou alors , une offensive ukrainienne sur le Donbass pendant la coupe du monde de foot en préparation…avec tous les dangers que cela comporterait? Wait and see…

  13. Wrecker 47 dit :

    Si on relit l’histoire de la Suède ,on rappelle quand même qu’ils ont déjà mené la vie dure aux Soviets au début de la 2°GM au point que ces derniers ont cessé leur agression du fait de leurs pertes…
    En effet le snipping faisant partie intégrante du travail des skieurs de l’infanterie Suédoise …
    Les Soviets ont eu des pertes énormes dans la neige et les forêts Suédoises …

  14. raccoon dit :

    Wrecker 47

    Vous voulez sans doute parlez de la finlande ^^

  15. Jules dit :

    Surtout si on relit l’histoire de la Finlande…