Face aux défis sécuritaires de la région indo-pacifique, Mme Parly défend le multilatéralisme et la coopération

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. ji_louis dit :

    A défaut de grive, on mange des merles… A défaut de moyens, on fait appel à la coopération.

    • Sacha dit :

      Si vous aviez l’esprit mili, vous ne douteriez pas que la coopération est avant tout (normalement) une ressource et dans un conflit se priver volontairement d’une ressource c’est être con (ou du moins pas compétent pour la mission, càd qu’il faut d’urgence vous assigner à une autre…). On recherche l’efficacité avant la grosse b***, en somme

      • Sacha dit :

        Je précise ayant parlé trop vite : ça ne présuppose donc pas un défaut de moyens…

  2. jyb dit :

    Je suis (pas tout à fait) étonné que les évènements récents en indonésie n’aient eu aucun retentissement. Daesh a mené toute une serie d’attaques en indonésie en mai. Ces attaques multiples ont dépassé les forces de police qui ont du faire appel aux forces spéciales.
    les autorités ont minimisé ces évènements assez habilement mais à y regarder de plus près les attaques ont dépassé Surabaya et Djakarta. le dansu 88 ( detasmen kusus 88 ou forces delta 88 ) l’unité des forces spéciales anti-terroristes indonésiennes, a opéré sur plusieurs iles de l’archipel ( java, Sumatra…)
    donc en matière d’anticipation, il est temps de s’inquiéter de la « prolifération » au sein du plus grand des pays musulmans (en nb)

    • vrai_chasseur dit :

      @jyb
      Pour l’Indonésie, personnellement je ne dirai pas « prolifération » mais plutôt « tentative d’agrégation ».
      De longue date l’Indonésie a été en proie à des soubresauts éparpillés de nature terroriste, qui sont plutôt le fait de warlords locaux opérant chacun sur son territoire, un peu à la manière des clans familiaux siciliens de la mafia. La géographie insulaire de l’Indonésie s’y prête.
      Aujourd’hui, un de ces warlords, Aman Abdurrahman (aka Oman Rochman) a tenté de fédérer tous ces mouvements sous une seule bannière, le Jamaah Ansharud Daulah (JAD), en lui donnant « l’attractivité » de la marque Daech. Il a profité du chaos syrien pour recruter quelques compétences dont son lieutenant Bachrumsyah Mennor Usman, « ayant sur son CV » d’avoir dirigé la katiba Nusantara en Syrie.
      Le gouvernement indonésien a toujours été efficace pour contenir sa menace terroriste insulaire, jouant intelligemment sur la dispersion des groupuscules pour mener des opérations coups de poing ponctuelles et très musclées les désorganisant entre eux. Une unité d’élite a été formée pour cela, le D88 (Detasemen Khusus Polisi Anti Teror 88) entraînée par les FS américaines et surtout par les australiens, rompus (on le sait peu) à l’anti-terro notamment sur le terrain du Timor oriental.
      Ayant perçu la menace d’agrégation de ces mouvements, les indonésiens ont arrêté et emprisonné la tête pensante du JAD, Oman Rochman. Les attentats très récents de Subaraya sont le fait de sa famille : Oman Rochman risque aujourd’hui la peine de mort et son lieutenant Usman est en fuite (probablement en Syrie).
      Mme Parly a raison d’évoquer la coopération régionale : c’est par le biais notamment des liens renforcés avec les australiens, déjà en action sur place, que cela va se passer pour nous français.

      • jyb dit :

        @vrai_chasseur
        « agrégation » me va bien et on pourrait aller jusqu’à « récupération » de la franchise daesh par le jad.
        Je suis plus réservé sur le qualificatif « warlord » d’abdurrahman et sur votre lecture. abdurrahman/oman rochman est d’abord un prédicateur.
        Attention. abdurrahman est en prison depuis 2010 ! donc c’est bien antérieur à daesh et à la syrie donc à cette menace d’agregation et quand vous lisez les charges qui pèsent sur lui et qui lui valent une condamnation à mort et que vous constatez que les faits sont tous postérieurs à 2010, vous tiquez un peu.
        Depuis 2015, il est sous mesures de confinement dans la prison de haute securité
        de nusa kambangan ( c’est un peu alcatraz) donc le gus a le dos bien large et les autorités indonésiennes ne sont pas très claires. On peut trouver une différence de traitement entre jamaah islamyah (ji) et jamaah ansaruh dawla (jad)
        alors que la distinction est purement formelle.
        Les parois entres ces groupes sont poreuses et il convient de parler de mouvance islamiste régionale entre philippines, indonésie, timor…Ces djihadistes sont parmi les plus aguerris : ils sont en syrak depuis 2013 !
        Enfin notons que depuis la décision de trump sur jerusalem, le parti islamique justice et prospérité (pks) a le vent en poupe.

    • tschok dit :

      @Jyb,
      .
      Sur 1,6 milliard de musulmans dans le monde, un milliard sont en Asie-Pacifique (Pakistan, Inde, Bangladesh, Indonésie). Nous, en Occident, on se figure toujours le musulman comme l’arabo-musulman, alors qu’il est minoritaire (environ 1 sur 5). Le musulman moyen d’aujourd’hui est un asiatique et son océan est l’Océan Indien.
      .
      Si j’étais djihadiste, je porterais mon action vers ce marché émergeant qu’est la zone Asie-Pacifique, zone la plus peuplée du monde (la moitié de la population mondiale) et qui promet de devenir la plus riche.
      .
      Typiquement, un pays comme l’Indonésie serait une cible rêvée. Avec plein de petites cibles autour (Australie, Philippines, et pourquoi pas Nouvelle-Calédonie?). S’il fallait faire un carton quelque part, c’est là que je le ferais. J’arrêterais avec les grands attentats spectaculaires en Occident genre WTC 11/9, et je m’intéresserais à ma clientèle: le musulman moyen. Mon cœur de cible.
      .
      C’est dans ces coins-là que j’essaierais d’établir mon Califat, ma Jérusalem céleste et pas dans les pays du monde arabe, qui sont trop bordéliques, où tout part en couille pour un oui ou un non. Et je laisserais tomber les musulmans de la diaspora, contaminés pour la plupart par l’esprit occidental (je me bornerais à ne conserver que les plus motivés, que les autres se démerdent).
      .
      Bon, c’est vrai, il y a deux autres zones qui sont intéressantes: l’Asie centrale et l’Afrique. Faudrait faire un comdir avec mes potes djihadistes pour voir comment on peut traiter ses marchés et se répartir l’effort, car il y a du potentiel dans ces zones, aussi. Mais pour l’instant, c’est pas vraiment mûr, alors qu’en Asie, il n’y a qu’à se baisser pour ramasser la mise. Faut voir grand, quoi.
      .
      Et il y a un truc que je ferais avec les Occidentaux: pour qu’il me foutent la paix, je leur filerais un os à ronger. Je leur ferais croire que le djihadisme est essentiellement arabo-musulman, pour qu’ils psychotent avec leur immigration. Les Croisés vont vouloir se replier dans leur forteresse et moi j’aurais les mains libres.
      .
      Parce que les mecs sont totalement cons: ils pensent que les arabo-musulmans, qui sont minoritaires dans leur propre univers, vont convertir de force à l’islam un Occident chrétien qui est économiquement, démographiquement, technologiquement et militairement dix fois plus forts. Ils y croient durs comme fer, ces cons-là. Ils pensent qu’ils vont se faire envahir… je vais te les faire retourner dans leur forteresse vite fait: ils vont voter pour des populistes, fermer leurs frontières, s’enfermer dans leur monde, comme les Israéliens. Et pendant ce temps-là, ça m’ouvrira un boulevard. Suffit de maintenir un peu la pression, quelques attentats de temps en temps et c’est réglé.
      .
      Ce serait ça ma fiche programme. Donc, effectivement, vue cette fois de notre côté, la « prolifération » en Indonésie a de quoi nous inquiéter. Surtout que les Etats de la régions réagissent comme nous avons réagi quand on a été confronté au phénomène: la coopération régionale a du mal à démarrer.

      • jyb dit :

        @tschok
        – manœuvre de diversion ou politique de l’os à ronger, ça fonctionne plutôt bien, en effet.
        – avant de blâmer les autorités locales qui sont certes critiquables, on peut éviter de donner du grain à moudre aux islamistes locaux dont l’exposition était plutôt faible.

      • Plusdepognon dit :

        @ Tschok
        Bien exposé.
        Mais contrairement aux fichés S, il y a des gens qui pensent dans le terrorisme…
        http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/2018/02/11/abou-hafs/
        Nous ne voyons que les conséquences de la stratégie mise en place et l’Indonésie est une bombe ( et il y en d’autres dans ce continent asiatique).

      • PK dit :

        C’est dommage, ça commençait bien.
        .
        L’erreur de croire qu’une minorité ne peut pas devenir une majorité par la force est mortelle. Libre à vous de vous enfermer dans votre citadelle que vous pensez inexpugnable.
        .
        Les Perses, puis les catholiques d’Afrique et du Moyen Orient l’ont vécu à leur dépens : eux aussi étaient majoritaires et supérieurs. Ce sont des dhimmis aujourd’hui – pour les survivants – sinon des bras armés de l’islam.

        • tschok dit :

          @PK,
          .
          Il ne lui manque pas que le nombre, à cette minorité, il lui manque aussi la puissance. Et la volonté. La méthode. La patience. L’unité. Il lui manque plein de trucs pour être inquiétante.
          .
          Moi je veux bien que des minoritaires impuissants dominent des majoritaires puissants, mais à ce moment là on parle d’hypnose, y a que ça qui l’explique.

          Ou de super pouvoirs de mutant, c’est envisageable aussi. Faut pas croire, j’aime bien la politique fiction.

  3. jyb dit :

    page culturelle puisqu’avec Thucydide et reagan…le niveau augmente ( non je ne pense pas à hervé morin)
    forum de shangri-la du nom de l’hotel ou à lieu cette réunion à Singapour…oui c’est vrai MAIS shangri-la est d’abord l’utopie du roman horizons perdus dont frank capra a tiré un film.
    C’est moins vendeur qu’un palace mais plus porteur d’espérance.

    • Frank dit :

      @ jyb Certes, mais entre l’utopie littéraire et le mensonge politique, la frontière est parfois mince. Shangri-la, c’est aussi la base de départ imaginaire, l’artifice de Roosevelt aux journalistes, pour ne pas leur révéler que les B-25 de Doolittle avaient décollé du Hornet pour bombarder Tokyo en avril 42.
      Me Parly, ou l’un de ses conseillers, a un sens de la formule plutôt étrange. Ou alors très révélateur. Car, sauf erreur, un déséquilibre entre deux puissances/masses entraîne la chute de l’une, et le redressement de l’autre. Et si la gravité est évidente pour une simple balance, elle l’est tout autant, quoique plus lointaine, entre nations. Quel aveu !
      En fin de compte, ce que Me Parly redoute, c’est la fin prévisible du statut quo, et surtout du déséquilibre actuel.
      Young Leader oblige, leçons bien apprises, et bien récitées. Quand à l’intérêt de la France, par contre, mystère à moyen et long terme.
      Que ce genre de propos soient tenus dans un endroit qui porte le nom d’un mensonge est, je vous l’accorde, assez savoureux. Ou inquiétant…

      • jyb dit :

        @frank
        excellent.
        – Mais « sauf erreur, un déséquilibre entre deux puissances/masses entraîne la chute de l’une, et le redressement de l’autre. »
        ou l’effondrement des deux puissances ! Les guerres entre perses et byzantins s’achèvent en 628. Les deux empires sont affaiblis, c’est une des raisons de la foudroyante conquête musulmane.
        Proche et moyen orient après la première guerre mondiale, fin de la Sublime Porte et début de la fin de l’empire britannique…
        – intérêts français : on revient de kerpipiche. Parce que dans un passé récent, la France en asie du sud-est c’était le néant et quand ce n’était pas le néant c’était une franche hostilité. Il faut aussi mesurer le chemin parcouru depuis la fin des essais nucléaires.
        – après « horizons perdus » de capra, il faut donc regarder « trente seconde sur tokyo »

        • Frank dit :

          @ jyb Oui, mais l’empire Ottoman a lui-même disparu. Comme tous les autres. Et probablement les actuels, et les futurs. Toujours le retour à l’équilibre, après soubresauts.
          Mais bon, restons optimistes, et faussement naïfs comme Capra, même si le nucléaire complique et bouscule l’ordre des choses, et surtout déséquilibre notre immuable et joyeuse propension à toujours chercher les conflits. On verra.
          Simple aparté tardif et sans intérêt, mais je préfère quand-même Mr Smith au Sénat que Mr Trump à la Maison Blanche.

  4. lxm dit :

    Je suis content qu’un(e) ministre cite Thucydide.
    Déjà à son époque, en Grèce on disait que les jeunes n’avaient pas le niveau face aux anciens.
    Eternel cycle où tout semble se ressembler et qui jamais pourtant ne se ressemble complètement, l’histoire évolue par mutations, ayant son rythme.

  5. tintouin dit :

    Que de sagesse et d’intelligence dans ces propos.

  6. Poorfendheure dit :

    A propos des tankers nord coréens , Assad prépare une visite d’État là-bas…. Le deal serait-il déjà fait ?

  7. Parabellum dit :

    Intéressant bla bla historico culturel mais qui ne rempilera pas un vrai déploiement d armement dans nos Zee…océan indien et pacifique . Des avions à long rayon d action et des bateaux armes…un ou deux sous marins même genre scorpene…non on aura du bla bla…de la copie de science po…salut leonidas!

  8. Yestour dit :

    les français doivent acheter un miroir.

    • jyb dit :

      @yestour
      exact. Un miroir aux alouettes parce que les gogos volent en nuées.

  9. Fralipolipi dit :

    Here we go.
    https://www.corlobe.tk/article45004.html
    .
    Il reste à savoir quel(s) batiment(s) français sera(seront) déployé(s) là bas la semaine prochaine ?
    … encore une Floréal qui fait rire ? (et que la Chine accueille même parfois dans ses ports),
    ou bien du plus sérieux comme la dernière fois, lors du passage de la Fremm Auvergne en mer de Chine ?
    http://www.eastpendulum.com/parcours-inedit-fregate-fremm-mer-de-chine-meridionale

  10. Wrecker 47 dit :

    Elle »touche sa bille » la petite Florence !….Espérons qu’elle ne fasse pas qu’amuser la galerie de nos généraux !

    • Plusdepognon dit :

      D’après ce que j’ai compris des hautes sphères, le militaire est perçu comme un technicien. Donc un general est un ouvrier spécialisé, qui resoud les problèmes qu’on lui demande de résoudre et qui doit sinon fermer sa gueule.
      Les cadres civils ont la haute main sur le ministère pour tout hormis ce qui réclame d’avoir du sang sur les mains, rappelez vous la polémique:
      http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/le-torchon-brule-entre-le-drian-et-les-chefs-militaires-03-01-2013-1608161_53.php
      Sans doute, un héritage de la guerre d’Algérie, dernière main mise par Le Drian, les généraux n’ont plus autant de pouvoir que cela. Même si selon l’adage  » l’épée cède devant la toge », le jeu des valses d’administrateurs civils hors classes selon les politiques ne facilite pas le suivi des affaires, mise à part l’externalisation des services et l’explosion des coûts des materiels toujours plus high tech. D’autant plus qu’à part pour les plus curieux, qu’un sejour dans un camping 4 étoiles dans un mobile home climatisé ou dans un grand hôtel, je ne sais pas si autre chose pour eux que Paris existe (avec peut etre New York, Londres,Singapour, Dubaï, Tokyo…).
      La ministre est sans doute entourée de gens tres intelligents. Mais il n’y a rien de pire qu’un type intelligent qui pense tout connaitre et ne plus avoir à apprendre. Nos think tank parlaient aux think tan américains ( entre soi, on a les memes idées donc des conversations dignes d’intérêts). Ont ils vu arriver l’élection de Trump ?
      Tout cela pour dire que les généraux sont loin d’être bien perçus au ministère et que si nos discussions de café du commerce ont lieu, c’est que les enjeux sont tellement importants pour le pays qu’il est dommage qu’en France les grandes écoles trustent tous les postes de pouvoir en s’enfermant dans un univers mental qui refuse toute contradiction ( rappelez vous juillet 2017).

      Pour revenir à l’article, ce sujet de l’Asie n’est pas très vendeur dans nos médias, car cette stratégie des terroristes est incroyablement bien préparée avec des enjeux énormes à la clé…

  11. JG von Rheydt dit :

    « Qu’est-ce qu’un Taliban? Si vous me le demandez, dans la plupart des cas, c’est un terroriste » Je m’incline devant cette pensée macronienne, 40 de guerre en Afghanistan pour pondre cela.
    Si vous demandez à Trump ce qu’est un chiite, il vous répondra probablement un terroriste
    si vous demandez à Assad ce qu’est un opposant il vous répondra probalement un terroriste
    si vous demandez à Erdogan ce qu’est un Kurde il vous répondra probalement un terroriste
    si vous demandez à Netanyahu ce qu’est un Palestinien il vous répondra probablement un terroriste

  12. Pluton dit :

    C’est a peine aussi interessant que l’opinion du ministre de la defense d’islande sur ces memes sujets…
    C’est surtout beaucoup de blabla… ou sont les actes, les plans d’actions ?
    La chine est entrain de redefinir l’espace de son influence, c’est sa puissance economique qui change la donne, et qui est difficile a contrer.
    Pour la question nord-coreenne, la coree du sud montre son intention de poursuivre le rapprochement avec son voisin du nord, sans attendre la denuclearisation, et trump a encore une fois change d’avis (sauf nouveau changement d’avis) et pour la premiere fois un dirigeant nord coreen rencontrera un potus.
    Le poid de la chine et la volonte actuelle sud coreenne affaiblit la position americaine habituelle sur la coree du nord.

  13. Nihilo dit :

    M. LAGNEAU svp, la carte en tête de votre article, l’auriez-vous en meilleure définition ?