En 2017, le budget « exécuté » des Armées aura finalement été de 33,5 milliards d’euros

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

25 contributions

  1. Brun loutre dit :

    On parle en Ae ou en CP? Si ce sont des AE (autorisations d’engagements), ces 800M€ sont une bonne nouvelle pour les armées, car ils signifient des prises de commande supplémentaires pour un montant de 800M€. Si ce sont des CP (crédits de paiements), c’est transparent pour les armées mais une bonne nouvelle pour les fournisseurs, puisque ces 800M€ ont servi à payer des commandes déjà passées, ou à la rigueur des avances. J’ose espérer que Mme le ministre n’a as fait comme ses prédécesseurs en faisant des effets d’annonces par addition des deux, ce qui n’aurait aucun sens.

    • Frégate dit :

      En voilà une question pertinente !
      Monsieur Lagneau, elle mérite une réponse, svp

  2. ScopeWizard dit :

    Je me suis laissé dire récemment que les problèmes de disponibilité d’ un nombre conséquent de matériels qui touchent gravement actuellement les allemands comme les hélicoptères , les chars , ou les avions de combat et de transport , allaient bientôt nous affecter à notre tour ……..
    Des pièces détachées beaucoup trop chères , des problèmes en pagaille souvent répétitifs au niveau informatique et un personnel en nombre insuffisant ( voire très insuffisant mais fort heureusement très compétent ) , des difficultés d’ approvisionnement en pièces de rechanges avec notamment des délais beaucoup trop longs excepté concernant les équipements des FS , etc , semblent constituer le nœud du problème ………
    .
    Faudra t-il alors rapidement prendre la décision de trancher le nœud gordien et pourra t-on même seulement le faire compte-tenu de la pression des industriels et de tous ceux qui dans la chaîne s’ y font les c*****es en or massif ?
    .
    Bref , nous consacrons un certain budget à notre outil de Défense , est-ce qu’ avec moins en virant du circuit tous les profiteurs ( à condition bien-sûr d’ y parvenir ) , nous pourrions faire mieux voire beaucoup mieux ?
    À contrario en prenant en compte cet « assainissement » , avec un budget plus important , pourrions-nous arriver à hauteur des forces US ( qui ont le même problème à leur niveau ) toutes proportions gardées , cela va de soi ?
    Exemple , eux ont besoin entre l’ Air Force et la Navy de 2500 avions de combat ( estimation fantaisiste ) , quand pour notre part , avec juste 300 ou 350 nous faisons le job ……. La preuve , « on » compte réduire le tout à 225 …… ce qui selon moi représente un déficit d’ effectifs que j’ évalue entre 50 et 75 appareils en fourchette basse …… et encore ces chiffres ne tiennent compte que des appareils avec un pilote dedans ( vocation ou envie , sélection , aptitudes , formation , affectation , siège éjectable , parachute , entraînement de survie , personnel médical , entraînement , etc ( et oui , ce ne sont pas les moindres des dépenses tout ça ) …. ) , les drones , c’ est encore autre-chose …….
    .
    Et vous , qu’ en pensez-vous ?

    • wagdoox dit :

      je ne vois pas pourquoi la maintenance qui tient aujourd’hui ne tiendrait pas demain.
      Le probleme vient surtout les mécanos qui avec les exports se font recrutés par d’autres armées par etre mieux payé.
      Non les 300 avions ca permet d’assurer la défense du pays qui n’est pas menacé et de projeter environ 50 avions (30 MN et 20 AdA). Ca permet de faire une parti du job de la coalition mais en aucune façon de faire une guerre aérienne seul (à comprendre avoir une présence suffisamment forte pour gagner le rapport de force et dans la durée pour gagner la paix). Si une crise majeur devait avoir lieux c’est le potentiel des rafale existant qui serait surexploité, laissant à l’avenir le soin de compenser par une sous-exploitation ou l’achat de nouveaux appareils.
      il faut bien comprendre que ce chiffre de 225 n’est qu’un point de faiblesse prévu par Hollande pour faire des économies et qui maintenant durera jusqu’à ce l’armée de terre soit régénérée. Dès 2025 on aura une nouvelle commande pour porté le nombre de rafale à 225 et en 2030 on aura des rafales remplaçant des rafales et des mirage 2000 mais aussi les UCAV (ou encore plus de rafale), si en plus on a un nouveau PA qui entre en ligne ca fera entre 10 et 40 rafale supplémentaires.
      l’armée française est une armée d’intervention qui rentre en premier fait le boulot mais qui n’a pas du tout les moyens de rester, d’ou le G5 au Mali par exemple. Les US sont capables de faire les deux entrer et durer.
      Le chiffre de 600 rafale pour défendre le pays devant une menace réelle et pour les OPEX parait plus réaliste (1/3 reparation 1/3 entrainement 1/3 action, soit 200 appareils sur le front (100 en défense et 100 en Opex), pouvant monter à 400 en cas de crise grave et à 600 en crise absolue pour une période très brève). On reviendrait alors au format guerre froide, meme si le rafale peut faire plus que ses prédécesseurs il ne peut pas etre partout à la fois et tout le temps. (c’est justement parce que le rafale peut faire 3x plus que les anciens chasseurs et qu’on en a pas besoin tout le temps qu’on a divisé le nombre par 3).

      • ScopeWizard dit :

        @wagdoox
        .
        Votre commentaire est très intéressant et je dirais même plus , sans pour autant m’ appeler Dupont avec un t ou un d , particulièrement instructif ……..
        .
        Donc si je suis votre logique et accessoirement la mienne , ce nombre de 225 avions de combat en tout et pour tout est à la fois irréaliste et très insuffisant ……..
        .
        Seulement , déjà comment fait-on avec toutes les bases qui sont désormais fermées ou en passe de l’ être pour avoir de quoi abriter et mettre en œuvre dans les 600 avions de combat que ce soient tous des Rafale ou un mix entre Rafale et Mirage restants remis à niveau ?
        De même , est-ce qu’ un tel nombre , étant-donné la taille relativement petite du pays hors ZEE ou DOM-TOM , serait suffisant pour tenir un engagement à la fois dans la durée , dans l’ intensité , dans la proximité géographique sachant que ces appareils vont dépendre de pistes en dur bétonnées ou de porte-avions ?
        .
        Vous savez , et ce n’ est là aucunement un appel déguisé afin de nous en doter à notre tour , il y a longtemps que je me dis que nous aurions dû développer nous aussi et pourquoi pas avec les anglais un avion de combat polyvalent ADAV ( VTOL ) ou ADAC ( STOL ) , c’ est à dire un avion issu du Harrier qui mélangé au F-117 , au Harrier , au F-16 et à l’ A-10 serait capable d’ un bon niveau de performances ( F-16 ) , de décoller et d’ atterrir très court voire verticalement et ainsi de pouvoir s’ affranchir des longues pistes en dur extrêmement vulnérables des bases aériennes et même d’ opérer depuis des porte-aéronefs ( Harrier ) , d’ une grande discrétion et d’ une moindre facilité à se faire repérer ( F-117 ) tout en étant en mesure d’ apporter un fort soutien au sol ( A-10 ) , ce qui a donné le Lockheed Martin F-35 Lightning II en version B auquel il convient de rajouter une importante recherche très poussée ( en avance sur son temps ? ) dans le domaine de l’ électronique de bord ( avionique ) de combat ……
        .
        En attendant mieux et plus complet , développer un Harrier III n’ aurait , me semble t-il , pas été superflu ……. mais pour ça il aurait sans-doute fallu anticiper et ainsi prendre les américains de vitesse …….

        • ScopeWizard dit :

          Je précise que pour faire du strafing , en gros de l’ attaque au sol genre mitraillage , une centaine de Pilatus PC-21 ( qui selon moi est quand-même un appareil plutôt surprenant ) bien équipés en systèmes d’ autoprotection contre tout ce qui est armes légères ou MANPADS , pourraient faire le job sur certains théâtres d’ opérations où il n’ y a guère que du pickup ou du blindé léger à taper dans des guerres asymétriques ; des drones pourraient également servir à cela ……

    • Carin dit :

      À scope
      Il me semble que c’est 225 rafale… auxquels il faut rajouter les 2000-5 et D qui vont êtres réactualisés !!

      • ScopeWizard dit :

        @Carin
        .
        Ce qui nous ferait grimper les effectifs aux alentours de 300 avions ……. C’ est vrai que ce serait déjà un mieux …….. 🙂

      • Fyd dit :

        Suivant la LPM 2019-2025 c’est 129 Rafale AA+ 42 Rafale marine (les 2000-5 ne sont pas répertoriés).
        En gros, suivant la LPM en 2025 il est prévu 30 appareils de moins par rapport à aujourd’hui (en comptant les 55 2000-5).

    • FredericA dit :

      « Faudra t-il alors rapidement prendre la décision de trancher le nœud gordien et pourra t-on même seulement le faire compte-tenu de la pression des industriels et de tous ceux qui dans la chaîne s’ y font les c*****es en or massif ? … Et vous , qu’ en pensez-vous ? »
      .
      Je pense qu’il faut modérer cette vision des industriels qui marge grassement « sur le dos de la bête ». Pour avoir vécu des appels d’offres Gouvernementaux, les exigences en terme de rabais sont quelques fois déraisonnables. A titre d’exemple, j’ai vu des serveurs de (très) grande marque vendus moins cher que des ordi de supermarché (véridique). In fine, le serveur s’avère naturellement être sous-dimensionné et peu efficient.
      .
      En résumé, l’Etat achète un serveur peu performant. En parallèle, l’industriel vend à perte un serveur indigent MAIS rattrape sa marge sur les accessoires vendus à prix délirants. Au final, tout le monde est perdant à cause d’une politique d’achat inadaptée.

      • ScopeWizard dit :

        @FredericA
        .
        Certes , mais en disant cela , je ne faisais pas spécialement allusion aux industriels mais plutôt à tous ceux qui peuvent se servir au passage dont les industriels font éventuellement potentiellement partie bien-évidemment ……..
        .
        Concernant les systèmes informatiques , je vous crois sur parole ne vous en faites pas ……
        .
        Votre troisième et dernier paragraphe résume fort bien le fond de votre pensée que je partage également …….
        .
        Bref , il y a un paquet de trucs à revoir d’ urgence et de fond en comble …….

  3. Plusdepognon dit :

    Tout le problème vient de deux choses:
    1/ le choix a été fait de réduire le nombre de personnes (militaires et civils) du ministère pour se payer des équipements à budgets  » dividende de la paix » (échantillon si vous préférez). Notamment en sacrifiant l’artillerie, la logistique et le soutien ( Ça fait tres cabinet de conseil dans le privé il y a 20 ans… les entreprises ré-internalise car la qualité n’est plus là et du coup tout dérape: les coûts, la maintenance, la perte de savoir-faire allant jusqu’à remettre en cause la viabilité du système).
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2016/12/si-tu-veux-la-paye-ne-prepare-pas-la.html

    2/ ceux qui ont fait ce choix sont toujours aux manettes ( ou du moins ils ont le même état d’esprit et manière de voir le monde).
    http://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/pistes-de-reformes-pour-la-defense-nationale

    Après, les attentats ont légèrement fait changer le discours:
    http://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/defense-les-2-du-pib-en-2022-ne-sont-pas-en-option

    Mais il est certain que le siège de la France et du Royaume-Uni au conseil de sécurité de l’ONU sont regardés avec convoitise ( d’où tant de tergiversations sur le financement réel de la dissuasion nucléaire). Car au niveau conventionnelle, l’armée française doit se contenter de ce qu’elle aura si le prochain désastre financier n’emporte pas les vaches, les veaux et les cochons ( conte  » Perrette et le pot au lait » par allusion aux LPM futures).
    Pour l’instant nous aurons ceci:
    http://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/combat-de-haute-intensite-ou-en-sommes-nous
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2014/12/la-strategie-de-la-dinde.html
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2018/04/regiment-haute-performance-3-toujours.html
    Bien à vous !

  4. Plusdepognon dit :

    Zut dans le 1/ j’ai oublié d’écrire « 2000 milliards de dettes irremboursables ont fait dire à certains décideurs » que pour se payer des équipements il fallait réduire la masse salariale… etc

    • ScopeWizard dit :

      @Plusdepognon
      .

      « les entreprises ré-internalise car la qualité n’est plus là et du coup tout dérape: les coûts, la maintenance, la perte de savoir-faire allant jusqu’à remettre en cause la viabilité du système). »
      .
      Pourriez-vous préciser cela ?

  5. Auxsan dit :

    Yaouh ! Pas beaucoup de commentaires ou critiques pour une nouvelle qui confirme qu’on a eu plus d’argent que prévu !!!!
    Mais où sont les trolls ?

    • Plusdepognon dit :

      @ Auxsan
      Pour vous faire plaisir :
      Où sont les 156 millions manquants, j’ai toujours rien sur mon compte au Luxembourg !

    • ScopeWizard dit :

      @Auxsan
      .

      Ils révisent ou sont en stage de perfectionnement ……. 😉

  6. NRJ dit :

    Les problèmes et la corruption que vous mentionnez sont inhérents aux programmes industriels. Par ailleurs, concernant le manque de pièces détachées, on peut ajouter que la technologie peut empirer le problème : le Tigre coûte 7 fois plus cher à l’heure que la Gazelle. En contrepartie, il a des capacités bien supérieures que ce soit en mobilité, protection, et armement. Après, le problème de pièces de rechange est aussi dû à un manque de moyen (plus il y a d’hélicoptères, plus il y a de pièces de rechange, sans compter les contrats avec les industriels où l’on a préféré l’argent au dépend du MCO).
    Il y a forcément des gens qui se font de l’argent sur les contrats. Mais l’avantage de la Défense, c’est qu’elle n’a pas beaucoup d’argent. Donc il y a forcément moins de corruption et moins de « profiteur ».
    Après, l’armée française a des capacités formidable compte tenu de sa taille par rapport à l’armée américaine.

    • Plusdepognon dit :

      @ NRJ
      Il est certain que la valeur des hommes et des femmes, ainsi que leur entraînement et expérience font la vraie richesse des armées, même si cela passe pour une formule de style.
      Que se passera-t’il avec le changement du régime de retraite si c’est aligné sur le régime général…
      Merci de l’avoir rappelé ( il faut toujours se méfier des évidences) mais il est vrai qu’il n’est de richesses que d’Hommes (le matos, ça dépend qui s’en sert) .

  7. Wrecker 47 dit :

    Quand on prend en main un bâton merdeux on se salit forcément les pognes !…Florence fait ce qu’elle peut et le fait bien ,mais avant de redresser la situation des Armées il va falloir voir passer de l’eau sous les ponts !On ne redresse pas facilement les moyens d’une armée qui a été abandonnée à vivre et se nourrir de déchets … Pendant plus de trente ans !

  8. aa dit :

    Allons, allons, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes macronien.

  9. Carin dit :

    Merci Mme Parly de faire le boulot avec beaucoup de pugnacité… tout ceux qui l’on traitée d’enarque de Bercy, de potiche, de SAR( sert à rien) voir carrément de SVAR ( sert vraiment à rien) devraient écrire des excuses sur ce blog.

  10. Lassithi dit :

    Personnellement, j’ai l’impression de voir chez Parly et son mentor les joueurs de Bunto de Barbès ou Saint Charles, à la fin on ne sait plus où on en est.
    Pendant ce temps là, dans la vraie vie de petits hommes verts, la réalité n’a rien de confortable, et la gestion du MCA des matériels est un problème quotidien. Ce n’est pas l’arrivée au compte goûte des nouveaux joyaux qui pallie à l’usure du fait d’un sur engagement des forces aux regards de leur capacité, sans parler des hommes, sous des prétextes souvent hasardeux, pour ne pas écrire autre chose.
    Quant à la souveraineté de la France sur sa ZEE, c’est un non sujet (pour eux).
    En même temps (sic), l’Elysée est une marque déposée depuis hier, et il va y avoir des produits dérivés.
    Elle est belle cette France des temps modernes…