Archives quotidiennes : mardi, 29 mai, 2018

La disponibilité des hélicoptères d’attaque Tigre reste encore insuffisante

En 2016, le taux de disponibilité technique des hélicoptères d’attaque Tigre en dotation au sein de l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) ne dépassait pas les 25%. Deux ans plus tard, qu’en est-il? Pour le général Charles Beaudouin, sous-chef d’état-major chargé des plans et des programmes de l’état-major de l’armée de terre, ce sujet

La Pologne est prête à dépenser 2 milliards de dollars pour une présence militaire américaine permanente sur son sol

Ces derniers jours, la relève de la 2e brigade blindée de la 1ère Division d’Infanterie par la 1ère brigade blindée de 1ère division de cavalerie est l’occasion pour l’US Army de se livrer à un exercice à grande échelle destiné à valider les compétences logistiques nécessaires en cas de grave crise en Europe. Ainsi, plus

La Direction générale de l’armement veut une solution pour la localisation sans GPS dans les espaces clos

Se déplacer et se repérer dans un milieu clos, comme un bâtiment ou un souterrain, pose un problème quand les signaux satellites de géolocalisation ne passent pas – comme c’est généralement le cas en pareille situation – ou quand ils sont brouillés par l’adversaire. Cependant, pour y remédier, il existe des systèmes de positionnement en

Grâce à l’innovation participative, l’armée de Terre gagne en efficacité

En février, l’US Air Force a mis en place une nouvelle politique visant à favoriser l’innovation au niveau de ses escadrons, estimant que seuls les commandants de ces derniers « savent ce que leurs unités ont besoin de tester, d’expérimenter et d’affiner. » Une telle démarche existe depuis 1988 en France, avec la Mission pour le développement

Le rapprochement entre le français Naval Group et l’italien Fincantieri préoccupe Thales

Dans la foulée de l’accord relatif à la reprise du chantier naval STX France de Saint-Nazaire par Fincantieri, il a été annoncé un rapprochement franco-italien dans le domaine des navires militaires de surface, avec le français Naval Group à la manoeuvre. Ainsi, il est question de former une alliance entre Fincantieri et Naval Group en