Le Sénat se félicite des intentions de la Loi de programmation militaire 2019-2025 mais souligne ses fragilités

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. Thaurac dit :

    Troublant cette manie de reporter au prochain ( éventuel mandat) les dépenses de cet ordre) .
    C’est aussi pour poser une peau de banane devant le futur président, si celui d’aujourd’hui n’est pas réélu!
    Cela veut dire aussi: « Pas de problème, c’est important, on le fera, oui mais plus tard…C’est reporter aux calendes grecques!
    Je me demande comment des élus (députés, sénateurs) puissent accepter ça.

    • Alexandre dit :

      2019 ce n’est pas les calandes grecques…

    • Caton dit :

      Vous ne pensez pas que l’actuel président ne s’occupe pas assez des peaux de bananes et autres cadavres économiques laissés dans les placards par ses prédécesseurs ?
      Si vous avez des solutions miracle qui ne sont pas à base de « yaka » surréalistes et dénués de tous réalisme économique, n’hésitez pas à passer un coup de fil à Bercy : vous êtes bon pour la légion d’honneur.

    • Plusdepognon dit :

      En France, seul le désastre provoque le politique à agir de façon responsable…
      Mais ça ne dure jamais longtemps. Et s’il y a bien une lecon qu’à donner la première guerre mondiale dont nous fêterons la fin, il y a un siècle, c’est que les nations sont mortelles et que parfois le désastre entraîne la fin de cette civilisation (empire ottoman, austro-hongrois…).
      D’ici là, faisons comme sur le Titanic, que l’orchestre continue à jouer (ici et maintenant, la finance internationale complètement débridée)…
      https://lavoiedelepee.blogspot.fr/2017/08/cetait-un-temps-deraisonnable.html
      Mais grâce à Notre Président, inventeur de la littérature, des mathématiques et des arts (lire avec la voix de l’ORTF ou de BFM, ce qui vous amuse le plus) ce n’est pas le cas evidemment…

      • Vince dit :

        Vous nous dites que les nations sont mortelles, et vous nous parlez dans la foulée de la disparition des empires…
        .
        Bravo. Magnifique démonstration que les poncifs sont tout de même moins têtus que les faits.

  2. paul dit :

    Alors là attention. Comme toujours entre les effets d’annonce et la réalité il y a une grosse marge et malheureusement c’est pas souvent dans le bon sens. Encore une fois on dit « on va tout augmenter  » mais quand, comment et où sa on le dit pas et on se garde bien de le mentionner comme sa pas de compte à rendre et passe à l’aile pour le suivant si du monde fait du bruit ou si il y a un manquement quelque part….
    je trouve sa minable et désolant; si on faisait la même chose dans d’autres services de l’état sa serait une révolution à tout les étages.

  3. JG von Rheydt dit :

    Vieux truc de Démagogue, c’est mon suivant qui payera l »addition, ça marche à tous les coups puisqu’il y a des gogos.

    • Carin dit :

      Pour l’instant « l’addition » a l’air d’etre prise en compte par ce gouvernement…. on verra la suite, mais quoi qu’il en soit cette addition est tellement longue et chère que cela prendrait du temps même à un fonceur, va en guerre…

    • FredericA dit :

      Après on peut aussi tout payer cash sur 2019. Il faudra toutefois multiplier les prélèvement d’impôts par 8 ou 10.

  4. laurent dit :

    Faut dire que ce gouvernement là doit se payer tous les pots cassés de tous les précédents gouvernements depuis des années. La purge des policiers, gendarmes, et militaires qui a été trop fortes depuis 2007, le renflouement d’Areva à plus de 8,5 milliards d’euros sans compter l’amende en Finlande pour cause de retard d’Areva…etc etc.. Tout ce qui avait été repoussé depuis des années et qu’on ne peut plus attendre aujourd’hui.

    • Polymères dit :

      L’érosion a commencée subitement après la chute de l’URSS, pas seulement 2007. Sauf qu’à l’époque, il n’y avait pas vraiment un projet politique clair pour réduire le volume, cela se faisait plus insidieusement par la professionnalisation et ses limites (on arrivait tout simplement pas à atteindre les objectifs qui étaient bien ambitieux, histoire de faire mieux passer les réductions).
      Après 2007, c’est surtout la crise qui a précipité les coupes, des coupes qui se sont terminées fin 2014. Hollande avait lui aussi un plan de réduction qui devait se terminer fin 2019, mais le climat terroriste fait que le gouvernement Hollande n’aura presque rien eût comme impact majeur, il aura même été le point de pivot qui faisait que la courbe s’inversait et que peu importe le président qui serait élu en 2017, la défense aurait été revu à la hausse.
      Il est évident que ce n’est pas en 3-4 ans qu’on va rattraper tout cela et gagner du potentiel et pouvoir faire plus. Il faudra bien une dizaine d’année de hausses, pour qu’ensuite vers 2030, on ressent vraiment le travail accomplit et qu’on se retrouve avec des marges financières qui permettront de faire plus et d’envisager de créer du gras.
      La trajectoire prise par ce gouvernement est bien, même si le doute peut persister, ce chemin il est bon et il faut arrêter de se dire, comme certains, que tant qu’il n’y a pas un 2e porte-avions de commandée, c’est comme si tout effort ne servait à rien.
      Et comme je l’avais toujours dis, plutôt que d’imaginer toujours les choses de la mauvaise chose, on pourrait très bien imaginer qu’en 2022, si Macron ne passe pas, qu’on verrait un autre président qui mettrait encore plus de moyens que prévus pour les armées. Car la tendance est vers le haut et aujourd’hui, comme dans 4 ans, le « climat sécuritaire » fait que le pouvoir politique est contraint soit de maintenir soit de faire mieux que le gouvernement précédent dans la défense. Il est inconcevable de voir un président annoncer un plan de baisse ou même de renier la trajectoire financière « imposé » par cette LPM après 2022 qui serait vu comme une baisse, même si on se limite à diminuer une augmentation.
      Cette ambiance là, il faut la comprendre, car elle s’inscrit pour encore des années. Quand on voit les opposants à Macron, la droite et l’extrême droite, sont dans un prisme sécuritaire et eux en 2022, ils seront dans une politique de « faire plus ». Il n’y a peut-être que LFI de Mélanchon qui maintient ce flou, le PS a disparu du paysage. Tout laisse à penser que la droite/extrême droite sera l’opposition numéro une à Macron en 2022, donc pour moi même si le doute persiste sur l’après cette date, je vois mal une reculade sécuritaire, Macron devant maintenir la trajectiore qu’il a validé et que toute la classe politique a validée (ce n’est pas une promesse électorale, c’est une « loi »).
      Reste un problème commun, c’est celui d’une crise économique, là par contre on pourrait commencer par craindre certaines choses.

      • Plusdepognon dit :

        @ Polymeres
        Macron veut son service national universel… Rien que pour ça, il est inutile de se dire qu’il se pique d’intérêt pour l’armée…
        Il apprécie juste que la verticalité du pouvoir soit quelque chose qui est compris dans ce ministère…

      • Lassithi dit :

        L’UPR veut allouer 4% du PIB à l’effort de défense et de souveraineté.
        N’oubliez pas de le mentionner svp.

    • Miaou dit :

      Et pour bien commencer ils cassent les pots qui tiennent encore debout.

    • wagdoox dit :

      c’est vraiment pas le probleme principal de la France, le probleme c’est les 50 milliards par an d’intérêt, c’est les centaines de milliards de cadeaux aux grandes entreprises carrefour a pleuré pour avoir des aides et la totalité est parti dans la poche des actionnaires.
      C’est pas le banquier d’affaire qui va nous sortir de là.

    • Électeur dit :

      Les pots cassés des prédécesseurs, l’héritage… On nous l’a trop fait.
      Le monde politique est un tout, et perçu comme tel par le Peuple.
      .
      Même des MLP et JLM en font partie, dans le rôle confortable des éternels opposants qui ne veulent pas du pouvoir, mais utiles pour occuper le terrain avec des arguments excessifs qui en font des repoussoirs efficaces.
      Quant aux Sénateurs, ils feraient bien de commencer par nous expliquer à quoi ils servent.

    • FredericA dit :

      Merci pour cette remarque de bon sens !
      .
      A l’évidence, un quinquennat est insuffisant pour rattraper la dérive budgétaires qui remonte à des décennies.
      .
      « le renflouement d’Areva à plus de 8,5 milliards d’euros sans compter l’amende en Finlande pour cause de retard d’Areva…etc etc..  »
      .
      Vous pourriez ajouter l’apurement de la dette de la SNCF , etc. etc.

      • Alexandre dit :

        et tout le reste, la france est un super pays, surrement parmis les plus avancés par rapport à sa taille, par contre ça nous coute une blinde et avons peu de marge de manoeuvre budgetaire.

      • Vince dit :

        Et comme dit plus haut, le service de la dette publique.

  5. Albatros24 dit :

    Bravo à l auteur de ce blog pour ce résumé
    Les sénateurs ont donc tous les éléments pour voir que malgré de gros efforts sous Hollande…il reste de plus gros efforts encore à faire.
    Bonne analyse de l axe militaire franco allemand…inexistant à ce jour.

  6. Myshl Mabelle dit :

    Se féliciter des intentions d’une loi qui, après le Livre Blanc, sera massacrée par les LOLF et autres outils bercyens dévoués à l’économie de nos moyens militaires…

    Le Sénat se confirme comme la Chambre où, si on ne dort pas, on s’endort.

    Heureusement le Sénat n’est pas seul, il y a Bruxelles et l’OTAN… Vive nôtre démocratie!

  7. Parabellum dit :

    Les sénateurs soulignent avec raison les fragilités et lenteurs réelles de ces annonces .la réalité restera La faible capacite numérique de nombreux matériels et aussi les problèmes d hommes et d infrastructures. Bercy fera sans doute ses coupes et reports …et en fait une autre approche est nécessaire avec un volontarisme national. Mais faut pas rêver…on continuera dans le petit rattrapage et les plans glissants avec vernis techno en priant qu un gros conflit régional ne secoué pas tout ca….un dérapage dans le golfe persique ou une explosion iran Israël…qui peut dire ce que vont devenir nos voisins avec d autres gouvernants que les classiques socio libéraux…? Beaucoup miser sur l Allemagne est piégeur car Merkel es trop faible désormais .

  8. Thaurac dit :

    Et les fameux « Portiques » pour les poids lourds….

  9. jean la gaillarde dit :

    Oui….. Bon, ben pas de changement sous les tropiques !!!!! On continue de prévoir sans avoir les finances. Une vue simplement sur un mandat….. Nous ne sommes pas prêt d’avoir une politique avec une vue sur 30 ans voir plus !!!!! C’est édifiant !!!! Heureusement que je n’ai pas géré ma famille de cette façon. Je suis à deux ans de la retraite et je rends les armes !!!! Je serais plus heureux à m’occuper de mon jardin !!!

  10. Barfly dit :

    Pas mal d’effet d’annonce mais à y regarder de plus près, tout ça reste fragile.
    Et puis des détails qui me semble aberrant, 8 ans pour rénover 230 chars Leclers… c’est interminable.
    Du compte goutte. Il peut se passer deux guerres mondiales entre le premier et le dernier char rénové lol

    • Parabellum dit :

      Tout à fait ..on est exsangue en capacite autonome de production rapide et massive…j ai connu les 2000 sig sauer qu on avait acheté au liban en attendant le famas…en face il y avait des masses de Kalash et de rpg…aujourd’hui hui on achète 10 000 fusils allemands à peine par an et toujours rien d équivalent au rpg …missiles anti char trop cher et lourd…rares lance grande de 40…une grande non asymétrique serait dure…

  11. Plusdepognon dit :

    Pas un seul euro de cette LPM n’échappera aux multinationales ou entreprises privées de l’armement… La MCO sera aux mains du privé et il suffira de desserrer 4 boulons pour changer un sous-ensemble dans les trop nombreux véhicules blindés médians (ironie, ces dans l’éventail des modèles, pas du nombre d’unités).
    Tout a été déjà dit dans ce blog et dans d’autres sur cette pseudo remontée en puissance qui reporte au prochain mandat l’essentiel du coup de collier…
    https://www.athena-vostok.com/modele-darmees-2030-et-si-nous-nous-etions-trompes-premier-volet-larmee-de-terre
    https://www.athena-vostok.com/modele-darmees-2030-et-si-nous-nous-etions-trompes-second-volet-une-loi-a-hauteur-dhomme
    Mais où en serions-nous sans les trois salopards de 2015 ?

    • xx dit :

      Ce que tu ne sais pas c’est que dans la MCO il y a 2 temps:
      => Le premier de l’expertise est du devis, où la pièce est expertisée et un devis est réalisé puis présenté au client.
      => Le second temps et si le client accepte et paye c’est la réparation.

      Alors dire que l’on change systématiquement un sous-ensemble c’est complètement faux puisque si le devis est trop cher, il ne sera pas accepté par le client qui pourra le faire lui même s’il en a envie.

      Il faut aussi se rendre compte de l’état des matériels quand ils reviennent des différents clients, ils ont été utilisé dans des conditions opérationnels il y a souvent beaucoup de travail dessus.

  12. MP3 dit :

    Cette LPM n’est pas à la hauteur des enjeux en matière de défense et de sécurité de notre pays. Ni à la hauteur de celles et ceux qui servent notre pays.
    Pas assez et surtout pas assez vite.

  13. Carin dit :

    À tout les grognons… il a été dit et démontré à de nombreuses reprises sur ce blog, que 2018 serait une année « point de départ » car l’augmentation du budget mili ne pourra que rattraper les pertes enregistrées de 2017… alors s’il vous plaît attendez 2019 pour voir ce que nos chefs mili et leur ministre pourront faire avant d’ouvrir les vannes à larmes. Et cessez de vouloir mettre mr Macron tout seul au pied du mur, alors que «  nous » n’avons pas été capable de le faire avec ses nombreux prédécesseurs!