Le Danemark retire ses forces spéciales de la coalition anti-État islamique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

20 contributions

  1. Thaurac dit :

    Décidément on ne se refait pas:
    WW2
    « 16 soldats danois moururent en défendant le Danemark, mais après seulement deux heures de résistance militaire le gouvernement danois capitula,  »
    « ..la plupart des institutions danoises ont continué à fonctionner plus ou moins normalement jusqu’au 29 août 1943. Le gouvernement danois resta dans le pays, maintenant une relation trouble entre régime démocratique et système totalitaire.  »
    Attendons nous à un gros apport à la défense européenne si elle voit le jour…un jour.

    • Frédéric dit :

      Le Danemark depuis les années 90 a été de toute les opérations de combat de l’OTAN !

      Et je rappelle qu’en Bosnie, ce sont eux qui ont fait le baptême du feu du Léopard 1 sous drapeau onusien :

      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Saraci-Kalesija

    • Eric dit :

      En voilà du mépris mal placé ! Et surtout une belle ignorance : le Danemark de 1940 était un petit pays neutre vingt fois moins peuplé que l’Allemagne nazie, doté d’une minuscule armée sous-équipée, et surtout dépourvu de défenses naturelles, contrairement à la Suisse ou la Norvège par exemple. Les allemands n’escomptaient aucune résistance sérieuse de la part des danois, une résistance de toutes façons impossible dans de telles conditions.
      Il y a eu ensuite une résistance intérieure contre l’occupation nazie, malgré l’absence de massif montagneux ou de grandes forêts, et il faut d’ailleurs noter que les juifs danois ont plutôt été mieux protégés qu’ailleurs. Après la guerre, le Danemark a tiré les leçons de l’invasion et a abandonné la neutralité en devenant membre fondateur de l’Otan en 1949, puis en se dotant d’une armée tout à fait compétente et efficace (particulièrement la marine), compte tenu de la petite taille du pays.

  2. Frédéric dit :

    Quel est l’effectif des FS de ce petit royaume ?
    2 ans d’opérations continue ont du faire tourner tout ses effectifs.

  3. Auguste dit :

    A-t-on des nouvelles des FS françaises arrêtés par l’armée syrienne?.Ils seraient arrivés à un faux point de contrôle syrien à Hasakah par erreur.

    • Frédéric dit :

      Spoutnik and Coe ont recyclé un mensonge déjà sorti il y a plus d’un an.

      • Auguste dit :

        Cela date de 2 jours.J’avais mis un lien de la source, SMMSyria (du lard ou du cochon?).Cela a été repris par d’autres.Mr Lagneau n’a pas jugé bon de le passer,certainement pour de bons motifs.Si possible j’aimerais les connaitre,pour info.

  4. Arnaud dit :

    Décision logique. Le Danemark a envoyé ses FS pour lutter contre l’EI, pas pour renverser Assad.
    Personnellement , peu m’importe le destin de Bachar al Assad, mais quand on mène une opération, il faut être clair sur les objectifs. Si on veut renverser le régime syrien (a priori, c’est le but des USA, de la France et de l’UK,…pour satisfaire l’Arabie Saoudite ?), ce n’est plus une lutte contre l’EI.
    (D’ailleurs, si Assad tombe, il sera remplacé par un regime islamiste comme en Libye, donc par un ersatz d’EI)

    • Carin dit :

      Pouvez-vous nous dire à quel moment la France a bombardé les positions des troupes de Bachar, ou bien iranienne, ou carrément russes??? Vous devriez laisser tomber.. c’est pas donné à tout le monde de pouvoir créer intelligemment une polémique.

  5. JG von Rheydt dit :

    C’est quoi? La peur du Rouge en Baltique ou la peur de d’être entrainé dans les aventures trumpiennes?

    • Arnaud dit :

      L’un n’empêche pas l’autre. Mais la position danoise se comprend : ils ont « signé » pour combattre l’EI. Or, de plus en plus, l’objectif est de renverser Assad, ce qui n’a rien à voir (peu importe que ce soit bien ou mal, mais ce n’est plus la mission d’origine). Et combattre l’EI pour finalement renverser Bachar et le remplacer par un régime identique à l’EI, on peut s’interroger.
      D’ailleurs, la France devrait aussi s’interroger. Nous avions une position forte dans cette région, et des contrats. A force de suivre les Américains, on se tire une balle dans le pied

  6. Pierre dit :

    Vu que le sujet aborde les FS en Iraq j’aimerais rebondir sur un point pourquoi la France ne coordonne pas les opérations FS de la coalition au lieu des USA, On a une meilleure expérience que les américains et un meilleur niveau d’entraînement surtout que récemment on a vu le niveau des américains (embuscade niger)

    • Leo dit :

      Vous y allez un peu fort. Pendant la guerre de ’91 la France ne pouvait faire ce que les E-U et la GB faisaient avec leurs FS ce que la France a reconnu officiellement d’ailleurs. L’expérience des FS des E-U c’est un très long parcours depuis la seconde guerre mondiale et surtout depuis Vietnam (Panama, Iraq-Kuwait en ’91, Somalie, la guerre des Balkans, Afghanistan, Iraq ’03, Syrie, Libye, Yemen, un peu partout en Afrique).
      Nombre de troupes engagées, nombre de théâtre d’opérations, nombre d’années … il n’y a pas photo sur quel pays a le plus d’expérience.

    • Pathfinder dit :

      @Pierre
      En envisageant (humblement?) que les FS francaises aient un entraînement et une expérience supérieures en tout point à celles des USA… il reste le nombre, la logistique, et les budgets alloués. Et sans ces trois aspects, pas de guerre: moins de personnel, moins de matos, moins de transport, moins de munitions, une surveillance restreinte de la zone, des secours plus délicats, une usure plus rapide, etc.
      .
      Comparons donc ce qui est comparable. Même avec une bonne rentabilité, si vous avez une une moindre mise, vous gagnez moins.
      .
      Et, quel que soit le pays, un accrochage perdu n’annonce pas l’échec d’une opération… sinon les difficultés sont ailleurs!

  7. Gégétto dit :

    Sage décision,la mission principale(lutter contre daesh) est terminée,on retire une partie de ses troupes.
    On laisse le soin aux troupes indigènes de maintenir l ordre rétabli (jusqu’à quand?)
    Exemple à suivre….

  8. Szut dit :

    Vu le merdier qu’ont laissé les Syriens, les russes et les iraniens, le Danemark n’a peut être pas envie d’être associé à ce qui va suivre. On est débarrassé de daesh, mais toujours pas des du régime Syrien, des russes et des iraniens. Ca fait toujours mauvais genre d’être dans le même camp que trois dictatures militaristes.

  9. Carin dit :

    Je voudrais poser une question à un spécialiste: toutes ces FS venant de divers pays sont pour la plupart employées à de la formation auprès des troupes irakiennes, mais est-ce que ces formations sont régies par une même procédure où chaque pays forme des contingents irakiens selon sa propre expérience?

    • Frédéric dit :

      En principe, il y a une base commune Otanienne mais chacun a son style. On a déjà parlé des différences entre formateurs français plus au contact et américain plus tutorial.

  10. Maxime dit :

    Il y a du boulot au Mali pour le pays aux 5 fromages !