Un soldat américain condamné pour avoir saboté le largage de 3 véhicules Humvee lors d’un exerice aéroporté

En avril 2016, lors d’un exercice aéroporté organisé en Allemagne, trois véhicules Humvee largués par des avions de transport C-130 Hercules s’étaient écrasés devant une caméra. La vidéo de cet incident fut ensuite diffusée via Youtube et devint « virale », avec plus de 1,4 million de « vues ». Et, évidemment, les commentaires acerbes et moqueurs ne manquèrent pas.

Deux ans plus tard, l’on connaît le fin mot de cette affaire. En effet, le sergent John Skipper, 29 ans, a été reconnu coupable par la cour martiale de Vilseck [Allemagne] d’avoir détruit délibérément des biens militaires d’une valeur de plus de 500 dollars » et d’avoir fait une « fausse déclaration » pendant l’enquête menée pour éclaircir les circonstances de l’incident.

Le sous-officier, qui servait au 91st Cavalry Regiment, a intentionnellement coupé les sangles des parachutes G-11B qui devaient permettre aux trois Humvees d’arriver au sol sans dommage. Les raisons de son acte n’ont pas été précisées.

Selon le code de la justice militaire américaine, la destruction volontaire de matériels appartenant au gouvernement est passible d’une peine maximale de 10 ans de prison, d’une radiation des cadres pour conduite « déshonorante » et de la confiscation de toutes les primes et autres indemnités. En cas d’une destruction par négligence, la peine de prison est réduite à un an et une radiation peut être prononcée pour « mauvaise conduite ». Mais les autres sanctions demeurent.

Aussi, le sergent John Skipper s’en tire plutôt bien puisqu’il échappera à la prison. En revanche, il devra quitter l’armée pour « mauvaise conduite » tout en rétrogradé au rang de simple soldat.

Par ailleurs, le soldat américain que l’on peut entendre s’esclaffer dans la vidéo en lançant des « holy f ***! » et des « yes » lors de la chute des trois Humvee a également été sanctionné. Ce sergent du 7th ATC’s Joint Multinational Readiness Center a en effet reçu une « lettre administrative de réprimande ».

Photo : U.S Army W.T.F! moments

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de berger

  2. de Lol

    • de Françoise

    • de aurelien

    • de Le Nouveau

  3. de Hermes

    • de Nico St-Jean

    • de dompal

      • de dompal

    • de Ryner

    • de Courmaceul

  4. de ScopeWizard

    • de Lol

    • de Miaou

    • de aurelien

  5. de Kouak

    • de lym

    • de Affreux Jojo

    • de Clavier

      • de Clément

  6. de Frédéric

    • de Nico St-Jean

  7. de Robert

    • de Bravo

    • de Fenix

      • de Robert

        • de Françoise

  8. de Vince

  9. de Marstor

    • de aurelien

    • de Clément

      • de Robert

  10. de Thaurac

  11. de Calvi

  12. de Carin

  13. de yavaitkapa