Archives quotidiennes : vendredi, 11 mai, 2018

Un soldat américain condamné pour avoir saboté le largage de 3 véhicules Humvee lors d’un exerice aéroporté

En avril 2016, lors d’un exercice aéroporté organisé en Allemagne, trois véhicules Humvee largués par des avions de transport C-130 Hercules s’étaient écrasés devant une caméra. La vidéo de cet incident fut ensuite diffusée via Youtube et devint « virale », avec plus de 1,4 million de « vues ». Et, évidemment, les commentaires acerbes et moqueurs ne manquèrent

La livraison à la Syrie de systèmes de défense aérienne S-300 « n’est pas à l’ordre du jour », selon Moscou

Après les frappes françaises, américaines et britanniques contre le programme syrien d’armes chimiques, la Russie fit part de son intention de livrer à la Syrie 6 batteries S-300 et 144 missiles intercepteurs du système de défense aérienne S-300, lesquels furent commandés par Damas en 2010 mais dont la fourniture avait été suspendue par Moscou en

La Suède et la Finlande renforcent leur coopération militaire avec les États-Unis

« Le temps où l’on pouvait compter tout simplement sur les États-Unis pour nous protéger est révolu » et « l’Europe doit prendre son destin elle-même en main, c’est notre défi pour l’avenir » a déclaré la chancelière allemande, Angela Merkel, lors d’une cérémonie organisée pour la remise d’un prix européen au président Macron à Aix-la-Chapelle. Pourtant, deux pays

Le manque de préparation et des négligences expliquent la mort de quatre commandos américains au Niger

Le 4 octobre 2017, une patrouille conjointe composée d’une dizaine de commandos des forces spéciales de l’US Army et soldats nigériens tombait dans une embuscade tendue par une centaine de combattants de l’État islamique au grand Sahara (EIGS) dans les environs immédiats du village de Tongo Tongo, près de la frontière séparant le Niger du

L’Estonie donne le détail de sa participation à l’opération Barkhane

Le 9 mai, le Parlement estonien a donné son accord à écrasante majorité (69 voix contre 2) à l’envoi d’un contingent de 50 militaires au Mali, au titre de l’opération Barkhane. La ministre française des Armées, Florence Parly, a salué cette décision, qui « promet de renforcer une coopération bilatérale déjà particulièrement étroite » et qui « témoigne