Affaire Skripal : L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques confirme les analyses britanniques

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

49 contributions

  1. Myshl dit :

    Seule la Russie? L’Ukraine non?

    • MD dit :

      L’Ukraine , non , quoiqu’en disent les Russes. Qui les ont accusés comme ils ont aussi accusé n’importe qui , la Suède , la Grande-Bretagne et on sait pas trop pourquoi ils n’ont pas cité aussi la Suisse pendant qu’ils y étaient.
      La raison est que M. Aitkenhead a bien dit qu’il fallait « des méthodes extrêmement complexes, quelque chose seulement faisable par un acteur étatique » pour produire ce genre de substance . Donc  »si l’acteur étatique »,aurait été l’Ukraine il aurait fallu :
      1) un programme de recherche bien subventionné pour commencer.
      2) il lui aurait fallu des installations spéciales qui, pour être de petite taille et d’allure très discrète ( mais pas pour des spécialistes: des photos satellites leur auraient tout de suite mis la puce à l’oreille ) , n’auraient cependant pas manqué d’attirer l’attention des services de renseignement étrangers en raison des mesures de sécurité qui auraient dû être mises en place pour isoler ces centres de recherche et de fabrication.
      3) Des crédits très importants . Or il ne faut pas plaisanter ce pays a toujours manqué d’argent entre 1991 jusqu’à aujourd’hui . Durant toute cette période , il a été bien incapable de mener des recherches ayant des applications dans le domaine militaire , mis à part le domaine de l’aéronautique ( et encore puisque jusqu’à encore peu de temps, les techniciens de ces sociétés n’étaient plus payés et leurs familles crevaient de faim) , de l’artillerie et des véhicules de combat. Actuellement, il affiche un fort retard et a beaucoup de lacunes dans le domaine de l’électronique, etc… Et aussi certains secteurs de la chimie . Or:
      4) il lui aurait fallu alors des chimistes très compétents. Et là, je suis désolé de vous décevoir car si les Ukrainiens ont effectivement de très bons chercheurs dans le domaine de la chimie moléculaire , la chimie biologique , et d’autres domaines de pointe de la chimie, ils ne se font pas du tout remarquer en ce qui concerne la bio-pharmacie et les recherches de chimie organique consacrées aux pesticides , insecticides et autres organo-phosphorés qui peuvent avoir des retombées militaires . Contrairement à qui ? Et bien justement à la Russie. Même si les chercheurs de ce dernier pays ne publient pas grand chose dans le domaine de ces recherches là. Et pour cause !
      5) Quant à ce qui concerne l’arsenal d’armes de destruction massive dont l’Ukraine a hérité de l’époque soviétique, il ne faut pas oublier que sa population civile ainsi que ses militaires, ont été si fortement traumatisés par l’accident de Tchernobyl qu’il y a eu un consensus général pour que non seulement les armes ( ogives et lanceurs ) nucléaires soient détruites, mais aussi que toutes les armes chimiques et biologiques soient entièrement éliminées. Ce qui a été fait avec des aides étrangères, américaine surtout , et sous contrôle . Depuis, ce pays a manifesté une forte allergie à ce genre d’arme et adhéré librement aux traités d’interdiction qui les concernent . C’est ainsi , par exemple, les les missiles tactiques Tochka U que les forces gouvernementales ukrainiennes ont utilisés dans le Donbas n’avaient que des ogives classiques. Et si leurs adversaires prenaient des précautions lorsqu’ils approchaient des points de chute de ces engins, c’étaient uniquement à cause des émanations nocives qui se dégageaient de la combustion des restes du propulseur, et non pas parce qu’ils auraient soupçonné que des ogives contenant des toxiques chimiques auraient pu être utilisés. ce que leurs organes de propagande n’auraient d’ailleurs pas manqué de monter en épingle s’ils avaient eu le plus léger soupçon que de l’ypérite ou du sarin auraient pu être employés contre eux !
      6) Ils étaient bien placés pour savoir qu’il n’y avait rien de ce genre dans les dépôts de l’armée ukrainienne , pour la bonne raison qu’un bon nombre de militaires et de membres des services de sécurité de haut rang avaient fait défection chez eux et qu’ils pouvaient leur donner des renseignements très précis sur ce sujet . Sinon , il y avait le GRU et le FST russes pour cela.
      7) De toute façon , si des voix se sont élevées récemment chez des représentants politiques ukrainien pour regretter la perte de l’armement nucléaire de leur pays, c’est uniquement à cause de l’attitude de la Russie qui, de son côté, ne se gêne pas trop pour laisser entendre qu’elle pourrait y avoir recours . Mais par contre aucun politicien ukrainien n’a osé réclamé la fabrication ou la mise en œuvre d’armes chimiques. Tout le monde sait qu’il soulèverait alors contre lui un tollé unanime dans son pays.
      Alors l’Ukraine, non.
      Des pays plus riches et mieux équipés, peut être. mais pour cela il faudrait que chez eux, l’état ait les moyens de dissuader les curieux de se monter trop indiscrets.
      Ce qui avait été très facile pour des chefs de gouvernement comme Hafez el-Assad en Syrie, Khadafi en Libye, Sadam Hussein en Irak. Cependant si ces avaient l’argent , la place, les moyens et l’absence de tout scrupule nécessaires pour cela , il leur a manqué les chercheurs et les techniciens suffisamment instruits et qualifiés pour fabriquer des Novichoks . Et ce personnel là, il n’est pas facile du tout de se le procurer.

    • POILU DES TRANCHEES dit :

      le titre de M.LAGNEAU est équivoque: est-ce volontaire?
      Oui c’est du novitchok! et après?( bien qu’on dise que ce produit est mortel pour qui est en contact maxi dans les 48 h) mais qui l’a utilisé? c’est plutôt cette enquête qu’il faut mener
      A chaque fois que je vois un type avec une kalash, je me dis que c’est pas forcément Poutine qui est derrière!…

  2. Jacques 29 dit :

    Les commentaires de Boris Johnson sont passablement tirés par les cheveux ( il suffit de voir sa tignasse, d’ailleurs) , et indignes d’une personne en poste de responsabilité.
    Passer d’un constat sur la nature d’un produit, et dériver vers les responsabilités possibles de façon aussi primaire, c’est tout simplement inepte.
    Tous les pays participant aux programmes de contrôle et destruction des armes chimiques ,y compris le sien, ont eu, et ont , ne serait-ce qu’à titre de référence, la composition et des échantillons de ce produit, et donc la capacité d’en produire.
    Le reste c’est la propagande antirusse anglaise habituelle, tout à fait indigne du pays qui a imaginé Sherlock Holmes autrefois, et ses analyses et déductions qui , elles, étaient concrètes et rigoureuses, et non pas idéologiques. Que Boris Johnson lise donc Conan Doyle, s’il sait lire !

  3. J’attends sur cette info avec impatience les commentaires de nos futurs « acheteurs » de Datcha, qui sévissent ici bas !!! Ça risque d’être génial …

  4. Arnaud dit :

    On en est toujours au même point : on connait l’agent chimique, le Novitchok. Mais faute d’accès aux stocks de référence, impossible de connaître l’origine. Bref on n’est pas plus avancé

  5. basstemp dit :

    Mais arrêtez d’être idiots, ils confirment rien du tout, a part que le produit est sous une forme pure et après ?

    Ou sont les preuves que la Russie a volontairement inoculé ce poison a Skripal ??? Ou est l’enquête pour s’assurer que d’autres labos autre part dans le monde n’aurait pas repris cette recette ???

    On vit quand même dans un monde ou quand la science le veut, elle peut avec des débris de dents dire ou quelqu »un aurait vécu dans le monde …

    Mais la … Ah ben la, on déploiera pas de moyens

    • MD dit :

      Depuis la disparition de l’URSS, quel est le pays où les services spéciaux ont continué à avoir recours à des méthodes exotiques tels que l’empoisonnement au plutonium et à l’ypérite pour exécuter ceux qui leur avaient été désignés comme cibles ?
      Qui donc , et dans quel autre pays que celui où ces Novichoks ont été découverts, étudiés et fabriqués dans le passé, aurait pu s’intéresser et s’amuser à distiller quelques doses de ces substances difficiles et dangereuses à produire, à les tester, puis utiliser un espion russe à la retraite et sa fille comme cobayes?
      Alors comme la fille Skripal s’en est assez bien tirée, et que son père semble avoir échappé au pire pour l’instant, dans ce pays là , dans ce pays là, il doit y avoir quelques exécuteurs des basses œuvres qui ont dû être mis discrètement aux arrêts de rigueurs et se faire envoyer en vacances dans un goulag discret et bien anonyme . Pour y réviser leurs leçons de chimie et de mise en œuvre des Novitchoks pour une mission Homo , et apprendre aux autres à faire mieux la prochaine fois .

  6. vrai_chasseur dit :

    Les russes ont lu Schopenhauer, « l’Art d’avoir toujours raison »
    cf ici, pour les curieux : https://la-philosophie.com/art-avoir-toujours-raison-schopenhauer
    parmi les 36 stratagèmes décrits par Schopenhauer pour avoir raison, lequel va être utilisé maintenant par les russes ?….

  7. Finalement il n’y a aucun mort dans cette affaire! Et le Noprikov peut être fabriqué par d’autre état que la Russie…Vive la pensée libre et non aux délires otaniens!

    • JEAN AUGERON dit :

      Les animaux domestiques sont morts, des cochons d’Inde, et un chat vivant euthanasié par la police (?), le tout a été incinéré.

  8. Lagaffe dit :

    La Russie affirme que Ioulia Skripal est « retenue en otage » par le royaume-Uni. L’ambassade russe demande à « avoir une preuve urgente de sa liberté de mouvement ».
    Bref, après les 27 théories du complot différentes de Lavrov, la Russie embraye sur une 28ième…. C’est pitoyable !

    • MD dit :

      Ioula Skripal a fait une déclaration que la Police Métropolitaine britannique ( dite Scotland Yard) s’est chargée de publier. Vous la trouverez ici:
      http://news.met.police.uk/news/statement-issued-on-behalf-of-yulia-skripal-302508
      Les 3 points les plus importants à retenir sont qu’elle se sent encore trop fatiguée pour accorder une interview, que son père n’est pas encore remis, et qu’elle doit réfléchir sur son avenir . Autrement dit, elle doit se demander si elle ne finira pas par demander l’asile politique au Royaume Uni.
      La Metropolitan Police britannique n’a pas du tout l’habitude de dicter aux personnes qu’elle veut protéger les déclarations qu’elles doivent faire. Ni à leur tenir la main pour qu’elles signent leurs déclarations

  9. Rb dit :

    Moué, strictement rien de nouveau, et les britanniques eux ne serait pas capable de faire la même chose pr accabler la Russie ?
    Comme d’hab aucune preuve solide, que des accusations à l’emporte pièce, bref ridicule.

    • Fred dit :

      @ Rb
      Les britanniques ? Seraient un peu cons de trucider leurs propres agents double : pas très porteur d’avenir …

      • MD dit :

        Exactement. Et ils auraient été plus que cons puisqu’ils ils auraient pu tuer aussi quelques policiers, secouristes, voisins et curieux par la même occasion, et plus des cochons d’Inde et du chat de Skripal . S’ils s’amusaient à vouloir liquider tous les déserteurs qui leur ont fait confiance et que cela se savait, ils n’auraient plus jamais d’autre Skripal ou Colonel Penkovsky.
        La tentative d’élimination de Skripal est donc bien plutôt une manière de resserrer les boulons en ces temps devenus si durs. Et le message suivant, destiné à ceux qui voudraient changer de camp:  »Si vous passez à l’ouest , tant pis pour vois. Vous croyez que les Rosbifs vont pouvoir vous protéger? Voyez plutôt ce qui est arrivé à Skripal  ».

        • Robert dit :

          MD,
          Vous parler de « tuer », rappelez nous combien il y a eu de morts à ce jour dans cette affaire d’empoisonnement pour remettre votre propos en perspective.
          Vous n’avez pas un peu l’impression de vous auto intoxiquer pour croire à votre thèse ?

      • revnonausujai dit :

        le propre ( si l’on peut dire) d’un « double », c’est qu’il a de fortes chances de se transformer en triple au moindre coup de tabac.; c’est un domaine où la réalité est encore plus glauque que dans les fictions.
        tout est possible et la mort ( d’ailleurs même pas, la dose était elle soigneusement calculée ?) d’un double peut-être suspect vaut certainement beaucoup moins lourd q’un coup politique fumant !

      • POILU DES TRANCHEES dit :

        et les Russes auraient été un peu cons de ne pas trucider sur place le dit agent????!!!: pas très porteur d’intelligence..

  10. ScopeWizard dit :

    « Il ne peut y avoir aucun doute sur le produit utilisé et de ce fait, il n’y a aucune autre explication possible sur le responsable – seule la Russie a les moyens, le mobile, et les capacités », a commenté Boris Johnson, le chef du Foreign Office, avant de convoquer une réunion de l’OIAC le 18 avril pour « étudier la suite » de cette affaire. »
    .
    Amen
    .
    O.K c’ est terminé , la messe est dite ; pas la peine que je perde mon temps à commenter davantage , ça ne servira strictement à rien d’ émettre la moindre objection …
    Les tenants de la vérité ont parlé .
    Allez , à vous les studios …

  11. eric dit :

    ils on tous membre de L’OTAN cette organisation, aucune crédibilité.

  12. ced dit :

    Le mobile ? Se débarrasser d’un ex agent qui a purgé sa peine, qui n’est plus (officiellement certes) dans le circuit depuis 20 ans, qui a déjà tout dit sans doute de ce qu’il savait et qui est has been désormais, et qui était facilement « arrêtable » (sa fille vit en Russie) …. Pas très sérieux comme mobile.

  13. Carin dit :

    En gros les services de renseignement britannique ne se sont pas trompés!!!
    La Russie est bien derrière toute cette affaire.. maintenant ils faut aux services britanniques établir le « pourquoi », et par qui??
    Quoi qu’il en soit tout les pays qui ont suivis les recommandations britanniques ont bien fait. Reste à la Russie à changer son mode d’action , et surtout ( pour Poutine) , ses visions d’un monde qui ne reviendra pas. La balle est dans son camp.

  14. sergeat dit :

    « Les armes chimiques « sont la « ligne rouge »comme par hasard tous les méchants les utilisent Poutine modestement juste avant la coupe de foot,et Bachar industriellement quand il a gagné la guerre,on devrait leur envoyer BHL (le conseiller des guerres justes!!) pour leur expliquer comment massacrer sans franchir la ligne rouge .

  15. Céphée dit :

    La Russie reconnaissant la compétence de l’OIAC pour aller en Syrie, je suis très curieux de voir les explications des petits russophiles en herbe qui hantent les commentaires.
    J’ouvre une bière et mets du pop-corn à chauffer. Je sens que je vais bien rire.

    • dureau dit :

      les AK 47 tuent dans le monde entier. Est ce le fait des russes, vu que cette arme a été conçue en Russie ? Non. Idem pour le Novichok….Tout le monde est d’accord pour dire que c’est du Novichok. Mais qui l’a utilisé ? La vraie question est là et aucune preuve n’est avancée par les britanniques sur ce point. Remettez la bière au frigo.

    • JimmyHusband dit :

      Mais carrément !

      On crie, on pleure et on s’indigne pour avoir une enquête de l’OIAC, dont l’auteur rappelle à juste titre que la Russie est partie prenante, au motif, juste par ailleurs, que sinon on accuse sans preuves.
      Et, bien sûr, quand le résultat tombe et que l’enquête ne conclut pas à ce qui nous arrange : c’est des pourris tous membres de l’OTAN russophobe, on n’en sait toujours pas plus…

      Ne changez rien surtout messieurs dames

      • Robert dit :

        Jimmy,
        Fournissez-nous le résultat complet, nulle part il n’est prouvé que ce sont les russes, et de plus l’empoisonnement s’avère faux et l’affaire syrienne risque d’en décevoir certains.
        Face au fanatisme religieux, il faut toujours faire appel à sa raison droite et dépassionner.
        Attendons calmement les éléments probants.
        Et vive la France, notre seul amour, n’est-ce pas ?

    • Céphée dit :

      Quel débat ?
      Il n’y a jamais eu de débat.

  16. Pluton dit :

    Avec une diplomatie serieuse, c’est avec ce genre d’element qu’on peut commencer a mettre en place un processus d’accusation sur « la place publique », contrairement a ce qui a ete fait, en mettant la charrue avant les boeufs.
    Cela dit, on a formellement des elements plutot credible pour dire que c’est du poison ratache au groupe qualifie de « novichok », mais il manque toujours les elements probants liant les faits et l’auteur presume des faits.
    Le manque de respect des formalites de bases dans les accusations nombreuses du camp otanien est consternante, cette precipitation est dommageable, (d’autant plus si les faits s’averent averes, ou suscite du doute qui est difficile a dissiper), car cela ne fait que renforce la defiance envers leurs paroles, alors que nous sommes dans un contexte ou nous avaons deja ete echaude par des exemples de mensonges ou omissions.
    On peut croire sur parole les dirigeants politique ou autre, comme le font certains, mais ce n’est pas comme cela que ca fonctionne dans un systeme democratique, la charge de la preuve incombe a celui qui avance des affirmations/accusations and co. Il en va de meme dans l’univers des relations internationales, dans le respect du cadre formel qui regisse ces relations, les fortes presomptions ne suffisent pas a justifie tout et n’importe quoi (« punir » sur la base de ces presomptions demontrent un manque flagrant de respect de ces normes, ce qui finit ppar devoir resoudre des situationsa a travers des rapport de force qui peuvent deraper a tout moment…).
    Mais plus globalement : par pitie, evitons les reactions puerils du type « vengeance » etc… en gros du type defouloir, essayons d’etre rationnel et avant d’agir (ou pousser a l’action dans le cadre des commentaires) posons nous des questions du type : « que cherchons nous a obtenir ? quel sera l’impact de l’action envisage ? m’amenera t-elle vers une position/situation meilleure/pire que celle dans la quelle on est ? », des questions qui permettent des discussions d’un autre niveau que des invectives du type « suppot de satan ».

  17. aleksandar dit :

    Le texte de Ioula Skripal est écrit dans un anglais parfait, niveau bien au dessus de l’anglais parlé par cette même personne.

    • aleksandar dit :

      Ainsi donc cette femme qui a failli mourir ne veut voir ni sa cousine, ni sa grand-mère, ni son petit ami Étonnant, non ?

      • Robert dit :

        Aleksandar,
        Ils pourraient faire disparaître les preuves, ce sont des russes, entre moujik et débiles mentaux.
        Sauf, bien sûr, les russes qui sont favorables à la politique otanesque, ceux-là deviennent d’office modernes et intelligents.
        La pensée magique, on vous dit !

      • Céphée dit :

        Comme vous exigez des preuves des allégations des britanniques, j’en exige pour vos allégations.

        • Robert dit :

          Céphée,
          Si c’est à moi que vous vous adressez, contrairement à certains, je n’affirme rien. Je ne sais pas qui a fait quoi.
          Je me contente d’émettre des réserves face à des affirmations péremptoires et des conclusions sans preuves.
          Apporter des preuves d’un doute, ça va être difficile, non ?
          Sinon les incohérences d’un dossier ou les seuls à ne pas avoir d’intérêt, dans le contexte actuel, de commettre un tel acte sont d’office coupables sans preuves, et en plus ils ont visiblement raté leur crime.
          Les services secrets du Bénin seraient plus efficaces.
          Le britanniques veulent justifier leurs représailles et leur entrée dans une guerre, c’est à eux d’apporter des preuves.
          Pour ma part, je me garderais d’accuser quiconque sans preuves irréprochables et encore moins de vouloir une guerre qui ne nous concerne pas en suivant le troupeau derrière ce qui est peut-être une grosse désinformation. Peut-être!

          • Céphée dit :

            Je répondais à aleksandar, et non à vous.
            À moins que vous soyez le même derrière le clavier et que vous vous êtes trompé de compte…
            Ce qui ne m’étonnerait pas.

        • Robert dit :

          Je posais simplement une question, votre propos pouvait s’adresser à plusieurs, mais vous semblez un peu stressé pour lancer des insinuations.
          Plusieurs ici ont du mal à imaginer que la liberté de pensée critique soit si répandue, alors évidemment parler de complot résoudre le problème, hein?
          Restez calme, la vérité finit toujours par sortir du puit.

      • Jacques 29 dit :

        @aleksandar : pourvu qu’elle ne soit pas euthanasiée et incinérée par les anglais, comme son chat et son hamster, dans une démarche particulièrement bien pensée et même hardie, de recherche des preuves !

  18. Semper Fi dit :

    Johnson a raison : la Russie a les moyens et les capacités de produire le(s) produit(s) incriminés. La question du mobile reste en suspens toutefois. Je ne suis pas un « Poutinolâtre », je n’arrive tout simplement pas à comprendre quel intérêt Poutine avait à descendre Skripal en 2018 (alors qu’il aurait pu le faire disparaître quand il était en prison en Russie), dans des conditions de succès aussi aléatoires (personne n’est mort), en plus en signant son acte par l’utilisation d’un produit aussi caractéristique ! Rassurez-moi, je ne suis quand même pas le seul à trouver ça bizarre non ?

  19. vrai_chasseur dit :

    Il existe quand même un mobile intéressant pour le pouvoir russe ou ses affidés mafieux, et qui n’a rien à voir avec la diplomatie ou le renseignement : aller mettre un gros coup de panique dans « Londongrad », pour inciter les oligarques russes de la période eltsinienne à rapatrier tous ces dizaines de milliards d’argent russe planqué à Londres.
    Cela manque cruellement à l’économie russe en ce moment.

    • Semper Fi dit :

      Pourquoi pas ? Mais alors pourquoi s’en prendre à Skripal qui, selon le portrait qui est fait de lui, n’avait pas l’air d’entretenir de relations particulières avec ces oligarques.

  20. Robert dit :

    Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
    Mais je n’ai pas de frère.
    Mais il répond l’effronté!

  21. Gné dit :

    Désolé de poser la question, mais il y a plusieurs éléments que je ne comprends pas dans l’article (désolé si je ne sais pas lire et encore plus désolé de mes connaissances limitées en chimie).

     »Dans le résumé du rapport publié à la demande de Londres, la « grande pureté » de la substance analysée est soulignée. »

    Est-ce que cela signifie que l’échantillon provient directement de la maison ou de la victime ?

    Qu’il y avait de si grandes quantités/doses concentrées que c’est étonnant que la victime soit toujours en vie ?

    Autre point que je ne comprends pas, le novichok est une sorte de gaz ? De fait, ne devrait-il pas y avoir plus de victimes parmi les services de secours qui sont intervenus ? Le gaz ne c’est t’il pas dissipé ? Dans ce cas-là comment récupérer un échantillon de qualité ?

  22. librexp dit :

    Et désavoue donc Thérésa May, un comble !