Le Missile Moyenne Portée va bientôt connaître le baptême du feu au Sahel

En novembre dernier, la Direction générale de l’armement (DGA) a annoncé la livraison d’un premier lot de 50 Missiles Moyenne Portée (MMP) et de 20 postes de tir, afin de former les « primo-utilisateurs ». Et de préciser qu’il était question de déployer ce nouveau missile antichar en opération en 2018.

Selon Janes, qui cite le major Jean-Luc Dietler, de la Section technique de l’armée de Terre (STAT), le MMP devrait être déployé en juin, voire en septembre, au Sahel, dans le cadre de l’opération Barkhane.

Quatre unités en seront dotées, dont le 2e Régiment Étranger d’Infanterie (REI), le 2e Régiment Étranger de Parachutistes (REP), le 1er Régiment de Hussards Parachutistes (RHP) et le 3e Régiment de Hussards. De même qu’un régiment des forces spéciales qui n’a pas été précisé (1er RPIMa ou 13e RDP).

Lancé en 2011 dans le cadre d’un contrat notifié à MBDA, le MMP doit remplacer les missiles Milan, Javelin, HOT et ERYX. Dit de 5e génération, ce missile est d’une très grande précision, laquelle « autorise des frappes à plus de 4.000 mètres en minimisant les risques de dommages collatéraux », avat expliqué la DGA.

Doté d’un d’une charge militaire polyvalente et d’un autodirecteur bi-bande visible/infrarouge non refroidi qui lui permet de viser des cibles « chaudes » ou « froides » (véhicule blindé, abris durcis, casemates, etc), le MMP utilise plusieurs technologies, dont la charge multi-effets, la liaison de données haute performance par fibre optique, le traitement d’image, les interfaces homme-machine, etc. À tout moment, le tireur peut intervenir sur sa trajectoire afin d’éviter tout dommage collatéral. Détail important : conçu avec des matériaux légers, il ne pèse que 15 kg (contre 11 kg pour le poste de tir).

Le projet de Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 a revu à la hausse le nombre de MMP devant être livrés à l’armée de Terre d’ici 2025, en le portant à 1.950 exemplaires (au lieu de 1.550).

Le MMP armera également les Engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC) Jaguar ainsi que les drones tactiques Patroller.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Affreux Jojo

  2. de Polymères

    • de Fred force 10

    • de Daniel 1945

      • de tschok

      • de feu patate

    • de Ancien des opex

      • de Roger Dubreuil

        • de Roger Dubreuil

        • de Fred

        • de Ancien des opex

          • de Fred

  3. de Albatros24

  4. de Benoît Préchart

  5. de clément

    • de Nasser

      • de MP3

      • de Polymères

      • de Fred

  6. de Clavier

    • de J.C

      • de 341CGH

    • de Nico St-Jean

    • de Fred

      • de MP3

      • de Lakolo

  7. de MP3

    • de Jo6373

    • de Sebu

    • de Lakolo

  8. de Arnaud

    • de Jean-Marie H.

    • de claude

    • de MP3

    • de Fred

    • de lakolo

  9. de nimrodwing

    • de Nasser

    • de 341CGH

  10. de fraisedesbois

    • de Rigel

      • de Claude

        • de JG

    • de Arnaud

      • de Fred

  11. de Carin

  12. de basstemp

    • de Davy Cosvie

    • de Fred