Syrie/Kurdes : L’armée américaine aurait envoyé des renforts à Manbij

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

99 contributions

  1. Lucien dit :

    Et Trump qui veut partir de Syrie, le Pentagone qui lui répond qu’ils ne sont pas au courant du moindre plan de départ. Mais qui commande le navire USA ???

    • Polymères dit :

      Les USA ne sont pas une autocratie, le pouvoir n’est pas dans les mains d’une personne.

      • t4pi0k4 dit :

        Dans ce cas précis, Trump a tous les pouvoirs pour retirer les troupes américaines de Syrie, car la présence américaine ne résulte pas d’un acte du congrès. Il peut arguer du fait que la lutte contre le terrorisme est terminée en Syrie et ordonner à toutes ses troupes de partir.

    • 50 nuances de gris dit :

      Trump joue en permanence la politique du mad man imprévisible avec un sens inné du bluff. Avant même sa présidence, il annonçait l’avènement de l’ère de la post-vérité. Ses affirmations publiques n’engagent que ceux qui les croient.

    • lym dit :

      Poutine a aussi annoncé réduire son dispositif alors que son renforcement était visiblement déjà sur le départ! Pourquoi le bluff devrait être réservé à certains?
      Macron devait savoir et ses visiteurs ont lâché le pot aux roses. Volontairement? Cela n’a pu que précipiter les choses, ce qu’ils pouvaient rechercher (et avec un certain sens théâtral!), pour qu’Erdogan n’ait pas le temps d’aller au delà de débiter ses menaces habituelles.
      Maintenant, s’il veut vraiment se faire sortir de l’OTAN à coups de pieds au cul, il s’est mis lui-même à l’heure du choix!

  2. Clavier dit :

    C’est curieux que le chef Ottoman de la région ne se déchaîne que contre les très discrètes forces spéciales françaises et ne disent rien de l’affichage américain beaucoup plus évident ….

    • petitjean dit :

      « les très discrètes forces spéciales françaises »
      pas si discrètes que ça : (sous réserve d’objectivité de ce média turque , mais c’est comme le reste…)
      « L’armée française dispose de cinq bases militaires dans le nord de la Syrie, dans les régions sous occupation de l’organisation terroriste YPG/PKK.
      Le 9 juin 2016, l’Agence de presse française (AFP) avait rapporté, se basant sur le Ministère de la Défense, que le Commandement des Opérations Spéciales (COS) est en mission dans le Nord de la Syrie, dans les régions contrôlées par le YPG/PKK.
      Selon des sources d’information locales fiables de l’Agence Anadolu, plus de 70 militaires membres des forces spéciales françaises sont présents en Syrie, sous l’égide de la Coalition internationale anti-Daech, à Ayn el Arab (Kobané) dans le Nord de la Syrie, au Mont Mashtnour (Sud) dans le district Sirrin, dans le village d’Ayn Isa et, enfin, dans l’usine française de fabrication de ciment, Lafarge, dans le village de Harb Ishq. » (…..)
      https://aa.com.tr/fr/monde/graphique-coopération-des-soldats-francais-avec-le-ypg-pkk/1104014

  3. Rigel dit :

    L’américain s’appelait J. Dunbar
    Cela ne s’invente pas…..
    Il ne devait pas danser avec les loups…… Il cherchait Chaussette il a trouvé IED.
    Trêve de plaisanterie, il est temps de dire Stop au moustachu d’Ankara voire de lui botter le cul. En combattant les Ypd kurdes il rend service à daesh. On doit le lui expliquer autrement que par des si Iou plé

    • t4pi0k4 dit :

      Au moins quand Daesh contrôlait la zone le moustachu il se faisait beaucoup de blé, en éradiquant Daesh on l’a touché au portefeulle d’où sa colère.

  4. jyb dit :

    Parmi les 383 commentaires sur le sujet, j’ai posté dès vendredi @datamo :
     » pas mal d’intervenants ici sont de vieux experts en macronisme. Personnellement j’apprends à le connaitre comme président seulement depuis qu’il est élu. J’ai l’impression qu’il n’est pas du genre à s’avancer sans avoir déjà une balle dans la chambre et une certaine idée du résultat. »
    Voilà. Macron s’est engagé en connaissance de cause, sans penser au feu nucléaire ni à la mobilisation générale…

    • Clavier dit :

      @jyb
      Si vous compreniez quelque chose à la stratégie française vous sauriez que le feu nucléaire c’est uniquement si notre sol est menacé et que la mobilisation générale n’est plus de mise aujourd’hui où les troupes sont professionnelles …..

    • Amaranthus dit :

      Pareil. Ne connaissant pas le Sieur Macron (et donc lui accordant le bénéfice du doute tout en restant sceptique par nature) j’aurais tendance à dire qu’il ne s’est pas engagé là-dedans sans avoir une ou plusieurs munitions dans le chargeur. Par contre j’aimerais bien qu’on m’explique la stratégie US. Parce que j’ai de plus en plus l’impression (que je pense fausse mais je peut me tromper) que le Pentagone est en roue-libre et ne tiens pas informé la Maison-Blanche de certaines de ses décisions et vice-versa. Ayant commencé à lire Clausewitz j’y vois un sérieux problème pour la stratégie US au M-O (déjà rien que niveau prestige et crédibilité).

      • jyb dit :

        @amaranthus
        j’inverserai. Le pentagone tient la baraque quand tout fout le camp autour…mais c’est peut etre mon tropisme militaire.

      • Ibrahim dit :

        Ca fait un bail que les Militaires essaient de se débarrasser de Trump avec l’aide Tillerson notamment raison pour laquelle il a été viré.

        • aleksandar dit :

          Vous avez tout faux.
          Trump est le président élu et il ne peut compter que sur les militaires qui seront toujours loyaux envers lui.
          Lesquels militaires ne sont pas des ânes et savent très bien a quel point l’armée américaine aujourd’hui est faible parce que présente sur trop de théâtre et bouffée par sa bureaucratie.
          Et si en façade tout le monde trouve le F35 très bien, dans les coulisses le cout exorbitant de ce fer a repasser volant ne fait pas du tout rire les gens de l’Army.
          Les militaires et généraux américains sont fatigués au bout de 17 ans de guerre de basse intensité. Le niveau de recrutement est au plus bas, une partie non négligeable des engagés a un niveau scolaire niveau école primaire et ne sait même pas ecrire correctement l’anglais.
          Matthis et nombre d’autres veulent une pause, pour remettre de l’ordre dans la baraque et c’est justement ce que Trump leur a promis. N’oubliez pas que les militaires américains ont voté a plus de 64 % Trump aux élections présidentielles alors qu’il promettait pendant sa campagne de  » Bring the guys home « .

          • Ibrahim dit :

            Vous avez tout faux,

            Les USA sont devenus un écheveau d’organismes concurrents en roue libre, la CIA fait cavalier seul, l’Armée aussi, la Maison-Blanche ne gère plus trop cela.

            Trump a annoncé qu’il partait pour l’Armée ne veut pas.

            Voilà quelqu’un qui s’y connaît en géopolitique et qui ne peut être taxé de « Russophobie » au cas où.
            https://www.youtube.com/watch?v=idZ2-bG-kGU

          • ruffa dit :

            Pauvre ***i alecsandar ! Si les USA sont mal militairement alors qu’est ce que doit être en Russie qui perd des Sous-marins regulierement par les grands fonds ! Si t’était un peu rusé tu saurait que les haut gradés de l’armée prennent Trump pour un crétin ! Lit autre chose que spoutnik!!

      • 50 nuances de gris dit :

        J’ai bien ma petite idée sur la politique de Trump : ce n’est pas tant qu’il veut partir, il ne veut plus payer. Il fait mine de partir, on s’engouffre dans la brèche, le tour est joué.

        • Leroy dit :

          Les 2 : il veut partir et faire payer une petite présence, histoire de garder la maîtrise du « jeu ».
          Trump est loin d’être sot. Un quidam qui devient milliardaire a forcément des qualités.

    • 50 nuances de gris dit :

      Vraisemblable. Cela dit, ses mnaces contre l’arsenal chimique d’Assad sont restées au niveau de l’effet d’annonce.

      • jyb dit :

        @50 nuances de gris
        normal, il n’y a pas eu (encore) d’attaque chimique depuis ces annonces.

        • 50 nuances de gris dit :

          La déaclaration de Macron était qu’il effectuerait des frappes si l’utilisation passée d’armes chimiques était prouvée.

    • datamo dit :

      Bien vu , mais la question initiale demeure: que va t’on gagner à se confronter à Erdogan?
      Si ce dernier décide pour exprimer sa fureur d’exercer des représailles quelconques par l’un de ses proxys , il est évident qu’il frappera des français pour faire passer un message aux américains.

      • jyb dit :

        @datamo
        le militaire vous dira tenir son rang. Le diplomate vous dira être présent dans les négociations qui viendront immanquablement.
        Ne pas laisser le champ libre à erdogan. Je le redis,la bataille d’afrin est incontestablement une victoire turque. Mais cette victoire ne doit en aucun cas etre surdeterminée et n’a rien d’impressionnant parce qu’elle a aussi mis en lumière les carences et les limites de l’armée turque. D’abord sans les milices pro turques, pas de bataille d’afrin. L’armée turque est totalement dépendante de ses proxies ( comme la coalition est dépendante des kurdes) et en terme de respectabilité les milices pro turques n’ont rien à envier au pkk. Ce sont des djihadistes mal recyclés qui ont sorti du jeu les rebelles modérés ( la division hamza) et sur lesquels la gendarmerie turque n’a pas autorité. Il suffit de regarder ce qui se passe à afrin.
        Militairement on a vu une armée turque tactiquement efficace et solide dans la manoeuvre mais là aussi on a atteint des limites en terme de ressource. Il a fallu aux turcs engager leur gendarmerie, leurs forces spéciales, leurs gardes frontières et …leurs commandos marines pour remplir la mission. Erdogan le sait , nous le savons, le vers est encore dans la pomme. Les turcs réfléchiront à deux fois avant de s’engager contre les kurdes soutenus par la coalition.

      • Vail dit :

        Si Erdogan frappe des Français directement ou indirectement il se brulerait a tout les coups les ailes… La France est en tout points supérieure à la Turquie (Diplomatiquement, Stratégiquement, Militairement, Économiquement), bref cela n’arrivera pas, par ailleurs au vu du manque absolu de réponse quant à la diffusion des « supposées » position Française en Syrie je pense que c’est une Fake News… Et puis c’est déjà arrivé par la même agence il y a 6 mois avec la même agence de presse donc bon…

      • Carin dit :

        À datamo
        Je pense que les proxis d’erdogan sont bien identifiés et que leurs faits et gestes sont sous l’œil expert de nos FS, qui soit dit en passant ne doivent pas être partis là-bas sans matos…. de plus les rafale et autres avions de la coalition veillent… et je suis sûr qu’aucun F16 turc ne s’aventurera à chercher des noises à nos rafale, sous peine de voir son pilote atterrir au beau milieu des kurdes… et je suis pas sûr que ces derniers respecteraient la charte concernant les prisonniers de guerre….
        Bien sûr erdogan crierait à la forfaiture des français, mais le monde entier connais les règles d’engagement des français, et ses crie d’orfraie se perdraient dans le désert.

    • ni blanc ni noir dit :

      Nous sommes en phase. L’approche de notre président est rationnelle, la France exploite le vide politique actuel en Europe en se posant comme la voix du vieux continent.
      Ok
      Dans le même temps :), notre président nous rapproche de l’axe « anti-iran » en renforçant notre proximité avec l’axe US/Arabie Saoudite.
      Donc nous confortons notre place européenne et renforçons nos relations avec nos alliés historiques.
      Ce faisant nous nous opposons à l’axe Russo- Turque (qui se prolonge par l’Iran et le Qatar)
      Il me semblait (mais merci de me détromper) que le Qatar faisait parti de nos alliés traditionnels dans le golf?
      Donc assistons nous à la poursuite de la bi-polarisation de la situation (que de part nos actions nous renforçons) quitte à tourner le dos à un allié traditionnel de la France … ou bien vivons nous une action beaucoup plus simple d’exploitation politique de la situation locale pour faire de la France un porte parole Européen?
      D’un point de vue plus local…
      Au passage … il faut noter la magnifique manœuvre russe dans le nord de la Syrie… qui prend les alliés des USA en étau entre les Turques et les forces régulières Syriennes … tout en laissant le champ libre à Assad pour reprendre la banlieue de sa capitale grâce à un point de fixation des troupes ennemies dans le Nord … et en montrant à l’ensemble des acteurs régionaux l’inconstance du soutien US vis à vis de ses alliés!
      D’un point de vue tactique … c’est du grand art!

      • jyb dit :

        @ni blanc ni noir
        – Le qatar reste un allié stratégique dans la région, d’autant plus précieux qu’il a une position charnière entre nous et ses alliés turcs et iraniens. Le qatar se retrouve etre un « non aligné » de fait après avoir été ostraciser par les pétromonarchies du golfe.
        Il semble que cette position lui convienne plutôt bien.
        – On ne peut que ressasser le cliché du joueur d’échec, mais les russes ont une vue exacte de l’échiquier et jouent avec quelques coups d’avance.
        Ils ont surtout une pièce maitresse, qui est un échelon de liaison à la fois psyops, omlt et action civile, complètement intégrer. Ces opérateurs interviennent aussi bien avec les kurdes, qu’avec les islamistes ou les turcs…

  5. Motinio1 dit :

    Certains pensaient que le pop corn doit être rangé…ça vient juste de commencer et je ne serai pas surpris que les visés ici ne sont pas vraiment les turcs mais plutôt les copains chiites d’Assad, quand l’EI sera liquidé

  6. benlotus dit :

    Concernant l’incident du 30 mars, il s’agirait de l’explosion d’un IED placé par un groupe soutenu par les forces turques.
    Les deux soldats décédés faisaient partie d’un task group commun US-UK qui travaille discrètement depuis un moment avec les forces kurdes sur place. Lors de l’incident, ils circulaient dans un van civil qui a été touché par l’explosion.

    Le soldat américain appartenait effectivement à la Delta Force. Côté anglais, il s’agissait d’un membre du SAS, bien que les sources anglaises soient moins prolixes. Londres a communiqué « 3rd Battalion, Parachute Regiment » pour, comme à l’habitude, ne pas évoquer l’appartenance au SAS.

    Cinq autres membres du groupe auraient été blessés lors de l’attaque. Parmi eux, des occidentaux mais aussi deux combattantes kurdes. Ces deux dernières ont été traitées dans un hôpital local quand les blessés occidentaux ont été évacués par véhicules vers une safe place puis par hélicoptère.

    La présence de forces spéciales occidentales sur place était supposée/connue, ils ont toujours travaillé discrètement, quitte à s’exposer dans des véhicules non-blindés comme lors de cet incident. Il semblerait maintenant que, face à une menace plus claire des forces turques et de leurs groupes alliés, les forces US-UK sur place soient prêtes à montrer les muscles et sortir de l’ombre.

    • jyb dit :

      Les forces de la coalition sont officiellement à Manbij depuis mars 2017 ( elles y sont en fait depuis aout/septembre 2016)
      Il semble que l’attaque résulte d’une certaine négligence de la part de la coalition. Le van en question
      (Hyundai blanc) était connu de tout le monde (de même que son indicatif) et servait pour les liaisons dans un petit périmètre sur Manbij. On parle plutôt d’une attaque à la grenade à fusil et non d’un ied.

      • benlotus dit :

        Il est fort dommage de constater que même à ce niveau, une certaine routine entraîne un affaiblissement des mesures élémentaires de sécurité qui entraînent un résultat pareil.

        Utiliser des véhicules civils et discrets a un sens pour des unités FS (récole d’infos, contact population, discrétion sur les allées et venues, effet moins « guerrier », moins « show of forces », etc.). Malheureusement, si cet usage est combiné avec des itinéraires routiniers et prévisibles et le fait que tout le monde sait que c’est « vous », ça devient un cercueil sur roues. Ni plus ni moins. Si on sait que c’est des membres du task group, autant se déplacer en blindé (pour autant que les volontés des décideurs suivent).

        Entre cet incident et l’accrochage au Niger il y a quelques mois, je ne serais pas étonné que la doctrine d’emploi de ce type de vehicules évolue…
        Le SOCOM vient d’ailleurs de sonder des industriels sur la faisabilité d’un programme unique de châssis blindé, déguisable à la guise des opérateurs par des pièces de carrosseries qui imiteraient les pick-up et suv des marques les plus courantes. Plutôt que de modifier des plateformes civiles, il serait à l’inverse question de camoufler une plateforme militaire.
        Le but ? Partir d’une plateforme unique blindée (ou blindable), pouvant changer d’apparence. Rationalisation du parc vehicules pick up / suv du SOCOM qui est de plus en plus hétéroclite. Systèmes d’armes, de défense et de communication pensés/intégrés dès la conception. Capacité moteur, d’emport et de franchissement plus en rapport avec l’utilisation voulue. Embarquable ou treuillable par CH-47 ou CH-53.

        • jyb dit :

          @benlotus
          ce serait une excellente chose parce qu’on a déjà dépassé les limites de la customisation.

        • aleksandar dit :

          Vous avez déjà vu des membres des FS respecter les consignes de sécurité ?

    • mayce dit :

      ce fameux compromis entre protection et discretion … il y a des moments où ca doit être chaud des CEMA

    • Auguste dit :

      Leur mission était: »to take out ISIS member » (Pentagone).

  7. Courmaceul dit :

    Je crois qu’un diplomate turc est allé à Washington plaider la cause turc.

    Il me semble que Merdogan a eu la réponse américaine…..pas celle qu’il souhaitait apparemment.

    Les kurdes et la coalition, c’est un peu le pied dans la porte syrienne.

  8. Raymond75 dit :

    « La coalition internationale a augmenté le nombre de ses forces à Manbij » ; dont des Français ?

  9. jyb dit :

    NB : on attribue cette embuscade aux pro-turcs mais les mieux placés pour la conduire sont des éléments tribaux pro-régimes.

    • l'outrepenseur dit :

      c’est ce qui circule effectivement…Cela aurait également un rapport avec la situation dramatique à Raqqa où la population manque de tout mais a également constaté que ce qui restait debout a été allègrement pillé par les FDS et affidés…On rajoute le sentiment tribal, que visiblement les SR syriens commencent à titiller dans le bon sens, et on aura d’ici quelques temps une situation insurrectionnelle qui va rappeler aux US que la Syrie c’est pas la Californie.

  10. jyb dit :

    Les fs françaises sont arrivées au nord de Manbij prés d’aoun ou elles ont relevés des unités us. C’est un vaste dispositif qui se met en place pour controler les positions turques et pro turques distantes d’un peu plus d’un kilomètre.

  11. bacon dit :

    Il est temps je pense de stopper l’avancée Turc qui risque de compromettre les intérêts de la coalition et plus particulièrement de la France en Syrie.

    • Achille dit :

      Ce serait bien à un moment, que tous ceux qui n’ont rien à faire en Syrie, c’est à dire tous ceux qui ne sont pas là à la demande du gouvernement syrien, cessent d’aller y contribuer au souk.
      Où est la légitimité des français, turques, américains, et autres à y être ? Le prétendu droit d’ingérence, qui n’est autre que la loi de la jungle et du plus fort ? D’accord, mais dans ce cas, il faut être clair, et comprendre que ce genre de comportement, qui n’est pas assis sur le respect des peuples mais sur la force pure, ne peut amener qu’au chaos, et ne pas se plaindre des conséquences dont on chéri les causes.
      Le droit international n’est pas qu’une vue de l’esprit, c’est la meilleure façon et probablement la meilleure manière d’assurer la sécurité des populations partout sur la globe. S’en affranchir, comme s’affranchir de toute règle morale ne peut mener qu’au pire. à bon entendeur à tous les va-t-en guerre et autres propagateurs de haine.
      J’espère qu’un jour, tous ces gens, à commencer par les commanditaires rendront des comptes devant un tribunal international réellement impartial (ce qui pour le moment est très loin d’être le cas), un Nuremberg 2.0., cette fois sans oublier les politiques importants (y compris les notres), et leurs réels commanditaires, mais je rêve éveillé, comme probablement 95% des populations qui se contentent de souhaiter vivre en paix et en sécurité partout dans le monde et n’ont aucune envie de se faire massacrer au nom d’intérêts uniquement financiers qui ne sont pas les leurs.

      • Kadji dit :

        Vous n’avez rien compris,la violation de la souveraineté d’un état c’est pour les Russes au Donbass (ce qui reste a prouver) .Le monde libre fait ce qui lui plait la ou ça lui plait mais ce funeste jeu s’arrêtera bien un jour .

      • Jolindien dit :

        @Achille
        Très intéressant. Je reprends les mêmes arguments pour évoquer l’Ukraine (Crimée, Donbass……).

        • Achille dit :

          Quand Victoria Nuland dit au National Press Club que les Etats-Unis ont investi 5 milliards de dollars pour semer le désordre en Ukraine, c’est clairement une ingérence étrangère, et me semble-t-il, ce qui a vraiment permis le coup d’Etat.
          Quand par la suite la clique de Kiev s’en prend aux russophones, il est bien évident que la Russie ne peut que s’en inquiéter (d’autant que la base de Sébastopol est vitale pour ses intérêts).
          Il serait bon de se rappeler que le plan global de toutes ces lamentables interventions américaines là comme au Moyen-Orient a été écrit il y a longtemps, et que ces arrogants personnages, tels un autre en son temps ne le cachent pas et l’écrivent, le disent le plus normalement du monde (Le grand échiquier entre bien d’autres, propos de Bush sur l’axe du mal, autre exemple).
          Le but de tout cela est clairement fait pour tenter de déstabiliser la Russie (puis la Chine) et dominer l’ensemble du monde, peu leur importent les peuples et leurs souhaits, la seule chose qui compte c’est leur pouvoir, ceux qui font ça sont de grands malades à enfermer d’urgence (7 millions de morts ais-je lu depuis 2001 du fait de nos guerres pour quelques tarés, si ça ne mérite pas une inculpation pour crime contre l’humanité alors à rien ne sert un quelconque tribunal international).
          De plus, et après des années et des années de mensonges, on n’a toujours pas la moindre preuve de l’ingérence de l’armée russe en Ukraine (même si je ne suis pas dupe de la présence de russes en Ukraine, mais pas semble-t-il de façon organisée par Moscou) quand en parallèle les occidentaux ne cachent pas y envoyer des conseillers, fournir des armes etc… Au fait, ils défendent leur territoire à 8000 kilomètres de distance les américains ? L’Ukraine serait membre de l’Otan ? Qui a commencé à bombarder qui là-bas ?
          Pour ce qui est de la présence française en Syrie, je ne connais pas les détails des articles de l’O.N.U. certes, mais personne ne m’a montré de preuve un tant soit peu convaincante que les terroristes venaient de Syrie (d’ailleurs ils me semble que la plupart avaient la nationalité française), un peu comme en 2001, c’étaient les afghans, puis Saddam Hussein, enfin bref, je ne comprends pas tout, mais ne demande qu’à le faire.
          La résolution 2249 du conseil de sécurité est exactement ce que je dénonce : le droit d’ingérence, qui interdit de fait tout équilibre du droit international, que ce soit la France qui l’ai proposé ne me rend pas spécialement fier (d’autant qu’elle a servi principalement à exclure la Syrie et les Etats locaux de la lutte contre Daesh, il fallait oser quand même…)
          Bon après on me dira, oui mais c’est revendiqué par Daesh, et ? Ce machin a sorti des dizaines de milliers de combattants avec de gros 4×4 flambant neufs du sable comme ça, par magie ? Les énormes convois de pétrole de ces enf… n’étaient pas visibles par les occidentaux, pas non plus en plein désert avant d’attaquer Palmyre ?
          De plus, les « troubles » en Syrie (et quand même quel manque flagrant d’imagination ces révolutions colorées, toujours le même mode opératoire… Faudrait trouver mieux quand même) ont commencé juste après que Bachar El Assad ai fait un choix au sujet d’un certain gazoduc. Il était président syrien oui ou non ? si ce n’était à lui de faire ce choix alors à qui ?
          Quand on a par la suite (et quelle honte de voir ce qu’est devenue la diplomatie française avec ce triste sire) un sinistre des affaires étrangères qui ose déclarer que Bachar El Assad ne mérite pas de vivre, heu on va où là : si moi j’ose dire quelque chose d’aussi ignoble sur le net, je risque gros pour appel au meurtre, venant de ce type, avec ces fonctions c’est parfaitement normal, tout va bien ?
          Il est un moment ou les choses deviennent d’une flagrance ahurissante, le pire c’est que pour certains, plus c’est gros, plus ça continue de passer, pas pour moi désolé.
          Je suis français, plutôt proche des U.S.A. avec l’U.R.S.S, mais ils ont franchi toutes, absolument toutes les limites de la décence et il y a bien trop longtemps, et nos dirigeants les suivent lamentablement dans leur naufrage moral.
          J’aimerais vraiment que tout ça change, assez de ces massacres pour piller les ressources des autres, rien, absolument rien ne peut justifier tous ces morts… Il est des moments où j’ai honte d’avoir la même nationalité que nos dirigeants, moi dont la famille est française depuis des siècles, et je ne pense pas que ce soit moi qui ne suis pas à ma place.

          • Achille dit :

            une dernière chose, je ne confonds pas légalité et légitimité. Quand les voleurs font la loi, le vol est légal, pas forcément légitime. Le traité de 2008 est légal, certainement pas légitime, tout comme la loi Pompidou-Rotschild et j’en passe.

      • Vail dit :

        La légitimité Française est absolue en Syrie… La France déploie un important dispositif militaire en Syrie dans le cadre de la résolution 2249 du conseil de sécurité de l’ONU adoptée le 20 Novembre 2015 en réponse aux attentats de Paris. Par ailleurs la constitution Française autorise l’armée a employer la force sur un territoire extérieur si la sécurité ou l’intégrité de l’état était remis en cause. Si les militaires Français des FS il est clair que c’est parce que les Kurdes aident dans l’élimination de Daesh et donc aider les Kurdes entre dans les termes de la résolution 2249 qui « autorise la prise de toutes les mesures nécessaires pour lutter contre l’état islamique ».

        • librexp dit :

          La résolution 2249 du conseil de sécurité de l’ONU n’autorise pas à intervenir sans l’aval d’un état souverain qui s’appelle la Syrie.
          La constitution française s’applique en France pour les français.

          • Laurent Lagneau dit :

            @ librexp,

            L’article 51 de la charte de l’ONU (légitime défense, en l’occurrence contre Daesh), si.

        • Nexterience dit :

          Pourquoi n’ attaquons nous pas les poches de résistance de daesh dans le sud syrien via la Jordanie alors?

  12. Piliph dit :

    « Le problème est que l’offensive turque détourne les FDS du combat contre Daesh, qui tient encore quelques positions sur la rive orientale de l’Euphrate »
    Disons que les forces américano-kurdes servent surtout à empêcher l’armée syrienne d’exterminer les militants de Daech sur la rive Est de l’Euphrate, et à priver le gouvernement de Damas (et l’Iran) de 30% des ressources pétrolières du pays.
    Tout ceci est un combat d’arrière garde, perdu d’avance et il est dommage que l’armée française soit impliquée dans un fiasco politico-militaire supplémentaire. Au mieux. Et au pire dans une déflagration régionale qui va nous coûter beaucoup de morts (civils surtout) et d’argent.
    Et pendant ce temps-là l’Etat ne parvient toujours pas à évacuer la ZAD de NDDL.

  13. Sn dit :

    qu’est ce que vous faites dans les régions et pays qui ne vous appartiennent pas…bandes de chacals…dégagez tous…sinon c’est nous qui le feront…colonialistes!!!!

    • Jolindien dit :

      Oui bien sûr. Méchants blancs!
      Un peu simpliste non?
      Fallait pas mettre des bombes chez nous!

    • claude dit :

      Lire ça quand on pense qu’il y a au moins 20 millions d’africains en France aujourd’hui…

    • Affreux Jojo dit :

      Signé : un Kurde de Syrie masqué et pas content.

    • Carin dit :

      À sn
      « Dégagez tous… sinon c’est nous qui le feront… »
      Vous voulez dire que c’est vous qui dégagerez si nous restons?
      Et pour tout vous dire il ne fallait pas venir nous chercher ( a travers vos attentats).

  14. petitjean dit :

    Le plus marrant, c’est que le président Trump vient de déclarer que les USA allaient se retirer de Syrie :
    http://www.dedefensa.org/article/notes-sur-le-chaos-trumpiste

    • jyb dit :

      @petitjean
      non le plus marrant c’est que pendant que trump tweet, les us installent de nouvelles bases en syrie ( 1 nouvelle base au sud )

    • tintouin dit :

      J’imagine bien un ponte du Pentagone répondre à ça : « que vient faire Donald dans cette affaire? Il est pas avec Mickey? »

    • l'outrepenseur dit :

      ce que dit Trump n’a aucune importance sur ce dossier, il vient d’ailleurs de rajouter, au cas où certains n’avaient pas compris qui alimentait le désordre syrien, que l’Arabie saoudite devait financer le maintien de troupes US en Syrie….c’est plus une anguille à ce niveau, c’est un métamorphe sous amphet comme toute l’administtration US.

  15. maya dit :

    Le régime islamo-fasciste turc va devenir de plus en plus un gros problème aux frontières de l’Europe. Une interdiction pour les entreprises d’investir chez Erdogan et une interdiction de s’y rendre pour les touristes devraient déjà le calmer. Quelques  » accidents  » malheureux non voulus genre navires de guerre turcs coulés par étourderie devraient parfaire la réplique de nos nations à cet islamiste ,  » accidents  » accompagnés également de grosses difficultés pour les turcs d’obtenir des visas pour se rendre en Europe pour conclure l’affaire.

  16. Carin dit :

    Même si ce n’est pas sous couvert de l’OTAN que la coalition se trouve en Syrie, Poutine, Assad, et Rohani doivent se marrer de voir que nous sommes emmerdés par un membre de l’OTAN!
    Il va vraiment falloir filer du matos aux kurdes pour que l’Her..Dogan prenne une petite tannée, avant d’arreter les kurdes pour qu’il comprenne bien qu’il faut qu’il arrête de jouer au con! S’il ne veut pas les voir débarquer jusque dans sa résidence privée.

    • claude dit :

      LA Turquie c’est 83 millions d’habitants et un PIB de 10 000 $ par habitant, une dette publique de 33% du PIB… On est plus en 1933…

  17. De rulle dit :

    Le président Trump avait dit qu il laisserait une certaine indépendance aux chefs militaires d où les couacs du genre on quitte la Syrie sans prévenir le Pentagone

  18. Hüseyin Sermet dit :

    Étonné par le complexe Turc des intervenantsJe puis vous assurer que tôt ou tard la Turquie obtiendra satisfaction!Le problème qui se pose est de démembrer un état en occurrence la Syrie.Qui donne ce pouvoir aux uns et en vertu de quoi???D’autant plus qu’il s’agit de préparer l’avènement du grand Israël. Autant dire….voeux pieux.La Turquie fait très clairement le distinguo entre les Kurdes et le P.K.K.–P.Y.D.–Y.P.G. etc. Les présenter comme représentant des Kurdes est une insulte aux peuple Kurde d’abord et cela revient à dire que D.A.E.S.H. représente tous les Arabes du monde entier ou encore Monseigneur Lefebvre tous les chrétiens Bonjour les dégâts. Donc…avant de vous répandre avec des non-idées en étant les victimes de la propagande officielle occidentale,apprenez à réfléchir par vous-mêmes et voyez les tenants et les aboutissants. Il s’agit ni plus ni moins qu’un changement du poids politique du monde où la domination occidentale prend, petit à petit,fin ou plutôt,son influence se réduit de plus en plus et c’est inévitable!!!Si vous ne voyez que le bout de votre nez…et encore,vous ne pourrez même pas avoir le poids de négocier.

    • maya dit :

       » l’avènement du grand Israël  » … voilà une analyse bien orientée !!.

       » Il s’agit ni plus ni moins qu’un changement du poids politique du monde où la domination occidentale prend, petit à petit,fin ou plutôt,son influence se réduit de plus en plus et c’est inévitable!!!Si vous ne voyez que le bout de votre nez…et encore,vous ne pourrez même pas avoir le poids de négocier  » …. ridicule … l’Occident aura du mal à négocier avec la Chine ou l’Inde qui sont de vraies puissances.Pour le monde musulman,il y a la place pour jouer les uns contre les autres jusqu’à la fin des temps !!. Lorsque l’Europe fera preuve de volonté comme l’Amérique de Trump , les choses changeront . Pour info, le taux de fécondité des Allemands de souche remonte grâce à la politique nataliste mise en place , ça commence déjà par des choses comme ça .

  19. Arnaud dit :

    Je lis bien des commentaires.
    Le Washington post a titré hier que Trump avait tort de quitter la Syrie car les Forces US et leurs alliés tiennent des sites pétrolifères.
    La Turquie intervient afin de liquider l’opposition kurde qui est un sujet de préoccupation depuis plusieurs décennies.
    Les russes interviennent pour conserver , voire obtenir, des bases en Syrie et notamment des bases navales (l’accès aux mers chaudes a toujours été un intérêt stratégique de la Russie).
    L’Iran voit l’opportunité de créer un arc chiite allant de l’Iran à la Méditerrannée, via l’Iraq, la Syrie et le Hezbollah libanais, ce qui en ferait une puissance régionale
    Etc.
    Mais pour la France ?? Quels sont nos intérêts ? Que faisons nous dans ce chaos ? Avons nous quelque chose à en tirer. Or, dans l’art de la guerre, la première priorité est d’atteindre un objectife de guerre clair et atteignable. Si c’est le même que les US, nous sommes alors bien naïfs : jamais les Américains ne partageront le pétrole avec la France ! Mais à ce stade, je ne vois pas notre but. En tous cas, ce n’est pas de repousser la menace de Daesh… puisque nous faisons rapatrier les jihadistes dans nos frontières !

    • Hüseyin Sermet dit :

      Tout à fait d’accord.

    • aleksandar dit :

      1 – l’article du WP indiquait que se retirer donnerait le contrôle du pétrole syrien a l’Iran. Ce qui est bien sur imbécile, puisque l’Iran regorge de pétrole, que la production syrienne est juste suffisante pour la consommation intérieure et que ce sont les russes qui ont raflé les concessions pétrolières.
      2 – Le but des turcs c’est la conquête de nouveau territoires, les Kurdes ne sont qu’un prétexte. Refaire ce qu’ils ont fait dans la province syrienne de Hatay, conquête, nettoyage ethnique, installation de colons et referendum bidon.
      3 – Le fameux  » arc chiite  » est une vue de l’esprit créée par les occidentaux, il a toujours existé, toute ces communautés chiites de l’Iran à Beyrouth étant en contact permanent depuis plus de mille ans. Par contre en faire un instrument d’influence de l’Iran manifeste une complète méconnaissance des rapports sociaux et politiques entre les différentes communautés chiites.
      4 – Réduire l’intérêt des russes pour la Syrie aux seules bases militaires est véritablement un tropisme occidental ou seule la variable militaire est prise en compte. Les russes veulent d’abord empêcher les barbus de prendre le pouvoir, on oublie trop facilement que l’islam est la 2eme religion de la Fédération de Russie.  » Mieux vaut les tuer la bas que chez nous « , je sais c’est très basique , mais c’est réel. Le deuxième objectif est de renforcer l’axe chiite déjà existant pour agir comme barrière face aux états islamique de la péninsule arabique. Troisième objectif , investir utile. les russes ont identifié les nations a fort développement de la zone Iran, Irak, Syrie, Liban. Celles ou la matière grise et le niveau d’instruction sont les plus élevés au proche orient loin des gardiens de chameaux incultes de la péninsule arabique ou d’Anatolie.. Un ensemble-marché de 150 millions d’habitant ou aboutira le projet de route de la soie.
      Pays ayant a la fois un potentiel humain, un potentiel économique et grâce aux dernières découvertes en méditerranée pour les uns , a leurs réserves pour les autres auront les moyens économiques de leur développement..
      Les bases militaires c’est une objectif a court terme, les russes ( et les chinois ) réfléchissent sur 30 ans.

      • ni blanc ni noir dit :

        A qui profitera le crime… dans 30 ans… très bien vu!
        je compléterais néanmoins par:
        5/ La Russie ne s’est pas résignée à perdre guerre froide avec les USA, le match continue et dans cette optique élargir le glacis de sécurité le long de la frontière sud de la Russie / ne pas laisser la sphère d’influence US se développer le long de la Caspienne semble être aux yeux des dirigeants russes une priorité absolue.
        6/ Diviser pour mieux régner:
        – En créant la division entre les alliés au sein de l’Otan, Turquie vs reste de l’Otan (qui de facto ne contrôle plus à 100% les 2 rives des Dardanelles)
        – En creusant les divisions dans la communauté musulmane
        – En bi-polarisant le monde musulman avec pour schématiser les sunnites avec les US et les Chiites avec les Russes

    • jean pierre dit :

      tout à fait…mais comment vous dire…le syndrome de stochkolm ..importation d’un liban…volontaire? pas volontaire ? on se perd en conjectures…ou pas

      http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2018/04/04/loi-sur-l-asile-collomb-evoque-des-regions-submergees-par-des-flux-de-demandeurs_5280216_1654200.html

    • petitjean dit :

      excellente analyse
      Si Donald Trump, en opposition frontale avec les bellicistes du Pentagone et de la CIA , arrive à évacuer la Syrie et même l’Irak , ce sera un fait d’une portée historique considérable
      Quant à nous, pôvre français*, nous partirons aussi (en nous appropriant la victoire contre le terrorisme) et cesserons de servir de supplétif aux américains
      l’ennemi étant bien installé en France , sur le territoire national, il y a beaucoup à faire…………
      *je ne critique pas les hommes de qualité qui sont sur le terrain. Je critique la politique extérieure française

      • ni blanc ni noir dit :

        @petitjean les US ne partiront pas rassurez vous, et la France non plus.
        Trump comme à son habitude fait du Business, il veut juste que les pétro monarchies payent le déploiement US en Syrie.
        Le déploiement militaire US en Irak est pour le moment largement autofinancé par la maîtrise des volumes de brut injectés sur le marché (maîtrise des cours)+ concession pétrolières accordées aux compagnies US .
        Par contre je ne vous rejoins pas sur le fait de servir de supplétifs aux américains… nous sommes et devons rester dans un camp… or les US c’est le leader de notre camp pour des raisons culturelles, économiques, financières et sociologiques… et dans le même camp, on s’entre aide (cf sahel, Lybie, Kosovo, Algérie… Indochine) car nos intérêts sont communs depuis 150 ans!

        • jyb dit :

          @ni blanc ni noir
          quelques contres exemples : crise de suez, les usa ne nous ont pas soutenu et ont même poignardé dans le dos les brits.
          guerre d’algérie, les états unis ont refusé de soutenir un état colonial.
          irak, la France a refusé de suivre les anglo-saxons dans leur manipulation.
          Donc, non, nous n’avons pas besoin d’être dans un camp. Nous pouvons avoir des alliés sans être aligné. Nous pouvons marcher avec les russes en libye et en syrie et marcher contre les russes en ukraine.

    • Gege dit :

      Bein ouai, com’ d’hab, on fait les cons.

    • Polymères dit :

      Dans l’action militaire, l’intérêt d’un but est souvent nécessaire, mais parfois l’intérêt est aussi d’empêcher les autres d’atteindre leurs buts.
      La France a besoin de se trouver des alliés sur le long terme, elle a besoin d’avoir un levier d’influence, que ce soit avec l’Irak, la Syrie mais aussi le Liban, ne rien faire, c’est tout donner aux autres et visiblement, beaucoup le veulent ici! Si la France se serait toujours comportée comme certains veulent la voir, elle n’aurait jamais été autre chose qu’une petite Suisse européenne.
      Pour être un grand pays dans ce monde, il faut aller dans le monde, il faut s’impliquer, il faut agir, les fruits ne se récoltent pas en quelques mois, parfois il n’y a même aucun fruits à récolter.La position française c’est celle ou Assad doit quitter le pouvoir, qu’on aime ou non cette politique, c’est celle de la France, l’abandonner c’est perdre, mais visiblement certains préfèrent voir la France perdre pour qu’Assad, les russes et les iraniens gagnent (ça se dit français?). Il ne faut pas croire que si Assad reste, on pourra renouer avec lui, ce ne sera pas le cas, s’il reste il n’y a qu’à Moscou ou à Téhéran qu’on va en bénéficier, nous on aura rien, mais certains pensent plus aux autres qu’à nous, certains ont presque peur de voir la France mettre des bâtons dans les roues de ces pays, parfois on a l’impression qu’ils défendent plus ces pays que la France qu’ils prétendent représenter. Au même titre que l’idée du « Assad ou le chaos » est une propagande qu’on répète toujours pour justifier le « devoir » d’abandon de la France (si ce n’est de l’occident), on fait croire que le choix c’est soit Assad, soit les terroristes, mais cette vision du conflit et de l’avenir ne fait que servir une nouvelle fois les intérêts des autres au détriment des nôtres.
      Aujourd’hui la France, comme les américains, ont un « levier » en Syrie, ce n’est pas Daesh, ce n’est pas Al Nosra ou tout autre groupes islamistes qui sont sous la bannière turque, ce sont les FDS, les kurdes. C’est donc avec eux qu’on cherche à avoir une influence sur l’avenir du pays, même si de l’autre côte, les russes, les iraniens et les turcs jouent leurs jeux, dans leur coin pour leurs intérêts à eux. Alors oui on est peut être en froid avec les ambitions turques, oui on est une épine dans le pied aux pleins pouvoirs d’Assad sur toute la Syrie au profit de la Russie et de l’Iran, et alors? Si le développement de la situation impose de soutenir demain un nouvel « état » à défaut d’un accord politique faisant partir Assad dans la Syrie pour éviter de tout perdre, faisons le, mieux vaut cela que rien en donnant tous les bons points aux autres.
      Pour les occidentaux, le départ d’Assad, même dans une Syrie qui sera « aux mains » de l’Iran, de la Russie et de l’Iran, c’est la seule chose qui les feras partir la tête haute et d’y abandonner leur engagement.
      La zone FDS est a préserver pour influencer la solution politique, pour se faire si la Turquie désire avec le soutien russe et iranien qu’Ankara « élimine » cette zone d’influence occidentale de l’équation, il faut savoir être ferme, il faut s’opposer aux turcs, n’allez pas croire qu’ils vont nous faire la guerre.
      Certains disent « nous n’avons pas les moyens », mais ces « certains » sont ceux qui veulent voir la France et l’occident céder au profit des autres.Vous voyez bien ce que 4000 américains permet d’imposer sur le terrain.Tout comme l’engagement russe, là aussi on l’estime à 4-5000 hommes, un système anti-aérien une trentaine d’aéronefs en permanence, quelques navires qui font quelques navettes et qui tirent une pincée de missiles pour les caméras, ont imposés en Syrie? Ceux qui disent que nous n’avons pas les moyens ne semblent pas comprendre qu’en Syrie il n’y a pas besoin de grand chose pour influencer et pour rester influant, surtout quand on est un peu un pays qui peut être qualifié « d’intouchable » pour une nation étrangère.Frapper la France, ce n’est pas juste frapper la France, la réponse qu’il peut y avoir derrière est multiple, car la force d’un pays n’est pas juste les moyens militaires qu’il dispose individuellement, c’est aussi ses alliés (mais depuis 1945, certains s’imaginent je ne sais pourquoi, que les alliés s’avèrent être la représentation d’une faiblesse, tout cela par obsession de l’anti-américanisme, comme si avant, la France était toujours seules.
      Vous pensez que si demain la France envoie une section Mamba (4 lanceurs de 8 missiles, soit 32 missiles anti-aérien avec un rayon d’action de 100km servis par 80 hommes), si on installe une base aérienne avec 10 rafale et quelques hélicoptères qu’on protègera avec un système de crotale NG, qu’on leur donne nos vieux milan qu’on remplace par les MMP, qu’on leur donne des Mistral, vous pensez sincèrement qu’on ne peut pas s’opposer avec la Turquie (voir la Syrie) sur ses intentions d’attaquer cette zone FDS? Arrêtons de dire que nous n’avons pas les moyens, que nous ne sommes rien mais que les autres dès qu’ils envoient quelques avions, dès qu’ils bougent, ils sont des foudres de guerre qui imposeraient de devoir se retirer à leurs profits.

      • Dresde dit :

        Des navires qui font quelques navettes ? Expliques toi ! Des navires de 4036 tonnes sont loin d’être des navettes

      • Dresde dit :

        En effet au début de ce conflit , américains et russes s’étaient accordés pour offrir une belle sortie à Assad! Mais après les américains n’ont pas tenus leurs engagements !

      • Si nous n’avions pas soutenu une minorité de rebelles à peine représentatif de la population syrienne, la Syrie ne serait certainement pas en ruine! Vos arguments anti-Assad ne tiennent pas la route car les syriens sont vraisemblablement derrière Bashar, le contingent étoffé le prouve. Perso je refuse que l’on m’impose d’aimer une ingérence flagrante, russe ou pas russe, iranien ou pas iranien, là n’est pas la question! La question c’est plutôt de savoir si on est fort pour soumettre, ou pour se défendre, que l’on est agresseur ou agressé, que l’on est bon ou mauvais. Quand on veut faire une analyse géo-stratégique il ne faut pas oublier un facteur de poids, surtout quand derrière il y a des intérêts financier et religieux et que l’on sort de la cohérence, ce qu’il ne faut pas oublier c’est le facteur « folie » des hommes, de l’irrationnel, de la superstition, de l’illusion, de la mégalo, où finalement certains trous-du-cul s’arrogent le droit de dicter aux autres ce qu’ils doivent faire, ce qu’ils doivent penser. Et là d’un coup on comprend que tout ça n’est que de l’hystérie de va-t-en guerre planqué derrière leur bureau, de types qu’on une revanche envers la vie, une frustration, une avidité,..une folie destructrice, une folie de domination démoniaque? Choisissez vos amis mais laissez les autres faire leur propre opinion, déjà quand vous voulez imposer une opinion, vous êtes déjà un peu perdant, l’humain mérite plus d’attention que ça, on est pas des boeufs. Et puis nos services ont mis en lumière d’avantage de liens entre terroristes et sunnites… L’axe Riyad-Tel Aviv me parait beaucoup plus influent et donc dangereux que l’axe Téhéran-Damas. On bombarde la Libye et la Syrie par-ce-qu’ils tirent sur leur population, mais quand c’est Israël qui vole et tue les palestinien, et ben certains perdent leur cou*lles et restent au coin comme des ânes-bâté, devenant les lamentables chancres du « deux-poids deux-mesures », consciemment plus proche de la colique néphrétique, et de l’orgueil rival de la foi humaniste. Bref, soit on est juste et fort, soit on ne l’est pas et on est plus l’ombre que de soit-même, en aillant délégué son existence à une pensé supérieur hiérarchique venu on ne sait d’où et dicté par on ne sait qui. Je suis en colère contre Hollande et Fabius qui ont joués les neuneux, qui m’ont trompé comme le reste des français, et qui ont étés bien plus entreprenant contre le régime de Bashar que contre Daesh. J’étais contre la guerre en Libye, je suis contre l’invasion de l’Ukraine, je suis pour les opérations au Sahel, et je suis pour restreindre l’intervention française en Syrie en assurer simplement la protection de ceux qui ont étés notre bras armé contre l’EI, je pense bien évidemment aux kurdes. Continuer de vouloir renverser Bashar, c’est nier le peuple qui le soutient (En majorité, on peut l’affirmer maintenant!), c’est nier qu’il permettait une certaine liberté d’obédience, et déjà rien que pour ça, il mérite bien mieux que les intégristes iraniens, juifs, et wahhabites! Je le répète, on ne tue pas pour du frique ni pour la religion, c’est d’après moi la base de tout homme digne, et surtout l’essence même de la civilisation « dite » évolué. https://www.youtube.com/watch?v=DpYX3QywnDM Avant:https://www.youtube.com/watch?v=FmQxuoyWLW4 Après:https://www.youtube.com/watch?v=irSccKuqybU

        • Polymères dit :

          « Continuer de vouloir renverser Bashar, c’est nier le peuple qui le soutient (En majorité, on peut l’affirmer maintenant!) »
          Le peuple qui le soutient en majorité? Que maintenant on peut l’affirmer? Mais bon sang vous vous basez sur quoi pour dire cela?
          Si Assad était le super dirigeant qu’une infime partie de la population refusait, jamais on ne serait arriver à une telle guerre civile.
          Si Assad était tant aimé, jamais il n’aurait manqué de volontaires pour se battre à ses côtés, hors il l’a déclaré ouvertement manquer d’hommes et aujourd’hui ses « victoires », sont le fruit du combat de ceux qui sont aujourd’hui en Turquie à décider du devenir du pays, sans lui!
          C’est le Hezbollah, c’est les milices payées par l’Iran, c’est l’aviation russe, c’est le développement du terrorisme qui fera que l’occident et d’autres abandonnèrent leurs soutiens aux rebelles voilà ce qui a fait gagner Assad, certainement pas un élan populaire.
          La majorité silencieuse, elle est toujours là, mais ne rien dire ne veut pas approuver, chez les millions de déplacés, on ne voit pas vraiment de soutien à Assad, mais vous pouvez toujours me démontrer le contraire, il suffit de voir des photos, de voir que le drapeau officiel (des partisans d’Assad) est bien rare dans les camps de réfugiés.
          La politique dans la guerre de ce gouvernement aura été de déplacer les « problèmes », préférant triompher dans des villes désertes, on ne peut pas dire qu’on a vu beaucoup d’images d’une foule en délire accueillant les troupes loyalistes en libératrices, à part des images de propagandes dans des quartiers de fidèles ou les 3/4 des participants sont les combattants, on repassera.
          La Goutha, c’est pareil, des milliers et des milliers qu’on envoie dans le Nord, en espérant qu’ils émigrent du pays, diriger un pays deux fois moins nombreux n’est pas un problème pour Assad, l’important c’est que ceux qui restent le soutiennent ou se taisent.
          .
          Il ne s’agit pas de « renverser » Assad, il s’agit de le faire partir politiquement, arrêtons avec cette idée que nul ne peut prendre sa place alors qu’il n’est déjà plus aujourd’hui, qu’une simple marionnette qui doit dire oui à ce que Moscou et Téhéran décide pour lui.
          Assad est la cause de la guerre civile, il en est le symbole et tant qu’il sera là, l’esprit de vengeance restera et évoluera pour alimenter une résistance.Assad était le chef d’un système dédié aux alaouites, jonglant d’alliances avec des minorités au détriment d’une majorité sunnites (80%) que vous semblez faire passer comme une minorité.
          Moi je vous le dis, j’espère sincèrement qu’Assad reste au pouvoir, comme ça vous et d’autres, constaterez ce que vous ne voulez pas comprendre aujourd’hui, pensant que ça y est, la guerre est finie, on va reconstruire, tout le monde va revenir et vivre sans se regarder de travers, sans penser à ces 400 000 morts de ces années de guerre, sans voir ces maisons détruites par les bombes, tout le monde va se pardonner par ce que Poutine et Rohani se sont donnés la main pour des intérêts qui vont au delà des intérêts de tous les jours d’un peuple meurtrit.
          Il ne faudra pas longtemps avant que le retour des millions de réfugiés refondent les bases d’une nouvelle résistance dès lors que la paix n’améliorera pas leurs conditions de vie, dès lors qu’un système répressif et policier mettra la pression, dès lors que le système politique restera dans les mêmes mains.Si vous ne donnez pas aux vaincus, le moindre changement, ça recommencera. Faire dégager Assad, même si toute la gouvernance et la société actuel ne change pas, c’est toujours donner aux vaincus une petite victoire à relativiser, ils pourront se dire « au moins Assad n’est plus là » et avec cela, un bon nombre d’entre eux éviteront de tomber dans un système de vendetta idéologique et éternelle qui transformerait la Syrie en un pays similaire à l’Irak post invasion américaine, une situation ou l’on croit la guerre terminée, mais ou des groupes se forment afin de combattre dans l’ombre, avec des attaques, des attentats, tout ce qui a formé ce qui allait devenir Daesh.
          Pour l’instant on a tabassé la bête, elle se calme, elle reprend son souffle pour éviter de subir de nouveau coup, demain quand ça ira mieux, quand elle aura retrouvée des forces, elle analysera la moindre situation en gardant à l’esprit les coups que vous lui avez donné et saisira la première occasion pour attaquer.
          Vous verrez, une guerre civile ne se règle pas facilement sans que rien ne change, la Syrie d’Assad d’avant 2011 ne sera plus et vouloir croire qu’on peut continuer comme avant est une folie, mais tant que les intérêts des russes et des iraniens soient mis en valeurs, cela semble invisible aux yeux de certains, si ça serait les américains à leurs places, tout serait bien différent…

          • Achille dit :

            il y a un moment où l’honnêteté vous rattrapera. Pour commencer, vous parlez de guerre civile alors que l’immense majorité des attaquants ne sont pas syriens. Si la Syrie ne s’est pas entièrement délitée, c’est justement parce que la majeure partie des syriens a fait front devant une invasion étrangère. Quand je parle d’invasion étrangère, des dizaines de milliers de pommés devenus islamistes s’y sont rendus, avec la bénédiction des Etats européens, entre autres. Je m’étrangle devant tant de mauvaise foi. Croyez-vous sincèrement qu’un dirigeant si détesté (et je ne nie aucunement qu’il puisse avoir foule de détracteurs) puisse réellement résister à presque huit ans de guerre imposée sans avoir moult soutiens ? La guerre est un rapport de force, si demain on nous envoie 2 millions de mercenaires, pensez-vous réellement que la France n’aurait pas de problème pour se défendre ? Qui êtes-vous pour prétendre qui doit présider la Syrie Ptomélémé ?
            La réalité, c’est qu’Assad a pris une décision qui n’a pas plu à l’Europe, et que d’ailleurs (de loin), il aura été décidé que le président syrien n’était pas représentatif. Foutaises, et grand foutage de gueule, comme à l’ordinaire. Savez-vous qui était Kadhafi et ce qu’il a fait pour son peuple et pour l’Afrique ? nullement je pense, qui êtes-vous, pour de l’étranger, pouvoir décider de ce qui est bon pour un peuple dont vous n’êtes pas Polymère ? Leur Sultan, leur gourou ? J’espère sincèrement qu’un jour vous viendra le respect réel d’autrui. Moult choses vous sauteront alors aux yeux, sans rancune, mais bordel de foutre, arrêtez de vouloir décider de ce qui doit être bon pour autrui ! Pour qui vous prenez-vous ? Daesh ? création américaine, Al Nosra soutenue par France et Royaume-Uni. Je ne prétends pas avoir raison, je n’ai pas de preuve, n’en ayant pas les moyens spéciaux, mais ce n’est plus un secret pour qui se renseigne un tantinet. Foutez la paix aux gens, c’est le meilleur et unique conseil que je puis vous donnez. Vos jugements à deux balles ne valent pas plus que les miens.

          • Vous savez pourquoi des français sont au début partis se battre en Syrie? Pas pour faire partie de l’état islamique non, mais pour aller combattre le régime de Bashar! Avec l’assentiment à peine voilé du gouvernement Hollande, voir carrément qui a armé les rebelles. Et les types reviennent islamistes?! Cela pause des questions!… Et Achille a raison, on ne fait pas la guerre 8 ans avec un minimum de soutient. Les chrétiens syriens soutiennent le régime d’ailleurs, ce qui est loin d’être anodin dans cette guerre de religion sunnito-chiite. La France n’a pas perdu cette guerre, elle a surtout misé sur le mauvais cheval, si je puis tristement parler ainsi. Il est temps que la guerre et la haine entremise fassent place au dialogue et à la négociation.

          • Polymères dit :

            Achille
            La guerre en Syrie n’a pas commencée par une « invasion d’étrangers », elle a commencée au coeur du pays, au coeur des villes, c’était Deraa, Homs, Alep, la Goutha et autres.
            Bien entendu qu’il y a eût des milliers d’étrangers qui sont venus combattre Assad et ont terminés chez les terroristes, personnes ne le nie, mais faire passer cela comme étant l’origine du conflit, faire croire que le problème en Syrie ne serait qu’une guerre « imposée » de l’étranger, comme si ces individus seraient envoyés par les services étrangers (la Russie serait alors le plus gros contributeur), que sans ces étrangers, il ne serait jamais rien passé, c’est se foutre de la gueule du monde, car justement la propagande d’Assad, c’est vouloir transformer une guerre civile en une guerre contre un terrorisme soutenu et armé de l’étranger, toute sa propagande, reprise par les russes et les iraniens pourrissent les esprits avec cette idée.
            .
            Qu’Assad dispose de soutiens en Syrie, oui, bien entendu, il y a bien évidemment un minimum de soutien, un « minimum ». Assad a le soutien des alaouites, des chrétiens, oui et? Ils représentent quel pourcentage de la population? Le régime d’Assad depuis son père, c’est celui ou les minorités dirigent et tiennent le pouvoir et les plus importants postes au détriment de la majorité sunnite.
            Mais je le redis, car visiblement vous ne l’avez pas ou vous ne voulez pas le mémoriser, Assad ne se cachait pas pour déclarer qu’il manquait d’hommes à mesure que le vivier des alaouites ou ceux de la conscription forcée de se battre et ne fuyant pas (si il y a beaucoup de jeunes hommes syriens qui ont fuis, c’est aussi pour cela, échapper au service obligatoire) se tarissait.
            Depuis des années, l’armée qu’on dit « syrienne » comporte bien plus d’étrangers que vous n’en trouverez en face, que ce soit le Hezbollah, les milices chiites d’Irak et d’Iran, les gardiens de la révolution, les mercenaires afghans, les soldats iraniens et russes, ce sont eux qui se battent et qui gagnent. Alors ne venez pas me dire qu’Assad résiste dans son coin en comptant sur ses soutiens locaux quand ses soutiens sont étrangers, quand ses soutiens décident aujourd’hui de l’avenir du pays à sa place.
            Mais comme je l’écrivais, j’espère qu’Assad restera, comme ça je pourrai vous dire, « je l’avais dis » quand la paix ne sera pas aussi « belle » que la propagande guerrière actuelle qui vante ses « victoires », attendez de voir le retour des millions de déplacés.

    • Carin dit :

      À arnaud
      La France n’a jamais annexé un puit de pétrole syrien… nos gars son là-bas pour l’EI et ne s’occupent que de cette entité… et si vous avez des infos autres, soyez gentil de les partager avec nous.

  20. Je comprend pas bien la perspective de l’OTAN. °-° En tout cas l’Europe n’a pas de répondant, et personne n’écoute le quai d’Orsay?!! lol. Bon c’est navrant tous ça mais en revoyant ce soir des images de la guerre en Yougo, on se rappel que c’est pas nouveau ces moments d’absence de l’Europe… Permettez moi de penser que la guerre c’est pas bien. On ne tue pas pour Dieu, on ne tue pas pour du fric! Joyeuses Pâques!

  21. yannus dit :

    Bonjour,
    il faudrait équiper les forces française de batteries AA des fois que l’aviation de Bachar El assad décide de les bombarder.

    • Romulus dit :

      Oui bonne idée @yannus… mais relisez l’article et vous constaterez que c’est plutôt les turcs qui menacent nos avant-postes à Manbij.
      Bon après, une fois que l’on a installé de l’AA, cela peut servir contre toutes les menaces, les turcs, les syriens, les suisses ou les finlandais 😉

    • l'outrepenseur dit :

      l’AAS n’a pas besoin d’avions…avec ce qu’ils détiennent comme missile, ils ont largement de quoi pulvériser toutes les bases étrangères (et non invitées au passage, mais on s’en fout n’est-ce pas ?) et plus encore. non vraiment lorsque le Qalamoun et la province de daraa seront nettoyées (ce qui ne va pas tarder) on verra alors qui pourra alors de maintenir en Syrie ? les syriens ou ceux viennent occuper ? pendant ce temps, Poutine, Rohani et Erdogan ont discuté de la situation : qu’ont-ils bien pu se dire ?

  22. librexp dit :

    Les FDS subiront le même sort que leur cousin irakien, tôt ou tard et aucun soutien extérieur ne pourrait faire pencher la balance, le Rojava est une cause perdue d’avance

  23. Reality Check dit :

    Renforts ? Combien de divisions ?