La Direction du renseignement militaire peine à recruter au sein des armées

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

62 contributions

  1. XX dit :

    Quand le retour de l’enquete sécurité arrivera aprés la fin du contrat d’interim on aura bien avancer…

  2. PK dit :

    C’est le même problème dans le civil : pour « garder » des gens compétents, il n’y a qu’une solution : les payer correctement.
    .
    La DRM a un avantage de plus : elle peut militariser ses civils. Elle peut les former lentement avec des exigences de compétences physique un poil moins élevé et ainsi pouvoir les projeter par la suite avec un groupe de FS sans qu’ils aient un boulet au pied. C’est un plus comme motivation pour rester et ce n’est pas donné à tout le monde d’accompagner un groupe de FS partout dans le monde.

    • XX dit :

      sauf que le temps ils ne l’ont pas, c’est le sens de l’article.

    • Wrecker 47 dit :

      @ PK je plussoie !

    • tartempion dit :

      Si ces gens de la DRM s’estiment mal payé , qu’ils aillent travailler à l’économat des armées , cet établissement industriel et commercial relevant du ministre de la défense . A titre d’exemple , la solde d’un simple plombier employé à l’économat des armées qui travaillait au camp warehouse en Afghanistan émargeait à prés de 8000 euros net alors qu’il était souvent juste titulaire d’un CAP …..

    • pat dit :

      oui on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre; la DRM est très majoritairement en région parisienne. Tant qu’il n’y aura pas une politique salariale attractive, personne ne se battra pour passer une grosse partie de sa carrière (fidélisation et spécialisation oblige) dans un environnement ou tout est plus cher.
      Je ne suis par contre pas du tout d’accord avec votre analyse sur les civils. La DRM ne peut militariser qu’une frange infime de ses personnels civils autant pour des raisons de volontariat, que d’aptitudes physiques, que de durée d’ESR, que de sous effectif (un civil de réserve qui part en mission manque à son poste en métropole; escroquerie de plus). Enfin on parle bien d’analyste qui analyse et reste donc, au mieux dans un PC ; je ne vois pas trop le point sur « accompagner des FS ».

    • Albe dit :

      Un militaro-civil au milieu d’un groupe de FS partout dans le monde … ?! Qu’est que c’est que ce truc fait pour les mythos ? A tout hasard, quel type de FS ? Groupe « Reconnaissance profonde » voir « Entraînement de forces armées étrangères, guerilla / contre guerilla » , ça m’étonnerait, ou passager temporaire au sein d’une cellule renseignement ? Et même si des militaro-civils avaient cette opportunité, cela doit concerner qu’une très petite proportion de personnel ! Laisser prétendre que cela est possible sans en donner les conditions et limites, c’est commencer à mentir et à court ou moyen terme démotiver (sauf si on a à faire à un mytho …) car quand les postulants se rendront compte que la réalité est toute autre, cela va entrainer les gens dans une spirale négative voir un cercle vicieux …

  3. Duc d'Orléans dit :

    C’est bien triste de voir qu’une fois de plus, nous n’avons pas les moyens de nos ambitions. Si on dépensait moins pour l’immigration et les clandestins, ça ramènerait quelques millions dans le pot commun.

    • Quelqu'un dit :

      Une source de ce que vous avancez ?

      • petitjean dit :

        @ Quelqu’un
        à votre avis combien coûte aux Français l’immigration ?
        légale 210 000 par an, plus l’illégale et autres accommodements !
        (Dois je rappeler que le nombre de chômeurs dans les 5 catégories et avec les DOM TOM , est supérieur à 6 millions !!)
        Donc chaque année nous déboursons (malgré nous !) plusieurs dizaines de milliards pour financer cette immigration
        https://www.polemia.com/84-milliards-cout-budgetaire-de-limmigration-selon-le-rapport-posokhow/
        https://www.polemia.com/grand-remplacement-2017-etrangers-francais-insee/
        Les FAITS sont incontestables. La seule question qui vaille : pourquoi ? Réponse facile : « c’est au coeur du projet européiste-mondialiste »
        Mais faites donc l’effort de vous informer par vous même……………

        • MERCATOR dit :

          On voit le sérieux de l’étude « In fine, l’immigration représente donc un coût net de 17,4 Milliards d’euros pour la France. »Puis on passe à 84 milliards, puis à 70 tout au doigt mouillé , la vérité c’est que personne n’en sait rien, les seuls éléments tangibles si la France était si intéressante les réfugies de Calais y resteraient au lieu de tenter par tous les moyens de passer chez les Roastbeefs, lorsque il m’arrive de rentrer d’une soirée très tôt le matin je vois le métro rempli de femmes noires ou maghrébines qui manifestement vont faire ou reviennent de chantiers pour nettoyer les bureaux de nos grandes tours de la défense, lorsque dans la journée je vois sous la pluie ou le soleil des hommes casques en plastique creuser des trous au marteau piqueur eh bien oui encore des maghrébins, comme c’est bizarre !

          • Thaurac dit :

            On a quand même , récemment, le cas d’une migrante qui pour accoucher ne france et profiter du droit du sol et du package allant de pair, à perdu son bébé, plutôt que d’accoucher en italie, ça devient n’importe quoi, et d’ailleurs les assos en ont profité pour cracher sur la france, comme s’il n’y avait pas d’hosto en italie….

          • Piauhau dit :

            Ok pour vos arguments, maintenant quid de ce qui se passe en Guyane et à Mayotte…Le fait de traverser le Maroni pour accoucher de beaux et tout nouveaux petits Français, à vous lire, c’est certainement une légende…?

      • incrédule dit :

        Il y a plus d’immigrés que de militaires en France.

      • Duc d'Orléans dit :

        C’est 70 milliards d’Euro par an. Car il faut tout compter : écoles, logement, sécurité sociale, AME, chômage ( 25% de immigrés sont chomeurs). Oui, je sais, ce n’est pas politiquement correct comparé à Mediapart, Libération ou le Monde.

      • Robert dit :

        Deux spécialistes qui ne torturent pas les chiffres pour leur faire dire ce qu’on veut, dont une de l’INED.
        http://journals.openedition.org/hommesmigrations/1223
        http://www.contribuables.org/2012/11/les-vrais-chiffres-de-limmigration-jean-paul-gourevitch-repond-a-lexpress/

        • petitjean dit :

          C’est le problème de la Vérité des chiffres !
          posez vous la question : pour qui roulent L’Express (hebdo socialisant et européiste ) , Gourevitch et l’INED ?
          Comme pour la dette, le chômage, ou la criminalité les chiffres officiels sont………volontairement faux !
          la dette réelle est au moins du double du PIB !
          le chômage réel est autour de 9 millions !
          quant à la criminalité qui explose !……….
          Pour les tenants de l’immigration il est évident que l’immigration est dérisoire, mieux elle………rapporte aux français !!
          Juste réflechir un peu et chercher les vrais chiffres.

          Et juste une question pour la route : alors que la France croule sous la dette et le chômage, pourquoi importons nous des bacs moins 5 tandis que nos bac plus 5 émigrent ??…………………….

          • Thaurac dit :

            Elle rapporte aux assos, ong et tout ce microcosme pseudo social qui se partagent les largesses de l’état.

    • Totec dit :

      Si on se donnait les moyens pour contrer l’évasion fiscale et le détournement d’argent au sein de nos élites, m’est avis que ça nous rapporterai plus.
      En plus de ça, il est navrant de constater qu’un commentateur assidu de ce site n’est pas capable de se rendre compte que la question « immigration/migrants » est l’une des questions majeures de la géopolitique des prochaines décennies. Un exemple, si on avait géré nous même cette question et pas « acheté » Erdogan pour traiter une grande partie des migrants, nous n’aurions pas autant les mains liées quant à ses manœuvres au nord de la Syrie, qui sont parties pour foutre encore plus le boxon.

    • Clément dit :

      En fait, tout les indicateurs laissent penser que l’immigration (légale ou non) rapporte plus qu’elle ne coûte. Par contre, si on jette un oeil à la fraude fiscale, à l’évasion fiscale, etc … c’est un tout autre trableau.

      • Allobroge dit :

        L’immigration rapporte plus selon certains indicateurs ?!….Dans ces conditions laissons entrer la moitié du tiers monde en France et en Europe, nous deviendrons riches, pas de doute, de nos différences ! Puis on nous reprochera d’avoir débauché les cerveaux des pays émergents et nous devrons à nouveau battre notre coulpe. Bien entendu nous serons déposséder de tous nos biens au profit de ces migrants, chances pour la France, qui en ont bien besoin compte tenu de tout ce que nous leur avons pillé par le passé !…Et nous redeviendrons des serfs dans notre propre pays ! Quel beau programme progressiste et internationaliste ! Mais qui va souscrire à ça ?

      • petitjean dit :

        « l’immigration apporte plus qu’elle ne coûte »
        mais c’est du délire
        faites l’effort de chercher les chiffres, faites vos propres recherches, tout est accessible à qui fait cet effort ! !
        un quart de million d’étrangers de plus chaque année, et en tenant compte de l’état de la France, (par exemple , le quart de notre jeunesse, tranche 16 / 25 ans , est sans travail et condamné à la précarité ! ) comment pouvez vous penser une seule seconde que cette immigration nous rapporte quelque chose !
        ré flé chi ssez !………………………..

      • Thaurac dit :

        « En fait, tout les indicateurs laissent penser que l’immigration (légale ou non) rapporte plus qu’elle ne coûte. »
        Discours de bobos, et on ne parle pas de la criminalité, à peine entré, des douaniers, des opérations de polices, toutes ces mobilisations des forces de l’ordre ont un coût, et encore, les coûts cachés…
        Ce raisonnement ne marche plus…

      • Thaurac dit :

        Pas pu m’empêcher de mettre ce billet de Patrice Quarteron , un black, champion du monde de Muay-thaï originaire de sevran.
        Un billet qu’il tient dans valeurs actuelles, un bijou du genre, et un résumé de mes pensées, mais là, par une personne bien au jus, lisez jusqu’au bout!
        Poing final. Chaque semaine, le boxeur Patrice Quarteron livre pour Valeurs actuelles son regard sur l’actualité. Une respiration de franc-parler garantie sans politiquement correct.

        Encore un attentat. Encore un représentant de notre pays lâchement assassiné.

        Encore les mêmes discours, les mêmes sermons de ces grands prêtres du politiquement correct. Aujourd’hui, ils soutiennent les gendarmes, ils sont “Arnaud Beltrame”. Mais hier ? Et demain ?

        A chaque attentat, on me félicite quand je soutiens la police, on m’invite dans les médias, on me propulse homme de l’année. Mais deux jours plus tard, quand l’émotion est retombée et que je tiens les mêmes discours, on me traite de tout. De « fasciste ». De « vendu ». De « raciste » même.

        Vendu de quoi ?! Ces gens nous assassinent, ils nous tirent dessus, ils nous tuent. Ils égorgent nos gendarmes et prennent la vie de nos compatriotes. Ils jouissent et rigolent quand ils nous voient mourir.

        Tous ces gens qui font de grands discours, qui pensent pouvoir décider ce qu’on peut dire ou ne pas dire, ce qu’on peut penser ou ne pas penser, sont complices des monstres qui veulent nous détruire. Ce sont des politiques, des journalistes, des associations antiracistes.

        Aujourd’hui, quand je dénonce ceux qui haïssent la France, les Mennel et compagnie, ou l’autre Benzema qui crache pendant la Marseillaise en l’honneur des attentats, on m’insulte ! Je vois un homme qui s’est présenté aux élections législatives pour la France insoumise et qui n’a pas honte d’applaudir la mort d’un gendarme… Ma parole d’honneur, on est dans un pays de fous ! La liberté d’expression a dépassé les limites. Et on me dit que je parle trop !

        Mais là, aujourd’hui, vous la fermez tous. Votre silence est complice, car pendant tout ce temps, vous n’avez rien entendu.

        Allez dans les banlieues. Vous croiserez ces regards haineux, ces jeunes qui détestent notre pays et son drapeau, ces gens qui ne disent rien mais qui n’en pensent pas moins.

        La compagne du terroriste de Trèbes vous glace le sang, quand elle traite les Français de « mécréants », quand elle dit que Daech ne fait que venger ses « frères » en tuant des Français au hasard ? Elle vous terrifie, quand elle regrette qu’il n’y ait pas eu plus de morts dans le Super U ?

        Ils sont des milliers comme elle, dans certains quartiers français, à vouloir notre mort à tous.

        Et nous, les pigeons, on continue à l’accepter. Comme des abrutis. Les lois ne changent pas, on n’a toujours pas le droit de parler du problème. On va nous faire faire un hommage national pour notre gendarme, notre héros. Et dans deux jours, on l’aura oublié.

        Moi, je vous jure que je ne l’oublierai pas. Je le jure devant Dieu, je n’oublierai jamais le Colonel. Et je jure qu’à chaque fois que vous m’insulterez parce que je soutiendrai les forces de l’ordre, je serai encore plus véhément. J’ouvrirai toujours plus grand ma gueule.

        Vous tous qui refusez de voir la réalité, vous tous qui détestez votre pays, qui contemplez sa destruction sans bouger, qui participez à sa chute en vous taisant ou faisant taire les autres, vous êtes des traîtres. Des apatrides. Vous n’avez aucune face. Aucune fierté. Aucune reconnaissance. Vous êtes tous des hypocrites.

        La vérité, c’est que la fête va bientôt se terminer. Sachez-le : les Français n’en peuvent plus. Ils n’accepteront plus ça éternellement. Aujourd’hui, la France nous a donné un héros. Un exemple. Pour la première fois depuis 2015, au lieu d’être une simple victime, le pays célèbre un homme qui a résisté aux terroristes. Derrière Arnaud Beltrame, c’est tout notre peuple qui va vous dire « stop ».

        Mais pour l’instant, aucun politique n’a les couilles de faire changer les choses. Au lieu de rectifier le tir, coûte que coûte, on continue à chercher le problème, comme si on n’était pas au courant.

        Arrêtez de faire de la pédagogie, de la psychologie du dimanche, de traiter les gens de « fachos », de soutenir des associations bidon qui sont les premiers racistes sur terre. Arrêtez de soutenir les traîtres qui nous crachent à la gueule, de nier. Arrêtez de faire semblant.

        Sachez le bien, on ne vous lâchera pas.

        Sachez-le bien, les Français ne vous laisseront plus rien passer.

        Sachez le bien, jusqu’à ma mort, je vous dirai vos quatre vérités.

  4. petaf dit :

    « Souvent, ils viennent chez nous pour une première expérience, pour se faire un CV, puis ils vont chercher un autre emploi à l’extérieur. C’est un problème »
    la solution pour les retenir ? AUGMENTER LA SOLDE !!!!

    • Clavier dit :

      Y’akafaukon les nomme à un grade intéressant …Capitaine par exemple …qui sera forcément sous les ordre d’un adjudant des FS en opération avec son groupe de sous-officiers !

  5. Albe dit :

    Pour ne répondre qu’à l’article, « La Direction du renseignement militaire peine à recruter au sein des armées », je dirais que tout les personnels civils et les militaires de toutes catégories, de touts corps, de toutes armées, de toutes provenance qui composent la DRM vivent bien ensemble. L’amour du pays et de la mission se suffissent à eux même pour tirer tout le monde vers la haut … Heu, la je fabule ! Car il pourrait s’agir d’un monde vertueux, ou l’honneur et le respect ne laisse pas de place au scepticisme, au nihilisme, au matérialisme …
    La DRM est un service qui sert les armés (pas que les politiques…) et les militaires ont besoin de « croire » par avancer car nombre de militaires, pour le vivre, savent mieux que les autres catégories socio-professionnelles, que face à eux se tient l’imprévu, la violence, voir la mort, c’est le fondement de leurs travail si singulier.
    Pourquoi les militaires s’engagent ils ? Qui sont ils ? D’ou viennent t’ils ? Quel est leurs vécus ? A quoi et à qui obéissent ils ? Qu’est ce qui différencie un civil d’un militaire et comment sont ils employés les uns au milieu des autres ?
    Est ce que la DRM obéit à une logique de gestion inique ?
    Cependant, est ce que la DRM ne serait elle pas en passe de devenir une entreprise à la logique de gestion managériales et organisée comme t’elle … ?
    En attendant, le renseignement militaire de théâtre ou opératif appartient aux militaires et doit être géré par les militaires ! La fonction renseignement militaire pourrait se réorganiser autour de ses piliers d’armées. Les militaires de la DRM seraient donc rendu aux armées.
    La plus value stratégique et technique pouvant elle, provenir d’un organisme étatique civil. Pour dire les choses différemment, la DRM dans son organisation actuelle n’existerait plus. En dehors de quelques « conseillers militaires » de haut niveau, la « DRM » si elle devait encore s’appeler comme cela, devrait se réorganiser autour du code du travail !
    Le code de la défense appartient aux militaires, les gèrent et ne peut être mis en parallèle d’un autre mode de fonctionnement auquel cas il lui nuit ! Et concernant les réservistes, déontologiquement parlant (pas éthiquement), ils restent des civils.
    Est ce que je rêves en disant ça … ?

  6. laurent dit :

    En réalité c’est toute l’économie numérique qui est en pleine croissance en France et ailleurs et par conséquent nos armées se retrouvent en concurrence avec les entreprises.
    En effet il faut de biens meilleurs rémunération mais bon ça restera toujours insuffisant face aux GAFAM. Les entreprises de la High-tech offriront toujours plus en terme de rémunération mais aussi de moyens. Pour un chercheur, les quantités de données ahurissantes que possèdent les Google, Facebook..etc sont comme le St Graal.
    En plus la France est un pays en pointe dans le numérique, l’innovation et cela n’aide pas nos armées pour le recrutement.

  7. Bob Renard dit :

    Projeter des civils sur les théâtres d’opérations ne pose pas de problème aux Américains et aux Britanniques, pour des spécialistes renseignement mais aussi des financiers, comptables, logisticiens, juristes, etc… Peut-être faut-il faire sauter ce verrou très administratif (solde OPEX et assurance) car pour rester dans le compound à N’Djamena ou à Kidal/Bamako/Niamey et occuper des postes d’état-major, pas besoin d’avoir passé les épreuves physiques commando, il n’y a qu’à compter les ADC et autres LCL bedonnants…

    • Wrecker 47 dit :

      @Bob Renard
      ….Dans toutes les Opex il y a toujours eu des « chefs de pièces à l’agrapheuse » ADC ou L/COL :c’est du reste pas les plus mauvais car ils savent faire un tas de choses pratiques ,ont eu suffisement de raisons ou de couilles au cul pour y aller ,sachant pertinemment que dans le pire des cas ils seraient eux aussi obligés de faire le « coup de feu »…Et comme à leurs âges ils ont décidés de ne plus courir ils s’accrochent mieux que les autres au terrain , et savent souvent par expérience : commander et » prendre le train en marche »!…

    • Contractor dit :

      A Kidal, faut mieux savoir courir vite pour se mettre aux abris. Tirs de roquettes/obus très fréquents.

  8. alfonse dit :

    J’entends trop souvent des militaires indiquer qu’un civil est destiné à retourner dans le civil….

    Or un civil peut vouloir servir son pays sans pour autant prendre l’uniforme , ca ce n’est ni compris ni intégré par les militaires.
    Et pour les projections sujet délicats, mais si les industriels de défense le fond, il n’y a pas de raison que pour les civils de la défense ce soit problématique (vu ou parfois ils sont vus), ou alors c’est une question de partage de gâteau des rémunérations….

    Après il suffit de créer un cadre juridique et des perspectives de carrières et la fidélisation se fera toute seule….

  9. Wrecker 47 dit :

    Il existe des militaires qui, ont des niveaux linguistiques très élevés dans bien des armes de l’armée de terre et de la gendarmerie ;mais personne n’a jamais lu leurs dossiers suffisemment pour le découvrir …De plus les affectations des stagiaires de la DRM sont souvent en région parisienne ,et les ,personnels ne sont pas enclins au célibat géographique et de futures affectations inconnues …Surtout avec des soldes réduites et des frais de déplacements payés …(parfois) par LOUVOIS !
    Une carrière c’est 25 ans au minimum …Mais vu le taux des soldes il n’y a rien d’étonnant de les voir proposer ailleurs leurs services!

  10. Rossi dit :

    De nos jours beaucoup d’engages sont la pour éviter le chômage et avoir un emploi pour une sécurité de 5 ans, peut reste au delà. Maintenant le patriotisme est devenu un vain mot pour un grand nombre.

  11. Quelqu'un dit :

    Le civil est toujours plus attirant, quand ils auront compris ça…

  12. Ryner dit :

    Vivre dans la région de Creil avec une solde de sergent, c’est un coup â se retrouver dans une cité hlm du 95. Une délocalisation en province, surtout à l’heure des réseaux informatiques était préférable. Alors, allez dire à des jeunes de 20 ans qu’ils vont se taper 2 ans d’étude à Strasbourg comme linguiste pour se retrouver ensuite dans l’Oise….bon courage. En même temps…dans la cité, ils seront en immersion avant l’Opex…

    • petaf dit :

      malheureusement tellement vrai ! ce lieu géographique ne va certainement pas les retenir !!

    • Wrecker 47 dit :

      @Ryner On voit que vous connaissez le sujet!

    • themistocles dit :

      Avec un entrainement survie en zone hostile en passant par la gare de Creil …En revanche, pour les linguistes, c’est l’idéal, toutes les ethnies hostiles sont disponibles sur place. Par contre pour les forces combattantes, c’est raté: espèces protégées sur le territoire français.

    • Brun loutre dit :

      J’ai pensé à la question de la localisation géographique en lisant l’article. La DRM n’ a que Creil à proposer. Beaucoup d’agents, militaires, comme civils, sont rebutés par la perspective d’une affectation dans une région qui a les inconvénients de la région parisienne sans les avantages.

    • toukounare dit :

      Très juste ! Pas très motivant comme début de carrière avec une forte probabilité d’y rester assez longtemps…La situation géographique n’est pas négligeable.

  13. John dit :

    Une bonne solution serait déjà de permettre, au cas par cas, aux étrangers de s’engager dans l’Armée, hors de la Légion Étrangère (bien entendu, sans qu’il y ait une quelconque promesse de naturalisation). Le Royaume-Uni le fait avec des resortissants du Commonwealth, qui peuvent s’engager dans n’importe quelle unité. D’autres pays le font aussi. Les États-Unis permettent le recrutement des étrangers s’ils ont une Green Card. Je trouve que, trop souvent, la France s’efforce dans les défis de demain avec les règles du passé.

  14. ng dit :

    J’ai fais l’armée a la DRM et ca ne change pas nos politique on les ambition des USA avec le budget de la Roumanie XD PTDR d ailleurs les patrons CAC 40 aussi ……………Ah si j’avais de l’argent je quitterai ce pays qui est gouverné par des sensus.

    • Thaurac dit :

      « ..qui est gouverné par des sensus. »
      Des con sensus ? 😉 ou des sangsues?

  15. Pluton dit :

    ca fait un bail qu’on aurait du creer une agence/administration publique civil et militaire, lie a l’informatique and co… Pour se constituer des outils d’independances, de la recherche de pointe, des parcours professionnels securises qui soit aussi valorisant socialement, en gros creer un environnement favorable pour developper ce domaine (oui on peut payer moins cher des gens qui savent travailler pour leur pays et font de la recherche de pointe qui les interesse.
    Tout les pays qui sont en avance, ou qui tiennent la route on fait un minimum d’effort dans ce sens (et d’ailleurs il ‘a quelques decennies on faisait parti des pays en tete, grace a ce « coup de pouce » publique).
    C’est une question a la fois d’independance, mais aussi de competitivite tout court.
    Au lieu de ca, par exemple, on va acheter du windows dans des strategiques sensible… on se fait imposer des normes alors qu’on pourrait contribuer a les fabriquer.
    Par exemple un OS souverain, ca couterait certes plus cher sur le papier qu’une offre windows, mais a cote de cela on cree un environnement economique favorable dans ce domaine, des entreprises qui alimente par de la commande publique peuvent prendre le temps de se consolider, de consolider nos acquis (sans se voir immediatemment racheter par les gros acteurs, des qu’ils trouvent un truc interessant).

    • Thaurac dit :

      Faute os fait maison, on pourrait prendre un android, un linus ou un windows light , et faire une surcouche maison, en bloquant toute velléité à l’os primaire de sortir sur le net.

  16. jyb dit :

    On peut fonder quelque espoir avec le sn.
    Un système qui draine la majorité d’une classe d’âge permet de ratisser très large et tout les profils.
    Pour avoir connu la fin de la conscription,
    J’ai vu pas mal de bons éléments arriver par ce biais. A l’époque pour des profils spécifiques, il y avait toujours une solution possible à la carte.
    Le statut d’interprete de réserve de l’armée de terre (irat) permettait aussi d’entretenir un vivier de langues rares.

  17. rgrhyry dit :

    Encore et toujours le même problème de fidélisation face à la concurrence du civil. Bienvenu sur le marché du travail.
    Allez, champagne pour fêter mon 3e déserteur qui vient de décrocher un CDI mieux payé, près de chez lui et où il pourra vivre de sa passion. Et un verre spéciale au CDU qui dit que c’est de ma faute s’il ne reste pas xD.

  18. Arnaud dit :

    La DRM a cédé à la mode des emplois civils, très qualifiés. Or, les civils ne sont pas plus qualifiés que les militaires, et le sont même parfois moins. Et en effet, beaucoup viennent pour étoffer le CV…avant de quitter pour des postes plus rémunérateurs. Pas forcément un emploi par vocation… Le ministère des armées devrait arrêter d’avoir « honte » de ses militaires. L’armée fonctionne aussi bien, et même souvent mieux, que les autres ministères civils…

  19. Militaire dit :

    Le renseignement militaire en France a trois problèmes majeurs :
    1- ses sous-effectifs chroniques qui font de son personnel des bêtes de somme pour compenser ce sous effectif (un J2 en OPEX ça travaille de 6h30 du matin à 22h00 mini 7j/7 pendant 6 mois…avec pas mal de cas de fatigues extrêmes voire de burn out).
    2 – les rémunérations et l’avancement plus faibles que les autres spécialités dites plus nobles….(pas de prime TAP, solde à l’air où contrôleur…)
    3 – une implantation géographique « pourrie » entre Paris et Creil pour la DRM, qui fait des jeunes officiers ou sous-officiers qui y sont affectés en sortant d’école des travailleurs pauvres qui rapidement comprennent que l’herbe est plus verte dans le privé ou dans d’autres services.
    Au résultat les jeunes ne renouvellent pas leurs contrats, les plus anciens font tout pour éviter d’y aller et ceux qui sont bien installés en région parisienne y restent sclérosant un système qui a pourtant besoin que sa RH s’adapte et se transforme régulièrement en renouvelant ses cadres.
    Bref la DRM tourne de plus en plus autour d’elle même et d’un petit noyau de personnels sans intégrer suffisamment de sang neuf et de forces vives venues des armées tout comme elle refuse à ces dernières d’echanger des compétences et des RH par le biais des mutations.
    C’est tout le pilotage de la RH des Rens qu’il faut revoir : recrutement, mutations, avancement, perspectives de carrière, récompenses, salaires, fidélisation….

  20. roger's dit :

    Il n’ont qu’à aller en piquer à la DPSD

    • Ryner dit :

      La DRSD est sur un autre type de métier: la contre-ingérence et la lutte contre les menaces du spectre TESCO (terrorisme, espionnage, subversion, crime organisé). Les effectifs n’y sont pas non plus extraordinaires. Et puis, en prendre chez l’un pour en affecter chez l’autre n’aurait pas de sens.

  21. Quasar 3C 273 dit :

    Gaffe aux touaregs… mdr

  22. Vieux sapeur dit :

    Militaire a tout dit. Effectivement, une affectation à PARIS ou … pire … à CREIL constitue un repoussoir pour un jeune militaire ou civil. Par exemple, la BA 705 à TOURS (1 h de TGV de PARIS) qui va quasiment fermer en 2020 serait plus attirante que la BA 110 de CREIL.

  23. Contractor dit :

    Il y a peut être des Maliens d’origine Touarègue à la Légion ?

  24. leo-karo.com dit :

    Le carcan administratif mère de toutes les difficultés et surtout de tous les renoncements !
    Notre système administratif en matière de recrutement et de rémunération bloque quasiment tout ! Que ce soit à la DRSD ou à la DRM, il est impossible au DRH d’ouvrir un espace de recrutement atypique et de bénéficier de recrutement basé sur la compétence avérée. J’ai dans mon escarcelle des linguistes en arabe libyen, en arabe tchadien et en dialecte de la franche sahélo- saharienne prêt à servir la France, mais pour eux point de salut dans leur envie de nous aider, car diplôme insuffisant puisque pas de titre universitaire pour appuyer leur maitrise de ces langues rares…Nous sommes à côté de la plaque, pas de profil type pas de salut.
    Heureusement que la résistance, le SOE et les SAS ne se sont pas enfermés dans un carcan pour agir§
    J’ai moi-même proposé mes services avec toutes les qualifications idoines et les compétence incontestable et une DRH dans son carcan m’a répondu que je n’avais pas le Profil…27 ans de renseignement militaire et je n’ai pas le profil ….cherchez l’erreur…c’est la fameuse RGPP et une civilianisation des postes qui pourri l’appréciation du recrutement ! Au sein de la défense le principe majeur la compétence l’emporte sur le grade ou le profil semble avoir été enterré à l’aune de bien des renoncements devant l’énarcocratie en vogue dans tous les ministères…je nous promets bien des déconvenues avec un approche guerrière de ce style.
    Pour gagner une guerre il faut de l’audace et des concepts adaptés à la situation. C’est à la DRM ainsi qu’à la DRSD d’aller chercher les candidats de fréquenter les diasporas qui pratique ces langues sur notre sol et ailleurs, sans cela point de salut. C’est vrai le propos ne fait pas l’unanimité tellement chef et exécutant s’autocensure en intelligence de situation. Je rappelle cependant aux éventuels détracteurs que le manque d’intelligence se payent en VIES.
    SI VIS PACEM PAEABELLUM