L’Inde aura désormais accès aux bases navales françaises dans l’océan Indien

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

94 contributions

  1. revnonausujai dit :

    euh, ouvrir les bases de Mina Zeed et Djibouti ? Avec ou sans l’accord des gouvernements locaux?
    ne pas oublier que la Chine a une base à Djibouti; A faire de l’équilibrisme, faut il avoir un balancier efficace !

    • Caton dit :

      Il y a aussi une grande base américaine à Djibouti en plus de la Française et de la chinoise. Je ne vois pas en quoi y accueillir des bâtiments indiens poserait des problèmes d’équilibre. Le gouvernement local n’est probablement pas spécialement regardant tant qu’on paie la location…

      • revnonausujai dit :

        il n’est pas question d’une base indienne à Djibouti, mais d’accueillir les navires indiens dans la base française; ce qui à priori ne devrait pas bénéficier aux locaux, à moins qu’ils réussissent à nous faire payer deux fois la même longueur de quais, auquel cas, nous serions plus benets que la moyenne !
        quant à l’équilibre, justement , il y a la base chinoise qui n’est pas spécialement amie de l’Inde; d’autres part, les locaux sont certainement plus favorables au Pakistan qu’à l’Inde.
        Maintenant, si vous pensez que tout baigne, comme dirait un certain capitaine, je ne suis pas souvent allé à Djibouti et je ne pense pas y retourner un jour, donc RAB !

    • vrai_chasseur dit :

      Pour le cas de Djibouti, contrairement aux autres pays présents sur place, la France a un accord de défense particulier avec le gouvernement de Djibouti. (Par ex. en vertu de cet accord le contrôle de l’espace aérien djiboutien est opéré par la France – ‘détail’ qui ennuie les chinois, ils doivent demander l’autorisation à la France à chaque fois qu’ils veulent faire voler le moindre aéronef dans le coin…).
      Cela permet à la France d’utiliser ses bases djiboutiennes en fonction de ses propres besoins.
      Par ailleurs les navires indiens font déjà régulièrement escale au port de Djibouti depuis des années.
      La seule différence sera qu’ils pourront éventuellement bénéficier des facilités logistiques propres à la Marine nationale – ce qui dans la pratique ne changera pas grand-chose à ce qui se fait déjà pour eux.

  2. Polymères dit :

    C’est très bien ainsi, se placer comme un partenaire indispensable à une stratégie indienne (et à fortiori française) régionale.
    Il faut regarder les choses clairement, la Chine est une puissance qui n’a pas vraiment besoin « d’aides », l’Inde c’est la Chine de demain et on a bien plus d’intérêts à regarder vers elle pour bien se placer au niveau géostratégique.

    • Ilioboulan dit :

      les accidents se produisent sans cesse dans l’armée indienne, on se souvient qu’il y a pas longtemps, une grande explosion d’un sous marin indien à Bombay.
      https://www.francetvinfo.fr/monde/asie/inde-explosion-a-bord-d-un-sous-marin-militaire-indien-a-bombay_389991.html
      sans parler d’innombrable de crashes des chasseurs.
      j’aimerais voir les spectacles des navires de guerre indien en auto destruction à côté des bateaux de guerre français dans les même bases militaires .

    • Lassithi dit :

      Ça y est, la cellule de propagande de l’Elysee est rentrée du ski.
      Travailler avec l’Inde est une bonne chose, certes, mais qui se place selon vous ?
      Macron ferait mieux de travailler à la souveraineté de son propre pays plutôt que d’aller parler de celle des autres et de détruire la nôtre.
      De toute manière nos bases ont des capacités, mais comme nous avons une marine peau de chagrin.

  3. lxm dit :

    Je ne savais pas cela autorisé de sous-louer des bases qu’on loue déjà soi-même( en immobilier c’est interdit). Est-ce que Djibouti, les émirats( tous 2 musulmans et potes avec le Pakistan) sont d’accord pour que des forces militaires indiennes viennent chez eux ? Mais notre président a dit en Inde « ne respectez jamais les règles »( maintenant pleins de français se demandent s’il faut payer ses impôts et obéir au droit ?).
    En fait, vu que je suis pour un rapprochement France-Inde, ce qui m’aurait intéressé aurait plus été un échange « culturel », l’Inde a été primordiale dans le développement des lumières et des philosophes en europe( en gros on leur a presque tout piqué, pas que les fables de la fontaine). En stratégie on tisse des liens avec celui qui est à l’opposé à notre adversaire pour le prendre à revers si besoin, et entre l’Europe et l’Inde y’a le monde musulman qui s’enfonce.

    • Carin dit :

      À lxm
      Bonjour, je pense que les navires indiens ne vont pas stationner dans nos bases, ni leurs équipages utiliser à leur gré les installations… cet accord comprend seulement que la marine indienne peut venir dans les bases françaises pour y faire le plein ( carburant, eau, nourriture et autres fournitures), voir réparations si accident de navigation ou panne.

    • Fred dit :

      @ lxm
      Tiens … ? Pour moi la Philosophie des lumières avait trouvé sa source dans la culture grecque (en grande partie grâce aux arabes qui l’avaient retranscrite, culture grecque devant elle-même beaucoup aux Sumériens) et les Fables de La fontaine d’origine Grecque et Romaine (culture qui devait – elle – beaucoup aux grecs :o), notamment des Grecs Esope et Babrius et du Romain Phèdre.
      Ceci dit, comme il existe d’anciennes citée grecques en Afghanistan, peut-être connais-tu un pont culturel particulier entre l’Inde et la Grèce ?
      .
      Nonobstant, la culture indienne est primordiale, peut-être est-elle LA racine, ou une des principales racines des langues du monde entier. On lui doit peut-être la notion du Zéro, oh combien utile, par exemple en informatique. Je suis moi aussi pour un rapprochement culturel et stratégique de la France avec ce pays. Je n’ai d’ailleurs jamais compris pourquoi les américains faisaient les yeux doux au Pakistan et pas à l’Inde ; il est vrai que depuis Obama, la ligne à légèrement bougé.

      • Léonard dit :

        Tout simplement parce que pendant la guerre froide l’Inde était neutre diplomatiquement et économiquement proche de l’URSS, ce qui ne plaisait évidemment pas aux USA. Je suis cependant d’accord, c’était une erreur stratégique que d’ignorer l’Inde pour les USA. Depuis quelques années ils tentent de corriger le tir, mais comme la France est un partenaire correct envers l’Inde depuis plus longtemps (on leur a vendu des mirage 2000 qui leur ont été bien utile pendant la dernière guerre contre le Pakistan dans l’escalier années 90), la France a un avantage diplomatique qui nous est bien utile.

      • Françoise dit :

        C’est simple, nous sommes indo-européens. Nous avons des langages communs (par exemple « Mahatma Gandhi » signifiant le haut/grand Gandhi et « atmosphère » signifiant la haute sphère).
        .
        L’indien est une langue cousine (plutôt éloignée) qui a une langue ancêtre commune avec le Français. Le Sanscrit est plus proche du Français car plus vieux.
        .
        C’est sûr quand remontant à l’Homo Sapiens, toutes les langues sont cousines.
        .
        PS : On doit le jeu d’échecs aux indiens du nord, à la frontière avec la Chine.

      • Amida dit :

        @ Fred: Pas mal de faiblesses dans votre démonstration… « …l’Inde a été primordiale dans le développement des lumières… » Etrange. Et elle n’en aurait pas bénéficié elle-même…? Les Lumières, en Europe, c’est bien la primauté de l’individu sur le collectif, de la loi face à l’arbitraire, de l’esprit scientifique sur la mythologie? Or, la civilisation classique de l’Inde, jusqu’à la conquête britannique au XIXe siècle, c’est bien la toute-puissance de la caste sur l’individu, l’énorme pouvoir des princes sur les masses, l’omniprésence de la religion dans tous les actes de la vie quotidienne…? Non? Vous dites aussi: « … la culture grecque (en grande partie grâce aux arabes qui l’avaient retranscrite… » D’avantage que la « retranscription »… du grec en …grec, par l’entremise des bibliothécaires grecs, installés à Constantinople, Thessalonique, Syracuse, Andrinople, Antioche, Ephèse, Athènes, Nicomédie, Alexandrie…, soit dans toutes les grandes cités et tous les grands monastères de l’empire romain d’Orient (ou byzantin)…? (Qui n’a péri qu’en 1453…) Vous dites: « …la culture indienne est primordiale, peut-être est-elle LA racine, ou une des principales racines des langues du monde entier. » Le sanskrit, qui est la base de l’hindi et de l’ourdou contemporains, est originaires du plateau iranien. De même qu’une très large part de la mythologie et de la représentation hindouiste. Si vous admettez que la civilisation de l’Inde est « LA racine », alors il faut prendre en compte sa racine à elle: la civilisation de l’Iran ancien.

        • Amida dit :

          Tiens, et cherchant quelques détails, je suis tombé là-dessus: « Études sur l’histoire du droit criminel des peuples anciens (Inde brahmanique, Egypte, Judée) »
          Par Jean Joseph Thonissen (Académie royale de Belgique) Bruxelles/Paris 1869

          https://books.google.ch/books?id=1pVCAAAAcAAJ&pg=PA91&lpg=PA91&dq=pouvoir+judiciaire++inde+ancienne&source=bl&ots=qJ4lxqqHwz&sig=uE-m90MvOn8EjZfcU5Bbqf9Qh-w&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj7z66tpOnZAhWOvVMKHZi1Ce84ChDoAQg5MAM#v=onepage&q=pouvoir%20judiciaire%20%20inde%20ancienne&f=false

        • Robert dit :

          Amida,
          La prétendue philosophe des Lumières a commencée ses méfaits avec le nominalisme d’Occam et la Renaissance.
          C’est l’individu contre la personne avant la communauté. Le Moyen-Âge avait exalté la personne, la femme, et les communautés naturelles de vie. Par le nominalisme suivi d’un retour aux références antiques à la renaissance puis les faux philosophes des Lumières ont été niés tout ce qui construit la personne, l’intègre dans ses communautés, de la famille à la patrie, pour ne plus laisser qu’un individu sans héritage ni racines, seul avec ses désirs face à l’Etat providence.
          Tout le travail intellectuel de cette fausse philosophie est la matrice de ce qui mènera à la pensée totalitaire moderne, du communisme au national socialisme.
          On prend ou on peut, dans une culture approximative, ce qui permet de nier l’héritage antique assumé par la civilisation chrétienne. Les arabes qui ont transcrit certains textes grecs, qui existaient par ailleurs dans nombre de monastères chrétiens y compris en occident parce que nécessaires aux études sacrées des religieux, étaient chrétiens, même s’ils appartenaient parfois à des courants hérétiques.
          L’héritage païen celte, civilisation de l’oralité, a pu être sauvée de l’oubli grâce aux moines copistes qui ont transcrit sur des manuscrits les mythes et la culture celtique. C’est grâce à eux que nous en avons gardé des traces Cùchullain, Conchobar et tout l’immense trésor celte.
          Mais, bon, il ne faudrait pas concéder au christianisme.

          • Amida dit :

            @ Robert: Tout système comporte ses mauvais côtés. La cité de la Grèce classique, l’empire romain, le système féodale de la France moyenâgeuse, notre XVIIIe siècle, ont tous eu leurs parts d’obscurité et d’inefficacité. Mais vous passez d’un coup de Diderot à « …un individu sans héritage ni racines, seul avec ses désirs face à l’Etat providence. » 🙂 La politique consiste a savoir gérer et sa vitesse et sa trajectoire. Et à s’arrêter avant le mur. 😉

          • Robert dit :

            Amida,
            Je pars du nominalisme de Guillaume d’Occam, le commencement de l’individualisme, on peut mettre les tenants de la pensée des Lumières et Rousseau,qu’il faut relire pour comprendre qu’il n’aime pas l’être humain, mais ils n’étaient pas les inventeurs de l’individualisme. Tout le reste est une suite logique jusqu’à aujourd’hui, existentialisme et autre.
            Un Thomas d’Aquin avait assumé Aristote mais en l’humanisant, les fondateurs de l’humanisme ont rejeté ce véritable humanisme pour faire un idéalisme déconnecté de l’homme et du réel, surtout pour refuser l’héritage chrétien. La Réforme protestante avec son libre examen a contribué à cet individualisme.
            Alors, comme héritage d’une pensée, excusez-moi mais il suffit de juger l’arbre à ses fruits.
            Toute histoire est le fruit d’une pensée.

    • Sans vouloir faire de l’ethnocentrisme, les révolutionnaires se sont plus inspirés de la jeune république Corse que de l’Inde…

  4. Sans Importance dit :

    Plutôt que de travailler avec les allemands d’AIRBUS. Il serait peut-être plus pertinent de faire un partenariat (vis-à-vis du « Chasseur du Futur ») avec les indiens de HAL. Une coentreprise DASSAULT/HAL. DASSAULT pourrait avoir la maîtrise d’oeuvre, les indiens pourraient apprendre beaucoup et apporter des fonds, etc.

    • clément dit :

      Airbus mili c’est pas des génies, mais HAL c’est pire, et DA n’a pas gouté les propositions de partenariat à l’indienne, cf le contrat des 126 Rafales.

    • Rascasse dit :

      Tout à fait d’accord. La France ayant l’avantage technologique, elle pourrait être leader de projets, tout en préservant des caractéristiques propres sur ses équipements, tandis que l’Inde serait heureuse de gagner en technologie et de développer sa propre industrie, tout en fournissant une échelle de production qui rapprocherait nos industriels des concurrents US.
      Il y a un partenriat de 75 ans à construire aujourd’hui, dans l’aéronautique, le naval, l’énergie, les transports, les données et les systèmes de gestion des villes, des réseaux d’eau, etc. C’est sans fin.

    • Auguste dit :

      Bé tiens!.Et un partenariat avec l’Inde,financé par l’UE ce serait encore mieux,non?.Vous comprenez pourquoi les autres européens trainent les pieds à chaque fois qu’on leur demande de l’aide?.

      • Sans Importance dit :

        La France est le deuxième contributeur net de l’UE après l’Allemagne. Donc demander de l’argent à l’UE, c’est demander qu’on nous rende ce qui nous appartient. 🙂

        La France n’est pas un payer mendiant comme les donneurs de leçons d’Europe de l’est …

    • Meme dit :

      Vous avez parfaitement paradoxalement je sens les indiens plus fiable que les allemands

      • Fred dit :

        @ Meme
        Inde pays fiable, plus que l’Allemagne ? Humph, vaste pays traversé par des tensions extrêmement contradictoires.

    • martin dit :

      Exact Macron dit aux allemand que vous prenez ou pas des rafales (nain politique les allemands) on crée des alliances (spatial aussi, c’est une coopération avec une puissance régional et mondiale). Les allemands tout comme les anglais préférents les américains, trés bien, vous perdez votre indépendances, nous gardons la notre. C’est plus une pression suplémentaire, vous nous laissais la maîtrise de la conception des drones et future avion de combat (Dassault), sinon, pas grave… J’aime bien ce Macron, il ne se retourne pas, il fonce, il est opportuniste, et pro-business.

      • batgames dit :

        tu rêve, il rentrera dans le rang comme les autres bouffons de la république

    • Fred dit :

      @ Sans Importance
      Sur la question des technologies aériennes, l’Inde est pas mal en retard (ce qui n’est pas le cas dans d’autres domaines).
      Leur culture industrielle et politique est assez différente de la notre (et de celle de l’Allemagne) – je n’ai pas dit moins bonne – mais la coopération avec ce pays n’est pas une sinécure, et sans doute plus aisée avec l’Allemagne, même si la culture politique et industrielle de ce pays n’est tout de même pas si proche que cela de la notre.

      • Wagdoox dit :

        PAS VRaiment les russes ont 87% du projet su57 entre les mains contre 13 pour les indiens alors que l’investissmernt Est le même. Bien sur le contrat est pas signé mais si les indiens continuent d’en parler imaginez bien que dassault serait également virtuellement seul maître à bord

    • Wagdoox dit :

      ALORS là vous n’y etes pas du tout sur l’entreprise en tout cas. Si le contrat initial n’a pas fonctionné c’est parce que hal est une merde pas possible. Boeing avait rendu un rapport monstre disant que jamais il ne produirait un f18 là dedans. Le comportement de Dassault valide l’analyse. C’est aussi pour ça que dassault est déjà allié à reliance un groupe indien riche mais avec aucune expérience. Hal reste un problème société publique l’opposition de gauche lance constamment des attaques contre l’entreprise rafale pour sauver l entreprise publique et empêcher l’emergeance d’une société privé compétente. D’ou le fait que les 36 rafales de plus pour l’iaf sont en attentent (avec accusation de corruption).

      • Sans Importance dit :

        Avec HAL ou avec un autre. DA pourrait aider HAL à se remettre d’aplomb d’ailleurs. De toute manière, il est clair que DA serait seul maitre à bord.

        Il me semble que le dossier des Rafale a eu du mal à cause du fait que les indiens voulaient que DA garantisse la production indienne. C’est qui est bien sûr hors de question.

  5. Frédéric dit :

    A Djibouti, on l’a déjà écrit, c’est déjà vraiment l’Organisation des Armées Unies avec des contingents venus de 4 continents – peut-être même les 5, je ne sait plus si l’Australie a déjà déployé un Orion ou non pour la lutte antipiraterie -.

  6. CortoM dit :

    Et soudain on découvre que ce n’est plus le contrôle de l’accès à la Mer Rouge qui est en jeu mais tout l’Océan Indien. Au final nous ne sommes plus très loin d’appliquer la nouvelle doctrine américaine : Contenir la Russie en Europe et la Chine en Asie.

    • Caton dit :

      Vous pensez qu’il vaut mieux laisser Russie et Chine grignoter tous les territoires qu’ils convoitent sans broncher, juste pour ne pas avoir le même point de vue que les USA sur ces questions ?

      • Gougibian dit :

        beaucoup de « territoires » français dans les océans, sont sur la liste de l’ONU, classés en territoires à décoloniser.

        • Fralipolipi dit :

          Pleure pas bébé … Djibouti est indépendante depuis bien longtemps déjà … et la Chine, ton pays chéri, y a déjà sa base toute neuve !
          .
          La Réunion … française depuis toujours est sans aucune volonté d’indépendance (pas la moindre).
          Mayotte ? C’est la population locale qui a voulu et confirmé plusieurs fois son attachement à la République Française.
          … les îles éparses … ah oui tu as raison il faut les décoloniser en urgence, vu qu’elles sont inhabitées 🙂
          .
          Notre cher ami le Troll, tu ferais mieux d’aller donner des leçons de démocratie à tes amis du PC chinois qui élisent des chefs d’Etat à vie !
          Et n’oublie pas de parler de « décolonisation » aux centaines de milliers de Chinois Hans qui ont récemment migré vers le Tibet … comme ça en passant 😉

          • Gougibian dit :

            quand on parle de la colonisation, c’est pas un colonialiste qui dit: ça et ci, c’est une colonie, c’est la résolution de l’ONU qui décide, c’est pas les français qui décide, compris ? mon ami colonialiste.
            Mayotte est une partie de territoire des Comores selon la résolution de l’ONU 3385. maintenant est sous occupation.
            voici la résolution de l’ONU qui a déterminé que Polynésie est une colonie, source de l’ONU:
            http://www.un.org/press/fr/2013/AG11374.doc.htm
            hohohohoho
            voici à ton tour, montres moi la source de l’ONU qui a dit que le Tibet est une colonie ?
            hahahahahha
            la France possède toujours 22 colonies dans le monde, le plus grand pays colonialiste au monde !
            voir la vidéo de la N. Calédonie, les migrants blancs sont en majorité, les kanaks sont en minorité:
            hihihiihihi
            https://www.youtube.com/watch?v=z8NlipfkBy0

          • Fralipolipi dit :

            @ Gougi le Troll …
            C’est la 2ème fois que tu nous envoies ce lien sur la Nouvelle Calédonie, où l’on ne voit que des gens qui manifestent totalement pacifiquement. Tu dis qu’il n’y a là que des Blancs ?
            Bizarre, car je vois là au contraire une population totalement mixe et mélangée !
            .
            Mais toi tu es aveugle et sourd.
            Et même dans ton Trolling bas de gamme, tu envoies des liens qui argumentent de façon inverse par rapport aux idioties crasses que tu nous balances.
            .
            Que tu joues au Troll, soit.
            Mais essaie au moins de bien faire les choses.
            Pour l’instant, ton trolling est vraiment d’un niveau misérable.

          • Fralipolipi dit :

            La Nouvelle Calédonie est aussi sur la liste des pays à décolonniser de l’UN.
            Mais pas de souci en République Française.
            La France est un pays totalement démocratique, et la Nouvelle Calédonie va très bientôt (l’an prochain) pouvoir VOTER librement pour déterminer ce qu’elle souhaite.
            C’est le peuple calédonien qui va décider (lequel reste majoritairement d’origine locale … contrairement à ce que tu racontes)..
            Avant eux, les Guyanais aussi ont eu droit à leur vote d’auto-déterminantion : la réponse fut sans équivoque, oui à la France.
            .
            Mayotte, et par plusieurs scrutins, a décidé par une très large majorité de rester française (alors que quasi aucun blanc ne vivait là bas) !
            C’est la démocratie du peuple qui prime … pas la décision des fonctionnaires de l’UN.
            .
            Pour les Polynésie, re-belotte.
            Ton lien le précise du reste :
            « Le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Allemagne se sont dissociés du consensus. Comme eux, les États-Unis et le Mexique se sont étonnés que l’Assemblée générale [de l’UN] ait statué sur ce texte [d’insertion de la Polynésie Française à la liste des pays à décoloniser] alors que le peuple de la Polynésie française l’avait « officiellement » désapprouvé. »
            Et oui, les Polynésiens eux-mêmes avaient refusé d’être inscrit dans cette liste de l’UN …
            … mais les fonctionnaires de l’UN n’en ont fait qu’à leur tête … sans respecter la parole et la démocratie du peuple concerné !!!
            (à noter pour toi … qui semble être un peu border line sur le sujet des races … la grande majorité des Polynésiens sont d’origine polynésienne … là encore, aucune majorité de blancs à considérer).
            .
            Donc, tu peux balancer ce que tu veux …
            Vraisemblablement, tu ne comprends RIEN à la démocratie.
            Ce qui te discrédite totalement.

        • Fred dit :

          @ Gougibian
          Si pour toi la Nouvelle Calédonie peut être affublée du qualificatif « beaucoup », admettons …
          Certains autres territoires n’ont été que l’objet d’une demande de discussion de la part de certain pays.
          Discussions réglées : aucune autre demande de décolonisation.

          • Gougibian dit :

            tu as la chance que mes réponses sont censurées,
            bravo la liberté d’expression.

          • Laurent Lagneau dit :

            @ Gougibian,

            La liberté d’expression ne consiste pas à dire n’importe quoi et à insulter les autres.

    • v_atekor dit :

      Accessoirement, l’Inde est en Asie, et s’il y a un pays qui peut à bon droit considérer qu’il est entouré d’ennemis, c’est bien celui-ci.

  7. Robert dit :

    Le discours de Macron en Inde a soigneusement éludé le problème du régime fanatique au pouvoir à Delhi.
    Après tout, on pourrait parler de real politique.
    Mais ce genre de discours qui esquive la réalité d’un régime a également été tenu dans les pays du Golfe ou le moins qu’on puisse dire c’est que les droits fondamentaux de la personne humaine ne son pas respectés.
    Finalement, les leçons de morale implacables à un régime, c’est quand ça arrange nos dirigeants. Parce que s’il y a real politique, il faudra nous expliquer quand c’est légitime ou pas.

    • Auguste dit :

      Si on devait faire du commerce et de la politique uniquement avec les pays qui respectent les droits fondamentaux de la personne humaine,on aurait pu qu’à rester à la maison à se regarder le nombril.

      • Robert dit :

        Auguste,
        Je suis favorable à la real politique et à ne pas confondre politique et morale. Mais la morale politique, c’est de permettre l’exercice du bien commun et de le promouvoir chez nous, ce que ne font pas nos gouvernants, pas de distribuer des leçons de morale en défendant l’immoralité et à géométrie variable selon l’interlocuteur, ce qu’ils font allègrement.
        Je pense que nous devons discuter avec tout le monde, sans faire la morale à ces pays, et sans choisir ceux qui sont convenables sur d’autres critères que nos intérêts politiques.
        Attention toutefois à l’économisme aveugle qui consiste à acheter du pétrole aux djihadistes, à payer EI pour construire en Syrie, etc. La Russie, la Pologne, la Hongrie, la Syrie, ne menacent pas nos intérêts.
        Il y a des limites dans la distinction.

        • tschok dit :

          « nous devons discuter avec tout le monde, sans faire la morale à ces pays, et sans choisir ceux qui sont convenables sur d’autres critères que nos intérêts politiques »
          .
          Chouette! C’est exactement ce qu’on fait. Bon, allez, piscine.

    • Miaou dit :

      Il y a effectivement une dérive religieuse et dictatorial forte en Inde… un peu à l’image de la France.

    • laurent dit :

      Comparer les pays du Golf avec la démocratie indienne, fallait oser

      • revnonausujai dit :

        c’est sympa, le golf, non, surtout qu’il y a des tas de putts !

        http://www.slate.fr/story/141443/inde-modi-derive-autoritaire
        http://www.lemonde.fr/international/article/2016/12/05/derriere-la-vitrine-de-la-democratie-indienne-la-liberte-de-la-presse-en-danger_5043695_3210.html
        et pourtant, on ne peut pas dire que les sites cités se font remarquer par leur hostilité aux pays dits non-alignés !
        pour une fois que l’immonde ne ment pas !

      • Robert dit :

        Laurent,
        Vous comme d’autres ne prenez pas la peine de lire ce que j’écris, sinon vous ne diriez pas cela.
        Je compare deux régimes qui ne sont pas des modèles de respect des droits fondamentaux, et en Inde ça s’aggrave dans ce domaine. Et je parlais de ces pays uniquement par rapport à l’attitude de Macron quand il a visité ces pays. J’aurais pu y ajouter des dictatures communistes.
        L’attitude d’évitement des problèmes de « Droits de l’Homme » auquel il ne cesse de se référer en d’autres lieux a été commune dans ces deux endroits. Ce qui n’est pas le cas quand il parle de pays comme la Russie, la Syrie ou il balance ses leçons de morale sans risque.
        Je voulais souligner la tartufferie des moralistes qui la ferment quand les affaires le justifient et quand ce n’est pas un pays qui s’oppose au cosmopolitisme et à la morale très sélective de nos élites.
        Rien de plus. Je ne compare pas la démocratie indienne et la théocratie saoudienne en-dehors de la visite de Macron et de son discours à géométrie variable.

        • tschok dit :

          V’là que Robert se préoccupe des droits de l’homme maintenant… Serait-il devenu un odieux droit de l’hommiste?
          .
          Rendez-nous notre Robert! On veut le vrai: le catho-facho identitaire qui dit des saloperies sur les immigrés. Ralala, c’est l’influence néfaste du pape François, il nous les retourne tous.

    • petitjean dit :

      « régime fanatique au pouvoir à Delhi »
      « fanatique » vous êtes dans l’excès et la caricature !
      la real politique consiste à discuter avec tout le monde
      vous avez l’air d’oublier que la majorité des pays du monde ne sont pas « démocratiques » au sens occidental
      Et d’ailleurs, que reste-t-il de « démocratie » en Europe

      Démocratie : « le pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple »……….où ça en Europe ? Peut être encore en Suisse, quoique……………………………

    • Jolindien dit :

      Robert ou l’hôpital qui se fout de la charité…
      Le jour où vous critiquerez le pouvoir russe : champagne!!!

      • Robert dit :

        Joindien,
        J’ai plusieurs fois dit ici que la Russie n’avait pas, ou de façon très brève, juste avant la révolution, de tradition démocratique et que ce pays continuait de vivre dans l’ambiance inculquée pendant 70 ans par le totalitarisme communiste. Les uns et les autres en parlent comme d’un pays de vieille tradition démocratique qui n’aurait pas vécu l’enfer communiste, ce qui fausse leurs jugements de valeur.
        J’ai dit aussi que Poutine était un autocrate et que la Russie n’était pas une démocratie au sens occidental. Mais combien de pays dans le monde avec lesquels nous dialoguons allègrement sont réellement des démocraties?
        On n’entend que ce qu’on veut entendre, Jolindien.
        Je redis donc que la Russie est en train de sortir du bourbier communiste et que Poutine va peut-être réussir à redresser son immense pays. Ce pays et son chef ne nous menacent pas. Nos dirigeants font semblant, en mettant notre pays dans des situations conflictuelles avec lui, de voir en lui l’ennemi numéro un de l’occident, ce qu’il n’est absolument pas.
        Mais ceux qui ont rendu possible et hâté la révolution bolchévique ne supportent pas que ce pays qu’ils haïssent puisse être une puissance souveraine, on retrouve leurs successeurs à la manoeuvre contre la Russie. Nos pays étant déjà affaiblis et en perte d’identité, ils ne représentent plus une menace pour leur messianisme, sauf s’ils se redressaient et retrouvaient leur liberté. Ils ne veulent donc pas que la Russie ou d’autres pays de moindre puissance ne donnent le mauvais exemple, voire s’allient avec nous, diminuant ainsi leur pouvoir sans partage.
        Que nous échangions avec tous les pays me paraît souhaitable, mais décider que ceux qui font de l’ombre à la pensée dominante n’en sont pas dignes ne se fonde sur aucune réalité tangible.
        La Russie a vocation, comme d’autres pays qui environnent l’Europe, à devenir notre partenaire voire notre allié. A moins de retomber dans le moralisme politique, qui n’est pas la morale en politique, qui convoque l’irrationnel pour prétendre nous interdire de défendre nos intérêts.

  8. Auguste dit :

    C’est mieux que rien,mais tout ce tzoin tzoin pour 13 petits Milliards,ça fait petits bras à côté des accords futurs Anglo-Saoudiens qui seraient autour de la centaine.Et ne parlons pas des 300 et plus de Trump avec le même client.Espérons que ces 13 Milliards ne soient qu’une amorce.

    • MERCATOR dit :

      @ Auguste Bon si on creuse un peu, selon le Financial Times il s’agirait d’acheter des entreprises britanniques, chose qui aiderait l’Arabie Saoudite à mener à bien le programme de réformes économiques décidé par le prince Mohammed ben Salmane, dans le cadre de son projet Vision 2030 donc rien à voir avec les contrats Indiens .

    • martin dit :

      C’est une amorce, les anglais se font servir par les américains auprés des saoudiens. Les anglais vasal des américains font cavalier seul, normal. 13 milliards bientot des epr, et plus de rafales… on continue dans l’agro-alimentaire… etc…

      • Auguste dit :

        Des EPR ?.Pour celui Finlandais on s’en est sorti miraculeusement avec 450 millions,aux frais du contribuable.Avec 6 en Inde,je n’ose imaginer l’addition pour nos pommes.

  9. Hermes dit :

    J’appel ça se préparer a l’après UE-F35.

  10. CortoM dit :

    @Caton
    Je ne pense pas que la solution militaire soit la réponse à la concurrence économique notamment des Chinois. Et encore moins que la concurrence de ces pays soit une menace prioritaire par rapport à la menace terroriste comme le considère Trump. Auriez vous des doutes sur la capacité de l’Economie de marché à réguler les rapports entre Grandes Puissances économiques ?

    • Léonard dit :

      Certes, mais « si vis pacem, para bellum ». L’occident à tout intérêt à ce que l’Inde ne soit pas trop faible militairement pour ne pas apparaître comme une cible facile aux yeux des chinois. Car il y a à l’heure actuelle une vraie disparité qui se creuse entre l’Inde, géant potentiel de demain, et la Chine, qui l’est déjà devenu, au moins sur le plan militaire. Et ça nous inquiète moins que les indiens qui sont coincés par l’alliance Chine/Pakistan! Le mieux pour la paix dans le monde serait qu’il y ait un équilibre entre ces deux géants, pour qu’ils ne voient jamais d’intérêt à risquer un conflit militaire.

    • tschok dit :

      @CortoM,
      .
      En tant que libéral, j’ai de gros doutes. Faut pas trop en demander à l’économie de marché. En fait, elle est très dirigée.

  11. v_atekor dit :

    Ca fait étrangement penser à de grandes manœuvres dans l’optique d’une guerre entre la Chine et un pays tiers qui pourrait faire appel à des puissances occidentales. Si certains craignaient de s’ennuyer entre Poutine et Daesh qu’ils soient rassurés.

    • Gougibian dit :

      les alliés de l’occident ont déjà fait la guerre en Afghanistan, les talibans utilisent AK47, bombes artisanales, l’armée occidentale était à genoux.

  12. Fred dit :

    Petit commentaire sur le Népal dont il est question dans l’article de Laurent Lagneau. Il est difficile de trouver des infos sur ce petite pays, mais il se trouve que c’est mon deuxième pays de cœur, avec la France.
    Ce pays à l’unité très récente (XVIIe siècle), incroyable mosaïque de cultures, d’ethnies (60) et de langues (18) a toujours défendu farouchement son indépendance vis à vis de l’Inde et de la Chine.
    Longtemps surtout vis à vis de l’Inde qui en a un accès géographiquement plus facile.
    Dès le XVIIe siècle, une loi interdisait le défrichage de la forêt équatoriale, infestée de malaria et d’animaux dangereux, qui borde la petite plaine du Terraï qui est le prolongement népalais du sous-continent indien, avant les contreforts de la chaine himalayenne. Assez drôle : pour bien se démarquer, l’heure officielle au Népal est celle de l’Inde … Plus un quart d’heure !
    L’accès du Népal vers la Chine est par contre extrêmement difficile et uniquement à pied et bien sûr par quelque rares avions, aucune route, et il n’y en aura probablement jamais, chaîne himalayenne oblige. Les rarissimes routes Népalaises se trouvent dans la plaine du Terraï, ou dans les vallées quasi exclusivement parallèles au plissements montagneux et déjà terriblement affecté par de nombreux éboulements (l’Himalaya croit de dix centimètres chaque année).
    Ce pays a toujours maintenu une diplomatie équilibrée entre la Chine et l’Inde, dans l’idée de rester indépendant. Le Népalais de la rue est incroyablement politisé, au très bon sens du terme, conscient depuis toujours des problèmes écologiques cruciaux dans un pays montagneux soumis à la mousson, conscient des enjeux stratégiques : avant tout peuple de commerçants, l’agriculture y étant extrêmement difficile. Si vous vous documentez un peu sur la politique Népalaise (difficile de se faire une idée objective, mais …) vous observerez que les maoïstes ont de nombreux députés à l’assemblée (le parti le plus représenté), mais attention : ces maoïstes comptent parmi les plus anti-chinois de la classe politique :o)
    À Katmandou, la capitale, on peut observer à l’œil nu la danse du ventre que chinois et indiens font à ce pays très pauvre ; mais j’ai le sentiment très fort que ce pays restera farouchement non aligné.
    .
    Allez voir de vos yeux, les amis, pourquoi ce pays est adorable : des montagnes évidemment sidérantes, à vous dévisser le cou, une faune et une flore exubérante et unique, des gens adorables, cultivés, réfléchis, doux et fraternels (aucun bidonville, même dans la capitale). Après l’incontournable billet d’avion, la (belle) vie sur place ne coute rien.

    • tschok dit :

      C’est vrai que les Gurkhas, sous des allures un peu rugueuses, sont absolument adorables.

      • Fred dit :

        @ tschok
        C’est cette ethnie qui a fait l’unité du pays. J’ai des amis Gurkhas adorables.
        Bah, tu sais il y a eu des comportements français peu aimables – c’est un euphémisme – au cours des siècles ; cela n’empêche pas certain Français d’être tout à fait fréquentables.

    • Inclusif dit :

      L’Himalaya monte de dix centimètres par an et les écologistes ne font rien pour empêcher ça ?

  13. Rb dit :

    Je suis quand même un peu choqué d’apprendre que le début de la livraison de la vente de 2016 se fera qu’en 2019, 3 ans pr commencer à livrer, c’est dingue quand même.
    Je ne sais pas si c’est standard, mais perso en tant qu’acheteur, la disponibilité semble quand même un critère important.

    • Wagdoox dit :

      Il faut deux ans pour produire un rafale l l’Inde passe après l’Égypte et le Qatar c’est tout a fait normal. Le Qatar devra attendre 4 ans ses ef.

      • Gougibian dit :

        si les USA ne livrent pas de composants essentiels pour Rafale, je crois que la France va abandonner les commandes.

        • Léonard dit :

          Bien sûr que non. Soit à court terme la diplomatie américaine accepte de cesser d’être de bloquer la vente de rafales par ce biais, soit la France trouvera rapidement un fournisseur français ou européen pour les composants américains qui équipent les missiles utilisés par ses rafales. Les égyptiens qui ont été les premiers clients du rafale et qui en semblent plutôt contents attendront sans doute quelques mois pour lever leur option, de toute façon ça ne ralentira pas la livraison (à moins qu’il n’y ait une nouvelle commande à l’export, indienne par exemple, entre-temps) vu que ces nouveaux rafales égyptiens passeront après les commandes qataris et indiennes sur la chaîne de montage.

    • Léonard dit :

      Oui, c’était un critère, mais visiblement le rafale a su convaincre malgré tout. A noter que chez les concurrents non plus (eurofigther en tête) la livraison n’aurait pas été immédiate (quoique légèrement plus rapide? Peut être, je n’en suis pas sûr). Pour satisfaire les indiens, Dassault a augmenté sa production de 1 avion par mois avant les premiers contrats à l’export (qui était un minimum pour maintenir la chaîne de production fonctionnelle) à 2 par mois, et même sans doute un peu plus désormais. Il est envisagé et à mon avis tout à fait crédible que la production passe à 3 par mois si d’autres commandes, notamment indiennes, ont lieu. Cette montée en puissance industrielle prend cependant du temps, mais se fait apparemment en bonne concertation avec les sous-traitants qui pour certains ont eux aussi embauché pour augmenter leur production.
      Si les indiens ne vont pas pouvoir être livrés plus vite, c’est parce que les commandes égyptiennes et qatari les ont coiffé au poteau si l’on peut dire, de quelques petits mois seulement pour la commande qatari d’ailleurs, qui du coup sera assez logiquement livrée avant. En fait c’est bien la lenteur de la négociation avec l’Inde qui est responsable du fait que l’Inde est livrée si tard.
      On parlait de septembre 2019 pour la livraison. Reste à voir si Dassault tiendra les délais, voir, pour peser favorablement dans de futures commandes potentielles, pourra livrer un peu plus vite que prévu.

      • Léonard dit :

        Pour compléter: avant 2015, l’armée de l’air se voyait obligée d’acheter 11 avions par ans ce qui grévait le budget de l’armée de l’air, et à ce moment là les rafales indiens auraient pu être livrés très rapidement. Quelques mois pour les modifier (les rafales indiens ont des spécificités particulières, comme un casque numérique, et un armement particulier lui aussi, ce qui rajoute du temps et de l’argent- mais seulement pour les premières livraisons), et ils auraient pu ensuite en recevoir quasi en flux tendu au rythme d’1 par mois, puis plus au fur et à mesure de l’augmentation du rythme de production.
        Désormais, en plus des mois nécessaires à modifier les premiers rafales spécifiquement indiens, il faut attendre la fin des livraisons en cours, égyptiennes puis qatari, plus quelques livraisons pour l’armée de l’air (quand même- et même si l’armée de l’air a du accepter de se voir reléguer en dernière, ce qui est après tout un avantage pour son budget). Si d’autres contrats à l’export sont signés (si plus de rafales égyptiens sont commandés par exemple), ils viendront se rajouter après les rafales indiens… et l’attente sera à nouveau plus longue si d’autres commandes (indiennes, 36 à nouveau, par exemple) se rajoutent ensuite, d’où la volonté de Dassault d’augmenter la production à 3 par mois, histoire d’éviter de perdre des clients parce que l’entreprise serait incapable de livrer dans des délais raisonnables (ce qui serait très ironique, vu comment l’entreprise cherchait désespérément des clients avant 2015, et comment la production devait être réduite à son stricte minimum de 1 par mois ou 11 par an- en août, ce sont les vacances).

        • Léonard dit :

          Ah et pardon mais ce n’est pas 3 ans mais 2: le contrat pour les rafales indiens n’a vraiment été signé qu’en septembre 2017, première livraison prévue en septembre 2019, puis étalées jusque 2021 (il me semble?)
          Comme je l’ai dit pour les flux tendus, les premiers rafales égyptiens commandés début 2015 par l’Egypte ont été reçus… en 2015! Il faut dire aussi que l’Egypte demandait des modifications minimales comparées aux rafales français, pour réduire le coût et les avoir au plus vite.

          • Léonard dit :

            Désolé pour les multi posts: c’est bien 3 ans, puisque c’était septembre 2016: je me suis trompé de date.

          • Rb dit :

            Oué enfin même 3 rafale par mois, c’est assez ridicule en fait, si imaginons on prend par exemple la Belgique et le Canada qui voudrait 50 rafale chacun, ils les ont quand ? En 2030, d’ici la l’avion aura pas les même capacité que maintenant et aura perdu en capacité étant donné que ni le F35 ni le SU 57 sont pr le moment des avions opérationnelle…

            Franchement ça craint, au final ça parait être un sacré frein à l’export car on ne peut simplement pas honorer des commandes de masses et en même tps continuer de livrer notre AA.

            Les rafale egyptiens étaient ceux destiné à notre armée qui ont été modifié, donc c’était « simple » de leur livrer le matos.

          • Léonard dit :

            @RB: oui ça peut paraître peu 3 avions par mois (ou 33 par an, si la pause d’Août est maintenue, après tout en alternant les équipes pour éviter l’arrêt de production en août peut être que 36 par an est possible), mais c’est déjà un gros progrès par rapport à 1 par mois (ou 11 par an) auparavant. Je ne pense pas que Dassault envisage de monter au delà de 3 par mois parce que sinon le retour à un rythme de production plus faible risque d’être brutal (en terme de nécessité de réduire les emplois très spécialisés qui auront été nécessaires) une fois les commandes honorées. De plus, pas sûr qu’on ait assez de spécialistes en France justement pour augmenter encore plus le rythme de production, il ne faut pas surestimer nos capacités en ingénieurs et autres. Mais je peux me tromper, et si les commandes du rafale et sa modernisation à plus long terme sont assurés à long terme (en cas de grosse commande indienne et de co-financement de ses modernisations par exemple), il n’est pas impossible que ça aille un peu au delà.

            Concernant la production de 3 rafales par mois, Dassault s’y est pris suffisamment vite (2015), et est suffisamment bien coordonné avec ses sous-traitants à mon avis pour qu’on puisse raisonnablement penser que ça soit fait dès 2020 ou 2021: https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/dassault-va-augmenter-ses-cadences-de-production-a-trois-rafale-par-mois-493552.html

            Dans les années 2020, le rafale qui sortira des chaînes de production sera un rafale F4, puis F4.2, peut être même une version encore plus améliorée, genre MLU après 2030 (mid life upgrade, en gros revoir en profondeur la conception de l’appareil pour voir ce qui peut encore en être tiré), avec probablement un plus gros moteur- et l’entrée d’air légèrement redessinée qui va avec- quelque part en chemin (surtout si le partenariat avec l’Inde et le co-développement kaveri- M88 fonctionne, et ça permettrait en plus de satisfaire les EAU qui n’achèteront probablement pas le rafale sans un moteur plus puissant). Le tout pour rendre le rafale encore compétitif et attractif après 2030, et financé en partie grâce à l’export, ce qui est un très bon point pour l’armée de l’air française (parce que sinon on aurait du tout financer nous même… ou abandonner la modernisation du rafale, hypothèse stupidement envisagée par le Drian lui même avant 2015, ce qui heureusement grâce aux exportations a été évité)!

            Enfin, il ne faut pas non plus trop rêver trop à l’export: le Canada, faut oublier, s’ils n’achètent pas le F35 américain, ils achèteront un concurrent… américain, comme le super hornet par exemple. Sinon les rétributions économiques seraient beaucoup trop dommageables à l’économie canadienne. Les canadiens sont un partenaire industriel de premier plan dans le F35, même pour acheter un avion qui serait meilleur et moins cher (hypothétiquement, je ne dis pas que ça serait le cas) ils seraient fous de risquer l’ire des USA: on a vu déjà qu’ils ne sont pas tendres avec leur voisin dernièrement dans le domaine aéronautique, et ça ne serait rien à côté de ce qui leur arriverait s’ils s’équipaient de rafales! Impossible donc, à moins d’une très forte crise diplomatique et économique USA/Canada (qui ne profiterait à aucun des deux vu les liens économiques très forts).

            Pour la Belgique, il y a un petit espoir, mais faut pas croire qu’on soit favoris, on est au mieux un outsider. Grosse pression américaine et même néerlandaise pour acheter le F35 (ça permettrait aux néerlandais de faire quelques économies pour la maintenance en mettant ça en commun avec les belges, sachant que les F35 vont leur coûter très très chers sur leur durée de vie.) Et même en envisageant que la Belgique favorise l’industrie européenne, ils peuvent alors acheter l’eurofigther (et ce même si on considère- ça se discute- que l’appareil est moins polyvalent et plus coûteux à l’usage que le rafale). Enfin, la Flandre belge renâclerait fortement à un partenariat stratégique et économique avec la France, on a pu le voir avec la réaction du ministre belge de la défense, et ce même si le gouvernement belge est divisé sur la question.
            Pour les chances d’export, on peut plutôt envisager d’autres commandes égyptiennes, qataris, et surtout indiennes:peut être
            une commande de 36 supplémentaire, 34 de plus venant de Mérignac, puis les 2 derniers qui entament le make in India (Dassault est en train de créer tout un partenariat avec des JV locales, pour remplir les conditions d’offset du premier contrat de 36 rafales, et du même coup préparer l’avenir). Après quoi les rafales indiens, si plus encore sont commandés, seraient assemblés en Inde, pas à Mérignac, avec des plus en plus de composants fabriqués en Inde (sinon les indiens n’accepteront pas d’en acheter plus). Possibilité aussi de 57 avions pour la marine indienne, une bonne partie produite à Mérignac puis le reste en make in India? Tout ça ne sont que des possibilités non encore concrétisées évidemment.
            Partons sur une hypothèse optimiste: 12 rafales de plus pour l’Egypte, 12 pour les qatars, 34 pour l’Inde (+ des rafales assemblés en Inde mais dont certains composants sont encore produits en France au début), peut être 20-30 pour la marine indienne (puis pareil assemblés en Inde), soit environ 70-80. si on part sur une production de 33 par an après 2020, ça fait 3 ans de production au max (plus une activité partielle de productions de certains systèmes de pointe sur plus long terme). Plus la prochaine tranche pour l’armée de l’air française pour atteindre 225 rafales: 45? (en comptant 180+45= 225? je ne suis pas sûr; en plus faudra peut être compter quelques rafales M dans le lot, ne serait-ce que pour compenser l’attrition et l’usure naturelle). Mettons 2 ans de production en plus, comme la chaîne de production est occupée jusque 2022 au moins avec les commandes actuelles, ça nous amène environ à 2027. Les commandes indiennes risquent de traîner en longueur: vu qu’ils ont refusé d’annoncer des négociations pour les 36 de plus à l’occasion de la visite de Macron, et vu la controverse sur la commande actuelle, ils n’annonceront rien avant les élections de mai 2019, surtout qu’ils veulent attendre de voir les progrès du co-développement kaveri/m88 et la livraison des premiers rafales indiens en septembre 2019. Bref pas avant fin 2019, et à ce moment là pour faire passer la pilule d’une livraison après 2023 (ou plus probablement 2024, soit 4-5 ans de délai peut être!), le fait que ce sera désormais des F4, plus le fait qu’ils commenceraient à être produits en Inde (ce qui augmenterait d’autant la cadence de production et de livraison, mais ce serait une montée progressive: vu la lenteur des négociations et de l’adaptation des industries indiennes, il ne faut pas attendre de production à plein régime avant 2025 au mieux. Et encore ça commencerait sans doute doucement avec moins d’un avion par mois, suffit de voir le rythme de production de moins de 1 par mois de HAL- qui est certes une entreprise publique de type quasi soviétique- pour un avion moins complexe que le rafale, le tejas.)

            Concernant d’autres livraisons export possibles, comme la Malaise, l’Indonésie, voir d’autres pays asiatiques (effrayés peut être par la Chine), ou d’autres pays du Moyen-Orient (EAU notamment si le rafale se voit équipé de moteurs plus puissants) une partie pourrait aussi venir après 2025 de la production indienne (argument de vente supplémentaire, parce que le rafale aurait la diplomatie indienne en plus de la diplomatie française pour le soutenir+ interopérabilités avec l’Inde.) Ce qui résoudrait en partie le problème des limites des capacités de production de rafales en France. Toujours dans l’éventualités où Dassault arrive à ses fins en Inde. Pour d’éventuelles commandes européennes, ça se ferait depuis Marignac sans doute même après 2025: Belgique peut être (et si on arrive à les caser suffisamment tôt pour ne pas les rebuter:40 avions ça fait plus d’un an de production), Finlande éventuellement (si on arrive à leur faire oublier les souvenirs des retards et surcoûts de l’EPR…). Peut être d’autres pays d’ici là qui voudront renouveler leur flotte et auront plus de moyens, mais le F35 se sera déjà taillé la part du lion évidemment,+ eurofigther et gripen la concurrence est très très rude en Europe.

  14. Rigel dit :

    La France trouve l’occasion de supplanter les anglais qui vont être en recul avec le Brexit et de devenir un leader européen à l’export
    Offrir des bases navales à l’Inde pour contrer l’influence chinoise dans le cadre de leur effet collier de perles a fait forte impression. Il est donc logique que la France puisse en tirer les bénéfices.

    • Rigel dit :

      N’oublions pas que l’Inde est une grande puissance en devenir dont la croissance dépasse déjà celle de la Chine. Autre fait d’importance ce pays est une démocratie, la Chine ne l’est pas, Chine qui retourne avec le pcc vers les vieux démons du maoïsme parti unique indéboulonnable, avec un président qui peut s’autoproclamer President à vie.

      • Gougibian dit :

        fais coucou à Merkel ?
        démocratie en Inde ? aucune activité indépendantiste est autorisée

        • Gougibian dit :

          si l’Inde accepte les activités des indépendantistes, en 5 ans, ce pays sera séparé en 300 pays, sachant qu’avant l’arrivée des colonialistes européens, l’Inde a été en multi royaumes, des milliers de pays à l’époque. maintenant, beaucoup entre eux qui veulent reprennent leur droit.

  15. Raymond75 dit :

    Accorder des droits d’escale dans des bases sous souveraineté étrangère me semble étrange : à la moindre évolution diplomatique, ces bases pourront être interdites d’accès aux Indiens.

  16. batgames dit :

    en parlant de bases ,pourquoi ne pas construire des bases flottantes …la France pourrait pour une fois être en avance et se passer de partenariat …et aussi de porte avions ,puisqu’une grande base flottante de 1 km de long sur 200 ou 300 de large çà en jeterait non ???hahahah ,bon çà va je rigole

    • batgames dit :

      remarque on peut le faire plus facilement on attache ensemble tous les navires de la France et çà nous fait une base flottante …oké je sort

  17. CortoM dit :

    Les Indiens n’ont pas qu’une stratégie militaire dans la région  et essaient de refaire leur retard (sur les Chinois). Une délégation somalienne est actuellement en visite en Onde et plus d’une centaine de pirates somaliens ont été rapatrié depuis l’Inde dans leur pays.

  18. C. Paux-Courrouges dit :

    Douze milliards de moteurs Safran pour équiper les futurs appareils de la compagnie Spicejet, si on rapporte au nombre de 737 max qu’elle a en commande ou options, cela met le « moteur Macron » à environ trois fois le prix « catalogue » facturé à une compagnie lambda (cela sans tenir compte de ce que les moteurs Leap ne sont fabriqués qu’à moitié par Safran, l’autre moitié par l’Américain GE).

    Comme le communiqué présidentiel ne saurait ni être erroné, ni délibérément mensonger – ne vient t’on pas de mettre hors la loi les fèque niouzes ? – je ne peux en tirer qu’une conclusion: Monsieur Macron a réussi à entuber les Indiens en leur vendant ces trucs trois fois plus cher que ce qu’ils valent! Chapeau!

    • Solution durable dit :

      Merci pour ce constat honteux et pitoyable.
      Heureusement que je m’autocensure parce que j’ai pas suffisamment une vision d’ensemble ni la connaissance de leurs objectifs.
      Ce que je vois des magasins qui ferme dans ma ville, rien pour aider d’avantages les échanges commerciaux notamment dans le cas des exportations qui sera favorable au PME, unique et innovante. Connaissent ils réellement l’importance de la PME dans l’économie Française?
      C’est pas les grosses boîtes qui rapporte les richesses ils sont là pour arroser les actionnaires mondialistes.
      Heureusement que le chômage baisse parfois grâce au personne qui partent en retraite.
      Peuple de soumis dirigé par des soumis pour l’intérêt d’un petit nombre.