La réforme de la rémunération des militaires s’annonce aussi délicate que compliquée

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. Wrecker 47 dit :

    « LOUVOIS ….louvoie toujours « pour « enfler » une fois encore les militaires.?..Sept ans que dure cette colique Sarkozyste et cette mascarade; dont souffrent TOUS les Cadres et la Troupe quelques soient les unités des Armées !
    Confier la résolution du problème à la SGA/IGA incompétente, et ses Généraux (dont on osera pas dire le nombre ) était le pire des maux…
    Bâton merdeux laissé à ses deux Chefs des Armées successifs ,il fallait après avoir dépensé des fortunes colossales , constater que ces solutions bâtardes avaient coûté fort cher sans résultat probant; bien sûr « pas de responsables ni de « coupables … Dans d’autres pays ils auraient été déjà fusillés …
    Bref en ont résultés les problèmes actuels que l’on connait, (et sûrement pas tous!)
    « – Après avoir mis la charrue avant les boeufs « On constate qu’il faut uniformiser les soldes et primes ;tout cela ,avant même de créer un logiciel ,qui tienne la route et ne commette pas d’erreurs!
    Mais le mal est fait.
    Je souhaite du courage et bien du plaisir,à Florence Parly à Anne-Sophie AVE et l’IGA Caroline Gervais pour se mesurer au problème qui est décrit ,car Louvois est le grand responsable de la « défection » des Cadres et des EV dans l’institution,qui ont fait un choix définitif sur leur devenir, et celui de leurs famille !

    • Wagdoox dit :

      CA N’a rien à voir avec ns louvois c’est‘ un projet qui remonte à 1996…

    • Jm dit :

      LOUVOIS se résume à l’Armée de Terre, et non aux armées.
      Si les chefs (de l’Armée de Terre) avaient eu les mêmes coui….que ceux de l’Armée de l’Air, il n’aurait jamais été mis en place.
      Seulement, il fallait oser, le CEMAA de l’époque, à l’écoute de ses cadres, notamment les sous-officiers en charge à la fois de l’informatique et des finances, a opposé une fin de non recevoir et refusé sa mise en œuvre, car ils avaient déjà perçu le fiasco que cela allait devenir, ce qui lui a couté le poste de CEMA.

      • Medssa dit :

        Pas seulement. Vous oubliez d autres services par exemple.
        Mais l armée de l air a eu raison d éviter de passer sous ce logiciel…

      • Correctif dit :

        Pour Jm
        Pas tout à fait.
        La Marine Nationale, l’Armée de Terre, le Service de Santé des Armées, les IMI….. sont gestion LOUVOIS.
        Pour rappel, l’AA était la dernière à passer sous LOUVOIS et comme les problèmes ont été connus avant…. il était beaucoup plus facile de dire non….

        Dommage que l’AA n’ait pas profité du délai pour mettre à jour les données de ses personnels dans son SIRH….. qui tourne au ralenti du fait des mises à jour payantes (donc non demandées par l’AA) vous comprendrez mon propos au moment du passage à Source Solde (sauf grosse campagne de fiabilisation avant bascule).

    • jojo dit :

      trois femmes pour résoudre un problème de finance, qui au bout du compte est familliale ( le pain de la famille) elles y arriveront car un telle problème n’est gérable que par des femmes, parole de marin.

  2. who? dit :

    s’ils arrêtent la RJI ils peuvent mettre la clé sous la porte !

    • v dit :

      Dans tous les sondages qui se font c’est effectivement la 1ere chose que l’on veut garder, s’il la retire, on mettra des tabourets pour remplacer les cadres et moi le premier.

  3. Jm dit :

    Nous nous sommes déjà fait avoir avec l’ajournement en catimini des augmentations promises et prévues par……le Chef des Armées – qui doit montrer l’exemple, comme tout chef – bel exemple de mensonge, j’en connais qui ont été punis pour beaucoup moins que ça – et là, je perçois déjà les prémisses du deuxième effet Kiss Cool !!!
    Et les primes, parlons en : à quand l’intégration dans le calcul pour avoir une retraite qui tient la route.
    Et ils veulent recruter : ils doivent penser que ceux qui s’engagent ont la tête pleine d’eau, le QI d’un poulpe, et la mémoire d’un poisson rouge.
    Messieurs nos Chefs et politiques ; les militaires sont de + en + intellectuellement et scolairement à votre hauteur, même les petits gradés ( sans arrières pensées péjoratives, je l’ai été) qui sont souvent des techniciens hors pairs sans qui vous n’auriez pas ….d’ordinateurs, de téléphone, d’imprimantes, de communications, de transport, à manger , alors arrêtez de les prendre pour des cons, respectez-les, et surtout, montrez-vous à la hauteur et au niveau de l’engagement qu’ils vous prouvent au quotidien.
    Nous, les militaires, on donne…
    Vous, les politiques, vous prenez.
    Attention, un jour, vous allez prendre, mais pas de la façon dont vous l’entendez.

  4. bla dit :

    Plusieurs points :
    – est-ce qu’on va enfin être augmenté ?
    – est-ce que enfin le salaire va correspondre à la responsabilité et à la fonction ?
    – est-ce qu’on va enfin avoir une feuille de solde lisible et cohérente ?

    • felipe dit :

      plusieurs autres points
      – comment se positionner en termes de solde, de primes et de retraite pour une armée qui est par nature jeune et provoquer ainsi une évaporation naturelle et permanente (60% de contractuels) : quand j’ai besoin de 1000 soldats pour un régiment, je n’ai besoin que d’un colonel (qui devient de plus en plus lieutenant colonel d’ailleurs, dépyramidage des grades donc des soldes oblige_ valable aussi pour les majors qui restent ADC))
      – ne pas perdre de vue la RJI qui est un facteur majeur de compensation du statut

      la feuille LOUVOIS n’est pas plus ou moins lisible que celle d’avant. ce qui change, c’est que cela nous oblige à la décrypter car la méfiance est partout. avant , on s’nenmoquait parce qu’on avait CONFIANCE. or la confiance est à la base des forces morales du combattant.

  5. Gwen ha du dit :

    Il y a bien des responsables de ce fiasco qui dure depuis des années? Des têtes sont-elles tombées dans la sciure? combien d’argent, mal, dépensé dan cette débâcle?

  6. Myshl dit :

    On n’en sortira jamais si on continue de se traîner le boulet de la grille indiciaire, et de la valeur du point. Les primes resteront des pièges, supposées valoriser des postes ou des missions, mais qui n’entrent pas dans le calcul des droits à pension.

    On ne peut pas rectifier la grille indiciaire, sous peine de devoir payer plus tous les fonctionnaires sans discernement. Pareil pour la valeur du point. Alors doit-on se résigner à des primes?

    Non, on peut faire passer la grille indiciaire et/ou la valeur du point de la 2D vers la 3D.
    Tout en éradiquant les primes, en sorte que les droits à pension cessent d’escamoter les primes et payent la reconnaissance due.

    On garde la grille indiciaire, et plutôt que de verser des primes, on colle un coefficient à la valeur du point. Un coefficient propre au métier de militaire opérationnel.

    La grille interministérielle reste sauve, gelée. Les militaires opérationnels bénéficient du coefficient « milops » en solde puis le retrouvent en pension.

    Actuellement, un militaire est un fonctionnaire « Grillé » qui, s’il est besoin, est « Primé », donc payé plus comme mercenaire… Et qui ne retrouve pas dans sa pension la reconnaissance de la Nation.

    Conclusion/Résumé: Il faut coller à la valeur du point un coefficient par métier/poste/mission qui permette d’effacer le système pervers des primes, qui maintienne le revenu mensuel (Primes en moins), et qui permette des droits à pension reconnaissants.

    • Sandy_Bridge dit :

      Interessant … mais comme d’hab, on sera etonne de voir certain qualifies de « militaires opérationnels » et d’autres non !

      • Myshl dit :

        Vous avez raison. Et je vous avoue qu’il m’a coûté d’adjoindre « Opérationnel » à « Militaire ».

        Pour moi il s’agit d’un pléonasme.

  7. Caton dit :

    C’est une évidence ! On essaye toujours de simplifier les procédures à informatiser plutôt que de développer une usine à gaz ingérable.

  8. werf dit :

    Il y avait 1200 systèmes informatiques de gestion dans les armées quand on a voulu mettre en place Louvois. Le matériel informatique et les logiciels étaient disparates dans chaque unité. Autant dire que la mise en réseau centralisé était impossible, quelle que soit la société SII maître d’oeuvre. J’espère que l’on a d’abord mis partout des ordinateurs compatibles en matière de systèmes d’exploitation et de réseaux avant d’implanter le logiciel solde, au fur et à mesure, en doublon avec l’ancien, pour éviter les erreurs et les bugs informatiques. Un retour d’expérience et un rapport d’étape trimestriel devraient être fournis aux membres des commissions de la défense du Parlement.

  9. maxime dit :

    sans oublier l’arrivée du prélèvement à la souce de l’IR, qui va tout chambouler…

  10. Barret j f dit :

    Je me verrai bien faire partie d un collectif qui se déciderait de porter plainte contre l etat par rapport à ce système louvois.

    • Jm dit :

      Pour cela, il suffit de créer un mouvement du type APNAir.
      Dans l’armée de terre, ça n’a pas l’air gagné, cette affaire-là !!!!

  11. tintin29 dit :

    Bonjour.c’est une vrai question que je pose.
    pensez vous sérieusement que la RJI des militaires soit remise en cause avec cette réforme des retraites ?
    Et si oui,a partir de quel matricule ou a partir de quelle année ?

  12. Wrecker 47 dit :

    Personne ne m’enlèvera de l’idée que nous perdons les meilleurs cadres depuis longtemps , faute d’être correctement payés ;en temps en heures mais aussi en vue :d’une pension de retraite qui permette de vivre sa vieillesse avec des moyens décents , avoir une retraite heureuse, qui ne les oblige pas à retravailler dans le secteur civil  » piquant  » le travail d’autrui ; même si l’on a les qualifications pour ce faire pour obtenir une deuxième retraite …
    Malheureusement pour la France et son armée , » on « préfère « goinfrer » les politicards de la fonction publique …Comme les monarques d’antan !

  13. sgt moralés dit :

    « l’attractivité des bonifications »?à 26 ans de service j’ai quitté la boutique avec 56 annuités mais quand je me suis engagé à 18 ans je ne savais que cela existait.Jene suis pas sûr que ce soit un produit d’appel pour les EVAT actuels.

    • Correctif dit :

      Pour SGT MORALES
      26 ans de svc = 56 annuités
      Vous étiez soit :
      – parachutiste
      – personnel navigant
      – marin embarqué ou sous-marinier
      – Troupe de marine ? en plus

      Ces populations sont minoritaires dans les forces armées. Vous constituez une exception ! mais peut être ne l’avez-vous jamais su ?
      Très content pour vous, mais c’est aussi diffuser un message qui pourrait être mal compris par des non initiés. Attention donc à ce genre de déclarations.
      Pour votre information :
      A votre époque une annuité rapportait 2 % de pension, actuellement et depuis 2003 ce taux baisse, pour 2018 nous sommes à 1,796 %
      démonstration :
      26 x 2 = 56 % + les bonifications (1/5, campagne, services aériens…)
      26 x 1.796 = 46,696 % + les bonifications

      A terme (2033), le taux sera tombé à 1.744 %

      De plus, nous avons des jeunes qui arrivent à 25 ans désormais.
      Nous entendons parler de la prochaine réforme des retraites pour TOUT LE MONDE.