Archives quotidiennes : vendredi, 2 mars, 2018

Armement : Mme Parly s’interroge au sujet des effets de l’accord gouvernemental allemand sur les coopérations industrielles

Selon plusieurs articles parus récemment dans la presse, et en vertu de leur réglementation ITAR (International trafic in arms regulations), les États-Unis bloqueraient actuellement la vente de missiles de croisières SCALP à l’Égypte, et donc celle d’un lot de 12 avions Rafale supplémentaires. En cause? Une puce électronique de facture américaine qui n’a pas été

Général Bosser : « L’armée ne peut calquer l’intégralité de son mode de fonctionnement sur celui du monde de l’entreprise »

Au cours de ces dernières années, la tentation d’appliquer aux militaires les recettes du monde de l’entreprise a été dans l’air du temps. Ainsi, lors des réformes conduites entre 2008 et 2013, il était question de « rééquilibrer le rapport ‘front office’ et ‘back office' », d’externalisations ou encore de « coeur de métier » (une notion d’économie d’entreprise

La Chine a l’intention de construire un porte-avions à propulsion nucléaire

Après avoir rénové l’ex-Varyag, acquis auprès de l’Ukraine à la fin des années 1990 pour officiellement en faire un casino flottant, la Chine dispose actuellement d’un seul porte-avions, appelé « Liaoning ». Et bientôt d’un second, c’est à dire d’ici 2020. En effet, un second porte-avions a officiellement été mis à l’eau en avril 2017. De conception

Attaques contre l’ambassade de France à Ouagadougou et le quartier-général burkinabè; Intervention des forces spéciales françaises

Pour la quatrième fois depuis janvier 2016, la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, est le théatre d’une attaque d’hommes armés. Il était environ 10h30, ce 2 mars, quand une explosion et des tirs ont été entendus par des témoins dans les quartiers où se trouvent l’ambassade de France et l’état-major des forces armées burkinabé. Dans

La hausse des effectifs prévue par la prochaine LPM est insuffisante pour les associations professionnelles de militaires

La révision à la hausse du format de la Force opérationnelle terrestre (FOT) décidée en 2015 (+11.000 soldats) ne s’est pas traduite par une augmentation homothétique des effectifs globaux du ministère des Armées. En 2016, ce dernier comptait 205.121 militaires, contre 202.964 un an plus tôt (soit +2.157). Dans le même temps, des recrutements supplémentaires