Archives quotidiennes : vendredi, 23 février, 2018

L’Union européenne double sa contribution financière destinée à la Force conjointe du G5 Sahel

Peu de commentaires ont été faits après la seconde opération menée récemment aux frontières du Mali et du Burkina Faso par la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S). La première – appelé Haw Bi et conduite par des unités maliennes, nigériennes et burkinabè – avait mis en évidence quelques lacunes capacitaires, notamment dans les domaines

La Patrouille de France contrainte de remplacer son leader au pied levé

Placé derrière le leader de la Patrouille de France, le « charognard » (ou Athos 4) prend systèmatiquement la place de ce dernier l’année suivante. Du moins était-ce le cas jusqu’à présent. En effet, le commandant Nicolas Lieumont, qui venait de prendre les rênes de cette formation emblématique de l’armée de l’Air, ne pourra pas tenir ce

Belgique : L’industrie belge de l’armement contrariée par l’achat de 477 blindés Scorpion auprès de la France

Ces derniers mois, l’industrie belge de l’armement a connu au moins deux désillusions avec la France. La première concerne l’armurier FN Herstal, qui espérait remplacer les FAMAS de l’armée française, dans le cadre du programme AIF (Arme individuelle future). Bien qu’ayant un recours, le choix de HK-416F de l’allemand Heckler & Koch GmbH, fut confirmé

L’achat de 4 batteries de défense aérienne Patriot pourrait coûter trois fois plus cher que prévu à la Suède

En novembre 2017, l’Administration suédoise du matériel de défense [Försvarets Materielverk – FMV] annonça avoir choisi le système de défense aérienne américain Patriot PAC-3 aux dépens du Mamba (ou SAMP-T pour Système air-sol moyenne portée – Terrestre) du consortium franco-italien Eurosam. Le coût de ce programme d’équipement était alors évalué à 10 milliards de couronnes

La France pourrait proposer des Rafale Marine à la Belgique

Des Rafale Marine pour la Belgique qui n’a pas de porte-avions? Voilà une information qui, n’ayant rien d’une histoire belge, a été rapportée par Defense News, sur la base de ce qu’aurait affirmé le député Jean-Jacques Bridey, le président de la commission de la Défense nationale à l’Assemblée nationale. Seulement, il semblerait que le propos

Mali : Opération en cours pour traquer le chef de l’État islamique dans le grand Sahara

Si l’étau se resserre autour d’ Ilyad ag Ghaly, le fondateur d’Ansar Dine et chef du Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans (GSIM ou Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin), dans le nord du Mali, c’est aussi le cas pour Adnane Abou Walid al-Sahraoui, qui dirige l’État islamique dans le grand Sahara (EIGS), qui