Pour M. Tsipras, les « provocations » turques contre la Grèce concernent aussi l’Union européenne

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

51 contributions

  1. Hermes dit :

    Oui mais attention, l’UE ne doit pas froisser l’OTAN ca serait tellement bête qu’on soit autonome sur nos prises de positions lors d’une agression.

    • mustard dit :

      L’OTAN est déja très irrité par la Turquie qui a aidé l’EI, qui s’en prend maintenant aux Kurdes (soutenu par les occidentaux) et qui se rapproche de plus en plus des russes.
      Perso je ne serais pas surpris de voir prochainement la Turquie se faire exclure de l’OTAN car je conçois mal d’avoir au sein d’une alliance un partenaire qui se lie fortement d’amitié avec l’ennemie et provoque ses propres alliés. Car en tant que membre de l’OTAN on partage toutes les infos stratégique avec ce pays, infos qui ont donc de fortes chances de finir aux oreilles de l’ennemi.
      La Turquie n’est plus fiable, n’est plus en raccord avec nos fondamentaux de liberté et de démocratie, et joue double jeu avec nos ennemis. Elle n’a plus sa place au sein de l’OTAN elle devrait etre exclu.

      • Ibrahim dit :

        Les « Kurdes » sont en fait des terroristes « marxistes-léninistes », une succursale du PKK, organisation qui est la priorité de la Turquie.

        Concernant la fiabilité de la Turquie, ce sont les Occidentaux qui « poignardé la Turquie » dans le dos en soutenant les terroristes kurdes.

        Pour ce qui est de virer la Turquie ? Impossible.

        Ce pays est le verrou via les détroits, c’est aussi un effectif monstre, une position stratégique irremplaçable …

        On peut se passer du Portugal, de la Croatie … mais pas de la Turquie.

        Il n’y a que 2 choix laisser, Erdogan régler le problème du PKK ou bien armer le PKK pour lutter contre Daesh au risque de s’aliéner les Turcs.

        • YM dit :

          On peut dire ce qu’on veut sur les Kurdes, ça ne fera jamais oublier le fait que la Turquie a sciemment ouvert ses frontières à l’EI et a fermé les yeux voir encouragé les trafics en tout genre avec cette organisation… elle a provoqué l’alliance des Etats-Unis et des Kurdes par sa trahison, et non l’inverse.

        • Algo dit :

          Tu dois etre turc pro erdogan pour tenir un tel discours.
          De nos jours la Turquie n’est absolument plus un point stratégique notamment face à la Russie . depuis l’écroulement du bloc soviétique la plupart des pays de l’Est qui entourent la Russie se sont joints à l’OTAN où en sont proches comme par exemple l’Ukraine .

        • zhú dit :

          La turquie est en fait un pays islamiste terroriste…nous aussi on peut…

  2. vrai_chasseur dit :

    Pour l’OTAN la Turquie devient de plus en plus un problème.
    Elle n’avait pas prévu les conflits entre ses propres membres.

    • Clavier dit :

      C’est déjà arrivé pourtant…..et avec la Turquie !

    • Frédéric dit :

      Pourtant, en 1974, cela a tourné à la guerre ouverte a Chypre entre les deux pays et la Grèce a quitté le commandement militaire jusqu’en 1980.

    • Frank dit :

      @ vrai_chasseur N’est-ce pas plutôt l’Otan qui est devenue un problème? Depuis plus de 15 ans, elle a cessé d’être une organisation justifiée. Pour afficher aujourd’hui sa raison d’être, cad un instrument de soumission imposée. Savoureux de voire nos amis américains s’inquiéter, ouvertement, que face aux menaces qu’ils créent à l’extérieur, ils s’offusquent cyniquement que l’Europe n’achète pas plus de matériel américain. C’est pas trop le discours de Matthis qui est étonnant, c’est plutôt l’aveuglement de ceux à qui il est destiné. Ou plutôt révélateur. En fin de compte, la présidence iconoclaste de Trump a, entre autre, l’avantage de faire tomber les masques. J’ai hâte de lire les commentaires des atlantistes forcenés, et Européens de la défense, et, soit-disant patriotes soucieux et sourcilleux de notre indépendance nationale. Ah ! oui, c’est vrai, il y a des milliers de chars massés derrière la Vistule, j’oubliais.

    • Thaurac dit :

      Je veux pas jouer les cassandre, mais j’en parle depuis deux ans, des iles grecques à militaiser très vite, et des champs gaziers..
      C’est là que l’ue qui veut se substituer à l’otan, droit montrer qu’elle en a un petit peu, car comme le disent els grecs, leurs frontières sont les frontières de l’europe et si l’ue est incapable de défendre ses frontières , elle est pas crédible.
      Il faut:
      1-Virer la turquie de l’otan et faire le « verrou » de la mer noire avec toutes les iles grecques en les militarisant et au besoin mettre des forces de l’otan, dissuasives, avec ce qu’il faut de prévention air-mer
      2- se souder derrière la gréce et chypre pour la défense des champs gaziers.
      3- dire à la turquie que une éventuelle adhésion à l’ue, c’est fini, niet, et plus discutable, même dans l’avenir
      4- au besoin, prendre des sanctions conrte sa politique qui n’a rien à envier aux nazis.
      Bref, ne pas le laisser mettre les pays devant le fait accompli car ça peut aller très vite et en une nuit la turquie peut occuper les iles grecques qu’elle revendique, et l’europe pourra baratiner (comme d’hab), l’onu aussi, rien ne changera, on en a la réalité tous les jours devant nos yeux.
      Il faut aller très vite…

      • Sephiroturk dit :

        J aime tros comment tu vomis ta haine à chaque fois … sa montre que nous somme dans le bon chemain

        • Françoise dit :

          @Sephiroturk : Ca prouve qu’il est quelqu’un de bien, puisqu’à chaque fois, il veut se débarasser de sa haine.

      • zhú dit :

        Tout a fait d’accord

      • Vince dit :

        « si l’ue est incapable de défendre ses frontières , elle est pas crédible. »
        .
        A votre avis ? Ca fait 15 ans qu’elle est incapable de défendre ses frontières passoires.

    • Barfly dit :

      Le fait que ces deux pays soient réunis sous une même bannière devait justement calmer les animosités mais on se rend compte au final que le passif est trop lourd entre certains pays, et qu’il refait surface à la moindre tension, en particulier quand vous avez un braillard belliqueux comme Erdogan qui joue sans arrêt sur la corde nationaliste.
      Donc c’est clair que ça peut poser problème à l’Otan.

      • Thaurac dit :

        Il y a des pays qui pratiquent une politique de pirate, aidé en ça par la non intervention des autres pays, en s’octroyant des territoires qui ne sont pas à eux, on faisant fi des frontières d’où des lois internationales, et la turquie va rentrer dans ce club assez fermé.

  3. Lagaffe dit :

    Un navire italien venu faire de l’exploration gazière au large de Chypre à la demande du gouvernement chypriote est bloqué sur zone depuis maintenant six jours par la marine turque.
    Un navire de la marine italienne, le Zeffiro (F-577), une frégate de la classe Maestrale, a reçu l’ordre de se rendre sur place :
    https://www.bruxelles2.eu/2018/02/15/ambiance-tendue-au-large-de-chypre-nicosie-appelle-a-laide-la-diplomatie-europeenne/

  4. werf dit :

    M. Tsipras ne « pèse » rien pour les USA qui privilégie la Turquie dans l’OTAN et son armée la première par le nombre et la qualité. Tout est dit…

    • eric dit :

      L’armée turque n’est que la deuxième de l’Otan par le nombre : jusqu’à nouvel ordre, l’armée américaine est très loin devant. Quant à la qualité, prétendre qu’elle est au dessus des armées américaines, françaises ou britanniques relève de l’ignorance la plus complète !

  5. Au sein de l’OTAN,
    Les accrochages les plus violents face aux Américains ne sont jamais venus des Français comme on pourrait le penser mais de la Turquie et ce depuis des décennies lors des réunions en Belgique !!!

  6. Euclide dit :

    @ vrai chasseur
    Historiquement l’OTAN a été crée pour limiter l’expansion soviétique à la fin de la Seconde guerre mondiale en Europe avec un certain nombre de pays.
    Dés lors qu’elle a servi à couvrir les intérêts Nord américain elle a perdu sa vocation. Ca a commencé avec le conflit en Yougoslavie puis en Afghanistan. Le rôle de la Turquie dans l’OTAN était d’être un couteau implanté dans le ventre de l’ex URSS. Pour rappel , il y a eu dans le passé 12 guerres entre la Russie et la Turquie. Ce qui laisse des traces dans la mémoire des 2 pays.

    Sans entrer dans les cause de la guerre en Irak-Syrie. La situation actuelle en Méditerranée orientale et au Levant est que la Turquie est mené par un nouvel Adolphe Hitler musulman qui compte laisser son nom pour enterrer le père de la Turquie moderne Mustapha Kémal dit Ataturk . Ajouter à cela qu’il existe un nouveau pays entrant depuis 1948 qu’ est l’Etat d ‘Israel qui veut affaiblir ses voisins pour prospérer.
    Actuellement le nouveau Sultan d’Ankara veut pousser les portes d’entrée de son pays vers l’Ouest ( Europe) et l’Est ( Syrie ) fort de sa population et de son dynamisme économique. Le seul bémol est qu’il gêne la stratégie nord américaine.

    • Thaurac dit :

      « Actuellement le nouveau Sultan d’Ankara veut pousser les portes d’entrée de son pays vers l’Ouest ( Europe)
      Il peut toujours pousser les portes , c’est « closed for a long time! »
      Hormis les WC, dont je remercie l’inventeur, on n’attend plus rien de bon, d’eux!
      Leur avenir c’est la barbe, gandoura et 4×4 toyota, et les « Allah balthazar »
      Au fait, l’egypte et la jordanie sont ils des voisins affaiblis par israel, (qui réapparait par hasard dans la conversation au sujet de la turqie)?

  7. Christian Faurillon dit :

    « les provocations turques contre la Grèce concernent aussi l’Union européenne»
    M. Tsipras aurait pu ajouter qu’elles concernent également l’Otan; il me semble que ça commence à faire sérieusement désordre en tout cas.

  8. Allobroge dit :

    ERDOGAN comme le caporal moustachu en 38 va pousser ses pions jusqu’à la rupture et nous, au nom d’une paix que l’on croit éternelle, nous allons capituler à nouveau !

  9. jaicruvoir dit :

    La Grèce et la Turquie c’est comme chiens et chats, ça se chamaille tout le temps depuis l’indépendance de la Grèce en 1821.
    A part la langue et la religion, ils ont exactement la même façon de vivre, de faire du commerce, de manger, de se promener long des plages, les hommes grecs ont la moustaches et jouent au baggamon sur les terrasses des cafés comme les Turcs.
    En Grèce les mosquées Ottomanes sont devenues des églises et les églises Orthodoxes en Turquie sont devenues des mosquées.
    Seule les femmes sont libres en Grèce et la ça change tout!

    • Thaurac dit :

      Comparez le comparable (??? seules les femmmes sont libres en grèce)
      Comme si cela tenant qu’à ça.
      Les turcs partent en brioche avec leur religion et si un jour il y a un problème avec nabzil Erdogan, ce seront les religieux qui prendront leur place.

  10. Leroy dit :

    Il faut sortir de l’OTAN intégré et revenir à la situation précédente, et demander l’exclusion de la Turquie de l’OTAN.
    Nous devons reprendre notre souveraineté en Europe de la défense.

    • Françoise dit :

      @Leroy : Quitte à être dans l’OTAN, il faudrait mieux créer l’OTANOTAN avec tous les membres de l’OTAN sauf la Turquie, puis vider l’OTAN de sa valeur.

  11. Gégétto dit :

    Je m ‘attends à une réaction d une extrême fermeté de la part de l’ UE, face aux agissements de la Turquie.
    Il faut s’ attendre à un déploiement de force militaires ( OTAN: blindés, navires , systèmes AEGIS, Batteries anti- missile Patriot) en Grèce pour faire face à l’ agressivité de la Turquie envers un membre de l’ OTAN. Les troupes Turques sont prêtes à mener une attaque de grande ampleur contre la Grèce, c est évident….

    • Hermes dit :

      de la Turquie envers un membre de l’ OTAN.
      .
      Mais la Turquie est membre de l’OTAN, ça ne concerne donc pas l’Alliance !

    • Tatopoulos paul dit :

      Vous rêvez cher Gégétto ! Quelle belle utopie !
      L’Europe, une fois de plus fera profil bas, on ne refuse rien au sultan.
      C’est un ventre mou, qui se révèle être jour après jour d’une lâcheté écoeurante, qu’attendre d’une telle Europe. Finalement, chaque pays devrait reprendre sa souveraineté et envoyer au diable tous ces messieurs de la « commission » qui ne sont là que pour leur propre intérêt, professionnel et financier.
      Le jour où un pays membre sera attaqué, chacun rentrera dans sa coquille et avec une belle unanimité, on le laissera se débrouiller tout seul ! Il n’y a qu’à voir comment l’Europe se mouille pour faire de Chypre une seule et même nation. On regarde ailleurs, on détourne les yeux , voilà ce que d’aucuns appellent de la « realpolitik »

      • Gégétto dit :

        Heu mon commentaire c’ était juste de l humour.
        Par contre je suis pour l’arrêt définitif des procédures d ‘entrée dans l’ UE de ce pays.
        Là, vous pouvez dire que je rêve!!!
        Cordialement.

  12. Demento dit :

    Militairement parlant l’Europe a besoin des E-U, on l’a bien vu durant les guerres Balkaniques.

  13. Candide dit :

    BIP BIP BIP !!! Petite page de publicité du satellite continental : « EUROPA- valeurs et racines profondes de l’Europe » de Robert Steuckers aux Editions BIOS décembre 2017 BIP BIP BIP !!! retour au programme. Chocolat glacé, vanille, praliné…

  14. mustard dit :

    Il est clair que la Turquie, en pronant un droit (par la force) sur des terres appartenant à la Grèce viole également le droit de l’UE.
    Et à ce titre l’UE devrait intervenir et faire pression sur la Turquie par des menaces de sanctions ma&is aussi par l’envoie de bateau militaire. I lest inadmissible que la Turquie, pays devenu une dictature, se joue de nous ainsi.
    Le fait d’appartenir aussi à l’OTAN impose à la Turquie une certaines retenue vis à vis des autres pays membres. La Turquie, depuis quelques temps est devenu une grave menace dans la région qu’elle destabilise, d’un coté avec les Kurde en Syrie et l’EI qu’elle a soutenu, et de l’autre avec la Grèce (et je ne parle pas de Chypre) qu’elle va régulièrement provoquer.
    Envoyons des navires de patrouille sur place pour calmer les ardeurs de ce dictateur Erdogan qui se prend pour une grande puissance militaire sans en être en.
    Je pense qu’il va vraiment falloir définitivement écarté la Turquie des échange commerciaux, de sa demande d’adhésion à l’UE qui n’a plus aucune chance d’aboutir, et de sa participation au sein de l’OTAN alors qu’elle s’en écarte totalement pour se rapprocher clairement avec la Russie. Laissons les turcs partir vers le Russes, on n’a pas besoin d’eux et ils regreteront leur choix à moyen et long terme.

  15. Jeb Stuart dit :

    Pauvre Grèce, sur ce coup là, rien à attendre de l’Europe et des mollassons qui la dirigent.
    Ils laissent le sultan faire ce qui lui plaît.

  16. lxm dit :

    Cela fait plusieurs années que j’alerte que la turquie puisse devenir un ennemi. A cette époque, un livre qui était un best-seller en turquie parlait d’une nouvelle épopée turque pour envahir l’europe, et ça marchait ! elle veut sa vengeance.
    Ce pays développe un nationalisme ahurissant, on parle de néo-ottomanisme, dont erdogan est semble t-il non l’initiateur( cela a commencé dans les années 80 suivant les crises avec la grèce) mais le « produit » car cela sert ses intérêts de se constituer un empire, comme inciter les femmes turques à faire un max d’enfants pour avoir pleins de soldats, le kémalisme est considéré comme maintenant une hérésie et anti-patriotique, les militaires turcs chantent maintenant l’appel de la guerre sainte.
    Alors je pense qu’il faut faire très gaffe, le flanc sud-est de l’OTAN est exposé, surtout si la Turquie pivote dans le camp Russo-Iranien. Pour autant, je considère cela comme une forme de « nostalgie » comme la Rome fantasmée de mussolini, donc en fait assez faible comme vecteur. Le vainqueur regarde vers le futur pas le passé; donc on essaye d’éviter de les provoquer trop en espérant que cette mode va se dissiper.

    • eric dit :

      exact avec l’axe Moscou, Téhéran et la Turquie l’Europe a de quoi s’inquiéter.

    • Thaurac dit :

      quand je pense que les gens traitaient berlusconide fasciste , mais quand cela vient d’un pays oriental, le mot fasciste ne se dit plus…..alors qu’erdogan est tout simplement un nazillon qui veut grandir..

      • Françoise dit :

        @Thaurac: On peut ajouter feu l’autrichien Jörg Haider que l’Europe a boudé dans les années 2000 parce qu’il était trop à droite. Mais c’est connu que plus on est à gauche, plus on aime les mahométans et plus on s’incline devant eux ; car il s’agit du respect d’une culture et d’une religion qui enrichit l’Europe.

  17. Myshl dit :

    L’USOTAN sacrifiera les grecs comme elle sacrifie les kurdes,

    tout ça pour essayer de conserver la Turquie dans sa cour.

    La Turquie a été « L’Homme malade de l’Europe ». Il y a un siècle.

    Mais qui est depuis le malade de l’Europe?

    Réponse, la mienne: L’OTAN.

  18. Carin dit :

    Vu que chaque fois que cette Europe veut voir une paire de c…lles elle doit se regarder les fesses… je conseille aux grecs et chypriotes de s’adresser directement aux égyptiens et aux israéliens pour assurer leur défense…. eux ne prendront pas de gant avec la Turquie.

  19. Thaurac dit :

    La dernière de M Erdogan 1°
    La justice turque condamne trois journalistes renommés à la prison à vie
    ……Ce qui frappe dans ce procès, au-delà de la dureté de la peine et du fait que la Cour suprême a ordonné en vain la libération d’un des accusés, ce sont les arguments de l’accusation. Les trois journalistes étaient notamment accusés d’avoir envoyé des « messages subliminaux » lors d’une émission retransmise en direct à la télévision, la veille du coup d’Etat manqué.
    « Quand je dis que la religion rend taré surtout quand ça devient une théocratie »
    http://www.rfi.fr/europe/20180216-justice-turque-condamne-trois-journalistes-prison-vie

  20. TARTAMPION dit :

    Et si tout cela n’était lié qu’au bloc 9 au large du Liban et tant convoité par Israel .

    Ce qui dans quelques temps n’en doutons pas va déclencher un conflit sous d’autre prétextes.

    Soyons en sur NETANYAHOU l’expert en fausses nouvelles va encore trouver de quoi mentir ,comme disant l’autre  » Pour Israel il est normal de mentir  » .

    N’oublions pas que les conduits gaziers et pétrolifères en provenance du Golan ( Israéliens) et en provenance d’Arabie saoudite ( à travers les territoires revendiqués par les Kurdes), devaient se rejoindre à l’Ouest de la Syrie.

    Sur ces conduits devait se rajouter les conduits en provenance de la méditerranée .
    Le tracé devait à l’initiative être terrestre en passant par le territoire ( kurde) , la Syrie, la Turquie, la Grèce, l’Italie, et arriver en Europe .

    Manque de pot : ASSAD est toujours en place, la Turquie ne vaut pas laisser une partie de son territoire aux Kurdes.

    Donc il faut trouver tous prétextes pour re-déclencher une bonne guerre.

    Car ce tracé aurait dû être opérationnel pour 2019. Mais comme les D.ieux ne sont pas favorables cela risque de coûter beaucoup plus cher .

    L’option B étant d’effectuer un tracé sous marin en passant par chypre et rejoindre la Grèce et l’Italie . La note risque d’être salée : aussi bien en vies humaines qu’en argent ( sale) .

    Le pétrole qui bientôt va arriver en France pas ces conduits là risquent d’avoir un goût amer de sang innocent et de corruption , de bassesse et de lâcheté , mais fermons les yeux nous pourrons partir en vacances .

    • Françoise dit :

      Et pendant ce temps ces *** de MM Macron et Hulot interdisent l’exploitation du pétrole français.

  21. CortoM dit :

    L’Europe s’efforcera au maximum de garder des bonnes relations avec la Turquie pour qu’elle continue de contenir les migrants et les terroristes .

  22. wagdoox dit :

    mon commentaire est pas passé…
    que la Grèce fasse appelle aux traités, les fameux inviolables traités, articles 45.
    on va rire, l’eUrope.