Le contrat du Véhicule blindé multi-rôles léger a officiellement été attribué à Nexter

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

74 contributions

  1. Myshl dit :

    Dont acte. C’est fait. Mais tout n’est pas fait.

    La version sanitaire n’est pas développée,
    Sera-t-elle développée? Ou sera-t-elle sacrifiée pour des considérations budgétaires?

    Vous, le ministre, et vous les milis, vous contractez en dur un matos de guerre, soit.
    Mais inquiétez-vous plus que beaucoup de sa version sanitaire.

    Il ne s’agit pas seulement de ramener nos blessés, il s’agit AUSSI de conforter nos candidats à l’engagement.

    La version sanitaire est essentielle.

    • Marsouin.doc dit :

      @Myshl Lisez l’article pour la version sanitaire .

    • XX dit :

      Le blindé n’existe pas encore alors commence pas à venir crier qu’il n’y a pas telle ou telle version…

    • Lakolo dit :

      Il y aura des versions sanitaires, comme pour le GRIFFON d’ailleurs.
      Les armées en OPEX mesurent tous les jours les vies sauvées grâce aux équipes médicales de l’avant et les compétences du SSA.

  2. Didier dit :

    Les parois verticales, c’est un effet de mode ou sciemment pour garantir un effet maximum en cas de blast???

    • Nicoliawitz dit :

      effectivement, les talibans ont pulvérisé pas mal de ce type de véhicule blindé avec des bombes artisanales.

    • Hermes dit :

      Probablement un changement dans la structure.

    • nexterience dit :

      Plus de volume intérieur.
      De plus, un angle faible ne permet que peu de ricochets. Donc pas plus léger.
      Des parois droites sont moins chères et plus faciles à accessoiriser.
      Vaut mieux leur ajouter un treillis anti rpg ou un hardkill au besoin.
      On est déjà sur une protection 4/4/4, il me semble.

    • Polymères dit :

      …ou peut être que votre vision du blindage est obsolète!
      Nous ne sommes pas dans un combat de chars là, ou l’on cherche un face à face et on espère faire ricocher l’obus adverse.
      C’est un véhicule de transport de troupes, ou un véhicule spécialisé, on ne lui demande pas de survivre à un char, mais à des projectiles de petits/moyens calibre ou une mine.
      Contre une roquette anti-char, là aussi, certains ont une vision passéiste de la chose, on ne cherche plus à augmenter la densité de blindage par son inclinaison, aujourd’hui la meilleure défense contre une charge creuse n’est pas l’épaisseur du blindage, mais un filet ou une grille, largement moins lourde et largement plus efficace.
      Ceux qui s’imaginent toujours que l’ennemi sera toujours du même niveau que le blindé, que sa seule vu sera une belle surface plane, oublient de préciser que l’angle d’impact se fait rarement perpendiculairement au véhicule, (là aussi le combat du char l’un en face de l’autre reste ancré dans les esprits)
      Les combats modernes, l’évolution des combattants, des moyens font que les références d’hier ne sont plus celles d’aujourd’hui.L’homme a besoin de volume, les véhicules ont besoin de modularité, ils doivent être mobile, simple à convoyer (entrer dans un avion par exemple). La forme du VAB n’est pas une forme travaillée pour un meilleur blindage ou pour résister a un blast, mais bien pour l’amphibie, comme les engins russes BTR par exemple.
      La caisse en V elle est là, peut être qu’on a une surface blindé qui la cache un peu pour protéger certains éléments et pour optimiser l’ajout simplifié d’un filet/grille anti-RPG , mais ne vous en faîtes pas, ce VBMR léger est bien mieux protégé qu’un VAB et sa protection contre les mines/IED n’est pas un « hasard » positif de sa conception…

      • Didier dit :

        Ma vision est certainement périmée par contre pour ce qui est des lois de la physique je n’ai pas reçu infos particulière sur des évolutions (même minimes)…
        Donc la forme « octogonale » reste bien meilleure pour résister aussi bien à un tir tendu de RPG (ricoché qui a si souvent sauvé nos équipages car nous le savons tous: les blindages ne sont là que pour le petit calibre), à une bonne résistance à un effet de souffle due à une explosion proche et surtout une forme en V du sous-bassement pour dissiper l’effet de l’explosion d’une mine (le fond plat du véhicule présenté me semble être parfait pour propulser en altitude le dit véhicule mais le plus dur ce n’est pas le vol: c’est l’atterrissage !)

      • FredericA dit :

        Tout est dit !

    • STARBUCK dit :

      Je me pause aussi la même question. Si un spécialiste peu répondre. Merci

    • MD dit :

      On était plutôt à l’étroit dans un VAB. Et la forme de sa coque plus le moteur à l’intérieur du compartiment passage + équipage n’arrangeait rien. Alors, ici, pour caser 10 fantassins , équipés FELIN en plus, il fallait bien faire autre chose chose. Tant mieux su c’est plus confortable et plus ergonomique.

  3. sentinelle dit :

    On s’obstine avec un véhicule 4×4 de 15 t qui sera aussi mauvais que le VAB en terrain gras une pelouse humide et bye bye !

    • Thomas dit :

      15t c’est la fourchette basse.
      La fourchette haute étant plus proche des 17t

    • maxime dit :

      +1
      Ceci dit, au train où vont les choses, il a plus de chances d’arpenter le bitume européen que les sables d’Afrique.
      Je rejoins aussi Didier sur les parois verticales, un non sens face à la menace roquette qui existera toujours.
      Pour finir ma petite liste de critiques injustes, je n’aime pas trop le « jusqu »à 10 soldats ».
      Comme avec le VLTT chenillé, puis le VAB, on taille au plus juste pour un groupe de combat et on se rendra compte plus tard qu’on manque de place. Pour peu que nos groupes passent à 12 (manoeuvrer à 2 quadrinomes c’est quand même limite) ou qu’un équipement volumineux arrive, on l’a dans l’os.
      Enfin bon, il fallait un nouveau véhicule et ça fait toujours des emplois par chez nous, on verra bien ce que ca donne..

      • Polymères dit :

        Comme je l’indiquais au dessus, la meilleure protection aujourd’hui contre les roquettes n’est pas l’épaisseur ou la forme d’un blindage, mais les grilles et filets qu’on rajoute.Le but est de casser la charge creuse (jet de cuivre en fusion) et non d’éviter un projectile de traverser du métal.Vous gagnez des tonnes et de l’efficacité.
        Maintenant il faut espérer une chose, c’est qu’on achète et qu’on généralise dans nos déploiements ces protections, lorsque la menace est très sérieuse, au Sahel par exemple ce n’est pas le cas, même si on peut tomber dessus, la menace reste rare contrairement à l’Afghanistan ou dans une embuscade vous vous en prenez parfois une dizaine.

    • nexterience dit :

      Faut chaîner, comme les débardeurs de grumes!
      https://i.ytimg.com/vi/ndvwbA6Vym4/maxresdefault.jpg
      .
      Et l’ennemi, traverse-t-il les prés humides? Ou vaut-il mieux le prendre de vitesse sur les routes?

    • FredericA dit :

      Les technos utilisées pour la liaison au sol n’aurait donc pas évoluée sur les 50 dernières années ?

      • Khay dit :

        Est-ce que vous suggérez de, hum… réinventer la roue ?

      • Nexterience dit :

        Suspensions indépendantes, différentiels pilotés, antipatinage , gonflage des pneus pilotés… il y a eu des évolutions. Mais les masses ont beaucoup augmenté.
        La chenille haute vélocité se fait attendre. Nexter y réfléchissait il y a déjà 10 ans…
        la transmission électrique sera une avancée en mobilité. A suivre.

    • Polymères dit :

      Vous n’avez sans doute jamais fait du tout terrain, votre Renault Clio ou votre Audi A8 ne sont pas représentatif des capacités d’un véhicule à roue, hors route.
      Et sincèrement nous ne sommes plus dans les années 40 ou les routes et chemins étaient rares, ou l’on se battait dans des « champs » de bataille.Aujourd’hui ça se joue dans les villes, les zones urbaines, l’ennemi ne se déplace pas à cheval ou à pieds, il suit les mêmes routes que nous….

  4. konkleon dit :

    500 000 à 700 000 euros le coût unitaire! !
    C’est le prix d’une frégate de 6000 tonnes.
    Il n’y aurait pas une erreur?

  5. Fabien dit :

    L’armée de terre a trop longtemps été le parent pauvre des dotation… tout est à remplacer tout de suite. J’espère qu’il y aura un maximum de systèmes en commun entre les deux familles de véhicules, même si ils sont issus de deux constructeurs différents. Mais avec le coup de froid que Volvo a fait souffler avec la mise en vente de Renault trucks défense, on comprends qu’il ne faut pas mettre tous les oeufs dans le même panier.

  6. nexterience dit :

    Je constate que Texelis regroupe les compétences transmissions du groupe Volvo et c’est une bonne nouvelle: C’est une brique technologique essentielle de ex-RTD et qui se révèle française et qui équipera très certainement Griffon et Jaguar.
    Quid du moteur? Mercedes ou Volvo seront par contre inévitables.
    Ce véhicule est bien différent du Titus: le gabarit est tout autre; la transmission n’est plus une Tatra et un pont en moins permet une autre architecture.
    Il est assez éloigné de l’Aravis, plus léger de 2,5t, doté d’une transmission Unimog à trop petites roues et bien plus cher.

  7. Albatros24 dit :

    Bel engin…cependant pour le Fech fech un 6×6 serait plus judicieux non ?

  8. Carin dit :

    Bonsoir, quelqu’un aurait une idée de la puissance demandée pour le moteur?
    Parce que 15T l’animal, plus une dizaine de gars avec leur armement, et les deux ou trois bonhommes à l’avant ça commence à peser.

  9. Parabellum dit :

    Le cher bon vbl panhard pesait 4 tonnes et on en a eu 1600 exemplaires . Il avait un moteur Peugeot …La on va avoir moins d un millier d engins au total dans 15 ans et un gros machin qu on finira par doter de grilles ou de sur blindage pour essayer de stopper les rpg…le projet crab de panhard me semblait mieux adapte à La reconnaissance..c est un sous griffon ? Espérons quand même que cela contentera les hommes …et qu au combat on aura un bon engin. IL faut surtout que ces engins soient bien équipés en moyens de vision extérieure sinon gare au type arrivant par l arrière avec un rpg…

    • KTF dit :

      @Parabellum : Vous parlez au passé de notre cher VBL…! Rassurez-vous, sa durée de vie va être rallongée.
      Il n’y a pas que les RPG en guise de menaces, actuelles comme futures. Le champs de bataille va évoluer.
      Comparer un CRAB avorté avec un VBMR-L est un exercice périlleux sachant que chacun occupe une mission particulière, sur un terrain particulier. C’est comparer l’incomparable, donc on frise le HS.
      Grossièrement, l’intérêt d’un VBMR-L réside dans sa plateforme modulaire et allégée (par rapport à GRIFFON), totalement incrustée dans SCORPION, facilement projetable (« échelon national d’urgence ») et qui sert la troupe dans une multitude de missions/spécialités différentes.
      CRAB était un concept très intéressant mais qui n’a trouvé aucun échos au sein des services de prospective de l’AdT, du fait de son caractère très particulier et trop restreint (reconnaissance légère uniquement, mission remplie par un JAGUAR et/ou un VBMR-L reco/rens).

      Concernant l’optronique de combat, je vous invite à lire ce billet (de la « concurrence », je demande pardon à M.Lagnau) :
      https://www.ttu.fr/loeil-du-scorpion/

  10. vrai_chasseur dit :

    Pour bien apprécier ce nouveau matériel, un petit florilège sur le VAB actuel est instructif…

    – le VAB compte actuellement 60 versions différentes, ce qui complique notablement la maintenance (pièces détachées distinctes) et la qualification des pilotes.
    – seule la version Ultima est suffisamment blindée et est utilisée en OPEX. Les opérateurs s’entraînent donc sur des versions non Ultima dans les régiments, ce qui limite la portée de leur formation.
    – L’essieu avant du VAB ne peut supporter à la fois le poids du TTOP (tourelle téléopérée) et celui du blindage avant. C’est donc l’un ou l’autre …
    – Pour être qualifié opérateur TTOP, il faut passer sur le champ de tir de Coëtquidan, lequel n’est pas toujours disponible. Certains opérateurs conduisent donc des VAB équipés TTOP, mais ne s’en servent pas du fait du manque de qualification.
    – le VAB était conçu au départ pour 12T. Avec le rajout de blindages, d ‘équipements supplémentaires type TTOP, il pèse aujourd’hui entre 15 et 17T. Malgré le changement de boite de vitesse, il a perdu 30% de ses capacités de franchissement et d’autonomie du fait de cet alourdissement.
    L’intérieur du VAB n’est pas prévu pour l’équipement FELIN. Résultat, les soldats mettent leur sac à dos à l’extérieur, comme sur un camping-car…
    (extrait du rapport du député Thomas Gassiloud « Préparation et emploi des forces terrestres » pour la Commission de la Défense).

    • mich dit :

      Un commentaire court et instructif comme on les aime ,merci .Une toute petite question ,si on avait adopté au départ la version 6×6 (un peu à l’image du FUCH allemand) aurait on eu un VAB bien supérieur et plus adaptable ?

    • KTF dit :

      @Yannus : Un concept intéressant mais arrivé trop tard, à ranger dans un carton.

    • Khay dit :

      Doublon-moins pour la reconnaissance au combat avec le Jaguar, et complètement overkill en remplacement des VBL. C’est un concept sympa mais qui n’a pas sa place dans l’organisation de l’armée française. Le c** entre deux chaises, comme on dit. Une version bien allégée d’une grosse paire de tonnes, armée d’un tourelleau avec 12.7mm et peut-etre missile MMP (ce tourelleau qu’on voit assez souvent en photo monté sur un PVP), en remplacement du VBL, « un jour » ce serai assez pertinent, mais pas spécialement urgent en comparaison d’autres véhicules.

    • yannus dit :

      Merci pour les réponses.
      Le CRAB n’aurait il pas été plus adpapté pour les combats en milieu urbain?

  11. lol dit :

    P4, VAB, AMX10, FAMAS, AuF1, … que de changement. Le 21eme siècle arrive juste 1/4 de siècle trop tard.

    • Polymères dit :

      Si les équipements qu’on recevrait seraient des années 90, ce serait effectivement un « retard », mais ce n’est pas le cas et quand on regarde les autres armées, vous n’allez pas me dire que le Humvee, M113, M109 américain sont du 21e siècle, pourtant vous ne critiquerez pas l’armée américaine.Au même titre que les russes, roulent toujours dans des BMP1 , des BTR ou ils sont tellement serrés à l’intérieur qu’ils préfèrent squatter le toit du blindés, rendant le blindage totalement inutile , je n’ose imaginer si nos hommes seraient aujourd’hui assis sur le VAB à défaut d’avoir la place dedans, pourtant c’est devenu tellement normal de voir les russes (et les autres pays utilisant ces vieux blindés c’est pareil) sur leurs blindés, qu’on ne se pose même pas la question, qu’on préfère imaginer que c’est par ce qu’ils ont trop d’hommes (mais non, les affaires dans le blindé, les hommes dehors…).
      Observons l’Allemagne, la Chine et d’autres, chez tout le monde on traine du vieux matos, chez tout le monde vous pourrez également trouver du matériel récents, comme d’autres pourraient désigner notre VBCI.Aucun exception française et ceux qui font semblant que nous sommes les parents pauvres des armées du monde, sont ceux qui ne connaissent pas bien les armées des autres pays.

  12. Bricoieur dit :

    Bien nébuleux, le monde de VOLVO – RTD – NEXTER pour nos futurs blindés. En effet, TEXELIS co-contractant de NEXTER pour le VBMR léger pourrait apparaître comme un nouveau venu. Que trouve -t-on sur son site officiel: « L’unité de Limoges devient en 2008 filiale à 100 % de RENAULT TRUCKS sous le nom de TEXELIS. Le 1er octobre 2009, TEXELIS devient une société indépendante dont l’actionnaire principal est Philippe Frantz. » puis plus loin: »L’année 2016 est marquée par le lancement du pont à suspensions indépendantes T700, destiné aux véhicules 4×4 légers, en partenariat avec Timoney, et l’obtention de commandes majeures dans les domaines ferroviaire (métro sur pneus) et militaire (pour le Canada notamment). » On constate que désormais, c’est une une société à capitaux français qui fournit les chaînes de transmission, ponts et réducteurs à RTD qui ne produirait plus alors que quoi ???

    • KTF dit :

      @Bricoieur: Il n’y a rien de nébuleux: TEXELIS fabrique exclusivement des essieux, équipant notamment le VBCI et le GRIFFON.
      RTD gère l’assemblages de chassis et l’intégration de systèmes d’armements (notamment tourelles).

      • tschok dit :

        Je n’avais pas compris ça, mais que:
        .
        Texelis a été vendu par RTD à un homme d’affaires, Philippe Frantz, via un LBO ou quelque chose dans ce goût-là. Philippe Frantz dirige un groupe spécialisé dans l’usinage des métaux, c’est donc un professionnel du secteur (on est chez les métallos).
        .
        Au moment de la cession, Texelis avait développé une activité dans la mécanique ferroviaire à la suite d’une réorientation de son ancienne activité pièces de rechange et petites séries pour Renault Trucks. Le nouveau repreneur a engagé un plan d’investissement et de diversification dans les chaines cinématiques de véhicules tout terrain et a présenté à Eurosatory un pont T700 en partenariat avec Timoney Mobility Systems, implanté en Irlande.
        .
        Pour trouver des clients et vendre sa mécanique, Texelis a formé un groupement avec Nexter et pas RTD. Car c’est Nexter qui a le contrat du VBMR léger, et pas RTD.
        .
        Donc, pour le VBMR dont on parle, c’est Nexter et Texelis.
        .
        Pour les Griffon et Jaguar, le partage des tâches se fait comme ça:http://www.milinfo.org/article-attribution-du-marche-engin-blinde-multi-roles-scorpion-a-nexter-rtd-et-thales-125415753.html
        .
        Il est possible que dans ce cadre, Texelis soit alors fournisseur de RTD, qui fait de l’intégration de système mais au niveau de la chaine cinématique liaisons au sol des blindés, Nexter étant chargé de l’assemblage final à Roanne.
        .
        Juridiquement, il s’agit de GME: groupement momentané d’entreprises. Des entreprises se regroupent, de façon souple, pour répondre à un marché public, sans avoir à créer un GIE, ou une société de fait , ou une filiale commune, etc; C’est un mode de coentreprise.
        .
        https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/sae/doc/gme.pdf

  13. Duc d'orléans dit :

    Mais n’est-ce pas un Griffon allégé ? Dans quel but ? Parce que moins cher ? Ou alors il y a une logique, que j’ignore, dans l’articulation des futurs régiments d’infanterie ?

    • Polymères dit :

      Oui il y a une logique, elle est multiple.
      Celle d’un coût moins important, celle d’une mobilité différente, celle d’une empreinte logistique plus faible (vous en mettez 2 dans un A400M par exemple).
      Les régiments d’infanterie ne seront pas bouleversés pour cela et rappelons une chose, le changement pour eux, ce sera d’avoir un véhicule de 25 tonnes et non de régresser vers un véhicule de 15 tonnes qui reste déjà mieux qu’un VAB.
      Mais d’une manière générale, l’idée ou l’on croit qu’il faut toujours être plus lourd, plus blindé est une erreur qu’on peut voir dans l’armée américaine qui après des années à avoir achetés des milliers de MRAP, se cherchent aujourd’hui à s’en débarrasser pour des véhicules plus léger.
      On a besoin d’avoir du lourd, mais aussi du plus léger et du très léger, l’objectif d’une armée n’est pas juste de résister aux coups de l’ennemi, c’est aussi la maitrise du déplacement tactique pour frapper l’ennemi avec vitesse et efficacité.
      Le syndrome afghan ou on chercherait toujours à se cacher derrière un blindage pour éviter les morts est un non sens, nous ne sommes pas juste les « cibles » de l’ennemi, nous devons être le glaive qui va venir le frapper et le surprendre et c’est pour cela que des FS vont être sur des véhicules non blindés, avancer vite, frapper fort.

    • KTF dit :

      Le prix est un élément non négligeable, vous avez raison. Mais le VBMR/GRIFFON 25T étant un gros bestiau purement destiné au transport de troupes, le VBMR-L doit pouvoir plus facilement remplir le rôle de mule de projection (« échelon national d’urgence ») allégée, intégré dans SCORPION et surtout parfaitement modulaire afin de continuer à remplir les X missions/spécialités dont se charge le VAB, jusqu’alors la seule et unique (donc incomplète et dépassée) bête de somme de notre AdT.

      • Nexterience dit :

        Oui et qui peut le plus peut le moins:
        Si un Griffon est trop peu mobile, il peut au pire se débarrasser de quelques tonnes de blindage pour une mission à haute mobilité.

      • Thomas dit :

        A rapport poids/puissance égale un 6×6 de 25T sera bien plus mobile qu’un 4×4 de plus de 16T. Surtout si le 6×6 est équipé d’un train arrière directeur et que le 4×4 non. Ou que la garde au sol du 6×6 est plus grande que celle du 4×4
        Pour se prononcer vraiment il faudrait connaître les caractéristiques des 2 véhicules.

  14. Vince dit :

    Il faut comprendre ces commandes à Nexter dans le contexte de l’alliance KNDS et de la stratégie industrielle de l’Etat – elles visent aussi à donner à Nexter un poids critique « contre » KMW .

    • Polymères dit :

      Exactement, le choix de Nexter n’est pas juste une histoire d’embrouille avec RTD, il faut lui donner du poids, des produits qui boufferont par la quantité produite, tout produit allemand du groupe.
      Au final, tout le monde aime croire que les allemands vont bouffer Nexter, mais ça risque d’être l’inverse, une orientation plus française, car l’état français lui donne le poids pour s’imposer.

      • Alpha dit :

        @Polymères
        « Au final, tout le monde aime croire que les allemands vont bouffer Nexter, mais ça risque d’être l’inverse »
        Précisément ! En Allemagne certains poussent des cris d’orfraie en voyant le rapprochement NEXTER + KMW pensant que c’est le fin de ce dernier !!!

      • Nexterience dit :

        L équilibre capitalistique et de gouvernance a été fait. N’est ce pas trop tard ?
        Au contraire, n aurions pas dû viser 51% aux vues de ces commandes?

  15. Lakolo dit :

    léger, vous avez dit léger?

    • KTF dit :

      Moins léger que des véhicules pré-Chute du Mur mais globalement, la masse des véhicules (de combat ou non) étant amenée à évoluer vers le haut, du fait de protections renforcées et de systèmes d’armes plus lourds/performants, le Véhicule Blindé Multi Rôles-Léger porte bien son nom. On vit donc bien un changement d’échelle.

  16. Raca dit :

    Encore une fois nous voulons construire à partir de zéro un véhicule militaire au lieu d’ adapter un véhicule existant allemand ou italien qui ont un très bon matériel cela sera plus cher au vu du budget . Ce n’est pas la bonne décision qui a été prise.

    • KTF dit :

      @Raca: Encore une fois, certains experts semblent ne pas comprendre que SCORPION est surtout un programme structurant pour 40ans avant d’être « seulement » un ensemble de nouveaux véhicules. C’est un bond majeur (vital) pour l’AdT qui acte un changement de paradigme dans ses doctrines de combat. Le VBMR-L en est l’un des rouages.
      Entre reconstruire un véhicule allemand ou italien amené à être « périmé » en moins de 10ans (s’il ne l’est déjà) et ce, pour un prix plus élevé que vous ne semblez le croire, et le choix (politique, stratégique et économique) de construire un environnement de véhicules médians complémentaires répondant parfaitement au cahier des charges de nos soldats, il y a un trou noir.

  17. Bloodasp dit :

    On va peut être attendre une photographie de la version finale, là il s’agit d’une ébauche artistique, un dessin pour poser les grands principes, un premier jet…Souvenez-vous les différents versions qu’on a pu observer avant la version définitive des griffons et jaguars…On est encore loin de la version finale, donc vous vous enflammez pour rien messieurs.
    Il y a peut être une question qui reste en suspend, est-ce véhicule va bénéficier du nouveau blindage, pour lequel on a simplifié la production en série à un prix défiant toute concurrence, j’ai oublié le nom de la technique, c’est un blindage qui équipe les nouveaux chars Coréens ou japonais, je sais plus..

    • KTF dit :

      En 3-4ans de développement (premières maquettes numériques de 2014 aux engins de pré-série actuels) pour le duo VBMR/EBRC, il n’y a au contraire pas eu de changements notables visibles.

  18. Lagaffe dit :

    Autre image du jour, une photo des maquettes de l’hélicoptère H160 en version militaire pour l’Armée de Terre : le H160M
    https://www.aerobuzz.fr/breves-defense/le-h160m-sous-luniforme/

  19. nexterience dit :

    Faut bien avouer que si passer à la roue est un avantage en vélocité, il est déplorable qu’on diminue autant les capacités de franchissement des engins seulement pour des raisons de coûts!
    Un 10P était chenillé pour 15tonnes.
    Un 10RC avait 3 essieux pour 15 tonnes, soit 5t par essieu. Cela permettait de conjuguer vitesse et franchissement.

    On est désormais à 7.5t par essieu avec VBMRL, Griffon, Jaguar, VBCI. Espérons ne jamais avoir à intervenir en Europe l’hiver!