Airbus envisage de mettre sur le marché une version militaire de l’A320neo

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

35 contributions

  1. MD dit :

    Mais Airbus ne propose pas de transformer des A320Neo en A320Neo MRTT ?

    • Fralipolipi dit :

      L’A320neo est sans doute perçu comme un peu trop léger pour pousser sa polyvalence jusqu’au ravitaillement en vol (Cf le nombre réduit de ravitailleurs A310 qu’Airbus a pu vendre par le passé).
      .
      Par contre, côté A330MRTT, il semble qu’Airbus veuille aussi lui donner plus de polyvalence :
      « Airbus a également annoncé avoir lancé des études pour étendre les capacités des A330 MRTT. Une version baptisée « Smart MRTT » pourrait disposer d’une connectivité accrue et de capacités ISR.  »
      http://www.air-cosmos.com/singapore-air-show-2018-airbus-envisage-une-version-militaire-de-l-a320-neo-106857
      J’ai l’impression que les modifications spécifiques demandées par l’AA française pour ses A330’Phénix’ sont en train de faire école chez Airbus : [capacités communications C2, SATCOM, relais d’informations ISR (Intelligence, Surveillance et Reconnaissance) notamment pour les pods Aeros des Rafale, avec une capacité de réception, de traitement et de diffusion des données reçues].
      .
      On dit merci qui ??.. 🙂

    • Jean-Michel dit :

      La capacité d’emport en carburant serait trop limitée et les dimensions de la cabine trop faibles pour servir aussi de cargo. Et la vitesse n’est pas adaptée pour ravitailler des hélicoptères qui nécessitent des réservoirs spécifiques pour leur carburant.

      • Wagdoox dit :

        Ça pourrait le faire s’il s’agisait de ravitailler des drones lsm sous son commandement …
        Il faudrait aussi une soute à munition comme pour l’atl2

    • MD dit :

      @ Fralipolipi, @Jean-Michel
      Merci, c’est très clair.

  2. themistocles dit :

    Bonne occasion de stopper la réno ATL2 qui arrive de toutes façons 5 ans trop tard. Avec un premier avion en 2020 dans les forces et au mieux une cadence de 2 par an, nous aurons une flotte au standard de 2015 en… 2027, pour une fin de vie en 2030. Trop peu, trop tard, trop cher…
    Autant investir nos maigres deniers dans quelque chose qui fonctionne. Après l’aventure ratée de l’A 400M, qui n’est, somme toutes qu’un avion de transport sans système d’arme, j’ai des doutes sur les capacités des gens d’Airbus à réaliser quelque chose qu’il n’ont jamais pratiqué A tout prendre le Boing P8 ou le Kawasaki P1 semblent plus sûrs si on veut éviter le même genre de fiasco.

    • Fred dit :

      @ themistocles
      A 400M : gestation plus que difficile, certes, mais à l’inverse, le MRTT est une parfaite réussite, en tout point, alors que son alter-ego chez Boeing connait bien des difficultés.

      • Rascasse dit :

        @ Fred
        Vous avez bien raison, mais reconnaissons que le défi technique de transformer un avion de ligne en ravitailleur n’est pas du tout le même que celui de la conception d’un avion cargo avec des capacités aussi élevées (et variées) que celles de l’A-400M.
        A mon sens, Airbus D&S a démontré avec l’A-400M qu’ils ne sont pas des leaders naturels pour les projets européens d’avions militaires. Leur gestion du projet industriel a été catastrophique (même si les exigences politiques et économiques des parties au projet n’ont pas aidé).

      • Nico St-Jean dit :

        @ Fred

        Terminé les problèmes avec le KC-46. L’appareil sera certifier pour le service d’ici 4 mois : https://www.defensenews.com/news/your-air-force/2018/01/25/the-air-forces-kc-46-tanker-is-almost-ready-for-primetime/
        .
        Le KC-46 va connaître un succès monstre lui aussi à cause de l’effet de série. À titre de rappel, le KC-46 n’est que légèrement moins performant que l’A330 MRTT parce que plus petit. Par contre, son prix est *beaucoup* plus bas. Cependant vous dite vrais, L’A330 MRTT est une sacré réussite et mérite pleinement son succès commercial. C’est mon premier choix pour le Canada à cause de son allonge plus grande que celle du KC-46.

    • Vince dit :

      Bah s’il s’agit de mettre à dispo une cellule déjà largement éprouvée, je ne vois pas trop le risque dans cette histoire.
      .
      Le seul truc c’est que niveau endurance pour les mission d’un Atlantique, du turbo-propulsé paraîtrait plus adapté.

    • FredericA dit :

      Je suis d’accord avec votre vision de la modernisation de l’ATL2 et l’acquisition éventuelle de P8.
      .
      Par contre, j’ai du mal à saisir en quoi le Kawasaki P1 est « plus sûr » (33 exemplaires acquis par la marine japonaise uniquement). En outre, Airbus a déjà travaillé sur ce type de sujet au travers de l’A319 MPA. Un travail sur la base de l’A320Neo ne partira donc pas d’une feuille blanche.

      • themistocles dit :

        @FredericA : La sûreté ne concerne que la solidité du programme ( ainsi que celle du P8) et, à ce qu`il semble, la capacité de l`avion à répondre au cahier des charges. Avec en sus l`avantage d`exister ailleurs que sur le papier. Pas réellement « combat proven » mais cela s`en approche.

    • Wagdoox dit :

      L’aquisition de la génération suivante ne se fera pas en un an.

  3. Miaou dit :

    Améliorer/Spécialiser quelque chose qui marche déjà c’est souvent une stratégie payante.

  4. Matt dit :

    « L’annonce a été faite par Fernando Alonso »
    Il n’est plus pilote de F1 ??? Belle reconversion…

  5. Raymond75 dit :

    Démarche intelligente, au lieu de réinventer un avion nouveau pour chaque besoin. Les Américains sont passés maitres dans ce processus, qui est parfois inversé : le boeing 707 a été dérivé du ravitailleur KC135 et fut un gigantesque succès commercial.

    • Matt dit :

      « le boeing 707 a été dérivé du ravitailleur KC135 »
      Ce serait pas plutôt l’inverse ?

      • Niko dit :

        En fait le prototype Boeing 367-80 a donné parallèlement naissance à la lignée 707 et à la lignée (K)C135.

  6. Langdoc dit :

    Pour ma part, j’opterai pour le nouveau A-321LR pouvant atteindre 4000 miles et ravitaillable en vol

  7. Xuan37 dit :

    Quid d’une version maritime des ATR 42 et 72 pour remplacer les ATL2?
    Aile haute permettant un max de visibilité vers le bas, essentiel si il en est pour de la surveillance maritime, avec turboprop fiable et résistant, une cellule largement éprouvée sur tout type de terrain.
    J’ai mon avis sur la question mais vos avis intéresserais.

    • Leum dit :

      Pas assez cher pour le service Marketing.

    • ji_louis dit :

      Les ATL ont l’avantage des bulles vitrées (sabords bombés), y compris dans le nez. Les ATR ont des limitations de vol par temps de givrage que n’a pas l’ATL. Je ne sais pas si un ATR peut tenir les 13h que peut durer une mission d’ATL. Un ATL peut traverser l’Atlantique sur un seul moteur (mais la plupart du temps, sur les deux). Par contre, les ATR sont toujours fabriqués, et plus les ATL.

  8. tschok dit :

    Elmin, fan absolu de l’ATL2, condamnait le P8.
    .
    Sur le P1 Kawa, pas souvenir qu’il en ait dit grand-chose. Ouï dire qu’il a fait l’objet d’une évaluation sommaire par des militaires français, plutôt flatteuse d’après ce que j’en ai retenu.
    .
    On peut anticiper des tensions, au sein de l’armée, entre les héritiers de l’ATL2, et les aventuriers de l’A320 néo.
    .
    Mais pourquoi, au juste?

  9. Myshl dit :

    Bien. Y’a pire. On a ici un successeur crédible à l’Atlantique 2 qui n’en peut plus.

    Ouais mais comme Vieux, je serais plus rassuré par des turbopropulseurs.

    Oui il y a un marché, et une nécessité. Airbus affiche sa prétention, c’est bien.

    Mais purée que fout Dassault? Ils ne pourraient pas se souvenir qu’ils sont héritiers de Bréguet?

    Et nous sortir un avion PATMAR turbopropulsé, un vrai Bréguet Atlantique 3?

    Ils le peuvent, chez Dassault-Bréguet. Quitte à rappeler des Vieux.

    Et faire se rencontrer jeunes et Vieux. J’attends l’Atlantique 3.

    • Wagdoox dit :

      L´Industrialisation coûterait beaucoup plus cher que de parti sur une plateforme civile. Malheureusement, l’atl2 reste et resta ce qui se fait de plus proche d’une frégate volante.
      Il faut pas oublier que le programme atl2 aura couté 12 milliard …

  10. Rascasse dit :

    Pour un avion de patrouille maritime, ne vaut-il pas mieux demander à Dassault et Thales de convertir des Falcon? Vu l’autonomie de ces petits jets, ça me paraitrait une bonne idée. Et pas très difficile à réaliser (je suis sûr qu’ils ont déjà des plans dans leurs tiroirs…).

    • Wagdoox dit :

      Le tonnage est trop faible pour un réacteur et c’est moins le nombre de km parcouru que le temps sur zone qui intéresse ici

    • Myshl dit :

      Les Falcon sont des avions de surveillance:recherche, certainement pas des avions de patrouille.

      Un avion de patrouille est un croiseur du ciel, il va long et longtemps,
      et il a des armes en soute.

      Les Falcon n’ont pas de soute…

  11. Tonton Charlie dit :

    Je ne m’y connait que très peu en avion de patrouille maritime, mais le Falcon 2000MRA ne ferait-il pas l’affaire pour cette mission?

  12. nexterience dit :

    Un 330 peut avoir une autonomie de plus de 13000km.
    Falcon et ATL sont moitié moins autonomes…

  13. Conan dit :

    il n’y a pas que les ATL2 qui sont à remplacés… Y a aussi les C160 Gabriel.
    De plus l’avantage à utiliser un A320 est évident, c’est un avion produit en très grande série avec un marché de l’occasion enorme… Ça veux dire des pièces de rechange facile à se procurées et à un coût compétitif.