L’Espagne s’intéresse aux anciens Véhicules articulés chenillés de l’armée de Terre

Dans les années 1990, un cinquantaine de « Véhicules Articulés Chenillés (VAC), c’est à dire des Bandvagn 206 (Bv 206), furent acquis auprès de l’industriel suédois Hagglunds pour les besoins de la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne (BIM) et des légionnaires du 3e Régiment Étranger d’Infanterie (REI) pour assurer la protection du centre spatial guyanais (CSG) à Kourou.

Pouvant se déplacer sur des terrains difficiles et accidentés, dans des milieux hostiles, ces véhicules de transport de troupes et de matériel furent notamment utilisés lors des déploiements de la la 27e BIM en Bosnie, au Kosovo et en Centrafrique. Et ils furent également sollicités pour des missions de service public sur le territoire national. En 2008, des VAC blindés « revalorisés » (Bv 206s), c’est à dire dotés d’un systèmes de protection contre les tirs de roquette à charge creuse RPG7, furent déployés en Kapisa (Afghanistan).

Depuis 2011, l’armée de Terre met en oeuvre une version améliorée du Bv 206, à savoir le Véhicule Haute Mobilité (VHM ou Bandvagn 210 Mk II). D’où le retrait progressif du service des VAC.

Mais les véhicules « réformés » ne seront pas forcément destinés à « éliminer » ou à finir leurs jours dans un musée. En effet, la Zone de Défense et Sécurité Sud-Est a indiqué, sur son site Internet, qu’ils intéressent l’armée espagnole.

Fin janvier, « dans le cadre de la coopération entre Etats membres de l’Otan au sein de la NSPA, agence de soutien et d’acquisition », une délégation de l’Ejército de tierra a ainsi fait le déplacement au 7e Régiment du Matériel (RMAT) pour évaluer l’état des BV 206 S en attente d’élimination.

« Afin d’estimer le potentiel résiduel de ces matériels, les visiteurs du jour scrutent de façon minutieuse les sous-ensembles mécaniques, tels que le moteur, ainsi que les carnets de suivi des opérations de maintenance qui retracent toutes les opérations d’entretien de ces engins », raconte la Zone de Défense et Sécurité Sud-Est.

L’Ejército de tierra dispose déjà de 47 Bv-206, acquis à la fin des années 1980 ainsi que 20 Bv-206s (sur 50 attendus).

Comme il n’y a pas de petits profits, le ministère des Armées revend des équipements retirés du service. Cela a été le cas, ces dernières années, des deux Transport de chalands de débarquement (TCD) Foudre et Siroco (vendus au Chili et au Brésil), des Mirage F1 (aux sociétés privées ATAC et Paramount), des cellules d’avions Jaguar (Inde) et, plus récemment, de 5 Super Étendard Modernisés à l’Argentine.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de R2D2

    • de FredericA

      • de Guepard Yankee

      • de lechavenois

  2. de Polymères

    • de MD

    • de FredericA

  3. de christian01

  4. de Ricojaneiro

  5. de TINA2009

  6. de lechavenois

    • de lechavenois

    • de TINA2009

  7. de eric

  8. de vrai_chasseur

    • de Lagaffe

  9. de Lakolo

    • de clément