La DGA lance un programme de démonstrateurs de robots terrestres pour les sections d’infanterie de l’armée de Terre

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

18 contributions

  1. Parabellum dit :

    Enfin! si on n osé pas encore se lancer dans des vrais engins de combat robotisés par exemple sur chenille comme les iran russes qui auraient servis en Syrie…on aurait bien aimé avoir un engin pour aller voir devant dans certaines décombres libanaises par exemple…mieux vaut qu un machin mécanique prenne une rafale ou un rpg qu un homme ou plusieurs…la puissance de feu vue dans certains conflits rend la question dite éthique tres discutée…le soit disant lapin tire lui aussi….la chevalerie depuis les barrages de feu de 1914 en a pris un coup…protégeons les hommes meme a al guerré et je suis d une génération ou le gilet pare éclat n était guère en dotation…osons enfin les robots et les drones pour tirer loin.

    • tartempion, dit :

      Que le gouvernement commence par fournir à tout le monde des brodequins de bonne qualité , pour mémoire au Mali , nos soldats étaient bloqués dans le massif des ifhogas du fait que la semelle de leur brodequins à jambière attenante se décollaient .

      • felipe dit :

        visiblement, vous restez dans l’aigreur : Mali = 2013. depuis 2015 , les armées sont dotées de HAIX et de LOWA, excellentes chaussures hiver/été.
        mais vous devez faire partie des milliers de soldats gaulois qui ont tous un avis sur tout et rêvent d’une armée où chacun s’équipe comme il l’entend. pour s’entendre ensuite dire que l’armée ne fait ce qu’il faut.

  2. Raymond75 dit :

    La guerre faite par des robots c’est super, et puis comme les humains ils pourront continuer à faire des ravages chez les civils.

    • Niko dit :

      C’est triste mais vous conviendrez que c’est quand même le principe, à la base!

      • wagdoox dit :

        pas vraiment non, le câblage des civils a commencé durant la 1er gm.
        il s’agissait de détruire la capacité industrielles de l’ennemi et après avoir constater que détruire les usines était inefficace puisque réparer dans la semaine, les armées s’ens sont prit aux ouvriers et donc à la population.
        Aujourd’hui le problème des pertes civiles vient du fait que les combats sont urbanisés que l’ennemis se fond dans la masse.

  3. Trotaralasoup dit :

    Grand bien pour les HDR et les autres d’avoir moins de barda a traîner sur le dos. Une mule a roulette ou chenillette serait sans doute idéal me semble t ‘il. Moins de fatigue pour plus de performance et de disposition enfin tout dépendra de la configuration du terrain bien entendu.

  4. Albatros24 dit :

    On se rapproche de Terminator finalement…

  5. Fred dit :

    Je me souviens d’avoir vu le véhicule en photo ci-dessus (en tête d’article), se viander à cause d’une rigole assez insignifiante lors d’une démo à Satory. [Le véhicule accélère à l’instar du maitre humain qu’il suit comme un chien quand l’Homme enjambe sans problème la minuscule rase, mais avec des roues + accélération/freinage au mauvais moment, ça le fait pas, et le machin se retrouve sur le toit]
    Pas gagné, une intelligence artificielle vraiment adaptée à tous les innombrables imprévus.

  6. Expression libre dit :

    Cyberespace, intelligence artificielle, robots de combat, tout cela, c’est lié à condition de bien former nos ingénieurs.On en manque. Il ne faudra pas rater ces marches ou bien on sera vite déclassé. Les effectifs, le nombre, c’est bien mais pas que…

    • Expression libre dit :

      Tous ces programmes sont urgents, il ne faudra pas trop ergoter sur le nbre de FREMM ou PA2. De toute façon, le CdG ira jusqu’en 2040, on a le temps, même si on doit financer dès à présent quelques études pour le futur PA.

  7. lol dit :

    Bon faut pas s’enflammer. Je connais bien effidence et cela reste très limité comme technologie. Disons que c’est un labo de 10 personnes qui n’ont jamais industrialisé un vrai produit commercial. Franchement si c’est cela notre techno de pointe il vaut mieux acheter américain.

  8. vrai_chasseur dit :

    C’est bizarre que la DGA ne s’appuie pas plus sur les clusters industriels robotiques existants en France, comme COBOTEAM par exemple. Toutes ces problématiques ont déjà fait l’objet de recherches, d’innovations et même d’applications industrielles de la part de PME françaises innovantes.
    Là ils réinventent la roue, à la DGA. Ou plutôt le chariot d’entrepôt, avec Effidence. Dommage, on a plein d’ingénieurs loin d’être ignares sur le sujet dans nos PME en France et qui ont déjà avancé sur le sujet. Espérons que cette démarche DGA aboutisse, il faut juste qu’elle aille vers plus d’ouverture et de pragmatisme.

  9. Lagaffe dit :

    Il faut faire simple, pas cher voire sacrifiable. Pas question de se retrouver avec des robots à 40 millions d’euros pièce qui se renversent en cognant un trottoir ou qui confondent une Toyota Prius avec un T-72.
    Dans le dernier DSI Magazine, un article soutient que le développement d’un Mecha (une armure robotisée pour les soldats) serait plus facile à développer et plus sûr qu’un robot autonome à « l’intelligence » forcément plus limité qu’un humain. L’auteur de l’article ne manquent pas d’argument pour défendre sa cause et les américains avec le programme TALOS semblent explorer aussi cette voie et ne se limite à la robotisation de plateforme autonome.

  10. Frédéric dit :

    Dans un article de Sud Ouest, on a un article sur les robots de combat russes utilisé en Syrie :

    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/media/00/00/3720123260.2.jpg

    Mais rappelons que depuis quelques années, la DMZ et des sites sud coréens (et aussi des prisons) sont surveillés par des robots armées, le tir étant toujours autorisé par des humains.