Offensive turque à Afrin : Les Kurdes syriens appellent la coalition anti-EI à « prendre ses responsabilités »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

142 contributions

  1. ltikf dit :

    Visiblement les Turques sont moins embêtés d’avoir à leur frontière des terroristes Islamistes que des Kurdes… Ils ne sont pas loin de tomber le masque, comme le Pakistan avant eux ! D.Trump ne subventionne plus le Pakistan et se positionne en appui des Kurdes, que fait la France ? On cause à l’ambassadeur, on appelle l’ONU… on cherche une strarégie (en même temps…) ? Pas de quoi être bien fiers !

    • BRUEL dit :

      Et que voudriez-vous que la France fasse autrement que par la diplomatie ? Qu’elle se pose en défenseurs des forces kurdes en faisant le coup de feu avec les turcs ? La France n’a que le moyen de discuter à l’ONU, à l’OTAN et aux ambassadeurs, mais elle n’a ni les moyens d’intervenir si tant est que le Gouvernement y songerait.
      L’équilibre dans cette zone sera difficile à trouver, pour établir une paix durable, d’autant que la discussion se fait avec, entre autres, 3 dictateurs disposant de forces puissantes.
      Depuis que la guerre sévit en Syrie, la Turquie n’a eu de cesse de répéter qu’il était hors de question d’accepter un état kurde à sa frontière. On le sait depuis le début. Et on a vu le président turc piétiner les opposants et les instances démocratiques de son pays. Et après, que voulez-vous faire par rapport à la Turquie, qui est accessoirement un allié de l’OTAN ? Rien. Tout au plus, tenter de faire pression d’une manière ou d’une autre sur le plan économique, mais guère plus.

      • Pierro dit :

        Il faut que l’UE fasse un embargo économique sur la Turquie, qu’on arrête d’importer leur production, qu’on dissuade les touristes d’y aller et qu’on les sorte de l’OTAN.
        Erdogan est un nostalgique de l’Empire Ottoman, ce n’est pas un allié.

        Son alliance avec la Russie n’est que temporaire, il finira par se heurter avec eux tout comme l’empire Ottoman jadis.

      • ltikf dit :

        « que voudriez-vous faire », « La France n’a que le moyen », « elle n’a ni les moyens d’intervenir », « difficile à trouver », « que voulez-vous faire »
        Ahh il est loin le temps où la France se mettait en quatre pour aider l’Amérique à acquérir sa liberté, contre la puissante Angleterre qui venait de gagner la guerre de 7 ans… W.Churchill – quelqu’un de courageux lui – n’eu pas peur de risquer ses hommes et sa réputation contre les Turcs aux Dardanelles, le risque en valait la chandelle: mettre fin à la première guerre mondiale… Même si c’est difficile, il y a des causes qu’il est temps d’embrasser, comme la liberté des peuples à disposer d’eux même, le statut de la femme chez les Kurdes qui pourrait faire exemple, quand en France la leader des Indigènes de la Républiques vient de demander impunément aux femmes d’être patientes avec les hommes qui les harcèlent… En France l’honneur, le courage, les idées sont attachés comme des chiens dans une niche ! « On ne peut pas… » Si on peut, il faut le vouloir ! Et les autres en face respectent au moins une chose: le courage !

        • jimmy dit :

          W.Churchill – quelqu’un de courageux lui – n’eu pas peur de risquer ses hommes et sa réputation contre les Turcs aux Dardanelles, le risque en valait la chandelle:
          On aurait aimer vous voir envoyer vos proches à la guerre et si vous seriez d’accord de voir des dizaines de milliers de soldats morts pour rien,Dardanelles un échec sur toute la longueur dont les français en ont fait les frais.

    • Wolff dit :

      Ne pas confondre les Turcs et Erdogan, membre des frères musulmans.
      Citation Wikipedia: »Le 21 avril 1998, Erdoğan est condamné à une peine de 10 mois de prison, pour avoir, lors d’un meeting le 6 décembre 1997 à Siirt dans l’est du pays, repris une citation du poète nationaliste Ziya Gökalp qualifiée d’incitation à la haine : « Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants nos soldats ». »

    • vgb98 dit :

      Le plus honnête de notre part serait de clairement dire qu’on n’en a rien à foutre. Pas seulement des Turcs et des Kurdes, mais de tout le Proche-Orient.

    • jyb dit :

      @ltikf
      – non, mattis a donné raison aux turcs.
      – pakistan : les usa vont devoir reconsiderer leur position parce que dans un premier temps le pakistan a reçu un soutien de riyad et pékin. Et qu’il se rappelle au bon souvenir de diverses façons notamment en afghanistan.

    • Fred dit :

      @ ltikf
      « Trump (…) se positionne en appui des Kurdes »
      Bof, tu trouve ??? Pour l’instant ils laissent faire les turcs, qui auraient pu ne pas avoir le cynisme d’appeler leur « opération » « Rameau d’olivier », mais plutôt « huile d’olive » qui est le résultat produit lorsqu’on marche sur un rameau d’olivier.
      Aussi bien Russes qu’Américains semblent avoir fixé une limite à Erdogan (?) [on verra bientôt, si ce pronostic se vérifie]. En tous les cas, pour l’instant c’est « permis de tuer du Kurde ».

  2. Raymond75 dit :

    La coalition va prendre ses responsabilités en abandonnant les Kurdes à leur sort. Ce sera bien entendu une décision prise dans l’honneur, un mot si cher aux militaires.

    • Pravda dit :

      Les militaires appliquent au mieux les decisions des politiques.
      Les poitiques sont élus par le peuple.
      N’accusez pas les militaires des conséquences de VOS décisions.

    • vgb98 dit :

      Raymond75
      Votre deuxième phrase est en trop : à quoi sert-elle, si ce n’est peut-être le plaisir (malsain, et de plus facile sous anonymat) d’être blessant envers les militaires ? Une petite précision de votre part serait la bienvenue. Merci.

      • Raymond75 dit :

        Le déshonneur est de celui qui donne les ordres, mais les militaires devraient cesser d’utiliser ce terme puisque leur fonction, dans une démocratie, consiste à obéir à ces ordres. Il ne peut y avoir d’honneur dans l’exécution d’un ordre qui déshonore, mais il est bon que les militaires obéissent aux ordres..

    • Vince dit :

      Je suppose que vous vous attendiez à ce qu’un quarteron de factieux généraux en retraite renverse Macron pour attaquer la Turquie ?
      .
      Qui décide ? Le politique ou le militaire ? Qu’est-ce que vous voulez assumer au final ?

      • Attila dit :

        En faite c’est très simple! Déclencher une guerre à la frontière mexicaine et canadienne afin que les américains s’occupent de leurs fesses et qu’ils comprennent ce qu’est la guerre et l’ingérence, parce que sinon ils continueront de faire mumuses avec notre sécurité en Europe, en Méditerranée, et au moyen-orient. Plus réaliste, je propose d’ouvrir une base française sur le long terme au KURDISTAN (Car il semble que Madama ne ramène pas les royaltises prévus dans le budget des armées, c’est un coup dans l’eau..enfin plutôt dans le sable), et l’idée de l’embargo commercial et touristique contre la Turquie est une bonne idée, l’Europe doit s’affirmer ou mourir. On joue les caniches pour l’embargo contre l’Iran, et on devrait considérer la Turquie comme intouchable parce-que dans l’OTAN et « maitresse du Bosphore? Le problème vient des dirigeants européens qui n’ont tout simplement pas la force intellectuel, ni le charisme de persuasion qu’on leur prête! Rappelez-vous, Koufra, Alençon, Strasbourg, Colmar, les FFL..et les locdus prêt à bouffer à tout les râteliers même celui de la collaboration et du nazisme… Les laïques turques sont aujourd’hui la cible d’une chasse à l’homme de la pars des intégristes soutenus par Mattis, il faut juste dire non à cette guerre hybride où terroristes islamistes et judéo-évangélistes font cause commune contre la liberté, et les sciences humaines fondatrices de nos civilisations dites « évolués ». Alors inviter Trump au 14 juillet ou inviter Poutin à Versailles comme on inviterait ses copains à son goûté d’anniversaire, c’est ridicule comme le film de Patrice Leconte, des froufrous, des fausses mouches, des perruques, de la poudre de riz, et des odeurs de derrière les portes, et vous avez un état au rabais, incapable d’affirmer militairement l’Europe de défense (Dois-je rappeler tous les attentats en Europe?). Avec un dirigeant européen couillu, Erdogan ne s’adresserait certainement pas comme ça à l’Europe, il ne le fait d’ailleurs pas aux américains même quand ceux-ci interposent des Stryker devant sa tronche. Et lamentablement le petit showbiz de ragondins français qui prend faite et cause pour les migrants en bons bobos-dandy-boudins égocentriques de me*de qu’ils sont,.. accomplissant ainsi le chantage d’Erdogan et ses migrants, comme si la France était responsable de toute la misère du monde… (Pour la Libye je plaide coupable votre honneur!) Pourtant aux USA, en Inde et dans d’autres pays il faut un visa pour rentré, pas de quoi fouetté un chat?! Pire, l’immobilier londonien est en partie toujours à la reine; en Inde si vous êtes étranger vous ne pouvez pas acheter de terre! Par contre chez nous les émirs rachètent tout sans contrainte, c’est pitoyable cette politique fratricide assumé par 40 ans de complots politico-médiatiques! C’est tellement vrai qu’Erdogan vient chez nous pour haranguer nos dirigeants qui frôlent les mûrs dès qu’il faut aller au baston! C’est comme la Palestine qui est sur les cartes géographique depuis toujours et qui demande à exister?!? Quel folie! C’est le résultat d’un complot d’intégristes, ceux-là même qui protège le harcèlement effectué par des caïd d’Hollywood; un peu comme le sujet traité au parlement turque qui disait de libérer un violeur si il épousait sa victime, si jeune soit-elle… Finalement une logique très noir se dessine, et la suite des événements nous dira si la France obéit à cette logique.

        • Raymond75 dit :

          « l’Europe doit s’affirmer ou mourir » ; il y a longtemps que l’Europe a choisi de mourir.

          • 341Cgh dit :

            L’Europe (du moins le Machin européen nommé UE) n’a aucune légitimité : personne ne la regrettera.
            .

    • Céphée dit :

      L’honneur est cher aux militaires.
      Les politiciens s’en moquent, par contre.

  3. Leo dit :

    « les États-Unis ayant envoyé des blindés Stryker du 75th Ranger Regiment dans la région qu’elles convoitaient. » Huh, les Rangers ont des Strykers? Je pensais qu’ils n’étaient qu’une infanterie légère d’élite.

  4. Carin dit :

    Les américains ont juste demandé aux turcs de taper moins fort… la France a demandé une réunion d’urgence… lequel de ces deux pays en a fait le plus d’apres vous??

    • Thaurac dit :

      On est le roi des demandes de réunions d’urgence, là on sait faire, et diplomatiquement, la demande suffit à nous absoudre….d’un comique…

  5. Auguste dit :

    Erdogan ne veut rien savoir.Il refuse de parler avec le Général Vettel à Kobani « tant que les US n’auront pas coupé les ponts avec les YPG ».En attendant il bombarde sur toute la longueur de la frontière syrienne,jusqu’à Hasaka.S’il croit régler le problème Kurde en Turquie en s’attaquant aux Kurdes syriens,il se trompe de gros l’Erdogan.Cela va avoir l’effet contraire,il va solidariser tous les Kurdes,qui avant étaient divisés et même opposés.Maintenant va falloir s’attendre à tout avec le bokassa du Bosphore.Notamment a ce qu’il ouvre les vannes si on l’embête de trop.

    • Auguste dit :

      Pardon:le General Votel est a Raqqa.A Kobani c’est Mac Cork.

    • jyb dit :

      vous rêvez. Les kurdes irakiens se sont atomisés tous seuls. Les kurdes d’afrin suivent le même chemin. Et bien malin est celui qui peut dire comment fonctionnent les fds avec leurs sponsors de la coalition. Car depuis la chute de raqqah, opacité totale sur qui est qui et qui fait quoi…des illustres inconnus arrivent aux manettes, les cadres historiques sont inaudibles et comme je le rappelai dernièrement qu’en est il des institutions politiques dont s’étaient dotés les kurdes syriens ?

  6. Niko dit :

    Renforcer la Grèce et le Kurdistan.
    S’accommoder d’Israël.
    Contenir la Turquie.

    • Auguste dit :

      Indépendance du Kurdistan.L’Anatolie aux Arméniens et Chrétiens.Reprendre Constantinople.Redimensionner la Turquie.

      • Thaurac dit :

        Rive droite du bosphore, l’orient géographique

        • 341Cgh dit :

          La rive droite, ça existe pour un cours d’eau. Pour un détroit, ça ne veut rien dire.
          L’inculture de Thaurac est patente sur ce blog.

      • l'outrepenseur dit :

        magnifique bande annonce du prochain Battlefield !

      • jyb dit :

        @auguste
        redimensionner la turquie. oui c’est à dire l’aggrandir à toutes les provinces turcophones.

        • Auguste dit :

          Ou la diminuer de la partie Kurde et de la partie occidentale.Ou les réexpédier dans leurs provinces d’origine:Mongolie,Asie Centrale.Mais là ce ne serait pas humain….quoi qu’eux ne se sont pas gênés avec les Arméniens et les Chrétiens d’Orient.
          PS:.C’est la mode en ce moment de revenir à l’antiquité pour justifier des politiques actuelles pas trop avouables.

      • jimmy dit :

        les arméniens ont déjà des soucis avec les azéris et les géorgiens.
        les chrétiens il en reste si peu surtout dans le 3 ème âge en Europe les églises sont vides
        Constantinople appartenait aux romains ils ont disparus avec leurs empire.
        c’est surtout l’UE qui risque de se voir redimensionner surtout avec le départ des anglais et qui sait quelle région va demander son indépendance.
        Les turcs quittent l’OTAN et c’est la fin de l’organisation et de son parapluie russe

  7. TINA2009 dit :

    Bsr !

    Il faudrait que la france, notre pays , puisse renforcer son action dans le domaine logistique à destination de ceux qui luttent contre daesh et l’EI.
    Ce renforcement passe nécessairement par la mer, d’une part; et l’outil hélicoptère, d’autre part .
    Ce renforcement passe par : un désaveux partiel de l’opération réalisée par les composantes de nos armées jusqu’à ce 22/01/2018.
    Cela suppose une autre politique … Et un désaveux de la politique menée par L’OTAN …
    Personnellement : Je suis envieux de la politique et des stratégies menées par Erdogan ( pour son pays , pour son idéologie, pour sa quote-part dans plusieurs « devenirs », sur le court -terme …. Et très curieux de pouvoir connaître l’enclenchement de la 2 ème partie de ces stratégies, avec l’accélération souhaitée .
    Une aide indirecte significative au Soudan, aide directe très significative à L’Ethiopie; enfin , une aide directe significative au Yémen m’interpelle ….!!!
    Pour finir :
    – ou sont fabriqués les munitions des chars LEOPARD?
    – Où sont fabriqués les munitions des avions de combats turcs, tous confondus, et utilisés dans le secteur de l’Afrin et mitoyen.?

    • Auguste dit :

      Vous voulez être le Gendarme du monde ?.Une force pour la défense du pays et de ses intérêts,c’est amplement suffisant.

  8. baki dit :

    A chaque attaque ça crie Allah Ekber. Cette ville avait été défendu face aux djihadiste.

    Pas besoin d’être Kurde pour le dire, c’est vraiment dégueulasse.

  9. baki dit :

    Appuyé par les forces spéciales turques et qui plus est le comble, le tout, avec les cris Allah Ekber, retransmis sans complexe par les télévisions publiques turques !

  10. arnaud dit :

    La position de la France est devenue inaudible dans cette région, alors que la France y avait pourtant une tradition…
    Quant aux Kurdes, quelle naïvété…. ils vont être lachés par les US et les occidentaux. Y compris la France.

    • Fred dit :

      @ arnaud
      Une vieille tradition de trahison : Traité de Sèvres (1920)
      .
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Traité_de_Sèvres

      • Nicias dit :

        Les Kurdes de 1920, ce sont des génocidaires. C’est a cette époque que les occidentaux parlent pour la première fois de crimes contre l’humanité et promettent de punir les responsables du génocide arménien. Il n’y a pas eut d’Etat kurde à cette époque parce-que les Kurdes n’en voulaient pas ! ils ont préféré rester avec leurs complices turcs que risquer de se retrouver dans les geôles des mandats européens.

        • baki dit :

          Mais bien sûr.

          En 1920 il y a eu la révolte nationale pour un Kurdistan idépendant menée par Alîsher. C’était monté à plus de 60 milles hommes

          Génocidaire, c’est à dire. Entre Arméniens et Kurdes ?, Si tel est le cas, sachez que les inimités ont été créées d’une par les néo-ottomans, toujours au pouvoir à cette époque et foncièrement religieuse ainsi que par un début de centralisation du pouvoir, donc une répréssion des minorités qui composées et l’empire puis la république

      • jimmy dit :

        le traité de Sèvres n’a aucune valeur,elle ne représente qu’un bout de papier

    • themistocles dit :

      Quand on nomme un Fabius ministre des affaires étrangères, il ne faut pas s’étonner du résultat. Il a certainement fidèlement appliqué ses consignes. Par contre qui les lui donnait ?

      • Auguste dit :

        Il n’y a pas que Fabius,il y a toute la bande à Hollande,Le Drian y compris,qui a fait une fixette sur l’élimination de Assad et ont soutenu tous ceux qui s’y opposaient.Et avec les Américains ils ont fermé les yeux sur les Turcs qui armaient al qaida,soignaient daesh et leur achetaient du pétrole.

    • ltikf dit :

      Le France y avait non seulement une tradition, mais c’était son protectorat… On a par exemple aujourd’hui plus de 6000 médecins Syriens opérant en France ! Quelle tristesse de voir la géostratégie française laisser tomber cette région pour nous épuiser là où nous n’aurons jamais rien de bon à gagner !

    • Tyrion dit :

      @ arnaud: Ils sont déjà lâché par la Russie.

    • Vbg98 dit :

      Arnaud,
      C’est ce que je disais plus haut : la France doit dire honnêtement qu’elle n’a rien à foutre du Proche-Orient.

    • Amida dit :

      @ arnaud: « Quant aux Kurdes, quelle naïvété…. » Pas tout à fait: qu’étaient les Kurdes de Syrie avant le début de la guerre civile? presque rien. Aujourd’hui ils sont l’une des forces les plus importantes du pays. Ils ont été très loin en voulant contrôler la région d’Afrin. Ils vont probablement devoir reculer un peu. Ce qui relancera la guérilla islamiste en Syrie … et leur permettra de se renforcer à nouveau.

  11. baki dit :

    30 kilomètres dans Efrin et les frères musulmans dixit les Islamo-turcs et Erdogan.

    Ils vont manger !

  12. jyb dit :

    Bons soldats mais mauvais chefs chez les kurdes. On ne peut que faire le parallèle entre afrin et kirkouk…Comme à kirkouk, les chefs kurdes ont pensé avoir derrière eux une coalition redevable. A tort. Leur appel à la coalition intervient alors même que mattis justifiait explicitement l’intervention turque. Les kurdes se doivent une autocritique sévère.

    • l'outrepenseur dit :

      Damas et Moscou négociaient depuis des mois avec les Kurdes d’Afrin pour laisser l’AAS reprendre le contrôle de cette partie de la frontière…Refus des Kurdes largement inspiré par les USA. Il y a 2 mois, les SR syriens ont averti les kurdes de l’éminence d’une attaque turque…..ils n’ont reçu que moqueries et rodomontades des Kurdes….effectivement, les chefs kurdes sont des abrutis !

      • baki dit :

        L’outrepenseur arrête donc de raconter de la merde, veux-tu.

        L’alliance entre Hafez et un parti kurde, à l’époque était purement stratégique, tous deux ennemis de la Turquie. Cette alliance ne contrevenait en rien à la politique d’arabisation et de répression à l’égard des kurdes de syrie.

        Tu ne connais rien de l’histoire des kurdes syrie.

        Il n’y a aucune différence entre le régime syrien et le régime turc pour les kurdes.

        Assad a afrin ça aura été identique.

        • jyb dit :

          @baki
          Je ne vais pas débattre de la politique « d’arabisation » de assad père.
          Mais pour ce qui est de la situation récente, le régime syrien et les kurdes syriens ont des vues communes. Les kurdes syriens et l’armée syrienne ont largement coopéré ( surtout pendant la bataille d’Alep) et les accrochages qu’il y a eu a déploré étaient d’ordre « économique » bakchich sur des check points…
          Et je vous invite à consulter toutes les déclarations et initiatives politiques kurdes depuis février 2016.
          Maintenant, avec les usa qui imposent leur présence sur le territoire syrien, on ne sait pas si le projet kurde tel qu’énoncé est caduque ou pas

          • baki dit :

            La collaboration à Alep a-t-elle empêché la SYAAF d’envoyer ses avions de chasse à Qamisli et Hassekê, lorsque les forces kurdes ont souhaité étendre leur contrôle à ces endroits ?

            Leur projet, n’est pas caduque selon eux. Il existe une représentation en France.

          • baki dit :

            Il est de mon avis que ces arrangements militaires tout comme leur formule à minima de large centralisation, n’ont lieu d’être qu’en raison de l’hostilité régionale et de l’incertitude quant aux soutien internationaux; mais pas par affinité.

            Chose qui n’a pas payé, comme on vient de le voir

          • baki dit :

            *large décentralisation

          • jyb dit :

            @baki
            Votre argumentaire est assez déroutant. Oui l’aviation syrienne est intervenue contre les kurdes parce que ,comme vous le dites, ceux ci ont attaqué les positions syriennes…

          • baki dit :

            @JYB

            Bonjour,

            La conception de la politique de la ceinture arabe relève de 1962 ; le chef de la police politique de la djézireh, Mohammed Talib Hilal en est l’auteur. 1963 concorde avec la prise du pouvoir du parti Baas et sa mise en application.

            332 serait le chiffre initial, 250 environ serait le chiffre final.

            Hafez y a mis fin; puis Hafez en parallèle à installé des milliers d’arabes sur les terres kurdes dans ce que l’on appelle des villages modernes, au nom du socialisme et nationalisme arabe.
            Hafez n’accepté aucune association culturelle kurde et tout parti politique était prohibé.
            Hafez a envoyé aussi ses troupes en soutien de l’Irak, lorsqu’elle luttait contre ses kurdes.

            Lors de la guerre du golfe et irako-kurde:
            500 000 kurdes irakien ont fuit vers l’iran
            Des milliers vers la Turquie
            Sont-ils pour autant bien « lotis »?

            Ca ne veut rien dire.
            Qamisli a été pendant 40 ans sous état d’urgence !
            Sans parler des millions de kurdes déplacés, à IDLEB, ALEP, et Damas, les révoltes matées en 2005..

            La liste est longue..
            Le régime baasiste syrien est un régime pan-arabiste et « socialiste ». Puisque pan arabiste, il niais tout particularisme, tout ce qui n’avait pas trait à la nation arabe.
            De facto, s’en suivait des politiques d’assimilation et d’oppression.

          • baki dit :

            *Centaines de milliers

        • l'outrepenseur dit :

          prenez une petite dose de ce que vous avez l’habitude de prendre ! Ensuite rouvrez vos livres d’histoire, et vous verrez que les kurdes syriens étaient beaucoup mieux lotis que dans les autres pays, y compris dans leur « mère patrie »…a tel point que El Assad père a été menacé de guerre par la Turquie d’alors…..que cette ethnie soit « utilisée » par différents acteurs ne tient qu’à leur propension en Irak et en Syrie de nier l’intégrité territoriale des états qu’ils habitent….et on les y aident bien ! Assad à Afrin aurait été très différent très….et les Kurdes vont vite s’en apercevoir.

          • baki dit :

            @l’outrepenseur

            Ils ne disposaient d’aucun droit:

            -Des révoltes nationales dès 1920, menées notamment par Haco Aga dûment réprimées.
            -la désertification des zones rurales dès 1940 au profit d’une urbanisation dans la Djhézireh. Le but était de séparer déjà les populations kurdes au nord.
            -la politique de la ceinture arabe dès 1962: l’implatation de plus de 250 villages dans le gouvernorat D’hassake et le long de la frontière turco-syrie pour « dékurdifier » ces zones
            -Puis en 1970, la prise de décrets pour la poursuite de cette politique de la ceinture arabe
            – Les centaines de villages noyés dans le lac Assad
            -Des apatrides, sans même carte de nationalité. C’était le staut offert par Hafez et fils
            – A raqqa même jusqu’aux années 2000, il existait une grosse partie de la population kurdophone matée par la police politique baasiste.
            -En Syrie, tout comme en turquie, parler leur langue, avoir des écoles, c’était interdit et ça n’existait pas.

            Pour rappel l’outrepenseur, le régime baasiste est un régime nationaliste arabe. C’est la nature du régime des Al-Assad

            Je la connais bien mon l’histoire.

            La tienne, sûrement mieux que toi.

            Prends du gurosan, ça ira mieux

          • baki dit :

            @L’outrepenseur.

            J’oubliais. Tu peux être pro-syrien, racialiste de tel état-nation mais ne parle au nom des Kurdes. Tu n’es ni leur porte parole, ni rien du tout.

            Ils n’ont pas la prétention de venir dire que le français vivait bien sous occupation allemande, parce qu’ils ne le sont pas français.

            Pauvre con de racialiste pro-syrien.

          • jyb dit :

            @baki
            j’interfère dans votre échange avec @outrepenseur.
            1 – sur le fond il a totalement raison.
            Entre turquie, irak et iran; les kurdes syriens sont les moins mal lotis. Pour preuve, depuis les années 1925 ! les kurdes turcs migrent en nombre vers la syrie (50 000) puis les kurdes irakiens migrent des djabal sinjar (irak) vers abdal aziz, en 1988 les kurdes irakiens persécutés par sadam hussein fuient vers la syrie, en 1995 les kurdes turques et irakiens fuient vers la syrie devant une opération de nettoyage de l’armée turque sur le territoire irakien.
            On ne note aucun mouvement de masse de kurdes syriens vers l’irak ou la turquie ! Le régime syrien n’a pas déporté ses kurdes comme ce fut le cas en irak et en iran.
            Pour reprendre vos exemples :
            – la ceinture arabe (lancée en 1963) visait à évacuer la population kurde le long de la frontière turque et visait 340 et non pas 250 villages mais elle n’a pas été menée à son terme (décision de hafez al assad)
            – les mouvements de sedentarisation et d’urbanisation ne sont pas propres à la population kurde même si ils touchent majoritairement les kurdes, c’est le résultat de politiques basées
            sur le modèle soviétiques de grands ensembles industriels ou agronomiques pour mettre en valeur les régions moins développées (l’est syrien)
            – apatrides, la dénégation de nationalité touchait seulement un certain nombre de kurde (nomades transfontaliers ?)
            – culture kurde : oui vraie discrimination au nom de l’arabisation.

            http://journals.openedition.org/remmm/3022

      • jyb dit :

        @l’outrepenseur
        effectivement, c’est en octobre 2017 que l’armée turque a pénétré sur le terroire syrien en zone rebelle pour boucler la zone d’afrin. Dans le même temps ils ont acheminé du materiel et des unités dans la province turque d’hatay (ouest d’afrin)…Les kurdes sont restés sourds à tous ces signaux.
        Les turcs ont commencé leur bombardement le 14 janvier. Les russes ont maintenu leurs positions dans le canton d’afrin jusqu’au 20 janvier…aucune évolution de la position kurde.

      • lxm dit :

        Il semble plus logique que les kurdes d’afrine aient refusé le retour précipité de l’aas car ils deviendraient une zone de guerre active avec la poche islamiste d’idlib, et ont pleins de réfugiés et se sont déclarés neutres.

        • jyb dit :

          @lxm
          déclarés neutres ?
          Les événements leurs donnent tort.

        • l'outrepenseur dit :

          avec des colonnes de blindés frappés du croissant turc et des types du MIT qui pullulaient juste à côté de la frontière ?

    • baki dit :

      Conscient des jeux d’alliance dans la région, les Kurdes n’ont jamais compté sur les américains pour Efrîn mais sur les Russes. Et Les américains le leur toujours dit, que cette zone n’était pas sous leur influence. Maintes de leurs déclarations vont dans ce sens.

      Que voulez-vous qu’ils fassent, si ce n’est essayer de mobiliser l’opinion internationale.

      Les Russes eux, les ont tout simplement trahis, comme ils l’ont toujours fait avec les Kurdes, en Irak au début des années 1920, en Iran en 1946

    • Vince dit :

      Les Kurdes ont quand même le droit de sentir magnifiquement cocufiés par les US (ce qui était prévisible et là il y a effectivement aveuglement politique, mais bon…).
      .
      Quand Tillerson déclare que les Turcs ont le droit de régler leurs préoccupations légitimes (!) de sécurité, et qu’il reconnait à la Turquie le droit de se défendre contre des éléments terroristes, en terme de lâchage en rase compagne on a rarement fait mieux.

      • baki dit :

        Ouai élements terroristes qui attaqueraient le sol turc, dit-il. Ce n’est pas le rôle des FDS et des YPG d’attaquer « un territoire de l’Otan », et tillerson n’a pas désigné les YPG comme une organisation terroriste.

        C’est une déclaration qui ne veut rien dire.

        Lorsque les américains permettront aux forces armées turque de le faire à Manbij et de l’autre côté de l’Euprhate, on pourra en reparler.

        Dans tous les cas, les kurdes ne donneront pas gratuitement, Efrîn au Régime Syrien.

        Au moins on ne pourra plus les accuser de collusion avec le Régime Syrien;

      • baki dit :

        Ne permettra après deal russo-syro-turc, l’implatation de rebelles modérés pro turc, plus exactement.

    • Bwana dit :

      Alors là j’en apprend sur la sémantique du milieu?!! Non c’est pas fun, trop tordu!

      -« Les kurdes je leur achète une palette de Stinger quand ils veulent! ». Comme ça c’est mieux.

  13. jyb dit :

    Le qg des fds a subit une attaque vbied à hajin sur la rive orientale de l’euphrate, le 21.
    Amaq a diffusé les images avant/après filmées par drone.
    Il resterait 1500 combattants de daesh dans le gouvernorat de deir ezzor.

    • Auguste dit :

      Keno Gabriel,le chef des FDS aurait menacé de se retirer de Der Ezzor pour aller rejoindre les YPG à Afrin,si les Américains n’arrêtent pas l’attaque turque.A noter que le patron de l’USAID est passé à Raqqa aujourd’hui.Business is business,on perd pas de temps chez les US.

      • jyb dit :

        @auguste
        il faudra qu’il donne son itinéraire parce que pour rejoindre le canton d’afrin, il faut traverser des zones aas, rebelles, pro-turques…
        La gesticulation comme arme de guerre !

  14. Olyv dit :

    Grace a l’EI, les turques avaient du pétrole pas chère….Les Kurdes sont des musulmans modérés, ont été en première ligne. Erdogan met en prison à tout va, se comporte en dictateur. Reste plus qu’à les faire rentrer dans l’Europe pour vendre notre âme.

  15. Ahmed Jiddou ALY dit :

    Depuis toujours, les États Unis défendent les kurdes contre les arabes, les iraniens. Mais dès qu’il s’agit des turcs, ils regardent ailleurs.

  16. Scalp dit :

    N’est ce pas Mattis qui déclarait à Damas que s’en prendre aux kurdes « serait une erreur» et maintenant ils se font défoncés, laissés pour compte et maintenant le Boucher de FAloujah se pose en équilibriste . Les promesses n’engagents Que les imbéciles qui les croient !

  17. Scalp dit :

    Le chef de la Commission de la défense à la Douma russe propose que l’Iran, la Turquie et la Russie engagent des pourparlers sur la situation à Afrin en Syrie.

    Selon l’agence de presse russe Interfax, Vladimir Shamanov a proposé la tenue de négociations entre l’Iran, la Turquie et la Russie pour résoudre la situation dans la région syrienne d’Afrin où est intervenue l’armée turque depuis le 20 janvier.

    « Les opérations militaires de la Turquie à Afrin ne dureront pas », a affirmé Shamanov.

  18. Yannus dit :

    La Turquie dans l’OTAN permettait d’avoir un accès à la mer noire et de barrer éventuellement l’accès de la Mediterranée aux navires soviétique basés à Sebastopol.

    Maintenant qu’ils sont culs et chemises avec la Russie, l’intérêt stratégique d’avoir la Turquie dans l’OTAN est de moins en moins évident. Puisque la Turquie n’a rien à foutre de nos intérêts en Syrie, notamment concernant la lutte contre Daesch. Je ne vois pas pourquoi on devrait se sentir concernés par leur intérêts stratégiques et aider nos alliés de toujours dans la lutte contre les terroristes de Daesch qui se baladent volontier en Toyota.

    • Thaurac dit :

      Je le dis depuis des années, le chapelet d’iles grecques suffit à barrer la sortie de la mer noire ( réseau de détection sous marins, missiles..), et surtout celles ci doivent avoir des contingents de l’otan pour éviter les futures annexions par la turquie, car elle tourne autour du pot depuis longtemps.
      S’il y a l’armée de l’otan , sur ces iles dont les plus proches de la turquie elle ne bougera pas.

      • jimmy dit :

        et qui va en faire les frais surement pas vous mais les grecs qui seront au plus près de la zone de conflit et surement d’une nouvelle guerre,cette fois ci les russes n’ont plus besoin de chars pour viser leurs cibles et encore moins les turcs.

      • sephiroturk dit :

        Tu est sur de toi le petit
        Si un soir tu prendra un coup de fil t annonçons que tes soldats sont en garde à vue j aimerais voir ta tête… Les îles grecs seront turcs tôt ou tard et tu avaleras ta petite langue

      • Amida dit :

        @ Thaurac: Je suis tout à fait de votre avis. Sur le plan technique, les îles grecques suffisent amplement à contrôler la sortie des détroits. (C’est ce que les troupes allemandes ont fait pendant la Seconde guerre mondiale.) Sur le plan politique, c’est plus délicat: si la Grèce monarchiste fut une ennemie de l’URSS socialiste, la Grèce orthodoxe est une alliée historique de la Russie orthodoxe, contre la Turquie musulmane. Je comprend l’hésitation des USA, dans la mesure où la confrontation avec la Russie reste d’actualité: la Grèce est-elle suffisamment fiable? Est-il judicieux de couper (déjà?) les ponts avec la Turquie, même islamiste? L’évolution de la politique d’Erdogan, son implication dans le soutien aux salafistes en Syrie, la consolidation de la situation en Ukraine, permettront d’éclaircir les choses.

    • Polymères dit :

      Je ne suis pas partisan de la Turquie, mais exiger d’elle qu’elle respecte en tant qu’allié nos intérêts dans la région et ne pas en faire autant pour eux, ça ne marche pas.
      La Turquie n’est pas un pays soumis à nos intérêts comme être membre de l’Otan ne veut pas dire qu’on « appartient » aux américains.
      L’Otan est et reste une alliance de pays indépendants, l’Otan n’est pas une union ou une fédération de pays, c’est juste une alliance militaire.Je sais bien que certains aiment s’imaginer qu’être dans l’Otan c’est être à la solde des américains, mais non et la Turquie en est un exemple.
      Chaque pays est libre d’agir pour ses intérêts et l’Otan n’impose rien et si la défense collective n’est pas remise en cause, ben l’otan restera à l’écart de cette affaire.
      Si demain la Russie s’enfonce dans une guerre régionale face aux kurdes, elle va la faire seule, ça n’engage pas l’Otan.

  19. DVA dit :

    Les kurdes ont encore retourné leurs vestes…avec les USA (qui envisagent de carrément s’installer là bas!) et les fournisseurs de terroriste ( l’Arabie…)..l’Allemagne soutien Erdogan( bjr l’avenir de l’OTAN…)…l’ONU( corrompu jusqu’à la moelle tergiverse…( re -attaques ‘ chimiques’…) boxon quoi !

  20. Alzoc dit :

    Les motivations politiques d’Erdogan sont évidentes, une victoire lui permettrait de renforcer sa position en interne.

    Si jamais les forces turques patinent ou subissent des pertes importantes, cela risque par contre de retourner l’opinion publique contre lui (et dans ce cas il ira, à mon avis, vers plus de répression et d’autoritarisme qui ne feront qu’aggraver la situation).

    Au vu de l’incompétence dont les forces turques ont fait preuve contre l’EI (Utiliser des chars comme des défenses statiques sans même les protéger avec de l’infanterie) elles risquent fort de se ramasser contre les FDS qu’ont peut supposer mieux équipées et entrainées que les combattants de l’EI.

    Ils ont encore perdu un Léopard 2A4 récemment contre les kurdes:
    http://sturgeonshouse.ipbhost.com/topic/1527-the-leopard-2-thread/?page=9&tab=comments#comment-120763

    • Thaurac dit :

      Et s’il gagne sa guéguerre il fera comme hitler, sur de sa puissance,il se tournera vers d’autres « annexions », exemples iles grecques en face de la turquie

    • Vince dit :

      La vidéo s’arrête au mauvais moment. Suffit pas de montrer l’impact avec une fumette blanche, faut montrer les conséquences.
      par ex
      https://www.youtube.com/watch?v=vXprVvMIRWE
      https://www.youtube.com/watch?v=y5xKCzdhAC8

    • jyb dit :

      @alzoc
      dégâts mineurs sur le léopard.

      • Alzoc dit :

        @jyb ; @Vince

        En effet les dégats sont mineurs (cf les images juste en dessous de la vidéo).
        A priori seul le système hydraulique aurait été touché et il n’y aurait pas eu de départ de feu. Si la tourelle avait été touchée de l’autre côté c’était les munitions (même si les dégâts auraient été limités par la présence de trappes anti-explosion sur le toit).

        Le problème demeurent que le Leopard 2A4 ainsi que tous les chars utilisés par l’armée turque sont obsolètes du point de vue de la protection et qu’ils sont mal utilisés (statiques et sans protection d’infanterie).

  21. Expression libre dit :

    « La conscience, c’est notre propre jugement ; l’honneur c’est le jugement des autres. Pour Robinson Crusoé il n’y avait plus d’honneur, il y avait encore une conscience. »
    Citation de Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
    in mon-poeme.fr

    On aura mauvaise conscience tout en ayant perdu notre honneur. C’est triste cette affaire. A part le machin, on ne peut pas faire grand chose sauf à apporter notre assistance très très discrète aux Kurdes. C’est faisable…

  22. Allobroge dit :

    Après le génocide arménien peut-être le génocide kurde, mais là personne ne voudra y croire, songez ! Erdogan !…Enfin quoi !

    • aleksandar dit :

      C’est un peu embêtant de lier le génocide arménien aux kurdes, vu que le génocide arménien a été en très très grande partie commis par les Kurdes.
      Les ordres venaient des turcs mais les égorgeurs sur le terrain étaient kurdes. En échangé ils ont eu droit a leurs maisons, a leurs terres et a leurs femmes ce qui leur a permis de s’implanter dans le nord est de la Syrie.
      Choisissez mieux vos exemples la prochaine fois.

      • baki dit :

        Les Kurdes qui y ont participé, le faisaient sous milice placées directement sous tutelle du pouvoir ottoman.

        D’une il ne s’agit pas des kurdes mais d’un certain nombre, qui plus est irresponsable politiquement, puisque n’ayant pas de gouvernement .

        A l’occasion du retrait des troupes militiaires arméniennes lors du conflit qui les opposa avec les turcs en 1917, ils massacrèrent des civils kurdes pour ne pas leurs se qu’ils considèraient comme leurs terres.

        Et pourtant même si le peuple arménien avaient une armée, ils n’en sont pas responsables.

        Les Kurdes ont aussi sauver des arméniens lors du génocide arménien.

        Inutile de simplifier à outrance une région complexe

      • barfly dit :

        Propagande turcs pour se disculper. L’auto critique connait pas, c’est toujours de la faute du voisin. Il y avait bien des kurdes parmi les égorgeurs, mais ce n’était pas la majorité, loin de là.

        • jyb dit :

          @Barfly
          un peu léger comme démo. Le fait que les kurdes n’aient pas été du bon coté de l’histoire, il y a un siècle n’altère en rien leur valeur et le capital de sympathie actuels.
          jetez un œil sur les exactions de la cavalerie tribale ou cavalerie hamidyé et sur la participation des tribus kurdes auprès des ottomans/turcs…

  23. ETI68 dit :

    La Turquie, flanquée de son allié qatari, deux pays liés aux Frères musulmans, ont largement instrumentalisé une partie du djihadisme régional ces dernières années. Tout comme la Syrie instrumentalise le djihadisme chiite. Après les nombreux revers subis, notamment avec la déroute de l’EI au PO et l’éviction des Frères musulmans en Egypte, la Turquie s’acharne sur les Kurdes et bouleverse les alliances en se rapprochant de l’Iran. On la voit même jouer les « grandes puissances interventionnistes », en tentant de s’implanter en mer Rouge et dans le golfe Persique. Et, emporté par une crise de mégalomanie, Erdogan a même envisagé de rompre ses relations avec Israël, suite à la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de cet Etat, par le président Donald Trump. Ayant perdu leur parrain Obama, la Turquie et le Qatar tentent donc une alliance avec l’Iran contre l’Arabie Saoudite, les EU, l’Egypte et Israël, sans crainte de la contradiction : il y a peu, la Turquie ne jurait que par un rapprochement avec Israël, au nom de l’exploitation gazière en Méditerranée orientale… Il n’est donc pas sans intérêt de constater que nombre de personnes qui conspuent aujourd’hui le prétendu « ennemi russe » (toutes les sources militaires sérieuses vous diront que les récentes manœuvres militaires russes relèvent pratiquement de la routine annuelle et de rien d’autre…) semblent trouver absolument normal que l’on conserve, au sein de l’OTAN, une Turquie de plus en plus pro-iranienne et dont la presse « officielle » n’a pas hésité, l’année passée, à balancer en place publique les positions de certaines de nos forces spéciales au PO, des Américains, mais aussi des Français, si j’ai bonne souvenance… Si nous voulons vraiment sombrer dans l’erreur complète, continuons à nous montrer ferme vis-à-vis de la Russie, qui pourrait bien rallier Ankara et Téhéran définitivement, rien que pour nous contrer, pour de bon cette fois, et nous montrer laxiste à l’égard des islamo-mafieux de Turquie et du Qatar, sans parler de l’Iran. A l’inverse, un début de solution serait un rapprochement avec la Russie, en lui donnant des garanties de maintien au PO (quitte à virer Assad, un autre allié de l’Iran, plus tard) et une politique ferme à l’égard d’Ankara et du Qatar. Que l’on commence par rompre définitivement les négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE et à envisager son exclusion de l’OTAN. Comptons sur le président Donald Trump pour initier cette politique et pour encourager fortement l’UE à la poursuivre également…

    • jyb dit :

      @eti68
      – frères musulmans : difficile de généraliser tant la confrérie est hétérogène. Une ligne rouge doit etre le djihadisme exterieur et de ce point de vue l’idéologie des frères musulmans qu’on a pu voir en égypte, celle d’ennahda en tunisie ou celle de l’akp en turquie ne franchit pas cette ligne.
      On peut etre totalement hostile à l’islam de la confrérie mais dès lors que c’est le choix d’un pays souverain, c’est leur problème.
      Je serai tenté de dire que ces choix souverains devraient impliquer en retour des mesures de la part de l’ue, de l’onu etc mais force est de constater que quand on donne à l’arabie saoudite la direction de la comission des droits de l’homme, on est loin du compte…
      – Le poids geostratégique de la Turquie est bien trop important pour les américains. Notez qu’on aurait pu s’attendre à une déclaration à minima des us sur l’intervention turque, or les propos de mattis vont bien au delà, mattis légitime, la forme et le fond ! fort et clair.

      • Vince dit :

        La confrérie n’est pas si hétérogène que ça, et se retrouve dans une doctrine ; elle est très bien structurée mais en même temps sait très bien utiliser le principe de subsidiarité allié à du pragmatisme. Quant à faire le distingo djihadisme intérieur / extérieur, ça me paraît un grave sophisme dans ce cas. L’important c’est : que veut la confrérie ? Ben elle veut le califat. De ce point de vue, naïveté interdite.

        • jyb dit :

          – djihadisme intérieur : effort personnel, exigence morale de l’individu rien à voir avec le djihad armé.
          – hétérogène : « néanmoins, selon xavier ternisien, elle ne constitue pas une structure pyramidale centralisée mais une mouvance hétérogène, labile et multiforme. »
          je suis complètement d’accord avec ternisien.
          – pas de califat chez al islah (yémen) akp (turc) pjd (marocain) ennahda (tunisie)…
          on peut mettre en relation avec des theocraties comme l’iran, ou l’arabie saoudite.

          • Vince dit :

            Etre d’accord ou non avec Ternisien n’est pas le problème 🙂 Il suffit pour le coup de se reporter aux sources des Frères : Hassan Al Banna – par exemple ses épîtres :
            « Ceci se réalise par la sélection et la consolidation des éléments utiles, de tel sorte qu’ils puissent porter la charge du Jihâd. Le système de prédication dans cette étape est de type « Sûfî » et purement spirituel, puis purement paramilitaire d’un point de vue de l’action (gestes). »
            « Allah est notre objectif, le Messager est notre modèle, le Coran est notre constitution, le Jihâd est notre voie, et le martyre est notre plus grand souhait. » [on connait le sens de martyre en islam. C’est pas vraiment celui des chrétiens].
            « Ai toujours l’intention d’accomplir le Jihâd, ai de l’amour pour le martyre et prépare-toi à cela autant que tu peux. »
            .
            Les Frères Musulmans disposent dès le début (en Egypte donc) d’une « unité paramilitaire responsables d’actions violentes. et de la doctrine qui va avec.
            .
            Pour un petit « road trip » de l’intérieur, on peut aussi se reporter au témoignage de Mohamed Louisi, « Pourquoi j’ai quitté les Frères Musulmans ». Très instructif.
            .
            Oui pour les similitudes avec l’Iran. Il n’empêche que le but ultime est le califat. Mais chez les Frères Musulmans, tout se fait selon des étapes ; la gestion du temps, le « timing », est une notion clé. Voilà – vous trouverez toujours des Frères musulmans pour nous tenir un discours irénique qui sonne agréablement aux oreilles des occidentaux, mais « les chiens retournent toujours à leur vomi ».

        • barfly dit :

          On peut raconter ce qu’on veut sur les frères musulmans, mais le fond du discours est le même, c’est la domination de l’islam.
          Les frontières entre l’islam politique et le djihadisme sont plus que poreuses parfois même les uns motivant les autres à passer à l’acte avec leur discours ultra belliqueux.
          Donc comme le dit Vince, pas de fausse naïveté à ce sujet.

          • Vince dit :

            Il suffit de voir le cursus des Ben Laden, Al Zawahiri, Al Baghdadi : tous passés par l’incubateur des gentils Frérots.

  24. aleksandar dit :

    Pour le moment l’offensive coté turc se limite a l’artillerie et au CAS. Sur le terrain ce sont les milices turcomanes et les FSA qui sont en première ligne. Ce qui a le mérite de clarifier une fois pour toute le rôle des FSA, une bande de mercenaires au service des turcs. Sachant que les FSA ont maintes fois collaboré avec Al Qaida-Nusra, cela met en lumière la complète implication de la Turquie dans la guerre en Syrie et ce, depuis le début.
    D’accord avec JYB concernant les chefs politiques des YPG, par contre leurs chefs militaires sont de bonne qualité.
    Sachant comment la glorieuse armée turque a donné l’image d’un complète incompétence tactique devant AL Bab en 2017, jusqu’à finalement payer DAESH pour qu’il quitte la ville, je doute que cette offensive soit une promenade de santé. D’autant plus que le terrain dans la zone d’Afrin montagneux, partiellement boisé est très favorable a la défensive et que les Kurdes ont largement eu le temps de le préparer
    Par ailleurs les syriens laissent gentiment passer les convois de renforcement en combattants dans le sens Manjib-Afrin.
    Les Kurdes vont payer leur intransigeance. Depuis plusieurs mois des négociations avec Damas étaient en cours sous l’égide des russes pour réinsérer Afrin et sa région dans le giron de Damas en prenant exemple de Sheik Massoud, le quartier kurde d’Alep ou cela a été réalisé. Les kurdes ont fini par énerver les russes, qui n’ont pas donné leur accord aux turcs, mais ont décidé de laissez faire.
    Pour résumer:
    – les turcs vont se foutre dans une situation ingagnable,
    – les kurdes vont revoir à la baisse leurs prétentions, y compris dans l’est de la Syrie,
    – Damas et Moscou attendent de tirer les marrons du feu,
    – les US sont dans les choux.

    • jyb dit :

      @aleksandar
      attention quand m^me. Les turcs ont appris de leurs erreurs. Cette opé est tout sauf improvisée, preuve en est la première séquence de bombardement qui a ciblé les pc, les dépots, les moyens de com et possibilités de mouvement.
      Maintenant reste à savoir quel est l’objectif au sol et le prix à payer. Une certitude, les supplétifs pro-turcs sont incapables de dominer seuls. Comme pour al bab l’infanterie turque devra s’engager en nombre.

      Bayraktar TB2 UCAV

      • jyb dit :

        ? suite :
        armés, lance roquettes t122 Sakaraya, m44 (?) 155 mm, artillerie tractée, léopard 2A4 et acv-300, en tout 6400 soldats turcs ( et 25 000 ?? supplétifs); fronts multiples…les forces kurdes ne tiendront pas longtemps.

        • jyb dit :

          supplétifs turcs : 2 groupes solides et éprouvés, les brigades sultan mourad et les brigades al moutassem. Ces 2 unités bien équipées étaient stationnées sur le territoire turc.
          ensuite c’est plus confus : les faylaq as sham qu’on a vu il y a 10 jours aux cotés de daesh/hts contre l’aas se retrouvent dans la bataille d’afrin.
          jabhat as shamia (front du levant) se retrouve aussi en nombre sur afrin.
          idem pour la division 5.
          On peut rappeller que certaines unités pro-turques qui combattent à afrin sont équipées par les usa…
          Coté kurde : 12 000 combattants max.

        • Vince dit :

          J’ai vu une photo de T155 Firtina aussi.

          • jyb dit :

            @vince
            qui répond donc à mon point d’interrogation, ce ne sont pas des M44 mais des T155 firtina. merci.

          • Vince dit :

            J’ai l’impression qu’ils alignent aussi des M52T au vu de certaines photos (pas évident, prises de loin).

    • baki dit :

      Ah voilà un commentaire cohérent, merci !

      Je rajouterai que l’identité des islamistes est bien connue, en réalité. Il s’agit tout simplement de mercenaires formés et financés par Adnan Tanriverdi, proche d’Erdogan , par le biais d’une organisation appelée le SADAT, co-gérée par l’arabie saoudite, ou plutot quelque-uns de ses membres.

      • jyb dit :

        @baki
        non. Il faut plutôt regarder du coté des qatari et de ahmed cansevik ( général, ancien d’afghanistan et administrateur d’aselsan ) patron d’une société militaire privée qui a pris le relais de tanriverdi après la rupture entre saoudiens et qataris sur le terrain syrien.
        sadat n’est pas une organisation mais aussi une smp (société militaire privée) tanriverdi est un général des forces spéciales turques. Je ne suis pas sur que les saoudiens soient encore partie prenante de sadat (à vérifier)

    • dodudindon dit :

      oui, en gros seule l’aviation turque pourra rester efficace … tant que les Russes resteront en retrait, c’est-à-dire tant que les FDS ne seront pas revenus à de meilleurs sentiments.

      La TAF pourrait aussi aller larguer quelques bombes sur les dépôts kurdes à l’est de l’Euphrate, avec, pour le symbole, des F16 décollés d’Incirlik emportant des bombes US, au motif que, publiquement, les FDS ont envoyé des renfort depuis l’est.

  25. Szut dit :

    Un soutien aux Kurdes, même discret, serait bien inspiré. On ne sait jamais si on peut en avoir besoin à nouveau.

    • Yannus dit :

      Entièrement d’accord.
      La situation me fait penser à la citation de Churchill : Vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre.

    • l'outrepenseur dit :

      c’est sûr….surtout que Le Drian reçoit en grande pompe son homologue turc à Paris en pleine offensive et tout sourire…ah les Kurdes doivent se dire que c’est rendez vous au tas de sable et sans vaseline !

      • Alpha dit :

        @l’outrepenseur
        Petite précision : Cette visite du MAE turc à Paris, est prévue de longue date, car il s’agit en fait, d’une conférence sur coopération dans la lutte contre l’utilisation et le développement d’armes chimiques… Cette conférence réuni 29 pays, cela ne se prévoit donc pas du jour pour le lendemain ! … A noter qu’à cette occasion, Le Drian s’entretiendra avec Cavusoglu, précisément la situation en Syrie.

    • Alpha dit :

      @Szut
      Notons que Le Drian a reçu son homologue turc, l’appelant à cesser les combats et a demandé une réunion urgente du Conseil de sécurité de l’ONU… Ce n’est pas rien…
      D’autres ont fait beaucoup moins … Les USA appellent à « la retenue », tandis quela Russie se dit « préoccupée » … La Russie, qui tient l’espace aérien dans cette région, au passage !
      Et puis que faire ? Turquie = pays allié de l’OTAN, partenaire économique de l’Europe, et YPG = alliés des Occidentaux dans la lutte contre Daech… Donc, 2 alliés de la France !
      Quelques petits comiques « bas du plafond » voudraient peut être que nous balancions une salve de Scalp sur la Turquie ???

    • Barfly dit :

      Donc les turcs et leurs alliés envahissent la région d’Afrin pour l’échanger avec celle d’Idlib qu’ils détiennent déjà soit dit en passant. Je n’y crois pas, c’est complètement farfelu, c’est vraiment faire la guerre pour la guerre. C’est les shadoks en Syrie.
      Mon avis est que les turcs veulent créer une zone sous leur influence, un genre de zone tampon qui irait de Manbij à Idlib. Une situation intenable sur le long terme malgré le projet de gazoduc qui semble rapprocher tout ce petit monde.
      Et sinon, encore une fois l’implication de la Turquie dans le soutient aux rebelles et autres armées de djihadistes n’est plus à démontrer… J’en viens même à me dire que si la frontière turque avait verrouiller hermétiquement, la guerre en Syrie n’aurait pas durer plus de 2 ans.

    • jyb dit :

      @lagaffe
      c’est plus la conséquence tactique sur le terrain que le fruit d’un accord. Les russo-syriens proposaient « jusqu’au bout » un retour de l’aas à afrin, qui plus est conforme à la ligne politique des kurdes.

    • aleksandar dit :

      Sourire, la désinformation va bon train. Penser que les russes aient donné leur accord c’est vraiment les prendre pour plus idiots qu’ils ne sont. Les turcs sont venus, on présenté leur projet, les russes ont écouté poliment et on dit  » faites ce que vous voulez « , trop content de voir kurdes et turcs s’embrocher. Ils ont même publié les photos de la rencontre !
      Mais c’est Kommersant, le journal qui annonçait que les drones avait détruit 8 avions à Humaymim, rien que ça !
      Heureusement , ils ont une  » source a l’intérieur du ministère de la defense  » cette fois ! Peut être la concierge, ou le livreur de pizza !
      Quand a  » obtenir en contrepartie que les forces de Bachar al-Assad reprennent pied dans la région d’Idlib, où sont établies les forces turques » c’est d’une stupidité sans bornes, vu que la SAA a en face d’elle les forces d’Al Qaida-Nusra qui ne sont pas sous la coupe des Turcs et sont encore loin , très loin même, de la zone turque, ce que les russes savent parfaitement.
      Mais bon, ces délires journalistiques amusent les enfants, c’est déjà ça.

      • Lagaffe dit :

        Concernant l’info de Kommersant sur l’attaque sur Hmeimim et le démenti russe : le jour même où Moscou publiait son communiqué, le journaliste militaire russe Roman Saponkov postait des photos sur VKontakte, le réseau social le plus populaire en Russie, montrant le stabilisateur horizontal endommagé d’un Su-24, et et une entrée d’air de réacteur percée. Selon Saponkov, aucun appareil n’a été détruit, mais 10 appareils ont été endommagés, ce qui inclut six Su-24, un Su-35S, un An-72, un avion d’observation An-30 et un hélicoptère de transport Mi-8. Il prétend aussi que deux Su-24 et un Su-35S sont de nouveau opérationnels. Dans une autre publication, Saponkov dit qu’il lui a été demandé de ne pas évoquer l’attaque.
        https://warisboring.com/sept-avions-russes-perdus-en-syrie-le-jour-du-nouvel-an/
        On aurait des infos plus justes et précises si l’armée russe ne censurait pas les journalistes militaires et ne dissimulait pas ses pertes.

  26. CortoM dit :

    Cela donne une idée sur l’avis de quels pays va compter lorsqu’auront lieu les négociations internationales sur l’avenir de la Syrie, On ne parle pas à Mr Erdogan comme à Bashar El Asssad. Pas d’adepte de la ligne rouge infranchissable, Erdogan a d’ailleurs déployé des véhicules de Guerre Electronique à la frontière A se focaliser sur une vision bipolaire du monde on oublie l’émergence de puissances comme la Turquie sur lesquelles il faudra compter demain. Pour l’instant la stratégie turque loin de ses frontières n’est pas l’ingérence militaire mais de tisser des liens dans tous les domaines pour qu’il s’agisse d’alliances effectives et durables.

  27. Vince dit :

    L’UE aurait pourtant pas mal de moyens de pression contre la Turquie :
    Suppression/suspension association et union douanière
    Suppression accord préférentiel concernant l’agriculture
    Suppression accord préférentiel concernant le charbon et l’acier
    Suppression des subvention au titre des fonds d’aide à l’élargissement.
    .
    Le hic s’appelle « réfugiés », dont on a vu comment l’UE a traité avec brio le problème ; et voilà pourquoi on en appelle à la « retenue », nouvelle entrée au novlangue de la diplomatie pour dire « cachez ce sein que je ne saurais voir ».

    • jimmy dit :

      L’UE a déjà perdu beaucoup avec l’embargo russe,les échanges commerciaux sont à l’avantage des pays européens en particulier l’Allemagne donc à part se mettre une balle dans le pied,toute suspension commercial serait catastrophique pour des milliers d’européens voir des millions

  28. caiusbonus dit :

    On n’aurait pas quelques postes MILAN en rab histoire de tester l’efficacité sur les chars turcs? Discrètement of course!

  29. arnaud dit :

    Les Kurdes ne sont pas les alliés des occidentaux. Ils en ont juste été les instruments.

  30. jimmy dit :

    Les bombardements se limitent à la destruction du matériel fourni par les américains,les kurdes abandonnent leurs stocks d’armes et fuient les zones sous l’aviation turc.
    Les derniers attaques de drones contre les bases russes ont eu un impact sur la décision de Poutine de laisser les turcs faire le nettoyage.
    Les groupes du Ypg auraient libéré quelques milliers de daeshistes en échange de leurs soutien contre les turcs.

    • barfly dit :

      « Les groupes du Ypg auraient libéré quelques milliers de daeshistes en échange de leurs soutien contre les turcs »
      C’est cela oui… tu prends vraiment les kurdes pour des couillons…
      Moi je dirais plutôt que c’est l’armée turque qui vient libérer les djihadistes des prisons kurdes. Je rigole mais ça ne m’étonnerait pas. Autant je n’imagine pas du tout un ancien combattant de l’EI porter un brassard YPG pour faire la guerre aux côté des kurdes autant je l’imagine bien rejoindre des groupes rebelles alliés à la Turquie. Il y a des filiations. N’oublions pas que l’EI avait des passes droit à la frontière turque, cette collaboration entre les deux n’est plus à démontrer.

  31. Supinfo dit :

    Je pense que les Américains vont agir à leur manière habituelle – vaguement de promettre leur soutien, saignant les côtés opposés. Et puis refusez ces promesses. Un exemple classique est la guerre en Ossétie du Sud en 2008. Les Américains ont alors laissé entendre à Saakachvili leur soutien, même si en fait, ils voulaient juste voir comment la Russie se comporte dans cette situation. Jusqu’à présent, nous voyons que Trump ne peut même pas reconnaître le Kurdistan irakien, où il semblerait qu’un référendum ait eu lieu, et si on le souhaite, les Américains pourraient se «cacher derrière». Mais les Etats-Unis, bien qu’ils profitent au Kurdistan indépendant et formellement pro-américain, comprennent que si vous allez trop loin en soutenant les Kurdes, vous pouvez engager une action militaire. Mais les Américains n’aiment pas ça, ils préfèrent se battre avec les mains des autres. De plus, en soutenant les Kurdes, il y a un risque de querelle finale avec les Turcs. Et cela pour les États-Unis signifierait une perte d’influence dans la région

  32. Censure54 dit :

    Mes commentaires étant automatiquement censurés je poste mon message ici :
    https://privatebin.net/?1d7f7cc7b648a9f6#cZYEngIxZqrLjgJo8TDMOl8jW0Fy6rPj1ORvzp47gCY=
    .
    @Admin
    Vous censurez par mot-clés ?

    • jyb dit :

      @censure54
      – je doute que votre com ait été censuré.
      – je met de coté votre lyrisme partisan. rien à redire sur les tentatives russo-syriennes d’éviter l’affrontement et sur l’entetement des kurdes d’afrin.
      260 morts kurdes c’est bien le chiffre qui circule. 4 soldats turcs et 47 miliciens.
      En revanche des inexactitudes sur le déroulé tactique, en particulier sur tall bisraya qui a été repris par les kurdes dans la nuit.
      Les prouesses techniques dont vous faites état, si elles sont exactes, ont sur le terrain un impact assez faible.

    • dodudindon dit :

      intéressant, vous terminez par un « De mauvais jours attendent les S-400. » : on en déduit que les Turcs ne sont donc pas intéressés par les S400 et n’en n’achèteront jamais.

  33. Carin dit :

    Les américains l’ont souvent dit, ils ne veulent pas de la région d’Afrin.. elle ne présente aucun intérêt. Les kurdes ont fait la sourde oreille et se sont tournés vers les russes, qui viennent de les lâcher en beauté. Ce qui intéresse les USA c’est la région juste en dessous de celle d’Afrin qui est truffée de djihadistes, mais borde la partie de la Syrie utile contrôlée par les russes. Ce qui va se passer à Afrin et sa région est équivalent à ce qui c’est passé dans le Kurdistan irakien, jib a raison, les élites kurdes sont très mauvaises, elles n’ont pas compris ou voulu comprendre ce que les américains leurs explique depuis longtemps…
    Reste aux kurdes de la région d’Afrin de se replier sur Manbij sous la vraie protection de la coalition, les turcs n’iront pas les chercher entre les mains du diable.
    Ensuite les FDS/YPG se mettrons en ordre de bataille sous la bannière étoilée, et iront enfin combattre les djihadistes avec la bénédiction des russes qui préfèrent et de loin avoir pour « voisins » les kurdes plutôt qu’AQ et autre EI.
    Sans compter l’aide de l’AAS qui a les mêmes aspirations que les russes, et seront bien contents que ce soit les FDS/YPG qui se coltinent les fous de Dieu.

  34. Vince dit :

    @Auguste – cf commentaire sur un autre article – si vous confirmez que le missile tiré contre le Leopard II est de fabrication allemande (aka Milan) ce serait d’une rare ironie.