La Marine nationale invite les jeunes nés avec Internet et les réseaux sociaux à « rejoindre l’équipage »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

11 contributions

  1. Carin dit :

    Je suis partagé.. d’un côté cela éveille ma suspicion quand au fait que ces réseaux sociaux sont très suivis par nos adversaires, ennemis, et même « amis », ce qui pourrait nuire à la discrétion que requiert ces métiers , et d’un autre côté je vois mes petits enfants dont le dernier a 4 ans jouer sur ma tablette sans aucun problème de navigation! Du coup je me dit que si un jour l’un d’entre eux se destine au métier des armes, qu’en sera t’il de son mode de vie très « connecté « ?? Que ressentira t’il lors d’une coupure de connection requise par la discrétion voulue lors de certaines de ses missions?? Les réseaux sociaux sont une drogue dure pour nombre de nos jeunes, mais c’est l’avenir.

    • Le Breton dit :

      Si il s’engage, ce sera sûrement pas pour jouer avec une tablette dans un sous-marin.

    • Caton dit :

      On peut aussi imaginer qu’il sera en mesure de transformer ses jouets actuels en armes redoutables vis-à-vis d’adversaires qui ne seront plus des super-méchants imaginaires, mais des vrais.

  2. baki dit :

    30 kilomètres dans Efrin et les frères musulmans dixit les Islamo-turcs et Erdogan.

    Ils vont manger !

  3. Affreux Jojo dit :

    Y’a rien qui vous choque dans la photo ? Moi oui, vu le contexte social actuel. Alors pas choqué horrifié hein, non. Mais rigolard et caustique. Comme le doubitchou.!

    Cette photo va faire buzzer dans le mauvais sens du terme !