Syrie : La coalition anti-jihadiste va former une force frontalière de 30.000 combattants

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

61 contributions

  1. dodudindon dit :

    Erdogan c’est comme la « POLICE (en grandes majuscules) municipale (en petites minuscules) » : grande gueule et petite bite.

    • Auxsan dit :

      C’est pas gentil pour les PMs…..

    • kimou dit :

      Et pourtant la police municipale ait beaucoup plus proche des gens ( discussions , amabilité , respect ) que la police nationale et il savent etre méchant quand il sont dans leurs droit .

  2. jyb dit :

    l’artillerie turque est déjà à l’action dans le canton d’afrin !

    • dodudindon dit :

      Maintenant, ils viennent de prévenir l’OTAN qu’ils entamaient une opération d’invasion du nord de la Syrie….

  3. jyb dit :

    précisions : les turcs ont bombardé
    – le canton d’afrin,
    – des positions kurdes dans la province turque d’hatay à kirykhan et reïanlhi
    – la province (syrie) d’Idlib, deir bellta, bafusan, jyndars…

    • Auguste dit :

      On va voir si Erdogan va aller jusqu’au bout.Il avait promis de détruire Afrin et Manbij si les FDS ne se retiraient pas.

    • dodudindon dit :

      Les turcs ayant engagé une opération, quel délice d’écouter la conférence de presse de la porte-parole du MAE US :

      -Q : Quid de notre allié turc bombardant notre autre allié les FDS ?
      -R : je n’ai rien de précis à ce sujet
      -Q: mais encore …
      -R : je n’ai pas de rapport précis sur ce qui se passe ou non

      … etc …

      pendant ce temps-là les combattants arabes des FDS (souvent intégrés de force) hissent une affiche du Pdt El-Assad à Raqqa (en sa faveur) … ;

      l’armée syrienne laisse bien volontier passer les FDS allant renforcer Afrin …

  4. jyb dit :

    Depuis la fin de l’année 2017, tous les membres de la coalition réduisent leurs effectifs sur zone sauf les usa.
    Le canada a rappelé son avion isr (aurora) ainsi que du personnel mais a envoyé dans le même temps un second c 130-j (et une équipe de formateur en déminage)
    Il reste un peu moins de 600 brits (médecins, logisticiens, genie)
    L’italie vient de rapatrier 500 des 1400 personnels en irak ( mais aurait renoncé a former les fds comme s’était envisagé par pinotti)
    Belgique et pays bas n’ont pas modifié leur participation ( f16 bataves+1 ravitailleur+1 c-130)

    • jyb dit :

      j’oublie l’australie (outre l’Aaf vu récemment) 380 australiens restent en irak.
      Comme pour la précédente annonce, si les intentions et les moyens sont connus pour l’Irak, on attend toujours la position officielle des membres de la coalition au sujet de la Syrie.

    • Auguste dit :

      Les Anglais ont aussi des hélicoptères et des drones, qu’ils vont envoyer en soutient du G5.La France va retirer son artillerie et 12 hommes.Pinotti n’a rien à dire,mémète Mattis a dit que les Italiens vont former une gendarmerie à Raqqa.Et pendant ce temps là,daesh reconquiert des villages au sud de Der Ezzor,au sud de Damas Et dans la poche sud-est d’Hama,que les Syriens ont « mystérieusement » négligé,daesh fait provision d’otages hezbollah et Chiites.Quant à l’idée d’envoyer une armée d’Arabes dans le sud,c’est pain béni pour daesh,qui va se refaire une santé.Pas à dire,on a affaire à des lumières .

      • jyb dit :

        @auguste
        – je crois que c’est ce programme des carabinieri qui est en suspend.
        – daesh a repris des positions à hts pour etre précis.
        – pas d’info sur des prisonniers hezbollih ou chiites, le secteur que vous évoquez est la zone d’action des forces palestiniennes syriennes brigade al qods et le régiment d’al nayrab.
        – oui, des lumières.

        • Auguste dit :

          Pardon les « provisions » c’est à Harasta (Damas).Des Hezbollah libanais et ce qu’ils appellent les « mercenaires assadistes ».Ils en tuent pas mal aussi,surtout les commandants.Un tortionnaire de Damas et un du Hezbollah libanais,entre autres.PS Les Américains ont fourni des Manpads aux Kurdes.J’en connait un qui va être content.Quant aux Carabinieri,Mattis va faire les gros yeux,vous allez voir s’ils ne vont pas obtempérer.

          • jyb dit :

            @auguste
            – donc si c’est à harasta , on parle bien de hezbe mais ce n’est plus daesh c’est hts (al qaida)
            – une stat circule. Depuis juillet 2017 feu vert de trump à la livraison d’armes (dont des manpads) Les tirs de manpads ont augmenté de plus de 50%.
            – un rebelle (j’ai plus son nom en t^te) a mis un slip propre badgé modéré pour réclamer à washington un soutien accru pour lutter contre les russo-syriens.

      • S.B-Seguin dit :

        Bonjour Auguste,
        quelle source avez-vous pour annoncer que l’Italie va former une gendarmerie à … Raqqa sachant que l’Italie a toujours toute forme d’engagement en Syrie?
        Ne confondez-vous pas avec le kurdistan irakien où les italiens étaient fortement implantés notamment au niveau du barrage de Mossoul?

        • jyb dit :

          @s-b seguin
          c’est officiel. L’info était reprise par le mod italien, mais depuis ces déclarations, les usa ont joué leur petite musique perso qui ne s’accorde pas bien avec les « vêpres siciliennes »…

        • Auguste dit :

          C’est une interview de James Mattis,ces jours-ci qui en parlait.Il est vrai que la présence des carabiniers à Raqqa avait été annoncée par la Pinotti en Juillet (à Washington)…. »à condition que la situation politique le permette ».Qu’elle puisse annuler et dire non aux Américains,comme annoncé par @jib m’avais étonné.Il y en un (l’unique)qui avait dit non aux Américains,il a du fuir en Tunisie (Craxi).A Mossoul ils étaient en force pour retaper le barrage,en ayant pris soin de s’armer légèrement, pour ne pas qu’on les envoie en première ligne.Pas de morts,surtout en période électorale.Des « Forces Spéciales », inconnues du public, ont probablement travaillé avec les Américains.

    • k dit :

      Bonjour jyb,
      vu qu’officiellement il n’y a pas de français en Syrie (…), quelle est la présence de la France en Irak telle que les 200 hommes de la TF Hydra des FS ou les missions de formation (avec notamment la Légion Érangère), suite au retrait de l’artillerie apportée avec les Caesar?

      • S.B-Seguin dit :

        Erratum:
        La TF Wagram est toujours active en Irak:
        « La Task Force Wagram poursuit son appui aux opérations de sécurisation menées dans la vallée de l’Euphrate. Cette semaine, quatre missions de tirs ont été réalisées au profit des forces de sécurité irakiennes (2 missions d’éclairement et 2 missions d’interdiction – bilan du 3 au 9 janvier). »
        http://www.defense.gouv.fr/operations/operations/points-de-situation/point-de-situation-des-operations-du-11-janvier-2018

        • jyb dit :

          @s-b seguin
          Pas de français en syrie. Mais le centre de gravité de ceux qui n’y sont pas
          reste ain aissa au nord de raqqah, la difficulté étant que le centre de gravité des francophones djihadistes n’est plus raqqah mais Idlib.
          phase de reconditionnement dans un certain flottement « politique » sauf pour les chasse à l’homme.
          Il faudra faire l’inventaire des aravis qui quitteront la syrie.

      • lephil dit :

        Vous oubliez ceux qui sont en Jordanie !!

    • k dit :

      Une précision, comme la France aux EAU, Qatar, Koweit et Jordanie, et plusieurs autres forces alliées, l’Italie déploie une partie de ses personnels (500 militaires) mobilisés pour l’Irak, hors d’Irak et donc au Koweit en l’occurrence.

  5. Scalp dit :

    Ça sent de plus en plus mauvais en Syrie . Le neo-colonialisme bat son plein gré. Heureusement que les Kurdes n’ont pas d’inimitiés envers la Russie , ce serait pire

    • l'outrepenseur dit :

      Idlib va tomber c’est une évidence, du coup restera la présence US à traiter par Damas, celle sur le Golan étant devenue plus qu’anecdotique, malgré le soutien de l’Air Force officieuse de Al Qaeda et consorts, et le Sud ayant été neutralisé par la nouvelle philosophie des traitres jordaniens qui plient toujours dans le sens du vent. et c’est maintenant et ici qu’Erdogan a compris qu’il a été piégé : soit il admet cette énième entité néo colonialiste US annonçant de facto le bordel dans ses provinces kurdes, , soit il se rallie à Assad…dans les 2 cas il bouffera son chapeau. mais cela est une évidence, la prochaine confrontation sera à l’Est de l’Euphrate et elle mettra directement les FDS au prise avec l’AAS…..et avec tout le danger que constituera une éventuelle entrée directe dans les combats des US, des iraniens et du Hezb, sans compter les russes….belle « chakchouka » en perspective en tout cas.

      • jyb dit :

        @outrepenseur
        reste aussi à liquider les djihadistes du bassin du Yarmouk, càd hts et daesh. Daesh qui a retrouvé quelques effectifs sur Yarmouk vient de reprendre à hts le complexe de l’école Abdelkader al husseiny.

      • Polymères dit :

        Damas se gardera bien de « traiter » la présence US, faut arrêter de croire que les forces qui combattent pour Assad sont toute puissante au point de foncer aveuglément contre les américains, comme si ces derniers ne réagiront pas.
        Les américains n’ont peut être que quelques centaines d’hommes en Syrie, mais vaincre les américains, ce n’est pas vaincre ces quelques centaines d’hommes, c’est toute la machine qu’il y a derrière et ça, l’armée syrienne en est incapable et ce serait réellement un acte fatal à Assad.
        Vous avez cependant raison, Idlib comme toutes poches rebelles seront reprises par les forces loyalistes, ce n’est qu’une question de temps.
        Ankara ne peut pas s’accorder avec Assad, car outre le fait qu’il boufferait son chapeau, il perdrait le soutien local sur lequel les turcs s’appuie, les rebelles qui restent toujours profondément anti-Assad.
        Ankara a actuellement qu’une seule option militaire, c’est celle de prendre Afrin et ses environs, car c’est une zone ou les américains ne se trouvent pas.Ailleurs les américains font obstacles et empêchera Ankara de pousser aveuglément ses troupes, comme si les américains seraient un acteur mineur à négliger.La seule inconnue est de connaître la réaction des kurdes qui pourraient vouloir attaquer depuis Manbij, les forces turques indépendamment des américains et donc de leurs soutiens, c’est uniquement dans cette configuration que les turcs pourraient se retrouver en position de force pour y mener une offensive, même si les américains interviendront (feront obstacles tout en négociant la fin des combats) dès que les FDS reculeront.
        Ensuite, les turcs savent que chaque opération militaire comporte des risques, des surprises et on pourrait voir une situation ou l’armée syrienne serait bien plus favorable à venir aider les FDS contre les turcs et leurs alliés afin de les dégager plutôt que l’inverse.Car plus la poche d’Idlib va se réduire, plus les forces loyalistes seront en opposition des turcs.
        La Russie n’en doutez pas, ne pousse pas, bien au contraire, Assad à aller affronter les américains et s’il se décide d’y aller seul, elle ne sera pas derrière pour le soutenir.
        La Turquie est effectivement celle qui a la position la plus intenable et la plus complexe, je pense qu’ils lanceront leur offensive (avec toute sles incertitudes et les risques que cela peut créer et dont nous ne pouvons rien savoir) pour prendre Afrin mais qu’ils n’iront pas plus loin et finiront par se faire discret sur ce fameux territoire kurde en Syrie.
        Erdogan paye aujourd’hui son inactivité de la bataille de Kobané, a ce moment il avait l’occasion rêvé pour éviter ce qui aujourd’hui le préoccupe tant.

      • Alpha dit :

        @l’outrepenseur
        « …du coup restera la présence US à traiter par Damas, celle sur le Golan étant devenue plus qu’anecdotique
        La présence US à traiter par Damas ? Ça c’est marrant ! On se demande bien comment… Surtout si les US ne sont pas d’accord avec vous … 🙂
        Quand à celle sur le Golan, une anecdote qui dure depuis 1967 tout de même !!!
        Pour le reste, rien à dire ! Erdogan est effectivement piégé par les USA : Soit il admet l’avènement d’un Etat Kurde, soit c’est le rapprochement avec Assad…

        • l'outrepenseur dit :

          le Golan, renseignez vous, est partagé depuis 67…je parle bien évidemment de la partie non occupée….quand à la présence US, elle sera traitée, et pas seulement de façon conventionnelle, cela s’appelle la résistance contre l’occupant, car ils ‘agit bien d’une occupation !

    • ltikf dit :

      Au lendemain de la 1ère guerre mondiale, les Britanniques ont eu à gérer la Palestine et l’Irak, les Français le Liban et la Syrie. Les Britanniques ont eu la finesse nécessaire pour accepter la partition de la Palestine (également Pakistan-Inde). Les français idéalisent toujours le mélange des populations (encore aujourd’hui…) – et le Liban ou la Syrie sont des poudrières en puissance.
      On voit pourtant qu’accepter le redécoupage des frontières pour suivre la réalité des peuples est le chemin logique (Ex-Yougoslavie, Crimée…). La situation des Kurdes en Syrie est en train d’être garantie par les USA, qui viennent – comme au Vietnam – faire le SAV de la « vision » défaillante de la France.
      Evidemment la Turquie ne peut accepter la naissance de cette nation voisine Kurde, qui s’étalerait potentiellement également sur l’Irak et l’Iran.

      Facile d’accuser la France après coup, ce n’est pas une raison pour ne pas reconnaître les défaillances de notre vision ethnique candide, qui perdure chroniquement aujourd’hui – à mon avis…

      • XX dit :

        Le Vietnam: une réussite Américaine à coup sûr !!!

      • zyal dit :

        C’est vrai que les partitions britanniques que vous citez ont fonctionné à merveille.

      • Polymères dit :

        Le Liban n’est-il pas un découpage de la Syrie pour en faire une terre chrétienne sur lequel la France voulait conserver une influence dans la région?
        Notre « vision » ethnique? Mais nous n’en avons pas et le « mélange » des populations a toujours existé, partout dans le monde.Que ce soit en Chine ou en Afrique , en Europe ou au Moyen Orient, les conquêtes, les migrations ont toujours existé. Je ne comprend pas aujourd’hui ceux qui pensent que la situation actuelle est différente, qu’il s’agit en réalité d’une « politique ethnique » (que vous prenez comme une exclusivité française, ce qui est faux).
        Vous avez un problème avec les personnes qui ne sont pas blanche en France, ça vous ronge l’esprit et vous semblez rêver d’une politique ethnique « blanche » pour la France.
        Vous mettez les problèmes du Moyen Orient comme l’héritage d’une mauvaise politique française, mais faut arrêter de croire que si le Liban ou la Syrie sont des poudrières, que c’est la « faute de la France ». La France n’est plus la bas, par contre vous voyez l’Iran, la Russie, les USA, la Turquie, l’Arabie et d’autres qui y font leur marché pour leurs intérêts et c’est cela le problème, ce n’est pas le « mélange ethnique ».
        Le mélange ethnique n’est pas un problème, il devient un problème quand des puissances étrangères cherchent à monter et à favoriser la haine de l’autre pour gagner de l’influence en soutenant des partis engagés.
        Au Liban, enlevez le Hezbollah et vous enlevez la poudre au Liban qui risque de l’embraser.Ce Hezbollah, milice chiite soutenue par l’Iran est le problème, au même titre que la guerre civile et l’occupation du Liban par la Syrie a débuté par l’influence syrienne sur des mouvements arabes favorables à la réintégration du Liban à la Syrie.Tout comme il y a eût les palestiniens qui en ont fait une base arrière de leur lutte contre Israël, forçant cette dernière à intervenir.
        .
        Si on devrait découper le monde selon les différents peuples, les différentes cultures, on se retrouverait avec des centaines de pays en plus et croyez bien que la France, elle aussi s’est construite avec des régions bien différentes les unes des autres et aujourd’hui encore, vous voyez des identités bretonnes, basque, corse, alsacienne et autres.Vous ne comprenez pas que ça met du temps, qu’il faut plusieurs générations pour assimiler des peuples et former des nouveaux pays.Vos exemples récents, de la Yougoslavie et autres ne sont pas représentatifs d’erreurs, c’est ce qui se fait depuis des millénaires, sauf qu’aujourd’hui vous voyez comment ça se passe, vous voyez que cela ne se fait pas en quelques mois.
        Il y a toujours des dominants et des dominés, il y a toujours eût des Russie écrasant la Tchétchénie, des Chine colonisant le Tibet, des Israël se créant sur le dos de palestiniens.
        .
        Quand vous évoquez la « finesse » britannique, dîtes moi si la partition de la Palestine est aujourd’hui un succès? Dîtes moi si les relations entre l’INde et le Pakistan est un succès? Dîtes moi si l’actuel Bangladesh avait une logique territoriale pour appartenir au Pakistan?
        Ceux qui comme vous, cherchent sans arrêt l’autoflagellation en voyant l’herbe toujours plus verte chez le voisin, m’exaspère.

  6. jyb dit :

    la machine a recycler les djihadistes de daesh se met en route. 120 ex daesh ont rejoint les fds arabes…

  7. petitjean dit :

    Cette fameuse « coalition anti-jihadiste » n’est rien d’autre que le bras armé des USA et de leurs alliés locaux
    en totale violation du droit international , les USA s’incrustent sur le territoire d’un pays souverain : la Syrie
    C’est curieux, ça ne dérange pas l’ONU. Au fait, qui commande à l’ONU, ce machin comme disait le général De Gaulle ?
    « La volte-face de Trump résolu à maintenir des troupes américaines au sol, où qu’elles se trouvent actuellement en Syrie (voir la carte), renvoie la Syrie au rôle d’arène centrale de dissension entre les Etats-Unis et la Russie, quant à l’alliance que forme celle-ci avec l’Iran et la Turquie. »

  8. werf dit :

    Les Kurdes sont bien fous de croire la coalition dominée par les Etats-Unis. Ils n’auront rien que la guerre et la destruction de leurs places fortes par les Turcs et tous les autres laisseront faire… Les USA ne veulent que le pétrole pour leurs multi-nationales. Ils savent qu’il y a une ligne rouge avec les Russes, c’est de poursuivre vers le sud et l’ouest car les Russes ne lâcheront rien en matière de territoires reconquis par l’armée syrienne de Damas. On va malheureusement vers un nouvel embrasement!

  9. themistocles dit :

    Combien de temps va-t-il s`écouler avant que la Turquie cesse de resister à la tentation de faire rouler ses chars la-dessus ? vous avez une heure…

  10. Carin dit :

    À jyb
    Bonjour, vous êtes sûr que l’artillerie turques bombarde Afrin et Manbij ?? Parce que ces deux villes comportent de nombreux mili américains, et si par malheur un obus tombait sur un véhicule américain… tuant ou blessant plusieurs boys… je ne donne pas cher de
    «  l’artillerie turques » et comme le patron turc (erdogan ) n’est pas fou, je ne pense pas qu’il fasse donner la canonnade sur ces villes… qu’il menace de le faire .. oui… qu’il passe par ses milices supplétives ..peut-être.. ( il faudrait qu’il soit bien con, pour risquer de perdre les seuls combattants qu’il ait dans ce coin) , mais qu’il fasse artiller par ses troupes.. je n’y crois pas un seul instant!!

    • XX dit :

      Il n’y a pas d’américain dans le canton d’Afrin, les Américains restent dans la partie Nord du pays et traversent le Tigre pour aller du coté de Manjib et du coté de Taqba.

    • jyb dit :

      @carin
      en général j’essaie de ne pas raconter n’importe quoi…
      pas de soldat us sur afrin. jetez un œil sur la carte, le canton d’afrin est séparé des zones fds par un territoire pro turc ( azaz, al bab) c’est ce qui fait sa vulnérabilité. Mais s’il n’y a pas de soldat us il y a peut etre encore des soldats russes ! Ce sont les russes qui ont formé la police d’élite kurde d’afrin.
      Désolé j’essaie de simplifier mais les protagonistes s’ingénient à complexifier à outrance…

    • jyb dit :

      @carin
      Les russes ont un camp dans le canton d’afrin, précisément à kafr jina. Suite à un accord en février ou mars dernier ils ont formé des forces spéciales kurdes de police.
      accord avec le feu vert du régime mais…le feu rouge des turcs.

      • Carin dit :

        À jyb
        Merci de ces précisions très instructives sur la présence ou non des différents anta ou protagonistes…
        du coup ça ne change rien pour erdogan.. il n’a pas intérêt à canonner les
        « Formateurs » russes!

        • jyb dit :

          @carin
          exactement. Et je crois même que c’est actuellement un garde fou pour les kurdes et une carte de négociation pour les russo-syriens.
          Je rappelle à tous que l’armée turque est présente physiquement dans la zone rebelle d’Idlib. Elle dispose d’observateurs et à ce titre de renseignements susceptibles d’interesser les russo-syriens.

    • Novice dit :

      à Carin,

      pour ma part afin de mieux visualiser les infos de jyb je m’aide de cette carte :
      https://syria.liveuamap.com/en/2018/15-january-turkish-forces-bombed-the-afrin-with-shells

      En plus de montrer les appartenances territoriales aux différents factions, elle recense via twitter des « preuves », vidéos, photos de bombardements… et vient donc confirmer ce que jyb nous écrit !

  11. philoupe dit :

    est ce qu’ un jour on v s ‘occuper de nos affairres et laisser tranquille les Syriens ,peuple d un courage immense.
    Chez nous l armée doit remettre de l ordre et virer tous les voyous qui gouvernent et retrouver notre souveraineté. Armée c est votre noble travail .Maintenant faite le avec courage comme les Syriens nous serons avec vous.

    • Thaurac dit :

      «  »…laisser tranquille les Syriens ,peuple d un courage immense. »
      surement que si personne ne s’était interposé, d’un coté comme de l’autre, Assad serait dehors depuis longtemps.

  12. bakiokcu dit :

    La Russie a condamné l’initiative et l’Iran de rajouter par la voie de Ali Shamkhani que cette force « était vouée à l’échec ».

    La Russie donnera sûrement le feu vert à la Turquie pour qu’elle puisse attaquer Efrin
    Pourquoi n’est-ce pas la Syrie mais la Turquie qui intervient à Afrin, c’est ce que je me demande ?

    Quant à l’Est de l’euprahte, tout dépend de la volonté des kurdes et des américains. A défaut l’Iran, la Turquie et la Syrie s’en chargera. La Turquie, fera le travail pour les deux autres.

    Il vont encore sûrement tenir une réunion tripartite, comme de coutume lorsqu’il s’agit des kurdes

  13. didier1 dit :

    C’est curieux, les USA sont entrain de partitionner le Nord de la Syrie et cela s’émeut personne. Où sont tous ceux qui condamnait l’intervention Russe pour soutenir le régime à la demande de ce dernier? Le combat de la prétendue coalition n’avait que pour but d’occuper durablement une partie de la Syrie à la barbe de l’ONU. Heureusement cette entité en création ne sera pas viable à court et moyen terme. Le moment arrive où kurdes et arabes se trancherons la gorge sous l’égide des Usa dans cette région autonome de pacotille.

    • lephil dit :

      Surtout que si la partition de la Syrie ce fait par la force sans le droit international avec l’approbation des puissances occidentales comment pourra t on s’indigner sur la partition de l’Ukraine ???

      • courmaceul dit :

        ben c’est simple en Ukraine il y a eu des élections alors qu’en Syrie il y a eu des élektions.

        350 000 morts après, je ne me sens pas l’âme à chipoter.

  14. jyb dit :

    Qui dirige la rojava au nord de la syrie ?
    On a eu droit à des déclarations des officiers communicants américains et du porte parole kurde des fds. Derrière ces déclarations, il y a pour l’instant un grand vide administratif et une lutte d’influence pour vider tout l’acquis politique des kurdes depuis 2 ans.
    Pour rappel, les forces kurdes (fds canal historique) ont édicté en novembre 2016 un « contrat social » pour les zones sous leur responsabilité. Ce contrat tient lieu de constitution pour la « région fédérale » autonome qu’ils avaient proclamée dans le nord syrien en janvier 2016.
    Les élus des assemblées législatives devaient avoir un mandat de quatre ans, ceux des autres instances de deux ans. Chaque canton pourra voter des lois « pourvu qu’elles soient conformes au contrat social »
    « Notre système fédéral est géographique et ne vise pas à diviser la Syrie »
    citations de madame hadya youssef (présidente de l’assemblée provisoire) à l’afp.
    C’est ce processus politique que la coalition ne veut pas voir aboutir puisqu’il sépare de facto les gains territoriaux des fds en 2 zones, dont une zone kurde « légitime » (cantons d’afrin, fourat et jéziré) qui se revendique de la Syrie.
    J’ai le sentiment que ce processus est trop démocratique pour une coalition militaire.

  15. arnaud dit :

    Une stabilisation politique en donnant des armes aux milices kurdes ? On dirait plutôt une volonté d’alimenter les conflits locaux

  16. Lassithi dit :

    Ce serait bien qu’on laisse la Syrie aux syriens.
    Les US avec leurs sbires occidentaux otaniens ont fait assez de dégâts au Proche-Orient, sans compter l Irak et le NO de l Afrique.
    Pour ce qui est des turcs, cf mes lignes précédentes….
    Pour le fond de l histoire, un projet de gazoduc…

  17. Vince dit :

    « Pour le fond de l histoire, un projet de gazoduc…
    .
    Non, c’est évidemment bien plus compliqué que ça.

    • Lassithi dit :

      Dites moi, alors svp ?
      Pourquoi cette stratégie du chaos organisée par les US ?

      • Dedieu dit :

        Le général Wesley Clark a déclaré publiquement que l’état islamique a été « créé par nos amis et nos alliés » pour vaincre le hezbollah.

  18. Carin dit :

    Quoi qu’il en soit, si les américains et leur coalition ont décidés de former cette force de 30000 combattants pour recicler les FDS, cette force sera très bien équipée, et vu le degré de formation au combat de ces gars, je vois mal les turcs tenir bien longtemps face à eux… surtout au vu de leur superbe prestation face à l’EI . Dans ce «  jeu » politique , erdogan comme Bachar ne représente plus rien. Tout va se jouer entre américains et russes. Jusqu’a présent l’AAS n’a jamais combattu, elle a assiégé des villes et déplacé les djihadistes qui s’y trouvaient… là il va falloir aller au carton,et c’est pas gagné ! Il se pourrait même que ce soit cette force de 30000 hommes qui à terme fasse le nettoyage , aidé par les avions de la coalition américaine voir même par l’aviation russe! Il ne faut pas perdre de vu que dès le départ les russes parlaient de reconquérir la Syrie « utile », et pas le reste…

  19. librexp dit :

    C’est drôle de prétendre assurer la sécurité le long d’une frontière avec 2 pays qui s’opposent farouchement au projet kurde sans oublier l’armée syrienne.

  20. baki dit :

    Pour le commandant de l’unité de protection des peuples (YPG), Sipan Hemo, les attaques menées par la Turquie à Idleb, s’inscrivent dans le cadre de l’alliance Russe,Iranienne, et turque. L’accord serait que la Turquie perd des territoires en contrepartie de l’ouverture d’une voie au Régime Syrien.http://rojinfo.com/sipan-hemo-commandant-ypg-cest-guerre-historique-menera-a-finale/

    • l'outrepenseur dit :

      et c’est pourquoi l’AAS a autorisé les renforts kurdes de la zone d’Alep vers Afrin au travers de ses lignes aujourd’hui même….vous êtes sûrs que l’AAS est l’ennemie des Kurdes ?