Le Nigeria confirme son intention d’acquérir trois avions de combat sino-pakistanais JF-17 Thunder

Cela fait maintenant plusieurs années que le Pakistan espère doper ses exportations d’équipements militaires avec l’avion de combat FC-1/JF-17 « Thunder », un appareil développé conjointement au début des années 2000 par le Pakistan Aeronautical Complex (PAC) et la Chengdu Aircraft Corporation (CAC). Et jusqu’à présent, la moisson de contrats n’est pas à la hauteur des attentes d’Islamabad et de Pékin.

Destiné à remplacer les Mirage III/5 des forces aériennes pakistanaises et les Chengdu J-7 chinois (une copie du MiG-21), le FC-1/JF-17 ne manque pas d’atouts. Doté d’un moteur Klimov RD-93 d’origine russe et pouvant voler à une altitude de 17.000 mètres à la vitesse maximale de Mach 1,6, cet appareil est censé mettre en oeuvre une large variété de munitions. Son intérêt réside dans son prix, estimé entre 13 et 15 millions de dollars.

Par le passé, il avait été rapporté que le Nigeria s’intéressait à cet avion de combat. Une rumeur confirmé car, début 2017, Abuja passa une provision d’environ 16 millions de dollars pour l’achat de 3 FC-1/JF-17. D’où les spéculations sur la faiblesse de cette somme. S’agissait-il d’un accompte ou bien correspondait-elle à l’achat d’appareils de seconde main?

Finalement, les derniers documents budgétaires récemment rendus publics semblent donner du crédit à la première hypothèse puisqu’il y est question d’un financement de 36 millions de dollars (soutien compris) pour les 3 FC-1/JF-17, lesquels devraient remplacer une partie des Chengdu J-7 des forces aériennes nigérianes.

Ces dernières vont d’ailleurs bientôt recevoir une douzaine d’avions d’attaque légers de type A-29 Super Tucano, après un ultime feu vert donné par l’administration américaine en décembre dernier. Il en coûtera près de 600 millions de dollars à Abuja, une somme qui comprend, outre la livraison de ces avions, le soutien, la formation et la fourniture de milliers de munitions.

Quant au FC-1/JF-17, le Nigeria est son second client à l’exportation, le Myanmar (ex-Birmanie) ayant passé une commande portant sur, a priori, 16 exemplaires. A terme, Abuja souhaiterait disposer de 26 unités, afin de pouvoir équiper deux escadrons.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de mayce

    • de Rascasse

      • de GHOST

  2. de Lagaffe

    • de R2D2

    • de Contractor

  3. de Maya

    • de Lucasky

      • de S.B-Seguin

      • de Alpha

    • de Le Nouveau

      • de S.B-Seguin

    • de Orion

    • de BRAN RUZ

      • de ned

  4. de CortoM

    • de Auguste

    • de Le Nouveau

      • de Le Nouveau

        • de S.B-Seguin

        • de Françoise

      • de S.B-Seguin

    • de GHOST

      • de Frédéric

  5. de Ndiaye